Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
iPhone 13 Pro : où précommander le nouvel iPhone 13 d’Apple ?
Voir le deal

Partagez
 

 Quel type ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
homo sapiens
Aucun rang assigné
homo sapiens

Type : team ISTJ cool ... or maybe ISFJ ...
Age : 33
Lieu : Quelque part dans le Monde de Sophie, à moins que ce ne soit en haut d'un acacia, ou bien dans un intron
Emploi : à revoir
Inscription : 20/04/2019
Messages : 137

Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019, 13:20

.


Dernière édition par homo sapiens le Dim 17 Nov 2019, 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
Flop

Type : INFJ-A 5w4 So/Sx
Age : 26
Lieu : Toulouse - Jean Jaurès
Emploi : Philo - épistémologie
Inscription : 14/08/2018
Messages : 1147

Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019, 13:49

En effet.

On peut tenter des connexions entre fonctions cognitives et rôles sociaux, parce que les rapports en superficie, sont évident.

On peut dire que la proportion d'hommes T est de 70% et de femmes F de 70% également ( en n'oubliant pas de mentionner que les chiffres des statistiques rapportés par Wikipédia viennent des E-U ), que de ce fait, cela peut correspondre non pas seulement à un déterminisme purement biologique concernant la configuration par défaut du cerveau, mais également à des rôles sociaux et à des injonctions attribués aux uns et aux autres. Injonctions du type : "les hommes doivent être T et les femmes F", ce qui, assurément, existe bel et bien. Et que qui dit "rôles sociaux" dit aussi déviance. Et on peut ainsi se dire qu'un homme F est un déviant/une femme T est une déviante. Et ce sera une hypothèse.
Et l'on peut ajouter que comme les S représentent 80% de la population et les N, 20% une injonction à "être S" existe aussi quelque part.

Mais la suite me paraît casse-cou. ^_^ Et en particulier l'hypothèse : les femmes sont plus funambules sur cet axe que les hommes.
Le problème, lorsqu'il existe effectivement des injonctions quelque part, c'est qu'elles vont de paire avec le sentiment d'injustice, qui lui, amène également de la victimisation. Et la victimisation fait qu'on va souvent généraliser ce qu'on subit et en faire une vision d'ensemble, avec des grossissements de part en part, alors que c'est souvent une fausse piste. Et cela empêche l'individu d'avoir une vraie vision d'ensemble objective.

Mais pourquoi pas... Very Happy

_______________________________________
—"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
—Le Concept étend tyranniquement sa face sur les étendues de la Conscience ; au-dehors la vie s'écoule.
—« C’est par le chemin que tu ne connais pas que tu vas au but que tu ne connais pas. »
—Ne plus asphyxier la Vie sous la culture.
—Le réel c'est ce qui se moque du discours.


Dernière édition par Flop le Jeu 18 Juil 2019, 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leenox
Aucun rang assigné


Type : N/A
Age : 33
Lieu : N/A
Inscription : 16/04/2019
Messages : 475

Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019, 14:08

@homo sapiens a écrit:


Ca tient peut être aussi à l'énnéagramme. Une femme "T" ambitieuse, qui recherche le statut social ne s'encombrera pas de F à mon avis.

Le fait d'avoir l'impression que les femmes sont plus enclines au funambulisme vient peut-être du fait que :
- corvées ménagères = encore souvent les femmes = S à maîtriser (en particulier Si)
- le monde du travail valorise "T". Or chez les femmes, "F" est plus fréquent, donc à moins de travailler dans le social ou les arts, les femmes doivent faire bosser leur "T" pour s'intégrer

J'ai un peu la même impression pour le mode T qui fait réussir oui et aussi je pense qu'il faut avoir la capacité à le maintenir sans culpabiliser sur du assez long terme donc au final je pense que globalement à des postes les agents qui durent (restent) le plus facilement (sans trop s'épuiser, burn outer) sont surtout des profils T. Les F je pense bougent plus de postes de pouvoir.

@homo sapiens a écrit:
Les ENFP sont souvent d'énnéa 7 éviter la souffrance. Peut-être que les femmes se confrontent davantage à cet ennéa, je pense à la maternité, ça peut contribuer à les "obliger" à être plus terre-à-terre ?  

Je pense (indépendamment de ma perso MBTI que j'ignore encore) devenir de plus en plus organisée et logique sans extrême et plus connectée aussi à mon environnement concret et poussée par ma - dit simplement oui - biologie reproductive. ça réancre mine de rien toutes ces sensations dans le corps et ces nécessités biologiques légitimes.


@homo sapiens a écrit:


C'est hasardeux ce qu'on raconte là Lol

Intuitivement je ressens aussi des choses dans ce sens ça ne me parait pas si fou en fait ^^ Je pense profondément que les profils NF féminins peuvent aussi avoir au début de leur puberté plus de difficultés - sans que ce soit objectivement "difficile" pour autant je précise - avec leur partie "terre à terre" et que justement c'est leur biologie qui peut les réancrer (parfois un atterrissage forcé) Je pense rester un profil NF, en tout cas ado et jeune adulte jusqu'à tard j'avais un profond mépris pour tout l'aspect sensuel de la vie. Par contre la poésie, ça y allait ^^ Ce n'est qu'avec ma biologie donc que j'ai appris à ne plus mépriser cette part de la vie au même titre que la vie dans le mental ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine
Aucun rang assigné
Caféine

Type : ISTJ funambule (et 9)
Age : 32
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 638

Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019, 14:19

@Homo sapiens a écrit:
Oui, enfin après j'étais assez manichéenne aussi étant jeune ... Mais je suis toujours poussée par la volonté de m'améliorer et de faire preuve d'intelligence. Et pour moi ça passe par la compréhension du monde et de l'autre, les connexions, les liens. Pour devenir une mamy wizard plus tard
Moi aussi je l'étais plus plus jeune. Mais je ne saurais pas trop dire si c'était un manque de T ou de N de ma part (je dirais que le non-manichéisme est lié à ces deux fonctions).

@Homo sapiens a écrit:
Les ENFP sont souvent d'énnéa 7 éviter la souffrance. Peut-être que les femmes se confrontent davantage à cet ennéa, je pense à la maternité, ça peut contribuer à les "obliger" à être plus terre-à-terre ? Les femmes ENFP ont peut-être aussi plus de "chance" de rencontrer des femmes ISFJ ou qui y ressemblent (caractères acquis par le statut de mère) entraînant une certaines "pression sociale" (enfin les stéréotypes sociaux suffisent remarque ...). Tout ça pourrait favoriser le funambulisme de la femme ENFP sur ses axes comparativement à l'homme ?
Oui, après, ça peut tout à fait être une fausse piste. C'est juste que je connais plus d'hommes à la fois matures et clichés de leur type. Les femmes me semblent souvent plus compliquées à typer dans mon entourage.
Spoiler:
 
@Flop a écrit:
Le problème, lorsqu'il y existe effectivement des injonctions quelque part, c'est qu'elles vont de paire avec le sentiment d'injustice, qui lui, amène également de la victimisation. Et la victimisation fait qu'on va souvent généraliser ce qu'on subit et en faire une vision d'ensemble, avec des grossissements de part en part, alors que c'est souvent une fausse piste. Et cela empêche l'individu d'avoir une vraie vision d'ensemble objective.
De mon côté, je partais d'une observation (peut être biaisée) dans mon entourage, absolument pas d'un sentiment de subir des injonctions ou une injustice (je précise au cas où).


Dernière édition par Caféine le Jeu 18 Juil 2019, 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
Flop

Type : INFJ-A 5w4 So/Sx
Age : 26
Lieu : Toulouse - Jean Jaurès
Emploi : Philo - épistémologie
Inscription : 14/08/2018
Messages : 1147

Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019, 14:26

Citation :
Intuitivement je ressens aussi des choses dans ce sens ça ne me parait pas si fou en fait

Ce qui serait pas si fou, ce serait de considérer ces impressions comme des indicateurs, qui peuvent permettre de dire qu'il y a des minorités qui essuient ces injonctions et partagent le sentiment d'injustice.

Mais là où c'est hasardeux, c'est de l'étendre pour le moment à une vision d'ensemble qui mettrait tout le monde dans le même panier.
Il y a 60% de SJ dans la population. Allons donc savoir si ce qui est vécu comme une pression ou une injonction par quelques uns n'est pas vécu comme une forme de sécurité chez les majorités.

Ou avant d'avoir mesuré l'ampleur de la pression normalisante de l'autre côté également ; peut-être qu'il y a beaucoup d'hommes qui aimeraient assumer leur côté F sans essuyer les retombées qui vont immanquablement leur tomber sur la figure. Qui voudraient bien pouvoir être sentimentaux, sensibles, etc, sans se faire broyer ou rappeler à l'ordre ( personnellement, c'est mon impression, mais je ne peux pas la généraliser ; j'ai encore assisté à un débat il n'y a pas si longtemps entre un INTJ, un ESTP, une ISFP et une ENFP dans lequel l'ESTP avait balancé que lorsque sa conjointe lui parlait "d'émotion", ça le faisait profondément suer. Moi, quand j'entends ça, je me sens obligé de jouer les T, par exemple Lol Mais c'est subjectif).

_______________________________________
—"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
—Le Concept étend tyranniquement sa face sur les étendues de la Conscience ; au-dehors la vie s'écoule.
—« C’est par le chemin que tu ne connais pas que tu vas au but que tu ne connais pas. »
—Ne plus asphyxier la Vie sous la culture.
—Le réel c'est ce qui se moque du discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flop
Aucun rang assigné
Flop

Type : INFJ-A 5w4 So/Sx
Age : 26
Lieu : Toulouse - Jean Jaurès
Emploi : Philo - épistémologie
Inscription : 14/08/2018
Messages : 1147

Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019, 15:23

@Caféine a écrit:
@Mamy Mougeot a écrit:
INFP ou ISTJ, on a le combo des axes Fi-TE Si-Ne dans les deux cas.

En fait, le MBTI avancé (les fonctions, l'individuation) part du principe qu'on développe les fonctions dans un certain ordre, ce qui donne un certain (dés)équilibre entre elles... et si ce n'était pas forcément figé? Et si certains avaient plus de flexibilité naturelle* à se balader sur chaque axe? En fonction de la circonstance, à parvenir à jongler entre les extrémités des axes, que ce soit leur axe dom-inf ou aux-ter (jusqu'à ne pas vraiment distinguer d'ordre entre ces fonctions)?
Tout en gardant éventuellement une caractéristique prégnante, comme le fait d'être I, par exemple...

* Je pense à la plasticité neuronale. On aurait un compromis entre tendance naturelle à évaluer selon des critères sur un même axe, et la possibilité de se balader sur cet axe...
Ma motivation profonde Ni aimerait bien une théorie qui expliquerait ça en même temps que tout le reste, tout en s'emboitant parfaitement avec toutes les autres théories. Et ma motivation profonde Te aimerait bien qu'en plus de ça, ça fonctionne pour tout le monde et pas "certains se baladent plus que d'autres sur leurs axes" (de quel droit ? Tronçonneuse )
Mais pour l'instant je ne vois pas de meilleure explication Very Happy

La meilleure piste à priori, c'est la souffrance. Plus on souffre, plus on apprend à dépasser ses limites.
Et la rareté d'un mode de fonctionnement oblige :
1 - à se connaître soi-même et à s'explorer rapidement.
2 - à découvrir rapidement des stratégies et des façons de l'invisibiliser le plus possible (parce que le monde livre une guerre à la conscience de soi )

La volonté de faire cesser la souffrance est un moteur puissant — pour ne pas dire, en un sens, le seul moteur — et celà revient a parler indirectement du désir de faire l'expérience de la joie, parce qu'on se dit — légitimement, certainement — que quand la souffrance cesse, la joie est.
Ce n'est que que le tard, après s'être démené comme un diable et battu jusqu'à l'éreintement, que l'on apprend que le problème est sans solution, que le désir de faire cesser la souffrance est un poids supplémentaire qui en ajoute davantage, et que l'on commence à se tourner vers l'acceptation et la capitulation. Seul espace où une respiration est possible, où un véritable travail peut être entreprit, car la souffrance, en fait, ne cesse jamais, même chez les gens vraiment heureux.


"L'homme ne commence à grandir que lorsqu'il a commencé à perdre, et ne devient vraiment intéressant que lorsqu'il a tout perdu", comme disait Osho.
Et "La souffrance enseigne", Ramana Maharshi.
.

En situation de souffrance, le cerveau cherche et trouve des solutions.

_______________________________________
—"Il n'y a plus aujourd'hui de philosophes mais seulement des professeurs de philosophie et déjà, il est admirable d'enseigner ce qui autrefois était admirable à vivre."
-Henry David Thoreau
—Le Concept étend tyranniquement sa face sur les étendues de la Conscience ; au-dehors la vie s'écoule.
—« C’est par le chemin que tu ne connais pas que tu vas au but que tu ne connais pas. »
—Ne plus asphyxier la Vie sous la culture.
—Le réel c'est ce qui se moque du discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Quel type ? - Page 7 Empty
Message(#) Sujet: Re: Quel type ? Quel type ? - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Quel type ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-