Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 la froideur des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Dim 06 Juil 2014, 13:28

Intéressant, tout ça, particulièrement vu que j'ai un peu l'impression de débarquer sur une autre planète, vu que consoler, c'est un peu une seconde nature chez moi..

UnePommeBleue a écrit:

Je pensais à un moment que le simple fait de prendre dans les bras la personne pouvait la consoler, mais j'ai bien vu que non

Ah bon ? C'est quand même une bonne base.. enfin, si la personne y est sensible, évidemment. OK, je vais sans doute vous faire hurler, mais vu qu'il y en a qui ont l'air de chercher des réponses ici, je voudrais vous parler d'un concept que je trouve intéressant, bien que le terme pour le désigner soit ultra-américain, gnangnan, F... ça s'appelle les "langages de l'amour" (partez pas, je vous jure que c'est pas idiot !).
L'idée est que chaque personne a des préférences différentes sur le plan affectif et qu'il y a 5 grandes catégories : les services, les cadeaux, les paroles positives, le contact physique et le temps de qualité.
http://www.5lovelanguages.com/
Témoigner de son amour par un service à quelqu'un qui veut du contact physique, c'est la porte ouverte vers la crise... L'avantage, c'est que sur les 5, il y a une chance que vous en ayez un en commun, même si ce n'est pas le premier. Dans ce cas, vous pouvez essayer de compenser votre maladresse en "paroles positives" ou "contact physique" avec du temps de qualité ou des cadeaux, par exemple.. selon ce que l'autre préfère (souvent, mais pas nécessairement, sa propre façon de faire)

Après, un truc que beaucoup d'hommes / de T ont du mal à comprendre, c'est qu'une personne émotionnellement perturbée n'attend pas nécessairement une solution. Voire pas du tout. Du coup, vous restez muets en cherchant désespérément la parole magique qui va résoudre son problème, ou en ne cherchant pas parce qu' "il n'y a pas de problème" (en tout cas, pas que vous réussissiez à identifier logiquement). Et donc vous entrez dans une impasse : ça ne sert à rien de dire quelque chose, puisque ce quelque chose n'apportera pas de solution. Erreur.
Elle veut juste du soutien, du réconfort. Sentir que la personne qu'elle aime est désolée qu'elle soit triste. Ca suffit !
Vous avez peut-être l'impression que vous ne l'aidez pas en vous contentant de l'écouter et de dire "ça va aller" ou "je suis désolée que tu sois triste, j'aimerais pouvoir t'aider", parce que vous, ça ne vous aiderait pas. Mais c'est ça qu'elle attend, en général...

Si vous demandez à votre F de ne pas attendre une réaction émotionnelle de votre part, sachez accepter le fait que la sienne le sera. Il s'agit dans chaque cas de respecter la personnalité d'autrui.

Je suis aussi d'accord avec le fait de ne pas hésiter à aller chercher chez d'autres ce qu'on ne peut trouver chez son partenaire, même si c'est dur. Je viens de lire un bouquin extrêmement intéressant, conseillé par une NT, que toutes les femmes devraient lire, je trouve... et les hommes curieux avec le coeur bien accroché : "Ma mère, mon miroir" de Nancy Friday (http://www.amazon.fr/m%C3%A8re-mon-miroir-Nancy-Friday/dp/2290022993)
Ca explique très bien le conditionnement biologique et surtout culturel qui fait que la plupart des femmes vont tendre à rechercher une relation symbiotique dans leur couple, au risque d'étouffer leur homme. Le pire, c'est que même quand on comprend intellectuellement le mécanisme en jeu, les processus derrière sont tellement ancrés qu'il est rare qu'on parvienne à les enrayer, et l'auteur l'explique très bien. Mais la prise de conscience est une première étape nécessaire...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Dim 06 Juil 2014, 14:04

Ahhhh mais c'est très pertinent, ça !

très intéressant pour éclaircir le relationnel.

Ma compagne, très F, déteste les cadeaux, ou alors il faut que ce soit peu onéreux, modeste et joli.
je lui ai acheté une encyclopédie sur la musique romantique et un cd de chopin, ce qui est tès ciblé sur ses gouts, et bien ça l'a mise mal à l'aise, comme si elle "méritait pas", ce que je trouvais dommage.
pour cette année, elle voulais juste un bol avec une cigogne, mais c'est vraiment parceque je voulais lui offrir qquechose pour son anniv.

notre difficulté est qu'elle voudrait que je soit en permanence à ses cotés alors que j'ai besoin d'être seul souvent : j'ai tendance à me sentir envahit, et elle, abandonnée.


pour ma part, j'avoue aussi que les cadeaux me mettent mal à l'aise mais pas pour la même raisons :
je ne sais pas quelle attitude émotionnelle je dois manifester.
un peu comme si avoir l'air content et dire merci me "coutait".

et je n'aime pas trop qu'on me rendre service si je ne le demande pas, surtout chez moi, parceque je le vis facilement comme une intrusion.

l'écoute et le contact physique marche super bien par contre.

j'apprécie beaucoup de donner et recevoir de la tendresse avec une femme, en dehors de notion de couple, même inconnue, qui comprends bien que le geste ne sera pas utilisé comme une avance sexuelle.


la froideur des T ne me vexe pas et ne me fache pas, je comprends que ça puisse être inconfortable pour eux.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Mar 08 Juil 2014, 11:05

@Lauterwasser a écrit:

Ma compagne, très F, déteste les cadeaux, ou alors il faut que ce soit peu onéreux, modeste et joli.
je lui ai acheté une encyclopédie sur la musique romantique et un cd de chopin, ce qui est tès ciblé sur ses gouts, et bien ça l'a mise mal à l'aise, comme si elle "méritait pas", ce que je trouvais dommage.
pour cette année, elle voulais juste un bol avec une cigogne, mais c'est vraiment parceque je voulais lui offrir qquechose pour son anniv.

Hum, ça a plus l'air de relever d'un problème d'estime d'elle-même (le côté "pas mérité"), le même que celui qui rend réticente à accepter les compliments... faudrait voir où elle en est par rapport aux cadeaux une fois ce problème résolu...
Quel dommage qu'elle n'apprécie pas un beau cadeau ciblé... en tout cas, Lauter, c'est sans doute un de tes langages, alors...

@Lauterwasser a écrit:

notre difficulté est qu'elle voudrait que je soit en permanence à ses cotés alors que j'ai besoin d'être seul souvent : j'ai tendance à me sentir envahit, et elle, abandonnée.
Classique. Le pire, c'est que je suis quelqu'un d'indépendant en général, mais une fois en couple, c'est comme si ça s'inversait (au moins pendant la phase du début). Perturbant.

@Lauterwasser a écrit:

pour ma part, j'avoue aussi que les cadeaux me mettent mal à l'aise mais pas pour la même raisons :
je ne sais pas quelle attitude émotionnelle je dois manifester.
un peu comme si avoir l'air content et dire merci me "coutait".
Moi, je ne voudrais recevoir que des cadeaux bien choisis... dans ce cas je n'ai aucun problème à avoir l'air contente, mais l'inverse me coûte énormément et je redoute qu'on s'aperçoive que je suis en train de feindre, etc... donc je comprends...

@Lauterwasser a écrit:

j'apprécie beaucoup de donner et recevoir de la tendresse avec une femme, en dehors de notion de couple, même inconnue, qui comprends bien que le geste ne sera pas utilisé comme une avance sexuelle.
Pareil, mais c'est compliqué et rarement sans ambiguïté, hélas...


_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 24
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 735

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Mar 08 Juil 2014, 11:11

@Tia a écrit:
Après, un truc que beaucoup d'hommes / de T ont du mal à comprendre, c'est qu'une personne émotionnellement perturbée n'attend pas nécessairement une solution. Voire pas du tout. Du coup, vous restez muets en cherchant désespérément la parole magique qui va résoudre son problème, ou en ne cherchant pas parce qu' "il n'y a pas de problème" (en tout cas, pas que vous réussissiez à identifier logiquement). Et donc vous entrez dans une impasse : ça ne sert à rien de dire quelque chose, puisque ce quelque chose n'apportera pas de solution. Erreur.
Elle veut juste du soutien, du réconfort. Sentir que la personne qu'elle aime est désolée qu'elle soit triste. Ca suffit !
Vous avez peut-être l'impression que vous ne l'aidez pas en vous contentant de l'écouter et de dire "ça va aller" ou "je suis désolée que tu sois triste, j'aimerais pouvoir t'aider", parce que vous, ça ne vous aiderait pas. Mais c'est ça qu'elle attend, en général...

Très très bon conseil. Un de mes soucis de cet ordre, c'est de répéter "Je ne sais pas quoi dire". Bon, j'essaye un peu de limiter la casse, mais c'est extrêmement difficile de comprendre que quelqu'un veut juste que je sois désolé pour lui. Totalement éloigné de mon fonctionnement par rapport à mes problèmes, de ce que j'en sais.

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Mar 08 Juil 2014, 11:25

@hard a écrit:

Bon, j'essaye un peu de limiter la casse, mais c'est extrêmement difficile de comprendre que quelqu'un veut juste que je sois désolé pour lui. Totalement éloigné de mon fonctionnement par rapport à mes problèmes, de ce que j'en sais.

Avec certaines personnes (mais pas toutes...), il y a moyen de concilier les deux approches : à défaut de trouver toi-même la solution à son problème, tu peux éventuellement aider la personne à mieux définir ce qui lui pose problème ou à commencer à prendre du recul. Il faut juste essayer de poser des questions ciblées, pas juste "mais c'est quoi le problème ?" > garantie d'une crise de larmes supplémentaires "ouinnnnn, tu ne me comprends pas !"
Tu peux demander par exemple "est-ce que ça te rappelle une mauvaise expérience ?", "est-ce que ce qui te dérange est ce qu'on t'a dit ou bien la manière dont on te l'a dit ?" : du factuel, rien qui puisse ressembler à une critique (pas "pourquoi tu laisses ce crétin te taper sur le système ?" mais "qu'est ce qui t'affecte autant dans ce qu'il t'a dit ?").
Ceci dit, en général, qui dit F, dit d'abord demande de réconfort immédiat... Wink

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
UnFantomeBleu
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 22
Lieu : Lorraine
Emploi : Fantome
Inscription : 05/07/2014
Messages : 37

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Mar 08 Juil 2014, 15:40

Ca j'ai remarqué qu'une personne "émotionnellement perturbée" n'attend aucune solution. Quand tu lui proposes elle te les rejette, mais résultat j'ai un peu tout essayé. Rien ne fonctionne vraiment, la personne ne voit aucun des gestes que tu fais en tant que réconfort. Je dirais que la seule manière d'arranger les choses et de lui faire montrer quelque chose de drôle, ou avoir de la chance d'être dans une situation drôle. C'est compliqué parce qu'à ce moment là il ne faut pas raisonner comme un T. Même en trouvant des paroles censés ça n'ira pas. La personne aura beau demander d'être consolée, ce n'est pas forcément ce qu'elle veut au fond. En tout cas je suis entièrement d'accord avec ton texte Tia. C'est vraiment compliqué ces situations car je suis partagé entre deux sentiments, le moins rationnel si on peut dire, où je vais essayer de chercher ce qui va lui faire plaisir en essayant de penser comme elle, donc de changer ma façon de voir les choses pendant quelques instants, hésitant pas à dire des conneries pour rendre la situation absurde mais drôle, et le côté un peu plus rationnel qui me pousse à m'éloigner de cette situation, où je ressens un agacement car je tombe dans une situation complètement wtf et illogique. Alors quand j'arrive à remonter le moral de la personne, je termine par un câlin mais je ressens un petit vide, je sens mon estomac qui se noue et j'ai envie de rester seul, mais bien sûr je ne peux absolument rien dire. Et ce n'est pas parce que je n'ai pas d'humour, j'en ai beaucoup il est absurde même, mais je trouve ces situations inappropriées et je me braque intérieurement.

En général, ou bien j'arrive à limiter la casse ou bien ça casse encore plus.. Et ca me donne souvent envie de rester dans ma bulle.

Lauterwasser -> Je me reconnais dans ce que tu dis.

Lorsque je reçois un cadeau, en général je sais que ma réaction ne sera pas naturel, que j'aurais un sourire pas naturel. (Même si intérieurement il l'est) Donc je transforme ça en humour. Je vais à l'extrême. Je vais aussi au contact. Parce que je suis content mais je sais que ma réaction pourra foutre un malaise vu que j'ai du mal à l’extérioriser.

Pour le sentiment d'être envahit et elle abandonnée, c'est le principal problème de mon couple (avec l'incompréhension émotionnelle). J'aime être avec elle, j'aime qu'on fasse des choses ensemble etc.. Mais j'ai forcément besoin de me retrouver au bout d'un moment, d'être seul, de faire mes propres trucs, j'essaie de faire des efforts pour pas qu'elle se sente abandonnée, que ce soit au téléphone etc.. Mais quand je fais trop d'effort, ça casse et j'ai encore plus ce besoin de me retrouver. Mais elle en veut toujours plus, et ça devient très difficile. J'ai essayer d'expliquer, mais ces choses ont du mal à être comprises. Les personnes ne comprennent pas à quel point ça peut être épuisant quand on est comme ça. On a toujours besoin d'être dans un juste milieu, quand il y a un contact, il y a la réponse derrière, le besoin de solitude. Combien de fois j'ai dû, pendant que j'étais avec cette personne, rester éveillé la nuit juste pour pouvoir sentir cette impression d'être seul, c'est vraiment un besoin profond que j'ai du mal à faire comprendre, je me disais que si je dormais je ne pourrais pas vivre ces moments de solitude, de tranquillité. (J'aime pas trop utiliser ce mot car ça peut être mal interprété) Au final on se demande "mais pourquoi ?", vu qu'on est sans arrêt dans une situation difficile.. On a sans arrêt besoin de quelque chose qui fera souffrir l'autre. Je me suis déjà demandé si ça en valait la peine, je suis loin d'être froid mais ça n'a jamais suffit, et les efforts ne font que repousser encore plus ce besoin et le rende plus important qui mènera comme d'habitude à une situation de souffrance pour la personne en face. Une situation qu'on essayera d'arranger en faisant encore plus d'efforts émotionnellement mais qui a une chance/2 de se casser la figure. Le pire c'est qu'on te verra comme quelqu'un d'insensible alors qu'à l'intérieur c'est l'inverse.

_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 27
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Ven 01 Aoû 2014, 14:16

Merci à Tia pour son post très éclairant.

Pour ma part, je n'apprécie pas forcément le contact physique avec les gens. Je ne sais pas si beaucoup d'INTP sont dans ce cas.

Lorsque je vois une amie pleurer, je lui dit un truc du genre "Ça va aller ?" alors que d'autres la prendrons spontanément dans leurs bras pour la consoler. Je ne suis pas insensible mais ma compassion est passive et non spontanée.

De même que pour UnePommeBleue, quand je passe toute la journée avec ma copine et que j'ai besoin d'aller faire quelques courses tout seul, je ressens une sorte de soulagement. J'ai l'impression que je devrais m'en sentir coupable, mais ce n'est pas le cas.

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynis
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 19
Lieu : Paris
Emploi : Lycéenne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 80

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Sam 02 Aoû 2014, 00:48

C'est effectivement le cas pour moi, le contact physique n'est pas naturel, je préfère parler plutôt que prendre dans mes bras quelqu'un. Le geste me paraît forcé, exagéré.

Et pour le besoin de solitude, je crois qu'on est tous comme ça, et ça pose quelques problèmes pour la vie de couple, quand l'autre ne comprend pas ce besoin justement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rascal
Nutbuster
avatar

Type : INTP 5 Sx
Age : 23
Lieu : Bois de Boulogne
Emploi : Bananologue
Inscription : 02/05/2014
Messages : 161

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Dim 03 Aoû 2014, 13:05

Idem pour moi. Je ne suis, en général, ni très tactile ni très compatissante.

Par exemple, si une amie me dit qu'elle s'est fait larguée, je lui dit d'aller prendre une douche pour avoir de nouveau les idées claires ou bien je lui raconte une blague bien chelou/sale pour essayer de la divertir. Impossible de la prendre dans mes bras ou de lui dire des phrases réconfortantes. La seule façon de consoler quelqu'un que je maitrise est de la faire rire. Heureusement, ça marche bien et mes amis savent qu'il ne faut pas en attendre plus de moi.

S'il s'agit vraiment d'un problème grave de la personne (exemple : deuil, contexte familial très dur), je suis très sensible à son problème mais pas du tout efficace pour la consoler. En fait, je ressent fortement les émotions de l'autre et je finis généralement par pleurer deux fois plus qu'elle. (Au moins, ce n'est pas de la froideur ^^)

Pour ce qui est des relations amoureuses ou pseudo-amoureuses, c'est clair que je suis très froide. Tout simplement parce que je ne peux pas m'empêcher de voir tous les défauts, mon cerveau turbine à fond et je ne peux m'empêcher d'être sarcastique. Cependant, je n'ai pas de mal à être assez câline (surtout à l'aide de substances plus ou moins licites  Pétard ). En fait, je peux être chaleureuse dans le contact physique mais très froide dans certaines de mes attitudes et mes remarques.
(Je pense que mon ambivalence se traduit par un instinct Sx assez prononcé.)

En tout cas, je n'ai jamais connu de fort envahissement car mes relations ne tiennent pas suffisamment longtemps et ne sont pas assez sérieuses pour nécessiter un réel investissement de soi.

_______________________________________
"Les hommes sont des femmes comme les autres." Groucho Marx

"Je recèle en moi des réserves d’ennui pratiquement inépuisables. Je suis capable de m’ennuyer pendant des heures sans me faire chier." Pierre Desproges

"La "domination masculine" est dans l'ordre des choses voulu par Dieu." Titiwilly, 13/08/2016, 23h24min38sec

"Le xiphophore est un petit poisson de coloration variée, de six à dix centimètres de long, originaire du Mexique, très fécond, et qu’on retrouve fréquemment dans les aquariums, à condition de le mettre dedans. (…) Comme la plupart des poissons, le xiphophore affiche en permanence une expression béate. C’est parce qu’il baise dans l’eau. C’est très très bon pour la béatitude." Pierre Desproges

DEVINETTE : Une citation intruse s'est glissée dans cette signature. Saurez-vous deviner laquelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweet-Tsubaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 26
Lieu : si je suis connectée alors devant un appareil électronique, sinon...Qui sait ?
Emploi : Etudiante en psycho L1/Secrétaire générale ESA
Inscription : 05/12/2014
Messages : 47

Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP Ven 05 Déc 2014, 19:33

N'ayant jamais été dans une relation de couple je ne peux parler que de mes expériences amicales. La plupart de mes amies sont très expressives (pas forcément tactiles heureusement pour moi), et je rejoins beaucoup unepommebleue et lauterwasser dans leurs réaction.
Il ne faut pas oublier la différence entre empathie, sympathie et compassion

J'ai moi-même une tendance à mélanger compassion et empathie, ceci ajouté au mal que j'ai à exprimer mes émotions ... Je ne suis pas très douée pour le soutien émotionnel. J'ai la chance d'avoir des amies qui répondent positivement au type de soutien que j'apporte : l'écoute sans jugement et les commentaires objectifs. Et quand elles ont besoin de quelque chose de plus sentimental après elle vont voir quelqu'un d'autre (je suis en général la première et dernière étape, une fois qu'elles se sont calmées).

J'ai le même genre de réaction lorsque je reçois une bonne nouvelle ou un cadeau, je ressens la joie mais pas moyen de l'exprimer autre que par un "merci (beaucoup)" enjoué forcé qui ne dure jamais plus de quelques secondes.

Ce sont surtout les sentiments profond qui ont du mal à sortir.
Par exemple j'ai longtemps eu du mal à intéragir avec des gens que je ne connaissais pas spécialement car ma timidé et mon manque de confiance et moi passaient souvent pour de la froideur et de la condescendance mais s'il y avait bien un froid, c'est celui qui me gelait complètement et m'empêchait de parler. Et même si je me suis améliorée sur le plan social (il m'arrive toujours d'être figée mais au moins je n'ai plus l'air condescendante ^^ et cela arrive moins souvent), j'ai toujours du mal à exprimer les émotions socialement acceptables dans bon nombre de moments qu'il s'agisse de consoler ou d'encourager quelqu'un (chose étrange j'y arrive très bien quand je suis sur scène mais dès qu'il s'agit d'une situation réelle, c'est impossible).

Comme je l'ai dit plus haut je me suis constitué un entourage qui heureusement comprend mon "handicap émotionnel" comme elles s'amusent à l'appeler et s'en accommodent (c'est d'ailleurs grâce à cette façon de voir les choses que l'on s'est rapprochées). Tout comme je sais qu'elles ont besoin d'exprimer leurs sentiments en "grande pompe" et que j'essaye de les écouter.

@WRabbit: Je crois que c'est un truc de Ti d'avoir du mal avec les relations "tactiles" (perso de toutes ma vie il n'y a eu que les câlins avec ma môman que j'ai aimé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetchronicles.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: la froideur des INTP

Revenir en haut Aller en bas
 

la froideur des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-