Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-42%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Extreme PRO 128 Go
39.99 € 68.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les hommes INFP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Nov 2013, 22:11

Chase a écrit:
comment veux tu qu'on mette nos couilles sur la table quand notre cognition nous dis de faire l'inverse ?!
Je me demande si ce n'est pas aussi votre éducation qui vous inhibe. J'ai remarqué que les gars d'aujourd'hui n'osent plus être viril, l'assumer. Ils ont assimilé dans leur système de valeur virilité à machisme, rabaissement de la femme, barbarisme et autres choses qui rendent la virilité honteuse et inacceptable.
D'ailleurs pour prendre mon cas comme exemple, si je dis que j'aime les hommes virils, vous allez tout de suite me sortir l'homme ESTP motard, machiste, qui tabasse sa femme et la considère comme bobonne. (pour ceux qui n'auraient pas suivis, je ne dis pas que l'ESTP est ainsi, mais ce sont des internautes qui marque "un ESTP motard") Même si vous le dîtes pour rire aussi, il y a toujours une part de vrai dans ce que l'on dit "ironiquement", on le pense d'une certaine façon.

Et ce ci est dû à notre héritage culturel, après des années de guerres et de souffrances, la virilité a été dévalorisé au profit de la féminité  "L'amour et la paix", les hommes n'ont plus voulu faire la guerre.
Une grande part des attributs virils ont été dénigré.
La compétitivité même, bien qu'elle semble plus d'actualité que jamais dans notre société, ont la perçoit bien souvent négativement, comme cause de dépression, de détérioration des relations humaines et de l'ambiance au travail et autre.
Les hommes d'aujourd'hui sont pour la plupart féminisés, ils se sont tout naturellement adaptés à la société. Le problème est aussi que de nos jours on ne sait plus ce qu'est la virilité, lorsqu'elle est représenté à la télé ce n'est plus qu'à travers des clichés.

Sinon peut être bien que tes cognitions te disent effectivement de faire le contraire, mais ces cognitions (si ce n'est pas l'éducation) ce sont elles réelleement structurées totalement de manière innées ?

Sinon intéressant tout ce que tu as dit !
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 28
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Nov 2013, 22:45

Je parle pas de virilité mais d'initiative concrète et d'action brute...

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
Myst

Type : INFP
Age : 31
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 887

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Nov 2013, 22:59


Concernant le Fi, il y a des comportements et des attitudes que je refuse d'adopter qui, au fond, me permettrait surement d'obtenir certaines choses, mais je m'y refuse. Je pourrais par exemple être plus ambitieux, opportuniste, malin et assimiler les codes de la réussite. J'aurais pu faire un choix d'études "sécurisant", m'amenant à du travail avec pas trop de difficultés et un bon salaire. J'aurais pu camper les soirées étudiantes, utiliser les bonnes vieilles méthodes de la drague "supermarché" et de me trouver une (ou deux) copine(s), pas trop maline si possible, malléable, ouverte, et avec une bonne situation. Bien sur. Je la garderais au chantage, et je la tromperais naturellement avec la stagiaire du service presse de mon nouveau boulot que j'aurais à TF1 , bien plus mignonne. Dans mon rythme effréné, je me trimballerais chaque matin en pingouin dans ce nouveau bureau, un vaste monde plein de possibilités et je ferais le lèche cul à mon patron, mon exemple, mon idole. Ami de tout le monde et de personne à la fois, je repèrerais les bonnes personnes et déverserais mon amabilité calculée à chaque serrement de main et au moindre frémissement  de sourcil suspect de mon interlocuteur. Dans cet élan de réussite prometteuse , j'inviterais mes nouveaux "amis" à des "soirées bowling" pour parler "culture" [admise], tout cela feutré d'un échange de petites anecdotes croustillantes préparées et revisitées. Étant un citoyen responsable et éclairé, je participerais à des meeting politiques chaque vendredi et contribuerais à la réussite de mon mouvement à 238 rue de Vaugirard, Paris. En effet , je militerais pour une politique moderne et utile (de winner) pour les français.
Je me ferais un peu d'argent en supplément sur internet grâce un site porno en ligne et des stages de musculation combinées à des formations ennéagramme, tandis que Nunuche (avec une majuscule s'il vous plait) est toujours là, elle repasse mon linge et fait bien la bouffe. Naturellement, il n'y a pas de plis sur mon costard. Vers mes 30 ans, elle me fait un gosse, sublime chérubin que je prend dans mes bras emprunts de protection et de virilité, lui présentant à la lumière de ses yeux doux découvrant un monde agité,  le bras droit du paternel orné au poignet de la gourmette argentée offerte par belle-mère à Noël.

...

NON.

Amis INFP, je sais que vous ne voulez pas de ça. Ne faites pas fi de votre Fi.

Je pense que pour qu'un INFP assume ses choix, il doit en "payer" le prix et les supporter. Parfois, je trouve que c'est la meilleur solution. S'il se plaint des conséquences de son attitude ou s'il éprouve trop de difficultés, alors il peut s'adapter en partie pour ne pas trop souffrir, ou simplement, parfois, car il en faut, par bon sens et responsabilité.
Mon post c'est du n'importe quoi, je le sais, et ça n'est pas ça que j'avais prévu d'écrire. Tant pis. C'est mieux comme ça en fait. Parfois il faut mieux une petite histoire qu'une grande explication.


Dernière édition par Alexterieur le Mer 27 Nov 2013, 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Nov 2013, 23:22

Chase a écrit:
Je parle pas de virilité mais d'initiative concrète et d'action brute...
Ah et ce n'est pas de la virilité ça ? Je parlais aussi pour l'expression "mettre ses couilles sur la table", le problème aussi est que la plupart des gars d'aujourd'hui sont castrés, bon ok j'abuse Rolling Eyes

Bisouu Chase, mais c'est vrai, rendez vous compte de la situation actuelle, c'est bien aussi un homme sensible et dans l'affective (et puis il ne faut pas se modeler uniquement pour plaire au sexe oppose), mais en parlant de sexe opposé, l'attirance ce créait sur des oppositions, la frustration accroît le désir (fusionner entièrement avec une personne tue le désir et la passion) à trop vouloir uniformiser l'homme et la femme (voir le monde entier, uniformisation des sociétés), on va perdre toute la richesse de chaque sexe, leur spécificité, leur complémentarité mais aussi l'amour...
Revenir en haut Aller en bas
Zogarok
Co-administrateur
Zogarok

Type : INfJ-Ti 1μ ou 5μ, 1w9_5w6_4, Melancholic/Choleric
Age : 29
Lieu : L'automne
Emploi : Troll repenti
Inscription : 01/11/2012
Messages : 1591

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Nov 2013, 23:40

T'avais qu'a avoir une ombre (active) El Enculadoriste. Donc soyez prudents, humbles INFP, dans l'usage de la délicate expression "Les couilles sur la table".

Je me disais en voyant les intervenants : en même temps, un homme INFP... est-ce encore un INFP ?

J'adore quand tu libères ton Ni Luna. Premier degré pur.

_______________________________________
https://zogarok.wordpress.com/
https://www.senscritique.com/Zogarok


Thy Sinister Bloom : https://www.youtube.com/results?search_query=they+sinister+bloom+serein+falls
Solar Fields : https://www.youtube.com/watch?v=1hBvXu6uZGQ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://zogarok.wordpress.com
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 27 Nov 2013, 23:47

@Zogarok a écrit:


J'adore quand tu libères ton Ni Luna. Premier degré pur.
Wink  Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Titiwilly
Agneau de Dieu
Titiwilly

Type : INFJ
Age : 25
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 883

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 01:01

@Luna a écrit:
Les hommes d'aujourd'hui sont pour la plupart féminisés, ils se sont tout naturellement adaptés à la société. Le problème est aussi que de nos jours on ne sait plus ce qu'est la virilité, lorsqu'elle est représenté à la télé ce n'est plus qu'à travers des clichés.
Euh je veux pas troller, mais la virilité, ça n'est pas justement une série de clichés ? Un archétype culturel de ce que devrait être un "véritable" homme, une suite de comportements, d'attitudes etc .. ?

Pour toi c'est quoi la "virilité" dans ce cas ?

L'homme INFP est bien souvent assez éloigné de ce modèle archétypal de mâle puissant, actif, porteur de ses responsabilités, direct et frontal, etc ... Ce décalage avec ce beau modèle ( qui, certes, est quelque peu réprimé par la société d'aujourd'hui qui voudrait "féminiser" les hommes, mais est cependant toujours valorisé, de manière consciente ou non, dans l'esprit de bon nombre de femmes, entres autres pour ce qui concerne les rapports de séduction. Quelle femme pourrait bien avoir envie de sortir avec une "petite fiotte", lol) peut éventuellement causer des problèmes d'adaptation pour les hommes INFP, comme l'a souligné Chase. Lorsqu'il s'agit de séduire une femme la règle implicite voudrait que l'homme aille de l'avant, qu'il montre à quel point il est confiant (ou au moins qu'il fasse semblant), qu'il fasse le premier pas. Evidemment c'est à nuancer, toutes les femmes n'ont pas les mêmes attentes en matière d'amour et de séduction, et certaines bien extraverties n'hésitent pas à prendre les devants, mais la tendance globale ne va pas en ce sens : pour être séduisant un homme doit paraître un minimum viril, quoi que puisse en dire la société.

Si je puis me permettre de raconter ma vie (n'en déplaise à Zogarok silly ), au lycée c'est particulièrement impitoyable : combien de fille j'ai pu entendre raconter des niaiseries du genre "ouais nan mais pas question que je sorte avec un mec qui soit dominateur et tout, moi j'tiens a ma liberté de femme", parfois accompagnées de commentaires de ce type : "nan mais tu vois pour moi un mec idéal il est gentil, calme, sincère, attentionné et tout, c'est ça l'plus important" .. Au reste, les garçons qui ont le plus de succès auprès de cette gente féminine sont généralement extravertis (c'est la base, si je puis dire), très confiants (pour ne pas dire narcissiques dans les cas extrêmes), volontiers "rentre dedans", plutôt affabulateurs et beau parleurs ... Tandis qu'aucune fille n'a jamais, à ma connaissance, manifesté de l’intérêt "amoureux" pour moi, qui suis pourtant censé correspondre plus ou moins à ce soit disant idéal masculin moderne hypocritement véhiculé par ces fragiles demoiselles Dédaigneux 

Alors certes, il est question ici de lycéens et de lycéennes, à la maturité toute relative et aux instincts sexuels en pleine explosion, donc extrapoler les comportements que j'observe dans mon entourage direct pour les généraliser à toute la société serait peut-être hasardeux, cependant je suis forcé de constater que passée la vingtaine les comportement restent un peu similaires : les plus extravertis, les plus confiants et les plus pragmatiques, en bref les plus à même de se conformer aux codes de la séduction (qui induisent la virilité) sont couronnés de succès dans ce domaine, les introvertis sensibles ont en revanche bien plus de mal à "se caser".
Mais après voilà, dans le cas des INFP, il n'est pas question de transiger avec nos valeurs et de se transformer en séducteur pragmatique pour pouvoir satisfaire un manque affectif, faire le choix de rester authentique implique en contrepartie d' "en payer le prix", selon les termes d'Alexterieur Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 06:11

Bonjour/bonsoir Titiwilly, j'ai très mal dormi cette nuit, je suis malade, j'ai donc tout le temps de te répondre ce matin étant très tôt et comme je n'arrive pas à me rendormir, chanceux va Rolling Eyes 

@Titiwilly a écrit:

Euh je veux pas troller, mais la virilité, ça n'est pas justement une série de clichés ? Un archétype culturel de ce que devrait être un "véritable" homme, une suite de comportements, d'attitudes etc .. ?

Pour toi c'est quoi la "virilité" dans ce cas ?

 
Et bien je me suis mal exprimé, je voulais dire que de nos jours la virilité est vulgarisée, mal connue. Je ne saurais comment le dire, mais on'a plus d'archétype clair de la virilité ou bien sous des traits grossiers, d'ailleurs de nos jours on'associe facilement un homme viril à l'homme de cromagnon, "Moi homme, toi femme" (même si c'est pour rire, comme déjà dit il y a toujours un fond de vrai dans "l'ironie"), encore une volonté de nuire à l'image masculine, de la décrédibilisé. Alors que la virilité est un long parcours, une identité qui s'est construite fragilement au cours des siècles, un caractère non innée mais qui s'acquière. D'ailleurs dans mon post précédent je n'aurais pas dû parler d'homme castré, mais d'homme sans pénis, qui n'en ont jamais eu "On ne naît pas homme on le devient", bien sûr j'ai exagéré la situation. Dans de nombreuses civilisations primitives, il existe encore des rituels pour faire d'un garçon un homme. Des rituels ou des initiations qui peuvent durer plusieurs mois voir des années, par exemple les garçons sont séparés de leurs mères et soeurs pour apprendre à mépriser (ou bien pour se détacher de) tout ce qui est féminin (tuer leur part féminine) et devenir des hommes, apprendre la virilité dont ils ont besoin, c'est à dire l'endurance, la force et le courage.
Les anciens hommes de la tribu initient les plus jeunes à la virilité (bon je ne raconterais pas comment, c'est vraiment horrible et je ne souhaite ça à personne), et ils leur servent de model, ce qui manque de nos jours dans nos sociétés, des modèles de virilités, ce que je voulais dire dans mon précédent post.

L'identité sexuelle dans nos sociétés est de plus en plus brouillées, voir la mode androgyne chez les femmes avec veste, cravate, chemise et pantalon, la théorie du genre (en plus de l'émancipation de la femme ect) a fait que l'on a cherché à uniformiser l'homme et la femme. C'est parti d'une belle idéologie de traité équitablement l'homme et la femme, de leur donner la même éducation sans différenciation de sexe afin de leur donner réellement le choix de choisir qui ils voulaient être et la possibilité pour.
Je ne suis pas pour revenir au temps où la femme avait des libertés plus réduites que celle d'un homme, je suis entièrement pour l'égalité d'un quelconque individu devant la lois. (qu'ils soient noir, blanc, jaune, vert, femme ou homme)

Mais, je suis contre nier les différences qu'il existent naturellement entre l'homme et la femme, la société devrait les reconnaître d'avantage. Bien sûr l'homme est un être de culture, on peut faire devenir un enfant un peu près ce que l'on veut, mais je ne vois pas en quoi enseigner une différence entre l'homme et la femme, les différencier d'avantages seraient nocifs ? Au contraire, (complémentarité ect) la flemme de m'expliquer mais ça ne peut qu'être positive, il n'en ressort rien de bon de jeunes en manques de repères (oui l'être humain est bien un être de culture, tout doit lui être enseigné), ce qui conduit souvent à des drames, des prises de positions extrémistes (comme le nazisme, si si) ect je vois autour de moi des hommes qui veulent être viril mais se comportent de manière disproportionnée, en assimilant la virilité à la domination de la femme, de manière caricaturale et brutal.

@Titiwilly a écrit:
combien de fille j'ai pu entendre raconter des niaiseries du genre "ouais nan mais pas question que je sorte avec un mec qui soit dominateur et tout, moi j'tiens a ma liberté de femme", parfois accompagnées de commentaires de ce type : "nan mais tu vois pour moi un mec idéal il est gentil, calme, sincère, attentionné et tout, c'est ça l'plus important" .. Au reste, les garçons qui ont le plus de succès auprès de cette gente féminine sont généralement extravertis (c'est la base, si je puis dire), très confiants (pour ne pas dire narcissiques dans les cas extrêmes), volontiers "rentre dedans", plutôt affabulateurs et beau parleurs ... Tandis qu'aucune fille n'a jamais, à ma connaissance, manifesté de l’intérêt "amoureux" pour moi, qui suis pourtant censé correspondre plus ou moins à ce soit disant idéal masculin moderne hypocritement véhiculé par ces fragiles demoiselles Dédaigneux 

 
Mdr, hypocritement véhiculé par ces fragiles demoiselles, et bien je te remercie pour ce témoignage, c'est exactement ça. Ces demoiselles sont tout autant que les jeunes hommes victimes de la société et de sa propagande.

Sinon en ce qui concerne l'extraversion et la confiance en sois, rien avoir avec une histoire de masculin/féminin, les personnes extravertie (enfin ouvertes aux autres, disponibles) et confiantes en elles ont tout naturellement plus la cote. Je te laisse y trouver les raisons tout seul.
Pour prendre mon cas, ma soeur extravertie et ouverte aux autres à plus la cote que moi, introvertie et fermée.

@Titiwilly a écrit:

Mais après voilà, dans le cas des INFP, il n'est pas question de transiger avec nos valeurs et de se transformer en séducteur pragmatique pour pouvoir satisfaire un manque affectif, faire le choix de rester authentique implique en contrepartie d' "en payer le prix", selon les termes d'Alexterieur Smile 
A votre âge, il est difficile pour un jeune homme de devenir "viril", le mieux à faire n'est pas de se renier (maintenant que votre psychisme est modelé, même s'il reste encore modulable, vous avez une forme difficile a changé), mais de s'accepter comme l'on est et de s'épanouir.
Ce qui attire beaucoup les filles, et tout sexe confondu d'ailleurs, est la confiance en sois et l'épanouissement personnel, ce qui est d'ailleurs normal l'inverse est limite malsain.

Une sensibilité sentimentale exprimée chez l'homme peut être très belle et touchante, ce qu'il faut ce n'est pas tomber dans la "sensiblerie". Etre viril c'est aussi s'assumer (à contrario avec les femmes qui complexent souvent d'ailleurs), il n'y a rien de faible  chez un homme sentimentale qui assume sa sensibilité et ses valeurs, au contraire même.
Avoir des idéaux et se battre pour ou ne serais ce que vivre en accord avec tout les jours, montre une force de caractère et  de volonté chez sois. On sait également instinctivement (inconsciemment le plus souvent), qu'une personne qui affirme sa sensibilité, l'expose est  suffisamment forte intérieurement pour le supporter. Attention je parle d'affirmer sa sensibilité et non se laisser submergé par ses émotions et perdre tout contrôle de sois et l'exposer. Mais ça peut tout aussi bien plaire.

L'INFP est un type d'homme qui peut beaucoup plaire à la gente féminine (j'en ai été témoin sur un forum, un vrai don juan !), malheureusement il a trop tendance à s'éffacer irl et transpirer le manque de confiance en sois.
Alors qu'il possède de nombreuses ressources pour plaire et séduire, son intelligence et son empathie, bien utilisées peuvent être de redoutables armes. Il n'est pas dénué d'arme face à la gente féminine comme il a trop souvent tendance à le croire, il se dévalorise aussi beaucoup trop par rapport aux autres. Le problème est qu'il en résulte, qu'il cherche trop souvent à être autre, alors que l'on est jamais aussi bon que lorsqu'on est sois même et que l'on explore au mieux nos capacités.

Puis un homme INFP peut tout aussi bien être viril et sentimental ce qui lui confère d'ailleurs un énorme potentiel de séduction de pouvoir allier les deux. La virilité je ne pourrais pas la définir, ça ce ressent et elle s'exprime de différente manière, elle varie d'un individu à un autre.

Je peux déjà te renseigner un peu sur la différence homme-femme niveau relation amoureuse, quelque soit leur type MBTI. (psychologie féminine et masculine)

La femme est égocentriquement centré sur sa personne, ses ressentis, son appréciation des choses, alors qu'un homme est centré sur sa potentielle conquête, il cherche à la séduire.

La différence peut parfois paraître subtile, pourtant simplement un homme cherche à fasciner une femme (d'avantage tourné vers l'autre) et aime être pris en considération, celle ci cherche à plaire (d'avantage centré sur elle même) et aime se sentir aimé.

Quelques exemples que je tire de mon livre Mars&Vénus se rencontrent (rien que pour toi !), je ne suis pas d'accord avec tout ce qui est dit mais ce passage je le trouve très bon par contre. Ca m'a permis d'analyser en moi, voir des choses que je ne percevais pas avant, ainsi que chez les hommes. Alors que tu verras c'est tout con.



Compliments indirects                      Compliments directes
(pour faire plaisir aux hommes)            (pour faire plaisir aux femmes)


- Je passe un moment merveilleux          - Tu es réellement merveilleuse
- Je me suis bien amusée                       -  Tu es tellement amusante
- Ce film était super                              - Tu as bon goût en matière de cinéma
- Ce restaurant est excellent                  - Tu es une cuisinière hors pair
- Cet orchestre est fantastique              - Tu danse merveilleusement bien
- Quelle soirée parfaite !                       - Ton sourire est parfait
- J'aime vraiment bavardé avec toi          - Tu dis des choses vraiment intéressantes




Bref, un homme aime sentir qu'il comble une femme et est compétent (si sa copine n'a pas apprécié ce qui est passé au cinéma, il le prendra comme une attaque personnelle, comme s'il avait lui même réalisé le film) et une femme qu'elle plaît, est désirable.

Plus un homme sent qu'il comble une femme ou en a la possibilité et plus il la désire (attention je ne dis pas qu'il désire toutes les femmes qu'il peut combler hein), il est centré sur sa capacité à faire éprouver du plaisir à sa partenaire.

Plus une femme se sent désirée, unique, sent avoir une place importante pour celui qui la regarde, et plus elle est attirée par lui, elle est centrée sur ses ressentis, ce que peut lui faire éprouvé un homme (ou une femme hein). "Avec lui je me sens la plus belle femme du monde", "Avec lui je me sens si unique et aimé" ect

Malheureusement c'est assez vrai, en séduction, une femme est d'avantage égocentrique qu'un homme, bien que dans son comportement elle puisse être avenante, elle cherchera avant tout à plaire et non faire plaisir, toute la différence est là.

Ca s'explique, on le retrouve aussi dans le monde animal. Je vous laisse trouver.


@ EDIT : OMG, je m'excuse pour ce pavé !

Je l'ai écrit sur sur ma boîte émail, ce que je fais souvent pour les longs messages .

Je parais peut être aussi hors sujet (enfin ne répondant pas à mon interlocuteur) mais moi je sais que ça m'aurait intéressé de savoir tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 11:30

siffleur


Dernière édition par Awander le Jeu 10 Déc 2015, 00:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
Apocalypse

Type : INFP 4w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2559

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 12:19

@Luna a écrit:
 Des rituels ou des initiations qui peuvent durer plusieurs mois voir des années, par exemple les garçons sont séparés de leurs mères et soeurs pour apprendre à mépriser (ou bien pour se détacher de) tout ce qui est féminin (tuer leur part féminine) et devenir des hommes, apprendre la virilité dont ils ont besoin, c'est à dire l'endurance, la force et le courage.
Les anciens hommes de la tribu initient les plus jeunes à la virilité (bon je ne raconterais pas comment, c'est vraiment horrible et je ne souhaite ça à personne), et ils leur servent de model, ce qui manque de nos jours dans nos sociétés, des modèles de virilités, ce que je voulais dire dans mon précédent post.
Est-ce que ce type de virilité nous manque vraiment ? 


N'est-ce pas, de façon plus globale, d'affirmation que les jeunes hommes manquent aujourd'hui ? 
Comme tu l'as souligné, la virilité est parfois assimilée au modèle du gorille disgrâcieux. Je ne pense pas que ce soit propre à aujourd'hui, et il s'agit bien d'un pendant réel, et négatif, de la virilité. La virilité n'est pas qu'une qualité, ce que tu sembles induire ici. Et un homme androgyne mais affirmé (genre Bowie) sera bien plus attirant qu'un mâle correspondant aux standards de la virilité mais sous un mode "raté" (type gros beauf macho devant sa télé). 

Et en tant que femme je n'aime pas l'idée d'associer toute faiblesse à une quelconque "part de féminité". Non. On peut être une femme, on peut être féminine, tout en étant forte. Faire preuve de "sensiblerie", de "mièvrerie", c'est faire preuve de TROP de sensibilité, et c'est donc un défaut, même pour une femme. Tout comme un homme (ou pourquoi pas une femme comme Muriel, d'ailleurs ?) peut être grotesque dans sa masculinité toute puissante, ce qui peut parfois le rendre paradoxalement... faible. 
Affirmer que féminité = sensiblerie, c'est s'enfermer dans des clichés réducteurs qui n'ont pas vraiment lieu d'être, et qui n'ont pas de légitimité autre qu'empirique. "Ça a toujours été comme ça". Mais au nom de quoi est-ce que ça devrait le rester ? 
Qui qu'on soit, en quoi faire preuve de faiblesse serait une qualité ? Pourquoi ne pourrait-on pas être sensible, empathique, mais quand même fort ? 

Je ne suis pas forcément contre l'idée de distinguer le masculin/féminin dans l'absolu, mais il me semble que bien souvent, ce dernier est resté dans le giron de... l'oppression. Une femme fait la cuisine, le ménage, c'est là sa place.
Un peu comme ça :

Les hommes INFP - Page 2 Pub_vintage_044

Les hommes INFP - Page 2 Pub_vintage_048

C'est une caricature, évidemment, je pousse le raisonnement jusqu'à l'absurde. Mais on y retrouve bien l'essence de ce que tu associes au masculin/féminin : douceur, passivité, sensibilité (->sensiblerie) de la part de la femme, affirmation, action, force, rejet de toute cette part de "féminité" de la part de l'homme. 
Or pour moi (et pas que, je l'espère), on y distingue un net privilège de la part de l'homme, qui commande la femme. Et les arguments utilisés pour justifier ça rappellent étrangement la ce que pensait Aristote de l'esclavage, à savoir : l'esclave travaille pour son maître, oui, mais de toute façon, c'est ce qu'il est voué à être par nature/il a été vaincu par son maître et a donc acquis ce statut. Et donc, dans le cas de ces pubs et de ces clichés: oui, la femme est soumise, mais dans un même temps, elle est protégée par son mari, ce qui est d'ailleurs normal puisqu'elle est faible, et que c'est ce qu'elle peut demander de mieux. On a donc bien un état d'oppression. Et si vous pensez le contraire, qu'après tout, la place de la femme était bien confortable alors, et qu'elle n'avait pas à se plaindre et d'ailleurs vous l'envieriez presque, cette féminité-là... C'est peut être que je suis plus "virile" que vous, dans le fond. Il se moque Allez, hop, dans la cuisine !
 
Et donc, je me méfie de tous ces clichés masculin/féminin, complémentarité Yin-yang  etc : parce que sous couvert de prôner l'équilibre, ils justifient souvent un déséquilibre. 
Et d'ailleurs, utiliser le monde animal pour justifier ça, ça ne tient pas : la lionne est plus forte que le lion, plus "virile" même, pourrait-on dire. Elle chasse mieux.



@Awander a écrit:
Franchement, le prend pas mal, mais niveau naiveté, complaisance et tout, tu me bat tranquille. Tu bat même ma daronne, faut le faire. 
Ça dépend l'INFP, je dirais, surtout. Un INFP dandy, rocker, par exemple... Ça a du charme.

Pour ce que tu dis sur Johnny Depp... C'est de la mauvaise foi, tout simplement. Même pauvre, il resterait beau et classe, très séduisant.  
C'est peut être plutôt parce que tu ne comprends pas ce genre de choses que tu n'arrives pas à avoir de succès.




A part ça, je me souviens d'une ancienne saison de Koh Lanta (je n'ai pas vu les plus récentes) qui avait finalement été remportée par une ISFP fragile à première vue, mais tenace et persévérante. D'après ce que j'ai vu de l'émission, les INFP ne sont pas nécessairement absents et ils ont souvent ce genre de profil, plus ou moins. Qui parfois les mène plus loin qu'on pourrait le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Speed Gavroche
Destructureur d'Intemporalité
Speed Gavroche

Type : esTP 6w7(sw7w8)-8w7(sw9w8)- 3w4(sw4w5) Sx/Sp
Age : 31
Lieu : Dublin (Irlande)
Emploi : Conqueror Of The World
Inscription : 29/06/2008
Messages : 1574

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 13:40

+1 à Luna.

Pour le reste: Sleep 

_______________________________________
Roosh V-La Théorie de l'Echelle-Catallaxia-Contrepoints-Le Québécois Libre-L'Histoire de votre Esclavage-Return of Kings-Wikifeet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 15:08

@Awander a écrit:


@Luna a écrit:

L'INFP est un type d'homme qui peut beaucoup plaire à la gente féminine
laughing 

Franchement, le prend pas mal, mais niveau naiveté, complaisance et tout, tu me bat tranquille. Tu bat même ma daronne, faut le faire. Chat 

C'est le "beaucoup" qui est de "trop".

De + citer un bouquin de John Gray...Il fait de son cas une généralité: il dit l'homme aime vivre dans sa grotte, il réfléchie avant de parler...

Il est probablement INTP 5w6 3w2 sp/so ou un truc comme ça et sa femme ESFJ et il fait de son cas une généralité: les femmes sont comme ça, les hommes sont comme ça.

Cependant, tu as précisé que tu n'étais pas d'accord avec beaucoup de ces trucs, j'espère que ça en faisait parti.

Tout a fait un homme INFP peut beaucoup plaire, dis moi en quoi ça ne pourrait être le cas ? Lorsque je vous le dis que vous avez tendance à trop vous dévaloriser, vous êtes votre propre ennemi.

Sinon je n'ai pas eu l'impression que John Gray disait ça, par contre je trouve qu'il considère la femme trop passive et receptive, mais il caricature aussi peut être pour bien ce faire comprendre.

@Apocalypse a écrit:
La virilité n'est pas qu'une qualité, ce que tu sembles induire ici. Et un homme androgyne mais affirmé (genre Bowie) sera bien plus attirant qu'un mâle correspondant aux standards de la virilité mais sous un mode "raté" (type gros beauf macho devant sa télé). 

Et en tant que femme je n'aime pas l'idée d'associer toute faiblesse à une quelconque "part de féminité". Non. On peut être une femme, on peut être féminine, tout en étant forte. Faire preuve de "sensiblerie", de "mièvrerie", c'est faire preuve de TROP de sensibilité, et c'est donc un défaut, même pour une femme. Tout comme un homme (ou pourquoi pas une femme comme Muriel, d'ailleurs ?) peut être grotesque dans sa masculinité toute puissante, ce qui peut parfois le rendre paradoxalement... faible. 
Affirmer que féminité = sensiblerie, c'est s'enfermer dans des clichés réducteurs qui n'ont pas vraiment lieu d'être, et qui n'ont pas de légitimité autre qu'empirique. "Ça a toujours été comme ça". Mais au nom de quoi est-ce que ça devrait le rester ? 
Qui qu'on soit, en quoi faire preuve de faiblesse serait une qualité ? Pourquoi ne pourrait-on pas être sensible, empathique, mais quand même fort ? 

Je ne dis pas que la virilité est faite uniquement de qualité, ni que la féminité est parfaite. Tout dépend surtout de comment elle est utilisée, ça varie d'un individu à un autre. Je suis plus nuancée dans mon raisonnement que tu sembles le penser.

Sinon je n'ai jamais dit que la féminité était de faire preuve de "sensiblerie" ou de "miévrerie", ni je l'ai associé au sexe faible comme elle l'a été durant tant des siècles.
Je parle de complémentarité, de diversité entre les sexe, pas de la domination de l'un sur l'autre, ne pas être "égaux" dans tout les domaines ne veut pas dire que l'un domine sur l'autre, chacun ce vaut dans sa différence et ce complète.

Je pensais plutôt à une nouvelle conception de l'homme et de la femme, on'est passé d'un extrême à un autre, d'un homme viril et dominateur (assujettant la femme) à un homme complètement féminisé, castré, qui n'ose plus être viril, avant c'était la féminité qui était rejetée, dénigrée, était-ce une bonne chose ? Non n'est-ce pas ? Et bien aujourd'hui c'est la virilité qui est victime de notre société.

Sinon j'ai tendance à penser que justement la femme est plus forte mentalement que l'homme, plus endurante. Elle possède d'ailleurs souvent plus de caractère, je ne sais pas si c'est génétique ou tout ce qu'elle a eu à affronter dès son plus jeune âge que n'a eu l'homme à faire. Enfin pour parler de génétique on peut déjà constater qu'elle bénéficie d'un meilleur système immunitaire et qu'il est plus souvent question d'un "mâle" lors d'une fausse couche que d'une "femelle".
Si j'allais plus loin, je pourrais même dire que ce n'est pas pour rien que c'est elle qui enfante.


@Apocalypse a écrit:

Je ne suis pas forcément contre l'idée de distinguer le masculin/féminin dans l'absolu, mais il me semble que bien souvent, ce dernier est resté dans le giron de... l'oppression. Une femme fait la cuisine, le ménage, c'est là sa place.
Et bien pourquoi n'inventons nous pas une nouvelle conception de l'identité masculine et féminine, en accord avec notre temps ?


@Apocalypse a écrit:

Et donc, je me méfie de tous ces clichés masculin/féminin, complémentarité Yin-yang  etc : parce que sous couvert de prôner l'équilibre, ils justifient souvent un déséquilibre. [/font]
Et d'ailleurs, utiliser le monde animal pour justifier ça, ça ne tient pas : la lionne est plus forte que le lion, plus "virile" même, pourrait-on dire. Elle chasse mieux.



Tu as raison de t'en méfier, mais comme je l'ai dit la différence n'implique pas forcément la domination de l'un sur l'autre, bien que il faut reconnaitre, que ce soit au travail, entre ami ou dans un couple, il existe toujours un dominant.

Sinon je ne justifie rien par le monde animal, l'homme est un être de culture rien avoir avec l'instinct.
Mais je voulais expliquer les causes biologique (fonctionnement) de notre évolution.
Revenir en haut Aller en bas
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 16:08

siffleur


Dernière édition par Awander le Jeu 10 Déc 2015, 00:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 17:36

@Awander a écrit:


Après, l'INFP qui veut juste plaire, qu'importe la personne, il a pas besoin de beaucoup changé, il trouvera bien quelqu'un un jour qui l'aimera pour ce qu'il est de base. Le problème, c'est qu'il met sa vie entre les mains du destin, et la personne trouvée ne correspondra pas à forcément à la personne qu'il souhaite vraiment.
Bien sûr qu'il trouvera une personne qui l'aimera pour ce qu'il est de base :o , moi si je suis contre une uniformisations des sexes, ce n'est pas non plus pour uniformiser l'homme avec tel critère et la femme avec tel autre, mais que l'on est d'avantage conscience des différences entre homme et femme, qu'elles soient reconnu et cultivées. Un homme INFP ne se comporte pas comme une femme INFP.

Sinon un homme ayant une forte personnalité féminine, peut être séduisant aussi, exotique, il l'est d'avantage que la plupart des hommes d'aujourd'hui, qui sont fades, sans intérêt, ni homme, ni femme.

Penses à Roméo et Juliette, dans l'imagerie féminine l'homme romantique et sensible a encore de beaux jours. Mais Roméo bien que sensible et blabla, ne ce comporte pas comme une femme.
Revenir en haut Aller en bas
Titiwilly
Agneau de Dieu
Titiwilly

Type : INFJ
Age : 25
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 883

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 19:10

mmh Luna j'avoue que je suis très sceptique sur le rôle de la biologie sur les prétendues différences comportementales entre les hommes et les femmes :o
D'une culture à l'autre, les hommes comme les femmes n'ont pas forcément les mêmes attentes et les mêmes comportements en matière d'amour. Donc cela me semble a priori être un phénomène socio-culturel. Tant que des scientifiques n'auront pas fait de travaux concrets pour démontrer ce qui est inné dans la psychologie humaine, et démontrer qu'il existe des mécanismes biochimiques typiquement "féminins" ou "masculins" qui orienteraient les hommes et les femmes dans leurs comportements, je ne peux que retenir mon jugement.

Sinon je veux bien admettre qu'un homme qui assume sa sensibilité et son "âme d'artiste" puisse être attachant, et éventuellement séduisant, mais s'il ne se conforme pas un minimum aux comportements de séduction implicitement attendus il a de grandes chances de rester sur le banc de touche, et ainsi de goûter aux délices de la friendzone.

Je n'ai pas (ou du moins je n'ai plus) la sensation d'être rejeté ou mal-aimé, au contraire j'ai la sensation de susciter une certaine sympathie auprès de la majorité de personnes que je croise, voire de l'amitié, parfois de l'admiration, et bien que je me sente assez souvent complexé de mon "extravagance" (mon décalage avec un certain nombre de norme sociales) j'ai tendance à ne plus réprimer ou masquer des parts de ma personnalité comme je l'aurais fait avant, je sais être détendu en situation de communication (a condition que cela ne soit pas à moi d'aborder les gens), à l'aise dans le dialogue, j'aime communiquer. (mais pas trop non plus, en tant qu'introverti je tiens farouchement à mes moments de solitude).Il n’empêche que, je reste pour beaucoup de filles le gentil garçon "assexué" (cf Awander), le fameux archétype du "bon copain" tel qu'il est décrit sur quelques forums de séduction, LE pauvre type qui tombe dans la friendzone à coup sûr. Alors qu'a priori, je ne "transpire pas le manque de confiance en [moi]" (pas en ce moment en tout cas) selon les termes de Luna, mais c'est surtout que j'ai énormément de mal à m'approprier les codes de séduction, à les comprendre et à les appliquer. J'ai l'impression que pour plaire il faut aller de l'avant, être direct et incisif, ce qui n'est pas inhérent à mon caractère.

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Nov 2013, 19:53

Et bien sur ce topic, un internaute renvoi à une étude sur la psychologie féminine et masculine https://mbti.forumactif.fr/t1572p30-influencer-un-enfant-creation-d-un-type-in-vivo , voir ce lien http://www.psycho-ressources.com/bibli/femmes-et-hommes.html .

Mais instinctivement ne sens tu pas qu'il existe une différence innée chez l'homme et la femme ? Bien sûr comme dit dans l'article on'est seulement influencé 1/3 par nos hormones, le reste est culturel.
La psychologie masculine et féminine s'exprime différemment selon les civilisations, les coutumes.
Il existe également des civilisations primitives où l'homme est pacifique (je ne me souviens plus de laquelle), et où je crois d'ailleurs que le système est matriarcale, mais néanmoins ils possèdent une psychologie masculine différente de celle féminine, mais par exemple on ne protège pas forcément les siens en "tapant", en montrant ses "muscles".

Oui on'est en grande partie des êtres de culture, c'est bien pour ça que je dis que la société devrait d'avantage (à mon sens) cultivé une différence entre l'homme et la femme, et non uniformiser les sexes. Enfin après c'est mon idéal.

Sinon à mon avis, il faudrait surtout que tu te trouve une technique de séduction propre à toi, qui te convienne. Il n'existe pas une méthode de séduction comme tu sembles le penser, suis ton intuition ou ton feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeVen 29 Nov 2013, 10:22

siffleur


Dernière édition par Awander le Jeu 10 Déc 2015, 00:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globo
Pirat(e)
globo

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 33
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 485

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeVen 29 Nov 2013, 18:07

Le gentil garçon "asexué" il devrait s'inquiéter s'il l'est encore passé la 20aine, sinon à 17 ans ça reste totalement normal, faut pas non plus se foutre sur le dos des archétypes bidons, ça risque de causer du tort si tu t'y identifies pirat

Citation :
Elles finissent toujours par croire que je suis attiré par elles ou que je veux me les faire, que j'ai des idées derrière la tête, genre le mec obsédé. C'est peut etre ma faute, je dois dégager quelque chose.
On te l'a dit ou c'est toi qui l'imagines? pirat

Citation :
Je veux bien etre considéré comme un vrai ami, qu'on se méfie pas ou qu'on se fasse pas de films, on peut me faire confiance, je suis inoffenssif.
Méga pervers cette phrase cela dit, si j'étais une fille, j'me méfierais aussi Lol pirat

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeSam 30 Nov 2013, 23:23

siffleur 


Dernière édition par Awander le Mar 15 Juil 2014, 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazred
Aucun rang assigné
Alhazred

Type : ENFJ
Age : 39
Lieu : Rennes, France
Emploi : Assistant Commercial
Inscription : 23/04/2010
Messages : 25

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 10:45

J'ai travaillé avec un gars INFP...

Quelqu'un de SUPER-sympa, un jeune homme avec un coté doux, qui aime sa copine, qui adore de passer le temps avec elle en amoureux. Les sorties et les beuveries: non, pas pour lui. On s'est MEGA bien entendus, et ça me fait toujours plaisir de le croiser dans la rue et papoter, en revanche, aller un peu vers l'amitié plus profonde, non, j'ai toujours peur de perturber ou de m’immiscer dans son petit jardin privé. Vu qu'on a bossé en job étudiant à Quick, certains STJ particulièrement chieurs/euses étaient tout le temps auprès lui (ce qui était le sujet de nos nombreuses conversations, et j'ai chaleureusement soutenais sa colère envers ces abrutis).

J'adore les INFPs en général, j'aurais tué pour les INFPs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeMer 11 Déc 2013, 21:05

@Alhazred a écrit:


J'adore les INFPs en général, j'aurais tué pour les INFPs.

C'est beau ce que tu dis là, c'est vrai que les personnes Fi DOM réveillent le côté protecteur en nous, moi même qui suis ISFP, j'ai envie de protéger un INFP, le réconforter (comme si il en avait besoin, WTF ?) lorsque j'en rencontre un.
Revenir en haut Aller en bas
Alhazred
Aucun rang assigné
Alhazred

Type : ENFJ
Age : 39
Lieu : Rennes, France
Emploi : Assistant Commercial
Inscription : 23/04/2010
Messages : 25

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 09:36

[/quote]
Euh je veux pas troller, mais la virilité, ça n'est pas justement une série de clichés ? Un archétype culturel de ce que devrait être un "véritable" homme, une suite de comportements, d'attitudes etc .. ?

P[/quote]

Je vous applaudie debout!

Dans mon pays c’est VACHEMENT développé, que si tu es un homme, tu DOIS te comporter exactement comme un homme stéréotypique, cacher tes émotions, être froid, ne pas montrer ta compassion, douceur e.t.c. C’est une des raisons pourquoi je me suis expatrié (pour toujours).

Cette vacherie, inoffensive du premier abord, viole ta personnalité, t’empêche d’être toi-même, te force à singer quelqu’un que tu n’es pas.

En plus tu as 0 succès auprès le sexe opposé, (j'étais de nature un homme plutôt souple, attentionné, incliné vers l'empathie, le compromis, j'aimais bien cuisiner et c'était toujours pris pour une manque de caractère, une faiblesse).

En France c'est beaucoup mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazred
Aucun rang assigné
Alhazred

Type : ENFJ
Age : 39
Lieu : Rennes, France
Emploi : Assistant Commercial
Inscription : 23/04/2010
Messages : 25

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 09:58

@Luna a écrit:
@Alhazred a écrit:


J'adore les INFPs en général, j'aurais tué pour les INFPs.

C'est beau ce que tu dis là, c'est vrai que les personnes Fi DOM réveillent le côté protecteur en nous, moi même qui suis ISFP, j'ai envie de protéger un INFP, le réconforter (comme si il en avait besoin, WTF ?) lorsque j'en rencontre un.
Tu as probablement raison, mais tu dois aussi avoir le Fi Dom? Les ISFP sont fascinants. Parfois j'ai envie d'être le ISFP. Quelqu'un qui aime la beauté, aime la vie, aime aimer. J'espère de ne pas être trop dans le stéréotype de ISFP.

Ce qui donne envie de je ne dirais pas "protéger" car ça a quelque chose de, je ne sais pas, diminutif ou dégradant, plutôt de les aimer, ou se ranger de leur coté ou d'être leur ami, c'est qu'ils donnent l’impression d'avoir un énorme monde intérieur, incroyablement beau, comme le château dans le cœur et c'est rare dans notre temps. Vraiment des E.T.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 99
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 641

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 13:54

.


Dernière édition par Ekkie Noxx le Dim 13 Juil 2014, 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alhazred
Aucun rang assigné
Alhazred

Type : ENFJ
Age : 39
Lieu : Rennes, France
Emploi : Assistant Commercial
Inscription : 23/04/2010
Messages : 25

Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitimeJeu 12 Déc 2013, 14:14

Arkansas a écrit:
Oui, en fait c'est leur côté très attachant qui attire; tout à fait d'accord concernant ce monde intérieur, on sent qu'il y a une richesse et ça donne envie de rencontrer la personne pour partager tout cela. Bon, leur côté froid est pas évident (en tout cas pour moi) à gérer parce que je sais que c'est une barrière de protection; j'ai envie d'aller vers la personne mais je ne sais pas si/quand c'est intrusif... Mais quand on s'ouvre tous les deux, il y a une pure connexion!
Quel est ton type, Arkansas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Les hommes INFP - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Les hommes INFP Les hommes INFP - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les hommes INFP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-