Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Krisproll
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 41
Lieu : Belgique
Emploi : Pffff
Inscription : 21/08/2012
Messages : 18

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 25 Aoû 2012, 23:33

Waow ! Ainsi c'est encore une caractéristique de notre profil ces pb d'attention ? Et bien, le MBTI est vraiment en train d'expliquer tous mes défauts !

Tout ce que vous venez de décrire me parle tellement! Tous ces défauts que j'ai toujours tenté de cacher, de contrecarrer,... en vain !

Ooh oui, qu'il est difficile pour moi aussi de lire sans voir partir mon esprit vagabond.... À moins que le sujet me passionne,... Et encore... À condition qu'aucun autre élément pertubateur autours de moi ne vienne me distraire.

Écouter une conversation : la cata ! L'horreur, c'est quand je raccroche et que je tente de faire mine de m'intéresser en posant une question dont la réponse à été évoquée quelques instants plus tôt. Ouille. J'ai une copine ISFP et avec elle, c'est pire que tout. Elle est incapable de m'expliquer un événement sans me refaire toute la chronologie hyper détaillée dudit événement. Ça me rend folle !

Regarder un film ? Je perds le fil Au bout de la 10ème minute donc je pose des questions et cela a le don d'agacer mon mari qui ne conçoit absolument pas qu'on puisse rester devant la TV en donnant l'impression de la regarder... Sans la regarder! Donc, je regarde très peu de films et surtout jamais de films d'actions !

Et moi qui pensais souffrir d'un déficit attentionnel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heisenberg
Pionnier
avatar

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 30
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Dim 26 Aoû 2012, 00:29

J'ai le même et aucune astuce pour le moment. Quand je lis un roman j'ai tendance à faire la même chose que Caillou, à savoir visualiser la scène, avec les personnages, l'environnement, ce qui permet de contenir la perte d'attention.

J'ai remarqué aussi, que les descriptions de tout types d'environnement ou personnage, laissaient plus souvent vagabonder mon esprit qu'une réflexion complexe qui avait mon intérêt.

Je n'ai jamais été un grand lecteur et entre autre à cause de ce deficit d'attention, j'ai commencé à lire pour moi que vers 20 ans, il faut que je trouve LE livre, sinon je ne lis pas. Comme certains, j'accumule les livres que je ne lis et je vais juste saisir ce qui m'intéresse, le refermer et le réouvrir 3 mois plus tard pour une nouvelle collecte. Les romans me soulent assez également, même quand je suis intéressé à la base.

Par contre, je n'ai aucun souci pour regarder des films, petit et adolescent, j'en regardais énormément, mon attention pour suivre un film a donc bien pu se développer contrairement me permettant de lire. A part quand un film présente un scénario légérement complexe et qu'il dépasse les deux heures de vidéos, genre matrix ou the dark knight, mon esprit peut s'échapper une trentaine de secondes, tous les 3/4 d'heures.


Dernière édition par Heisenberg le Lun 27 Aoû 2012, 00:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Dim 26 Aoû 2012, 12:38

Citation :
J'ai remarqué aussi, que les descriptions de tout types d'environnement ou personnage, laissaient plus souvent vagabonder mon esprit qu'une réflexion complexe qui avait mon intérêt.
Idem aussi. Tout ce qui est description futile n'a aucun interet pour moi... Alors je saute les lignes, paragraphes, pages et du coup je "finis" un livre que je n'ai jamais vraiment commence.

Citation :
Comme certains, j'accumule les livres que je ne lis et je vais juste saisir ce qui m'intéresse, le refermer et le réouvrir 3 mois plus tard pour une nouvelle collecte.
Pareil ! Je (re)decouvre des livres que j'avais mis de cote (parce que je n'etais pas visiblement dans la bonne phase pour les lire correctement), ou bien des passages me "parlent" subitement alors qu'a la premiere lecture, ils ne m'avaient rien apporte.

Un seul mot ou une seule phrase souvent a le don de me faire fantasmer/reflechir/generer en moi une idee a laquelle je n'avais jamais pense auparavant, et cette meme idee souvent va me stimuler pendant des jours ou des semaines entieres... Jusqu'a ce que je l'ai epuisee a force de la manipuler dans tous les sens, de l'analyser et de la connecter avec d'autres idees... Et apres s'en suit une periode ou je suis las... Une periode athymique meme un peu depressive !

J'ai besoin d'une autre idee ou d'un paradoxe, alors je fouille les livres, internet, les journaux et au plus je fouille et au plus je deprime parce que je ne trouve rien...

Et c'est quand je ne cherche pas/plus que subitement une autre idee me frappe de plein fouet... Et le cycle continue de facon perpetuelle, alternant des periodes d'ultra-reflexion (ou je perds la notion du temps et du monde materiel) que je savoure generalement tout seul, et des periodes ou je n'ai pas d'idee a me mettre sous la dent ! Mais, ce n'est pas n'importe quelle idee que je recherche, je veux des idees qui vont me fracasser et remettre en question le paradigme...

Citation :
A part quand un film présente un scénario légérement complexe et qu'il dépasse les deux heures de vidéos, genre matrix ou the dark knight, mon esprit peut s'échapper une trentaines de secondes, tous les 3/4 d'heures.
Quelle chance, moi mon esprit s'echappe plutot une trentaine de minutes tous les 3/4 d'heures !!! :P Le DARK KNIGHT RISES par exemple, techniquement je l'ai vu du debut a la fin mais je n'ai pas enregistre grand chose, trop d'action ! Je pensais a autre chose (a quoi ? Je ne m'en rappelle plus). Dommage, mais 2 heure et demie c'est bien trop long pour moi ! Je prefere des films "mysterieux" avec peu d'action, mais qui me font reflechier et stimule mon Intuition comme "MOON" ou des series ou les personnages sont ultra developpes/complexes, comme "ROME", "BREAKING BAD"...
Revenir en haut Aller en bas
Heisenberg
Pionnier
avatar

Type : INTP 5w4 - 9w1 - 2w3 Sp/Sx
Age : 30
Lieu : IDF
Emploi : Etudiant
Inscription : 31/12/2011
Messages : 201

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Lun 27 Aoû 2012, 00:01

Une chose qui m'intrigue, concernant ce Ne cause de la perte d'attention, j'ai l'impression que les NF seraient moins concernaient que nous, une connaissance INFP a lu de manière assidue, des romans historique essentiellement, le Fi source d'appréciation de ce qui est romancé. Il semblerait qu'ils ne souffrent pas de ce déficit d'attention, je ne les ai jamais lu/vu s'en plaindre.

Aux INFP qui liront ses quelques lignes, pouvez-vous confirmer cela ?

Si c'est bien le cas, cela a-t-il un rapport avec le Te ? Comment l'expliqueriez-vous ?

Je vois la chose ainsi : Te compenserait le Ne en restant dans le concret, l'instant présent, évitant à leur esprit de planer vers des réalités trop abstraite contrairement à Ti/Fe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 22
Lieu :  
Emploi : Etudiant
Inscription : 04/08/2012
Messages : 77

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Mer 29 Aoû 2012, 22:36

c'est vrai que tous les NF que j'ai connu étaient de grands lecteurs, je suppose que leur F avec l'intuition doit donner plus d'émotions et d'interet dans les constructions des phrases, l'atmosphere, etc..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 28
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 884

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Mar 13 Nov 2012, 23:34

Citation :
Citation:
Une chose qui m'intrigue, concernant ce Ne cause de la perte d'attention, j'ai l'impression que les NF seraient moins concernaient que nous, une connaissance INFP a lu de manière assidue, des romans historique essentiellement, le Fi source d'appréciation de ce qui est romancé. Il semblerait qu'ils ne souffrent pas de ce déficit d'attention, je ne les ai jamais lu/vu s'en plaindre.

Aux INFP qui liront ses quelques lignes, pouvez-vous confirmer cela ?

Si c'est bien le cas, cela a-t-il un rapport avec le Te ? Comment l'expliqueriez-vous ?

Je vois la chose ainsi : Te compenserait le Ne en restant dans le concret, l'instant présent, évitant à leur esprit de planer vers des réalités trop abstraite contrairement à Ti/Fe.



En tant que INFP, il m'arrive fréquemment d'avoir des pertes d'attention, peut être à cause du Ne, aucune idée. Mais je pense que ma concentration est surtout liée par une question de volonté de ma part et de "stimulation". Je suis très volatile dans mon esprit, beaucoup trop d'ailleurs, parfois déconnecté ce qui fait que je peux paraitre assez tête en l'air et distrait.
Quand je regarde un film au cinéma, parfois il m'arrive de ne plus me concentrer, de "décrocher" durant quelques secondes et d'imaginer une scène alternative du film, d'anticiper une situation, de me refaire un film dans ma tête d'une certaine manière, ou de carrément de penser à autre chose. Ceci dit ce décalage est produit par ce que je visualise au départ.

Paradoxalement, je peux être très investie en profondeur dans une lecture ou visionnage. J'ai tendance à mettre émotionnellement à la place d'un personnage ( Littérature, ou Film) Quand je lis un livre, surtout s'il est très descriptif au niveau des sens (style Le Parfum de Süskind), j'essaye de restituer autant que possible les sensations dans mon imaginaire, je me "déconnecte" de mon environnement physique immédiat et je suis véritablement plongé dedans.
Au Cinéma, si le film me touche, j'essaye de m'investir dans le film, au point de me laisser subjuguer par les émotions, les sensations - mais c'est ce que je recherche au fond - surtout dans un film dramatique, ou un film d'ambiance.
Même chose avec la musique, quelque chose de lyrique peut faire fourmiller mon imaginaire au point de m'imaginer des paysages/personnages dans ma tête.

J'ai l'impression que c'est sur ce point que INTP/INFP sont différents dans le traitement de l'information, peut être qu'il est plus facile pour un NF de se "connecter" à quelque chose, de se stimuler émotionnellement. Pour INFP > Fi/Ne + Te qui organise ?
INTP ayant le F en inférieur j'imagine que cela dois jouer dans le traitement d'une perception abstraite, qui préfère - j'imagine - être stimulé intellectuellement.

_______________________________________
?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
scotia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5W4 sx/so
Age : 102
Lieu : Bruxelles
Emploi : Dingosse
Inscription : 15/05/2012
Messages : 37

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Lun 25 Fév 2013, 22:59

oui, les INFP ont le Te .... ce qui leur permet de s'ensortir potentiellement mieux que les INTP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Mar 26 Fév 2013, 00:02

Personnellement il m'arrive assez facilement de me déconnecter de mon environnement (surtout, par exemple, en cours) mais en général c'est moins pour laisser libre cours à mon imagination que pour réfléchir (analyser, me poser des questions, etc). Bon c'est exprimé de manière un peu manichéenne (et l'analyse est aussi une forme d'imagination) mais j'imagine que c'est une distinction qu'on peut faire en INFP et INTP. Par exemple je ne me reconnais pas dans ce que décrit Alex, imaginer un personnage, une situation ou autre.

La perte d'attention j'en souffre aussi particulièrement dans mes études car étant en lettres je me dois de lire (beaucoup, et de façon imposée). Et j'en suis souvent incapable, j'ai passé plusieurs exams sur des livres que je n'avais pas lu - ou pas entièrement - parce que je n'arrive pas à me tenir à ce que je lis. Parfois un livre happe toute mon attention mais c'est très rare, et autant j'adore ces moment de lecture, autant ceux qui consistent à se forcer m'insupportent. Du coup je ne suis vraiment pas une grande lectrice - ce qui est globalement une tare dans mon domaine. Il m'arrive souvent de lire (je veux dire que mes yeux traversent les lignes sur le papier) alors que je pense réellement, concrètement à tout autre chose. Et pourtant je retiens quand même une certaine substance de ce que j'ai pu survoler - même si c'est vraiment très minime. Et c'est une situation qui m'arrive souvent et que je dois "contrôler" (car je m'en rends rarement compte de suite).

Je me rends compte aussi du fait que j'ai souvent du mal à créer un univers mental à partir de ce que je lis, ou plutôt un univers qui prend une forme concrète. Je m'imagine peu d'image mais plutôt un schéma, une succession d'observations qui m'amènent à une idée très globale et incomplète de ce qui se déroule.

Enfin si je poste ici c'est aussi parce que dernièrement j'ai pas mal expérimenté quelques soucis au niveau de l'attention justement à cause d'internet. C'est un gouffre, vraiment, c'est chronophage comme peu de choses le sont - autant je n'ai pas l'impression de perdre mon temps en regardant une série ou un film (coucou Jicky Rolling Eyes ) autant rester sur internet c'est globalement attendre que quelque chose se passe et c'est donner libre court à la perte d'attention. Je peux faire une dizaine de choses en même temps sur internet en ne m'investissant nulle part et c'est une sorte de handicap qui se cultive de lui-même quand on s'enferme sur son ordi.

Du coup je suis en train de me demander quelles sont les dynamiques à mettre en place pour essayer de restreindre cette tendance à la perte d'attention (parce qu'autant c'est agréable de rêvasser pendant les longs trajets du bus du lundi matin, autant c'est vite insupportable d'être constamment traversé par des idées qui n'ont aucun rapport à le maintenant, le livre qu'on est en train de lire ou la conversation à laquelle on participe)
Revenir en haut Aller en bas
cckc
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 39
Lieu : Nantes
Emploi : zxcvbmn
Inscription : 23/02/2013
Messages : 33

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Mar 26 Fév 2013, 09:07

Internet est le lieu par excellence pour cultiver les problèmes d'attention. Une question ? Une requête dans un moteur de recherche, plein de liens qu'on parcourt rapidement jusqu'à trouver la réponse. On zappe constamment, on lit peu et on s'interrompt souvent.

J'avais ce même problème avant, surtout dans la lecture. Et plus je subissais des conversations qui ne m'intéressaient pas, ou dans lesquelles je n'arrivais pas à m'insérer, plus j'ai eu tendance à m'évader aussi à l'oral. Parfois, je pose une question à quelqu'un, la réponse n'arrive pas assez vite à mon goût et mon esprit n'est déjà plus là. Ca me le fait d'autant plus que j'écoute France Inter, et que lorsqu'une émission ne m'intéresse pas, je laisse tout de même la parlotte en fond - sans zapper, sans écouter.

Les films c'est une horreur. Je ne peux plus en regarder à la télé.

Je crois que j'ai trouvé comment me reconcentrer, du moins sur la lecture: prévoir quand je lirai, m'autoriser une période de lecture, et le faire en étant installée confortablement. C'est peut-être très J, mais quand je fais ça, je suis réellement en condition pour lire, et du coup je lis efficacement. J'ai besoin de créer un atmosphère, des conditions propices de lecture.
Pour les films, j'arrive à suivre au cinéma: c'est encore une question d'être en condition. D'ailleurs, mieux je me sens mentalement et physiquement, plus je suis attentive à ce que je fais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Mar 26 Fév 2013, 09:31

cckc : je suis pareille pour le cinéma, je n'arrive bien à suivre un film qu'au ciné. Chez moi j'ai toujours autre chose en cours (je fais des origami, je suis sur l'ordi, j'envoie des textos, je mets sur pause pour me faire un thé, enfin bref, je m'éparpille.) Par contre au ciné j'ai pas spécialement de problème pour suivre un film, et en général c'est très reposant, du coup. Je suis vraiment plongée dans un univers et mon attention n'est pas attirée par autre chose - sauf quand les gens foutent le bordel, là c'est mort, je ne parviens plus à me concentrer et ça me gâche la séance Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 27 Juin 2015, 17:48

2 minutes après avoir lu pour penser à autre chose
30 secondes pour imaginer des choses en rapport avec la chose
6-7 minutes pour réaliser qu'il n'y à pas de moyen d'exploiter la réflexion
2-3 minutes pour se convaincre de l'illogisme de la réflexion qui n'en est pas vraiment une
1 secondes d'illumination mental (euphémisme, il s'agit d'un bref instant de vide)
5 secondes pour se dire "je faisais quoi déjà ?"

Solution ? Auto-claque dans la babine Oui
Revenir en haut Aller en bas
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Mar 18 Aoû 2015, 19:05

J'ai du mal à rester concentré sur un livre alors que c'était pas le cas quand j'étais enfant.
J'en déduis que c'est le développement de ma fonction Ne qui est responsable de ça : en lisant un livre qui porte sur un sujet je vais penser à un autre sujet puis je vais penser à un autre sujet en rebondissant sur ce sujet et ainsi de suite.
Ça nuit à ma concentration mais ça permet -sur le long terme- d'avoir une bonne vision d'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Dim 06 Mar 2016, 07:51

.


Dernière édition par Ivy le Mar 18 Oct 2016, 04:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Dim 06 Mar 2016, 07:52

J'ai aussi toujours au moins une vingtaine d'onglets ouvert.
Je pense que c'est dû à Ne.
D'ailleurs, ça m'arrive souvent de commencer quelque chose, de passer à autre chose à cause d'un "flash" (Ne) puis de finir la chose initiale quelques heures plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 808

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Dim 06 Mar 2016, 17:47

Ouais internet est quelque peu créé sur le modèle de l'intuition extravertie avec ses liens à foison et ses mots clefs reliés à l'infini. C'est même d'avantage Ne et Ti que Ne et Fi pour le coup. C'est un lieu confortable pour les personnes de ces types de personnalité, ce qui explique en partie leur présence importante sur le web, mais en même temps internet renforce les processus de perception et la dispersion au détriment même du jugement introverti. Il faut donc trouver un équilibre.

Pour les livres ou le cinéma c'est exactement ça. Je ne peux tout simplement plus arrêter un flux de pensées en mouvement. Une scène ou un passage va m'amener à porter un jugement, m'évoquer quelque chose, et me ramener vers une préoccupation du moment que j'ai de façon assez récurrente que je développe alors (on reste introverti hein^^). Et cela me distancie complètement de la lecture du livre ou de la vision du film dont je manque tout simplement un passage. Je peux même être en train de vraiment lire des lignes tout en pensant à autre chose, comme procédant à une lecture implicite ou inconsciente. A tous les coups il faut que je reprenne là où j'avais lâché parce que la partie ainsi parcourue n'est de toute façon pas dans ma conscience immédiate.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zabeaumu
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP mais je me soigne (ça marche pas)
Age : 49
Lieu : A l'Ouest (rien de nouveau)
Emploi : ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Inscription : 25/02/2016
Messages : 93

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Lun 07 Mar 2016, 09:36

Je me définirai comme une grosse lectrice.
Autrefois capable d'ingérer 2 à 3 bouquins par semaine dans mes grandes heures (voir plus quelques fois). Mais ça c'était avant Internet... C'est terriblement chronophage cet instrument. Et depuis que je navigue, le lis beaucoup plus de textes courts, mais traitant de sujets plus diversifiés. C'est je dirai une autre façon d'aborder la connaissance, plus vaste, plus synthétique et je crois que ça me convient.
Par contre j'ai une bibliothèque assez énorme, je pense pas loin de 1000 livres, je crois que je devrai un peu la dégraisser, mais je n'y arrive pas. J'adore le format papier (c'est pas hyper écolo ça, quoique!). J'aime prendre un beau livre, le feuilleter, je trouve ça très apaisant et sensuel. L'odeur du papier, le toucher velouté, le bruit délicat des pages que l'on tourne... (soupir). Bref.
Quand un livre me passionne, j'oublie tout ce qui est extérieur, il faut presque un tremblement de terre pour me faire bouger (ou l'envie de pisser Smile ). J'ai redécouvert le plaisir de la lecture, après un arrêt de 3 ans qui coïncide pour moi à la découverte d'Internet. Maintenant je mixe les 2, j'alterne, avec des moments privilégiés rien que pour moi un bon livre sur canapé, et des moments (plus nombreux) pour Internet.
Mon attention est captée différemment par un livre ou par le Net. Sur l'écran, le survole plus que je ne lis, je passe d'une chose à l'autre (mais pas plus de 3-4 onglets ouverts à la fois), j'ouvre je regarde (je lis ou non), puis je ferme, je ne reviens pas forcément dessus. Avec un livre, mon attention est captée totalement, je me plonge littéralement dedans. Je lis très vite et pourtant mon esprit peut vagabonder librement passant d'une idée à l'autre, puis revient au texte, et hop repart. La lecture papier est un moment rien qu'à moi pour me retrancher dans mon espace hyper protégé, dans mes pensées les plus intimes, celles que je ne partage pas, c'est mon jardin secret. La lecture m'aide à penser correctement, sans perdre trop le fil de la lecture, souvent je suis obligée de relire un passage, mais pas entièrement car mon esprit à quand même enregistré le gros des informations sans que j'y fasse attention. Quand je reprends un passage, j'ai une impression de déjà lu bien que mon esprit ai été ailleurs.
Pour l'attention à l'oral, j'ai aussi un truc : le dessin. dessiner m’aide à écouter, pendant les cours j'avais pris l'habitude de crayonner, mes cahiers étaient remplis de dessins, je ne prenais pas beaucoup de notes, ce qui me valait beaucoup de réflexion de la part des profs. Mais mon écoute est meilleure comme ça, et maintenant je fais pareil à mon taff, ils ont la réunionite aiguë, du coup je dessine et en même temps je suis très attentive, je suis souvent à intervenir sur un point de détail, à poser des questions...
L'attention est fugitive mais elle se dompte  Fouet  j'essaie mais c'est pas toujours simple  laughing

_______________________________________
L'anarchie pas le Chaos !

L’anarchie (du grec anarkhia, composé de an, préfixe privatif : absence de, et arkhê, hiérarchie, commandement) désigne la situation d’une société où il n’existe pas de chef, pas d’autorité unique, autrement dit où chaque sujet ne peut prétendre à un pouvoir sur l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gipet25
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 71
Lieu : pontarlier
Emploi : retraité
Inscription : 31/05/2015
Messages : 49

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 11:56

Cela fait une bonne cinquantaine d'années que j'ai arrêté de lire....
Et je ne peux que constater que les "vieux" autour de moi (SF notamment) et autres "intellos en général de gauche" lisant six bouquins par semaine, sont totalement incapables de "penser".
Personnellement, je lis la première page d'un roman (si je me force) et suis capable d'imaginer immédiatement le décor, de l'améliorer, de construire le début d'un scénario et de faire le roman tout seul ! Et pendant ce temps là, la copine qui m'a prêté le bouquin, cherche désespérément une idée à dégager du même roman.
Ce qui peut paraitre une "tare" de l'INTP à 20 ans devient, avec l'âge, une formidable capacité d'analyse et de compréhension.
Et comme je dis souvent aux intellos: la vie est bien trop courte pour passer son temps à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 12:18

Je ne comprends pas le propos, à part traiter les lecteurs d'abrutis et de démontrer ta supériorité intellectuelle. La pensée a besoin de structure pour se développer avec richesse et rigueur, et la structure peut se trouver par l'exploration de différents modes de pensée, notamment à travers la lecture, mais aussi à travers la discussion, le débat, les voyages, les rencontres. La pensée profonde ne peut se faire en autarcie, elle vient aussi en donnant de l'attention à ce que d'autres peuvent penser, ressentir, vivre et écrire.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 14:51

@gipet25 a écrit:
Cela fait une bonne cinquantaine d'années que j'ai arrêté de lire....
Et je ne peux que constater que les "vieux" autour de moi (SF notamment) et autres "intellos en général de gauche" lisant six bouquins par semaine, sont totalement incapables de "penser".
Personnellement, je lis la première page d'un roman (si je me force) et suis capable d'imaginer immédiatement le décor, de l'améliorer, de construire le début d'un scénario et de faire le roman tout seul ! Et pendant ce temps là, la copine qui m'a prêté le bouquin, cherche désespérément une idée à dégager du même roman.
Ce qui peut paraître une "tare" de l'INTP à 20 ans devient, avec l'âge, une formidable capacité d'analyse et de compréhension.
Et comme je dis souvent aux intellos: la vie est bien trop courte pour passer son temps à lire !

...Des romans, lire un roman c'est se soumettre au monde instauré par l'auteur, que ce soit par l'interprétation des situations, des émotions, des personnages ou encore la façon dont se conclut l’œuvre.

Bien que cela soit amené de façon très esthétique, profond ou avec un certain style, il n'y à rien
de pratique à y prendre, si ce n'est pour des conversations mondaines ou
pour le plaisir d'oublier son existence un instant.

La nature « imaginaire » de la chose l'empêche d'être utilisé dans la réalité, puis la
capacité à « saisir » la réalité du roman nécessite déjà d'en connaître les mécanismes.

Dans cet aspect le roman ne sert qu'a se remémorer de connaissances enfouies, délaissé, ignorée volontairement.

Ainsi, en ne lisant que du roman, l'on s'éloigne de la réalité et d'une possibilité d'élaborer une pensée plus ou moins personnelle, ce n'est pas si surprenant ce que tu rapporte gipet25.

C'est pour cela que les essais existent, l'absence de déguisement dans la présentation du point de vue
de l'auteur permet au lecteur de l'affronter de face, par des exemples et démonstrations de logique allant de la plus élémentaire à la plus complexe, par la confrontation de corps et de leurs logiques propres, c'est un sport de combat.

Dans un affrontement loyal et frontal, le vrai, le fort gagne toujours, la réalité le lui permet.

L'intérêt de la chose n'est évidemment pas de constater l'ignorance dont on fait preuve, mais bel et bien l'apprentissage du fort pour espérer le devenir soit même.


@Gipet25 a écrit:
la vie est bien trop courte pour passer son temps à lire !

Je ne suis pas d'accord, tes propos laissent penser que lire est une perte de temps, c'est faux, les livres sont le meilleur de ce que peuvent produire le génie humain, c'est le fruit de longues heures de travail, d'expériences.

J'en apprends plus sur ma nature profonde et celle des autres en lisant un essai qu'en discutant avec quelqu'un.

Puis il y à une certaine forme de respect envers les anciens qu'il me semble logique d'avoir, le fait qu'ils aient été là avant nous impliquent forcément qu'ils en savent plus que nous jusqu’à preuve du contraire.

Vouloir « vivre » sa vie immédiatement sous prétexte qu'elle soit courte, est la meilleure façon de la rendre plus éphémère et inutile au bien commun.
En s’appuyant sur nos prédécesseurs à travers les livres, l'on fait l'économie d'années d'expériences transformée en logique, d'ailleurs c'est assez effrayant de penser au nombre d'années "gagnées".

Cependant il existe une limite à ses expériences, se sont les sentiments et les instincts.

Exemple : reproduire une mélodie écrite sur un instrument

Bien que l'on sache intellectuellement la logique d'un principe, physiquement, il nous est nécessaire
d'expérimenter et d'appliquer pour convertir cette connaissance logique en connaissance instinctive/physique.

Et là, je te rejoins, la logique pure dénuée d'expérience physique est stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 15:59

Citation :
Bien que cela soit amené de façon très esthétique, profond ou avec un certain style, il n'y à rien
de pratique à y prendre, si ce n'est pour des conversations mondaines ou
pour le plaisir d'oublier son existence un instant.

La nature « imaginaire » de la chose l'empêche d'être utilisé dans la réalité, puis la
capacité à « saisir » la réalité du roman nécessite déjà d'en connaître les mécanismes.

Dans cet aspect le roman ne sert qu'a se remémorer de connaissances enfouies, délaissé, ignorée volontairement.

Si je suis assez d'accord avec ce que tu dis sur les essais, j'aimerais quand même apporter une nuance à ton avis sur les romans.
Oui on se soumet aux règles de l'auteur, à son univers, au récit qu'il nous soumet. Mais ce n'est pas que ça. D'un certain point de vue, nous sommes le juge, le roman à la main, et nous avons la possibilité d'accepter ou de refuser les dites règles du jeu, pour se laisser embarquer dans une histoire. C'est la même finalité que le jeu, qui dit "on fait semblant" avec des règles établies. Et notre psychisme en a besoin, cela fait partie de l'apprentissage. Se mettre dans les baskets de quelqu'un d'autre, évoluer depuis son point de vue, explorer d'autres univers, voilà l'intérêt. Partant de là, le roman bien écrit permet par l'exploration, l'apprentissage de règles, de mœurs, de façon de penser assez éloignées de la notre.

C'est comme ça que j'ai appris des choses sur la façon de construire une cathédrale, l'organisation d'une armée, le protocole en vigueur dans les cours royales des grands monarques européens de certaines époques, comment un évènement anodin peut impacter l'histoire... Mais aussi comment on peut penser le monde autrement, avec d'autres lois, dans d'autres sociétés humaines. Comment on peut anticiper l'avenir, ce que certains auteurs peuvent imaginer pour le futur. Je me suis retrouvée scotchée par certaines inventions ou théories de certains auteurs de SF, j'ai pu voyager dans l'espace, ou sous terre, sur des météores où l'humanité avait évoluée pour survivre.

Bref le roman, bien choisi, peut être un peu plus qu'une simple distraction.

Quant aux limites de son instinct ou de ses sentiments... Je ne vois pas les choses de la même manière. On peut explorer le monde aussi par le filtre sentiment. Qu'on lui accorde sa confiance ou non est un choix, c'est encore autre chose, mais c'est aussi un mode exploratoire.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 17:16

@sylphira a écrit:
Si je suis assez d'accord avec ce que tu dis sur les essais, j'aimerais quand même apporter une nuance à ton avis sur les romans.

J'ai conscience des nuances, les prendre en considération empêche d'avoir un avis tranché, les avis qui ne sont pas tranchés ne sont pas utilisables.

Par exemple si 9 hommes sur 10 sont A et qu' 1 homme sur 10 est B, il serait contre productif de dire que tout les hommes sont peut-être B. Et cela serait injuste envers les 9 autres.

L'analyse nécessite de décomposer, séparer la chose que l'on souhaite comprendre.
Évidement, si l'on souhaite séparer les membres d'un être un humain par exemple, celui-ci
mourra, mais sera analysable.
Entre quelque chose d'incomplet et le néant Haussement, un pis-aller est, je pense, préférable.

@sylphira a écrit:
Quant aux limites de son instinct ou de ses sentiments... Je ne vois pas les choses de la même manière. On peut explorer le monde aussi par le filtre sentiment. Qu'on lui accorde sa confiance ou non est un choix, c'est encore autre chose, mais c'est aussi un mode exploratoire.

Oui, je suis d'accord c'est possible d'explorer le monde par les sentiments et l'instinct, mais c'est apprécier le monde à la manière d'un chat ou d'un lapin.

Ce qui en soit n'est pas si mal, mais ce n'est pas quelque chose que je souhaite cultiver, la prise
de conscience des sentiments et instincts se trouvant à la source de la grandeur de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 17:51

Citation :
L'analyse nécessite de décomposer, séparer la chose que l'on souhaite comprendre.
Évidement, si l'on souhaite séparer les membres d'un être un humain par exemple, celui-ci
mourra, mais sera analysable.
Entre quelque chose d'incomplet et le néant Haussement, un pis-aller est, je pense, préférable.

Avis tranché 1 : au sujet des romans, tu dis de la merde. (Avis nuancé : "je ne suis pas d'accord". Ca a une autre gueule. Ca ne te remet pas en question. Je préfère.)
Avis tranché 2 : parce qu'on apprend aussi sur soi-même et le monde qui nous entoure en lisant des romans.
Avis tranché 3 : à travers l'essai ou le roman, on enrichit sa façon de penser, sa sensibilité. La sensibilité est importante. C'est ce qui nous permet de "vibrer" de différentes manières face à des évènements, de nous permettre de récolter des informations personnelles face au monde extérieur et de pouvoir établir une échelle interne de ce qui est bon, mauvais, qu'on veut, ne veut pas, etc.
Avis tranché 4 : les avis tranché net, c'est de la merde. Tout est nuance. Par exemple, on ne peut pas juger la vie d'un homme, son œuvre et l'empreinte qu'il laisse sur le monde seulement en noir et blanc. Ca demande... de la nuance. "Il a marqué la génération des 20-30 ans des années 80" est différent de "il a marqué l'humanité". Tout est nuance et contexte. Et l'analyse n'en est que plus profonde.

Citation :
la prise
de conscience des sentiments et instincts se trouvant à la source de la grandeur de l'homme.

Oui et donc l'exploration du monde par la raison et le sentiment se complètent.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1168

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 18:28

@Sylphira a écrit:
 
Avis tranché 4 : les avis tranché net, c'est de la merde.

Qu'est-ce qui différencie un avis tranché net d'un avis tranché tout court ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 18:38

@Guinea Pig a écrit:
@Sylphira a écrit:
 
Avis tranché 4 : les avis tranché net, c'est de la merde.  

Qu'est-ce qui différencie un avis tranché net d'un avis tranché tout court ?
Rien, c'est juste qu'au moment de l'écrire, dans ma tête j'avais l'image d'un couperet qui tranchait un membre tout net. Genre force brute et arbitraire. Du coup c'est sorti comme ça.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ? Sam 26 Mar 2016, 19:16

@sylphira a écrit:
Avis tranché 1 : au sujet des romans, tu dis de la merde. (Avis nuancé : "je ne suis pas d'accord". Ca a une autre gueule. Ca ne te remet pas en question. Je préfère.)

Désolé, je pensais qu'il était commun d'utiliser des arguments valable pour justifier un avis tranché, c'est ma faute.

Je serais curieux de savoir ce que tu y à appris dans ses romans  Réflexion intense ,
(Pour l'amour des probabilités randoms) dans un roman tu as % de chance de trouver:
-45 % nihilisme (type : procès Kafka, voyage au bout de la nuit Céline ou l'étranger camus)
-30 %Existentialisme (type : la peste camus, Zarathoustra Friedrich )
-25% Autres

Apprendre que l'existence n'a pas de sens ou que je suis le seul à pouvoir me construire, c'est
sur que je n'y avait jamais pensé avant.

@sylphira a écrit:
construire une cathédrale, l'organisation d'une armée, le protocole en vigueur dans les cours royales des grands monarques européens de certaines époques, comment un événement anodin peut impacter l'histoire…

A quel moment cela t'a été utile ? Tu me dira quand tu construira un cathédrale pour ton armée royale.

Bref, retour au sujet, les auteurs utilisent l'histoire pour enclindre le lecteur à adopter un point de vu, certes cela peut-être amené de façon très intelligente, complexe avec grande beauté, mais cela ne change pas le message l'idéologie initial (généralement utilisé évoqué plus haut), seule la méthode pour parvenir à délivrer cette idéologie est salutaire.

@sylphira a écrit:
Avis tranché 3 : à travers l'essai ou le roman, on enrichit sa façon de penser, sa sensibilité. La sensibilité est importante. C'est ce qui nous permet de "vibrer" de différentes manières face à des événements, de nous permettre de récolter des informations personnelles face au monde extérieur et de pouvoir établir une échelle interne de ce qui est bon, mauvais, qu'on veut, ne veut pas, etc.

Le sensibilité est une perception, la conscience est… Dodo la flemme de répéter

@sylphira a écrit:
Avis tranché 4 : les avis tranché net, c'est de la merde. Tout est nuance. Par exemple, on ne peut pas juger la vie d'un homme, son œuvre et l'empreinte qu'il laisse sur le monde seulement en noir et blanc. Ca demande... de la nuance. "Il a marqué la génération des 20-30 ans des années 80" est différent de "il a marqué l'humanité". Tout est nuance et contexte. Et l'analyse n'en est que plus profonde.


En tout cas, si par exemple un jour lambda, tu te retrouve face à un djihadiste armé décidé à tirer sur tout le monde ou faisant ça :
allahu akbar:
 


je te souhaite bien du courage pour lui dire que le monde est fait de nuances plutôt que de « trancher » et de fuir les coups de feux et explosions.  Lassé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP et perte de l'attention: d'autres en souffre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-