Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -46%
OPPO Reno 4 Z – 5G 128 Go – 8 Go de RAM
Voir le deal
203 €

Partagez
 

 Les INFP et le rejet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeSam 08 Déc 2012, 20:04

J'ai des fois des réactions (intérieures) disproportionnées par rapport à une situation, et je n'en comprenais pas la cause avant de lire certaines explications sur le site décrivant les types.
Les INFP vivent très mal le rejet. Le mot est placé, c'est exactement ça. Que ce soit dans la vie professionnelle ou sentimentale, c'est quelque chose qui me fait énormément de mal.

Au travail, je viens d'être recalée d'un poste que je visais : manque de confiance en moi, je ne correspond pas et ne donnerais pas ce qui est attendu. C'est un échec, je ne le prends pas forcément mal car je sais ce que j'ai à travailler, mais sous un autre angle, je me dis qu'encore une fois, aucune chance ne m'est donnée car je suis en retrait et ne sais pas me vendre. Ce refus d'évolution au sein de mon travail n'est pas ce qui va me faire me sentir plus forte vis-à-vis de mes collègues, bien au contraire, eux ont été choisi, pas moi, c'est donc que je n'en vaux pas la peine.
C'est une dévalorisation, mais ce n'est heureusement pas aussi fort que lorsque ce rejet touche la vie sentimentale.

Si j'aime quelqu'un et que celui-ci s'éloigne, sans forcément le faire consciemment, ou même sans réellement s'éloigner bien que je le prenne ainsi, s'il semble s'interesser à autre chose/quelqu'un d'autre, je me sens complètement rejetée et je ne peux que me replier sur moi-même dans un profond désespoir. Je ne suis alors plus rien.

Dites-moi si vous ressentez les mêmes choses, la façon dont vous les vivez, comment vous réussissez à vous raisonner, donnez-moi vos expériences!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeSam 08 Déc 2012, 20:21

Et bien en fait c'est ce qui fait que je crains d'aller vers les autres, j'évite d'être confronté à une situation de rejet.
Je pense que l'on prend trop les choses à coeur et personnellement, pour surmonter cet état de crainte du rejet, il faudrait prendre le temps de se poser et de relativiser !
Ce détaché aussi serait l'idéal, mais je ne sais pas comment ont peut le devenir, même si parfois je le suis, c'est involontairement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeSam 08 Déc 2012, 21:31

J'pense pas que l'infp soit + sensible au rejet. ça dépend pas du type.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeSam 08 Déc 2012, 21:37

@Delilah a écrit:
J'ai des fois des réactions (intérieures) disproportionnées par rapport à une situation, et je n'en comprenais pas la cause avant de lire certaines explications sur le site décrivant les types.
Les INFP vivent très mal le rejet. Le mot est placé, c'est exactement ça. Que ce soit dans la vie professionnelle ou sentimentale, c'est quelque chose qui me fait énormément de mal.

Moi aussi je vis très mal le rejet. C'est peut-être une question de sensibilité. Mais ça dépend aussi de l'investissement que j'avais mis dans l'objet ou la personne qui me rejette. Sad

@Delilah a écrit:
Dites-moi si vous ressentez les mêmes choses, la façon dont vous les vivez, comment vous réussissez à vous raisonner, donnez-moi vos expériences!

Je ne serai pas d'un grand secours car je n'arrive pas à me raisonner avant d'avoir trouvé tous les défauts du monde à l'objet ou la personne qui me rejette. Twisted Evil Exercice bien difficile puisque si je suis dans le désespoir c'est bien parce que je trouvais grand intérêt à l'objet ou la personne. L'Idéal serait de ne pas trop idéaliser ! :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeSam 08 Déc 2012, 21:52

Guineapig a écrit:
J'pense pas que l'infp soit + sensible au rejet. ça dépend pas du type.

Oui c'est pour ça que j'ai apporté mon témoignage, mais certain types doivent être plus prédisposés à l'être que d'autre, comme les IF.
Revenir en haut Aller en bas
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 01:47

Eve-E a écrit:
L'Idéal serait de ne pas trop idéaliser !

A méditer Wink

C'est vrai que ça ne dépend peut-être pas du type, après, comme dit Luna, il y a peut-être différentes façons de la vivre, je sais que moi je le vis vraiment très mal.
Comme je l'avais lu sur le site et que ça m'avait marqué, j'ai mis ce sujet dans la rubrique infp, mais je prends tous les témoignages Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
Phaedren

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 33
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1286

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 02:26

Le type doit jouer, les IxFP étant Fi dominant, il serait logique qu'ils soient les plus vulnérables au rejet, ou plus généralement les plus affectés lorsque leur sensibilité ou leurs valeurs, intérêts sont touchés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 04:24

@Phaedren a écrit:
Le type doit jouer, les IxFP étant Fi dominant, il serait logique qu'ils soient les plus vulnérables au rejet, ou plus généralement les plus affectés lorsque leur sensibilité ou leurs valeurs, intérêts sont touchés.

C'est vrai que pour moi mes valeurs sont quelque chose de fondamentale; alors si on a le malheur d'y toucher, ça me blesse profondément. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 11:28

@Delilah a écrit:
Eve-E a écrit:
L'Idéal serait de ne pas trop idéaliser !


Comme je l'avais lu sur le site et que ça m'avait marqué, j'ai mis ce sujet dans la rubrique infp, mais je prends tous les témoignages Wink

Oui c'est ce qui est bien sur ce forum, tous les types se rencontrent et échangent, on'est moins ségrégés que sur le forum américain, en même temps c'est parce qu'on est moins nombreux, mais à côté il y a des points positives. J'aime bien cette idée de mélange, de tolérance et d'ouverture d'esprit : ) Au lieu que chaque type reste dans sa section, entre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 11:49

Je te rejoins Luna Smile

Le Fi dominant engendre donc une vulnérabilité plus importante. Avez-vous des idées sur ce qu'il faudrait développer pour ne pas prendre les choses trop à coeur, ne pas se sentir blessé ni...rejeté?

@Eve-e : pour moi aussi ça dépend de mon investissement, le côté sentimental par exemple m'affecte bien plus que le côté professionnel car dans ce dernier cas, ce n'est pas moi que je donne, je veux dire par là que je ne me mets pas à nu. Mon entourage professionnel ne me connait pas, et même s'ils n'acceptent pas certains de mes traits, ça reste superficiel. Pour ce qui est de la vie sentimentale, c'est bien différent, car si je fais confiance et m'ouvre, et bien....je crois que j'ai tout de suite peur. C'est assez difficile en fait à exprimer! J'ai constamment besoin d'être rassurée, et si je sens une légère distance, je m'effondre. J'ai commencé le topic en parlant de réactions internes violentes, je hurle intérieurement et suis comme à bout de souffle.

Je me suis demandé si tout ça ne venait pas du manque d'estime de soi, mais étant donné que j'ai lu cette caractéristique sur le descriptif infp, je me dis qu'il y a peut-être autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 28
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 16:10

Oui le rejet c'est super destructeur pour nous, on prend ça trop à coeur et puis bon on s'auto détruit en fait.

J'essaie d'apprendre à discipliner mes émotions un peu, pour qu'au moment de faire un jugement, mon Fi n'intervienne pas "trop vite", et que je puisse prendre le temps de bien penser la situation de pourquoi, comment, quand ai-je été rejeté. Après, une femme INFP est peut être plus sensible qu'un homme INFP, vu que celui ci se doit de développer son côté T à cause de la pression sociale et culturelle.. (je ne vois pas le développement de mon côté T comme ça cependant).
Du coup je pense qu'à force de vivre des rejets on les comprends mieux, et quand on y est confronté à nouveau on y fait face "normalement", pas avec trop de Fi débordant de partout Smile

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 28
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 16:19

@Delilah a écrit:


Je me suis demandé si tout ça ne venait pas du manque d'estime de soi, mais étant donné que j'ai lu cette caractéristique sur le descriptif infp, je me dis qu'il y a peut-être autre chose.

Estime de soi entre autre oui, mais je pense que c'est surtout du au fait que le Fi, c'est la connexion "spirituelle" intense avec quelque chose ou quelqu'un, c'est la symbiose, la fusion avec une personne (ou un idéal tiens). Si on est confronté au rejet de cette personne ou idéal, on perd ce qu'on a mit dans cette fusion, on perd une grosse partie de nous. La clé c'est soit de pas trop s'attacher, soit (et c'est une meilleure solution à mon avis) d'entraîner un peu sa clairvoyance par rapport à notre vision de la vie en général, pas tout miser sur une seule chose, mais accepter plutôt la valeur universelle de "tout". Enfin moi je vois ça comme ça mais je suis un 9 aussi..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 17:02

Chasing a écrit:
Du coup je pense qu'à force de vivre des rejets on les comprends mieux, et quand on y est confronté à nouveau on y fait face "normalement", pas avec trop de Fi débordant de partout Smile

Si ça peut fonctionner pour certain, ça n'a pas marché pour moi. Je les vis toujours aussi mal, toujours intensément, et bien que je comprenne et sache comment me raisonner, j'en suis absolument incapable. Il n'y a que le temps qui ai une raison de ce sentiment.

Chasing a écrit:
Si on est confronté au rejet de cette personne ou idéal, on perd ce qu'on a mit dans cette fusion, on perd une grosse partie de nous.

C'est bien vu, oui c'est ça Smile . Ne pas trop s'attacher, impossible, j'essaie, mais si je franchis la frontière pour faire tomber cette distance, alors c'est foutu Wink Je me demande si les infp arrivent à être détachés justement.
La 2eme solution semble donc meilleure..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
Apocalypse

Type : INFP 4w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2559

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeDim 09 Déc 2012, 18:41

Je vis moi aussi très mal le rejet, ou même la critique. Je suis hyper susceptible, et pour les relations sociales, c'est pas top. Les larmes me montent aux yeux trop facilement.

Le pire, c'est qu'étant timide, je peux moi-même passer pour quelqu'un de froid et distant, et me mettre sans m'en rendre compte en situation de rejeter quelqu'un. Je m'enferme dans une tour d'ivoire, en quelque sorte. J'ai beaucoup de mal à aller vers les autres, surtout en certaines périodes comme en ce moment où ça devient comme un cercle vicieux: je me sens insignifiante, les autres le perçoivent et m'ignorent, ce qui me fait me sentir encore plus insignifiante et malheureuse, etc...

Dans ces cas-là, je ne fais généralement pas porter le chapeau au reste de l'humanité, j'ai justement une conscience (trop) aiguë des conséquences de ma susceptibilité et de ma sensibilité, et me sens défectueuse. J'ai énormément de mal à relativiser.

Cela dit, en guise de solution, peut être le mieux est-il de discuter, ce qui permet parfois de relativiser: par exemple, au travail, je dois rédiger des articles. Vu que j'ai du mal à employer un ton journalistique, très tranché et direct, ma responsable (INTP?) les corrige pas mal, ce qui me blesse un peu malgré moi à chaque fois: j'aurais aimé avoir réussi à rédiger des articles parfaits du premier coup, même si je sais que ce désir est un peu ridicule.
Bref, du coup je lui disais que j'avais du mal avec ça, et elle m'a répondu qu'ayant étudié la philosophie, elle a aussi eu des difficultés à ce niveau. Comme quoi, on est simplement humains, et parfois, les autres aussi affrontent des difficultés similaires sans même qu'on le remarque. (oui, j'ai toujours l'impression que tout est facile pour tout le monde sauf moi)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 11:40

Apocalypse Please a écrit:
Je vis moi aussi très mal le rejet, ou même la critique. Je suis hyper susceptible, et pour les relations sociales, c'est pas top. Les larmes me montent aux yeux trop facilement.

Le pire, c'est qu'étant timide, je peux moi-même passer pour quelqu'un de froid et distant, et me mettre sans m'en rendre compte en situation de rejeter quelqu'un. Je m'enferme dans une tour d'ivoire, en quelque sorte. J'ai beaucoup de mal à aller vers les autres, surtout en certaines périodes comme en ce moment où ça devient comme un cercle vicieux: je me sens insignifiante, les autres le perçoivent et m'ignorent, ce qui me fait me sentir encore plus insignifiante et malheureuse, etc...

Dans ces cas-là, je ne fais généralement pas porter le chapeau au reste de l'humanité, j'ai justement une conscience (trop) aiguë des conséquences de ma susceptibilité et de ma sensibilité, et me sens défectueuse. J'ai énormément de mal à relativiser.

Cela dit, en guise de solution, peut être le mieux est-il de discuter, ce qui permet parfois de relativiser

C'est déjà beaucoup de se rendre compte que le souci vient de soi sans le projeter sur les autres. Se replier permet de protéger ta grande sensibilité. Si cette solution ne te convient plus, il est temps de la faire évoluer, ce que tu commences à faire en discutant avec les personnes comme dans l'exemple avec ta chef. Si tu continues dans cette voie, ça ira de mieux en mieux

Apocalypse Please a écrit:
oui, j'ai toujours l'impression que tout est facile pour tout le monde sauf moi

Tout le monde a une zone d'inconfort mais n'en a pas nécessairement conscience. L'accepter, c'est déjà avancer.
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 12:58


Ado je supportais très mal les rejets, surtout ceux sentimentaux, parce que je sur-investissais énormément et à tord (bref je me faisais des films).
Depuis j'ai énormément appris à relativiser, et, en particulier, j'essaie de me mettre à la place de l'autre : lui (enfin plutôt "elle" ) n'a qu'une vision très partielle de ce que je suis, à déjà une vie, un passé, et de toute évidence, c'est forcément aussi difficile pour elle que pour moi de faire entrer un nouvel élément dans cette vie (car quand on y réfléchit, quelle place a t'on réellement pour une (nouvelle) relation sentimentale dans la vie que l'on a déjà ?
Ma solution : je n'attends rien de spécial de l'autre. Je donne sans arrière-pensée. Et ce que l'on me donne en retour, je considère que c'est un bonus inattendu, inespéré. C'est généralement d'autant plus savoureux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 13:41

@OdonDeSaintAmand a écrit:

Ma solution : je n'attends rien de spécial de l'autre. Je donne sans arrière-pensée. Et ce que l'on me donne en retour, je considère que c'est un bonus inattendu, inespéré. C'est généralement d'autant plus savoureux.


La solution est séduisante, car sans engagement je suppose. Cela me parait plutôt une sorte de résignation, un renoncement à des relations personnelles profondes (on parle pas des relations professionnelles). Je trouve que lorsqu'on attend rien de l'autre, on reste dans la relation superficielle qui je ne me conviens guère. pale
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 14:07


Détrompe toi, en ce qui me concerne c'est tout le contraire. La superficialité ne m'intéresse pas. Par contre je ne suis pas sûr de ce que tu entends par "engagement". Que ce soit en amitié ou en amour, je ne considère jamais l'autre lié par un quelconque engagement (bon quand on commence à être marié et avoir des enfants, c'est autre chose ^^). Dans le mot engagement il y une connotation de "devoir" qui m'insupporte. Je n'aime ni agir par devoir, ni (et même encore moins) contraindre les autres. Mais à mes yeux ça n'a rien à voir avec la profondeur de ce que l'on ressent ou échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 14:12

@OdonDeSaintAmand a écrit:

car quand on y réfléchit, quelle place a t'on réellement pour une (nouvelle) relation sentimentale dans la vie que l'on a déjà ?

On a la place que l'on choisit de créer pour l'autre en réduisant le temps que l'on prend à des choses qui ne sont pas aussi importantes à nos yeux.
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 14:21


Oui, je suis d'accord, mais cette place, il faut prendre le temps de la faire. Il peut naître un décalage entre la place faite, et celle espérée par l'autre. D'où ce sentiment de rejet, alors même que l'espace nécessaire était entrain de se créer. Dans une relation, je n'ai jamais vu les choses aller à la même vitesse pour les deux personnes. Il faut donc résister à ce sentiment de déception lorsqu'on est dans le camp de celui qui va plus vite que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 14:32

On ne peut pas voir les choses évoluer de manière objective à moins d'être entièrement détachés de ses sentiments, ce qui me paraît difficile même pour un INTP. Ce sont des possibilités, certes, mais à moins d'un rejet direct et brutal de l'autre, le sentiment de rejet est souvent créé par soi-même sur la base de peurs refoulées.

Si on arrive à se rendre compte que ce rejet est créé par notre esprit, le sentiment se dissipera peu à peu car il aura perdu son sens.

Tu parles de camp mais un couple, c'est un ensemble, pas un affrontement. Il faut juste (je sais, c'est facile à dire) accepter de se laisser aller en faisant confiance à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 15:49

@OdonDeSaintAmand a écrit:

Par contre je ne suis pas sûr de ce que tu entends par "engagement". Que ce soit en amitié ou en amour, je ne considère jamais l'autre lié par un quelconque engagement (bon quand on commence à être marié et avoir des enfants, c'est autre chose ^^).

Je ne parlais pas d'un engagement comme d'un contrat d'obligations (mariage ou pacs); je parlais d'un engagement sentimental comme quoi on compte l'un sur l'autre non par devoir mais tout simplement parce qu'on est content d'être en relation.

@OdonDeSaintAmand a écrit:
Dans le mot engagement il y une connotation de "devoir" qui m'insupporte. Je n'aime ni agir par devoir, ni (et même encore moins) contraindre les autres. Mais à mes yeux ça n'a rien à voir avec la profondeur de ce que l'on ressent ou échange.

Je suis d'accord avec cela. Il n'est nullement question de contraindre l'autre. Il s'agit juste de volonté réciproque; qui lorsqu'elle faillit d'un côté créer un sentiment de rejet ou de manque ou de solitude comme tu veux.

Mais ton T au lieu de mon F te permet-il de beaucoup plus rationnaliser ces derniers sentiments ...

@OdonDeSaintAmand a écrit:

Oui, je suis d'accord, mais cette place, il faut prendre le temps de la faire. Il peut naître un décalage entre la place faite, et celle espérée par l'autre. D'où ce sentiment de rejet, alors même que l'espace nécessaire était entrain de se créer.

Non, le sentiment de rejet vient quand la place est créée puis qu'elle disparait peu à peu. On ne peut pas éprouver du rejet alors qu'on a pas encore de place.


@OdonDeSaintAmand a écrit:
Dans une relation, je n'ai jamais vu les choses aller à la même vitesse pour les deux personnes. Il faut donc résister à ce sentiment de déception lorsqu'on est dans le camp de celui qui va plus vite que l'autre.

jamais Bien vu l'italique !


Revenir en haut Aller en bas
Maji
Aucun rang assigné
Maji

Type : ENFP-INFP
Age : 42
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 16:19

je trouve que c'est sain de savoir sentir le rejet quand rejet il y a
tout rationnaliser, se persuader que l'on n'a rien à attendre de l'autre, être détaché... c'est ça que je ne trouve pas sain*.
tout est une histoire de nuance encore une fois.

il faut être capable de faire la part des choses entre un "petit sentiment de rejet", qui peut être du à une faille narcissique, une différence de rythme, etc. et un "grand sentiment de rejet" du à un véritable rejet, un non-engagement de l'autre, la conscience qu'on n'est pas accepté, etc. la base d'une relation saine c'est quand même la réciprocité. si ya un trop fort décalage entre l'envie, l'investissement, l'enthousiasme, la place que l'on fait de part et d'autre ... alors oui, il faut reconnaitre le rejet pour e qu'il est, et pour ça il faut le ressentir (ces alarmes intérieures sont souvent de bons indicateurs)... et prendre les mesures qui s'imposent.

moi je trouve que le mot "engagement" est beau. Oui, il a aussi une connotation de devoir. mais de devoir parce qu'on l'a choisi. C'est aussi ce qui offre un sentiment de sécurité. Et c'est beau d'offrir ce sentiment à qqun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 17:10


C'est vrai que j'ai été un petit peu vite en besogne, en ne considérant que l'aspect "début d'une relation". Dans un cadre de "fin de relation", l'espace accordé diminue, et là je comprend que cela puisse faire très très mal.
J'ai pas de solution miracle. Moi aussi dans ces cas là, tout INTP et rationnel que je suis, je souffre. Immensément. Mais malgré tout je ne considère pas qu'un engagement ait été trahi de ce fait. Si on arrive plus à se faire aimer, ce n'est pas forcément que de la faute de l'autre. Et combien même cela le serait... que celui qui n'a jamais eu des sentiments s'évanouir sans raison me jette la première pierre.

Aie.
Pas trop fort quand même!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitimeLun 10 Déc 2012, 17:24

@Maji a écrit:

la base d'une relation saine c'est quand même la réciprocité. si ya un trop fort décalage entre l'envie, l'investissement, l'enthousiasme, la place que l'on fait de part et d'autre ...

Exactement ! Wink . Pas un: "je suis avec toi quand ça m'arrange !"


@Maji a écrit:
moi je trouve que le mot "engagement" est beau. Oui, il a aussi une connotation de devoir. mais de devoir parce qu'on l'a choisi. C'est aussi ce qui offre un sentiment de sécurité. Et c'est beau d'offrir ce sentiment à qqun

Pour moi s'engager n'est pas forcément associer à devoir; s'engager c'est aussi créer des liens mais pas de dû, juste l'envie de partager un peu l'existence de l'autre.

@Maji a écrit:
C'est aussi ce qui offre un sentiment de sécurité. Et c'est beau d'offrir ce sentiment à qqun

La sécurité plutôt que le doute, oui c'est Beau ! ❤
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les INFP et le rejet Empty
Message(#) Sujet: Re: Les INFP et le rejet Les INFP et le rejet Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les INFP et le rejet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-