Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ENFP vu des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: ENFP vu des INTP Mar 20 Déc 2011, 23:57

Salut ,

Vous autres INxx , pourriez vous me dire si vous êtes d'accord avec ce sujet :http://forums.intpcentral.com/showthread.php?36927-ENFP-by-the-bullet-delivered-via-INTP

Bon a part bien sûr sur le "Obsessive compulsive about orderliness" d'ou je ne sais pas trop d'ou ça sort - mais sur le reste, est-ce assez proche de l'idée que l'on peut vous donner ?? et sinon sur quels points ?

J'ai trouvé ce topic interessant car je me suis assez reconnu dans mes relations avec cetains INxx mais pas sur tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Dim 25 Déc 2011, 08:26

Salut !

C'est un lien super intéressant que tu proposes là ! Ça change de la neutralité du site 16-types.fr : là, on est dans l'observation d'un profil par un autre profil, avec toutes les incompréhensions que ça comporte.

J'ai rencontré 2 ENFP cette année. C'est drôle, parmi tous les profils, c'en est un qui m'attire particulièrement, je craque littéralement pour les ENFP (qui sont à la fois très différents de l'INTP que je suis, mais aussi très portés à me comprendre vraiment : ça donne des échanges très intellectuels, très profonds et très vrais, que j'ai rarement avec les autres). De plus, je suis fascinée de constater à quels points ces deux ENFP que je connais peuvent être aussi similaires (je reconnais des traits de caractère identiques chez l'un et l'autre) et si différents à la fois (pas la même vie ou les mêmes intérêts, pas forcément les mêmes valeurs non plus). Bref, on a beau appartenir au même profil, on n'en reste pas moins des individus tous profondément uniques, et c'est vraiment beau à voir... Smile

Pour le côté "obsessive compulsive about orderliness", que tu soulignes, c'est à prendre avec un bémol. Un ENFP est généralement un peu bordélique, désorganisé et se moque pas mal de ranger ses affaires, par ce que ce n'est juste "pas important". Par contre, il a un sens de la perfection tellement poussé que s'il décide de ranger son garage, ça va lui prendre la journée, mais on pourra manger par terre tellement ça va être propre, impeccablement rangé, tout parfaitement aligné sur les étagères, etc. C'est juste que ça part sur un coup de tête (aucun sens des priorités ! il va s'occuper d'un truc qui n'a rien à voir, alors qu'il a une liste de choses urgentes à faire longue comme le bras), ça relève du perfectionnisme bien plus que du sens de l'ordre, et ça reste ponctuel. Le reste du temps, un ENFP va rester plus ou moins "foutoir" parce que les choses de la vie quotidienne sont considérées comme superflues (et les INTP sont assez semblables, pour ça !).

Pour ce qui est du côté "centre de l'attention", "drôle", "montrer qu'on est le meilleur", c'est très vrai. C'est peut-être ce qui fait que les ENFP et les INTP s'entendent bien, parce que ce que les autres profils considèrent comme de la prétention ou de la vantardise sera bien perçu par les ENFP ou INTP. Perso, ça me fait marrer de voir un ENFP vampiriser l'attention d'un groupe à force de prendre la parole, montrer qu'il sait plein de choses, qu'il est attentif à tout, qu'il est vif et allumé. En tant qu'INTP je n'en fais pas autant, mais j'aime ce côté chez les ENFP, que je trouve très dynamisant et motivant (même si je fais attention à la façon dont les autres membres du groupe perçoivent l'ENFP qui se donne en spectacle. Parfois, les autres personnes se sentiront écrasées, et je n'hésiterai pas à faire signe à l'ENFP qu'il commence à prendre un peu trop de place et qu'il doit ménager les autres). Et oui, je suis d'accord avec l'article : pour moi, ce comportement "je me mets en avant à tout prix" trahit avant tout une grande insécurité...

Pour ce qui est de la jalousie des ENFP, je ne sais trop, je n'y ai pas été confrontée. En revanche, MOI je suis jalouse de leur trop grand cercle d'amis, de leurs multiples activités dans tous les sens, de leur côté extraverti. Ce n'est pas tant que j'aimerai avoir la même vie qu'eux, c'est juste que j'aimerai que EUX me réservent une plus grande place dans leur vie (pas facile pour une INTP de se dire qu'on est seulement une amie parmi tous ceux de l'ENFP, alors que l'INTP a une faim terrible de se sentir unique et absolument irrésistible)

Par contre, un désaccord profond que j'ai avec les ENFP que je connais, c'est qu'ils me disent qu'ils me trouvent plus "forte" qu'eux, probablement sur le côté intellectuel (et je suppose que ça stimule leur côté compétitif et que ça les vexe : ils cherchent alors à prouver qu'ils valent plus). C'est le genre de chose qui m'énerve parce que pour moi il n'y a pas de compétition ! Je ne voudrais surtout pas créer de compétition, d'ailleurs, je veux un partage : un ENFP est plus fort sur les sujets qui sont précisément mes faiblesses (et inversement) et c'est un profil avec lequel je m'équilibre bien. Mais visiblement, cette sensation d'équilibre n'est pas réciproque puisque l'ENFP a tendance à se sentir mis au défi de faire mieux que moi Sad

Je ne suis donc pas certaine qu'ils acceptent facilement ce que je pourrais leur offrir. J'ai l'impression que je serais une bonne psy, pour eux, une bonne oreille qui écoute leurs petites angoisses et les rassure en leur prodiguant des conseils. Mais selon mon expérience, c'est comme si l'effet de complémentarité du style Yin/Yang ne fonctionnait pas de leur point de vue : ils cherchent à savoir qui est le dominant dans le duo (je devrais plutôt dire dans le couple, puisque j'étais dans une relation de séduction avec ces deux ENFP), et ils veulent s'assurer surtout qu'ils seront eux-même dominants, mais ils ne voient pas de complémentarité. Peut-être ce foutu réflexe de compétition ? Un manque d'humilité pour admettre leurs propres faiblesses et accepter que quelqu'un d'autre les aide à les combler ? En tout cas, être le leader, le mâle dominant, se sentir maîtres de la situation, ça a toujours été bien plus important pour eux que pour moi...

Et c'est vrai aussi que dans mes conversations avec eux j'ai parfois eu l'impression que je n'étais qu'un miroir vers leur propre histoire (je raconte une anecdote qui m'est personnelle, et au lieu de m'écouter tout grand, ils rebondissent aussitôt sur leur propre vécu). Ça n'arrive pas tout le temps, et puis c'est probable que moi aussi je les utilise parfois comme miroir, mais dans l'ensemble j'ai l'impression d'être une meilleure "oreille" pour eux que l'inverse. D'ailleurs, j'ai noté que les ENFP ont une capacité de concentration limitée : dans les conversations un peu longues (surtout celles du genre "intime", "je te raconte des choses très personnelles et importantes"), ça commence par un bel échange au début, puis au bout de quelques minutes, clac ! Ça y est, j'ai perdu son attention, et sans prévenir il me coupe la parole et change de sujet, alors que j'étais encore en plein milieu de ma phrase et que je n'avais pas du tout fini. C'est qu'il écoutait quand même d'une oreille (je ne peux même pas le prendre en défaut !), mais c'est assez insultant pour une INTP de se faire ainsi couper dans son élan de conversation. Alors je me dis que je suis bavarde, que je parle à tort et à travers et qu'au bout d'un moment c'est normal que la personne d'en face décroche, mais le truc c'est que l'ENFP, lui, est encore bien plus bavard ! Il est capable de me parler de choses dont je me moque éperdument, à des moments et dans des contextes complètement incongrus... et pourtant je l'écoute poliment et patiemment. Pourquoi n'a-t-il pas le même respect en retour ? Alors je prends sur moi quand il me plante là, au milieu de ma conversation Wink (parce qu'une fois perdue son attention, pas la peine de reprendre où je m'étais interrompue : il est déjà passé à autre chose). Je me console en me disant qu'on n'a tout simplement pas le même profil et que je ne peux pas m'attendre à ce qu'il me traite comme le ferait un INTP Wink

Pour le côté "hypocrite", c'est drôle, les deux ENFP que je connais ont cette tendance (l'un m'a clairement dis qu'il pouvait être de mauvaise foi et qu'il l'assumait complètement). C'est un peu la même relation que les INTP ont avec la prétention et l'orgueil : on l'est (hypocrite ou orgueilleux) et on l'assume parce que ce n'est pas considéré comme un défaut mais plutôt comme une force. L'hypocrisie, chez les ENFP, est peut-être une sorte de rébellion, une façon de montrer qu'ils sont changeants et insaisissables, ou la volonté de toujours se réserver le meilleur rôle, même quand ils ne sont pas à la hauteur

Alors oui, comme le dit l'article, je suis admirative des ENFP pour la facilité qu'ils ont à communiquer avec tout le monde, pour leur générosité naturelle et spontanée, leur don de motiver les gens (et moi ! le côté "inspirational" des ENFP dont parle l'article est effectivement génial pour les INTP !), d'entraîner tout un groupe derrière eux parce qu'ils sont tellement passionnés et enthousiastes qu'on a envie de les suivre. J'ai déjà dit à un de ces ENFP qu'en le rencontrant je m'étais sentie comme si je venais de découvrir l'Amérique : c'est vrai, il a un côté attachant, chaleureux, impliqué, attentionné, intellectuellement complètement allumé, rebelle, une tête qui bouillonne en permanence... Les ENFP me fascinent parce que je sais que leur univers est en perpétuelle évolution et que je n'aurai jamais fini de l'explorer. Pour une INTP, c'est royal !

Et de ma propre expérience, je pense que les ENFP m'attirent aussi parce qu'ils me résistent. C'est facile de séduire, pour une INTP jolie, intelligente, cultivée, avec plein de projets trippants, et qui donne l'impression d'une vie palpitante... Mais comme l'ENFP ne se laisse pas abuser si facilement (lui aussi, il a de la vie palpitante à revendre !), c'est peut-être bien ça qui d'un seul coup le rend moins facile à attraper... et du coup plus intéressant !

Voilà ! C'est un point de vue d'INTP, je me suis probablement trompée sur plusieurs points et si oui, j'aimerai beaucoup être détrompée Smile




QUESTION : ça arrête de parler, des fois, un ENFP ? Je me croyais bavarde, mais alors là j'ai trouvé mes maîtres ! Wink Le problème, c'est qu'à force d'être motivants, ils se transforment vite en mouche du coche et me lancent dans toutes les directions à la fois. Les esprits s'emballent de part et d'autres et c'est super stimulant et intéressant, mais parfois ça pourrait juste être génial de rester côte à côte et de relaxer, en silence...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Dim 01 Jan 2012, 22:17

Alors la Ekaterin, merci pour ce long message (je viens juste de le voir), c'est dingue je reconnais exactement dans ce que tu as dit mes relations avec les INTP , que j'adore à chaque fois. C'est vraiment super interessant d'avoir le ressenti de la personne en face.

C'est vrai, j'ai toujours considéré les INTP comme bien plus fort que nous , ils se laissent difficilement démonter, j'admire leur compétence et leur rapidité intellectuelle, et j'ai souvent tendance à essayer de les copier sur le plan , alors que eux, ils me copient jamais on se demande pourquoi lol et avec eux , j'ai encore plus tendance à me mettre en avant.
C'est sûrement un des types avec lesquelles j'ai les discutions les plus interessantes (et avec les INTJ) par contre je leur coupe super souvent la parole car j'ai l'impression que dès qu'un sujet les interesse ils peuvent en parler des heures et des heures alors que moi j'ai envie de connaitres d'autre choses d'eux. J'avais jamais fait attention mais après ce que tu viens de me dire, je les écouterai plus à l'avenir.
C'est vrai qu'avec vous j'ai tendance aussi à tout de suite rebondir sur mon vécu et à me confier plus facilement, chose que je ne fait pas avec les SJ en général que eux j'écoute pendant des heures (même si c'est souvent barbant).

Oui je te rassure les ENFP sont bordélique de chez bordélique et quand je range, je range à fond mais je remet tout en bazard le lendemain sans m'en rendre compte.

J'admet que j'aime parfois être le centre d'attention, mais c'est marrant, plus encore avec les type INxx

Par contre je ne pense pas du tout être jaloux.

C'est drôle , je suis d'accord pour dire que les ENFP ont très souvent une attitude compétitive (je n'ai jamais compris pourquoi d'ailleur ca ne va pas avec notre caractère) mais pour moi c'est vrai en tout cas. Par contre c'est marrant je trouve que les INTP en effet ne le sont du tout en général par contre quand il s'agit de défendre une argumentation je trouve qu'ils peuvent être de très mauvaise foie et vouloir à tout prix prouver qu'ils ont raison.
En revanche je trouve les INTP vraiment très franc, tout l'inverse de l'hypocrisie des ENFP , même si pour moi ca n'est pas du tout de l'hypocrisie Smile mais je comprends qu'on puisse me trouve superficiel et changeant , mais c'est parcqu'on aime voir tous les côtés des choses et que les situations demandent parfois un comportement changeant.

J'aurais surement encore plein de trucs à dire sur les ENFP/INTP , mais (je deteste les forums) j'ai du mal à lire des post aussi longs , alors je lis en diagonal et après des paragraphes au hasard Smile même si celui là m'a super interessé !! alors je relirai ton post plus tard certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mer 04 Jan 2012, 04:56

@segovois a écrit:
C'est vrai, j'ai toujours considéré les INTP comme bien plus fort que nous , ils se laissent difficilement démonter, j'admire leur compétence et leur rapidité intellectuelle, et j'ai souvent tendance à essayer de les copier sur le plan , alors que eux, ils me copient jamais on se demande pourquoi lol et avec eux , j'ai encore plus tendance à me mettre en avant.
C'est drôle qu'on soit, finalement, si différents, parce que les ENFP comme les INTP passent leur temps à scanner toutes les possibilités qui existent pour une situation. C'est le même comportement, mais pas la même utilisation des ressources intellectuelles, on dirait bien...

@segovois a écrit:
C'est sûrement un des types avec lesquelles j'ai les discutions les plus interessantes (et avec les INTJ) par contre je leur coupe super souvent la parole car j'ai l'impression que dès qu'un sujet les interesse ils peuvent en parler des heures et des heures alors que moi j'ai envie de connaitres d'autre choses d'eux. J'avais jamais fait attention mais après ce que tu viens de me dire, je les écouterai plus à l'avenir.
Et moi je comprends mieux pourquoi je me fais couper la parole (ou mettre à la porte quand la soirée s'éternise ! lol). Comme me disais mon ami ENFP, lui est un incontinent verbal dès 8h du matin, alors que moi c'est plutôt vers 11h du soir... Les INTP ont visiblement besoin d'un peu plus de temps pour prendre leur élan dans une conversation (et ensuite, ils vont en profondeur et ne s'arrêtent plus) alors que les ENFP vont plutôt "butiner" ici et là (sans jamais s'arrêter non plus, d'ailleurs !)

@segovois a écrit:
Par contre je ne pense pas du tout être jaloux.
Dans l'article, une personne réagissait de la même façon en affirmant que les ENFP ne sont pas jaloux. Je pense que non, en effet. Par contre, ce sont des séducteurs invétérés qui calment leur angoisse et leur insécurité en flirtant en permanence pour s'attirer l'attention et la sympathie de tout le monde.

Mais oui, vous êtes beaux, et bons, et intelligents et irrésistibles ! On ne vous l'a pas encore assez dit ? Wink

@segovois a écrit:
C'est drôle , je suis d'accord pour dire que les ENFP ont très souvent une attitude compétitive (je n'ai jamais compris pourquoi d'ailleur ca ne va pas avec notre caractère) mais pour moi c'est vrai en tout cas. Par contre c'est marrant je trouve que les INTP en effet ne le sont du tout en général par contre quand il s'agit de défendre une argumentation je trouve qu'ils peuvent être de très mauvaise foie et vouloir à tout prix prouver qu'ils ont raison.
Ça, c'est très très vrai. On peut être d'une mauvaise foi terrible, juste pour le plaisir du débat théorique. Je me suis déjà retrouvée à défendre une opinion exactement contraire à celle que j'avais au fond de moi, simplement parce qu'en face le gars était déjà d'accord et que je voulais créer un débat... et montrer l'étendue de ma trrrrrrès grande intelligence (n'est-ce pas...)... Comme quoi, c'est con aussi, parfois, un INTP ! lol Wink

@segovois a écrit:
En revanche je trouve les INTP vraiment très franc, tout l'inverse de l'hypocrisie des ENFP , même si pour moi ca n'est pas du tout de l'hypocrisie Smile mais je comprends qu'on puisse me trouve superficiel et changeant , mais c'est parcqu'on aime voir tous les côtés des choses et que les situations demandent parfois un comportement changeant.
Alors que les INTP sont plus "posés" sur leurs bases et n'ont pas besoin de jouer les girouettes. Pour nous aussi les idées se bousculent terriblement dans nos têtes, mais comme on est très forts sur la structure des choses, elles se sont déjà mises en ordre le temps qu'on ouvre la bouche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mer 04 Jan 2012, 22:08

Citation :
C'est drôle qu'on soit, finalement, si différents, parce que les ENFP comme les INTP passent leur temps à scanner toutes les possibilités qui existent pour une situation. C'est le même comportement, mais pas la même utilisation des ressources intellectuelles, on dirait bien...

Oui différents sur beaucoup de points , mais pour une raison que je ne connais pas , j'ai toujours considéré que les ENFP ressemblaient plus en profondeur aux INTP qu'aux autres NF (commes les ENFJ ,INFJ ou même les INFP)

Citation :

Dans l'article, une personne réagissait de la même façon en affirmant que les ENFP ne sont pas jaloux. Je pense que non, en effet. Par contre, ce sont des séducteurs invétérés qui calment leur angoisse et leur insécurité en flirtant en permanence pour s'attirer l'attention et la sympathie de tout le monde.

Tu aurais pu arreter ta phrase à "séducteurs invétérés" Smile mais c'est tellement vrai !!!

Citation :
Mais oui, vous êtes beaux, et bons, et intelligents et irrésistibles ! On ne vous l'a pas encore assez dit ? Wink

J'ai mal entendu, pourriez vous répeter svp ?


Citation :
Ça, c'est très très vrai. On peut être d'une mauvaise foi terrible, juste pour le plaisir du débat théorique. Je me suis déjà retrouvée à défendre une opinion exactement contraire à celle que j'avais au fond de moi, simplement parce qu'en face le gars était déjà d'accord et que je voulais créer un débat... et montrer l'étendue de ma trrrrrrès grande intelligence (n'est-ce pas...)... Comme quoi, c'est con aussi, parfois, un INTP ! lol Wink

Bha on vous aime un peu pour ca aussi , et puis ca rend encore plus marrant les fois où on peut se dire "haha, j'avais raison contre un INTP" , ce qui arrive tellement rarement.

Citation :
Alors que les INTP sont plus "posés" sur leurs bases et n'ont pas besoin de jouer les girouettes. Pour nous aussi les idées se bousculent terriblement dans nos têtes, mais comme on est très forts sur la structure des choses, elles se sont déjà mises en ordre le temps qu'on ouvre la bouche Wink

Ouais elle a bon dos la structuration des idées, c'est surtout que le temps que les INTP ouvrent la bouche, il peut s'écouler trois lunes Smile
Par contre une fois qu'ils sont partis, je trouve qu'ils peuvent être aussi bon en improvisation que les ENFP ... il faut juste donner le top départ.

Il y a peut être une seule chose que je reproche aux INTP, c'est leur réserve aux relations sociales de grands groupes ou trop spontanées (alors qu'ils sont si aventureux d'un point de vue intellectuel) ... et parfois aussi un peu leur prise de position trop radicale sur UN SUJET (et dieu seul c'est pourquoi) alors qu'ils sont si tolérant par nature.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Jeu 01 Mar 2012, 20:08

Mes deux soeurs sont ENFP donc je vous faire un portrait:

La plus viellle (ado):
C'est une ENFP déppréssif, négative, très timide aussi. Par contre, dès qu'elle commence à te connaitre, elle est extrémement bavarde, elle s'arrete jamais. C'est fou! C'est pas une ENFP qui se soucie des autres, elle est égocentrique et un peu sadique. Elle mépprise les personnes qu'elle considère comme inférieur à elle. Elle a aussi pas du tout confiance en elle et se considère comme la personne la plus incomprise du Monde. Elle est aussi très jalouse de moi et de mon autre soeur, et souhaite etre "la préféré". Elle est très impulsive, ne réfléchit jamais et est aggréssive. Elle a des rellations d'amitiés/haines avec tout le Monde. Malgré tout ces points un peu négatifs (j'ai pas été sympa xD) c'est quelqu’un de très sensible qui a un grand besoin d’être aimé mais qui a peur de paraître faible. C'est aussi quelq'un d'assez gamin dans sa tete et qui veut tout le temps sortir et s'amuser et tient pas en place. Elle sait se montrer généreuse parfois et drole. C'est quelq'un d'assez ambigu cette soeur en faite.

La plus jeune (enfant):
Alors celle la est aussi ENFP mais c'est vraiment pas le meme profil! :joker:
Disons que c'est le rayon de soleil de la maison ou de son école. Tout le temps joyeuse, enthousiaste (elle s'enthousiaste pour rien), je m'en foutiste et dynamique. Elle pense qu'à manger et s'amuser!
A l'école, c'est la 2 ème meilleur élève (en maths elle est 1ère pourtant c'est une F) mais aussi la plus charismatique de sa classe, les adultes l'adorent et tout les enfants de son age veulent l'avoir comme ami.
Elle se montre sympa avec tout le monde mais comme déffaults elle est très maladroite, pire que Pierre Richard, avec elle y'a tout le temps un truc cassé. Elle est aussi tete en l'air, cappricieuse (en meme temps c'est une enfant) et je m'en foutiste. Certains pourraient voir ça comme une qualité mais moi je trouve ça énervant quelqu'un qui s'en fou de tout, je trouve que ça fait simplé, elle se prend jamais la tête et quand c'est le cas ça dure pas longtemps. A son age c'était pas mon cas. C'est difficile de la faire perdre sa bonne humeur, un vrai Minimoys! Elle a aussi la capacité rare de se faire des amis partout ou elle va. Je ce que j'aime bien aussi c'est qu'elle m'imite, m'écoute et me prend pour un frère qui est très cultivé et qui connait pleins de choses, pourtant personnelement j'ai pas l'imppression d'etre si génial que ça! :king:

Par contre elle est sympa mais pas généreuse et serviable, elle pense d’abord à elle et puis elle a énormément confiance en soi et tendance à l’égoïsme aussi (en même temps c'est une bonne chose c'est pas du genre à se comporter en serviteur). Elle manipule aussi ma mère pour qu'elle lui achète des trucs, moi petit j'y arrivais pas! scratch

J'ai aussi un pote ENFP au lycée, sauf que lui il est lent (pas autant que moi) par contre lui aussi s'enthousiaste pour un rien mais pas très souriant parce qu' il a une tête de zombie ou du "type qui vient de se réveillé" tout le temps, je m'en foutiste ( Ce qu'il veut faire comme métier plus tard? Il n'en sais rien et puis il s'en fou. Il a perdu un jeu vidéo? Il s'en fou. Tu lui parle sérieusement?Il s'en fou. Tu lui conseille d'aller voir un super-film ou d'écouter une super musique? Il va même pas le faire il écoute jamais) et il se fait facilement des amis. Par contre c'est un gros manipulateur.

Mais c'est un bon pote globalement, il me demande tout le temps de raconter ma vie (alors que depuis le temps il devrait savoir que c'est pas intérréssant mais il continue de demander et quand je lui raconte on dirait qu'il écoute pas c'est énervant), rigole pour rien (je pensais que j'étais un gamin mais lui parfois c'es pire, en plus il fait peur parfois à rigoler comme un dingue, en plus il a un humour spécial), aime bien dire des conneries sur les autres (j'aime pas quand ça tombe sur moi ^^') et un fait marrant:
lorsqu'il est dans un groupe en train de discuter par exemple et qu'il voit un ami ou juste une connaissance à deux kilomètres, il est capable d’arrêter direct la conversation et d'aller rejoindre cet personne. Et il est capable de pas revenir.

En conclusion, je dirais que l' ENFP le plus courant est quelq'un de cool et joyeux, ça inspire car c'est un monde triste donc des gens heureux comme ça c'est sympa. Sa serait génial si il y'avait + de NF en général sur Terre, le Monde serait plus cool, peut etre pas le pays des Bisounours mais un Monde plus....joyeux?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Ven 02 Mar 2012, 01:48

Que de belles descriptions !! surtout celle de ton pote, lui c'est vraiment un ENFP pur souche apparement ! t'as vraiment un talent pour traduire les comportements, c'est marrant à lire Smile

par contre ta soeur ado, la description fait plus ado ENFJ.
Revenir en haut Aller en bas
David Latapie
Aucun rang assigné


Type : ENFP
Age : 41
Lieu : Paris
Emploi : Technicien informatique
Inscription : 05/03/2012
Messages : 2

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Lun 05 Mar 2012, 10:21

Bon, ben faut vraiment que je rencontre des INTP, alors Smile

MAJ : comme c'est mon premier post et qu'au bout de la vingtième fois, c'est lourd de se présenter, ma fiche d'identité (david.latapie.name/blog/fiche-d-identite/). Bonjour tout le monde, tiens :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u350 [compte supprimer]
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP (right brain) 1 / 10 000
Age : 35
Lieu : Tor Bridges (underground)
Emploi : Informaticien (network analyst)
Inscription : 23/01/2011
Messages : 304

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mar 21 Aoû 2012, 01:52

Très bon topic segovois,

Alors ENFP est un profil que je connais depuis très longtemps, amis d'enfance, soit "18ans" d'amitié.
Que j'ai tendance à voir de moin en moin ces temps-ci. Nous étions très proche.
Suffisamment pour que chacuns puissent se voir évoluer. Dans le respect et la dignité.

Quelques explications d'expériences vécus:

- Délivrance, leur réseau d'amis est très large, très vaste mais personnel & subjectif, ce qui ne dérange aucunement l'INTP que je suis.
- Collimation, leurs excès émotifs sont parfois très mal vécu par le INTP, Non sentimental et hypersensible, c'est un point faible que j'ai naturellement (inférieur Fe), je suis littéralement envahit par des émotions, les siennes, qui ne sont aucunement les miennes mais qui le devienne. Leur côté (F) qu'il doive plutôt restaurer que d'être mise en scène. Car si il pleure, je pleure. C'est rare à ce point là, n'ai crainte ! J'ai cependant vu en eux de très belles émotions émerger qui dépasse mon raisonnement, ma logique accessible, mon terrain prédilectoire. Je pense que tu n'as qu'un (Ni) pour un (Ne) pour déceler ce type de phénomène à ce niveau là. D'une sensibilité mondaine et accompli !
- Contemplation, un repoche bête que j'ai pu leur faire, Avoir une petite amie et de méconnaitre, spontanément, son environnement,
les personnes avec qui, des liens ont été tissés, ont été bati. Appartenant à la stupidité. Se renfermer dans une relation jusqu'a l'axisphie. Trop vouloir mythifier une relation jusqu'a 'échec. Je saluais "chapeau bas" pendant ce temps là Fantômas ... (si j'ai mise cette explication c'est pour une seule raison, la raison)
- Desideratum, avec toute la bonne volonté du monde, le profil que je ne vois qu'avec INFJ, rien d'autres. J'idéalise bien évidemment, pour son bien être, puisqu'il est avec un profil ENFP, une femme de son acabit. Quelqu'un de très bien.
- Inaccoutumé, je l'ai jamais vu se mettre en colère. Suite à une critique, un débat houleux, un événèment malencontreux.
- Léonin, sa perception est une priorité par rapport à celle des autres, elle est au-dessus, il n'y a pas d'égal à égal, inconforme pour les NT, ce qui ne sera pas forcement juste.
- Généralissime, trop exagérer sur les louances de certains, c'est un manquement sur une vision à plus long terme. Dans une approche mature, faite de moralité, de certitude et de véracité.

ENFP est un profil qui évolue avec des "capacités" et des "intérêts" différent de ceux d'un INTP. Il ne faut pas l'oublier.

_______________________________________
Que l'on me donne six heures pour couper un arbre, j'en passerai quatre à préparer ma hâche. [Abraham Lincoln]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mherouk
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP
Age : 42
Lieu : Montréal
Emploi : Analyste d'affaires
Inscription : 09/12/2012
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Lun 10 Déc 2012, 06:25


Ekaterin a écrit:
En tout cas, être le leader, le mâle dominant, se sentir maîtres de la situation, ça a toujours été bien plus important pour eux que pour moi...


Petit instant de colère ici !! ou de déception??. Je suis plutôt avec une pensée horizontale. J'aime vraiment pas l'idée d'un dominant et d'un dominé. En fait ceux qui pensent avoir du pouvoir sur moi me font bien rire et je me trouverais très ridicule dans le rôle du dominant.


Ekaterin a écrit:

Et c'est vrai aussi que dans mes conversations avec eux j'ai parfois eu l'impression que je n'étais qu'un miroir vers leur propre histoire (je raconte une anecdote qui m'est personnelle, et au lieu de m'écouter tout grand, ils rebondissent aussitôt sur leur propre vécu). Ça n'arrive pas tout le temps, et puis c'est probable que moi aussi je les utilise parfois comme miroir, mais dans l'ensemble j'ai l'impression d'être une meilleure "oreille" pour eux que l'inverse. D'ailleurs, j'ai noté que les ENFP ont une capacité de concentration limitée : dans les conversations un peu longues (surtout celles du genre "intime", "je te raconte des choses très personnelles et importantes"), ça commence par un bel échange au début, puis au bout de quelques minutes, clac !


Je t'accorde que c'est vrai et que c'est un manque de respect. Mais c'est la spontanéité qui fait place ici. C'est non conscient c'est très soudain et y'a aucune volonté de faire mal. Je dis souvent aux gens qu'ils doivent me couper dès que justement je coupe la parole. Faut prendre le "lead" de la conversation sinon je peux partir dans plein de directions. Mais je n'oublie jamais de revenir à la conversation, même si le détour peu parfois paraître long. Mais tu as raison dans ce cas là je dois faire plus attention. Surtout quand l'autre se confie, mais MOI aussi j'ai des choses à dire Smile


Ekaterin a écrit:

Pour le côté "hypocrite", c'est drôle, les deux ENFP que je connais ont cette tendance


Hypocrite serait pour moi une expression trop intense et trop à connotation négative.. Je crois que je suis conscient de ma force de communication. Je dis souvent que ça soit Dieu ou le président des US devant moi je m'en fou amène le qu'on discute!!!. Je crois à mon pouvoir de MANIPULATION ça pour moi serait un mot plus juste. Jouer dans un échange, renverser une conversion à son avantage. C'est ce que j'aime le plus justement en entrevue ou quand t'Es avec un psy. Au bout de la séance ou du rdv c'est souvent moi qui contrôle la conversation et c'est eux qui se confient. Si ça ne marche pas et bien je lance un truc sur un comportement non verbal qu'ils ont qu'ils ne voient pas et là ça les bouleverse et à nouveau je reprends le rôle de leader. Hypocrite non, dans ce mot j'entends mensonge et là je pense pas que je sois un menteur... Même dans la manipulation je ne suis pas menteur, je place mes pions et je joue tout simplement.


Ekaterin a écrit:

J'ai déjà dit à un de ces ENFP qu'en le rencontrant je m'étais sentie comme si je venais de découvrir l'Amérique : c'est vrai, il a un côté attachant, chaleureux, impliqué, attentionné, intellectuellement complètement allumé, rebelle, une tête qui bouillonne en permanence... Les ENFP me fascinent parce que je sais que leur univers est en perpétuelle évolution et que je n'aurai jamais fini de l'explorer. Pour une INTP, c'est royal !


Cet homme est quelqu'un de très chanceux!. On pourrait mourir après avoir reçu ce genre de compliment. Mais au-delà du schème de pensée, il y a des valeurs, il y a l'attirance, il y a devenir papa ou non, il y a tellement de points qu'il ne faut pas capoter si avec ces 2 ENFP ça n'a pas marché... 16 profils - 7 milliards d'individus y'a du ENFP parmi nous mes amis : )


Ekaterin a écrit:

Et de ma propre expérience, je pense que les ENFP m'attirent aussi parce qu'ils me résistent. C'est facile de séduire, pour une INTP jolie, intelligente, cultivée, avec plein de projets trippants, et qui donne l'impression d'une vie palpitante... Mais comme l'ENFP ne se laisse pas abuser si facilement (lui aussi, il a de la vie palpitante à revendre !), c'est peut-être bien ça qui d'un seul coup le rend moins facile à attraper... et du coup plus intéressant !


Ça, c'est intéressant peut-être que justement c'est là que le bât blesse. La résistance fait en sorte que tu mets peut-être beaucoup de pression justement dans cette séduction. Faut rester spontané. Peut-être que tu transpires de ce désir de séduction et que le ENFP voit ton jeu et que pour lui ça devient trop simple et sans défis?!?!. C'est vrai que je ne me laisse pas abuser facilement. Là aussi c'est intéressant, car tu parles de se laisser attraper. Ben non faut demander aux autres ENFP du forum, mais je suis pas certain qu'on PEUT se laisser attraper. Je crois que c'est lui qui décide c'est quand le bon moment. Il ne se laisse pas charmer si facilement Smile


Bon les temps, le Je, le on, le nous est un peu bordélique dans le message, mais je trouve que ton texte Ekaterin demandait une vraie réponse Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mar 25 Déc 2012, 10:42

Ouh mais c'est un sujet qui date d'il y a longtemps, ça... La première réaction d'Ekaterin date de pile poil il y a un an ! Le MBTI le jour de Noël, y a rien de tel (rime pourrie involontaire, slogan de pub ?). Fin du dérapage.

Je confirme que c'est de l'ENFP tout ce qui a été dit, ça résonne bien avec mon expérience.

Je rejoins aussi les doutes sur la maniaquerie de l'ordre compulsif.
De mon point de vue, c'est dans les moments où les ENFP se secouent les puces pour ranger qu'ils en deviennent oppressant.
Moi, en tant qu'INTP, même si le bordel ambiant me tape sur le système c'est un calvaire de faire la moindre tâche ménagère. Même si je sais que c'est tout bénèf' pour tout le monde (notamment moi-même), j'ai du mal à m'y coller. Comme instinct de préservation on a vu mieux.
Là-dessus, l'ENFP peut être énervant de volonté et d'efficacité. C'est le bordel et ça pue pendant 3 semaines (jusque là on est identiques), mais quand l'ENFP se met en mode "je range", ça me met sur le derrière parce que je rêve d'un tel résultat mais il me faudrait le quadruple de temps et un bon paquet de coups de pied bien placé pour tenter de l'égaler...
Cependant quand l'ENFP se met dans ce mode-là, c'est assez oppressant, ajouté notamment au fait qu'il se met en avant pour bien montrer que quand il se met à faire quelque chose, c'est le meilleur. Ce qui me fait ma transition pour le point suivant.

l'ENFP, ce Champion
Ah mais qu'est-ce qu'il peut me les briser parfois (et c'est pas si rare) !
Ce besoin d'attention et de reconnaissance, oui en tant qu'INTP on analyse tout de sutie la provenance et on sait que ce travers est tolérable justement parce que c'est un manque affectif. ON ne peut pas vraiment leur reprocher. Et pourtant...
l'ENFP dans ce mode-là écrase ce qu'il y a autour, notamment l'INTP qui est moins polyvalent mais qui peut se sentir considéré comme une sous-personne. Et ça, ça réveille pas du bon chez l'INTP, notamment si comme moi le manque affectif est développé de même.
On rentre vite dans une confrontation latente (mais qui n'explosera jamais car elle sera régulièrement désamorcée) mais périodique sur "qui fait mieux que l'autre" sur des points particuliers. En tant qu'INTP je n'ai aucun mal à reconnaître l'expertise des autres... tant qu'elle ne rentre pas en concurrence avec la mienne !

J'ai aussi tendance à rapprocher cette nécessité à capter l'attention et à la maintenir sur soi à un comportement infantile. L'ENFP qui cherche l'attention va être énergivore dans le sens où cela sera exprimée de manière suffisamment explicite pour que l'INTP soit en permanence extirpé de son fonctionnement propre et se rende compte de la requête d'attention.
De temps en temps je cède, pour dégonfler la baudruche, mais bien souvent je feins l'ignorance parce que je me sens effectivement utilisé et je ne considère pas que l'attention va réellement dans les 2 sens, donc je limite la dose.
A nouveau, cela me fait la transition vers le point suivant...

Le manque d'équilibre dans la relation ENFP-INTP
Oui, l'ENFP et l'INTP peuvent avoir des échanges profonds, pas sur de grandes idées (terrain des T), mais justement dans un domaine où l'INTP a du mal à trouver des interlocuteurs... Le relationnel, l'affectif, le personnel, voire le sentimental.
C'est chouette au début, puisque cela se passe bien. Les oreilles sont attentives de chaque bord et l'INTP, séduit plonge au plus profond de son trouble et baisse une barrière qui lui semble difficile de franchir, car il sait qu'il peut avoir très mal.
Et boum, comme le signalait Ekaterin, l'attention de l'ENFP s'en va ou se focalise sur un point superficiel voire complètement autre, généralement qui le concerne personnellement. Là encore, le manque affectif pousse à parler de soi et non plus de l'autre.
En tant qu'introverti, touchant à un domaine issu des fonctions inférieure, ça fait particulièrement mal à l'INTP qui se sent trahi pour avoir baissé une barrière chère à ses yeux. Sauf que l'épisode malheureux pourra tout de même se reproduire, jusqu'à que l'INTP se fasse de nouveau piéger. Au bout de quelques occurrences toutefois, il y a le risque que l'INTP se referme et n'abaisse plus la barrière en sachant qu'il ne sera pas réellement écouté.

J'analyse ce papillonnage comme étant un fonctionnement intrinsèque à l'ENFP ayant 2 sources :
  • Le Champion réussit à tout ce qu'il touche sans effort. Il est capable de voltiger d'une chose à l'autre sans rater le coche et en comprenant/finissant ce pour quoi il a atterri sur un point, une idée ou une tâche à faire en particulier. En conséquence il n'a pas l'habitude de passer beaucoup de temps au même endroit.
    L'ENFP butine les idées, les discussion et la réalisation des choses. Il ne sait pas s'attarder et donner plus de temps qu'il ne lui est nécessaire pour atteindre ces objectifs.
    Cela peut sembler étrange venant d'un Extraverti qui place son énergie dans des personnes, dont on pourrait croire que cela l'amène à considérer son interlocuteur avec un minimum de ménagement. Mais peut-être est-ce là encore l’œuvre du rouleau-compresseur de l'insécurité.
  • Cette insécurité, justement, et notamment le manque affectif, qui font que l'écoute est essentiellement une collecte d'énergie et d'informations. l'ENFP écoute surtout pour mieux parler de soi et comme il déclenche les grande discussions quand justement il y en a besoin, c'est surtout l'ENFP qui va tenter de la contrôler dans son sens... et y mettre fin quand il y perd son intérêt


C'est un peu le chaud-froid me concernant, pour la relation ENFP-INTP. IL y a d'excellents points, qui rendent une relation plus facile qu'avec la majorité des autres types, et notamment certaines facilité pour l'INTP que je suis à s'ouvrir sur le côté affectif cadenassé avec une double chaîne.
Cependant si l'ENFP et l'INTP peuvent partager le besoin de s'exprimer sur les mêmes points, la qualité d'écoute à laquelle l'INTP s'attend (et qu'il est prêt à donner en contrepartie pragmatique) peut être déçue et conséquemment blessante. Blessure amplifiée justement là encore parce qu'il s'agit d'un domaine de faiblesse, donc spécialement plus douloureux quand on y prend des coups, même de faible amplitude.

Si la relation arrive à trouver un équilibre, je crois que ça peut donner de belles choses, mais je pense cet équilibre instable s'il n'est pas travaillé des 2 côtés. Il n'est pas naturel.
SI l'INTP se sent trop souvent utilisé, il va se refermer et va refuser de répondre aux sollicitations de l'ENFP alors qu'il y répondait favorablement auparavant. Ça peut cristalliser des tensions dans une relation et l'empêcher d'être sereine.


Dernière édition par LeConnardDuFond le Mar 25 Déc 2012, 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 30
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 485

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mar 25 Déc 2012, 17:17

"l'ENFP écoute surtout pour mieux parler de soi"

Elle est assassine cette phrase pirat

Perso je ne connais pas beaucoup d'INTP, pas de proches en tout cas, mais j'ai l'impression que les "manques" de l'ENFP ne sont pas tant affectifs qu'attentionnels. Cette difficulté à garder une certaine constance dans l'attention qu'on accorde à l'autre peut être interprété comme un manque d’intérêt ou d'investissement effectivement et là tout dépendra de l'INTP. S'il voit le verre à moitié plein et apprécie les moments d'entente, de franche camaraderie, de complicité etc. sans être préoccupé par les jours "sans", ça ira très bien. Ce n'est pas qu'ils n'ont pas assez d'affection pur maintenir cette relation, c'est juste qu'ils ont du mal à réguler cette affection et garder un flux constant, c'est tout ou rien mais ça, c'est à l’esprit analytique de l'INTP de le comprendre et de l'accepter pirat

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mar 25 Déc 2012, 22:06

@globo a écrit:
"l'ENFP écoute surtout pour mieux parler de soi"

Elle est assassine cette phrase pirat
Ouais, un peu. La tournure transpire du vécu, aussi. :P

@globo a écrit:
j'ai l'impression que les "manques" de l'ENFP ne sont pas tant affectifs qu'attentionnels.
Effectivement.
Il devient affectif quand l'ENFP célibataire n'a plus de compagne/compagnon pour assouvir ses besoins les plus basiques. Là encore je partais de mon expérience nécessairement biaisée.

@globo a écrit:
Cette difficulté à garder une certaine constance dans l'attention qu'on accorde à l'autre peut être interprété comme un manque d’intérêt ou d'investissement effectivement et là tout dépendra de l'INTP. S'il voit le verre à moitié plein et apprécie les moments d'entente, de franche camaraderie, de complicité etc. sans être préoccupé par les jours "sans", ça ira très bien. Ce n'est pas qu'ils n'ont pas assez d'affection pur maintenir cette relation, c'est juste qu'ils ont du mal à réguler cette affection et garder un flux constant
Ben le problème vient du fait que l'ENFP va très bien savoir faire passer son message sur son manque et va arriver à signifier à l'INTP ce qu'il faut qu'il fasse.
Le premier problème c'est qu'effectivement c'est excessif et que ça arrive par salves. Ça peut taper sur le système à la longue.

Le deucième problème c'est que cette communication affective utilise un registre que je considère comme un peu infantile pour signifier le manque (les trucs à bases de grandes respirations, de tristesse plus ou moins exagérée, de pseudo-problèmes, d'exagération de joies/peines, etc.). On peut trouver ça amusant, ou juste exaspérant. Moi en tous cas je cherche une communication affective un peu plus "évoluée". Mais là c'est mon avis perso.

Enfin, le dernier point qui selon moi pourrait être gênant c'est que justement l'INTP n'a pas cette facilité à signifier ses souffrances dans ce domaine sensible, donc pour moi il a tendance à plus donner que recevoir. Il faut plus ou moins de temps et de patience avant que l'INTP ne se sente lésé mais pour moi ça me semble inévitable à la longue si l'ENFP ne sort pas de sa bulle et fait attention à l'autre.
C'est pas l'INTP qui va spontanément ostensiblement attirer l'attention. Ses signes seront plus discrets et pas toujours assumés. A l'ENFP de décoder, c'est son terrain après tout.

@globo a écrit:
c'est tout ou rien mais ça, c'est à l’esprit analytique de l'INTP de le comprendre et de l'accepter pirat
A partir du moment où l'INTP y trouve son compte, pourquoi pas. Personne n'est d'humeur constante de toutes manières, mais il faut que tout le monde y gagne, ça c'est un prérequis.
L'INTP aura tôt fait de décoder la cause des comportements de l'ENFP et de ce qui est recherché (bon pas toujours, notamment sur cet aspect de générosité développé plus haut). Il faut déjà que la reliton puisse s'installer dans la durer pour arrondir les coins, et cette durée est franchement menacée s'il n'y a pas réciprocité dans le "service après-vente affectif".
Revenir en haut Aller en bas
rognor
Aucun rang assigné


Type : intp
Age : 38
Lieu : paris
Emploi : ingénieur
Inscription : 19/01/2014
Messages : 2

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Dim 19 Jan 2014, 20:12

Bonjour à tous !

  Je trouve ce forum très intéressant, surtout pour un INTP comme moi qui essaie de tout comprendre !

Bon voilà le problème, et j'espère qu'ENFP et INTP pourrait m'aider à trouver la solution.

L'année dernière, en partant travailler à l'étranger, j'ai fait la connaissance d'un ENFP ( à l'époque je n'avais pas connaissance de ce test, mais à présent je peux dire que ç'en ait un profil tout craché !).
Une personne donc évidemment très attentionné, avec une grande volonté d'apprendre à me connaître. Je le trouvais alors bien sympathique, si bien que je me suis mis en colloc' avec lui et d'autres personnes. La colloc' a durée 2mois .Pendant cette période où nous étions dans la même chambre, nous nous sommes liés d'amitié, mais visiblement pas à la même vitesse. Et ça n'a pas été quelque chose de très appréciable pour moi.
Tout les soirs il voulait ( et faisait du chantage ) que nous nous parlions avant qu'il s'endorme. Si j'avait le malheur de lui dire que je n'avait pas envie de lui parler, il me harceler pendant des heures pour comprendre pourquoi, et me faisait à chaque fois culpabiliser en me faisant comprendre que j'étais méchant de lui faire ça.
De plus, dans n'importe quelle occasion, si je n'était pas chaleureux avec lui, il venait me voir pour me dire qu'il voulait me parler en privé et me demandé ce qu'y n'allait pas.
Bref il était de nature très anxieuse envers notre amitié à double vitesse. Il disait déjà au bout d'une semaine que j'étais son meilleur ami , le disant à tout le monde ( mail à sa famille , pendant les soirées ... )
J'ai alors essayé de lui faire comprendre qu'il devenait très ( trèèèèès) étouffant , mais il me disait que je ne lui disait que ses défauts et qu'il avait besoin d'entendre quelles étaient ses qualités.
Bref la situation est devenue toxique pour moi, qui comme tout INTP qui se respecte n'est pas à l'aise pour parler de sentiments.
Mais situation économique oblige, j'ai du rester dans cette chambre pendant deux mois. Mais le cercle vicieux dans lequelle il est rentré est que plus le temps passé, plus il sentait que je mettais des distances et plus il essayait alors de rentrer dans mon intimité pour rester mon amis coûte que coûte.
Si bien qu'au bout de deux mois, en partant de la colloc' je ne ressentait plus d'amitié pour lui, et j'essayais de l'éviter, jusqu'à se que notre ancienne amitié s'étiole petit à petit jusqu'à ce qu'il m'oublie.
Mais nous avions des amis en comment ( forcément en étant seul dans un pays étranger, on reste très vite dans le même cercle d'amis), et donc nous continuions régulièrement de nous voir en week-end. Pendant ces week-end je faisais le maximum pour éviter la discussion (il est très fort pour le chantage affectif) . Mais à chaque fois, il ne manquer pas de venir me parler pour me demande r ce que je fais la semaine, même pour des choses banales et évidente, conversations qui pour moi m'ennuyées au plus haut point, me paraissait plate et sentait la liqueur de bisounours ( oui je suis INTP ^^) .
Bref , cinq mois se passent comme cela , et il ne s'est alors jamais lassé de venir me relancé et toujours bien sûr en faisant mine que rien n'était et en me disait que j'étais pour toujours son meilleur ami etc... Il s'arrangeait aussi toujours pour qu'on soit ensemble, plus ou moins subtilement alors. Quelques clashs ont alors eu lieux , mais il revenait vers moi deux ou trois jours après , comme si de rien n'était.
Voyant que la situation n'évolué pas, que relation m'étouffait et m'intoxiquais , et que j'avais peur qu'il ne se lasse jamais de moi, je suis venu le voir un soir et lui ai dit clairement qu'il m'insupporté au plus haut point, que je ne voulais plus être son ami et que je ne voulais plus qu'il me recontacte . Il a alors fondu en larme devant moi, et à tout tenté pour que je change d'avis, tout en utilisant un chantage à peine masqué, en me disant qu'il ne comprenais pas pourquoi j'agissant "subitement comme ça , du jour au lendemain". Enfin voyant que j'était résolu à ne rien lâché, il m'a fait la promesse qu'il ne me rappellerai jamais.
Trois jours après, il m'a rappelé ... Comme si de rien n'était, pour me dire qu'il était à la plage à coté de chez moi et qu'il voulez que je sorte me baignez avec lui...
Après un texto pour lui dire redire ce qu'y était déjà dis, il me répond que pour lui il n'y a qu'une seule explication à ma décision , c'était que j'étais en dépression. Puis les messages et les appels se sont enchaîner mais il me disait clairement qu'il ne me lacherai jamais , et qu'un jour je redeviendrai son ami; Pour le coup il commençais vraiment à me déprimer à l'idée que je ne pourrais me débarrasser de lui.
Puis un mois plus tard, j'ai changé de numéro de téléphone, je l'ai dit à nos amis en commun , je l'ai bloqué sur fb, gmail...
J'ai alors enfin eu 3 semaines de répis..avant qu'il retrouve mon nouveau numéros de téléphone et ne me récrive pour me dire qu'il voulait me voir etc...  Toujours en disant (malgré maintes explications, parfois injurieuse ) qu'il ne comprenait pas pourquoi je voulais couper les ponts.
Il a par la suite toujours trouvé une excuse pour me revoir , et fait du chantage pour que je lui donne de mes nouvelles :
- j'ai pris ta tente à intel pour pouvoir te la ramener , tu veux que je te la donne quand?
- Si je fais le déplacement pour te ramener ta tente, on pourra se parler et tu sera détendu?
je lui ai alors dit de la déposé devant chez moi et de partir
- Je suis à coté de chez toi, si tu veux ta tente tu peux venir.
Et une fois la tente ramenée
- Et comment ca va ? Tu repart quand ? T'as fait quoi cette semaine....
et si je lui disais que j'avais pas le temps
- Attends c'est p-e la dernière fois qu'on se voit, tu peux au moins me dire ce que tu deviens, ne soit pas cruel.

Bref , il a recommencé cela plusieurs fois pendant quatre mois. Il a enfin su à quelle date je quitté le pays, et n'a alors pas arreté de me rappeler pour obtenir des informations sur mon future travail ou la ville dans laquelle j'allais habitée. Voyant qu'à chaque fois je le disais juste " arrête de me recontacter " il me disait " je n'y arrive pas, je t'adore, je ne t'oublierai jamais " et la veille de mon départ il m'a envoyé un dernier message me disant " je suis sûr qu'on se retrouvera en France, je ne t'oublierai jamais . a bientôt "

Voila j'ai passé un an à essayer de couper les ponts avec un ENFP, mais à chaque fois j'étais confronté au fait qu'il s battait pour maintenir la relation, ne pouvant pas croire que l'amitié était terminée , et me disant qu'il prend cela comme un echec.
Je suis persuadé qu'il va un jour me retrouvé (en inventant une excuse pour m'appeler )
Je ne supporte plus ce type qui me harcèle à sa façon. C'est pourquoi je vous demande à vous tous les ENFP comment je dois agir pour faire accepter à un ENFP d'arrêter définitivement de me recontacter.
Voila merci beaucoup de votre aide et dsl pour le roman ( ou ça m'a marqué )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Dim 19 Jan 2014, 21:00

Mdr, c'était vraiment de l'harcèlement là Razz

Lorsqu'on te lis on'a de la peine pour ton ex ami ENFP, on te trouverait presque cruel. Mais j'ai vécue une histoire similaire avec un ISFJ (?) qui me harcelait sur internet, mais en me faisant du chantage affective. D'une manière que je finissais toujours par me sentir coupable. Je n'osais lui dire que je voulais couper les ponts.

Il était amoureux de moi, au début c'était mignon, j'étais touchée par toutes ses déclarations mais à la fin j'ai commencé par en être dégoûté, j'étais réellement dégoûté au sens stricte du terme de ce que je lisais venant de lui. Parfois j'en devenais cruelle alors qu'il était si gentil avec moi. J'ai déjà eu envie de lui écrire (oui parce qu'il pensait que j'étais influencé par mon entourage à cause de la différence d'âge, parce que j'ai sorti ce prétexte pour dire que ce ne serait pas bien qu'il y ai une relation entre nous, oui j'ose pas rejeter une personne ! Dire simplement que je l'aime pas. Surtout avec lui, ce serait long à expliquer. Mais je lui avais dit que je l'aimais en ami et rien d'autre), donc de lui dire "Mais je t'aime pas !!! Tu me dégoûte avec tes déclarations d'amour pur et je ne sais pas quoi" ect.

Heureusement je ne lui ai jamais dit, mais j'étais arrivé à un point où j'avais une répulsion contre lui.

Lui il me menaçait de ce suicider, et ne se gêner jamais pour me décrire dans quel état il se trouvait pour bien me faire culpabiliser.

Donc juste je tenais à témoigner pour que les autres internautes ne te jugent pas trop hâtivement, et pour te dire que je te comprend, malgré les apparences qui rendent cet ENFP plus qu'appréciable.

L'ISFJ dont je viens de parler, continue de m'envoyer de temps en temps des messages, mais il ne m'harcèle plus du tout, on'a des conversations normales.
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Dim 19 Jan 2014, 21:11

@Rognor : Vachement toxique comme type... J'aimerais pas être à ta place. Mais du coup, vos amis communs en pensent quoi ? Peut-être qu'une discussion de groupe serait plus efficace, non ? Car visiblement quand vous êtes seuls à deux, ça ne tourne à rien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rognor
Aucun rang assigné


Type : intp
Age : 38
Lieu : paris
Emploi : ingénieur
Inscription : 19/01/2014
Messages : 2

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Lun 20 Jan 2014, 02:55

En fait il se met en position de victime et ne vient jamais me parler quand je suis entouré, si bien que les autres ne suspecté rien de mon ressenti. J'en ai parlé à 3 bons amis en commun. La première réaction à été de prendre ça très à la légère ( forcément ça fait un peu adolescent, on a aux alentours de 25ans) .
Puis ils m'ont dis qu'ils n'avaient rien vu venir. Mais par contre ils n'avaient pas envie de se mouiller dans le débat, mais qu'ils allaient quand même lui en toucher deux mots. A la fin, un ami m'a même dit qu'il le trouver lourd aussi. Cependant, quand mes amis lui en ont parlé, il n'a retenu que le fait qu'on été très bon ami avant et qu'ils n'avaient pas vu venir ça et à omis 95% du testant du discours ... Suspect 
Mais ce qui est vraiment étrange, c'est qu'il a parfaitement comprit que je ne voulais plus être avec lui, que je ne l'aimait plus et pourtant il veut à tout prix garder le contact, avoir de mes nouvelles et disait sans cesse qu'il m'adorait, et ce jusqu'au dernier jour où j'ai prit l'avion. Bien sûr, en me disant qu'il était sûr de me revoir en France , il savait que c'était un cauchemar pour moi. Je le suspecte donc au fond d'être égoïste. (()) 

Quand je lui ai demandé comment ça se faisait qu'il me recontacter encore, malgré le fait qu'il savait que je ne l'aimait plus et que je ne serai plus son ami, il me répondait que c'était plus fort que lui, qu'il n'arriverait pas à m'oublier et qu'il se battra pour garder notre amitié. Mitraillette 

Cependant après avoir appris ce qu'était un ENFP  , j'ai pris conscience du mode de fonctionnement qu'il avait. Avant cela, je trouvais sa réaction était incompréhensible, il devait avoir un problème psychologique.
Mais cependant j'ai un peu de répit avant qu'il ne me recontacte en France, pendant lequel je vous demande de m'aider ( vous autres enfp ) afin de savoir quoi faire pour qu'il arrête par lui même de me recontacter.
S'il vous plait les ENFP, essayez de vous mettre à sa place et dites moi ce qu'il vous faudrez entendre ou voir pour que vous puissiez lâcher complétement un de vos anciens amis.
Voila toute aide est la bienvenue .

Ps: le meurtre, la torture, ou l'aggression physique n'est pas une solution envisageable ...  Tronçonneuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Lun 20 Jan 2014, 08:49

ENFP ou pas, il l'a son problème psychologique.
Je ne vois pas derrière quel caractéristique de l'ENFP tu te caches pour excuser son comportement... ?!

Franchement, démerde-toi pour ne plus avoir aucun contact avec ce type, c'est dangereux;
Et si ça marche pas, tu peux toujours passer à la vitesse supérieur et l'inciter à faire une connerie qui peut être punie légalement. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinnie May
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 27/01/2014
Messages : 223

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mar 28 Jan 2014, 23:40

Je suis nouvelle ici, mais en tant qu'ENFP je ne peux que réagir à ce que dit rognor!

Tout d'abord, je ne reconnais pas du tout un comportement ENFP dans ce que tu décris car ce ne sont pas les méthodes ordinaires de nuisance de ce type. En effet, d'après ce que je sais des ENFP, le harcèlement n'est pas leur fort pour plusieurs raisons :

1) A mon avis la plupart des ENFP sont trop orgueilleux pour courir après quelqu'un et selon cet article , ils ne font pas parti des types les plus sensibles à l'addiction, or il faut quand même être bien accro pour poursuivre quelqu'un pendant aussi longtemps!

2) De toute façon, même s'ils décidaient de courir après quelqu'un il est hautement improbable qu'ils le fassent car ce sont des procrastinateurs qui ont tendance à rêver et à monter sur leurs grands chevaux (intérieurement) plutôt qu'à concrétiser, la faute au NP.

3) Supposons que contre toute attente ils aient envie de poursuivre quelqu'un et qu'ils soient assez remontés pour le faire : ils me paraît quasi impossible qu'ils tiennent pendant plusieurs mois! Certains types ont du mal à tourner la page mais pour les ENFP c'est le contraire, ils ont du mal à rester concentrer sur quelque chose et on leur reproche souvent une attitude papillonante! Personnellement, cela me demande un tel effort et une telle volonté de rester concentrée sur quelque chose que je n'ai pas assez d'énergie pour être rancunière...

En tout cas, comme l'a dit Sherkkhan, ENTP ou pas, débarrasse-toi au plus vite de cet "ami" encombrant! Je te conseille cependant une méthode moins dangereuse que celle qui consisterait à le pousser au crime, selon moi la meilleure chose à faire et de l'ignorer : met le sur la liste noire de ta boîte mail, ne répond jamais à ses appels ou à ses messages, et essaie d'éviter toute rencontre IRL, on ne sait pas de quoi ce genre de malade est capable! Normalement les personnes qui cherchent désespérément à attirer l'attention abandonnent quand elles voient qu'elles n'en obtiendront pas.

En tout cas bon courage, j'attends avec impatience de savoir si tu as réussi à te débarrasser de ta sangsue!  Star Wars 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Mer 29 Jan 2014, 13:01

Rognor : je suis d'accord avec Sherkann, indépendamment du type psychologique, cette personne a clairement un problème. Comme dit Kinnie, ignore la complètement (ne réponds pas aux messages, même pour dire que tu ne veux plus la voir : une réponse = une marque d'intérêt), si ça ne suffit pas, tu peux toujours voir quelles sont les options légales, déposer une main courante ou autre.
T'es sûr que c'est pas plutôt une obsession amoureuse ? ça me paraît vraiment too much pour une simple amitié...

Kinnie : je suis seulement à moitié d'accord avec ton point 1/ : l'ENFP peut éprouver le besoin de "regagner" une personne à sa cause et ça s'accorde parfaitement à son besoin de plaire (s'il y a une addiction ENFP, c'est bien celle-là). En un sens, plus elle résiste, plus la victoire est belle. Après, c'est vrai qu'ils ne sont pas du genre à mendier non plus, ça s'arrête au bout d'un moment.

Pour en revenir au post original, le ressenti des INTP est assez proche du mien, hormis sur la question de l'hypocrisie / manipulation, plus ou moins consciente, qui m'horripile ! j'ai l'impression de ne voir que ça lorsqu'un ENFP en joue, je lui mets le nez-dessus et c'est encore tout juste s'il en convient, encore moins s'il voit où ça pose pb. Frustrant.
Mais, bien sûr, on essaie de s'accrocher parce que les ENFP ont des qualités uniques et des personnalités à la fois attachantes et stimulantes...

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Kinnie May
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 27/01/2014
Messages : 223

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Jeu 30 Jan 2014, 19:22

@tia.infj : Je suis d'accord avec toi sur le fait que cette situation dépasse tellement les bornes qu'il est difficile de croire à de la simple amitié, ceci dit, je ne sais pas où se situent les bornes de l'amitié pour les psychotiques stalkers!

Pour ce qui est de mon premier point, je reconnais qu'il est assez contestable, cependant j'ai l'impression qu'on leur reproche souvent de se détacher des gens aussi vite qu'ils s'y attachent! Ce serait plutôt logique qu'ils supportent mal le rejet s'ils ont tendance à prendre les choses personnellement comme le disent la plupart des descriptions...

Quant au côté manipulateur des ENFP, je dirai plutôt qu'il 'agit d'un potentiel qu'il revient à l'individu d'exploiter ou pas. Par exemple il me semble qu'un ENFP peu sûr de lui cherchera beaucoup plus à manipuler pour satisfaire son ego qu'un ENFP vraiment tiraillé par son désir d'authenticité qui cherchera au contraire des gens devant qui il pourra se montrer tel qu'il est. En fait, je pense que le choix entre la manipulation et la solitude qui en découle ou l'authenticité est un dilemme pour beaucoup d'ENFP... Je devrais peut-être ouvrir un topic pour demander! Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aléaphile
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 9w1 so/sx
Age : 23
Lieu : Derrière toi.
Emploi : Etudiant en prépa lettre
Inscription : 28/06/2013
Messages : 266

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Jeu 30 Jan 2014, 19:59

Kinnie May : Oh, ça peut être intéressant comme sujet !

Pour les ENFP manipulateurs en tout cas, j'avais lu un truc énorme à ce propos sur le forum, comme quoi les ENFP étaient les meilleurs et les plus gros manipulateurs du MBTI... Mais qu'ils ne le savaient pas et ne s'en rendaient pas compte silly

Pour les relations INTP et ENFP, j'ai un grand amis qui est INTP (certains l'ont vu à l'IRL), notre relation est un bouillonnement de Ne, mais lui d'un point de vue logico-narquois et moi idéalistico-optimiste Coolça donne des débats très marrants et on tombe rarement d'accord Smile

_______________________________________
« Quand je me sais photographié, je me transforme en image » Roland Barthes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Ven 31 Jan 2014, 10:36

@Kinnie May a écrit:

Pour ce qui est de mon premier point, je reconnais qu'il est assez contestable, cependant j'ai l'impression qu'on leur reproche souvent de se détacher des gens aussi vite qu'ils s'y attachent! Ce serait plutôt logique qu'ils supportent mal le rejet s'ils ont tendance à prendre les choses personnellement comme le disent la plupart des descriptions...
Pour le coup, je ne pense pas qu'ils se détachent, en fait. De mon point de vue, leur difficulté est de maintenir une relation régulière, c'est tout. Plusieurs ENFP m'ont dit que lorsqu'ils appréciaient vraiment quelqu'un, cette personne serait toujours bienvenue, même après beaucoup de temps, des problèmes, etc. et je les crois. Je pense que s'ils décident de ne pas insister c'est parce que la personne le leur demande et qu'ils finissent par admettre que c'est peut-être mieux pour tout le monde (et puis parce qu'il y a tellement de choses à faire et de gens intéressants à rencontrer Wink ). L'INFJ a le fonctionnement juste inverse : nous voulons une relation régulière, mais quand nous décidons que la confiance ne peut plus être accordée, c'est fini. Si la personne revient après des années, nous serons poli, mais il est très peu probable que la relation puisse reprendre comme avant.

@Kinnie May a écrit:

Quant au côté manipulateur des ENFP, je dirai plutôt qu'il 'agit d'un potentiel qu'il revient à l'individu d'exploiter ou pas. Par exemple il me semble qu'un ENFP peu sûr de lui cherchera beaucoup plus à manipuler pour satisfaire son ego qu'un ENFP vraiment tiraillé par son désir d'authenticité qui cherchera au contraire des gens devant qui il pourra se montrer tel qu'il est. En fait, je pense que le choix entre la manipulation et la solitude qui en découle ou l'authenticité est un dilemme pour beaucoup d'ENFP... Je devrais peut-être ouvrir un topic pour demander! Lol[/color][/font]
C'est intéressant, parce que moi j'assimilais justement le côté manipulateur (dont on est complètement d'accord qu'il est ou non développé selon les individus, et répond à un pb d'égo) au besoin d'avoir un maximum de personnes autour. Mais en fait, tu as raison, ça permet d'avoir du monde mais pas de relations "vraies".

Aléaphile : le côté manipulation inconsciente me semble bien vu, en effet ! Enfin, dans tous les cas, ça dépend des individus, tous les types peuvent manipuler (mais quelque chose me dit que les Ni dom le font de manière très délibérée... Wink )

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Kinnie May
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 27/01/2014
Messages : 223

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Sam 01 Fév 2014, 13:19

@Tia a écrit:
Pour le coup, je ne pense pas qu'ils se détachent, en fait. De mon point de vue, leur difficulté est de maintenir une relation régulière, c'est tout. Plusieurs ENFP m'ont dit que lorsqu'ils appréciaient vraiment quelqu'un, cette personne serait toujours bienvenue, même après beaucoup de temps, des problèmes, etc. et je les crois. Je pense que s'ils décident de ne pas insister c'est parce que la personne le leur demande et qu'ils finissent par admettre que c'est peut-être mieux pour tout le monde (et puis parce qu'il y a tellement de choses à faire et de gens intéressants à rencontrer Wink ). L'INFJ a le fonctionnement juste inverse : nous voulons une relation régulière, mais quand nous décidons que la confiance ne peut plus être accordée, c'est fini. Si la personne revient après des années, nous serons poli, mais il est très peu probable que la relation puisse reprendre comme avant.

Vraiment? Tu crois que les ENFP ont un cœur?! Non, je plaisante, je suis convaincue que les ENFP peuvent être sincères et loyaux puisqu'il m'arrive de l'être moi-même... mais rarement. Je compte mes amis vraiment proches sur les doigts d'une main alors certe, pour ces derniers je serai prête à donner beaucoup pour conserver leur amitié mais de manière générale je ne me plie pas en 4 pour garder les gens autour de moi... Enfin, de toute façon je ne prétends pas parler au nom de tous les ENFP, peut-être que certains sont extrêmement fidèles à tous leurs amis, et dieu sait qu'il son nombreux! Moi ça me paraît difficile. scratch

@Aléaphile a écrit:
Pour les ENFP manipulateurs en tout cas, j'avais lu un truc énorme à ce propos sur le forum, comme quoi les ENFP étaient les meilleurs et les plus gros manipulateurs du MBTI... Mais qu'ils ne le savaient pas et ne s'en rendaient pas compte silly

Les ENFP sont tellement bons manipulateurs, que même quand ils sont démasqués on les croit encore innocents! Angel 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 35
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP Sam 01 Fév 2014, 14:57

je connais quelques ENFP, mais dans l'immédiat je vais en parler que de deux dont je sois assez sur qu'ils soient de ce type .

ils ont pour traits communs d'être "bouillonnants" aux manifestations thymiques assez démonstratives (souvent de l’enthousiasme, parfois de la colère).
ils manifestent beaucoup d'importance pour "le vivant" d'une maniere général, les rapports, chauds, dynamiques avec un enthousiasme utopique marqué, très fétards, prets à se bouger en manif ou en concert, etc.
ennea 6w7

ils supportent relativement mal la frustration ce qui peut les amener à la colère ou la tristesse.

en ce qui concerne la manipulation, je ne suis pas vraiment d'accord pour leur coller cette étiquette, plus qu'a un autre type.
entre les deux personnes que je décris il n'y en à qu'une qui est manipulatrice, l'autre ne l'est pas du tout, il ne faut pas généraliser.


d'autre part, ils ya plusieurs type de manipulation, et je trouve que ce mot à très mauvaise presse.
bien sur il y a la manipulation égoiste, que l'on connais tous, qui est sans scrupule et qui consiste à tordre l'opinion de l'autre pour arriver à ses fins, c'est à dire profiter de cette personne (c'est moche)
mais il n'y à pas que ça, il y a aussi des manipulation positives et bienveillantes, c'est la cas typique du psychologue qui va essayer d'amener la personnes vers une vision plus positive et constructive, lui apporter une autre grille de lecture et la sortir d'une opinions biaisée, ou auto-dévalorisante.

voila.


_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: ENFP vu des INTP

Revenir en haut Aller en bas
 

ENFP vu des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» ENFP vu des INTP
» Garçon ENTJ cherche une fille INTP
» ENFP, vus par les autres profils. :)
» Le Profil INTP
» En couple avec un INTP ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les relations interpersonnelles entre les types-