Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un typage quelque peu compliqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1596

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 14:44

Guinea Pig a écrit:
Luna a écrit:
... haineux des juifs et admiraient hitler, ils avaient le mérite de rechercher le dialogue et d'expliquer leur théorie ...

Luna a écrit:
Ca m'a beaucoup énervé ce refus au dialogue et de toute suite classer les gens dans une catégorie, ce qui m'a amené à prendre la défense de personnes racistes.

Quel courage, Luna !




Que veux tu, je défend toujours l'opprimé, la veuve et l'orphelin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSP
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1040

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 14:59

.

J'ai remarqué, Luna.

Ce que tu dis, Junko, ne contredit en rien d'être INTP... Même certains passages appuient cet aspect.

Par contre, tu parles de vengeance à un moment. Je trouve que ça sonne "F". ça peut sonner Fi. Comme le Fi meurtri d'un INTJ, par exemple. Une carence affective. Et qui chercherait à se venger à tout prix. (Sans forcément y arriver, juste une obsession en roue libre.) Ou même un Fi réprimé pour un ExTJ, c'est une autre piste...

Possible aussi pour l'INFP. Le coté victimaire. Mais, si c'tait le cas, tu serais un INFP plutôt froid et "calculateur".

En gros, j'ai pas d'opinion. Beauf rideau C'est confus ce que tu dis, désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 123

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 20:38

Au final, qu'est que cela va te donner savoir ton type ?
au lieu de perdre ton temps avec des trucs inutiles, pense a ton avenir et tes objectifs si un jour tu souhaites devenir quelqu'un dans cette société
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 20:56

Merci à tous pour vos réponses.  Smile

Obtearon a écrit:
Citation :
j'ai la possibilité de soit : sauver un ami, soit : sauver dix personnes, cependant je ne peux pas faire les deux, il est plus logique de sauver le cas où le plus d'individus sont mis en cause que de se focaliser sur nos propres préférences qui mènent à un résultat plus désastreux.
Je trouve que  l'idée du choix cornélien est un excellent exercice pour appréhender son fonctionnement.

Il y a d'autres  choix possibles ... Bon jeu  Very Happy.

Pour le sentiment :
la fonction F est un fonctionnement cognitif lié aux sentiments, ce qui donne l'image de quelqu'un de non rationnel, puisque tous ces choix sont guidés par ces sentiments. Sauf que la fonction F s'appelle aussi le feeling, ou aussi l'intelligence émotionnelle, c'est un jugement presque intuitif.



Citation :

Il s'agit du débat que je qualifierais idéologique, ceci englobe divers domaines tels que la philosophie et la politique par exemple. Entendre les idées d'un tel, qu'il écoute les nôtres, qu'on en discute et cherche à en tirer quelque chose, que chacun en apprenne. Un peu comme un dialogue socratique.

Ce que tu avances est intéressant. Les avis semblent assez divergents, au moins il y a matière à dialoguer et ça c'est succulent.
De mon ressenti, tu prends plaisir dans l'abstrait, je te vois bien N.

Citation :

Sinon, je te lis Junko, et je trouve que tes constructions de phrases sont carrées, fermées limite assez assertives.
Meme ressenti.

Citation :

Je situe d'abord le contexte :
j'ai tenté de faire le plus court possible même si c'est dur
lol, ci-après le lien qui m'est venu.
attention à l'effet barnum
https://mbti.forumactif.fr/t2262-les-differentes-faces-de-l-infj#57638

L'intelligence émotionnelle, je ne me suis jamais documenté sur ce sujet. Merci à toi c'est intéressant, j'irai voir dans de plus amples détails !

Oui je sais qu'il faut se méfier de l'effet Barnum somme toute assez présent dans le MBTI. Peut être que la difficulté de mon typage réside dans la complexité de l'INFJ que je pourrais être étant donné que ce type semble être le plus difficile à cerner. C'est une piste intéressante.


Sylphira a écrit:
Pas de ressenti INTJ ou ENTJ non plus, justement parce que tu es trop carré dans tes explications. ESTJ éventuellement, pour le côté conservateur, assertif, explicatif et ordonné. Le Ne tierce commence à chatouiller et te voilà le nez plongé dans des théories dont tu as envie de débattre pour confronter ce que tu entrevois à la vision des autres.

Très bien, c'est une bonne perspective bien que ESTJ m'étonne beaucoup.

Citation :
Plus jeune je fréquentais un forum où des personnes de gauche s'affrontaient régulièrement avec des néonazis. (je précise que je n'étais d'aucun camps)
Bien que je ne partageais pas du tout la vision de ces néonazis qui étaient racistes, haineux des juifs et admiraient hitler, ils avaient le mérite de rechercher le dialogue et d'expliquer leur théorie (personnellement, je peux concevoir qu'on soit raciste si ça n'entraîne pas une haine de ceux qui sont considérés inférieurs et une envie de les réduire en esclavage), alors qu'en face c'était un mur.
Les personnes de gauche qui se paraient de toutes les qualités morales, n'étaient pourtant pas du tout ouvertes au dialogue et elles insultaient très facilement, menacé également.
De l'extérieur, elles donnaient l'impression d'être dans le politiquement correcte et de ne plus réfléchir par elles-même.
Ca m'a beaucoup énervé ce refus au dialogue et de toute suite classer les gens dans une catégorie, ce qui m'a amené à prendre la défense de personnes racistes.

Je vois totalement où tu veux en venir et j'ai le même point de vue. Il est vrai que les propos de certains peuvent paraître choquants au premier abord, surtout qu'en France on est pas mal à cheval sur ça, mais si on se plonge dans le fond on peut aisément comprendre leurs perspectives. Je ne suis pour aucune censure, pour moi on a le droit de dire qu'on adhère à l’idéologie Hitlérienne, ça ne mérite pas la prison ou autres condamnations puisque ça ne reste que des idées qui ont le mérite d'être défendues. En revanche si quelqu'un tue au nom d'Hitler ou de n'importe qui d'autre bien sûr qu'il doit être sanctionné, c'est simplement du bon sens. Rien n'est manichéen, même dans ce qu'on nous a présenté depuis toujours comme le pire contient en réalité du bon.

Ces gens-là ne pensent pas par eux-même, ils sont les fruits de leur époque. Après c'est un grand débat que de savoir si le libre arbitre existe ou non.

Pour ce qui est de mettre les gens dans des catégories, j'y reviendrai plus tard en répondant au post de dorloth.

Il n'est pas un outrage que de prendre la défense de personnes racistes, si ceux-ci ont des arguments solides et que leurs opposants n'ont rien il est normal se tourner vers ce qui contient le plus de bon sens. Aujourd'hui le terme "raciste" est diabolisé à souhait, moi-même je peux être considéré comme tel par beaucoup. Je considère qu'il y a des races et n'ai pas peur d'utiliser ce terme qui demeure banni en France pour évoquer les hommes (une ethnie désigne : Groupement humain qui possède une structure familiale, économique et sociale homogène, et dont l'unité repose sur une communauté de langue, de culture et de conscience de groupe., ce qui diffère du concept de race, il y a par exemple une multitudes d'ethnies en Afrique), cependant je ne les considère pas comme inégales ; il est évident que les civilisations asiatiques et blanches ont accomplies plus de choses que les civilisations noires, c'est une réalité.

Mais il est nécessaire de bien comprendre une nuance :
Les individus ne se réduisent pas à leur race, la race n'est qu'une petite composante qui n'est même pas importante.
On met un noir et un blanc côte-à-côte, les clichés voudraient que le noir court plus vite et danse mieux tandis que le blanc a des connaissances en sciences et en philosophie, or il n'en est rien et ça c'est de la discrimination. Le noir peut être plus intellectuellement riche que le blanc et ce dernier meilleur en sport, il existe autant de cas que d'individus et il est extrêmement réducteur que de réduire les gens selon leur origine, c'est ça que la bien-pensance a du mal à comprendre, j'en reparlerais un peu plus loin.


Citation :
Ca m'a rappelé la vie réelle qui est encore pire en ce qui concerne tout ce qui est impolitiquement correcte qui est devenu une véritable dictature de nos jours, comme tu le dit.
En ce qui concerne le féminisme actuel, il est de plus en plus critiqué. Ne crois pas que tu es un cas isolé. Toutes les femmes (et parfois hommes), qui ont crié au sexisme à tout vas, qui se sont positionné en victime permanent, qui ont défendu seulement les droits des femmes, qui ont instauré la parité homme-femme ont beaucoup désservi la cause pour laquelle ils se battaient.

Je trouve également que l'idéologie actuelle qui consiste à rejeter tout ce qui provient du passé et à promouvoir ce qui est moderne, débile.

En ce qui concerne le mondialisme, il est très utile actuellement, mais je suis également contre une uniformisation culturelle. Il n'y a plus aucun intérêt à ce qu'on se ressemble tous (hormis éviter les guerres), et ça produit un appauvrissement culturel, après je ne suis pas calée en politique ni en économie.

Entièrement d'accord sur tous les points soulevés.
Idem, je ne suis pas calé en politique mais je m'y intéresse tout de même, c'est normal je suis encore jeune. Dire que j'en suis expert serait orgueilleux et relèverait du mensonge. J'adore en discuter et ne demande qu'à en apprendre !
Comme disait Charlie Chaplin : « C’est ce que nous sommes tous, des amateurs, on ne vit jamais assez longtemps pour être autre chose. »

Citation :
Sinon, ce que tu viens de dire ne permet pas de te typer, je m'attendais à ce que tu donnes des valeurs comme une recherche de stabilité, d'organisation de la société ect, mais bon, ça n'aurait pas permis de typer avec précision non plus.
Tu semble en tout les cas beaucoup être réac à ton environnement.

Aucun problème, je comprends que ça soit difficile. Wink


dorloth a écrit:
Bonjour,

Je vois pas de TJ chez toi (ici du moins)
Tu n'argumentes pas vraiment tu expliques davantage tes conclusions et sentiments personnels.

Le fil conducteur est inexistant, tu exprimes bien ce qui te viens en tête mais peut on parler de "politique" comme tu l'annoncais :

Oui je n'ai pas une approche très organisée, j'écris un peu au fil de la plume, je préfère l'improvisation qu'une approche réellement méthodique, bien que ça m'arrive d'en faire. Smile

Citation :
Il est par ailleurs important de noter que je ne suis pas un "Français de souche", j'ai une moitié de ma famille Portugaise, ce qui m'a valu d'être victime de racisme et source de certains de mes harcèlements, si bien par des Français que par des étrangers, les deux sont coupables.
Citation :
Pourquoi nous parles tu de ça ? Je ne suis pas certain de son intérêt.

Il est vrai que je n'ai pas été assez explicite.
Tout t'abord c'est pour montrer que ce qu'on pourrait considérer comme du repli du soi n'est pas une haine raciale causée par les tords que j'ai pu subir d'étrangers, il serait idiot de penser que si on subit du harcèlement de la part d'étrangers on doit demeurer raciste. C'est toujours une précision à faire car les gens peuvent rapidement rebondir là-dessus.
C'est également pour dénoncer l’hypocrisie de la bien-pensance, il faut savoir que bon nombre de ces personnes-là ont débutées leurs moqueries à mon égard quand elles ont apprit que j'étais d'origine Portugaise, avec tous les clichés qui vont avec, si c'était pondéré ça serait bon enfant mais quand ça se fait sur la longueur et la répétition ça devient de la malfaisance dénuée de sympathie et saupoudrée de mépris. J'ai même entendu à deux reprises un "Je n'aime pas les Portugais" de la part de personnes dites "tolérantes" lorsque je leur avouais mes racines (il faut dire qu'ils me les demandaient, mon nom et prénom ne sont pas très Frenchies), ça relève de l'aberration ! Entendre des choses pareilles de la part d'individus prônant sans cesse la diversité révèle leur vraie nature, ils sont contre le racisme des noirs, mais si ils ont affaire un à blanc d'une autre ethnie, tant pis on peut se le permettre.

Ça me permet de revenir sur ce que je disais précédemment à Luna, ces gens-là mettent les individus dans des catégories.
Pour eux, les noirs sont discriminés, non ; des noirs sont discriminés, comme des blancs sont discriminés, comme des asiatiques sont discriminés - chacune de ces appartenances possèdent des individus discriminés comme non-discriminés. Il y a plein de noirs qui ont une très bonne situation financière et sociale et c'est tout ce qu'on peut leur souhaiter. C'est une vision bien trop manichéenne que de réduire les individus à leur race, on pourrait même considérer cela comme le véritable racisme, un racisme dissimulé où même les racistes en question s'ignorent.


Citation :
Chacun son point de vue, je suis d'accord que mourir à 35 ans, crever de faim et ne pas avoir l'électricité avaient un certain charme. (Dans la série Downtown Abbey, la grand mère utilise tes arguments, contre l'arrivée de l'électricité.)

J'ai bien conscience que c'est toujours difficile de prendre du recul sur notre époque. Nous vivons tout de même une période très importante au niveau des technologies qui a un impact décisif sur les événements du monde entier.
Il y a toujours des zones où ceci arrive, bien entendu que le progrès a pour but d'améliorer notre confort de vie, mais si trop poussé celui-ci peut créer un inconfort et défier l'éthique. Tout est une question de juste milieu.

Citation :
J'aimerais revenir sur le sujet principal. Estimes tu qu'une idéologie politique passe en premier lieu par le refus du progressisme, puis ensuite par le féminisme ?

Non pas par un refus mais par une gestion minutieuse visant à ne pas tomber dans l'aberration, le féminisme n'est qu'un composant de progressisme, au même titre que la fixation sur le racisme, par exemple. Cette fixation sur le progrès conduit inévitablement à des dérives demeurant pour moins stupides, par exemple le cas du King's College où les bustes de fondateurs blancs « intimident les minorités ethniques » ont été enlevés car ils instaurent un climat « aliénant » : https://francais.rt.com/international/41070-kings-college-va-oter-bustes-intimident-minorit%C3%A9s-ethniques

Citation :
Comment peux tu penser cela en France ? L'humanité est historiquement contre le progrès.
On parle de galilée ? Du recul de la médecine, des multiples combats idéologiques contre le progrès technologique/médical/scientifique etc ?

Aujourd'hui, nous ne torturons plus les savants qui font du "progrès", je t'accorde cette évolution que tu peux décrier.

Je ne dis pas que nous devons torturer les savants qui œuvrent pour leurs recherches, simplement de ne pas sans cesse penser de manière scientifique, il est clair que cette pensée permet d'atteindre des résultats concrets et réels mais qui peuvent heurter la condition humaine : le transhumanisme par exemple, qui, certes, peut s'avérer nécessaire pour des personnes dans le besoin, mais si utilisé de manière excessive visant à dépasser les limites de d'homme cela conduit à une dénaturalisation.
Autre exemple ; la modification génétique, c'est certes très intéressant et peu apporter beaucoup de bien mais celle-ci est utilisée pour sélectionné les gènes avant la naissance afin de créer un enfant selon nos critères ceci devient un eugénisme. C'est pareil pour le cas de l'avortement ; outre le débat de savoir si l'être est vivant ou non une utilisation trop courante de cette pratique conduit à un eugénisme ; on avorte d'abord les trisomiques, ensuite dans 30 ans ça sera ceux qui sont destinés à avoir du diabète ou autre maladie incurable, dans 60 ans ça sera ceux qui seront atteints de problèmes de vue qui seront avortés, dans 120 ans on avortera ceux qui ne correspondent à pas certains critiques physiques ou mentaux (plus de bas Q.I par exemple).
Je vulgarise bien entendu, mais je pense que tu vois l'idée.


Citation :
Il est, encore aujourd'hui (moins qu'autrefois) difficile d'évoluer et de "progresser" l'humain étant par nature peureux de l'inconnu, et évitera donc généralement d'évoluer pour maintenir le statut quo.
On peut le voir en entreprise, dans la société et/ou en groupe.

"Ca a toujours marché, pourquoi chercher à améliorer."

Tu prends par choix idéologique, la logique à l'envers.  
Le progrès n'étrangle pas les gens, c'est plutôt les peureux qui étranglent les entreprenants.
"On voit un génie, à la troupe d'imbélices tentant de le faire taire." est une citation que j'aime beaucoup.

J'en ai bien conscience.


Citation :
Avec un sujet d'actualité :
Alors oui, c'est effectivement scandaleux de vacciner ses enfants, ce faux progrès obligatoire qui va réduire les morts mais m'imposer un choix, que ma grand-mère ne faisait pas je suis outré.

Il est nécessaire d'effectuer certains vaccins sur les enfants il est vrai, mais ceci ne doit pas tomber dans l'aberration. Avec trois vaccins le taux de mortalité infantile est déjà quasi inexistant en France, ce sont un cas sur des milliers, alors changer subitement la donne en en proposant onze me paraît un peu démesuré.



Citation :
Tu as jeté ca la, tellement surprenant que je ne l'ai même pas vu à la première lecture.
Il y a encore des gens qui pensent que l'éducation est neutre ?

Ohh oui je peux te garantir qu'il en a. Je ne saurais dire la proportion exacte mais une très grande partie des gens n'en savent rien.
Même là où j'étais, aucun ne contredisait les dires du professeur, au contraire ils y adhéraient pleinement en prenant la parole. Je pensais que certains en avaient conscience mais se taisaient, dans un élan de courage en mettant de côté ma timidité j'ai "fait affront" sur certains moments afin de voir si certains sortaient du lot, je n'ai jamais été suivi par ne serait-ce qu'un seul autre élève.
C'est le genre à manifester dans la foule mais lorsqu'il doivent se dresser contre vents et marées ils la bouclent. Pas de combats trop difficiles pour eux.



Citation :
Anti mondialisation pour une sauvegarde culturelle, je ne l'avais jamais lu.
Pourquoi pas, ca ne me choque que moyennement, mais plutôt qu'argumenter sur ce sujet je vais me contenter de parler de la vraie raison de la mondialisation.

C'est son facteur de croissance et de création de richesse, par un effet de spécialisation et de division du travail.  Suite à la mondialisation, le confort de vie de nos sociétés occidentales a explosé. (est ce bien partagé n'est pas le sujet.)

Es tu prêt à sacrifier ce confort, et demandes tu à tous les humains autour de toi de sacrifier volontiers leur confort de vie ?
La fermeture des frontières amènera, économiquement, un appauvrissement (au minimum temporaire et probablement permanent) de la population.

C'est ça le problème, on en dépend maintenant trop. Je ne suis pas pour une fermeture totale des frontières, bien qu'elles soient régulées on doit maintenant quelques échanges avec les autres pays. Le soucis est que tout vient à s'uniformiser ; dans les divers pays d'Europe on retrouve les mêmes enseignes de nourritures, de technologies, de divertissements ; "l'Américanisation" fait que les pays se ressemblent de plus en plus, il n'y a pas une sensation de dépaysement dans les pays limitrophes alors les cultures sont pourtant amplement différentes, si on veut sentir un dépaysement nous sommes forcés de partir loin. Toute l'Europe tend à devenir uniforme, et le pire c'est que nous en sommes désormais dépendants.


Citation :
Je l'ai déjà dit, mais n'est ce pas toi ici qui refusent aux gens d'agir différemment de toi et de nos ancêtres ?
Au final, n'es tu juste pas dégouté d'être du coté des perdants idéologiquement ?
Refuser d'avancer est un choix, mais je trouve assez honteux de refuser aux autres d'avancer, ou de pleurer la mise en arrière que provoque cet arrêt.

Je ne force et j'invite personne à agir ainsi, ils font ce que bon leur semble. Au contraire la diversité est une richesse je suis le premier à le dire, cette unicité se perd indéniablement.
La notion d'avancée n'est la même pour personne.
Ça n'est pas aussi manichéen que ça ; il n'y a pas des vainqueurs et des vaincus. Certains ont pu bénéficier de la mondialisation pour réussir leur vie via une entreprise qui a fonctionné et a pu s'étendre dans les autres pays, mais il n'y a pas de perdants idéologiquement, ce n'est pas un choix cornélien ; il y a autant d'opinions que d'individus. Ce n'est pas "progressistes vs. traditionalistes", il y a beaucoup plus de nuances que ça.


Citation :
Les massacres d'aujourd'hui sont faits par les sociétés conservatrices.

Il est vrai, mais j'évoque les possibilités liées à l'avenir ; une société technologiquement révolutionnaire peut massacrer ses individus implicitement par le biais de l'eugénisme via sélection génétique minutieuse, certes ce n'est pas un bain de sang effectué par des barbares. C'est bien plus vicieux que ça. C'est au contraire un environnement très froid, stérile et immaculé.


Citation :
(Saches qu'il existe un discord de discussion, si tu souhaites discuter de ce genre de choses plus "simplement". Il s'obtient en demande par mp, ou un second discord sur les posts d'agora Wink. )

Ps : pour moi tu es INFP ou INTP.

Compris ! En tout cas je ne pense pas venir tout de suite, je suis quelqu'un d'assez timide à l'oral, héhé...  silly


Guinea Pig a écrit:
.

J'ai remarqué, Luna.

Ce que tu dis, Junko, ne contredit en rien d'être INTP... Même certains passages appuient cet aspect.

Par contre, tu parles de vengeance à un moment. Je trouve que ça sonne "F". ça peut sonner Fi. Comme le Fi meurtri d'un INTJ, par exemple. Une carence affective. Et qui chercherait à se venger à tout prix. (Sans forcément y arriver, juste une obsession en roue libre.) Ou même un Fi réprimé pour un ExTJ, c'est une autre piste...

Possible aussi pour l'INFP. Le coté victimaire. Mais, si c'tait le cas, tu serais un INFP plutôt froid et "calculateur".

En gros, j'ai pas d'opinion. Beauf rideau C'est confus ce que tu dis, désolé.

Pas de problème je comprends.  Very Happy

Donc au final le plus probable serait INTP/INFP, peut être INFJ également. Au moins on arrive à cerner quelque chose.


Zaki a écrit:
Au final, qu'est que cela va te donner savoir ton type ?
au lieu de perdre ton temps avec des trucs inutiles, pense a ton avenir et tes objectifs si un jour tu souhaites devenir quelqu'un dans cette société

Je ne perds pas mon temps, tout peut être considéré comme une perte de temps si on est dans cette optique, et penser à mon avenir ne le fera pas se concrétiser. Les périodes de vacances ont pour but de décompresser un peu. Mon avenir se fera en travaillant quand il faut, pas par la pensée dans une période qui n'y est pas destinée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1813

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Ven 21 Juil 2017, 09:13

Citation :
Compris ! En tout cas je ne pense pas venir tout de suite, je suis quelqu'un d'assez timide à l'oral, héhé... silly
C'est à l'écrit (du moins on l'utilise ainsi) mais aucun soucis.


_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1596

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Ven 21 Juil 2017, 10:54

En fait pour moi Junko, tu es INFP.
Si tu lis les stéréotypes sur les INFP normal que tu ne t'y reconnaisse pas si tu les imagines tous bisounours et incapables d'être objectifs.
Il y en a au contraire beaucoup qui sont loin d"être sympas.
En ce qui concerne l'objectivité (au passage personne ne l'est jamais complètement, nous avons tous une histoire ect), un INFP peut très bien l'être. Ses valeurs sont plus une sorte de guide de vie, un objectif à atteindre, une manière de voir le monde.
Si tes valeurs sont de valoriser la raison et de faire taire ta subjectivité tu peux te reconnaître dans un profil rationnel, mais ne sens-tu pas une lutte avec ton fonctionnement naturel ?
Comme tu l'expliquais au début, ne déteste-tu pas chez les autres les prises de décisions basées sur des sentiments ?
N'est-ce pas parce que tu le refoules chez toi ?

Puisque ta perception de toi même est brouillée par l'utilisation de ton Te (si tu es bien INFP), tu devrais lire ces deux fonctions et imaginer leur interaction, ce que ça pourrait donner sur toi, voir si ça colle avec ta personnalité actuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 123

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Ven 21 Juil 2017, 11:32

La honte putain, être infp, pauvre lui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP 6w7 BPL *
Age : 28
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1767

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Ven 21 Juil 2017, 19:56

Oui je donne de l'ESTJ, mais c'est vraiment au feeling. Ceci dit, ne te projette pas dans un type a ou b, laisse venir. Récolte des infos, laisse les décanter tranquillement. Si tu as du Ti, ou du Ni ça te serait utile. Si c'est un ressenti Fi, il faut de toute façon que tu trouves l'utilité in-fine à cette "quête" avant qu'elle ne devienne obsessive. Et si tu es un "feeler" tu auras de toute façon besoin de temps avant de déterminer si c'est la carapace-persona qui parle (celle que tu endosses dans le monde extérieur pour ne pas être blessé) ou ton "vrai toi".

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Ven 21 Juil 2017, 23:59

Luna a écrit:
En fait pour moi Junko, tu es INFP.
Si tu lis les stéréotypes sur les INFP normal que tu ne t'y reconnaisse pas si tu les imagines tous bisounours et incapables d'être objectifs.
Il y en a au contraire beaucoup qui sont loin d"être sympas.
En ce qui concerne l'objectivité (au passage personne ne l'est jamais complètement, nous avons tous une histoire ect), un INFP peut très bien l'être. Ses valeurs sont plus une sorte de guide de vie, un objectif à atteindre, une manière de voir le monde.
Si tes valeurs sont de valoriser la raison et de faire taire ta subjectivité tu peux te reconnaître dans un profil rationnel, mais ne sens-tu pas une lutte avec ton fonctionnement naturel ?

Je comprends, ce sont en effet mes "valeurs", ce que je considère comme très important. Cependant je ne saurais dire si ça me fait plus penché du côté F ni même si c'est lutte contre mon fonctionnement naturel, je ne pense pas mais c'est en effet possible.

Mes objectifs changent souvent, je n'ai pas de guide de vie particulier. J'ai une manière de voir le monde elle aussi changeante, je change très souvent d'état d'esprit et demeure plutôt sensible à certaines émotions, même si je n'aime pas particulièrement ça. Il y a une certaine instabilité.

Comme je l'ai dit plus tôt, je suis très enclin à la déprime, si on peut ainsi dire une mélancolie constante. Il arrive que des événements augmentent mon bonheur mais c'est extrêmement "intérieur" comme procédé, ça va beaucoup bouger en moi mais rien de bien visible en extérieur. Il y a également une montagne russe émotionnelle ; être heureux dû à un événement et être déprimé quelques temps après. Quand quelque chose de bien m'arrive j'ai tendance à le cacher même si il n'y a personne pour me voir, j'ai cru comprendre que c'était une caractéristique présente à la fois chez l'INFP et l'INTP que de cacher ses émotions aux autres et à soi-même.

Je pense que je possède à la fois du rationnel et de l'idéalisme ; j'aimerai que le monde soit différent, il ne me plaît pas tel qu'il est, hélas on doit faire avec car le changer est extrêmement compliqué.

Citation :
Comme tu l'expliquais au début, ne déteste-tu pas chez les autres les prises de décisions basées sur des sentiments ?
N'est-ce pas parce que tu le refoules chez toi ?

Et bien... je crois que tu as raison... Disons que les sentiments m'ont beaucoup déçu par le passé et causé du tort... D'où le fait que je considère qu'il est nécessaire de les écarter. J'ai du mal à me détacher d'une personne que j'ai aimé, je sais bien que il est plus adéquat de passer à autre chose mais j'ai beaucoup de mal.
J'en ai eu une mauvaise expérience et ça a dû impacté mon inconscient de manière à les repousser.

Je sais qu'une insuffisance de Fe conduit à un excès de logique, c'est précisément que je dois avoir.

Tu as soulevé un point très intéressant. Smile

(Je me rends compte que j'écris beaucoup de "je dois avoir" "je pense que" "je crois que" ; je suis plein de doutes.)


Citation :
Puisque ta perception de toi même est brouillée par l'utilisation de ton Te (si tu es bien INFP), tu devrais lire ces deux fonctions et imaginer leur interaction, ce que ça pourrait donner sur toi, voir si ça colle avec ta personnalité actuelle.

C'est fort possible, mon Te me fait avoir des avis tranchés et des critiques parfois un peu froides et inflexibles. Également la volonté d'une logique profonde.

Cela dit ce n'est pas récent, j'ai toujours été réservé, froid et "calculateur" depuis tout petit, même si mes expériences ont pu troubler certaines fonctions elles demeuraient tout de même présentes, en un peu moins accentuées.


Sylphira a écrit:
Oui je donne de l'ESTJ, mais c'est vraiment au feeling. Ceci dit, ne te projette pas dans un type a ou b, laisse venir. Récolte des infos, laisse les décanter tranquillement. Si tu as du Ti, ou du Ni ça te serait utile. Si c'est un ressenti Fi, il faut de toute façon que tu trouves l'utilité in-fine à cette "quête" avant qu'elle ne devienne obsessive. Et si tu es un "feeler" tu auras de toute façon besoin de temps avant de déterminer si c'est la carapace-persona qui parle (celle que tu endosses dans le monde extérieur pour ne pas être blessé) ou ton "vrai toi".

Le fait que tu penses ESTJ au premier abord pourrait être lié à mon ombre. Cependant je ne me sens vraiment pas ainsi, surtout être ESxx ne me correspond pas vraiment.

Je laisse les choses venir oui, cette quête ne deviendra pas obsessive il n'y a pas de problèmes là-dessus.

Le chemin est tortueux et plein d'incertitudes, je n'aime pas être dans cet état d'esprit mais il est sans doute nécessaire.

Des points importants ont été soulevés par Luna, qui, je pense, aident profondément à la recherche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1596

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Sam 22 Juil 2017, 17:37

Junko a écrit:


Je comprends, ce sont en effet mes "valeurs", ce que je considère comme très important. Cependant je ne saurais dire si ça me fait plus penché du côté F ni même si c'est lutte contre mon fonctionnement naturel, je ne pense pas mais c'est en effet possible.

Mes objectifs changent souvent, je n'ai pas de guide de vie particulier. J'ai une manière de voir le monde elle aussi changeante, je change très souvent d'état d'esprit et demeure plutôt sensible à certaines émotions, même si je n'aime pas particulièrement ça. Il y a une certaine instabilité.

Comme je l'ai dit plus tôt, je suis très enclin à la déprime, si on peut ainsi dire une mélancolie constante. Il arrive que des événements augmentent mon bonheur mais c'est extrêmement "intérieur" comme procédé, ça va beaucoup bouger en moi mais rien de bien visible en extérieur. Il y a également une montagne russe émotionnelle ; être heureux dû à un événement et être déprimé quelques temps après. Quand quelque chose de bien m'arrive j'ai tendance à le cacher même si il n'y a personne pour me voir, j'ai cru comprendre que c'était une caractéristique présente à la fois chez l'INFP et l'INTP que de cacher ses émotions aux autres et à soi-même.

Je pense que je possède à la fois du rationnel et de l'idéalisme ; j'aimerai que le monde soit différent, il ne me plaît pas tel qu'il est, hélas on doit faire avec car le changer est extrêmement compliqué.

Citation :
Comme tu l'expliquais au début, ne déteste-tu pas chez les autres les prises de décisions basées sur des sentiments ?
N'est-ce pas parce que tu le refoules chez toi ?

Et bien... je crois que tu as raison... Disons que les sentiments m'ont beaucoup déçu par le passé et causé du tort... D'où le fait que je considère qu'il est nécessaire de les écarter. J'ai du mal à me détacher d'une personne que j'ai aimé, je sais bien que il est plus adéquat de passer à autre chose mais j'ai beaucoup de mal.
J'en ai eu une mauvaise expérience et ça a dû impacté mon inconscient de manière à les repousser.

Je sais qu'une insuffisance de Fe conduit à un excès de logique, c'est précisément que je dois avoir.

Tu as soulevé un point très intéressant.  Smile

(Je me rends compte que j'écris beaucoup de "je dois avoir" "je pense que" "je crois que" ; je suis plein de doutes.)


Citation :
Puisque ta perception de toi même est brouillée par l'utilisation de ton Te (si tu es bien INFP), tu devrais lire ces deux fonctions et imaginer leur interaction, ce que ça pourrait donner sur toi, voir si ça colle avec ta personnalité actuelle.

C'est fort possible, mon Te me fait avoir des avis tranchés et des critiques parfois un peu froides et inflexibles. Également la volonté d'une logique profonde.

Cela dit ce n'est pas récent, j'ai toujours été réservé, froid et "calculateur" depuis tout petit, même si mes expériences ont pu troubler certaines fonctions elles demeuraient tout de même présentes, en un peu moins accentuées.


Merci, même si je n'ai rien dit d'exceptionnel Smile

Sinon, je pense aussi que c'est l'utilisation de ton Te qui te fait avoir des avis tranchées et qui peut donner l'impression que tu as des idées carrés alors qu'à côté tu doutes beaucoup.

Voir le tableau sur l'utilisation des fonctions Te et Ti :



Te reconnais-tu à la fois dans l'insuffisance et l'excès ? Un INFP peut jongler entre les deux. (une fonction mal maîtrisée peut apparaître comme caricaturale)

Sinon, en ce qui concerne la mélancolie ce n'est pas rare que les INFP le soient. La fonction Si en tertiaire peut rendre mélancolique et nostalgique (exemple avec la madeleine de Proust ---) INFP).
L'INFP peut beaucoup se projeter dans le futur via son Ne ou au contraire vivre dans le passé et ressasser via son Si.
Le spleen de Baudelaire ---) INFP aussi.
La période romantique en art (beaucoup de mélancolie, de solitude) ----) INFP.

Sinon ta réserve et froideur apparente n'est pas forcément signe d'un profil T, mais peut-être signe d'une protection contre l'extérieur. Tout comme tu expliques que tu passe rapidement d'une émotion à une autre, ça montre de la sensibilité chez toi.
Je connais beaucoup de T qui ne sont pas froids et réservés car ils n'ont pas peur de se prendre des "coups".

Sinon, le côté calculateur colle bien avec l'utilisation de Te. (mais les TJ sont loin d'être les seuls à l'être)

Sinon pour moi, la difficulté que tu peux ressentir à te détacher de personnes qui te sont chères, c'est plus du F, mais bon je suis peut-être dans le cliché du T.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Lun 24 Juil 2017, 18:26

Luna a écrit:
Junko a écrit:


Je comprends, ce sont en effet mes "valeurs", ce que je considère comme très important. Cependant je ne saurais dire si ça me fait plus penché du côté F ni même si c'est lutte contre mon fonctionnement naturel, je ne pense pas mais c'est en effet possible.

Mes objectifs changent souvent, je n'ai pas de guide de vie particulier. J'ai une manière de voir le monde elle aussi changeante, je change très souvent d'état d'esprit et demeure plutôt sensible à certaines émotions, même si je n'aime pas particulièrement ça. Il y a une certaine instabilité.

Comme je l'ai dit plus tôt, je suis très enclin à la déprime, si on peut ainsi dire une mélancolie constante. Il arrive que des événements augmentent mon bonheur mais c'est extrêmement "intérieur" comme procédé, ça va beaucoup bouger en moi mais rien de bien visible en extérieur. Il y a également une montagne russe émotionnelle ; être heureux dû à un événement et être déprimé quelques temps après. Quand quelque chose de bien m'arrive j'ai tendance à le cacher même si il n'y a personne pour me voir, j'ai cru comprendre que c'était une caractéristique présente à la fois chez l'INFP et l'INTP que de cacher ses émotions aux autres et à soi-même.

Je pense que je possède à la fois du rationnel et de l'idéalisme ; j'aimerai que le monde soit différent, il ne me plaît pas tel qu'il est, hélas on doit faire avec car le changer est extrêmement compliqué.

Citation :
Comme tu l'expliquais au début, ne déteste-tu pas chez les autres les prises de décisions basées sur des sentiments ?
N'est-ce pas parce que tu le refoules chez toi ?

Et bien... je crois que tu as raison... Disons que les sentiments m'ont beaucoup déçu par le passé et causé du tort... D'où le fait que je considère qu'il est nécessaire de les écarter. J'ai du mal à me détacher d'une personne que j'ai aimé, je sais bien que il est plus adéquat de passer à autre chose mais j'ai beaucoup de mal.
J'en ai eu une mauvaise expérience et ça a dû impacté mon inconscient de manière à les repousser.

Je sais qu'une insuffisance de Fe conduit à un excès de logique, c'est précisément que je dois avoir.

Tu as soulevé un point très intéressant.  Smile

(Je me rends compte que j'écris beaucoup de "je dois avoir" "je pense que" "je crois que" ; je suis plein de doutes.)


Citation :
Puisque ta perception de toi même est brouillée par l'utilisation de ton Te (si tu es bien INFP), tu devrais lire ces deux fonctions et imaginer leur interaction, ce que ça pourrait donner sur toi, voir si ça colle avec ta personnalité actuelle.

C'est fort possible, mon Te me fait avoir des avis tranchés et des critiques parfois un peu froides et inflexibles. Également la volonté d'une logique profonde.

Cela dit ce n'est pas récent, j'ai toujours été réservé, froid et "calculateur" depuis tout petit, même si mes expériences ont pu troubler certaines fonctions elles demeuraient tout de même présentes, en un peu moins accentuées.


Merci, même si je n'ai rien dit d'exceptionnel Smile

Sinon, je pense aussi que c'est l'utilisation de ton Te qui te fait avoir des avis tranchées et qui peut donner l'impression que tu as des idées carrés alors qu'à côté tu doutes beaucoup.

Voir le tableau sur l'utilisation des fonctions Te et Ti :



Te reconnais-tu à la fois dans l'insuffisance et l'excès ? Un INFP peut jongler entre les deux. (une fonction mal maîtrisée peut apparaître comme caricaturale)

Sinon, en ce qui concerne la mélancolie ce n'est pas rare que les INFP le soient. La fonction Si en tertiaire peut rendre mélancolique et nostalgique (exemple avec la madeleine de Proust ---) INFP).
L'INFP peut beaucoup se projeter dans le futur via son Ne ou au contraire vivre dans le passé et ressasser via son Si.
Le spleen de Baudelaire ---) INFP aussi.
La période romantique en art (beaucoup de mélancolie, de solitude) ----) INFP.

Sinon ta réserve et froideur apparente n'est pas forcément signe d'un profil T, mais peut-être signe d'une protection contre l'extérieur. Tout comme tu expliques que tu passe rapidement d'une émotion à une autre, ça montre de la sensibilité chez toi.
Je connais beaucoup de T qui ne sont pas froids et réservés car ils n'ont pas peur de se prendre des "coups".

Sinon, le côté calculateur colle bien avec l'utilisation de Te. (mais les TJ sont loin d'être les seuls à l'être)

Sinon pour moi, la difficulté que tu peux ressentir à te détacher de personnes qui te sont chères, c'est plus du F, mais bon je suis peut-être dans le cliché du T.

Ça a pas mal fait avancé les choses. Smile

En effet, il m'arrive souvent de douter même lorsque j'émets ce qui semble être des certitudes, ce n'est pas omniprésent mais ça arrive.

Alors, pour ce qui est du tableau :

Au niveau du Ti, pour ce qui relève de l’insuffisance je note surtout le fait d'avoir des difficultés à exprimer ses besoins et dans l’excès un léger dénigrement de soi, bien que je puisse être assez orgueilleux et être docte, sinon je n'admire pas particulièrement les intellectuels.

Pour ce qui est du Te il y a plus de choses : j'ai toujours eu un peu de mal à m'affirmer, certaines difficulté à structurer quelque chose et peux rajouter trop de détails par moments.
Il y a également de l'excès, mes critiques peuvent paraître parfois agressives, disons froides et tranchées, mais de manière générale je m'exprime plus en longueur sans aucune agressivité, mes critiques agressives peuvent survenir lorsque je suis fatigué et/ou "déprimé".

Donc oui, il y a à la fois de l’insuffisance et de l'excès, les deux ne sont pas extrêmes mais peuvent être présents.

J'ai de la mélancolie vis-à-vis du futur (incertitudes) et du passé (regrets).

La limite T/F est en effet assez vague, je laisse le bénéfice du doute mais au moins on peut considérer que ces deux résultats semblent les plus adéquats. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1596

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Lun 24 Juil 2017, 18:34

Oui la limite T/F est assez vague, peut-être aussi car il est difficile d'expliquer le fonctionnement F.
En tout les cas, tout ce que tu as dis jusqu'ici n'est pas incompatible avec l'INFP, ça colle d'ailleurs plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Lun 24 Juil 2017, 19:00

Luna a écrit:
Oui la limite T/F est assez vague, peut-être aussi car il est difficile d'expliquer le fonctionnement F.
En tout les cas, tout ce que tu as dis jusqu'ici n'est pas incompatible avec l'INFP, ça colle d'ailleurs plutôt bien.

Très bien ! Merci beaucoup à toi pour ta contribution en tout cas. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1596

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Lun 24 Juil 2017, 19:42

Junko a écrit:
Luna a écrit:
Oui la limite T/F est assez vague, peut-être aussi car il est difficile d'expliquer le fonctionnement F.
En tout les cas, tout ce que tu as dis jusqu'ici n'est pas incompatible avec l'INFP, ça colle d'ailleurs plutôt bien.

Très bien ! Merci beaucoup à toi pour ta contribution en tout cas. Very Happy

De rien, si ça peut t'aider, quelques personnalités connues qu'on suppose INFP : Nicole Kidman, Johnny Depp, Baudelaire, Proust, Stendhal, Rousseau, Maupassant, Julia Roberts, Daniel Radclif, Zazie, Kyo, Raphaël, Marie Laforet, Carla Bruni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Sam 29 Juil 2017, 21:22

D'ailleurs, que pensez-vous de INFJ ? Est-ce une possibilité à conserver ou écarter ? Il a été évoqué dans le topic. Peut être que le doute entre INTP/INFP vient de là.

J'ai cru comprendre que certains INFJ étaient pris pour des INTP. Cela dit les fonctions de l'INFJ sont radicalement différentes de l'INFP, l'exact opposé même.

Et pour ce qui est de ENFP ? Les fonctions semblent assez proches, après le "E" m'étonne un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 235

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Lun 31 Juil 2017, 09:48

Ca, c'est toi, qui doit trancher.

Essaye les costumes, étudie les fonctions qui s'y pretent

rappel
INTP (Ti-Ne-Si-Fe)
INFP (Fi-Ne-Si-Te)
ENFP (Ne-Fi-Te-Si)
INFJ (Ni-Fe-Ti-Se)

N'oublie de prendre en compte que tu es jeune, dans le sens que même si tu te ment à toi même, tu ne le fait pas depuis si longtemps, à contrario de gens plus agé qui ont appris à vivre avec leur contradiction et mensonge interne.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingMojitoInfp
Aucun rang assigné


Age : 16
Lieu : Alsace
Inscription : 17/07/2017
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mer 02 Aoû 2017, 11:33

Je tiens juste à préciser que les INFP ne sont souvent pas le Cliché qu'on en donne d'idéalistes fadas et fermés à la critique.

La grande majorité des INFP sont ouverts au autres, du moins à une poignée d'amis avec qui ils savent débattre, mais contrairement aux INTP c'est avec ardeur qu'ils peuvent prendre parti pour un camp et le défendre : il ne faut pas y voir un "fanatisme" mais une passion pour le débat.
De plus, je suis INFP avec un très fort F et je garde le point de vue critique sûr toutes les situations .
Comme quoi les INFP sont plus ouvert à débattre que l'on le pense, il faut juste respecter leur point de vue.
Enfin, l'INFP à horreur des conflits : il cherchera toujours un point d'équilibre entre les avis quitte à concéder, il préfère ménager la susceptibilité de chacun que d'imposer sa version des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 15 Aoû 2017, 20:42

KingMojitoInfp a écrit:
Je tiens juste à préciser que les INFP ne sont souvent pas le Cliché qu'on en donne d'idéalistes fadas et fermés à la critique.

La grande majorité des INFP sont ouverts au autres, du moins à une poignée d'amis avec qui ils savent débattre, mais contrairement aux INTP c'est avec ardeur qu'ils peuvent prendre parti pour un camp et le défendre : il ne faut pas y voir un "fanatisme" mais une passion pour le débat.
De plus, je suis INFP avec un très fort F et je garde le point de vue critique sûr toutes les situations .
Comme quoi les INFP sont plus ouvert à débattre que l'on le pense, il faut juste respecter leur point de vue.
Enfin, l'INFP à horreur des conflits : il cherchera toujours un point d'équilibre entre les avis quitte à concéder, il préfère ménager la susceptibilité de chacun que d'imposer sa version des faits.

Je comprends, je me reconnais dans une partie de ce que tu dis sauf le dernier point : je ne cherche pas à trouver un équilibre, un compromis, cela me gène et donne une sensation "d'inachevé". Entrer dans les conflits ne me dérange pas et je ne suis pas certainement pas du genre à concéder, je déteste ça, on me demande souvent de lâcher l'affaire ou de ne plus parler d'une chose, de laisser tomber, ça ne me ressemble pas. Si je vois que quelqu'un est dans le faux il est hors de question de concilier juste pour préserver une "bonne conscience". Quitte à ce que les divers individus concernés soient troublés, je préfère garder la tête haute que d'accorder un point d'équilibre à des idées fausses. Je me fiche de la susceptibilité de chacun.

Les seules fois où je serais enclin à trouver un équilibre serait dans les questions où je n'ai aucun avis particulier, que ça soit par méconnaissance du sujet ou manque d'intérêt, mais si j'ai une opinion il est hors de question de la mettre de côté pour concilier des personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nayya
Aucun rang assigné
avatar

Type : NP
Age : 18
Lieu : Et dire que je trouvais que j'étais drôle, autrefois.
Inscription : 12/03/2016
Messages : 52

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mer 16 Aoû 2017, 23:21

donc au final... tu es quoi ? lmao

(flemme de tout lire)

_______________________________________
Les gens sont du genre "Hey, je suis du type ENFP et j'ai mal au ventre, y'a t-il un lien svp ?" Lol Lol (ça sonnait tellement plus drôle dans ma tête.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 17 Aoû 2017, 01:45

Nayya a écrit:
donc au final... tu es quoi ? lmao

(flemme de tout lire)

Toujours aucune certitude, je cherche, c'est plus complexe que prévu.

Certains types ressortent plus que d'autres, bien évidemment, mais c'est vague. J'ai énormément de mal à discerner mes fonctions, j'ai l'impression de pratiquement toutes les utiliser sans dépister celles que j'utiliserais le plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué

Revenir en haut Aller en bas
 

Un typage quelque peu compliqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué
» [FORUM] Tiens, au fait, il nous manque quelque chose, non?
» Jouer de quelque chose
» Pourquoi lire la Bible ?
» « Si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-