Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'ennéatype 4 et le rejet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TheFoppishClown
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 23
Lieu : Belgique
Emploi : Etudiante
Inscription : 11/12/2014
Messages : 5

Message(#) Sujet: L'ennéatype 4 et le rejet Ven 12 Déc 2014, 22:22

Bonsoir à tous !

J'ai ouvert ce topic car il ne me semble pas que l'on ait encore approfondi le sujet que je vais aborder ici.
Je m'explique, on parle toujours des sentiments de rejet du 4: il craint d'être rejeté et se sent rejeté.
Mais je me demandais juste si ce rejet était bien réel? Y a t-il des enfants/des gens rejetés ? Si oui, pourquoi ?

Cette question peut paraître saugrenue pour les uns ( ceux-là considérant que c'est une vision distordue de la réalité. Certains en viennent limite à me dire que je divague ) les autres estimant que cela va de soi.
C'est bien en raison de ces divergences d'opinion que je viens à me remettre en question sur ce point sachant que c'est un thème qui me sensibilise, que j'ai souvent mal vécu et que je vis encore mal aujourd'hui ( cela dit, à l'heure actuelle, je reconnais que j'aime me différencier des autres et que j'ai "sublimé" cette mise à l'écart en fierté d'être "différent", comme tout bon égocentrique voire narcissique se doit de le faire et que par conséquent, ça aggrave le sentiment d'isolement ).

Croyez-vous alors que c'est parce que les gens le veulent bien qu'ils sont mal intégrés socialement ou bien qu'il y a bel et bien des gens dont on ne veut pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: L'ennéatype 4 et le rejet Ven 12 Déc 2014, 22:46

Citation :

Mais je me demandais juste si ce rejet était bien réel? Y a t-il des enfants/des gens rejetés ? Si oui, pourquoi ?
Ils y a bien des gens rejetés, pour diverses raisons :"Cette personne est chiante"; "Celle-ci est méprisante", etc... Mais je pense que à peu près tout le monde peut trouver des personnes avec qui s'entendre. Mais il n'y a pas forcément de rapport avec l'enneatype. Et s'il y en à un, cela m'étonnerai que ce soit le type 4 qui soit le plus rejeté, car il possède de belles qualités humaines, que d'autres type n'ont pas, et qui lui sont utiles pour nouer des liens. Enfin après, chaque 4 est différent, donc c'est peut-être pas très pertinent ce que je dis.

Citation :

Croyez-vous alors que c'est parce que les gens le veulent bien qu'ils sont mal intégrés socialement ou bien qu'il y a bel et bien des gens dont on ne veut pas ?
Ni l'un, ni l'autre à mon avis, je pense que c'est plus complexe que cela. Personnellement je ne me sent pas intégrer à la société, mais cela ne m'empêche pas d'avoir des proches, d'avoir de bonnes relations avec quelques individus soigneusement choisi et c'est par choix en quelque sorte. C'est moi qui ai refusé, à plusieurs reprises, certaines relations parce qu'elle ne m'intéressai pas. C'est moi qui ai refusé d'aller à tel évènement parce que je savais pertinemment que ça allait m'ennuyer, etc...
Et je pense qu'il y a des gens dont on ne veux pas oui, parce que celle-ci à trop de défauts, etc... Mais, comme je l'ai dit plus tôt, je pense aussi qu'on peut toujours trouver des gens avec qui s'entendre, il "suffit" de tomber sur les bonnes personnes. Ce n'est pas parce que tu n'aime pas une personne qu'elle sera forcément mal-aimé par une autre. Ce n'est parce qu'une personne ne t'aime pas, que personne ne t'aimera, etc... Je sais pas si tu vois ou je veux en venir ? Je suis peut-être pas très clair.

Tu ne sais pas si ta tendance à l'isolement est du à tes comportements? Ou si ce sont ceux des autres qui t'amène à t'isoler ? Est-ce que cette tendance est un problème dans le fond? N'est-ce pas plutôt le regard de l'autre, la peur d'être déficient, ou je ne sais quoi, qui te fait du mal ? En gros, sais-tu pourquoi tu le vis mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 37
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1158

Message(#) Sujet: Re: L'ennéatype 4 et le rejet Ven 12 Déc 2014, 23:44

Citation :
Croyez-vous alors que c'est parce que les gens le veulent bien qu'ils sont mal intégrés socialement ou bien qu'il y a bel et bien des gens dont on ne veut pas ?
On ne connait que rarement(jamais?) les gens, on connait ce qu'ils montrent, ce que l'on percoit.

Il y a donc des comportements peu propices a l’intégration sociale. (chier dans le salon...).

La question pose la question du libre arbitre...Et masque, je crois, ta vraie question.

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2429

Message(#) Sujet: Re: L'ennéatype 4 et le rejet Ven 12 Déc 2014, 23:58

Que l'exclusion existe, c'est un fait, il n'y a qu'à voir le racisme. 

Contrairement à une idée qu'on lit trop souvent, c'est moins que le 4 VEUILLE être différent qu'il SOIT, de fait, amené à s'être défini comme différent. Il s'est construit autour de cette idée, et l'en couper, c'est comme lui couper l'oxygène : c'est fatal et ça lui enlève sa raison d'être. L'exclusion serait plutôt une conséquence (parfois marginale) de cette différence, et je crois que c'est surtout pour le 4 social qu'elle appuie là où ça fait mal. 
Le rejet du 4 n'est pas obligé d'être réel et tangible d'un point de vue extérieur. Ce qu'il y a, c'est que la situation est vécue comme telle. D'ailleurs, dans le cas du 4 je parlerais de sentiment d'abandon plus que de rejet. C'est à partir de cet abandon qu'une faille va naître dans son ego, qu'il va se voir comme défaillant, ou du moins différent. 

J'imagine que certains 4 (ou même plutôt êtres humains, car ça ne concerne pas que ce type) pourraient trouver dans l'exclusion un certain confort malgré tout, celui d'être en porte-à-faux contre la masse. A ce moment-là, c'est en quelque sorte la personne qui s'exclue elle-même. Cela dit je ne pense pas que le fait d'être différent implique de rechercher l'exclusion (qui a quand même une connotation négative) : on peut, au moins dans l'idée, être différent et quand même arriver à cohabiter, ou simplement être à part sans être exclu pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 21
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 790

Message(#) Sujet: Re: L'ennéatype 4 et le rejet Sam 13 Déc 2014, 00:12

Le chat a écrit:
Il y a donc des comportements peu propices a l’intégration sociale. (chier dans le salon...).

C'est donc pour ça...

_______________________________________
"Better an oops than a what If"

-------------------------------

L'Esprit du Naturisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: L'ennéatype 4 et le rejet

Revenir en haut Aller en bas
 

L'ennéatype 4 et le rejet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ennéatype 4 et le rejet
» L'ennéagramme d'Ayahuasca : votre avis
» Identifier le type d'une personne à partir d'une interview
» (Ne) vous enerve ??
» Niveaux de développement Enneagrame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: L'Ennéagramme et autres tests psycho :: L'Ennéagramme-