Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un typage quelque peu compliqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 01:34

Bonjour à tous, si je viens aujourd'hui demander l'aide des experts en typage du forum c'est bien entendu car j'ai du mal à me typer de manière certaine.

Selon les divers tests MBTI (plus ou moins fiables) que j'ai pu effectuer, je suis notamment tombé sur deux types ; INTP et INFP. Il est à noté que d'autres types ne sont pas à exclure.
Dans mon tout premier test c'était INTP, puis INFP/INTP sur les autres.
Je me retrouvais dans les deux descriptions. Je me suis longtemps pensé INFP avant de finalement en douter.
Disons que la limite T/F est toujours ric-rac.

Je vais vous parler un peu de moi, ça devrait vous aider à me situer.

Je suis quelqu'un qui déteste les sentiments, non pas forcément les miens que j'essaierais de cacher, mais bien ceux des autres et notamment l'impact qu'ils peuvent avoir sur la prise de décision. Je n'aime pas les gens qui raisonnent par les sentiments au détriment de la logique.
INFP est dans le tempérament Idéaliste, or, je considère les idéalistes comme naïfs, il y a des exceptions certes mais beaucoup ont pour représentation du monde une image de Bisounours en pensant que il faut être optimiste et traitent ceux qui pensent le contraire comme pessimiste. Il s'agit simplement de trouver un juste milieu et de prendre en compte les divers points de vue.
J'ai par ailleurs connu quelques INFP par Internet, cependant je ne me retrouve pas du tout dans ces gens-là, je sais que deux personnes d'un même type peuvent être très différentes mais je ne partage rien avec des gens-là. De mon expérience (qui n'est pas forcément la vérité vraie bien entendu) ce sont des gens peu ouverts aux débats d'idées, coincés dans leurs « valeurs » et refusant le dialogue qui se terminera par le fait d'être bloqué et/ou ignoré saupoudré de la fameuse phrase : « De toute façon tu peux pas me comprendre ! », un peu trop facile. Des personnes refusant d'entendre raison et qui te prennent d'un air hautain tout en s'auto-persuadant que LEUR vision surpasse toutes les autres. IRL ils ont tendance à aboyer et également refuser le dialogue. Je me doute qu'ils ne sont pas tous ainsi, du moins je l'espère, mais ça ne reste que le fruit de mon vécu qui n'est, encore une fois, pas une vérité absolue, personne ne peut s’octroyer ce mérite. Un homme totalement objectif n'existe pas.

C'est pareil à propos du quotidien, j'ai du mal à comprendre les gens aveuglés par leurs sentiments ; par exemple un proche condamné pour un crime grave, je comprends que ça puisse faire mal mais ce n'est pas parce que c'est une personne qui vous est chère qu'elle doit demeurer impunie et est parfaite.
On me dit que je n'accorde aucune importance aux sentiments des autres, c'est faux, simplement que je considère que ces dits-sentiments n'apportent rien de bon lorsqu'il s'agit de juger quelque chose de manière pertinente ou de prendre une décision raisonnée.
Je me suis un peu renseigné sur la question, j'ai eu quelques réponses pertinentes comme le fait que je pouvais être un INTP 5w4, ou bien que le Te inférieur des INFP les poussaient à aller contre le sentimentalisme si ceux-ci en ont été déçu par le passé.
Niveau humour j'ai tendance à toucher ce qui est sensible et être pas mal sarcastique, souvent caractéristique des INTP. J'aime touché au politiquement incorrect, être cynique.

Si il y a bien une chose que j'adore par dessus tout : c'est le débat. Je suis en constante recherche de personnes avec lesquelles débattre, étant donné que je n'en trouve pas IRL je me rabats sur Internet bien que j'adorerais débattre avec des inconnus dans la vraie vie autour d'une table. On peut y voir un petit côté ENTP.

Je n'ai pas un grand cercle d'ami cependant le peu que j'ai me permet d'avoir des discussions très intéressantes et enrichissantes. La solitude ne me dérange pas, je la recherche souvent, on me décrit comme quelqu'un de réservé. Je suis relativement timide. Cependant une période trop longue de solitude peut affecter mon moral.

En parlant du moral, je suis quelqu'un de relativement enclin à la mélancolie, voir à ce qui s’apparente à de la dépression, ceci depuis mes années collège où j'épargnerai les moult tourments que j'ai pu subir de la part de petits cons écervelés et arrogants. Cette mélancolie constante a différents seuils, parfois elle est absente et par moment elle est bien trop importante à mon goût.
J'étais moins timide étant jeune, bien que j'ai toujours eu tendance à m'isoler des autres et ce depuis l'école maternelle (je n'ai pas été à la crèche) où j'étais censé débuter ma sociabilisation. Je suis fils unique et n'a jamais eu d'enfants de mon âge dans le quartier, il est certain que ceci a grandement impacté mon comportement.
Les problèmes que j'ai eu au collège comme au lycée ont grandement impactés ma confiance en moi, moqueries sur le physique, fixation sur un défaut physique, critique du comportement, reproches sur le fait d'être « bizarre » ou « différent » alors que ces imbéciles sont les premiers à dire que la beauté est avant tout intérieure et que la diversité est une force avec leurs citations à la con tirées de Facebook et leurs discussions gavées d'entre-suçage saupoudré d'hypocrisie latente. M'enfin, ne leurs en demandons par trop, peut être qu'un jour ils regretteront de s'en être pris à un mec seul et désemparé.

Oui, vous l'aurez remarqué, une certaine misanthropie est née en moi, j'ai prévu de tenter d'y faire abstraction lorsque j'entrerai en Fac où j’essaierai de me sociabiliser et « vivre un peu ma jeunesse », je n'ai jamais fait de soirées ou d'autres choses de cet ordre-là. Bien que mon but principal est de me concentrer sur mes études et mon avenir afin de me venger indirectement de ces petits merdeux de persécuteurs. Ma consécration serait d'entrer en politique. Eux, je sais qu'ils réussiront d'une certaine manière, disons que leur milieu social y est favorable, j'ai pour objectif de faire encore mieux que chacun d'eux.

À contrario, sur le net j'ai pu me faire remarqué dans le bon sens du terme, notamment dans le domaine du jeu de rôle où mes qualités d'écriture et argumentatives ont portées leur fruit ; considéré comme un meneur d'une qualité hors-normes où j'ai mon petit lot d'adorateurs. C'est une des rares satisfaction que je peux tirer de ma vie.

Pour ce qui est des passions, étant tout petit je m'intéressais à l'astronomie, aux mathématiques et aux sciences, disciplines dont j'ai été un peu dégoutté lorsque j'ai pu les pratiquer en milieu scolaire ce qui m'a forcé à me tourner vers des études Littéraires au lycée. Je n'aime pas spécialement écrire des histoires, en réalité je ne sais pas trop... J'ai surtout du mal à me lancer dans une rédaction quelconque (même pour rédiger ce topic) mais une fois que j'ai commencé à écrire je donne tout, le peu que j'ai pu écrire j'en ai eu de très bons retour des diverses connaissances que j'ai sur le net. Je ne suis pas un grand fan de littérature bien que certaines œuvres m'intéressent ; l'anticipation, la science fiction. Je me concentre dorénavant dans la philosophie et la politique.

Je m'intéresse encore tout de même aux sciences théoriques et abstraites : mécanique quantique, relativité générale, physique théorique, théorie des Cordes, du Chaos, du Tout.

Concernant les 8 fonctions du MBTI ; j'ai pris soin de les étudier, certaines ressortent plus que d'autres, bien évidemment, mais il demeure impossible d'effectuer un classement et de savoir si je favorise l'une ou l'autre, dans tout les cas je me retrouve dans les diverses descriptions.

Pour finir, voici les résultats de plusieurs tests que j'ai fait il y a quelques temps, si ça peut aider : http://www.analyse-transactionnelle.com/Mbti/mbtiComm.php?mode=quest&sData=0045544545005045345544414101000531134504&sCtx=/003021&sCartouche=&sRetour=../index.html

Ceux-ci sont un peu plus récents, je les ai fait afin d'avoir des résultats à montrer :

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495835192-16personalities.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332557-dividendes.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332567-mbti.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332569-youtopia.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332563-jung1.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332565-jung2.png

On remarque que INTP ressort souvent. Certains résultats entrent en contradictions avec d'autres : dans celui de 16Personalities le P (93%) écrase le J tandis que dans CelebrityTypes il n'est qu'à 25%.

J'ai également fait des tests basés sur les fonctions, les résultats demeurent assez différents de « INTP », le premier date de quelques mois, le second est plus récent :

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332585-fonctions1.png

https://image.noelshack.com/fichiers/2017/29/2/1500332588-fonctions2.png

Même ces résultats possèdent des contradictions : par exemple un Te anormalement élevé pour un INTP ou un INFP, ce qui nous mène à des résultats comme INTJ ou ENTJ. Le champ des possibilités semble être assez large.

Je pense avoir fait le tour, beaucoup de contradictions et d'incertitudes. Bonne chance et merci d'avance à ceux qui s'engageront à me typer.
Merci à vous pour votre lecture. Je demande l'aide des experts en typage du forum. J'espère avoir mis tout ce qui est nécessaire pour me typer, j'attends vos retours !

À vous lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 04:24

c'est qu'un test à la con, on s'en fout, ça va pas changer ta vie de savoir si tu es infp ou INPT
revient à la réaliter, tu te fais manipuler par ce test
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 06:09

@Zaki a écrit:
c'est qu'un test à la con, on s'en fout, ça va pas changer ta vie de savoir si tu es infp ou INPT
revient à la réaliter, tu te fais manipuler par ce test

Ne t'inquiète pas, je n'y accorde pas une importance Christique. Jamais je ne dépenserai de l'argent dans des tests ou je ne sais quoi.

Au contraire, je mets le MBTI à rude épreuve en donnant l’opportunité d'en discuter, ça reste intéressant. Je sais très bien qu'une vie ne se gère pas via ceci est n'y est pas non plus basée. Je trouve tout de même intéressant d'en parler et de savoir ce que les gens peuvent penser de mon cas. Je ne suis pas de ceux qui crieront leurs résultats sur tous les toits sans même comprendre ce qu'il signifie ou non.

Comme je l'ai dit dans mon post j'adore dialoguer, débattre, découvrir de nouveaux concept puis en parler et je trouve que le sujet du MBTI sied bien à ces actions-là.

M'enfin, en vue de ce que tu as mis dans ta localisation de profil je sais très bien que j'ai affaire à « l'Élite de la Nation », ne me prends pas pour un imbécile Célestin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 42
Lieu : St Martin
Inscription : 24/08/2015
Messages : 218

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 08:15

Salut,

Ton typage ne semble pas bien compliqué - d'après ce que tu exprimes, un INTP te reconnaîtra à 100% comme membre de sa propre caste. Individualiste, avec un système de valeurs rationnel, une capacité à lire entre les lignes et comprendre vite, et adaptable aux situations rencontrées.

Ta conviction viendra de ta propre analyse de ce que je viens d'écrire. C'est ainsi, et je sais bien comment on fonctionne.

Une fois que tu sauras, sans l'ombre d'un doute, ton propre profil, tu auras sans doute envie de décortiquer ces questionnaires, afin de mettre en évidence leurs défauts, et de découvrir, pour ta culture personnelle d'abord, où se cache la vérité. Quand tu en seras là, fais-moi signe. J'ai trouvé quelques trucs assez géniaux.

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie du mouvement Action Types et la typologie des profils de Carl Gustav Jung
http://www.smartmoves.fr/fr/faq
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 08:16

A savoir, nous utilisons les 4 fonctions

S - sensation
N - intuition
T - pensée
F - feeling


Ce qui est déterminant pour trouver ton type, c'est ta préférence sur l'une de ces fonctions.
Ensuite tu colles l'orientation I/E

te voilà avec ta dominante.

Ensuite, l'auxiliaire ta deuxième préférence.

La difficulté vient du fait que le fonctionnement cognitif est principalement inconscient.


Tu as une deuxième difficulté c'est ton age, tu dois faire la part des choses entre ta dominante et ta tertiaire

Troisième difficulté l'auxiliaire : ce que l'on appelle la crise d'ado ou la frustration de voir que ce que l'on faisait facilement en étant enfant, ne fonctionne plus aussi bien en tant qu'adulte. Donc il arrive fréquement que la prise de conscience de la tertiaire, provoque une boucle avec l'auxiliaire, voire meme un conflit.

exemple sur le jugement
Fe-Ti
Ti-Fe
Te-Fi
Fi-Te

Il arrive même fréquemment que la tertaire prenne le pas, car aux et dom sont jugés inefficace vis à vis du changement de paradigme enfant/adulte (la crise d'ado n'est rien d'autre qu'un deuil de l'enfance)
Citation :

Je suis quelqu'un qui déteste les sentiments, non pas forcément les miens que j'essaierais de cacher, mais bien ceux des autres et notamment l'impact qu'ils peuvent avoir sur la prise de décision. Je n'aime pas les gens qui raisonnent par les sentiments au détriment de la logique.
Pourquoi ?

Citation :

Si il y a bien une chose que j'adore par dessus tout : c'est le débat.
Quel genre de débat te procure le plus de plaisir ?

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sanka94
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP /trholl /tro-intélijent
Age : 35
Lieu : Champigny
Emploi : Rien, c'est aux femmes de bosser.
Inscription : 05/05/2015
Messages : 216

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 09:33

ce sont des gens peu ouverts aux débats d'idées, coincés dans leurs « valeurs » et refusant le dialogue qui se terminera par le fait d'être bloqué et/ou ignoré saupoudré de la fameuse phrase : « De toute façon tu peux pas me comprendre ! », un peu trop facile. Des personnes refusant d'entendre raison et qui te prennent d'un air hautain tout en s'auto-persuadant que LEUR vision surpasse toutes les autres. IRL ils ont tendance à aboyer et également refuser le dialogue. Je me doute qu'ils ne sont pas tous ainsi, du moins je l'espère, mais ça ne reste que le fruit de mon vécu qui n'est, encore une fois, pas une vérité absolue, personne ne peut s’octroyer ce mérite. Un homme totalement objectif n'existe pas.

Coucou !

Imaginons que ces INFP croient en Dieu. Et que un mec se pointe, et leurs dit, NAN dieu ça existe pas, c'est toi qui l'a inventé pour te rassurer. Mais regarde le monde comment il est degueulasse....

Comment va se sentir l'infp ?

Oui, avec ce genre de dialogue sans issue, le déni est de rigueur. Parce que sinon, il a quoi d'autres comme solutions, l'INFP, pour survivre au quotidien ????

Oui, ils croient, cela leur permet de survivre. Voir de vivre ( avec un peu de chanvre magique )

Difficile d'envisager des rapports sur le long terme apres coup.

Il n'y a que toi qui peux t'adapter, puisque c'est toi qui attaques leurs croyances. ( à juste titre ou non. )

Je sais que tu cherches à bien faire, par soucis de curiosité. Seulement, tu sèmes la peur, et le doute.

T'inquiètes, on fait tous des erreurs. Crois moi, les INFP, ils sont cools, Conciliant !


c'est le débat.


Pour débattre, il faut écouter. Le piège parfait pour un INTP, c'est de dire une grosse connerie, et de le laisser s'enflammer comme quoi il a raison, etc....
Et là, l'INTP se fatigue, le temps passe. Au final, le temps investi n'est pas si rentable (pour l intp). Les autres se sont juste foutu de sa gueule.


Concretement, à quoi servent les navets au cinéma ? A tripoter la gonzesse, ou alors faire des siestes.... Mais concrètement, s'amuser, sans réfléchir.

Qu'est donc un INTP sans T ?

Les F apportent l'envie, la joie de vivre, ou de faire. Les S apportent la frisson. Quand aux N, c'est la vision d'un avenir (meilleur ou sombre )


Le mbti te pousse à t'adapter aux autres. Et je trouve cela bien.
Méfie toi par contre des 'typoracistes". Ce n'est pas parce qu'on est ESFJ qu'on appartient à une quelconque "sous-race".... ( J'ai entendu ce propos dans une irl... j'ai préferé prendre cela comme du second degré. Mais bon, le doute existe. )

alors que ces imbéciles sont les premiers à dire que la beauté est avant tout intérieure et que la diversité est une force avec leurs citations à la con tirées de Facebook et leurs discussions gavées d'entre-suçage saupoudré d'hypocrisie latente. M'enfin, ne leurs en demandons par trop, peut être qu'un jour ils regretteront de s'en être pris à un mec seul et désemparé.

Les gens mentent. Surtout les imbéciles. De plus, ils ne prennent pas de recul sur ce qu'ils font, ou ce qu'ils ont fait.
Un singe reste un singe. Et un jeune con devient un vieux con.


Je demande l'aide des experts en typage du forum

Et si on s'en foutait du typage ? Je te conseille de lire le petit prince. Il y rencontre des "adultes" de toute sorte. On pourrait presque faire un parallèle avec les profils mbti.
Les gens sont comme ils sont. Adapte toi ou zappe les.

Mais ne perds pas ton temps quand y a pas de respect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 09:50



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1614

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 11:18

@sanka94 a écrit:
ce sont des gens peu ouverts aux débats d'idées, coincés dans leurs « valeurs » et refusant le dialogue qui se terminera par le fait d'être bloqué et/ou ignoré saupoudré de la fameuse phrase : « De toute façon tu peux pas me comprendre ! », un peu trop facile. Des personnes refusant d'entendre raison et qui te prennent d'un air hautain tout en s'auto-persuadant que LEUR vision surpasse toutes les autres. IRL ils ont tendance à aboyer et également refuser le dialogue. Je me doute qu'ils ne sont pas tous ainsi, du moins je l'espère, mais ça ne reste que le fruit de mon vécu qui n'est, encore une fois, pas une vérité absolue, personne ne peut s’octroyer ce mérite. Un homme totalement objectif n'existe pas.

Coucou !

Imaginons que ces INFP croient en Dieu. Et que un mec se pointe, et leurs dit, NAN dieu ça existe pas, c'est toi qui l'a inventé pour te rassurer. Mais regarde le monde comment il est degueulasse....

Comment va se sentir l'infp ?

Oui, avec ce genre de dialogue sans issue, le déni est de rigueur. Parce que sinon, il a quoi d'autres comme solutions, l'INFP, pour survivre au quotidien ????

Oui, ils croient, cela leur permet de survivre. Voir de vivre ( avec un peu de chanvre magique )

Difficile d'envisager des rapports sur le long terme apres coup.

Il n'y a que toi qui peux t'adapter, puisque c'est toi qui attaques leurs croyances. ( à juste titre ou non. )

Je sais que tu cherches à bien faire, par soucis de curiosité. Seulement, tu sèmes la peur, et le doute.

T'inquiètes, on fait tous des erreurs. Crois moi, les INFP, ils sont cools, Conciliant !


c'est le débat.


Pour débattre, il faut écouter. Le piège parfait pour un INTP, c'est de dire une grosse connerie, et de le laisser s'enflammer comme quoi il a raison, etc....
Et là, l'INTP se fatigue, le temps passe. Au final, le temps investi n'est pas si rentable (pour l intp). Les autres se sont juste foutu de sa gueule.


Concretement, à quoi servent les navets au cinéma ? A tripoter la gonzesse, ou alors faire des siestes.... Mais concrètement, s'amuser, sans réfléchir.

Qu'est donc un INTP sans T ?

Les F apportent l'envie, la joie de vivre, ou de faire. Les S apportent la frisson. Quand aux N, c'est la vision d'un avenir (meilleur ou sombre )


Le mbti te pousse à t'adapter aux autres. Et je trouve cela bien.
Méfie toi par contre des 'typoracistes". Ce n'est pas parce qu'on est ESFJ qu'on appartient à une quelconque "sous-race".... ( J'ai entendu ce propos dans une irl... j'ai préferé prendre cela comme du second degré. Mais bon, le doute existe. )

alors que ces imbéciles sont les premiers à dire que la beauté est avant tout intérieure et que la diversité est une force avec leurs citations à la con tirées de Facebook et leurs discussions gavées d'entre-suçage saupoudré d'hypocrisie latente. M'enfin, ne leurs en demandons par trop, peut être qu'un jour ils regretteront de s'en être pris à un mec seul et désemparé.

Les gens mentent. Surtout les imbéciles. De plus, ils ne prennent pas de recul sur ce qu'ils font, ou ce qu'ils ont fait.
Un singe reste un singe. Et un jeune con devient un vieux con.


Je demande l'aide des experts en typage du forum

Et si on s'en foutait du typage ? Je te conseille de lire le petit prince. Il y rencontre des "adultes" de toute sorte. On pourrait presque faire un parallèle avec les profils mbti.
Les gens sont comme ils sont. Adapte toi ou zappe les.

Mais ne perds pas ton temps quand y a pas de respect.

C'est beau ce que tu viens de dire,  si seulement les gens étaient plus tolérants, plus ouverts d'esprits, plus compréhensifs, il ferait très bon de vivre sur terre.

Ce message devrait-être inclue dans la charte du forum et lu.

Et je tiens à rajouter cette citation : "Le racisme est une manière de déléguer à l'autre le dégoût qu'on a de soi-même." Robert Sabatier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 13:16

@Luna a écrit:
@sanka94 a écrit:
ce sont des gens peu ouverts aux débats d'idées, coincés dans leurs « valeurs » et refusant le dialogue qui se terminera par le fait d'être bloqué et/ou ignoré saupoudré de la fameuse phrase : « De toute façon tu peux pas me comprendre ! », un peu trop facile. Des personnes refusant d'entendre raison et qui te prennent d'un air hautain tout en s'auto-persuadant que LEUR vision surpasse toutes les autres. IRL ils ont tendance à aboyer et également refuser le dialogue. Je me doute qu'ils ne sont pas tous ainsi, du moins je l'espère, mais ça ne reste que le fruit de mon vécu qui n'est, encore une fois, pas une vérité absolue, personne ne peut s’octroyer ce mérite. Un homme totalement objectif n'existe pas.

Coucou !

Imaginons que ces INFP croient en Dieu. Et que un mec se pointe, et leurs dit, NAN dieu ça existe pas, c'est toi qui l'a inventé pour te rassurer. Mais regarde le monde comment il est degueulasse....

Comment va se sentir l'infp ?

Oui, avec ce genre de dialogue sans issue, le déni est de rigueur. Parce que sinon, il a quoi d'autres comme solutions, l'INFP, pour survivre au quotidien ????

Oui, ils croient, cela leur permet de survivre. Voir de vivre ( avec un peu de chanvre magique )

Difficile d'envisager des rapports sur le long terme apres coup.

Il n'y a que toi qui peux t'adapter, puisque c'est toi qui attaques leurs croyances. ( à juste titre ou non. )

Je sais que tu cherches à bien faire, par soucis de curiosité. Seulement, tu sèmes la peur, et le doute.

T'inquiètes, on fait tous des erreurs. Crois moi, les INFP, ils sont cools, Conciliant !


c'est le débat.


Pour débattre, il faut écouter. Le piège parfait pour un INTP, c'est de dire une grosse connerie, et de le laisser s'enflammer comme quoi il a raison, etc....
Et là, l'INTP se fatigue, le temps passe. Au final, le temps investi n'est pas si rentable (pour l intp). Les autres se sont juste foutu de sa gueule.


Concretement, à quoi servent les navets au cinéma ? A tripoter la gonzesse, ou alors faire des siestes.... Mais concrètement, s'amuser, sans réfléchir.

Qu'est donc un INTP sans T ?

Les F apportent l'envie, la joie de vivre, ou de faire. Les S apportent la frisson. Quand aux N, c'est la vision d'un avenir (meilleur ou sombre )


Le mbti te pousse à t'adapter aux autres. Et je trouve cela bien.
Méfie toi par contre des 'typoracistes". Ce n'est pas parce qu'on est ESFJ qu'on appartient à une quelconque "sous-race".... ( J'ai entendu ce propos dans une irl... j'ai préferé prendre cela comme du second degré. Mais bon, le doute existe. )

alors que ces imbéciles sont les premiers à dire que la beauté est avant tout intérieure et que la diversité est une force avec leurs citations à la con tirées de Facebook et leurs discussions gavées d'entre-suçage saupoudré d'hypocrisie latente. M'enfin, ne leurs en demandons par trop, peut être qu'un jour ils regretteront de s'en être pris à un mec seul et désemparé.

Les gens mentent. Surtout les imbéciles. De plus, ils ne prennent pas de recul sur ce qu'ils font, ou ce qu'ils ont fait.
Un singe reste un singe. Et un jeune con devient un vieux con.


Je demande l'aide des experts en typage du forum

Et si on s'en foutait du typage ? Je te conseille de lire le petit prince. Il y rencontre des "adultes" de toute sorte. On pourrait presque faire un parallèle avec les profils mbti.
Les gens sont comme ils sont. Adapte toi ou zappe les.

Mais ne perds pas ton temps quand y a pas de respect.

C'est beau ce que tu viens de dire,  si seulement les gens étaient plus tolérants, plus ouverts d'esprits, plus compréhensifs, il ferait très bon de vivre sur terre.

Ce message devrait-être inclue dans la charte du forum et lu.

Et je tiens à rajouter cette citation :  "Le racisme est une manière de déléguer à l'autre le dégoût qu'on a de soi-même." Robert Sabatier.


arrêter de dire n'importe quoi les infp, moi je trouve que les arbres pu pourtant moi je sens très bon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1614

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 16:05

@Zaki a écrit:


arrêter de dire n'importe quoi les infp, moi je trouve que les arbres pu pourtant moi je sens très bon

Au lieu de dire des bêtises tu devrais réfléchir à la citation ou plutôt au lieu d'insulter lorsque tu ne comprend pas, tu devrais demander des explications.

A ta façon de te comporter tu es pourtant un très bel exemple.
La haine des autres est avant tout une haine de sois, on projette chez l'autre ce que l'on ne souhaite pas voir chez sois-même.
Il y a également d'autres sources, comme la crainte et la paranoia entre autre.
Pour prendre ton cas, une personne bien avec elle-même ne vient pas sur un forum prônait qu'elle fait partie d'une élite et que les autres sont des grosses merdes. (je n'ai pas besoin de détailler)

En ce qui concerne la citation sur le racisme, j'ai lu ça sur internet : "Selon Daniel Sibony, psychanalyste et écrivain, la haine serait une pulsion de défoulement par le«jouir» comme lest le fantasme sexuel par le désir qu’il provoque. Cette haine serait donc créée par un sentiment de castration lorsque les désirs ne sont pas satisfaits et elle se transmettrait en pulsion de violence.

Pour expliquer sa thèse, l’auteur utilise l’exemple du racisme. Le racisme serait une généralisation abusive de l’«Autre» par le refus de lui reconnaître sa place dans sa propre gêne. Ce refus, qui ne cesserait de revenir, pousserait l’individu à se sentir harcelé. Dans ce sens, l’auteur explique que le racisme est une méthode de généralisation abusive en se convainquant d’un savoir qui échappe même à l’individu raciste. Bref, il aimerait être comme ce que les autres lui semblent être. Celui qui haït se sent castré, alors que dans le fond il voudrait se donner le droit d’être semblable."


Source : http://www.psy-luxeuil.fr/article-quand-la-haine-se-propage-108383103.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 17:06





je t'invite a regarder ces vidéos, personne ne voudrait être comme eux  
La deuxieme vidéos a 1m49
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1614

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 18:22

Non, mais comme il est écrit le motif est inconscient. Consciemment tu hais tout ce qu'ils représentent, mais peut-être que quelque part ils t'inspirent de la force, du courage que tu recherches.
Sinon, je ne suis pas psychanalyse et je trouve que souvent ce qui est dit en psychologie est douteux (comme le fait qu'ils ramènent pratiquement toujours tout au sexe).

Mais pour ce que j'ai écris au début, je ne le remet pas en question. D'ailleurs tu verra que lorsque tu aura fait la paix avec toi même, tu te sentira beaucoup plus serein et les gens t'agaceront moins.
Ce n'est pas l'autre le problème en sois (nous ne réagissons pas tous de la même manière), mais ce qu'il produit en toi.

Sinon je ne vois pas en quoi tes vidéos peuvent justifier le racisme. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Un bel exemple pour moi de ta haine de toi-même que tu projette sur tout une communauté.(je ne dis pas qu'objectivement il n'y a pas de belles merdes dans la deuxième vidéo, mais ça n'explique pas ton racisme)

Et si tu n'as pas encore compris, pour l'illustrer d'une autre manière, il y a toi de la manière dont tu te vois ------) Angel , et tout ton côté obscure que tu refoule, que tu n'aimes pas chez toi que tu projette sur d'autres personnes -----) (())

Le racisme permet de choisir une cible qui sera l'objet de tout ce que tu hais en toi même. Voilà pourquoi il est souvent débile et généraliste.

Tu sais que dans sa jeunesse, Hitler est tombé amoureux d'une juive bourgeoise qui l'a snobé  ? Bizarrement il a ensuite eu la haine de tout les juifs.

Juste pour dire, que la haine révèle par fois autre chose, et des choses très profondes en sois. Ca peut d'ailleurs te permettre de t'analyser pour apprendre à mieux te connaître.
Que ce soit de la haine, ou de l'amour, tout peut en apprendre plus sur toi même et te permettre d'évoluer.
J'espère que mon intervention servira, nous sommes sur un forum psychologique qui peut nous aider à mieux nous comprendre ainsi que les autres, pour nous permettre d'évoluer.

L'auteur du topic, ne hais pas ce que tu ne comprend pas ou ce qui te fais peur, ou ce que tu refoules en toi.
D'ailleurs, je ne suis pas d'accord avec tout ce que tu as dit. Beaucoup de F, jugent avec objectivité lorsqu'il est nécessaire de le faire. On nous apprend à l'être à l'école, en philosophie. Ce qui différencie principalement un F d'un T, c'est le fait de suivre ses valeurs lors de prises de décisions, mais ces valeurs peuvent-être d'être objectif lorsqu'il le faut.

PS : je m'excuse pour le hors sujet du topic, mais je pense que ce sujet peut-être intéressant pour le forum. Il n'est pas rare de croiser des personnes intolérantes ou haineuses, qui ne s'aiment juste pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 19:53

@Taamer a écrit:
Salut,

Ton typage ne semble pas bien compliqué - d'après ce que tu exprimes, un INTP te reconnaîtra à 100% comme membre de sa propre caste. Individualiste, avec un système de valeurs rationnel, une capacité à lire entre les lignes et comprendre vite, et adaptable aux situations rencontrées.

Ta conviction viendra de ta propre analyse de ce que je viens d'écrire. C'est ainsi, et je sais bien comment on fonctionne.

Une fois que tu sauras, sans l'ombre d'un doute, ton propre profil, tu auras sans doute envie de décortiquer ces questionnaires, afin de mettre en évidence leurs défauts, et de découvrir, pour ta culture personnelle d'abord, où se cache la vérité. Quand tu en seras là, fais-moi signe. J'ai trouvé quelques trucs assez géniaux.

Très bien, donc INTP semble être pour le moment la finalité la plus probable, au moins ce résultat gagne en crédibilité. Nous verrons ce que les autres ont à dire.
Je me reconnais assez dans le peu que tu as décrit, même si malheureusement cet individualisme est né des relations tumultueuses que j'ai eu avec les autres.
Je serai ravi de bénéficier de l'aide que tu proposes une fois que le résultat sera plus sûr !

@Obtearon a écrit:
A savoir, nous utilisons les 4 fonctions

S - sensation
N - intuition
T - pensée
F - feeling


Ce qui est déterminant pour trouver ton type, c'est ta préférence sur l'une de ces fonctions.
Ensuite tu colles l'orientation I/E

te voilà avec ta dominante.

Ensuite, l'auxiliaire ta deuxième préférence.

La difficulté vient du fait que le fonctionnement cognitif est principalement inconscient.


Tu as une deuxième difficulté c'est ton age, tu dois faire la part des choses entre ta dominante et ta tertiaire

Troisième difficulté l'auxiliaire : ce que l'on appelle la crise d'ado ou la frustration de voir que ce que l'on faisait facilement en étant enfant, ne fonctionne plus aussi bien en tant qu'adulte. Donc il arrive fréquement que la prise de conscience de la tertiaire, provoque une boucle avec l'auxiliaire, voire meme un conflit.

exemple sur le jugement
Fe-Ti
Ti-Fe
Te-Fi
Fi-Te

Il arrive même fréquemment que la tertaire prenne le pas, car aux et dom sont jugés inefficace vis à vis du changement de paradigme enfant/adulte (la crise d'ado n'est rien d'autre qu'un deuil de l'enfance)

Je comprends, il est clair que l'adolescence est une période d'incertitudes. J'ai du mal à savoir mes préférences vis-à-vis des fonctions, d'où né le doute que je puisse être INTP car les fonctions que j'ai pu obtenir via les tests ne sont pas en adéquation et sèment plusieurs contradictions derrière elles.

Les fonctions secondaires de l'INTP se retrouvent au premier plan dans mon cas : Te, Ni et Fi sont beaucoup utilisés. Ce qui donne d'autres résultats comme INFP, INTJ ou ENTJ où mes fonctions les plus utilisées sont principales dans ces types-là. C'est surtout sur ce point que je doute beaucoup.

Citation :

Je suis quelqu'un qui déteste les sentiments, non pas forcément les miens que j'essaierais de cacher, mais bien ceux des autres et notamment l'impact qu'ils peuvent avoir sur la prise de décision. Je n'aime pas les gens qui raisonnent par les sentiments au détriment de la logique.
Citation :
Pourquoi ?

Car je considère que dans un moment où une décision est délicate, les sentiments doivent être mis de côté, par exemple : j'ai la possibilité de soit : sauver un ami, soit : sauver dix personnes, cependant je ne peux pas faire les deux, il est plus logique de sauver le cas où le plus d'individus sont mis en cause que de se focaliser sur nos propres préférences qui mènent à un résultat plus désastreux. Bien entendu je prends un cas extrême mais ça ne reste qu'un exemple, bien entendu que les sentiments sont nécessaires dans la vie de tous les jours sinon on passe pour un monstre sans cœur. Mais lorsqu'il s'agit une décision d'un impact plus important : devoir gérer un conflit, un pays, une guerre ; la logique doit être de mise. Tandis que les sentiments ; incertains, troubles, peuvent conduire à une indécision puis des résultats plus néfastes.

Citation :

Si il y a bien une chose que j'adore par dessus tout : c'est le débat.
Citation :
Quel genre de débat te procure le plus de plaisir ?

Il s'agit du débat que je qualifierais idéologique, ceci englobe divers domaines tels que la philosophie et la politique par exemple. Entendre les idées d'un tel, qu'il écoute les nôtres, qu'on en discute et cherche à en tirer quelque chose, que chacun en apprenne. Un peu comme un dialogue socratique.


Citation :
Coucou !

Imaginons que ces INFP croient en Dieu. Et que un mec se pointe, et leurs dit, NAN dieu ça existe pas, c'est toi qui l'a inventé pour te rassurer. Mais regarde le monde comment il est degueulasse....

Comment va se sentir l'infp ?

Oui, avec ce genre de dialogue sans issue, le déni est de rigueur. Parce que sinon, il a quoi d'autres comme solutions, l'INFP, pour survivre au quotidien ????

Oui, ils croient, cela leur permet de survivre. Voir de vivre ( avec un peu de chanvre magique )

Difficile d'envisager des rapports sur le long terme apres coup.

Il n'y a que toi qui peux t'adapter, puisque c'est toi qui attaques leurs croyances. ( à juste titre ou non. )

Je sais que tu cherches à bien faire, par soucis de curiosité. Seulement, tu sèmes la peur, et le doute.

T'inquiètes, on fait tous des erreurs. Crois moi, les INFP, ils sont cools, Conciliant !

Je vois où tu veux en venir, ils ne doivent pas apprécier d'être un peu bousculés dans leur confort idéologique qui les maintien en "vie". Je comprends totalement. Après il est possible que j'en sois un sans le savoir, mon type est encore un peu flou.

Citation :
c'est le débat.


Pour débattre, il faut écouter. Le piège parfait pour un INTP, c'est de dire une grosse connerie, et de le laisser s'enflammer comme quoi il a raison, etc....
Et là, l'INTP se fatigue, le temps passe. Au final, le temps investi n'est pas si rentable (pour l intp). Les autres se sont juste foutu de sa gueule.

Pour ça il n'y a pas de problème je reste toujours à l'écoute, c'est simplement que bien souvent ils ne parlent plus. Je ne suis pas du genre à m’enflammer en pensant détenir la vérité, je suis le premier à dire que objectivité n'existe pas et que la vérité pure ne peut être atteinte.

Citation :
Concretement, à quoi servent les navets au cinéma ? A tripoter la gonzesse, ou alors faire des siestes.... Mais concrètement, s'amuser, sans réfléchir.

Qu'est donc un INTP sans T ?

Les F apportent l'envie, la joie de vivre, ou de faire. Les S apportent la frisson. Quand aux N, c'est la vision d'un avenir (meilleur ou sombre )


Le mbti te pousse à t'adapter aux autres. Et je trouve cela bien.
Méfie toi par contre des 'typoracistes". Ce n'est pas parce qu'on est ESFJ qu'on appartient à une quelconque "sous-race".... ( J'ai entendu ce propos dans une irl... j'ai préferé prendre cela comme du second degré. Mais bon, le doute existe. )

alors que ces imbéciles sont les premiers à dire que la beauté est avant tout intérieure et que la diversité est une force avec leurs citations à la con tirées de Facebook et leurs discussions gavées d'entre-suçage saupoudré d'hypocrisie latente. M'enfin, ne leurs en demandons par trop, peut être qu'un jour ils regretteront de s'en être pris à un mec seul et désemparé.

Les gens mentent. Surtout les imbéciles. De plus, ils ne prennent pas de recul sur ce qu'ils font, ou ce qu'ils ont fait.
Un singe reste un singe. Et un jeune con devient un vieux con.

Très beau message. Je suis en accord avec toi sur la totalité des points abordés.
Et oui, c'est bien triste le manque de raison de certains.

Citation :
Je demande l'aide des experts en typage du forum

Et si on s'en foutait du typage ? Je te conseille de lire le petit prince. Il y rencontre des "adultes" de toute sorte. On pourrait presque faire un parallèle avec les profils mbti.
Les gens sont comme ils sont. Adapte toi ou zappe les.

Mais ne perds pas ton temps quand y a pas de respect.

J'ai lu Le Petit Prince, très bonne histoire ! Bien entendu, si le respect est absent je ne vais pas perdre mon temps inutilement avec des gens qui n'ont aucune envie de dialoguer.

Personnellement je ne m'en fiche pas du typage, je trouve ça intéressant. La manière dont chaque personne réelle ou personnage fictif sont analysés me fascine, j'ai bien envie de savoir ce que ces analyses disent sur moi. Je tiens à être typer car je ne peux pas supporter une incertitude constante qui ne trouve pas une réponse, je peux comprendre que ça peut s'apparenter à une sorte de fascisation viscérale envers quelque chose et une recherche frénétique de résultats, mais j'aime ça.

Pour ce qui est des derniers posts, Luna ; ne perds pas ton temps à dialoguer avec Zaki, son troll demeure de piètre qualité.
Zaki, évite tout de même de polluer mon topic, si vous voulez faire un débat sur le racisme il y a moult sections plus adéquates sur le forum.
Par ailleurs les stickers Risitas et Jesús Quintero n'ont pas lieu d'être en dehors de JVC, tu perds grandement en crédibilité et n'aide pas la cause que tu prétends défendre. Ce n'est pas étonnant qu'avec une répartie de la sorte on considère toujours les nationalistes et conservateurs comme des sous-cultivés. Je sais de quoi je parle, je suis moi-même de ce bord politique-ci.

Mais là n'est pas le sujet, ce topic n'a pas pour vocation de présenter un quelconque débat idéologique. Par ailleurs n'utilises pas vidéos en guise d'argument, tu te décrédibilises toi ainsi que de Lesquen qui est un homme intelligent et de convictions qui a un très beau parcours derrière-lui. Les sources sont là pour appuyer des arguments, pas pour les remplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mar 18 Juil 2017, 22:42



200,000 enfants francais meurent chaque année a cause d'elle c'est encore pire que ce qu'a fait my fuhrer


Dernière édition par Zogarok le Mer 19 Juil 2017, 22:15, édité 1 fois (Raison : Texte censuré)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mer 19 Juil 2017, 19:29

Non 200.000 embryons disparaissent, et des femmes sont sauvées de ne pas devoir se faire avorter clandestinement. Nice try.

Sinon, je te lis Junko, et je trouve que tes constructions de phrases sont carrées, fermées limite assez assertives. De mon point de vue, ça ne laisse pas trop de place au jeune INTP à la secondaire à fleur de peau comme c'est sensé être le cas à cet âge , genre labrador foufou lâché sur un sentir forestier. Donc de mon point de vue toujours, tu es peut-être en train de te conformer à l'image que tu te fais de l'INTP pour avoir une réponse définitive sur ton typage rapidement quitte à changer d'option plus tard, soit tu es sous l'emprise d'un secondaire ou tierce de jugement extraverti qui te pousse à avoir des avis tranchés. Mais je ne trouve pas que tu "sentes" l'INTP, du moins pas dans ta façon de t'exprimer, les idées que tu avances ou les termes que tu choisis.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mer 19 Juil 2017, 20:13

@Sylphira a écrit:
Non 200.000 embryons disparaissent, et des femmes sont sauvées de ne pas devoir se faire avorter clandestinement. Nice try.

Sinon, je te lis Junko, et je trouve que tes constructions de phrases sont carrées, fermées limite assez assertives. De mon point de vue, ça ne laisse pas trop de place au jeune INTP à la secondaire à fleur de peau comme c'est sensé être le cas à cet âge , genre labrador foufou lâché sur un sentir forestier. Donc de mon point de vue toujours, tu es peut-être en train de te conformer à l'image que tu te fais de l'INTP pour avoir une réponse définitive sur ton typage rapidement quitte à changer d'option plus tard, soit tu es sous l'emprise d'un secondaire ou tierce de jugement extraverti qui te pousse à avoir des avis tranchés. Mais je ne trouve pas que tu "sentes" l'INTP, du moins pas dans ta façon de t'exprimer, les idées que tu avances ou les termes que tu choisis.  

Ce que tu avances est intéressant. Les avis semblent assez divergents, au moins il y a matière à dialoguer et ça c'est succulent.

Il est vrai que INTP sort lors des tests conventionnels plus "basiques", tandis que si on se focalise sur les fonctions les résultats en sont l'opposé.
Que penses-tu des résultats comme INTJ ou ENTJ ? Trouves-tu qu'ils sont en adéquation avec que tu as pu analyser ? Si oui lequel semble être le plus propice à demeurer mon type selon toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1614

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Mer 19 Juil 2017, 23:07

Personnellement, j'ai un ressenti de toi Te, tu pourrais très bien être INFP aussi, mais à ton âge, tu serais quand-même pas mal rationnel. Le fait que tu ai été rejeté par tes camarades, pourrait expliquer qu'en t'isolant et en cherchant à te protéger tu ai développé un côté rationnel, mais il faut voir si il est plus présent que ton côté idéaliste.
Ca pourrait également expliquer que tu hésite entre I/E, en général un NT qui hésite est E.
Moi, je me suis toute de suite reconnue dans le Fi, le Te ne te parle t-il pas plus que le Ti ?

Sinon, j'ai lu que tu étais nationaliste et conservateur (tout les Te sont de potentiels facho, je loul).
Sans rentrer dans les détails, pourquoi l'es-tu ? Qu'est-ce qui t'a motivé, inspiré ? (autre que la haine que tu as de ton collège et lycée)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junko
Aucun rang assigné
avatar

Type : Inconnu
Age : 18
Lieu : Omniprésence
Emploi : Démiurge
Inscription : 01/03/2017
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 01:01

@Luna a écrit:
Personnellement, j'ai un ressenti de toi Te, tu pourrais très bien être INFP aussi, mais à ton âge, tu serais quand-même pas mal rationnel. Le fait que tu ai été rejeté par tes camarades, pourrait expliquer qu'en t'isolant et en cherchant à te protéger tu ai développé un côté rationnel, mais il faut voir si il est plus présent que ton côté idéaliste.
Ca pourrait également expliquer que tu hésite entre I/E, en général un NT qui hésite est E.
Moi, je me suis toute de suite reconnue dans le Fi, le Te ne te parle t-il pas plus que le Ti ?

Sinon, j'ai lu que tu étais nationaliste et conservateur (tout les Te sont de potentiels facho, je loul).
Sans rentrer dans les détails, pourquoi l'es-tu ? Qu'est-ce qui t'a motivé, inspiré ? (autre que la haine que tu as de ton collège et lycée)

Oui il y a beaucoup d'hésitation, mais je pense qu'en écoutant les divers avis on pourra aboutir à quelque chose.
Je trouve que les deux (Ti et Te) sont intéressants et sont finalement un peu complémentaire, j'utilise les deux, la frontière doit être assez proche.

Pour ce qui est des opinions politiques ça ne me dérange pas d'en parler, bien au contraire.
Ça ne me dérange pas d'en parler même dans les détails, au contraire ça me fait plaisir, je vais exposer ma vision sur plusieurs éléments.

Je situe d'abord le contexte :
Il faut savoir que au "départ" j'étais situé bien plus à gauche, le caractère altruiste du socialisme demeurait attirant, j'étais anarcho-libertarien si on peut ainsi dire.
J'ai fréquenté ce même genre de milieu dans toute mon adolescence, le genre de milieu bourgeois-bohème socialiste.
Au fil du temps j'ai commencé à me poser des questions, comme pour tout je me suis demandé si mes croyances étaient justes et fondées, si il n'y avait pas moyen de faire affront à mon propre milieu pour tenter de les mettre à rude épreuve. J'ai engagé les discussions afin de savoir contre quoi ils se "battaient" ; contre le fascisme, l'intolérance, le repli sur soi, l'oligarchie - des choses à première vue nobles et dignes.
Il est par ailleurs important de noter que je ne suis pas un "Français de souche", j'ai une moitié de ma famille Portugaise, ce qui m'a valu d'être victime de racisme et source de certains de mes harcèlements, si bien par des Français que par des étrangers, les deux sont coupables.
Outre les harcèlements, je remarquais au fil du temps une hypocrisie latente ; les personnes politiquement engagées prônant la diversité faisaient des soirées dans leur appartements de bonne catégorie uniquement entre-eux, pas de noirs, d'arabes ou même d'hispaniques.

J'ai tout d'abord pensé que c'était un cas isolé, une hypocrisie présente chez ces personnes-là et qu'ils ne représentaient pas la caste idéologique du socialisme d'aujourd'hui, j'ai viré de plus en plus à droite en étant témoin d'un surenchérissement d'actions qui ne me plaisaient guère ; le refus constant de dialogue et les insultes qui vont avec ; "facho", "réac" "nazillon" alors que je ne me considère même pas de ces bords-là, j'ai découvert que le gauchisme que je pensais était en réalité celui d'il y a 60 ans, pas celui de maintenant.

En étudiant un peu plus la question je me suis rendu compte que la pensée unique était de mise chez ces gens-là, la diversité d'opinion n'était pas la bienvenue si tu avais le malheur de les contredire, j'ai vu là une fascination de l'anti-fascisme qui se converti ironiquement en fascisme et vise à réprimandé les opinions divergentes. Je pensais toujours que le nationalisme et le conservatisme étaient des idées dépassées et qui appartenaient aux puissants, or il n'en est rien ; l'univers médiatique est de gauche. On sait à quel point les médias sont critiquables, pas tous bien entendu mais il s'agit d'une majorité.

Je vois dans le progressisme un fanatisme, devoir à tout prix s'éloigner du passé et de l'Histoire que je juge nécessaires pour conserver ses bases saines et construire un avenir meilleur. Ce fanatisme vise à faire le contraire de ce que faisais le nazisme ;  là où le nazisme sacralisait l'homme blanc blond aux yeux bleus il sacralise maintenant son contraire total, sauf que ça revient au même, c'est la création d'un surhomme parmi les hommes. Ce mode de pensée est tout récent, on a pu le voir avec le festival afro-féministe qui a eu lieu récemment, par exemple.

En parlant du féminisme moderne, qui n'est aucunement le féminisme noble et égalitaire d'autrefois, celui de notre époque repose sur une perspective de l'histoire (et du présent) très "gynocentrique" et victimaire,  le "patriarcat" est un système qui organise l'oppression des hommes sur les femmes. Les hommes seraient les grands bénéficiaires de cette société, malgré quelques maigres désavantages qu'elles justifient, et les femmes en seraient le groupe opprimé, les principales victimes. Cette théorie décrit les rapports entre les sexes de la même manière qu'un marxiste conçoit la lutte des classes, à savoir un rapport de domination violent d'un groupe sur l'autre. Les hommes avaient plus de droits dans la loi, mais plus de devoirs également. Notamment celui de sacrifier leur vie pour des idéaux, lorsque c'était nécessaire. Quels devoirs avaient les femmes?
On peut noter que les féministes ont toujours réclamé plus de droits pour les femmes, sans jamais remettre en question les devoirs des hommes qu'elles n'avaient pas. Par exemple on entend jamais des féministes se battre contre la conscription masculine. Ce féminisme ne se bat pas pour l'égalité, selon cette idéologie, la société se divise ainsi : d'un côté, il y a les hommes, dominants, privilégiés, oppresseurs, qui parfois subissent quelques dommages collatéraux minimes dus à la tyrannie phallocratique et de l'autre les femmes, victimes du patriarcat, qui n'ont aucun privilège et sont opprimées par les hommes. C'est avant tout une question de classe sociale et ce depuis toujours ; on a toujours des femmes capables de se détacher des tasses ménagères en les plaçant sur des employées ; des bonnes par exemple, mais également aujourd'hui ; femmes de ménage, nounous et baby-sitters.

Autre exemple aberrant : le cas du "manspreading" qui implique que les hommes ne doivent pas ecaté les jambes dans les transports, je suis d'accord c'est un manque de civilité mais ceci n'est pas une question de sexe, ceci n'est pas réservé aux hommes, j'ai moi-même pu avoir affaire à des jambes croisées de femme qui me gênaient ou des sacs à main qui prennent une place : alors qu'ais-je fait ? Et bien je demande aimablement d'arranger l'élément qui gène, pas besoin de faire des lois ou de partir en croisade sur le net : pratique qui pourrait d'ailleurs être critiquée ; aujourd'hui les révoltes se font sur le net via des hashtag, je trouve cette pratique un peu lâche et n'a aucunement pour but d'effectuer une contestation directe du pouvoir en place.

Cette posture victimaire est désormais entrée dans tous les esprits, et approuvée par le plus grand nombre, ce qui fait que être contre te fait rentrer dans une position minoritaire. Je ne vais pas m'étendre plus sur le sujet je pense en avoir assez dit, bien qu'il y'en a hélas beaucoup à dire.

Je ne me retrouve aucunement dans ce gauchisme répressif, au départ j'étais de gauche par manque d'information ; cette pensée unique et cette fascination que vouloir toujours œuvrer en faveur du progrès est inopportun et m'a repoussé. Je dénonce également l'emprise idéoligique de l'éducation nationale et tend de plus plus à penser que les manuels scolaires sont fait par des idéologues ; il y a en histoire-géo et également dans les langues une dimension politique trop importante, surtout au niveau des professeurs d'histoire-géo qui, à mon humble avis, manquent de neutralité et expriment un peu trop leur opinion à la classe.
Surtout cette année en période électorale, si bien des États-Unis que la France, j'ai pu en faire les frais, on a le droit d'être contre des candidats bien entendu, mais pas d'en faire part à la classe, les ados sont bien trop influençables.

Être nationaliste et conservateur est plus rare qu'on ne peut le penser, le système n'aime pas ces gens-là puisqu'il est dans une optique progressiste à souhait et tout ce qui est divergent rappelle le nazisme. Je ne considère pas avoir des propos haineux ou discriminatoires, au contraire je suis toujours ouvert à toutes les opinions et pense que tout doit être dit, même les propos considérés comme inaudibles doivent avoir le droit d'être dit, c'est le principe même de la liberté d'expression. Si cette dernière est gérée par des individus ou un organisme, elle ne l'est plus et est jugée, filtrée, certaines choses peuvent être dites et d'autres non.
J'aime qu'on me mette du fil à retordre, qu'on me contredise, qu'on ait un avis différent du mien car c'est ici que se trouve la beauté du débat et de la diversité d'opinion, il ne faut pas vouloir crier "facho !" ou "gaucho !" à tout va mais chercher le dialogue, l'ouverture. Ce que aucun des partis quel qu'il soit ne fait. Ne t'inquiète pas, mes "compères" agissent ainsi et je suis le premier à le déplorer, on a pu le voir ici-même.

Je demeure nationaliste pour des raisons évidentes. Le mondialisme n’est en rien une ouverture, mais une fermeture. Je crois effectivement en la diversité des peuples, des cultures et des sociétés, par conséquent je souhaite qu’ils échangent entre eux. Pour échanger, il faut être différent, donc je souhaite qu’elles restent différentes., donc qu’elles ne se métissent pas de manière massive ou forcée, donc je suis contre la mondialisation : non pas contre le monde, mais pour sa diversité. Les questions culturelles et patriotiques sont, pour ma part, évidentes et en découlent directement.

Je suis conservateur parce que la tradition est l’incarnation particulière des choses éternelles, comme la justice, la liberté, ou autre. Les philosophes ont démontré, et les scientifiques l’ont illustré en ne les écoutant pas, qu’il y avait dans l’idéologie du progrès une eschatologie qui mène les hommes au désastre. Toute idéologie progressiste est par nature totalitaire, quelque forme que prenne ce totalitarisme. Le progressisme ne tolère pas que d'infimes cellules de sa société lui résiste, aussi faut-il pour contenter ce dieu jaloux que jusqu’aux détails et menus gestes de ses sujets, tout soit contrôlé. Ainsi les habitudes alimentaires, l’éducation des enfants, l’usage des mots, les définitions données aux concepts : tout doit être subordonné au dieu Progrès. Aujourd’hui on veut conformer les enfants dès leur plus jeune âge contre le sexisme et ces choses là, mais les gosses s'en fichent. Laissez vivre les enfants, laissez leur une enfance, enfance qui tend de plus en plus à se perdre. Aussi, je suis conservateur car, jusqu’à preuve du contraire, les sociétés traditionnelles ont produit, conformément à leur temps, des choses relativement et absolument plus belles que les sociétés modernes. Enfin, le progrès ne peut se succéder à lui-même. Il a fait son temps : n’est-ce pas une forme particulièrement grossière et absurde de conservatisme, que de se revendiquer sans cesse “progressiste” depuis plus d’un siècle ? La réaction, la tradition, puisqu’elles ont étés évacuées, devraient être, aux yeux des progressistes eux-mêmes, beaucoup plus novateurs que ne l’est le “progrès”.

Bien entendu vous pouvez avoir des opinions totalement contraires aux miennes, je n'essayerai jamais de vous convertir à quoi que ce soit, ceux auxquels je suis opposé politiquement tentent déjà de le faire à mon grand désarroi. Bien trop sectaire à mon goût. Ce n'est pas parce que quelqu'un n'a pas les mêmes idées que moi que je ne serai pas ami avec lui, bien au contraire même il y a matière à dialoguer.

Voilà, j'ai tenté de faire le plus court possible même si c'est dur, j'aime bien m'exprimer un petit peu en longueur c'est toujours agréable. C'était un plaisir, il ne faut pas avoir peur du jugement de l'autre ou d'être insulté de je ne sais qu'elle raccourci idéologique à caractère péjoratif.
Il faut dire ce qu'on pense, de moins en moins de personnes le font.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 04:22

Il va vouloir m'expliquer pourquoi on me censure

Vous savez qu'il existe une loi contre la censure sur internet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaki
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 12
Lieu : Commune d'Issou
Inscription : 15/07/2017
Messages : 122

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 04:26

Les embryons sont des enfants, vous êtes des monstres
Les femmes n'ont juste a ne pas se faire avorter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 275

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 08:39

Citation :
j'ai la possibilité de soit : sauver un ami, soit : sauver dix personnes, cependant je ne peux pas faire les deux, il est plus logique de sauver le cas où le plus d'individus sont mis en cause que de se focaliser sur nos propres préférences qui mènent à un résultat plus désastreux.
Je trouve que  l'idée du choix cornélien est un excellent exercice pour appréhender son fonctionnement.

Il y a d'autres  choix possibles ... Bon jeu  Very Happy.

Pour le sentiment :
la fonction F est un fonctionnement cognitif lié aux sentiments, ce qui donne l'image de quelqu'un de non rationnel, puisque tous ces choix sont guidés par ces sentiments. Sauf que la fonction F s'appelle aussi le feeling, ou aussi l'intelligence émotionnelle, c'est un jugement presque intuitif.



Citation :

Il s'agit du débat que je qualifierais idéologique, ceci englobe divers domaines tels que la philosophie et la politique par exemple. Entendre les idées d'un tel, qu'il écoute les nôtres, qu'on en discute et cherche à en tirer quelque chose, que chacun en apprenne. Un peu comme un dialogue socratique.

Ce que tu avances est intéressant. Les avis semblent assez divergents, au moins il y a matière à dialoguer et ça c'est succulent.
De mon ressenti, tu prends plaisir dans l'abstrait, je te vois bien N.

Citation :

Sinon, je te lis Junko, et je trouve que tes constructions de phrases sont carrées, fermées limite assez assertives.
Meme ressenti.

Citation :

Je situe d'abord le contexte :
j'ai tenté de faire le plus court possible même si c'est dur
lol, ci-après le lien qui m'est venu.
attention à l'effet barnum
https://mbti.forumactif.fr/t2262-les-differentes-faces-de-l-infj#57638

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 09:57

Pas de ressenti INTJ ou ENTJ non plus, justement parce que tu es trop carré dans tes explications. ESTJ éventuellement, pour le côté conservateur, assertif, explicatif et ordonné. Le Ne tierce commence à chatouiller et te voilà le nez plongé dans des théories dont tu as envie de débattre pour confronter ce que tu entrevois à la vision des autres.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1614

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 12:41

@Junko a écrit:


Oui il y a beaucoup d'hésitation, mais je pense qu'en écoutant les divers avis on pourra aboutir à quelque chose.
Je trouve que les deux (Ti et Te) sont intéressants et sont finalement un peu complémentaire, j'utilise les deux, la frontière doit être assez proche.

Pour ce qui est des opinions politiques ça ne me dérange pas d'en parler, bien au contraire.
Ça ne me dérange pas d'en parler même dans les détails, au contraire ça me fait plaisir, je vais exposer ma vision sur plusieurs éléments.

Je situe d'abord le contexte :
Il faut savoir que au "départ" j'étais situé bien plus à gauche, le caractère altruiste du socialisme demeurait attirant, j'étais anarcho-libertarien si on peut ainsi dire.
J'ai fréquenté ce même genre de milieu dans toute mon adolescence, le genre de milieu bourgeois-bohème socialiste.
Au fil du temps j'ai commencé à me poser des questions, comme pour tout je me suis demandé si mes croyances étaient justes et fondées, si il n'y avait pas moyen de faire affront à mon propre milieu pour tenter de les mettre à rude épreuve. J'ai engagé les discussions afin de savoir contre quoi ils se "battaient" ; contre le fascisme, l'intolérance, le repli sur soi, l'oligarchie - des choses à première vue nobles et dignes.
Il est par ailleurs important de noter que je ne suis pas un "Français de souche", j'ai une moitié de ma famille Portugaise, ce qui m'a valu d'être victime de racisme et source de certains de mes harcèlements, si bien par des Français que par des étrangers, les deux sont coupables.
Outre les harcèlements, je remarquais au fil du temps une hypocrisie latente ; les personnes politiquement engagées prônant la diversité faisaient des soirées dans leur appartements de bonne catégorie uniquement entre-eux, pas de noirs, d'arabes ou même d'hispaniques.

J'ai tout d'abord pensé que c'était un cas isolé, une hypocrisie présente chez ces personnes-là et qu'ils ne représentaient pas la caste idéologique du socialisme d'aujourd'hui, j'ai viré de plus en plus à droite en étant témoin d'un surenchérissement d'actions qui ne me plaisaient guère ; le refus constant de dialogue et les insultes qui vont avec ; "facho", "réac" "nazillon" alors que je ne me considère même pas de ces bords-là, j'ai découvert que le gauchisme que je pensais était en réalité celui d'il y a 60 ans, pas celui de maintenant.

En étudiant un peu plus la question je me suis rendu compte que la pensée unique était de mise chez ces gens-là, la diversité d'opinion n'était pas la bienvenue si tu avais le malheur de les contredire, j'ai vu là une fascination de l'anti-fascisme qui se converti ironiquement en fascisme et vise à réprimandé les opinions divergentes. Je pensais toujours que le nationalisme et le conservatisme étaient des idées dépassées et qui appartenaient aux puissants, or il n'en est rien ; l'univers médiatique est de gauche. On sait à quel point les médias sont critiquables, pas tous bien entendu mais il s'agit d'une majorité.

Je vois dans le progressisme un fanatisme, devoir à tout prix s'éloigner du passé et de l'Histoire que je juge nécessaires pour conserver ses bases saines et construire un avenir meilleur. Ce fanatisme vise à faire le contraire de ce que faisais le nazisme ;  là où le nazisme sacralisait l'homme blanc blond aux yeux bleus il sacralise maintenant son contraire total, sauf que ça revient au même, c'est la création d'un surhomme parmi les hommes. Ce mode de pensée est tout récent, on a pu le voir avec le festival afro-féministe qui a eu lieu récemment, par exemple.

En parlant du féminisme moderne, qui n'est aucunement le féminisme noble et égalitaire d'autrefois, celui de notre époque repose sur une perspective de l'histoire (et du présent) très "gynocentrique" et victimaire,  le "patriarcat" est un système qui organise l'oppression des hommes sur les femmes. Les hommes seraient les grands bénéficiaires de cette société, malgré quelques maigres désavantages qu'elles justifient, et les femmes en seraient le groupe opprimé, les principales victimes. Cette théorie décrit les rapports entre les sexes de la même manière qu'un marxiste conçoit la lutte des classes, à savoir un rapport de domination violent d'un groupe sur l'autre. Les hommes avaient plus de droits dans la loi, mais plus de devoirs également. Notamment celui de sacrifier leur vie pour des idéaux, lorsque c'était nécessaire. Quels devoirs avaient les femmes?
On peut noter que les féministes ont toujours réclamé plus de droits pour les femmes, sans jamais remettre en question les devoirs des hommes qu'elles n'avaient pas. Par exemple on entend jamais des féministes se battre contre la conscription masculine. Ce féminisme ne se bat pas pour l'égalité, selon cette idéologie, la société se divise ainsi : d'un côté, il y a les hommes, dominants, privilégiés, oppresseurs, qui parfois subissent quelques dommages collatéraux minimes dus à la tyrannie phallocratique et de l'autre les femmes, victimes du patriarcat, qui n'ont aucun privilège et sont opprimées par les hommes. C'est avant tout une question de classe sociale et ce depuis toujours ; on a toujours des femmes capables de se détacher des tasses ménagères en les plaçant sur des employées ; des bonnes par exemple, mais également aujourd'hui ; femmes de ménage, nounous et baby-sitters.

Autre exemple aberrant : le cas du "manspreading" qui implique que les hommes ne doivent pas ecaté les jambes dans les transports, je suis d'accord c'est un manque de civilité mais ceci n'est pas une question de sexe, ceci n'est pas réservé aux hommes, j'ai moi-même pu avoir affaire à des jambes croisées de femme qui me gênaient ou des sacs à main qui prennent une place : alors qu'ais-je fait ? Et bien je demande aimablement d'arranger l'élément qui gène, pas besoin de faire des lois ou de partir en croisade sur le net : pratique qui pourrait d'ailleurs être critiquée ; aujourd'hui les révoltes se font sur le net via des hashtag, je trouve cette pratique un peu lâche et n'a aucunement pour but d'effectuer une contestation directe du pouvoir en place.

Cette posture victimaire est désormais entrée dans tous les esprits, et approuvée par le plus grand nombre, ce qui fait que être contre te fait rentrer dans une position minoritaire. Je ne vais pas m'étendre plus sur le sujet je pense en avoir assez dit, bien qu'il y'en a hélas beaucoup à dire.

Je ne me retrouve aucunement dans ce gauchisme répressif, au départ j'étais de gauche par manque d'information ; cette pensée unique et cette fascination que vouloir toujours œuvrer en faveur du progrès est inopportun et m'a repoussé. Je dénonce également l'emprise idéoligique de l'éducation nationale et tend de plus plus à penser que les manuels scolaires sont fait par des idéologues ; il y a en histoire-géo et également dans les langues une dimension politique trop importante, surtout au niveau des professeurs d'histoire-géo qui, à mon humble avis, manquent de neutralité et expriment un peu trop leur opinion à la classe.
Surtout cette année en période électorale, si bien des États-Unis que la France, j'ai pu en faire les frais, on a le droit d'être contre des candidats bien entendu, mais pas d'en faire part à la classe, les ados sont bien trop influençables.

Être nationaliste et conservateur est plus rare qu'on ne peut le penser, le système n'aime pas ces gens-là puisqu'il est dans une optique progressiste à souhait et tout ce qui est divergent rappelle le nazisme. Je ne considère pas avoir des propos haineux ou discriminatoires, au contraire je suis toujours ouvert à toutes les opinions et pense que tout doit être dit, même les propos considérés comme inaudibles doivent avoir le droit d'être dit, c'est le principe même de la liberté d'expression. Si cette dernière est gérée par des individus ou un organisme, elle ne l'est plus et est jugée, filtrée, certaines choses peuvent être dites et d'autres non.
J'aime qu'on me mette du fil à retordre, qu'on me contredise, qu'on ait un avis différent du mien car c'est ici que se trouve la beauté du débat et de la diversité d'opinion, il ne faut pas vouloir crier "facho !" ou "gaucho !" à tout va mais chercher le dialogue, l'ouverture. Ce que aucun des partis quel qu'il soit ne fait. Ne t'inquiète pas, mes "compères" agissent ainsi et je suis le premier à le déplorer, on a pu le voir ici-même.

Je demeure nationaliste pour des raisons évidentes. Le mondialisme n’est en rien une ouverture, mais une fermeture. Je crois effectivement en la diversité des peuples, des cultures et des sociétés, par conséquent je souhaite qu’ils échangent entre eux. Pour échanger, il faut être différent, donc je souhaite qu’elles restent différentes., donc qu’elles ne se métissent pas de manière massive ou forcée, donc je suis contre la mondialisation : non pas contre le monde, mais pour sa diversité. Les questions culturelles et patriotiques sont, pour ma part, évidentes et en découlent directement.

Je suis conservateur parce que la tradition est l’incarnation particulière des choses éternelles, comme la justice, la liberté, ou autre. Les philosophes ont démontré, et les scientifiques l’ont illustré en ne les écoutant pas, qu’il y avait dans l’idéologie du progrès une eschatologie qui mène les hommes au désastre. Toute idéologie progressiste est par nature totalitaire, quelque forme que prenne ce totalitarisme. Le progressisme ne tolère pas que d'infimes cellules de sa société lui résiste, aussi faut-il pour contenter ce dieu jaloux que jusqu’aux détails et menus gestes de ses sujets, tout soit contrôlé. Ainsi les habitudes alimentaires, l’éducation des enfants, l’usage des mots, les définitions données aux concepts : tout doit être subordonné au dieu Progrès. Aujourd’hui on veut conformer les enfants dès leur plus jeune âge contre le sexisme et ces choses là, mais les gosses s'en fichent. Laissez vivre les enfants, laissez leur une enfance, enfance qui tend de plus en plus à se perdre. Aussi, je suis conservateur car, jusqu’à preuve du contraire, les sociétés traditionnelles ont produit, conformément à leur temps, des choses relativement et absolument plus belles que les sociétés modernes. Enfin, le progrès ne peut se succéder à lui-même. Il a fait son temps : n’est-ce pas une forme particulièrement grossière et absurde de conservatisme, que de se revendiquer sans cesse “progressiste” depuis plus d’un siècle ? La réaction, la tradition, puisqu’elles ont étés évacuées, devraient être, aux yeux des progressistes eux-mêmes, beaucoup plus novateurs que ne l’est le “progrès”.

Bien entendu vous pouvez avoir des opinions totalement contraires aux miennes, je n'essayerai jamais de vous convertir à quoi que ce soit, ceux auxquels je suis opposé politiquement tentent déjà de le faire à mon grand désarroi. Bien trop sectaire à mon goût. Ce n'est pas parce que quelqu'un n'a pas les mêmes idées que moi que je ne serai pas ami avec lui, bien au contraire même il y a matière à dialoguer.

Voilà, j'ai tenté de faire le plus court possible même si c'est dur, j'aime bien m'exprimer un petit peu en longueur c'est toujours agréable. C'était un plaisir, il ne faut pas avoir peur du jugement de l'autre ou d'être insulté de je ne sais qu'elle raccourci idéologique à caractère péjoratif.
Il faut dire ce qu'on pense, de moins en moins de personnes le font.

Plus jeune je fréquentais un forum où des personnes de gauche s'affrontaient régulièrement avec des néonazis. (je précise que je n'étais d'aucun camps)
Bien que je ne partageais pas du tout la vision de ces néonazis qui étaient racistes, haineux des juifs et admiraient hitler, ils avaient le mérite de rechercher le dialogue et d'expliquer leur théorie (personnellement, je peux concevoir qu'on soit raciste si ça n'entraîne pas une haine de ceux qui sont considérés inférieurs et une envie de les réduire en esclavage), alors qu'en face c'était un mur.
Les personnes de gauche qui se paraient de toutes les qualités morales, n'étaient pourtant pas du tout ouvertes au dialogue et elles insultaient très facilement, menacé également.
De l'extérieur, elles donnaient l'impression d'être dans le politiquement correcte et de ne plus réfléchir par elles-même.
Ca m'a beaucoup énervé ce refus au dialogue et de toute suite classer les gens dans une catégorie, ce qui m'a amené à prendre la défense de personnes racistes.

Ca m'a rappelé la vie réelle qui est encore pire en ce qui concerne tout ce qui est impolitiquement correcte qui est devenu une véritable dictature de nos jours, comme tu le dit.
En ce qui concerne le féminisme actuel, il est de plus en plus critiqué. Ne crois pas que tu es un cas isolé. Toutes les femmes (et parfois hommes), qui ont crié au sexisme à tout vas, qui se sont positionné en victime permanent, qui ont défendu seulement les droits des femmes, qui ont instauré la parité homme-femme ont beaucoup désservi la cause pour laquelle ils se battaient.

Je trouve également que l'idéologie actuelle qui consiste à rejeter tout ce qui provient du passé et à promouvoir ce qui est moderne, débile.

En ce qui concerne le mondialisme, il est très utile actuellement, mais je suis également contre une uniformisation culturelle. Il n'y a plus aucun intérêt à ce qu'on se ressemble tous (hormis éviter les guerres), et ça produit un appauvrissement culturel, après je ne suis pas calée en politique ni en économie.

Sinon, ce que tu viens de dire ne permet pas de te typer, je m'attendais à ce que tu donnes des valeurs comme une recherche de stabilité, d'organisation de la société ect, mais bon, ça n'aurait pas permis de typer avec précision non plus.
Tu semble en tout les cas beaucoup être réac à ton environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSP
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1048

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 13:39

@Luna a écrit:
... haineux des juifs et admiraient hitler, ils avaient le mérite de rechercher le dialogue et d'expliquer leur théorie ...

@Luna a écrit:
Ca m'a beaucoup énervé ce refus au dialogue et de toute suite classer les gens dans une catégorie, ce qui m'a amené à prendre la défense de personnes racistes.

Quel courage, Luna !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1815

Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué Jeu 20 Juil 2017, 14:12

Bonjour,

Je vois pas de TJ chez toi (ici du moins)
Tu n'argumentes pas vraiment tu expliques davantage tes conclusions et sentiments personnels.

Le fil conducteur est inexistant, tu exprimes bien ce qui te viens en tête mais peut on parler de "politique" comme tu l'annoncais :

Citation :
Pour ce qui est des opinions politiques ça ne me dérange pas d'en parler, bien au contraire.
Ça ne me dérange pas d'en parler même dans les détails, au contraire ça me fait plaisir, je vais exposer ma vision sur plusieurs éléments.

Voici mes réponses.

Citation :
Il est par ailleurs important de noter que je ne suis pas un "Français de souche", j'ai une moitié de ma famille Portugaise, ce qui m'a valu d'être victime de racisme et source de certains de mes harcèlements, si bien par des Français que par des étrangers, les deux sont coupables.
Pourquoi nous parles tu de ça ? Je ne suis pas certain de son intérêt.

Citation :
l'univers médiatique est de gauche. On sait à quel point les médias sont critiquables, pas tous bien entendu mais il s'agit d'une majorité.
Oui et je te rejoins sur la gauche est bien plus intolérante que la droite.

Citation :
Je vois dans le progressisme un fanatisme, devoir à tout prix s'éloigner du passé et de l'Histoire que je juge nécessaires pour conserver ses bases saines et construire un avenir meilleur.
Chacun son point de vue, je suis d'accord que mourir à 35 ans, crever de faim et ne pas avoir l'électricité avaient un certain charme. (Dans la série Downtown Abbey, la grand mère utilise tes arguments, contre l'arrivée de l'électricité.)

Citation :
En parlant du féminisme moderne, qui n'est aucunement le féminisme noble et égalitaire d'autrefois, celui de notre époque repose sur une perspective de l'histoire (et du présent) très "gynocentrique" et victimaire
Ca dépend quel féminisme mais je suis d'accord. La recherche d'égalité du féminisme actuel n'est que trop souvent dans le sens "Augmentation des avantages de la femme et non recherche d'égalité".

J'aimerais revenir sur le sujet principal. Estimes tu qu'une idéologie politique passe en premier lieu par le refus du progressisme, puis ensuite par le féminisme ?

Citation :
cette pensée unique et cette fascination que vouloir toujours œuvrer en faveur du progrès est inopportun et m'a repoussé.
Comment peux tu penser cela en France ? L'humanité est historiquement contre le progrès.
On parle de galilée ? Du recul de la médecine, des multiples combats idéologiques contre le progrès technologique/médical/scientifique etc ?

Aujourd'hui, nous ne torturons plus les savants qui font du "progrès", je t'accorde cette évolution que tu peux décrier.

Il est, encore aujourd'hui (moins qu'autrefois) difficile d'évoluer et de "progresser" l'humain étant par nature peureux de l'inconnu, et évitera donc généralement d'évoluer pour maintenir le statut quo.
On peut le voir en entreprise, dans la société et/ou en groupe.

"Ca a toujours marché, pourquoi chercher à améliorer."

Tu prends par choix idéologique, la logique à l'envers.  
Le progrès n'étrangle pas les gens, c'est plutôt les peureux qui étranglent les entreprenants.
"On voit un génie, à la troupe d'imbélices tentant de le faire taire." est une citation que j'aime beaucoup.

Avec un sujet d'actualité :
Alors oui, c'est effectivement scandaleux de vacciner ses enfants, ce faux progrès obligatoire qui va réduire les morts mais m'imposer un choix, que ma grand-mère ne faisait pas je suis outré.

Citation :
Je dénonce également l'emprise idéoligique de l'éducation nationale et tend de plus plus à penser que les manuels scolaires sont fait par des idéologues ; il y a en histoire-géo et également dans les langues une dimension politique trop importante, surtout au niveau des professeurs d'histoire-géo qui, à mon humble avis, manquent de neutralité et expriment un peu trop leur opinion à la classe.
Tu as jeté ca la, tellement surprenant que je ne l'ai même pas vu à la première lecture.
Il y a encore des gens qui pensent que l'éducation est neutre ?

Citation :
Surtout cette année en période électorale, si bien des États-Unis que la France, j'ai pu en faire les frais, on a le droit d'être contre des candidats bien entendu, mais pas d'en faire part à la classe, les ados sont bien trop influençables.
Evident et prévisible. (il faut choisir les personnes et les discussions.)


Citation :
Je demeure nationaliste pour des raisons évidentes. Le mondialisme n’est en rien une ouverture, mais une fermeture. Je crois effectivement en la diversité des peuples, des cultures et des sociétés, par conséquent je souhaite qu’ils échangent entre eux. Pour échanger, il faut être différent, donc je souhaite qu’elles restent différentes., donc qu’elles ne se métissent pas de manière massive ou forcée, donc je suis contre la mondialisation : non pas contre le monde, mais pour sa diversité. Les questions culturelles et patriotiques sont, pour ma part, évidentes et en découlent directement.
Anti mondialisation pour une sauvegarde culturelle, je ne l'avais jamais lu.
Pourquoi pas, ca ne me choque que moyennement, mais plutôt qu'argumenter sur ce sujet je vais me contenter de parler de la vraie raison de la mondialisation.

C'est son facteur de croissance et de création de richesse, par un effet de spécialisation et de division du travail.  Suite à la mondialisation, le confort de vie de nos sociétés occidentales a explosé. (est ce bien partagé n'est pas le sujet.)

Es tu prêt à sacrifier ce confort, et demandes tu à tous les humains autour de toi de sacrifier volontiers leur confort de vie ?
La fermeture des frontières amènera, économiquement, un appauvrissement (au minimum temporaire et probablement permanent) de la population.

Citation :
Je suis conservateur parce que la tradition est l’incarnation particulière des choses éternelles, comme la justice, la liberté, ou autre. Les philosophes ont démontré, et les scientifiques l’ont illustré en ne les écoutant pas, qu’il y avait dans l’idéologie du progrès une eschatologie qui mène les hommes au désastre. Toute idéologie progressiste est par nature totalitaire, quelque forme que prenne ce totalitarisme. Le progressisme ne tolère pas que d'infimes cellules de sa société lui résiste, aussi faut-il pour contenter ce dieu jaloux que jusqu’aux détails et menus gestes de ses sujets, tout soit contrôlé.
Je l'ai déjà dit, mais n'est ce pas toi ici qui refusent aux gens d'agir différemment de toi et de nos ancêtres ?
Au final, n'es tu juste pas dégouté d'être du coté des perdants idéologiquement ?
Refuser d'avancer est un choix, mais je trouve assez honteux de refuser aux autres d'avancer, ou de pleurer la mise en arrière que provoque cet arrêt.

Citation :
Aussi, je suis conservateur car, jusqu’à preuve du contraire, les sociétés traditionnelles ont produit, conformément à leur temps, des choses relativement et absolument plus belles que les sociétés modernes.
Les massacres d'aujourd'hui sont faits par les sociétés conservatrices.

Il ne faut pas confondre le progrès, et les multitudes de tendances qui sont en général temporaires et souvent ridicules (mais soit tant qu'elles ne font de mal à personne.)
On peut féliciter les parents vegan qui ont nourrit leur enfant au lait de soja, jusqu'a le faire mourir de faim. Voici effectivement un "mauvais" progrès.
Mais c'est pas un progrès, c'est une mode débile.

(Saches qu'il existe un discord de discussion, si tu souhaites discuter de ce genre de choses plus "simplement". Il s'obtient en demande par mp, ou un second discord sur les posts d'agora Wink. )

Ps : pour moi tu es INFP ou INTP.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Un typage quelque peu compliqué

Revenir en haut Aller en bas
 

Un typage quelque peu compliqué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué
» [FORUM] Tiens, au fait, il nous manque quelque chose, non?
» Jouer de quelque chose
» Pourquoi lire la Bible ?
» « Si tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-