Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 INFP ou INFJ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 18:10

@Meleabrys a écrit:
Tiens, voilà Smile

http://www.michaelcaloz.com/personality/

Salut Meleabrys,

Il est assez sympa ce test à faire. Ce que j'ai apprécié, c'est qu'il y a toujours un exemple de mise en situation pour chacune des questions.

Les resultats :
http://www.michaelcaloz.com/personality/index.html?screen=last&Ti=5&Te=1&Fi=4&Fe=3&Si=2&Se=2&Ni=4&Ne=2&SJ=0&NF=0&NT=1.5&SP=1.5&iFi=0&iTi=0&iSi=0&iNi=1.5&iFe=0&iTe=0&iSe=1.5&iNe=0&E=0&I=2&N=0&S=2&T=2&F=0&J=0&P=2

Par rapport à cette question, j'ai cette double dynamique :
INFP ou INFJ ? - Page 8 Captur10

Je fonctionne à l'instinct je crois : je capte via les sens beaucoup de détails inconsciemment => ce qui me donne une idée d'ensemble et un contexte général => Qu'est-ce que je ressens par rapport à ce contexte ? => Comme c'est inconscient je tente d'expliquer le pourquoi je le sens bien / pourquoi je ne le sens pas (expérience passée ? pertinence des infos ? est-ce cohérent et logique ?)

Depuis toujours, j'effectue des "allez-retour" entre "intuition" (atmosphère, feeling) et "réflexion" (est-ce que ce que je ressens ou l'idée que j'ai est vrai ? sinon je reste dans le domaine du préjugé).

Pareillement ici
INFP ou INFJ ? - Page 8 Captur11

Dans mon cas je fonctionnerai plutot comme à gauche, tandis que je me suis habitué a travailler plutôt comme à droite.

C'est à dire que souvent l'idée me vient plus ou moins "soudainement", et que je suis obligé de réfléchir durement et activement pour retrouver le cheminement qui m'a amené à cette idée / solution / décision.
INFP ou INFJ ? - Page 8 Captur12

Dans ce cas, je dirai que c'est équilibré entre les deux. Avec une "boucle" inconsciente / Consciente ou Intuition / réflexion qui s'alimente.

Comme évoqué dans mes précédents postes, je suis pas mal dans mes pensées quand je me balade ou quand je fais une tache inintéressante (menage, vaisselle, rangement etc), je peux songer au futur, comme au passé, selon.
INFP ou INFJ ? - Page 8 Captur13

Une dernière petite chose, je suis un procastinateur ou un glandeur professionnel  Embarassed , là où je suis le plus efficace, c'est quand j'ai plusieurs trucs à faire simultanément. J'ai beaucoup de mal à me concentrer sur une seule tache à la fois, comme la plupart des gens qui font un seul truc à la fois. Si je fais cela, je m'épuise completement, j'ai besoin de jongler sur plusieurs trucs en passant de l'un à l'autre. C'est pour cette raison que j'ai beaucoup apprécié de créer une activité car il y a plusieurs trucs à voir en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 18:40

Je ne sais pas si ce test est fiable à 100%... Je l'ai fait et mes deux premiers résultats sont INTP et INTJ, alors que je suis clairement plus FP / FJ que TP / TJ... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 39
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 1113

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 20:59

MAIS ARRÊTEZ TOUS DE NOUS ÉCRIRE DES PAVÉS ÉNOOOOOORMES !!! Cyclope heureux laughing

Je suis noyée, sérieux.

@Yann56 a écrit:
J’ai essayé de poser les choses par rapport à mes interactions avec les autres.
Déjà rien que ça, et la quantité improbable d'éléments en faveur du Fe dans ton message --> Fe en bonne place?
Janus parle de FI, mais franchement bof :/

@Yann56 a écrit:
Je peux aussi avoir un avis sur un sujet, mais je suis lucide sur le fait que cet avis repose sur un ensemble de connaissances plus ou moins restreints sur le sujet et une interprétation des faits suivant une logique propre qui vont orienter cet avis.
(...
« j’ai ma logique, celle-ci n’engage que moi, elle est peut être imparfaite / incomplète car mon champ de vision et de connaissances sont restreints => dans ce cas, de mon point de vu, IL EST ASSEZ PROBABLE / ENVISAGEABLE / J’ESTIME que ceci ou cela … (Et je ne défends pas mon avis, je propose et j’étoffe mon champ de vision / compétences)»
Donc le Jugement introverti (soyons fou, on reste sur Ti) est placé plus bas. Je n'imagine pas un instant un Ti-dom dire ce genre de phrases.

J'ai autrefois proposé ESFJ mais tu n'es pas client - quid de l'ENFJ avec l'option possible de "jumper", qui utiliserait Fe avec Se, en court-circuitant le Ni?

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 21:49

En se basant uniquement sur les lettres, pour que ce soit plus simple, je ne vois pas de "E" dans mon fonctionnement dominant. Même si les 2 semblent assez équilibrées, je suis "I" dominant. Ce doit être le truc dont je suis à peu près sur.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 39
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 1113

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMer 01 Juil 2020, 09:17

@Yann56 a écrit:
En se basant uniquement sur les lettres, pour que ce soit plus simple, je ne vois pas de "E" dans mon fonctionnement dominant. Même si les 2 semblent assez équilibrées, je suis "I" dominant. Ce doit être le truc dont je suis à peu près sur.
Disons que c'est l'omniprésence du dilemme "tribe vs self" (avec "tribe" gagnant presque à tous les coups) qui me fait pencher vers une fonction de jugement extraverti en dominante (et concrètement Fe et pas Te). Et le fait que l'axe de perception est moins flagrant que celui de jugement (Ni-Se? Si-Ne? personne n'a vraiment pu se prononcer jusqu'à présent), donc probablement médian.
Après, chaque approche a sa logique, qui n'est pas forcément compatible avec les autres. Si tu préfères t'arrêter à la dichotomie de lettres pour trancher INFJ ou INFP, why not. Perso, ça me semble un peut trop superficiel, et d'autres approches permettent justement de mettre en avant des problématiques plus nuancées (comme ce grand jeu d'hippo-glouton "tribe vs self").
Si des INFJ pouvaient donner leur avis par rapport à ça...

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 300

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMer 01 Juil 2020, 10:06

Difficile à dire mais je pencherais plus pour du S que du N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeMer 01 Juil 2020, 15:31

@Mamy Mougeot a écrit:
MAIS ARRÊTEZ TOUS DE NOUS ÉCRIRE DES PAVÉS ÉNOOOOOORMES !!! Cyclope heureux  laughing

Je suis noyée, sérieux.

@Yann56 a écrit:
J’ai essayé de poser les choses par rapport à mes interactions avec les autres.
Déjà rien que ça, et la quantité improbable d'éléments en faveur du Fe dans ton message --> Fe en bonne place?
Janus parle de FI, mais franchement bof :/

@Yann56 a écrit:
Je peux aussi avoir un avis sur un sujet, mais je suis lucide sur le fait que cet avis repose sur un ensemble de connaissances plus ou moins restreints sur le sujet et une interprétation des faits suivant une logique propre qui vont orienter cet avis.
(...
« j’ai ma logique, celle-ci n’engage que moi, elle est peut être imparfaite / incomplète car mon champ de vision et de connaissances sont restreints => dans ce cas, de mon point de vu, IL EST ASSEZ PROBABLE / ENVISAGEABLE / J’ESTIME que ceci ou cela … (Et je ne défends pas mon avis, je propose et j’étoffe mon champ de vision / compétences)»
Donc le Jugement introverti (soyons fou, on reste sur Ti) est placé plus bas. Je n'imagine pas un instant un Ti-dom dire ce genre de phrases.

J'ai autrefois proposé ESFJ mais tu n'es pas client - quid de l'ENFJ avec l'option possible de "jumper", qui utiliserait Fe avec Se, en court-circuitant le Ni?


Bien sûr qu’il y a que du Fe sur ce poste car c’est justement le thème du poste : ma relations aux autres qui me perturbe. Mais j’ai enfin une piste de compréhension de tous ces postes, et il ne faut pas croire que parce que je parle beaucoup de ma relation aux autres qu’elle fait partie de mon fonctionnement, bien au contraire.

Je suis assez auto centré, introverti avec quand même une ouverture vers les autres. Dans ma scolarité et jusque loin dans mes études, je n’étais pas obligé d’interagir avec ceux avec qui je n’avais pas d’affinité et cela m’allait très bien : je n’ai pas un besoin énorme de contacte ou d’interaction sociale.
Sauf que dans le monde du travail, ce n’est plus possible et bien que je m’entende assez bien avec tout le monde en m’adaptant à tout type de personnalité ce qui fait que je m’intègre pas trop mal ; je perçois mon manque de compétences sociales ou ma timidité.

Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai fonctionné en maîtrisant mes émotions, je n’étais pas très à l’écoute de ce que je pouvais ressentir. Il faut que je réfléchisse et les mentalisent pour qu’elles ressortent et tenter de les ressentir.

C’est ce que j’essaie d’évoquer dans mon précédent poste : la plupart des gens vivent leurs émotions et les partagent, tandis que moi j’ai du mal à les vivre et encore plus à les partager, ce qui engendre une certaine incompréhension de ma part et une certaine frustration de mes proches qui aimeraient que je me lâche plus. Je suis plutôt calme et discret, pas très bavard.

Par rapport au Fe : j’ai vécu une bonne partie de ma vie sans me préoccuper vraiment des autres. En effet, du moment que j’étais tranquille dans mon espace, à vivre dans « ma tête » cela m’allait très bien. Cela ne semble pas être une fonction dominante dans mon fonctionnement et j’essaie de composer avec depuis qu’elle s’est développée.

Ce qui m’a fait tilt, c’est en lisant un passage qui évoquait que lorsque la fonction inférieure ressortait cela pouvait être violent. Et en effet ce fut le cas, c’est ce que j’évoque dans mon histoir avec une incompréhension de ce que j’étais en train de vivre. Il y a eu un avant / après cette expérience que j’ai eu du mal à comprendre et à intellectualiser.

Fe est ici central dans les échanges, car c’est belle et bien une fonction inférieure (ou au mieux tertiaire) dans mon fonctionnement : c’est là que se trouve mes difficultés et c’est la fonction avec laquelle je suis le moins à l’aise.
Cette fonction est sortie dans une période de ma vie où il y avait beaucoup de stress (problème familiaux, d’argent, matériel, dans mes études, dans mon travail, bref tout se pétait la gueule, c’est ce que j’évoquais quand j'étais en étude)

Cela m’est venu très violemment (comme une explosion émotionnelle) : vivre toutes ces émotions alors qu’avant je les vivais en arrière plans sans les écouter en les contrôlant et en les intellectualisant au max, fut très compliqué car l’intellect le « T » fut complètement dépassé, submergé, noyé, incapable de répondre concrètement.

http://www.preferences-et-dynamique.com/blog/du-type-aux-fonctions-une-question-dattitudes-sur-le-chemin-de-lindividuation#:~:text=Pour%20explorer%20toute%20la%20richesse,Tertiaire%22%20et%20%22Inf%C3%A9rieure%22)

http://www.preferences-et-dynamique.com/blog/types-et-stress-lemprise-de-la-fonction-infrieure

Les émotions sont (sensemment) faites pour être vécues et partagées mais il m’apparait difficile d’y mettre des mots sur ces ressentis dont je ne suis pas familiers. Une fois la tempête passée, j’ai eu besoin de beaucoup de temps pour récupérer, digérer ces émotions afin qu’ensuite le mental puisse reprendre sa place et tenter d’essayer de comprendre ce que j’ai vécu.

Je suis arrivé ici car j’ai vraiment eu besoin de comprendre ce qui m’arrivait dans un cadre logique et tangible.

La difficulté pour se faire comprendre venait du fait que je parle beaucoup de Fe car cette fonction m’est venue brutalement et tardivement dans mon histoire : j’y comprends rien, je ne sais pas le gérer. Vous m’orientez parfois vers des types qui ont du Fe dominant ou secondaire, alors que ce n'est clairement pas le cas.
_________________________________________________________________________________________

Par rapport aux fonctions, j'y vois désormais un peu plus claire (il était temps !  silly ) Pas évident de dissocier personnalité et comportements

En dominante je vois bien une dynamique N-T ou T-N
En tertiaire et inférieur du S-F ou F-S

Si je me réfère à l'INTP, la fonction tertiaire est Si et inférieure Fe. Par rapport à ce que j'évoque au dessus concernant l'explosion de Fe ; j'étais en période de stress et ce qui à été le déclencheur (ou plutôt le détonateur), ce fut du Si : ressentir les vibrations ou sensations du passé.

En prenant l'ISTP qui possède Fe en inférieure, la fonction tertiaire c'est Ni, dans mon histoire, j'ai du mal à faire le lien Ni-Fe.

L'ENTP possède Fe en tertiaire et Si en inférieure  (l'inverse de l'INTP), cela pourrait peut être coller.


Ainsi, l'INTP possède, en dominante et auxiliaire Ti-Ne je perçois assez bien cette "boucle" dans mon fonctionnement, notamment le "N" qui semble bien faire partie de ma manière de fonctionner pour interpréter les situations / contexte et construire une idée générale et T qui tente de rationaliser / vérifier que cette idée est "juste".  

L'ENTP possède une boucle Ne-Ti, l'inverse de l'INTP, cela pourrait aussi coller.

L'ISTP est ressortie, notamment pour le Se car je tente de vérifier que l'idée que je me fais se vérifie. Cette vérification passe aussi par le concret (Se) mais pas que : elle passe aussi par de la recherche ou de la documentation (pas de S dans ce cas). Dans mon cas, je ne perçois pas un Se si développé, je ne suis pas en recherche de stimulis.

J'ai l'impression qu'un INTP ou un ENTP (c'est le plus introvertie des E), qui aurait un Fe qui à "explosé" et qui tente de comprendre ce qui s'est passé pourrait être plausible. Cette expérience m'a poussé à être moins individualiste, moins dans "ma tete", à essayer de vivre les émotions (voir tenter de les partager, pfiou, c'est pas gagné !), et cela me prends pas mal d'énergie. J'étais beaucoup dans le futur, l'après, j'ai appris à essayé d'être un peu plus ancré dans le moment présent (d'ou la présence de S sans doute).


Citation :
Je n'imagine pas un instant un Ti-dom dire ce genre de phrases.
Lors d'un échange, je porte une attention au degré de connaissances / compétences que la personne en face de moi possède. Si elle en possède plus que moi je vais m'enrichir des siennes en faisant le trie entre les faits et son interprétation de ces faits. A contrario, si une personne possède moins de connaissances ou compétence que moi, je vais m'adapter pour qu'il puisse assimiler et qu'il soit réceptif.

Je fais le distingo entre connaissances / savoirs et l'interprétation de ceux-ci. Le premier mobilise la mémoire (assimilation=> restitution), le second "la réflexion" (déterminer les liens entre les différentes données / faits).

Plus jeune j'essayais de démontrer (voir imposer) par A + B que j'avais raison, puis j'ai compris que ma réflexion, ma logique n’était pas universelle, ainsi ma manière de voir les choses n'est peut être pas celle de mon interlocuteur. "Ti" est interne, du coup je propose, libre à la personne d'y adhérer ou non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 39
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 1113

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeJeu 02 Juil 2020, 13:24

Bon. Tu as l'air de tenir à Ti-dom/aux/ter, donc NTP, ISTP ou INFJ.
Je reste quand même très sceptique sur le Ti-dom, et sur l'axe Ni-Se (je vois l'autre axe de perception).
Et je m'interroge sur la façon dont tu as interagi pendant toutes ces pages: tu dis maintenant que ces préoccupations Fe sont très récentes et te font bugguer, d'où ton intérêt à mentionner cet aspect, quitte à garder ton fonctionnement naturel sous cloche (et d'une certaine façon nous le cacher).

On a peu de Ti-dom actifs pour le moment sur le forum, mais si Procrastination (*appel du pieeed*) pouvait donner son avis sur la possibilité du Ti-dom, ça permettrait d'avoir un autre son de cloche...

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procrastination
Aucun rang assigné


Type : INTP, 5w4 (l'aile en question est marquée)
Age : 20
Lieu : Système solaire (comment ça, l'échelle est trop petite?)
Inscription : 18/06/2020
Messages : 123

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeJeu 02 Juil 2020, 15:19

J'ai comme l'impression qu'on vient de m'appeler...  Cyclope heureux
Honnêtement, je n'ai lu que les commentaires les plus récents, j'ai donc pu manquer une info importante.
Première question : es tu sûr d'avoir du Fe conscient ? D'après tes messages, je dirais plutôt que oui, ce qui élimine déjà les types sans Fe conscient (il reste ESFJ, ENFJ pour la dominante, ISFJ, INFJ pour l'auxilliaire, ESTP, ENTP pour la tertiaire, et  ISTP INTP pour l'inférieure). Si tu as un Fe conscient, alors tu as aussi un Ti conscient et on cherchera leur place (dom-inf ou aux-ter).

Citation :

Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai fonctionné en maîtrisant mes émotions, je n’étais pas très à l’écoute de ce que je pouvais ressentir. Il faut que je réfléchisse et les mentalisent pour qu’elles ressortent et tenter de les ressentir.


Il y a une différence entre maîtriser ses émotions (normalement, Fe y arrive), et ne pas être à leur écoute (là, on penchera plus sur Fe en tertiaire ou inférieure). Le fait de maîtriser ses émotions par convention sociale (si on se sent gêné, si on les sait mal vues) peut appartenir au fonctionnement du Fe, à tel point qu'on peut reprocher aux Fe-dom et Fe-aux d'être un peu hypocrites. En revanche, le fait de les ignorer et de les exprimer soit peu, soit de manière inappropriée (quand c'est trop tard, par exemple, et je sais d'expérience de quoi je parle ! ^^) peut relever du Fe-ter ou Fe-inf.

Citation :
ce qui à été le déclencheur (ou plutôt le détonateur), ce fut du Si : ressentir les vibrations ou sensations du passé.


Tu parles beaucoup des difficultés induites par Fe, mais quid de celles par Si ? Cela aidera à savoir si Si est en tertiaire ou en inférieure.

Citation :
A contrario, si une personne possède moins de connaissances ou compétence que moi, je vais m'adapter pour qu'il puisse assimiler et qu'il soit réceptif.


Ti n'est pas si ouvert dans l'échange de connaissances et de réflexions. Comme Ni, Ti dispose d'un "monde intérieur" (fondé sur de la logique) imperméable et dont les échanges avec l’extérieur ne sont pas naturels. Le partage des connaissances n'est pas chose aisée pour Ti. On reproche parfois aux  Ti dom ou aux (on me l'a déjà reproché) d'expliquer les choses trop fidèlement à leur logique intérieure, au détriment de la clarté et des qualités d'échange. L'effort pédagogique, celui de se mettre à la place de l'autre, relève plus du Fe. C'est pour cette raison que l'ENTP débat mieux que l'INTP (quoi, un autre type débat mieux que mon type !!!) : Ti et Fe étant plus équilibrés chez lui, il arrive mieux à transmettre ses connaissances.

Citation :
ma manière de voir les choses n'est peut être pas celle de mon interlocuteur.
A quel âge l'as tu compris? Plus tu l'as compris tôt par toi-même (si quelqu'un de l’extérieur te l'as dit, ça ne compte pas!), plus tu sembles équilibré Ti-Fe.

D'après ce que tu écris, j'ai quand même l'impression d'un équilibre. Celui-ci se traduit par un rapport aux-ter. Restent les types ENTP, ESTP, INFJ, ISFJ. Si Ti>Fe, Fe est ta tertiaire et tu es donc extraverti (autre conséquence : tu as un axe de perception et non de jugement). Même si tu te définis comme introverti, tu envisages quand même l'ENTP (l'hypothèse Se est venue puis repartie). Si tes messages sont honnêtes, l'ENTP me semble envisageable (en tout cas, plus que l'INTP).

Citation :
mais si Procrastination (*appel du pieeed*) pouvait donner son avis sur la possibilité du Ti-dom

Malheureusement, j'ai beau comprendre le fonctionnement Ti-dom (c'est quand même le mien !), je n'ai pas non plus de radar à Ti sur moi (je l'ai oublié sur la Lune lors de mon dernier voyage). Si tu envisages les conversations comme un réel échange et pas, au pire, comme un truc vide et, au mieux, comme un ensemble d'interrogations sur ton Ti , il y a plus de chance que tu sois Ti-aux que Ti-dom. (je me répète.) Les INTP, comme j'ai pu le lire et le vivre, utilisent la discussion avec autrui pour discuter... avec eux-même. Réponds honnêtement (si au fond de toi , tu veux être INTP, ça faussera tout!) : quand tu discutes avec autrui, discutes tu naturellement avec autrui, ou dans le fond, discutes tu avec toi-même ?

Enfin, j'ai supposé tout le long du message que tu étais N (parce que tu le supposes toi même), mais, n'ayant pas de connaissances supplémentaires, je t'invite aussi à réfléchir à aux fonctions Ne, Ni, Se et Si. (à priori, tu es fixé sur le N).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeJeu 02 Juil 2020, 18:14

@Mamy Mougeot a écrit:
Bon. Tu as l'air de tenir à Ti-dom/aux/ter, donc NTP, ISTP ou INFJ.
Je reste quand même très sceptique sur le Ti-dom, et sur l'axe Ni-Se (je vois l'autre axe de perception).
Et je m'interroge sur la façon dont tu as interagi pendant toutes ces pages: tu dis maintenant que ces préoccupations Fe sont très récentes et te font bugguer, d'où ton intérêt à mentionner cet aspect, quitte à garder ton fonctionnement naturel sous cloche (et d'une certaine façon nous le cacher).

On a peu de Ti-dom actifs pour le moment sur le forum, mais si Procrastination (*appel du pieeed*) pouvait donner son avis sur la possibilité du Ti-dom, ça permettrait d'avoir un autre son de cloche...

Bonjour,

Je vais essayer de faire une réponse courte et la plus "spontanée" possible, sans trop réfléchir, ce sera peut-être plus parlant.

La "préoccupation Fe" que j'évoque dans mon dernier poste, j'ai essayé d'en parler et de décrire au mieux cet événement dans mes précédentes interventions.

En 2010-2011, j'ai vécu comme un "torrent émotionnel", je ne sais pas comment l'appeler, mais je l'ai vécu ainsi : j'étais dans une période compliquée avec diverses soucis depuis quelques temps.

Je traversais une période difficile, mais je la surmontais et continuais d'avancer malgré tout. C'est le visionnage des trucs du passé, de l'enfance qui fut l'élément déclencheur (Si donc), et au lieu d'être éventuellement nostalgique ou "content" de revoir ces souvenirs du passé, ce fut un torrent émotionnel qui m'a submergé.

Ce n'était pas de la nostalgie, ou un "c'était mieux avant", ni une dépression due à ma situation compliquée, c'était autre chose. Ces émotions venaient de nul part : un mal être ou tristesse indescriptible, sans raison aucune.

Ici, il semblerait que Si (souvenir et sensations du passé) fut le déclencheur de Fe.

Quelques temps après, plus au calme, j'ai découvert qu'en essayant de me souvenir de mon passé (avec de la musique, vidéo, photos etc), cela provoquait une émotion, un ressenti.

C'est aussi pour cette raison que mes postes sont très long : tout cet émotionnel, j'ai besoin de le poser car j'ai du mal à le comprendre et à l'intégrer dans un cadre.

J'essai de trouver une compréhension, une logique face à ce que j'ai vécu (d'où le MBTI !), et jusqu'à maintenant je n'en ai pas trouvé.

J'y voyait un parallèle entre mon histoire et l'idée du INTP qui sous fort stress peut avoir un Fe qui explose avec un Si le déclencheur.

Citation :
quitte à garder ton fonctionnement naturel sous cloche (et d'une certaine façon nous le cacher).

En effet, c'est aussi un gros point Oh yeah . Et c'est aussi pour cette raison que mes postes sont long car j'ai du mal à cerner mon fonctionnement naturel. Comme évoqué, j'ai cet impression d'avoir du m'adapter assez tôt et je crois que j'ai une certaine incompréhension du comportement des autres.

Je ne sais pas si tu as lu quelques articles sur le cerveau droit / gauche ? Même si cela est controversé, ils illustrent assez bien ma manière d'articuler ma pensée.

C'est peut être une piste, mais j'ai pu constater que j'assimile les choses différemment : la plupart de la population travail de manière plus ou moins structurée, avec une méthode plus ou moins élaborée, des étapes. Dans mon cas, il n'y a pas de méthode.

Le chemin pour arriver à la finalité, la conclusion est très différent. Dans mon cas, on ne m'a jamais reproché de manquer de logique ou d'être à coté de la plaque dans mon travail ou en général ; mais d’être éparpillé, sans fil conducteur ou mal structuré dans mes explications.

C'est compliqué pour moi de me faire comprendre, notamment expliquer mes conclusions (c'est à dire expliquer le chemin qui m'a amené à cette conclusion). La logique est là, elle est cohérente mais la structure fait défaut.

Tu ne perçois pas Ti dans ma manière de communiquer, que penses tu de l'idée que cela pourrait peut être du au fait que la structure de pensée est différente ? (Gauche pour toi / Droite pour moi).

Ce n'est qu'une proposition, une idée, toujours est-il que je perçois cette différence de fonctionnement ou d'approche dans le travail notamment ou en général.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeJeu 02 Juil 2020, 19:28

Citation :
l y a une différence entre maîtriser ses émotions (normalement, Fe y arrive), et ne pas être à leur écoute (là, on penchera plus sur Fe en tertiaire ou inférieure). Le fait de maîtriser ses émotions par convention sociale (si on se sent gêné, si on les sait mal vues) peut appartenir au fonctionnement du Fe, à tel point qu'on peut reprocher aux Fe-dom et Fe-aux d'être un peu hypocrites. En revanche, le fait de les ignorer et de les exprimer soit peu, soit de manière inappropriée (quand c'est trop tard, par exemple, et je sais d'expérience de quoi je parle ! ^^) peut relever du Fe-ter ou Fe-inf.

Bonjour Procastination,

Citation :
Il y a une différence entre maîtriser ses émotions (normalement, Fe y arrive), et ne pas être à leur écoute (là, on penchera plus sur Fe en tertiaire ou inférieure). Le fait de maîtriser ses émotions par convention sociale (si on se sent gêné, si on les sait mal vues) peut appartenir au fonctionnement du Fe, à tel point qu'on peut reprocher aux Fe-dom et Fe-aux d'être un peu hypocrites. En revanche, le fait de les ignorer et de les exprimer soit peu, soit de manière inappropriée (quand c'est trop tard, par exemple, et je sais d'expérience de quoi je parle ! ^^) peut relever du Fe-ter ou Fe-inf.

Concernant les émotions, j'ai du mal à les vivre. Les partager n'en parlons pas, c'est mission impossible.

Je me suis pas mal posé la question de savoir si c'était mon fonctionnement, ou si c'est parce que j'ai vécu de mauvaises expériences en les exprimant par le passé.

Honnêtement, je dirai que je fonctionne de cette manière : la plupart du temps je les ignore.

Gamin, j'étais plutôt tranquille et solitaire (du moment que j'étais avec mes Lego à construire des trucs, cela m'allait très bien). J'en exprimait assez peu.

Une petite question : une personne au fonctionnement Fe dominant ou auxiliaire qui vivrait un mauvais moment avec un membre de sa famille (qui le rabaisse dans l'enfance et l'adolescence, j'en parle dans l'un de mes postes assez au début), quel genre de comportement aurait-il eu ? Ou quel genre de stratégie aurait-il mis en place pour encaisser cela ? Serait-il du genre à être effondré submergé par ses émotions ou du genre à accuser le coup, tout en continuant à avancer ?

Citation :
Tu parles beaucoup des difficultés induites par Fe, mais quid de celles par Si ? Cela aidera à savoir si Si est en tertiaire ou en inférieure.

J'évoque au dessus le lien Si-Fe. Lors de cet événement j'ai pris conscience que j'avais la possibilité de "revivre" les ressentis de mon passé. Et aussi que j'avais une assez énorme quantité d'impressions conservées.

C'est en creusant cette piste, que j'ai aussi découvert la provenance mes insécurités ou croyances limitantes : elles font écho à un événement du passé. Cet événement, j'ai pu avoir la possibilité de revivre et ressentir ce que j'avais ressenti au moment où je l'avais vécu.

Auparavant, je n'avais pas conscience de cette sensation. J'ai l'impression de mieux la percevoir, notamment dans mon quotidien quand par exemple quelque chose (un son, une odeur, une parole ou autre stimuli) me fait repenser à événement du passé.


Citation :

Ti n'est pas si ouvert dans l'échange de connaissances et de réflexions. Comme Ni, Ti dispose d'un "monde intérieur" (fondé sur de la logique) imperméable et dont les échanges avec l’extérieur ne sont pas naturels. Le partage des connaissances n'est pas chose aisée pour Ti. On reproche parfois aux Ti dom ou aux (on me l'a déjà reproché) d'expliquer les choses trop fidèlement à leur logique intérieure, au détriment de la clarté et des qualités d'échange. L'effort pédagogique, celui de se mettre à la place de l'autre, relève plus du Fe. C'est pour cette raison que l'ENTP débat mieux que l'INTP (quoi, un autre type débat mieux que mon type !!!) : Ti et Fe étant plus équilibrés chez lui, il arrive mieux à transmettre ses connaissances.

Comme évoqué au dessus, j'ai du mal à me faire comprendre. Transmettre des connaissances de bases, je pense que cela pourrait aller. Par contre, expliquer en détail des choses complexes : c'est compliqué car je ne sais pas par quel bout prendre la chose pour que l'autre assimile.

Idem pour partager une réflexion ou un raisonnement : par exemple au travail, j'avais du mal d'un point de vu clarté de l'échange. Généralement, je passais du temps à réaliser un document le plus claire possible en amont pour que la personne en face comprenne du premier coup et ne me pose pas de question.


Citation :
A quel âge l'as tu compris? Plus tu l'as compris tôt par toi-même (si quelqu'un de l’extérieur te l'as dit, ça ne compte pas!), plus tu sembles équilibré Ti-Fe.

D'après ce que tu écris, j'ai quand même l'impression d'un équilibre. Celui-ci se traduit par un rapport aux-ter. Restent les types ENTP, ESTP, INFJ, ISFJ. Si Ti>Fe, Fe est ta tertiaire et tu es donc extraverti (autre conséquence : tu as un axe de perception et non de jugement). Même si tu te définis comme introverti, tu envisages quand même l'ENTP (l'hypothèse Se est venue puis repartie). Si tes messages sont honnêtes, l'ENTP me semble envisageable (en tout cas, plus que l'INTP).

J'ai compris plus tard pendant mes études que ma manière d'aborder une tache était "différente". Mais à ce moment là je ne m'étais pas vraiment posé la question et cela n'avait pas vraiment d'impact. C'est plus tard, notamment dans le monde du travail que j'ai commencé à me poser des questions.

Je l'ai verbalisé que tout récemment : au moment où j'écrivais mon long poste sur ma relation aux autres d'il y a quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 300

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 06:27

[quote=Yann56]ma manière d'aborder une tache était "différente[/quote]
Tu as ressenti ta manière d'aborder les choses comme étant différente. OK.
Je crois que c'est un truc qui me chiffonne depuis le début que j'essaie de t'aider à dégrossir, mais, différente par rapport à quoi ? Tu as l'air de partir du principe que tout le monde autour de toi est Te et que tu es le seul Ti.
Personnellement, cette différence, je l'ai toujours sentie sans pouvoir me l'expliquer, et pourtant, Ti n'est que ma tertiaire, donc elle n'est apparue que plus tard. Je me suis mise à comprendre soudain des trucs qui étaient éparpillés dans ma tête, par des chemins qui n'étaient pas accessibles aux autres et qu'il leur fallait du temps pour comprendre (typiquement, un jour j'ai trouvé un bon résultat en maths d'une façon qui a collé pendant un quart d'heure le prof qui a cherché au tableau en plein cours comment j'avais fait). Chez moi c'est Ni qui dirige tout mais c'est Ti qui rend une décision, les deux étant assez labyrinthiques, je parais autant nébuleuse de l'extérieur que de l'intérieur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procrastination
Aucun rang assigné


Type : INTP, 5w4 (l'aile en question est marquée)
Age : 20
Lieu : Système solaire (comment ça, l'échelle est trop petite?)
Inscription : 18/06/2020
Messages : 123

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 09:22

Citation :
Une petite question : une personne au fonctionnement Fe dominant ou auxiliaire qui vivrait un mauvais moment avec un membre de sa famille (qui le rabaisse dans l'enfance et l'adolescence, j'en parle dans l'un de mes postes assez au début), quel genre de comportement aurait-il eu ? Ou quel genre de stratégie aurait-il mis en place pour encaisser cela ? Serait-il du genre à être effondré submergé par ses émotions ou du genre à accuser le coup, tout en continuant à avancer ?

Pour y répondre, j'ai relu 2-3 trucs sur Fe, mais ma réponse ne sera qu'une expérience de pensée faite par mézigue, donc une pure supposition. Je pense qu'il serait plus efficace de demander à des Fe-dom ou Fe-aux.

Une personne Fe-dom ou aux tentera de ne pas trop mettre cette "relation toxique" en colère, de l'"amadouer". Elle se demandera sûrement comment agir pour être en harmonie avec cette personne, même si c'est un cas difficile. Fe a tendance à bien s'entendre avec beaucoup de gens, même des gens peu aimables.

En revanche, Fe n'est sûrement pas celle qui s'en sortira le mieux dans cette situation. En effet, elle est très sensible à la critique. Si cette personne la rabaisse, Fe se sentira submergée par ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 33
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 939

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 11:46

@Procrastination a écrit:
Une personne Fe-dom ou aux tentera de ne pas trop mettre cette "relation toxique" en colère, de l'"amadouer". Elle se demandera sûrement comment agir pour être en harmonie avec cette personne, même si c'est un cas difficile. Fe a tendance à bien s'entendre avec beaucoup de gens, même des gens peu aimables.

Quid des Fe dom ou aux maltraités durant leur enfance ? Ceux là peuvent être très désagréable s'ils n'ont pas réussi à reprendre leurs marques sur des bases plus saines.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procrastination
Aucun rang assigné


Type : INTP, 5w4 (l'aile en question est marquée)
Age : 20
Lieu : Système solaire (comment ça, l'échelle est trop petite?)
Inscription : 18/06/2020
Messages : 123

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 12:00

Je suppose que tu as raison pour ceux-là. La réelle maltraitance affecte n'importe qui, indépendamment des fonctions. Ce que je disais s'applique aux remarques désagréable, mais une fois la limite de la maltraitance franchie, ce doit être différent.

Il serait intéressant d'avoir un témoignage de Fe dom ou aux au sujet de ces relations, je ne sais pas s'il y en a d'actifs sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 39
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 1113

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 15:50

Yann56, je veux repréciser: Fe, ce n'est pas juste "l'émotionnel". L'objectif premier du MBTI est quand même de dessiner des profils cognitifs, donc la gestion mentale de différents processus. Fe, c'est un jugement extraverti, qui prend en compte l'aspect humain universel et irrationnel... C'est la façon dont on se positionne par rapport aux autres, dans une tentative d'intégration de cette "tribu" (être avec les autres).

Si tu veux te pencher sur la façon dont tu gères (ou ne gères pas, ou mal, etc.) ton émotionnel, c'est vers l'ennéa qu'il vaut mieux te tourner. Là, on a un modèle en 3 dimensions: mental-émotionnel-instinctif. Les situations traumatiques ne sont par ailleurs pas idéales à étudier par le spectre du MBTI, alors que l'ennéa s'y prête pas mal.

Citation :
Je ne sais pas si tu as lu quelques articles sur le cerveau droit / gauche ? Même si cela est controversé, ils illustrent assez bien ma manière d'articuler ma pensée. (...) Tu ne perçois pas Ti dans ma manière de communiquer, que penses tu de l'idée que cela pourrait peut être du au fait que la structure de pensée est différente ? (Gauche pour toi / Droite pour moi).
Effectivement, je ne valide pas l'approche cerveau gauche/droit, c'est donc difficile pour moi de me servir de cet argument comme base. D'autant plus qu'on peut considérer T /cerveau gauche vs F / cerveau droit, mais aussi S / cerveau gauche vs N / cerveau droit, ce qui ferait de moi un mix entre cerveau gauche et droit...

Citation :
J'y voyait un parallèle entre mon histoire et l'idée du INTP qui sous fort stress peut avoir un Fe qui explose avec un Si le déclencheur.
D'ac avec le Fe qui explose, mais c'est à la fois la manière et la durée de l'explosion qui me déroutent.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 16:26

Citation :
quitte à garder ton fonctionnement naturel sous cloche (et d'une certaine façon nous le cacher).

Citation :
A quel âge l'as tu compris? Plus tu l'as compris tôt par toi-même (si quelqu'un de l’extérieur te l'as dit, ça ne compte pas!), plus tu sembles équilibré Ti-Fe.

Citation :
Je crois que c'est un truc qui me chiffonne depuis le début que j'essaie de t'aider à dégrossir, mais, différente par rapport à quoi ? Tu as l'air de partir du principe que tout le monde autour de toi est Te et que tu es le seul Ti.
Personnellement, cette différence, je l'ai toujours sentie sans pouvoir me l'expliquer, et pourtant, Ti n'est que ma tertiaire, donc elle n'est apparue que plus tard.

Je crois que si je "garde mon fonctionnement sous cloche", c'est parce que j'appréhende de ne pas avoir compris quelque chose ou de révéler une "faille intellectuelle" dans mon raisonnement ou tout simplement de me tromper.

J'ai beaucoup de mal à mettre des mots ou à poser ma pensée pour la rendre intelligible. Pendant mes études en commerce et marketing, je me suis vraiment posé la question sur mon "intelligence" en me demandant si j'étais un tant soit peu intelligent ou alors complètement "débile".

C'est en travaillant en groupe et pendant mes premiers stages en marketing que j'ai vraiment ressenti cette différence. Auparavant, ça allait car je n'avais pas vraiment besoin de travailler sur des projets avec d'autres personnes, et donc la différence d'approche / méthode ne se voyait pas.

Je crois que j'ai besoin de comprendre pour apprendre et vice-versa. Un peu comme tout le monde, certes, cependant, j'ai vraiment besoin de bien comprendre la finalité "qu'est-ce que c'est, à quoi ça sert" et saisir sa pertinence avant de me pencher sur "comment ça marche". Si je ne comprends pas l'utilité, le concept, l'idée, le sens en amont, le reste coince.

Je me suis repenché sur mon histoire et notamment ma scolarité, j'ai eu du mal avec ce système qui n'explique pas le pourquoi de ce que l'on apprends. "Emmagasine du savoir et restitue le, point." J'avais des bons résultats d'ailleurs, jusqu'au collège, ensuite ça s'est gâté : problème familiaux, déménagement, lacunes.
Même avant le primaire je fonctionnais ainsi : si j'ai compris, pas besoin de le refaire de répéter l'action.

Pour faire simple, je crois que j'ai du mal à apprendre, à enmagasiner de l'informations du savoir et que je fonctionne plutôt en idée générale, concept, compréhension générale.

Exemple à la con, les maths :
- Je n'arrivais pas a apprendre car je savais que cela me serai totalement inutile pour plus tard (par ex les intégrales & dérivées, logarithme, écriture canonique, trinôme et autre joyeusetés etc)
- Je ne saisi pas la logique qui amènes la dérivée de la primitive et inversement (comment le mec a eu cet idée et comment ça se fait que ça marche pour calculer une air par ex)
- En raison de ces 2 premiers points, apprendre les étapes de la méthodologie qui amène au résultat m'est très difficile. (Les autres se contentait de l'apprendre et de l'appliquer, sans se poser de question sur le reste)

- Par contre, si j'y avait vu une utilité pour moi par la suite, je m'y serait penché plus sérieusement.


Quand j'étais en Italie, je n'avais aucune compétence sur Excell : une collegue m'avait expliqué les recherches verticales, je me souvient de sa tete genre, "mais il comprend que dalle, alors que c'est tout simple" ! silly et en effet, je ne comprenais rien.

Bref, j'ai laissé de coté car je n'en avait pas besoin. 2-3 Jours plus tard, j'en ai eu besoin pour mon activité : j'ai utilisée la fonction sans problème comme si j'en avais toujours fait. (même moi je ne sais pas comment je suis passé du je capte rien à j'ai tout compris).

A mon arrivé, le poste n'était pas vraiment défini car il y avait des remanient. On m'avait demandé un truc simple, j'ai saisi un concept une idée et à partir de là je l'ai étoffée, fait grandir et cela à fini par créer une activité à part entière.

Ma manière de travailler est différente des autres de ce que j'ai pu observer : la plupart fonctionne en réalisant une tache à la fois, dans mon cas, si je reste concentré sur une seule tache, je m'épuise et m'ennuie.
J'ai remarqué que là où je suis le plus performant c'est en ayant plusieurs taches à faire en même temps. Par ex pendant que je suis en train de faire un truc sur excell pour mon entreprise, je suis aussi sur les forums et je notes des trucs sur un bout de papier pour avancer le marketing. Quand je suis en train de faire du rangement ou du ménage, des idées à développer me viennent et j'essai de les écrire sinon elles repartent. Si je suis concentré sur une tache, je suis quand même dans mes pensées.

Quand il s'agit d'apprendre, d'assimiler une nouveauté, une notion, une technique ou autre, j'ai besoin de la synthétiser en concept général, construire un cadre, ce processus peut être long et lourd, j'ai l'impression d'être vraiment lent sur ce point par rapport aux autres.

Par contre lorsque j'arrive dans un nouvel environnement (en entreprise par exemple), j'ai une bonne compréhension d'ensemble et entrevoit les différents liens, les difficultés, améliorations envisageables etc.

En entreprise ou en général je me sent incroyablement débile pour communiquer, expliquer, poser et transmettre ma pensée, mon raisonnement. Me faire comprendre est difficile, et dans mes moments "down" cela reste une souffrance de ne pas être compris ou de ne pas être sur la même longueur d'onde, sans être capable de réellement l'expliquer.

Faudrait que je creuse un peu plus, j'ai un peu l'impression d'être comme un gaucher contrarié (d'ailleurs, j'en suis un !)

Citation :
Tu as l'air de partir du principe que tout le monde autour de toi est Te et que tu es le seul Ti.

Je cerne bien la différence entre les deux chez l'autre. Même si l'autre est Ti, lorsqu'il communique il va du point A au point B, il sait ce qu'il a à dire car son raisonnement lui apparaît de manière a peu près claire. Il sait (a peu près !) ce qu'il va dire et comment le dire. Idem lorsqu'il produit quelque chose, la manière de faire est un minimum structurée.

De ma compréhension Te est organisé, méthodique, structuré. Ti est structuré de manière "personnelle", mais il y a une structure. Dans mon cas, j'ai pas l'impression qu'il y a une structure bien définie, c'est une sorte de "bordel organisé" qui fini par se mettre en place je ne sais trop comment.
Avec mes collègues de travail ou mon pote avec qui je créé mon activité, je passe un peu pour un extra terrestre car ils ne comprennent pas comment je fais (moi même je ne sais pas) avec ce coté à "l'arrache freestyle" et pourtant le résultat final fonctionne plutôt bien.

Comme évoqué je fonctionne avec une idée globale, un peu à "l'instinct", j'ai besoin de me construire un concept général.
Si on me pose une question, j'ai l'impression que tout me vient en même temps et que construire une cohérence, un déroulement de pensée parmi toutes les infos qui me viennent est assez laborieux.

Je ne sais pas si c'est très claire ? Je perçois dans mon fonctionnement une partie inconsciente qui travail. Quand j'ai quelque chose à produire, j'utilise mon imagination pour trouver la solution par moi même et si je n'y arrive pas, dans ce cas j'essai de chercher une méthode/technique qui pourrait m'aider.

Par rapport au MBTI je perçois un "lien" "Pensée-Intuition" / "Intuition-Pensée" ou "Intuition-réflexion" / "Réflexion-Intuition".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 300

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 18:13

Ben...
Pour mon cas, je ne dirais pas que j'avais des parents maltraitants mais maladroits qui ne savaient pas comment exprimer et recevoir l'amour (sens large). Je m'effaçais complètement devant les besoins de mon entourage, d'autant plus que leurs besoins respectifs se contredisaient. Difficile de trouver ma place et encore plus de me trouver sans repères stables.
Dans tout ça, j'ai beaucoup développé l'ironie et le sarcasme, que j'utilisais à tour de bras en mode passif agressif quand je me sentais attaquée. C'était pour moi la meilleure façon de me défendre.
J'étais facilement fatiguée dû à mon empathie (prenez sur vous les sentiments contradictoires et plus ou moins intenses de plusieurs personnes et essayer de rester plein d'énergie pendant des années... Bref) ce qui mettait mes nerfs à fleur de peau constamment. Parce que bien sûr, je n'avais absolument pas conscience de ça, à peine celle qu'il me fallait m'isoler pour faire face (et j'en ai passé des heures à jouer seule dans ma chambre).
Je pense qu'un Fe dom aurait eu plus de facilité à jouer sur les sentiments de son entourage, en devinant instinctivement quoi faire, comme faire rire les gens ou développer une attitude adaptée. Enfin, j'imagine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 18:19

Citation :
Pour y répondre, j'ai relu 2-3 trucs sur Fe, mais ma réponse ne sera qu'une expérience de pensée faite par mézigue, donc une pure supposition. Je pense qu'il serait plus efficace de demander à des Fe-dom ou Fe-aux.

Une personne Fe-dom ou aux tentera de ne pas trop mettre cette "relation toxique" en colère, de l'"amadouer". Elle se demandera sûrement comment agir pour être en harmonie avec cette personne, même si c'est un cas difficile. Fe a tendance à bien s'entendre avec beaucoup de gens, même des gens peu aimables.

En revanche, Fe n'est sûrement pas celle qui s'en sortira le mieux dans cette situation. En effet, elle est très sensible à la critique. Si cette personne la rabaisse, Fe se sentira submergée par ses émotions.

Submergé, je ne l'ai pas été, mais plutôt de l'incompréhension. C'est surtout ça qui m'a le plus affecté.

D'une manière générale je crois que c'est mon manque de compréhension vis à vis des émotions des autres et des miennes qui me perturbe. Je perçois celles des autres et ressent les miennes, mais je ne sais pas "quoi en faire".

A ce niveau il y a un avant/après ce choc que j'évoque dans mes précédents postes. Avant, elles étaient endormis, j'allais de l'avant, je voulais atteindre mes objectifs professionnels, j'avais une certaine ambition de vouloir monter le plus possible. Bien que timide, je n'étais pas spécialement affectés par mes ressentis ou émotions, ni par celles des autres et ça m'allait très bien ainsi. Désormais je me sens un plus émotionnel, moins "froid", sans pour autant être en mesure de les partager.

Citation :
Quid des Fe dom ou aux maltraités durant leur enfance ? Ceux là peuvent être très désagréable s'ils n'ont pas réussi à reprendre leurs marques sur des bases plus saines.
Citation :

Je suppose que tu as raison pour ceux-là. La réelle maltraitance affecte n'importe qui, indépendamment des fonctions. Ce que je disais s'applique aux remarques désagréable, mais une fois la limite de la maltraitance franchie, ce doit être différent.

Il serait intéressant d'avoir un témoignage de Fe dom ou aux au sujet de ces relations, je ne sais pas s'il y en a d'actifs sur le forum.

Je tiens à souligner que je n'ai pas été maltraité et que je ne l'ai pas beaucoup connu non plus.

Mais en bon PN il a su engendrer une incompréhension avec des signaux opposés. Ceux ci étant à la fois positifs et négatifs, notamment en pointant certaines de mes difficultés.

Ce genre de personne charismatique et intelligente, séductrice que tout le monde apprécie et qui en coulisse appuie sur vos insécurités et vos difficultés.

Ça m'a affecté, oui, comme tout le monde je pense, mais cela ne m'a pas empêché d'avancer ou d'y repenser jusqu'à la dernière fois.  

Citation :
Effectivement, je ne valide pas l'approche cerveau gauche/droit, c'est donc difficile pour moi de me servir de cet argument comme base. D'autant plus qu'on peut considérer T /cerveau gauche vs F / cerveau droit, mais aussi S / cerveau gauche vs N / cerveau droit, ce qui ferait de moi un mix entre cerveau gauche et droit...

En lisant un peu sur le sujet, je suis du même avis que toi. Ceci dit, en lisant divers descriptifs sur les deux hémisphère, ceux qui évoquent "le cerveau droit" me parlent bien. C'est ce que j'essai de poser ici mais ce n'est pas évident.

Ici il s'agit d'une approche sportive, toutefois sa description retranscrit assez fidèlement ce que j'essai d'expliquer dans ma manière de fonctionner ou de percevoir les choses

http://tennisdetablecoaching.blogspot.com/2015/06/coacher-un-athlete-atypique-le-neuro.html

Idem ici
http://www.talentdifferent.com/neuro-droitiers-et-surdoues-de-la-preference-a-la-performance-744.html#:~:text=Ce%20mode%20ou%20plut%C3%B4t%2C%20ce,repr%C3%A9sente%20qu'un%20faible%20pourcentage.

Citation :
D'ac avec le Fe qui explose, mais c'est à la fois la manière et la durée de l'explosion qui me déroutent.

Pour quelle raison ?
La durée : 1 mois dans le "dur" et ensuite 2-3 mois moins intenses. En tout cela a duré un trimestre, peut être un peu plus. Mais ça m'a transformé, j'ai cherché à creuser un peu plus.

Ces problèmes étaient indépendant de ma volonté : je n'avais aucun moyen d'apporter quelque chose ou d'apporter une solution quelconque. A part subir et attendre que les difficultés passent, je n'avais pas beaucoup de moyen d'action.

Je crois que le fait d'être complètement démuni vis à vis de la situation a été le déclencheur. En prenant un peu de recul, c'est en revisionnant des trucs de l'enfance qui a déclenché tout cet émotionnel, est-ce parce que je me suis sentis aussi démuni et sans capacité de faire quoi que ce soit, comme quand j'étais enfant ? D'où ce déferlement émotionnel...comme un enfant ?

Citation :
Yann56, je veux repréciser: Fe, ce n'est pas juste "l'émotionnel". L'objectif premier du MBTI est quand même de dessiner des profils cognitifs, donc la gestion mentale de différents processus. Fe, c'est un jugement extraverti, qui prend en compte l'aspect humain universel et irrationnel... C'est la façon dont on se positionne par rapport aux autres, dans une tentative d'intégration de cette "tribu" (être avec les autres).

Ce que j'aimerai c'est trouver une compréhension logique satisfaisante sur ce que j'ai vécu. La théorie du Fe qui explose en période de stress m'a parlé et colle assez avec Si.

Je crois que ce qui fout le bordel ici, c'est que j'aimerai trouver une explication logique et rationnelle à propos de cet événement émotionnel, ce qui fait que je ne parle que de cela.

Prenons un exemple plus récent : je suis en conflit avec un garage qui a pété mon moteur, ça traîne depuis des années avec une justice lente, une mauvaise fois ambiante, des experts incompétent etc : émotionnellement je ne suis pas du tout impacté : je reste concentré, combatif et suis de près le dossier car l'objectif est de gagner face à ce con**rd.

En réfléchissant, je constate que je ne prends pas de décisions importantes via le filtre émotionnelle, mais plutôt celle qui m’apparaît la plus judicieuse, pertinente, c'est à dire celle qui m’apparaît être la plus équilibrée, celle qui va fonctionner / réussir.

Si je tient compte des autres dans mes décisions, ce n'est pas parce que je tiens compte de l'impact de mes décisions sur eux, mais plutôt pour ne pas à avoir à gérer une éventuelle réaction de leur part à laquelle je ne saurai réagir. En gros, c'est pour avoir la paix.


Dernière édition par Yann56 le Ven 03 Juil 2020, 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 300

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 18:27

Ok Very Happy
Là, je commence à y voir plus clair.
Je commence par cette histoire de Ti/Te.
Oui,Ti est une structure logique propre à l'individu tandis que Te est une structure logique qui s'appuie sur l'extérieur.
D'après toi, que recherche chacune des deux fonctions ? (par exemple, Fe vise une harmonie relationnelle entre les individus, voire le genre humain)

Ensuite, "Quand j'étais en Italie, je n'avais aucune compétence sur Excell : une collegue m'avait expliqué les recherches verticales, je me souvient de sa tete genre, "mais il comprend que dalle, alors que c'est tout simple" ! silly et en effet, je ne comprenais rien.

Bref, j'ai laissé de coté car je n'en avait pas besoin. 2-3 Jours plus tard, j'en ai eu besoin pour mon activité : j'ai utilisée la fonction sans problème comme si j'en avais toujours fait. (même moi je ne sais pas comment je suis passé du je capte rien à j'ai tout compris)."
Est-ce que tu t'es mis à fonctionner comme ça du jour au lendemain au point de t'en étonner toi-même ? Ou est-ce que ça a toujours été comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeVen 03 Juil 2020, 21:40

@Meleabrys a écrit:
Ok Very Happy
Là, je commence à y voir plus clair.
Je commence par cette histoire de Ti/Te.
Oui,Ti est une structure logique propre à l'individu tandis que Te est une structure logique qui s'appuie sur l'extérieur.
D'après toi, que recherche chacune des deux fonctions ? (par exemple, Fe vise une harmonie relationnelle entre les individus, voire le genre humain)

Ensuite, "Quand j'étais en Italie, je n'avais aucune compétence sur Excell : une collegue m'avait expliqué les recherches verticales, je me souvient de sa tete genre, "mais il comprend que dalle, alors que c'est tout simple" ! silly et en effet, je ne comprenais rien.

Bref, j'ai laissé de coté car je n'en avait pas besoin. 2-3 Jours plus tard, j'en ai eu besoin pour mon activité : j'ai utilisée la fonction sans problème comme si j'en avais toujours fait. (même moi je ne sais pas comment je suis passé du je capte rien à j'ai tout compris)."
Est-ce que tu t'es mis à fonctionner comme ça du jour au lendemain au point de t'en étonner toi-même ? Ou est-ce que ça a toujours été comme ça ?

Je perçois Te comme un outil pour apprécier l’extérieur de manière logique et surtout dans le concret (via des données, des chiffres, un plan). L'efficacité "Est-ce que ça marche". Je perçois Te comme un outil au service de l'action, le "faire".

Tandis que Ti recherche plutôt à créer un sens, une logique, les liens pour se créer une idée générale interne. Chercher le sens logique des choses, pour chercher à comprendre le monde. Je perçois Ti comme un processus évolutif cherchant à s'étoffer selon les expériences et les recherches pour mieux comprendre par soi même. Avoir sa propre vision du monde.

- Te, serait "Ça sers à quoi ? est-ce que ça marche, est-ce efficace ?"
- Ti, serait "qu'est-ce que c'est, comment ça marche, pourquoi ?"

Voilà comment j'ai interprété ces deux fonctions.

Par rapport à mon expérience en Italie, c'est une fois arrivé en Bac, notamment en Maths et en physiques, que j'ai constaté ce fonctionnement de compréhension "off / on" spontanée.

Au fur et a mesure de mon avancement dans mes études, j'ai saisi que j'assimilai d'une manière particulière, avec une compréhension "en différée", parfois même quand on était passé à autre chose depuis quelques temps.

Cette compréhension spontanée m'étonne toujours un peu quand elle arrive : Une personne "lambda" va essayer de faire jusqu'à ce qu'il comprenne et que ça marche, moi il faut que je laisse les choses de coté et que je fasse autre chose.
Si je me force à faire jusqu'à ce que je comprenne, je fatigue et sature, m'énerve car je n'y arrive pas. En primaire et au début du collège, je me souviens de m'agacer de ne pas y arriver, de ne pas comprendre, même des trucs simples. Si je faisais comme les autres, c'est à dire étudier - essayer jusqu'à ce que ça vienne, je perdais confiance en mes capacités.

Par rapport à ma façon de travailler, c'est à partir du BTS et surtout en Master, que j'ai constaté que celle-ci était "singulière".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 39
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 1113

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeSam 04 Juil 2020, 09:38

Pour le cerveau gauche/droit: si tu devais donner une répartition sur 100% de ton fonctionnement, tu serais à combien/combien?

Parce que le cerveau droit représente typiquement un fonctionnement NF, et le cerveau gauche un fonctionnement ST. Si tu te sens *à mooort* cerveau droit, Ti-dom me parait clairement compliqué. Par contre, INFJ, why not.

Et si c'est vraiment les concepts de "cerveau droit" ou "zèbre" qui te parlent le plus et correspondent à ta manière de fonctionner, alors que tu n'arrives pas à faire entrer le MBTI même avec un chausse-pieds, quelles conclusions peux/veux-tu en tirer? Stop ou encore? D'autres modèles ne seraient-ils pas plus adaptés (j'ai déjà parlé de l'ennéa, je ne sais pas si ça "sonne une cloche" chez toi...)?

Citation :
Cette compréhension spontanée m'étonne toujours un peu quand elle arrive : Une personne "lambda" va essayer de faire jusqu'à ce qu'il comprenne et que ça marche, moi il faut que je laisse les choses de coté et que je fasse autre chose.
Si je me force à faire jusqu'à ce que je comprenne, je fatigue et sature, m'énerve car je n'y arrive pas. En primaire et au début du collège, je me souviens de m'agacer de ne pas y arriver, de ne pas comprendre, même des trucs simples. Si je faisais comme les autres, c'est à dire étudier - essayer jusqu'à ce que ça vienne, je perdais confiance en mes capacités.
Ti-dom n'a pas à "se forcer pour comprendre", il trouvera toujours un moyen. Parce qu'il s'inventera un moyen s'il le faut (story of my life). Il n'y a pas de fatigue ou d'agacement, c'est naturel. Bémol: comprendre l'irrationnalité des gens (ça, c'est typiquement pour faire bugguer la méthode Ti).
Ici tu décris ce qui correspondrait à Ni, allié potentiellement à Ti qui lui est assujetti.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 300

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeSam 04 Juil 2020, 10:07

Ni, je pense (et qu'il a eu du mal à ressortir réellement)... Par contre Ti ou Te... Fe ou Fi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yann56
Aucun rang assigné
Yann56

Type : !
Age : 35
Lieu : ici, et parfois là-bas
Inscription : 09/11/2019
Messages : 92

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeSam 04 Juil 2020, 15:12

@Mamy Mougeot a écrit:
Pour le cerveau gauche/droit: si tu devais donner une répartition sur 100% de ton fonctionnement, tu serais à combien/combien?

Parce que le cerveau droit représente typiquement un fonctionnement NF, et le cerveau gauche un fonctionnement ST. Si tu te sens *à mooort* cerveau droit, Ti-dom me parait clairement compliqué. Par contre, INFJ, why not.

Et si c'est vraiment les concepts de "cerveau droit" ou "zèbre" qui te parlent le plus et correspondent à ta manière de fonctionner, alors que tu n'arrives pas à faire entrer le MBTI même avec un chausse-pieds, quelles conclusions peux/veux-tu en tirer? Stop ou encore? D'autres modèles ne seraient-ils pas plus adaptés (j'ai déjà parlé de l'ennéa, je ne sais pas si ça "sonne une cloche" chez toi...)?

Citation :
Cette compréhension spontanée m'étonne toujours un peu quand elle arrive : Une personne "lambda" va essayer de faire jusqu'à ce qu'il comprenne et que ça marche, moi il faut que je laisse les choses de coté et que je fasse autre chose.
Si je me force à faire jusqu'à ce que je comprenne, je fatigue et sature, m'énerve car je n'y arrive pas. En primaire et au début du collège, je me souviens de m'agacer de ne pas y arriver, de ne pas comprendre, même des trucs simples. Si je faisais comme les autres, c'est à dire étudier - essayer jusqu'à ce que ça vienne, je perdais confiance en mes capacités.
Ti-dom n'a pas à "se forcer pour comprendre", il trouvera toujours un moyen. Parce qu'il s'inventera un moyen s'il le faut (story of my life). Il n'y a pas de fatigue ou d'agacement, c'est naturel. Bémol: comprendre l'irrationnalité des gens (ça, c'est typiquement pour faire bugguer la méthode Ti).
Ici tu décris ce qui correspondrait à Ni, allié potentiellement à Ti qui lui est assujetti.

Salut

Pour la répartition, je dirai 60% à droite / 40% à gauche.

C'est en me penchant sur ma manière de travailler il y a deja quelques années que j'ai constaté que je travail avec un mix "Imagination-Organisation" et "Organisation-Imagination". Cette "organisation" m'est interne.

Mes derniers travaux étaient assez analytique et j'ai beaucoup apprécié, notamment le coté analyse => interprétation => solution => Etude des résultats => Correctifs à apporter.

Idem pour la création d'activité, avant de décider quoique ce soit sur la suite à donner au projet lorsque mon pote m'en à parlé, j'ai beaucoup apprécié le début car il consistait à découvrir et analyser, notamment la viabilité. Déterminer quel modèle économique et choisir la ou les solutions les plus pertinentes, idem pour le marketing : quelles sont les solutions les plus pertinentes etc.

En me penchant sur mon parcours, j'ai constaté que je pouvais avoir une analyse assez juste quand il s'agit de fait / données assez factuels ou concrets. Ma difficulté n'est pas l'analyse en elle même, mais plutôt de l'organiser pour que je puisse la partager, l'expliquer et surtout la justifier.

Si quelqu'un me pose une question sur un point précis, ma difficulté ne va pas être de ne pas être en mesure de trouver une réponse logique, mais elle va être de trouver une structure ou une trame pour la dérouler de manière fluide.

Pendant mes études, j'étais assez conscient de cette difficulté de structure, ainsi pendant tous les rapports et mémoires divers, je blindais les écris, les PPT pour anticiper les éventuelles questions. Cela me permettait d'obtenir de très bon résultats. Idem dans le travail, j'anticipe au max pour produire des documents bien construits : ils étaient pertinents et surtout compréhensible. Ici, le Ti incompréhensible pour les autres était converti à gros coup de Te.

Si je dois convaincre une personne, défendre une idée, il me faut impérativement un support que j'ai créé en amont, sinon je me perds dans mon fil de pensée. La pensée est là, mais capter les idées et les poser est un exercice complexe. Généralement ça passe par une approche qui tend vers du Te écrasant.

Au travail mes tableaux excel étaient à l'image de cette pensée : Du point de vue de mes collègues, dans les détails c'était une usine à gaz avec beaucoup de données, diverses feuilles et étapes, mais l'ensemble donnait un truc complet, pertinent que j'arrivais à mettre en forme pour les autres puissent le lire et l'utiliser. Les documents étaient pertinents car "logique" dans l'ensemble, mais la construction de cette logique n'est pas des plus simple. En gros ça marche, mais ce n'est pas hyper efficace.

Concrètement, si je dois trouver une solution à une problématique, j'ai besoin d'organiser les différentes informations, les faits en interne (dans "ma tête" en somme) avec mon "propre système d'organisation" et suite à cela découle divers hypothèses, possibilités, idées. Ces idées sont ensuite à leur tour analysées pour les valider, réfuter, ou les faire grandir. Je cogite dans mon coin avec ma propre méthode en somme.
C'est cette tendance "désorganisée" dans l'approche de ce que j'entreprends ou étudie qui me fait pencher du coté droit, mais il y a bien une part analytique dans l'ensemble.

Ma façon de penser est difficile à transmettre, à expliquer à l'autre, mais j'y fait confiance pour prendre mes décisions car cette manière de faire, ou d'articuler cette pensée à toujours donné des résultats satisfaisants. Elle n'est pas figée et s'est peaufinée avec le temps.

Plus je décante les choses, plus je perçois quand même un axe Ti-Ne (ou inversement), avec un Ti très désorganisé vue de l'extérieur, mais organisé de mon point de vue. J'ai bien un coté "bordel organisé", mais cette manière de faire fonctionne pour moi, et dans tout ce que j'ai réalisé jusqu'ici. Ce qui me dessert souvent, c'est une certaines étourderie ou négligence.

En fait, ma difficulté principale n'est pas de trouver une logique ou des liens dans un contexte donné et de me construire une idée générale, mais plutôt de la poser pour que d'autres personnes extérieures puissent suivre le cheminement de cette logique.

Est-ce que Ti pourrait se définir de cette manière ? C'est un mix entre une vue d'ensemble des données / faits, des essais-tâtonnements (ou essais / erreurs), des tentatives de faire des liens et de voir si cela fonctionne, d'essayer de percevoir les interactions entre les données / faits etc.

Peux-tu en dire plus sur l'axe Ti-Si ou éventuellement Ne-Fe, le lien entre dominante et tertiaire. Si je demande ça, c'est parce que l'axe Ti-Si me parle pour le coté "revisite et analyse de mon passé, de mon histoire, pour comprendre mon présent."
Auparavant, je ne me posais pas spécialement de question sur mon passé, mon histoire, j'étais plutôt axé sur le futur (avec un présent qui préparait l'avenir), j'avais une certaine soif de réussir ce que j'entreprends.
Désormais, dans ma manière de fonctionner, j'intègre un peu plus l'aspect "expérience du passé" quand j'analyse ou produit quelque chose.

Citation :
Et si c'est vraiment les concepts de "cerveau droit" ou "zèbre" qui te parlent le plus et correspondent à ta manière de fonctionner, alors que tu n'arrives pas à faire entrer le MBTI même avec un chausse-pieds, quelles conclusions peux/veux-tu en tirer? Stop ou encore?

Par rapport aux zèbres et cerveau droit, ce qui me parle c'est le coté "multitâche" et le travail qui se fait beaucoup en interne, dans ma tête en amont de produire quelque chose. Et le coté "bordel organisé, méthode de travail assez singulière".

Pour le reste tant que je n'aurai pas trouvé le truc qui fait que ça ne fonctionne pas, je vais tenter jusqu’à trouver un modèle satisfaisant.

Pour le moment, les deux fonctions dont je suis quasi sur qu'elles me correspondent sont Fe et Ti.

Pour en revenir à ce que l'on avait évoqué à propos de Fe : je ne sais pas si cela te parlera, mais je l'ai vécu comme une "déchirure de l’ego", comme si le personnage "social" ou égotique se brisait.
Le personnage social que j'avais construit pour manifester ma personnalité et faire ainsi le lien entre celle-ci et les autres, volait en éclat.

Je suis aussi sur l'Aenna'  Gentil diable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mamy Mougeot
Aucun rang assigné
Mamy Mougeot

Type : INTP d'obédience crustacée
Age : 39
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 1113

INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitimeDim 05 Juil 2020, 15:09

@Yann56 a écrit:
Plus je décante les choses, plus je perçois quand même un axe Ti-Ne (ou inversement), avec un Ti très désorganisé vue de l'extérieur, mais organisé de mon point de vue. J'ai bien un coté "bordel organisé", mais cette manière de faire fonctionne pour moi, et dans tout ce que j'ai réalisé jusqu'ici. Ce qui me dessert souvent, c'est une certaines étourderie ou négligence.
Ne perds pas de vue la piste INFJ (Ni-Ti avec un Fe "blessé" par ton histoire perso).

@Yann56 a écrit:
En fait, ma difficulté principale n'est pas de trouver une logique ou des liens dans un contexte donné et de me construire une idée générale, mais plutôt de la poser pour que d'autres personnes extérieures puissent suivre le cheminement de cette logique.

Est-ce que Ti pourrait se définir de cette manière ? C'est un mix entre une vue d'ensemble des données / faits, des essais-tâtonnements (ou essais / erreurs), des tentatives de faire des liens et de voir si cela fonctionne, d'essayer de percevoir les interactions entre les données / faits etc.
Ti tout seul, c'est davantage l'assemblage des données de façon à systématiser leurs relations de façon logique: "si A fait x et B fait y, on a C" etc.
Le processus essais-erreur et poser des hypothèses sur les relations/interactions, c'est vrai que c'est davantage Ne-Si.

@Yann56 a écrit:
Peux-tu en dire plus sur l'axe Ti-Si ou éventuellement Ne-Fe, le lien entre dominante et tertiaire. Si je demande ça, c'est parce que l'axe Ti-Si me parle pour le coté "revisite et analyse de mon passé, de mon histoire, pour comprendre mon présent."
Ti-Si, c'est reprendre sa trame et la remettre à l'épreuve à partir des mêmes données (mais peut-être une hypothèse nouvelle Ne qui s'intercale). C'est creuser et approfondir pour optimiser le modèle: faire en sorte que tous les éléments (Si) trouvent leur place de façon cohérente, et que leurs relations entre eux soit la plus "pure" possible (des liens à la fois simples mais pertinents).
(On parle bien ici de toutes sortes d'éléments, pas uniquement de ce qui se rapporte à sa vie ou ses expériences du passé).

Pour Ne-Fe, on est sur le rebond d'idées en interagissant avec les autres. On largue une bombe et on regarde ce que ça fait, puis on largue une autre, etc.
@Yann56 a écrit:

Pour en revenir à ce que l'on avait évoqué à propos de Fe : je ne sais pas si cela te parlera, mais je l'ai vécu comme une "déchirure de l’ego", comme si le personnage "social" ou égotique se brisait.
Le personnage social que j'avais construit pour manifester ma personnalité et faire ainsi le lien entre celle-ci et les autres, volait en éclat.
Ce qui n'est pas très cohérent avec Ti-dom, qui n'est pas le mieux placé pour penser en premier lieu à se fondre dans un persona social créé pour interagir avec les autres. Ti va d'abord être assez "aveugle et sourd" à ces règles communes Fe (bien sûr, comme tous les types, il veux entrer en relation avec les autres, mais n'ayant pas lu les règles, il se vautre souvent et réagit à cet échec en pensant généralement "tous des cons"). Avec l'âge, on apprend progressivement à jouer le jeu et à mettre de l'eau dans son vin, on peut se créer un persona social pour faciliter les échanges et la vie en société, mais c'est un processus conscient et travaillé.
Le "masque" de l'INFJ correspondrait mieux ici.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




INFP ou INFJ ? - Page 8 Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP ou INFJ ? INFP ou INFJ ? - Page 8 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP ou INFJ ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-