Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Doute sur mon type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7 BPL *
Age : 28
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1767

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mar 29 Nov 2016, 14:52

1 - F et P ne correspondent à rien, ce ne sont que des codes pour des fonctions cognitives.
2 - Ne jamais faire confiance aux tests. Les résultats sont trop orientables.
3 - Je n'en doute pas mais je sais que c'est difficile d'y voir clair.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moeghan
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP in INTJ-land
Age : 31
Lieu : Forums mbti anglophones.
Emploi : Séparer le bon grain de l'ivraie et étudier les fonctionnements de chacun ;)
Inscription : 07/07/2015
Messages : 269

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mar 29 Nov 2016, 15:34

Sarahlie a écrit:
J ai aussi un sens aigu de l honnetete et de la morale et cela cela colle avec istj pas intj.

L'amoralité n'a pas de type. Va dire aux intj qu'ils n'ont pas de morale et tu vas voir leurs réactions.

Ou alors tu faisais plus un rapprochement moral=sens du devoir. Là oui, on part dans une conception plus "SJ" de la vie (à prendre avec des pincettes, ça dépend du milieu socio-culturel et du vécu des gens). Mais hors des bases comme ne pas tuer/torturer etc, ce qui est moral pour les uns et les autres va dépendre de plusieurs choses.


Que penses-tu de l'originalité, de la nouveauté et de l'origine de tes opinions? Etre conventionnel ou non? Quel est ton avis sur le Sentiment Extravertie et son contraire Introverti?


- Sinon niveau méthode, naturellement tu préfères sauter des étapes sur une intuition générale (je résume très grossièrement Intuition Introvertie) ou aller vérifier points par points leur solidité selon ton expérience accumulée? (Sensation Introvertie)? Tu préfères suivre des méthodes éprouvées ou tu aimes innover?


Si tu oublies un peu les tests et étudie les fonctions, y'a-t-il des choses qui te parlent plus que d'autres?


- Que t'inspire certains posts du forum très N? (Ex: ceux d'Exil?) Plaisir, curiosité, désorientation? Ou ceux de Gbat? Very Happy



- Quels sont tes faiblesses? Tu te cognes aux murs et oublie de manger, ou bien stressée tu vas partir dans mille hypothèses funestes en étant paralysée? (Se ou Ne en inférieur)? ( lien sur Ne inférieur et Si-dom http://personalitycafe.com/istj-articles/78130-recognizing-inferior-function-istj.html ).

Trouver les points faibles ça peut aussi être intéressant pour déterminer l'axe.


- Ah, et sinon, que ressens-tu et fais-tu lorsque tu peux être en position de leader? Facile de diriger les troupes même si ce n'est pas ce qui t'attire ou bien tu préfères suivre les directives d'un autre? (J'ai peut-être un biais mais les NTJ ont le commandement dans le sang je trouve. Ou bien ce sont les plus assurés qui font tout le spectacle.)


Le type ne résume pas ta personnalité et tes goûts, juste les grandes lignes et la dynamique. Tout ne se résume pas au comportement.

(Et rappelons que le test de QI wais (ou wisc) n'est pas uniquement axé sur l'intelligence mathématique. C'est le score général qui va déterminer le résultat. Certains sont les p'tits génies scientifiques classiques, d'autres sont des as au niveau verbal etc...)

_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quent45
Aucun rang assigné


Type : ENTP
Age : 34
Lieu : Caen
Inscription : 06/10/2016
Messages : 24

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mar 29 Nov 2016, 21:57

Sinon par facilité et élimination , je rappelle que nous n'avons aucun ISTJ sur le forum comme si ils fuyaient le sujet(mbti) du coup si je devais parier je miserais tout sur INTJ; mais si t'es ISTJ tu vas crouler sous les questions Angel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7 BPL *
Age : 28
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1767

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mar 29 Nov 2016, 22:22

Statistiquement elle aurait plus de chances d'être Si -dom et de très loin. De plus son pavé, en tant qu'intuituve dom, je n'ai pu le lire qu'en me faisant violence. Ça manque de la clarté et concision caractérisant souvent les NTs Smile Et les.ISTJ ne fuient pas le sujet, au contraire. C'est juste que le Si n'est pas sexy mdr

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 797

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mar 29 Nov 2016, 22:46

Je vois du IxxJ assurément, et un peu plus probablement du InfJ, pour ma part. ISFJ en deuxième possibilité.
Sarahlie, est-ce qu'il y a des éléments dans les traits de personnalité que tu as relié au MBTI qui pourraient provenir d'une éducation plutôt que de ton tempérament, caractère et de ton type ?

J'avais fait une analyse expliquant mon point de vue mais je vais attendre la réponse aux derniers topics avant de la poster. Chaque chose en son temps.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quent45
Aucun rang assigné


Type : ENTP
Age : 34
Lieu : Caen
Inscription : 06/10/2016
Messages : 24

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mar 29 Nov 2016, 22:54

j'ai pas encore vu de post d'ISTJ depuis que je me ballade sur le forum. Mais je suis loin d'avoir tout lu. Même les ISTP vous êtes pas nombreux. Pourtant vous êtes de sacré aventuriers en IRL^^( du moins ceux que je connais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7 BPL *
Age : 28
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1767

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mer 30 Nov 2016, 07:35

quent45 a écrit:
j'ai pas encore vu de post d'ISTJ depuis que je me ballade sur le forum. Mais je suis loin d'avoir tout lu. Même les ISTP vous êtes pas nombreux. Pourtant vous êtes de sacré aventuriers en IRL^^( du moins ceux que je connais)

Et évidemment le forum recense tout ceux que le MBTI intéresse? Genre tous? Blasé
Je ne suis pas ISTP, mais "ISTP ♥" ça fait toute la différence. Pour rappel je disais plus haut que j'étais intuitive dom.


_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mer 30 Nov 2016, 19:28

J'espère avoir répondu à toutes vos questions. Merci beaucoup de votre aide.


Mon immigration: 
Depuis petite j'avais un amour très fort pour Israël et pour le judaïsme. Ma mère a eu le projet d'immigrer. Nous avons fait un voyage pour découvrir le pays et j'ai visité un lycée français. Finalement ma mère a renoncé à son projet mais moi j'ai décidé de partir seule. Mes parents s'y sont opposés: Il y avait de très bonnes raisons à leur opposition (j'avais 15 ans je n'avais ni famille ni l'hébreu etc). Ils m'en voulaient aussi de les " abandonner". J'ai du me battre pour les convaincre. Au bout de 6 mois j'ai persuadé ma mère qui a convaincu mon père. La première année ce fut très difficile. Sans raisons justifiant les moqueries et sans surprise, j'ai de nouveau été mise à l'écart, comme je n'avais aucun proche j'allais de famille en familles d'accueil , je ne comprenais rien en cours d'hébreu, il me fallait beaucoup d'autodiscipline pour réussir mes bacs quand tout le monde sortait et flirtait et j'étais obligée de déménager chaque année. Mes valises étaient ma maison. 
Mais j'étais consciente des difficultés qui m'attendaient, je n'ai pas idéalisé mon départ et  je n'ai donc pas été surprise  ce qui m'a rendue prête et je ne regrette pas une seconde ma décision. Aujourd'hui après 9 ans j'aime ce pays encore plus de cet amour véritable qui se renforce avec le temps et la connaissance profonde de l'autre et de ses imperfections et non une passion passagère s'asséchant avec les découvertes moins glamour de la vie quotidienne. C'est pour cela que contrairement à beaucoup d'idéalistes qui ont vite désenchantés quand ils ont vu que la vie n'était pas toute rose, je suis restée.
 
Analyse et perfectionnisme:


 J'ai du mal à séparer les deux questions et je pense que dans chacune de mes réponses je donne beaucoup de détails sur la manière dont je réfléchis.
 Déjà j'aime réfléchir dans le seul but de réfléchir,  l'argument pour le plaisir de creuser et de comprendre. On n'est jamais trop honnête (il faut savoir y mettre la forme)  et la vérité n'a rien d'effrayant c'est juste un reflet et la conscience de ce reflet est le meilleur moyen d'améliorer. 


J'en deviens égoïste; mon amour du débat passe avant l'harmonie et les besoin des autres car pour moi il en est ainsi mais pas pour autrui, j'oublie que la personne en face est fatiguée ou que cela la soûle tout simplement.


Je n'accepte un argument que si je l'ai séparé  du reste, regardé à la loupe sous tous les angle, considéré la solidité des liens qui le rattachent aux autres éléments  et ensuite remis dans la fonction générale et que cela marche encore. Cela agace prodigieusement mes proches (et profs à l'époque) qui me reprochent de couper les cheveux en quatre. Je mets des heures et des heures à tout contrôler vérifier tisser des liens, à  la fin mon raisonnement est presque infaillible. Je fais attention à la forme recherche le meilleur mot pour exprimer ce que je veux. Le meilleur exemple pourrait être mes articles (c'est juste pour le plaisir que j'écris et surtout pour moi pour le plaisir de développer une théorie): 
J'ai voulu démontrer que la contradiction entre le féminisme et le judaïsme n'est qu'apparente: J'ai utilisé ce que je sais sur chacun des sujets, j'ai élargi mes connaissances quand j'en avais besoin ; j'ai défait un à un beaucoup d'arguments idiots mais qui arrangent beaucoup de gens en utilisant 1/ la logique 2/ le bon sens 3/ mes sources. Mais surtout j'ai développé une nouvelle idée: j'ai expliqué en quoi le judaïsme religieux était dénué de sens si on le coupait du féminisme et j'ai élargi cette idée au delà du féminisme mais à la science et à toute autre idée qui est en apparence opposée au judaïsme. J'ai fini par cette figure illustrant ma vision métaphysique du monde                                                      


 Je réfléchis à "comment ce doit être" pour que cela marche de la manière la plus optimale et efficace qui soit. je conçois un plan général puis des lignes directrices. Je rassemble mes connaissances les vérifie et en ajoute de nouvelles, je sépare chaque élément pour l'observer, argumenter contre, et le remettre dans les rouages.

Ce qui peut  contredire mes plans: l'imprévu (que j'essaie de maîtriser) et les paramètres humains (surtout les impulsifs qui changent d'humeur) que j'essaie de "contrôler".
Il est paradoxalement pire pour moi de tout réussir à part un détail plutôt que de ne réussir que moyennement. C'est carrément insupportable si je sais que tout s'emboîtait que cela avait le potentiel d'être parfait et que cela n'a pas réussi.


Faiblesses/ Comment je réagis quand cela ne marche pas:

  •  j'essaie jusqu'au bout d'adapter la réalité çà ce "qui doit être". Exemple d'aujourd'hui : J'ai mis 6 mois et une bonne cinquantaine d'heures à écrire un nouvel article et j'ai attendu le 29 novembre  pour le publier (la date était importante). Je le publie et l'efface par erreur. Mon homme essaie de m'aider mais sans succès. Il faut savoir que la date de la première publication est inchangeable même si l'article est modifié ou republié. Il est minuit passé donc le 30 novembre or je tiens à ce qu'il soit publié le  29 novembre. J'appelle mon frère qui habite en France pour qu'il rentre sur mon compte et qu'il publie le titre de l'article (vide) avant minuit française pour que la réalité concorde avec comment ce doit être pour être parfait et non l'inverse. 
  •  Quand il n'y a rien à faire pour sauver le plan je déprime, je ressasse le passé analyse tout ce que j'ai mal fait ou que les autres ont mal fait,  où ça a coincé, je me plaint quotidiennement et m'imagine dans le scénarios où tout aurait marché. 
  • Je peux aussi partir comme tu dis dans mille possibilités catastrophiques si je suis face à une situation où je rencontre trop de paramètres inconnus.
  •  Sous stress moyen je peux deviens extrêmement rigoureuse et calme mais créative et sous très grand stress j'ai plein d'idées en vrac je me noie dedans et dans chaque petit détail.
  • Je peux aussi devenir hyper sensible face aux gens qui émettent des attaques personnelles. Qu'on juge mon raisonnement ne me gêne pas tant qu'on est respectueux envers ma personne. Si cela devient personnel je suis blessée
  • Face à un groupe personnes qui me fait peur hyper anxiété et je peux même devenir complètement bête quand je me sens "différente" face au groupe (rentrer un plat à l'envers etc).
  • Me perdre dans mes réflexions et la logique en oubliant le monde réel.
  • Sûre de mes intuitions et de la logique de mes raisonnements et cela ne tient pas compte des sentiments des autres qui se sentent écrasés
  • intransigeante envers moi même et les autres
  • rigueur à l'extrême quand situation de crise

     

J'aime le débat pour le débat l'argument pour le plaisir de creuser et de comprendre. On n'est jamais trop honnête (je fais très attention à y mettre la forme sinon je perds en crédibilité et en plus je blesse) et la vérité n'a rien d'effrayant c'est un simple reflet et la conscience de ce reflet est la première étape vers l'amélioration. J'en deviens égoïste: j'oublie que la personne en face est fatiguée qu'elle est blessée ou que cela la soûle tout simplement.  Je n'accepte un argument que si je l'ai séparé  du reste, regardé à la loupe sous tous les angle, considéré la solidité des liens qui le rattachent aux autres, que je le replace ensuite dans la fonction générale et que cela marche encore. Cela agace prodigieusement mes proches (et à l'époque mes profs) qui me reprochent de couper les cheveux en quatre.
 
Petite parenthèse paradoxe pour Phaedren: j'ai du mal avec les gens qui veulent rester dans des habitudes idiotes et dont la peur du changement s'expriment par des phrases telles que "il est 7h59" au lieu de 8h. Pourtant moi même je ne supporte pas que l’imprévu contrarie mes plans, j'aime l'objectivité et je suis très agacée par les personnes subjective qui s'expriment par des termes tels que "pas beaucoup" au lien de donner une info quantitative. Du coup avec ce genre de personnes floues je renforce mon côté objectif et précis.
 
Raisonnement: 
J'ai une excellente capacité d'introspection, Pour moi la critique pour la critique est un but en soi car elle permet d'accéder au savoir à la vérité. Je suis la première à analyser chacune de mes pensées  et actes. je suis très honnête envers moi même, j'arrive à m'analyser avec un regard extérieur, je contredis chacune de mes "théories" , les visionne sous différents angles avant de cocher V dans ma tête. Une fois que c'est coché il est extrêmement difficile de me faire changer d'avis:  
     Premièrement car mes intuitions sont presque toujours vraies je prédis bien ce qui va se passer je vois les choses avec de la perspective et de la profondeur les deux combinées donnant une vision complexe (non pas dans le sens compliqué du terme mais "à multi dimensions"), 
     Deuxièmement car j'ai déjà réfléchi à chaque argument et à chaque contre argument pouvant lui correspondre. J'ai l'esprit de contradiction.  Mais pas pour énerver ou provoquer mais dans une sincère soif de vérité de creuser et de comprendre. Du coup je paraît (et suis parfois) très hautaine pour 2 raisons:
       1/ avant même qu'on ne m'expose un autre point de vue  je suis presque sûre que au bout du compte cela ne tiendra pas que le point de détail qu'on m'explique ne change pas la ligne directrice et que ma théorie a 90/100 de chance d'être meilleure. C'est à dire la personne s'approche pour débattre innocemment  elle ne veut pas "un combat" et elle a devant elle un tank qui lui dit "viens et voyons voir si tu es de taille. A mon avis tu vas être bouffé mais j'aimerai tellement que ce ne soit pas le cas pour qu'on puisse s'unir et réfléchir ensemble". Ça ne donne pas envie de discuter je l'avoue.
         2/ J'écoute quand même (car je suis ouverte à changer ma théorie si je trouve A/l'argument pertinent B/ que cet argument peut rentrer dans les lignes directrices du concept.) Mais je traite les arguments d'autrui de la même manière que je traite les miens, c'est à dire en les disséquant les retournant les torturant. Les gens qui mettent leur sentiment dans l'argumentation y voient un rejet de leur personne (alors que je fais très très attention à toujours juger l'idée uniquement, sarcastiquement certes mais jamais d'attaques personnelles. Les règles de communication sont très importantes pour moi et je suis triste de blesser les gens).       
 
 
Niveau méthode: 


Question difficile selon si l'on parle de ma nature ou de ce que je m'efforce de faire et qui à force autodiscipline devient automatique. D'où mes doutes à certaines questions du test.


Je vois naturellement l'idée et le plan généraux du coup je suis très tentée de sauter les étapes pour arriver au but. Mais j'essaie de ne pas le faire (même si je craque encore): je pense que je peux optimiser l'efficacité en suivant une méthode rigoureuse car même si c'est moins grisant c'est plus sûr: cela me permet de vérifier si tout colle  et je sais que mon intuition première va être de toute manière confirmée, donc je gagne à tous les plans.
J'ai besoin de chercher à tout comprendre. Quand je ne comprends pas l'idée générale mon cerveau "refuse" de comprendre le reste: Petite je me bloquai complètement à l'entièreté du principe si un point de détail m’empêchait de comprendre l'idée générale (alors que j'avais compris tout le reste). Mon cerveau se "braquait" à tout le concept et je déclarai "non je ne comprends rien". 
Cela m'arrive encore très souvent mais ironiquement pour assouplir ce défaut j'essaie de  gagner en rigueur: au lieu de me braquer car je ne comprends pas l'image à laquelle on veut arriver je me force à progresser par étapes.  Cela me demande un gros effort mais à la fin j'ai plus de chances de comprendre qu'en refusant le tout. 
Mais une fois mon raisonnement avancé je reviens en arrière pour comprendre et une fois l'idée comprise je sépare chaque morceau, contredis mentalement chacun d'eux puis le lien entre eux  et ensuite je rassemble le tout .

Selon le même raisonnement  comme je suis consciente de mon naturel étourdi  (j'oublie ma valise dans le bus car je suis encore dans mon roman en descendant ou bien j'oublie carrément de descendre du bus pour la même raison), maladroit (j'ai des bleus de partout) alors je m'efforce d'être ordonnée. Mettre un rappel,  ranger mes affaires à une place définie: je suis consciente que je ne me rappellerai pas où j'ai posé telle affaire. D'ailleurs si mon homme qui est aussi étourdi que moi mais par contre très désorganisé dérange la dite affaire  je suis complètement perdue, je range tous les autres objets à leur place dans l'espoir de trouver celui que je cherche. Je n'ai pas le sens de l'orientation et absolument aucun sens de visualisation spatiale abstraite, je suis perdue dans mes réflexions je ne fais jamais attention au chemin et même quand j'essaie je n'y arrive pas. Du coup j'essaie de m'autodiscipliner à bien écrire le plan ,écrire les étapes du trajet avant etc. 


Par contre je suis très observatrice quand il s'agit de personnes, je remarque les détails, leurs expressions leurs habits je retiens ce qu'ils disent je me souviens de quelle analyse j'ai fait sur eux et quand, je remarque tout ce qui est nouveau ou pas à sa place, le point noir, ce qui contredit l'ensemble, je relève tout ce qui ne colle pas tous les paradoxes. 
Dernièrement j'ai soulevé une contradiction entre l'idée exprimée par quelqu'un et son champs lexical qui contredisait cette même idée . Ce n'était pas une critique négative envers lui (d'autant plus mon intervention allait à l'encontre de ma propre opinion) mais j'étais trop curieuse de résoudre ce paradoxe et de le souligner pour me taire.


Pour répondre à Maeghan je ne pense pas que les intj soient immoraux. Je pense que les istj ont un rapport à l'éthique plus développé et c'est mon cas. J'ai une conscience intuitive naturelle du bien et du mal (et aussi un sens du devoir développé c'est vrai). 
 
Ce qui m'insupporte le plus chez autrui. 
 Je dirai que c'est l'union de réactions viscérales avec un raisonnement sans connaissance ni logique. La lâcheté intellectuelle pour soutenir des peurs des instincts de la haine ou tout autre sensation animale non défendue par la logique. Ce n'est pas l'idée qui est défendue mais des instincts et des sentiments, leur peur de voir leurs petites habitudes presque aussi rassurantes qu'idiotes chamboulées. Se cacher derrière la religion avec des arguments irrationnels pour justifier sa bêtise par exemple
L'adage post moderne "accordons nous sur un désaccord" m’énerve particulièrement. Non toutes les opinions ne se valent pas loin de là et la volonté de ne pas faire de vagues ou préserver l'harmonie et la tranquillité n'est certainement pas une raison valable à mes yeux pour faire fi de ce qui est logique et rationnel.
      “Vous n’avez pas le droit d’avoir votre opinion. Vous avez le droit d’avoir votre opinion renseignée. Personne n’a le droit d’être ignare.” Je me suis bien reconnue en lisant cette citation et cela fait rire (très jaune) ma chère moitié. Par curiosité je lui ai demandé son avis, il m'a répondu  que ce que je supporte le moins c'est "que l'on ne soit pas d'accord avec toi".


Je trouve plus sûr de suivre les chemins déjà tracés et d'ailleurs je n'ai pas du tout d'esprit d'initiative quand il s'agit de concret d'application, de matériel. Je peux être très "bête et méchant", appliquer bêtement la règle et c'est tout. Par contre pour les idées théoriques là c'est le contraire j'aime en explorer de nouvelles et je remets chaque système en question et chaque élément du système et si un truc ne marche pas je le rejette dans la globalité.
 
Conventionnel ou pas. Question très difficile. Je sais et on m'a toujours dit que j'étais différente et spéciale. Beaucoup me le disent comme un compliment et je peux même en être flattées mais c'est plus dérangeant qu'agréable. Si je peux être moi même sans sortir du lot je préfère. Depuis petite j'aspire à être normale j'essaie d'apprendre les codes et de m'intégrer. Enfant je renonçais à tout pour m'intégrer sauf à mes valeurs et à la logique. Aujourd'hui je préfère être moi même et différente plutôt que de renoncer à être moi pour rentrer dans le moule. Donc j'assume mes opinions originales je me mets des gens à dos en toute conscience je suis une juive orthodoxe à dreadlocks (ce qui est très atypique en Israel) qui met des robes des années 40 et je m'en fiche.


De l'autre côté je suis plus intégrée car après plusieurs années dans un pays où la culture me correspond plus j'ai récemment développé ce côté plus "social souriant et généreux" que je n'avais jamais eu. J'arrive donc à me lier et à parler avec des gens à qui je n'aurai jamais adressé la parole il y a quelques années, à rire à consoler à m'exprimer. Cela me plaît beaucoup. Mais c'est un côté plus secondaire en moi, que j'ai développé avec le temps et une nouvelle culture qui me correspond plus. Et surtout ce n'est jamais spontané c'est peut être sincère mais c'est toujours réfléchi avant et analysé après. Et il y a aussi une raison égoïste à cela: j'ai envie de me sociabiliser de m'améliorer et j'ai envie de me renvoyer une image de quelqu'un qui aide alors je visualise ce que cela veut dire et je l'applique. C'est ces côtés là qui d'après moi faisaient moins partie de ma nature et que j'ai développé avec une autre culture et aussi depuis que j'ai 20 ans environ.



En revanche je n'ai pas de difficultés à exprimer mes sentiments puisque je sais m'analyser comme si j'étais une personne extérieure ou presque, je sais aussi analyser les autres j'ai des bonnes intuitions alors je suis les méthodes de communication des livres de psychologie pour communiquer

L'innovation: Je suis rassurée par les règles j'aime ce qui est prévu et je respecte l'autorité. Mais de la même manière je suis parfois la seule à m'opposer quand j'ai la conviction que les règles sont idiotes illogiques ou pire immorales



Position de leader: Déjà je n'aime pas travailler avec d'autres personnes et ce pour différentes raisons, et encore plus si c'est en groupe. Si j'y suis forcée je préfère exécuter. Quelques rares fois j'ai été obligée de diriger et effectivement je m'en suis très bien sortie , j'étais anxieuse mais bizarrement plutôt à l'aise, j'en ai été extrêmement surprise, je peux même aimer ça et je viens de découvrir que dans le cas très rare où je me sens en confiance je pouvais être extrêmement convaincante. 


Je m'intéresse sérieusement au mbti depuis peu et je commence juste à apprendre au delà des types à proprement parler. J'aimerai être sûr de bien comprendre vos questions sur ce point. Si c'est possible de reformuler ce serait gentil et de mon côté je vais essayer de bien comprendre le concept, avec l'aide de vos liens également. Pour le peu que j'ai survolé, ce qui me parle le plus est
Pensée: extravertie
Sensation: introvertie
Sentiment: introverti
(intuition les deux me parlent pareil)


L'axe S/N me donne une impression de complémentarité et l'axe F/T me donne plus l'impression de s'opposer mais je n'ai pas encore assez compris le sujet pour "signer".

Je n'ai pas encore eu le temps de visionner les posts que vous avez eu la gentillesse de me partager.


Dernière édition par Sarahlie le Mer 30 Nov 2016, 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1039

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mer 30 Nov 2016, 20:05

Un test qui peut t'aider si tu hésites entre INTJ et ISTJ :
http://www.celebritytypes.com/test/intj-or-istj.php
ça ne coute rien de le passer. Il n'est pas très long aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mer 30 Nov 2016, 20:15

Merci Eylem. 
Je l'ai fait plusieurs fois et je n'ai pas toujours le même résultat car je ne sais pas si je dois répondre selon ma nature (résultat intj) ou sur ce que je m'efforce de faire et qui à force d'autodiscipline devient de plus en plus automatique (résultat istj). 
Si l'on part du postulat que l'on est ce que l'on choisit d'être (c'est un de mes principes de vie) alors je serai plus ISTJ.
Quand j'essaie d'équilibrer mes réponses le test donne INTJ mais c'est de très peu (59/41)

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
avatar

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 29
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1287

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mer 30 Nov 2016, 20:35

Comme tu es de confession juive, je t'invite aussi à consulter ces topics qui pourraient peut-être attiser ta curiosité :

https://mbti.forumactif.fr/t3334-partie-iv-1-les-religions-non-chretiennes
https://mbti.forumactif.fr/t3363-partie-iv-2-1-les-documents-de-la-revelation

Ce serait intéressant si tu pouvais y participer, l'histoire d'offrir une contre-argumentation ou un regard différent depuis la perspective judaïque. Nihad devait d'ailleurs répondre au regard de l'Islam. On aurait ainsi des représentants de chaque religion abrahamique pour enrichir la discussion. Si cela peut t'inciter à apporter ta pierre à l'édifice, voici entre autres quelques extraits qui pourraient peut-être te motiver :

"Le judaïsme moderne est l'héritier des tares de ces Juifs récalcitrants à l'ordre surnaturel, de ce clergé qui a commandé l'exécution du Christ en le traitant de blasphémateur, alors même qu'il faisait des miracles sous leurs yeux et que tout le peuple commençait à comprendre qu'il était bien le Messie promis."

"Quoi qu'il en soit, cette religion belliqueuse, tribaliste et ultra-minoritaire n'est pas d'origine divine, elle est une dégénérescence et un fourvoiement des enseignements des patriarches et des prophètes, que ces pauvres Juifs ne semblent même plus comprendre, embrigadés qu'ils sont par des enseignements rabbiniques obsolètes et pernicieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Mer 30 Nov 2016, 21:01

Pourquoi pas? Merci de l'info.
Je ne sais pas si ce sont des phrases isolées un peu choc ou bien si elles reflètent le style d'écriture de l'auteur mais sans même s'intéresser au fond je trouve ces extraits très "intéressants"!

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 00:19

Un détail qui peut être important peut être est que je sacrifie l'efficacité pour la perfection sans apprendre de cette erreur malheureusement.

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 888

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 00:41

J'ai lu quasi-attentivement tes posts, et, au regard de tous les éléments que tu avances, je tablerais plutôt pour l'ISTJ. Smile
Il y a certains passages qui me semble assez symptomatique d'un axe Si-Ne, et du Te. Évidemment, je vais quelques donner quelques éléments qui semblent aller dans ce sens.


Sarahli a écrit:
Petite je me bloquai complètement à l'entièreté du principe si un point de détail m’empêchait de comprendre l'idée générale (alors que j'avais compris tout le reste). Mon cerveau se "braquait" à tout le concept et je déclarai "non je ne comprends rien".

\"Sarahli a écrit:
Mes débats ennuient mes gens car je ne lâche rien et qu'ils sont trop longs et trop détaillés, grande difficulté de concision (vous comprenez il  ne faut laisser aucune faille dans le plan mais penser à tous les contre arguments potentiels et y répondre déjà). J'explique chaque nuance donnant aux autres un sentiment de répétition.

>> En gros tu dis avoir une approche séquentielle partant du détail pour aller au général, où chaque étape est passé au cribles. Les faits doivent être assimilés un par un, puis ces derniers sont connectés entre eux afin d'arriver à un raisonnement hypothético-déductif. Méthode somme toute prônée dans le système scolaire, et proche de la méthode scientifique et universitaire Very Happy. Assez Si-Te dans la forme et Ne (déductif) dans sa finalité, me semble-il. Smile il y a d'autres passages qui semblent prendre cette direction, notamment dans tes posts précédents.

Sarahli a écrit:
par contre je suis très observatrice quand il s'agit de personnes, je remarque les détails, leurs expressions leurs habits je retiens ce qu'ils disent je me souviens de quelle analyse j'ai fait sur eux et quand, je remarque tout ce qui est nouveau ou pas à sa place, le point noir, ce qui contredit l'ensemble, je relève tout ce qui ne colle pas tous les paradoxes.
Dernièrement j'ai soulevé une contradiction entre l'idée exprimée par quelqu'un et son champs lexical qui contredisait cette même idée. Ce n'était pas une critique négative envers lui (d'autant plus mon intervention allait à l'encontre de ma propre opinion) mais j'étais trop curieuse de résoudre ce paradoxe et de le souligner pour me taire.

Cela me semble très proche du Si dans la mesure où celui-ci tend à assimiler chaque élément un par, les décortique, permettant de déduire les tenants et aboutissants, puis arriver à un ensemble ou à des approches nouvelles.

J'ai souris en lisant cette remarque sur le champs lexical comme révélateur potentiel d'un paradoxe, chose qui ne me viendrait absolument pas à l'esprit en première instance, "en tant que tel", peut être dans mon optique N, puisqu'il pourrait y avoir pléthore de facteurs qui l'expliquerait > Ex si l'on s'oppose à la pensée d'un autre ou en se plaçant contre un paradigme précis lors du développement d'une idée, ce qui peut obliger à utiliser abondamment le vocabulaire des concepts concernés tout en s'inscrivant en faux devant les idées qu'elles soutiennent ou représentent, et donc dans ce cas il n'y a pas de paradoxe. Il y a d'autre part la possibilité du contexte, variable par essence, pouvant modifier largement l'importance de cette variable. Il devient éventuellement pertinent selon l'utilisation des idées et comment ça s'organise, etc. A moins que tu ais réfléchi à tout ça, dans ce cas ok, mais ça m'a semblé étrange.  Razz

Sinon ces passages sont je trouve assez proches de ce que l'on peut trouver en général sur le Ne-inf :

Sarahli a écrit:
Je peux aussi partir comme tu dis dans mille possibilités catastrophiques si je suis face à une situation où je rencontre trop de paramètres inconnus.
Sous stress moyen je peux deviens extrêmement rigoureuse et calme mais créative et sous très grand stress j'ai plein d'idées en vrac je me noie dedans et dans chaque petit détail.

Sinon, j'ai envie de te poser quelques questions du coup pour voir si ça conforte ou pas l'hypothèse Si-dom :

- Te perds-tu parfois dans une avalanche de détails ?
- As-tu une mémoire un peu "photographique" ? Genre quand tu pars en vacances ou autre, as-tu besoin d'assimiler le cadre, les éléments + les sensations qu'y s'y rattache ? Si tel est le cas, est-ce pareil concernant ton rapport à l'art ?
- Considères-tu que TOUS les éléments doivent être pris en compte et assimilés afin d'établir une conclusion, au risque d'y passer beaucoup de temps ? Et je parle vraiment d'un BESOIN, pas d'une façon de faire acquise.
- Aimes-tu "collecter" le savoir, les faits de façon général, et de puiser dans celui-ci pour résoudre un problème/besoin/autre ?
- Es-tu attachée aux méthodes établies, aux systèmes non en tant que système conceptuel mais comme outil utilitaire applicable ? (comme le MBTI par ex)

Saralhi a écrit:
Je n'accepte un argument que si je l'ai séparé  du reste, regardé à la loupe sous tous les angle, considéré la solidité des liens qui le rattachent aux autres éléments  et ensuite remis dans la fonction générale et que cela marche encore.

Passage intéressant. Il y a quelques chose que j'ai du mal à comprendre : comment peux-tu retirer/séparer un argument de l'ensemble et de l'idée générale dans lequel il s'inscrit (et donc de la perte potentielle de sa valeur car...rattaché à rien), puisqu'un argument n'a de poids que dans le schéma d'ensemble d'une idée et en relation avec les autres arguments avancés (comme tu le dis), le tout formant une structure. Dans le cas contraire, il s'agit simplement d'une donnée  pris en tant que simple fait (qui peut être véridique ou fausse cela dit). La donnée peut également être vraie mais irrecevable dans la thèse défendue (parce que le lien logique est faux, ou bien la corrélation, le lien de causalité, foireux ou criticable)...et inversement la thèse peut être crédible mais l'argument précis maladroit/faible, etc. Very Happy[/quote]


Je pourrais faire d'autres remarques mais c'est déjà pas mal. Wink

Bienvenue sinon. Smile

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moeghan
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP in INTJ-land
Age : 31
Lieu : Forums mbti anglophones.
Emploi : Séparer le bon grain de l'ivraie et étudier les fonctionnements de chacun ;)
Inscription : 07/07/2015
Messages : 269

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 11:00

Comme d'autres l'ont relevés, ça a bien l'air de s'engager sur du Si-Te-Fi-Ne Smile.

Ton Fi tertiaire semble bien visible à présent (ton envie de t'affirmer en tant qu'individu avec ses envies sans forcément te fondre dans le moule). Et tu parles bien du phénomène d'affolement du Ne inférieur.
Du Si-dom peut avoir un côté minutieux et tenace qui noie d'autres types sous une avalanche de détails. Et avec ça une excellente mémoire des faits qu'il compare à loisir pour observer et analyser les changements dans le temps.

Tes interventions me rappellent de plus en plus une amie ISTJ 1w9, très intelligente et déterminée, qui elle non plus ne correspondait pas trop aux stéréotypes féminins qu'on côtoie le plus souvent et qui possédait un côté artistique développé sous des airs de madame-je-tout, ainsi que de profondes convictions morales.

Smile


(Un duo 9w1 et 1w9 était très paisible comme amitié Dodo .)

_______________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 298

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 14:12

Salut Sarah,

Un truc m'interpelle dans ce que je lis chez toi: cette différence récurrente entre ce que tu fais/es et ce que tu veux faire/être. A priori, le MBTI définit ton fonctionnement cognitif préféré, celui qui correspond le plus à [un schéma de connexions neuronales/un fonctionnement hormonal/insérez ici votre proposition]. Après, on a tous à disposition les 8 fonctions et on peut décider d'utiliser temporairement telle(s) fonction(s) qui se trouve(nt) hors de notre pack de fonctions naturelles, mais c'est plus fatiguant (comme parler une lange qui n'est pas sa langue maternelle) Evidemment, plus on parle cette langue au quotidien moins c'est fatiguant, mais le MBTI est censé représenter sa langue maternelle, pas celle apprise (même si c'est celle qu'on utilise au quotidien).

Exemple:
Citation :
Je vois naturellement l'idée et le plan généraux du coup je suis très tentée de sauter les étapes pour arriver au but. Mais j'essaie de ne pas le faire (même si je craque encore): je pense que je peux optimiser l'efficacité en suivant une méthode rigoureuse car même si c'est moins grisant c'est plus sûr: cela me permet de vérifier si tout colle et je sais que mon intuition première va être de toute manière confirmée, donc je gagne à tous les plans.
C'est grisant de fonctionner intuitivement, mais tu t'efforces de suivre une méthode Si-Te pour t'assurer du bon résultat de ton intuition.
Le MBTI parle d'état de flow pour ce processus "grisant", qui est l'utilisation de sa dominante+auxiliaire.
Est-ce que fonctionner en ISTJ te semble plus fatigant, ou plus relaxant (naturel)?

Citation :
j'ai envie de me renvoyer une image de quelqu'un qui aide alors je visualise ce que cela veut dire et je l'applique.
Je crois qu'il serait intéressant de démêler tout ça: il se peut que du Ni-dom (allié à du type 1) soit à l'origine de l'image "correcte" à laquelle tu t'efforces de coller / que tu cherches à renvoyer:
- Une image qui illustre la suprématie de T sur F, et même plus spécifiquement Ti sur Fe (logique du raisonnement interne vs l'humain en face de soi): on dirait par moment du Ti-dom qui parle.
- La méthode pour y parvenir à construire cette image se base sur un fonctionnement Si-Te: systématique, procédurier, linéaire.
(d'où cette impression de méli-mélo de fonctions que j'ai ressenti dès les premiers posts).

Resterait hypothétiquement à confirmer quel serait ton fonctionnement naturel et d'origine, dans lequel se cacherait Sarah Cyclope:


_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 17:50

Merci Mysticeti Moeghan et μallo

Je suis en train d'avancer un peu après avoir étudié le modèle; je vous prépare un message sur mon rapport à aux fonctions et également sur les conclusions  auxquelles j'arrive en m'intéressant à la complexité du modèle et non aux types.

En attendant de le finir je vais déjà essayer de répondre à vos questions

Merci beaucoup

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 797

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 18:14

ah Mallollo résume précisément les raisons de ma réticence vis à vis du typage ISTJ. Mais j'hésite encore à poster mon analyse (qui commence à dater d'il y a deux jours et qui est tout aussi longue que les interventions de Sarahlie, c'est dire^^).
Du coup, Sarahlie, si tu en es curieuse et ne craint pas les messages qui viennent contredire une direction sur laquelle semblent s'entendre plusieurs personnes je la poste au plus tôt.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Réponses pour Mysticeti Jeu 01 Déc 2016, 18:39

Mysticeti

1/ Remarque sur le champs lexical. Je trouve ma remarque logique et sans faille justement par le contexte (et il m'a aussi répondu sur la raison de ce paradoxe). Je te donne la situation, et tu me dis si tu as le même avis?
C'est un monsieur qui écrit des textes. Il se bat contre les différences d'éducation ou d'habillement etc entre les sexes. Il imagine le moment où il sera papa et a écrit deux textes presque identiques l'un pour une petite fille l'un pour un petit garçon. Dans celui du garçon il utilise un champs lexical masculin que ce soit par des mots explicitement masculin ("barbe" par exemple") ou bien à connotation symbolique (l’expression "le carnage autour de ta bouche" sous entent un petit garçon vif et remuant) tandis qu'un "collier de nouilles" (c'est un combo) est rappelé pour la petite fille. J'ai donc souligné ce décalage entre l'idée qu'il défende et ce que la forme de son texte transmet lui demandant si c'était intentionnel et le rassurant sur le fait que ce n'était aucunement une critique négative mais une sincère passion de résoudre les énigmes et découvrir la vérité. Il m'a répondu que "c'étaient des schémas encore totalement inconscients ancrés en lui et que ce n'était pas voulu".

Je peux oui me perdre dans une avalanche de détails mais c'est surtout dans un seul détail que je me perds. Je n'oublie pas l'idée générale et c'est elle qui est le plus important pour moi. J'ai dans ma tête un plan parfait donc je passe du temps sur chaque petit rouage non qu'il freine le fonctionnement du plan ou que je me sentes perdue dans ce détail sinon mais parce que je veux j'ai besoin que ce soit parfait et que je peux être prise par l'envie de jeter un plan efficace et non parfait si je sais que j'avais le potentiel d'avoir un plan parfait. Pour te donner un exemple quand j'avais 8 ans je me suis déjà prise quelques rares mauvaises notes mais la seule fois où j'ai pleuré pour un 14 var je sais que j'aurai pu avoir 20. J'espère avoir bien exprimé la nuance. 

2/Pour tes questions sur la mémoire photographique je dirai que oui beaucoup au jour d'aujourd'hui mais que c'était beaucoup moins le cas enfant . 
J'ai par contre une excellente mémoire de mes propres pensées et ce depuis que j'ai 2 ans et demi/ 3 ans. (je développe ce point dans mon prochain message).

3/J'ai souvent une intuition de départ mais je fais en sorte que TOUS les éléments soient pris en compte et assimilés AVANT d'établir une conclusion, au risque d'y passer beaucoup énormément de temps .
Je vais considérer et analyser chaque élément à la loupe oui. Mais je ne vais pas OBLIGATOIREMENT tous les prendre en compte pour établie ma conclusion. Cela me dérange énormément mais je vais tirer une conclusion quand même mais toujours réanalyser le passé après ma conclusion pour résoudre le paradoxe, ce qui n'est pas pur et parfait.
Et si j'ai tout analysé et arrive à une conclusion et que mon intuition va contre cette conclusion je suis aussi dérangée et je reste immobile

4/Je ne suis pas sûre de comprendre la question sur les méthodes établies si tu veux bien reformuler stp

5/  En gros quand j'ai une théorie je regarde si chaque argument se tient en le regardant à la loupe. D'abord le fond: Est ce qu'il est logique et de bon sens (je ne parle pas de sentiments mais de bon sens intuitif et logique), est il appuyé par des connaissances et des sources fiables (c'est mieux mais pas obligatoire). Puis la forme , est ce que c'est le ventre qui parle ou bien le cerveau? est ce une attaque personnelle qui critique la personne ou bien une idée? pour ça je différencie intuitivement celui qui fait croire au patriotisme pour cacher son racisme de celui qui aime son pays. Ou bien le type qui défend sa femme non parce qu'elle est en danger mais pour (se?) prouver quelque chose. Bref j'analyse sous toutes les coutures et il y a plein de cas particuliers. Une personne haineuse qui se cache derrière un raisonnement légitime ou bien un argument  plein de on sens mais nouveau donc avec moins de sources sur lequel s'appuyer. Je ne rejette pas un argument dès que quelque chose va de travers mais je sépare et je dissèque chacun d'eux, la forme la logique l'intention etc. Puis je vois si ça colle dans la théorie si le lien est solide. La donnée peut également être vraie mais irrecevable dans la thèse défendue (parce que le lien logique est faux, ou bien la corrélation, le lien de causalité, foireux ou criticable)...et inversement la thèse peut être crédible mais l'argument précis maladroit/faible, etc.  je vérifie cela aussi. J'attaque les liens de ma théorie et je vérifie que c'est solide. Et je vérifie toujours pendant et surtout après l'opération si je "sens" que tout ça sonne "juste" et que ça colle avec mon impression première et générale du plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 18:42

GBat
 aucun problème avec plaisir!

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 18:42

Je réponds à toutes les questions et je poste des nouvelles "données" après avoir étudié le modèle plus en profondeur! Merci à vous!

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 18:44

Misticeti  
j'oubliais quelque chose
non je ne pars pas du détail pour aller au général c'est l'inverse. Je pense à l'idée générale puis je creuse les lignes et quand j'arrive aux détails je reste des heures dedans pour que ce soit parfait

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 18:47

Moeghan

1w9 qu'est ce que cela veut dire stp? type 1 aile 9?

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarahlie
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ, 1w2
Age : 26
Lieu : Perfectsion
Emploi : déNicheuse de vériTe FiNIe
Inscription : 26/11/2016
Messages : 55

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 19:02

μαllollo

je vais développer beaucoup de tes anciennes questions sur les fonctions dans mon prochain message

Je trouve plus fatiguant de fonctionner en istj (niveau raisonnement) mais cela devient de plus en plus naturel. Mon côté très méthodique prend le dessus souvent car je vis avec un homme qui a un F et un P très développés (je trouve). Mais quand je vois des gens ancrés dans des petites manies et habitudes cela m'insupporte tellement que mon J et mon S relâchent. J'e déteste l'imprévu car ce vient contrecarrer mes plans mais j'adore déranger les petites habitudes machistes/idiotes/puritaines culturellement acceptées par facilité par lâcheté ou peur de d'être dérangé. 
Donc oui c'est fatiguant de fonctionner en istj mais je m'efforce de le faire c'est plus logique et moins prise de risques.
Par contre je "vibre" quand je construis des nouvelles théories que je les développe les explique aux autres et que avec quelqu'un on parle théologie avec des asymptotes ça devient un peu surnaturel mais là je vis vraiment! 

La contradiction automatique de tout argument  les miens inclus j'ignore si c'est istj mais c'est moi depuis petite

_______________________________________
"Ainsi est l’habitude des gens simples : ils ne creusent pas dans les lois et s’emportent contre toute explication ou note qui leur semble nouvelle… Bien qu’en réalité ces choses proviennent des sources les plus anciennes.'
(Rav Kook, Iguerot 4, p.68)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 35
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 298

Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type Jeu 01 Déc 2016, 19:15

Sarah a écrit:
Moeghan
1w9 qu'est ce que cela veut dire stp? type 1 aile 9?
Je réponds à sa place, tant que je passe par ici: oui, c'est bien l'aile (wing).

Sarah a écrit:
La contradiction automatique de tout argument les miens inclus j'ignore si c'est istj mais c'est moi depuis petite
D'un point de vue cognitif, ce n'est pas du tout représentatif du fonctionnement ISTJ.

Sarah a écrit:
Par contre je "vibre" quand je construis des nouvelles théories que je les développe les explique aux autres et que avec quelqu'un on parle théologie avec des asymptotes ça devient un peu surnaturel mais là je vis vraiment!
C'est probablement ce fonctionnement-là ton type MBTI, Sarah Cyclope:

J'attends ta nouvelle salve de réponses et l'analyse de GBat, mais ça commence à être un peu plus clair de mon côté...

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Doute sur mon type

Revenir en haut Aller en bas
 

Doute sur mon type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Moyenne, écart type, pourcentage
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT
» GLM type Poisson : validation et valers prédites négatives!
» Doute orthographe
» type de biberons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-