Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Jud
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP sp/sx
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Vole(use de livres)
Inscription : 21/05/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 05 Sep 2016, 03:00

Merci pour ce topic et vos questions/réponses qui éclairent ma lanterne. Bon allez, j'me lance aussi !  Happy beau

Est-ce que vous aussi, il vous arrive souvent de "gober" un certain temps en fixant quelque chose sans le savoir avant de vous en rendre compte par l’intermédiaire d'un ami ?"
Pas tellement avec les gens, je reste discrète par peur de me faire surprendre. Par contre oui pour l'environnement, je peux rester scotchée et me créer ma propre bulle et à partir loin sans m'en rendre compte.

-"Est-ce que vous aussi, on vous dis souvent que vous semblez encore être un gamin ?"
Non

-"Est-ce que vous aussi, vous faite souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"
Oh que oui ._.

-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?
Parfois Dodo

-Est-que vous aussi il vous arrive d'être un incompris?
Oui

Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?
Oui un peu trop d'ailleurs, administrativement je suis une catastrophe à moi toute seule Rolling Eyes

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?
Non, j'ai tendance à m'adapter aux situations et aux personnes.

- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchainements plaisants ?
Non

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?
Oui...

"Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"
Oui

-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"
Oui, du coup je me prends parfois de belles claques

Est-ce que vous aussi, vous êtes vu comme quelqu'un de naïf (ou pire, con) ?
Arf, oui. Mais je suis naïve, aussi.

Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?
Non, pas que je me souvienne

-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?
Non

-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?
Les deux à la fois

-Vous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?
OUI, ah, c'est terrible ce truc. Surtout dans en musique et écriture. J'ai souvent des élans d'inspiration, je saisis quelque chose d'incroyable, je me dis que je dois absolument l'écrire ou le reproduire, c'est comme un éclair qui me traverse. Et puis... Ah, bah je passe à autre chose, je l'oublie, puis lorsque j'y repense c'est déjà trop tard : soit parti, soit je n'ai plus la possibilité de le faire.  Dédaigneux

-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit
Pas spécialement à des détails sur eux mais oui j'ai tendance à me laisser emporter par mes pensées, des vagues qui passent

"Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)".
Boh, pas spécialement, j'ai des amis STJ avec qui je m'entends bien.

"Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ? (Moins colérique/nerveux que les autres, à ne pas confondre avec les "faux-calmes" qui énervent facilement mais font semblant de ne pas être énervé)" (plus remarqué chez les 9 ?).
Non, personnellement je me prends la colère de plein fouet à l'intérieur, très vite, je suis vraiment sensible même si j'estime avoir fait des progrès là dessus, avant j'avais du mal maîtriser cette hypersensibilité - maintenant, je relativise plus. Heureusement, parce qu'elle me consumait. Par contre je l'extériorise rarement.

Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?
Non

Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?
Non

Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?
Non

Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?
Non

Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?
Oui

Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?
Oui

Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?
Non, pas assez de cran, je prends toujours mes précautions (même un peu trop)

On n'arrête pas de vous surprendre ailleurs
Vi

Vous ne vous pouvez pas vous empêcher d'imiter, de vous sentir imiter, de faire "comme ci" et de voir que ça marche
Oui

Est ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous
Oui de plus en plus

Est ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur?
Est ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter, qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".
Oui j'ai du mal à me concentrer et à maintenir mon attention

Est ce qu'on vous appelle hippie? Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal?
Lente, oui, hippie non

Est ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables?
Oui

Est ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoii)?
Oui oui, étrange on me l'a jamais dit, mais je me sens comme telle du fait de ma différence et de cette sensation qu'aucune personne ne me comprenne vraiment.

Est ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?
Exact, oui. J'ai eu beaucoup de difficultés en histoire géo, et par la suite en français en commentaire de texte, en fait on nous apprenait comment structurer nos devoirs mais chaque fois j'y allais comme ça, comme je le sentais, comme j'en avais envie. Même lorsque j'essayais un semblant de structure c'était la cata. Je ne comprenais pas pourquoi, j'adore écrire, maintenant je comprends mieux pourquoi j'avais du mal ! Par contre en dissertation et en écriture d'invention, c'était l'éclate
 Smiley sauteur amour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jud
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP sp/sx
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Vole(use de livres)
Inscription : 21/05/2015
Messages : 45

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Sam 10 Sep 2016, 20:56

Je lance des questions.  Cyclope:  Est-ce que toi aussi :

- Tu ne parviens pas à oublier les moments douloureux de ton passé ? Ils te hantent ?
- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ?
- Tu as parfois tellement de mal à te faire comprendre, à mettre des mots sur les choses, que tu as imaginé faire entrer ton interlocuteur dans ton esprit pour qu'il te comprenne enfin ?
- Tes parents (ou l'un de tes parents) ne sont pas INFP du tout, et ils ont eu du mal à accepter/comprendre vos différences ? Leur éducation t'as impacté et tu as du mal à t'en défaire ?
- Tu te demandes souvent pourquoi tu existes, et tu ne trouves toujours pas de sens à ta vie ?
- Tu mets trop de temps à réagir si bien que tu regrettes de ne pas avoir été plus rapide, et cela te pèse sur la conscience ?
- Tu es trop genti(le), et cela finit par te retomber dessus ?
- Quand tu te trouves en compagnie d'INFP, tu te sens plus à l'aise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 03 Oct 2016, 16:42

Est-ce que vous aussi, il vous arrive souvent de "gober" un certain temps en fixant quelque chose sans le savoir avant de vous en rendre compte par l’intermédiaire d'un ami ?"
Oui

-"Est-ce que vous aussi, on vous dis souvent que vous semblez encore être un gamin ?"
Oui

-"Est-ce que vous aussi, vous faite souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"
Oui

-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?
Non

-Est-que vous aussi il vous arrive d'être un incompris?
Oui

Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?
Oui

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?
Oui

- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchainements plaisants ?
Non

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?
Oui (pas plus tard que ce week-end)

"Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"
Non

-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"
Oui, mais je suis bien conscient que ce n'est pas la réalité, ça reste un exercice agréable (très agréable meme)

Est-ce que vous aussi, vous êtes vu comme quelqu'un de naïf (ou pire, con) ?
Oui. Tout est relatif. Je ne suis pas naif, c'est juste que je vois du positif dans chaque chose.

Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?
Non

-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?
Non

-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?
Joker

-Vous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?
Non, par contre le résultat n'est pas exactement la transcription de ce que j'avais en tete au début.
...
Ca c'est le truc que j'aime le plus chez moi. Very Happy
J'ai une idée. J'ai l'amorce, et la finalité.
J'écris l'amorce, je garde en tête ce à quoi je veux arriver.
j'imagine le mouvement qui  amène la conclusion(parfois je le fais, pour voir si c'est cohérent)
souvent ça prends un chemin surprenant.
S'il manque un élément pour conclure le mouvement, je le rajoute en amont.
Ce qui est drôle et qui m'éclate, c'est que certains éléments que j'ai rajouté sans trop y penser, prennent du sens, et deviennent utile.

* Image de la licorne qui fait un salto parce qu'elle ne sait pas faire une roulade.

-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit
Non

"Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)".
Non
* petite pensée pour Tagada (j'avoue qu'il me manque  Sad )

"Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ?
Non, c'est immédiat.

Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?
Non

Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?
Non

Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?
Non

Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?
Non

Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?
Oui

Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?
Oui

Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?
Non. Pas consciemment. Très chiant quand ça arrive, tout le monde te regarde avec des grands yeux, et toi tu rames comme un malade pour défendre ton point de vue indéfendable.


On n'arrête pas de vous surprendre ailleurs
pas compris la question Sad

Vous ne vous pouvez pas vous empêcher d'imiter, de vous sentir imiter, de faire "comme ci" et de voir que ça marche
pas compris la question Sad

Est ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous
joker

Est ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur?
irresolvable plutot ?

mes pensées sont centrées sur moi, ou ce que je crée,  dans le futur.

Est ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter, qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".
Non

Est ce qu'on vous appelle hippie? Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal?
Non

Est ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables?
... euh ... joker.

Est ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoii)?
Oui.  pour le pourquoi ça dépend du contexte.



Est ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?
Oui
Revenir en haut Aller en bas
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp/Sx
Age : 29
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2553

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Sam 08 Oct 2016, 04:49

Chose exceptionnelle, j'ai envie de parler et de raconter ma vie. C'est devenu très rare, d'autant plus que ce topic ne m'a jamais particulièrement attirée (le côté "Waw on est tousse pareil, hihi trop bien Oh yeah ").
Mais voilà. Attention.








-"Est-ce que vous aussi, il vous arrive souvent de "gober" un certain temps en fixant quelque chose sans le savoir avant de vous en rendre compte par l’intermédiaire d'un ami ?"

"Gober" non (pouark, j'ai l'image de quelqu'un la bouche vraiment grande ouverte en train de gober passivement une mouche avec ça Berk ), mais dans l'idée il y a un peu de ça. Il m'arrive d'être dans la lune et de fixer des trucs, parce que je suis ailleurs. Un peu comme dans les films, quand quelqu'un est dans ses rêverie et qu'on l'en sort brusquement.

-"Est-ce que vous aussi, on vous dis souvent que vous semblez encore être un gamin ?"


Un peu. un otaku amoureux En tout cas je semble plus jeune que mon âge. J'ai parfois un côté enfantin je crois.


-"Est-ce que vous aussi, vous faite souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"

Oui, de plus en plus, car ces derniers temps je m'exprime peu. Et j'ai des bug.


-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?" (moi perso' tous le temps )

Il y a pire que moi encore mais oui, j'ai globalement un très mauvais sens de l'orientation. Je le vois notamment quand je sors du métro, je me plante souvent de direction Interrogation  (même après y être allée plusieurs fois, enfin c'est souvent comme ça).


- Est-ce que vous aussi il vous arrive d'être un incompris?

Tout le temps. Mais les gens ne s'en rendent pas trop compte. Je crois que je suis incomprise par nature. Drama Queen (je suis à moitié sérieuse, enfin l'ennéa m'a permis de comprendre un peu mieux ça)

- Est-ce que vous aussi vous pensez bien faire, mais visiblement ce n'est pas le cas?


Oui, souvent. Enfin quand je m'essaie à la "gentillesse" (celle dans laquelle les Fe tendent à exceller). Je suis souvent à côté de la plaque/chiante, je mets les pieds dans le plat... Quand j'essaie d'aider aussi, au final je me retrouve souvent à rien faire parce que les autres sont 10x plus efficaces.


- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?

Assez spontanément oui, mais comme je n'aime pas les conséquences de ce genre de truc, ça me stresse et du coup j'ai tendance à le faire assez vite au final. Même si je ne suis vraiment efficace que dans l'urgence.

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?

Pour la singularité oui, pour la honte c'est une autre histoire. Disons que le regard des autres me fait peur, même si en même temps il ne va pas me changer. Je déteste qu'on se moque ou qu'on critique mon moi profond. Par conséquent je me révèle assez peu. 

- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchainements plaisants ?

Je n'aime pas "organiser" ma vie de tous les jours (même si j'ai moins de mal à le faire au boulot). Mais oui, quand je le fais, déjà j'essaie de faire en sorte que ce soit plaisant autant que possible (mais c'est normal ça, non ? Réflexion intense je vais pas volontairement m'organiser pour chercher les emmerdes...), mais surtout oui, j'essaie de faire en sorte que ce soit simple. Exemple : quand ils organisent leurs vacances, certains aiment bien faire des road-trip, réserver plein de trajets et plein d'hotels ou je sais pas quoi, je ne sais pas comment ils font. Moi j'aime bien rester sur un point plus ou moins fixe, quitte à décider de faire des excursions quand je suis sur place. 

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?

Non, j'ai quand même tendance à être toujours fatiguée. Même s'il m'arrive parfois d'être plus vive quand je ressens des émotions fortes.


-"Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"

Pas vraiment. Enfin si, un peu, parce que je ne me tiens pas droite. Et on me dit tout le temps que "je serais tellement mieux si je me tenais droite !". Cela dit j'ai apparemment une certaine prestance malgré ça.

-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"

Oui assez, mais pas au point d'être déçue et de regretter quoi que ce soit après, cela dit. J'ai tendance à désirer beaucoup, mais une fois que j'ai ce que j'ai, j'en suis satisfaite (contrairement aux sermons de SJ relous qu'ils veulent qu'on trouve toujours ce qu'on voulait nul). J'ai quand même tendance à me mettre à désirer d'autres choses après, mais d'un autre ordre. (J'ai un copain -> il me faut un chat)

Avez-vous vous aussi déjà utilisé un journal intime pour y déverser tous vos sentiments du moment ?"(Fi-Si ?)

Je l'ai déjà fait mais c'était nul, pas forcément très profond globalement. Je crois que c'était plus Ne qu'Si pour le coup. Et je me suis lassée très vite, les deux fois.

Sinon, est-ce que vous aussi vous avez tendance à accumuler beaucoup de chose car vous avez beaucoup de mal à vous séparer de vos objets, qui ont une valeur affective pour vous ?


Oui ça c'est vrai. Je suis dans un petit appartement alors il me faut quand même jeter quelques trucs, mais pour les vêtements par exemple, je déteste ! En colère (même les collants troués, oui oui ! En colère )


Est-ce que vous aussi vous vous sentez mal quand vous dites "non" au mendiant(s) qui vous demande(nt) de l'argent ?

En général oui. Sauf que je vis à Paris, et que ça prend parfois des proportions intenables. Quand un relou se met à gueuler "Imagine all the people" hyper faux (ou autres sermons qui sous-entendent que nous, bons citoyens, on est de gros connards de toute façon), je n'ai aucune pitié. En colère 


-Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?

Ça c'est complètement moi. Enfin je pouvais aussi pleurer pour des choses graves, mais finalement moins que pour les trucs ridicules. J'ai tendance à être très égocentrique dans mes larmes. Je cède très vite à la fatigue, aussi (métro blindé à ne plus pouvoir tenir debout -> pleurs).

-Vous êtes désarmé par la violence, l'impolitesse? 

Oui assez, dans le quotidien. Notamment avec les parisiens qui te bousculent sans s'excuser avec leur air méchant Peur (c'est vrai qu'elle me traumatise cette ville, mine de rien). Bon après on parle d'impolitesse méchante, gratuite. Quoique quelqu'un qui se met à manger la bouche ouverte, ça m'agresse aussi.

-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?

Pas tant que ça en fait. Un peu. Je crois que pour les maisons, j'ai plus tendance à imaginer la vie dedans, sans penser que des gens spécifiques y vivent.  Pour la plupart des gens, je crois que ça me dégoûte un peu, de faire ça. D'imaginer leur vie pourrie de bobo relou ou de vieille fonctionnaire célibataire, ou de business man ou de mec de la téci ou d'étudiant YOLO à la con.

-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?


Non, pas vraiment. A part peut être quelques endroits spécifiques où je me mets à revivre une atmosphère, peut être. Mais c'est avant tout les images qui me reviennent.

-Vous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?

Ah oui, ça, ça m'arrive souvent. D'avoir une brusque envie de dessiner quand je suis au travail, puis de la voir totalement passer à la trappe quand je suis chez moi car trop fatiguée. Sad 

-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit.

Oui, enfin pas toujours sur eux, mais parfois oui, mais ça rejoint un peu ce que je disais au début.


"Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)".

Oui, la plupart des gens me considèrent comme quelqu'un de bonne foi et tout globalement, mais quand j'ai un problème, c'est le plus souvent avec des STJ (pas tous évidemment). Ceux-là ont tendance à considérer que je suis la mauvaise foi absolue, que j'en fous pas une, etc. Quand ils n'essaient pas de me "coacher" ( Peur ).
Et c'est possible, que le moindre de mes travers NP (comme l'étourderie) puisse prendre à leurs yeux des dimensions gargantuesquement comiques. 

"Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ? (Moins colérique/nerveux que les autres, à ne pas confondre avec les "faux-calmes" qui énervent facilement mais font semblant de ne pas être énervé)" (plus remarqué chez les 9 ?).

Ça, non. Je ressens souvent de la colère, même si je ne la montre pas souvent. Ça vient spontanément. Parfois trop, même.


Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?

Alors ça, s'il y a quelque chose qui ne m'est jamais arrivé, c'est peut être bien ça. Je déteste m'attarder sur ce genre de détail. En plus quand j'essaie de compter quelque chose, systématiquement je me plante et dois m'y reprendre à plusieurs fois.

Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?


Oui, possible. Je ne sais pas si on peut parler de "valeurs" cependant, ou peut être que oui, mais c'est très abstrait. En fait si, ça arrive très souvent. Il y a en particulier certaines attitudes qui m'agacent (prôner la tolérance, mais seulement à partir du moment où l'autre est d'accord avec toi par exemple ; le fait de vouloir à tout prix endosser des opinions impopulaires pour montrer qu'on est "cool" et pouvoir se montrer condescendant avec la majorité, etc). 

Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?

Possible, je sais plus. un otaku amoureux J'évite quand même, j'ai peur que l'autre se sente rejeté après.

Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?


Oui tout le temps, dans la rue (j'habite à Paris je vous rappelle !!!). 

Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?

Oui, le fait d'être dans le métro suffit souvent à me rendre triste. Mais même, oui, en pensant à autre chose, ça m'arrive aussi.

Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?

Oui, assez souvent. Pendant mes études notamment, je me décourageais souvent, mais au final mes résultats étaient bons alors je me rendais compte que je n'étais pas si incapable. 

Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?

Possible, mais ça n'est pas particulièrement notable.


Est-ce que vous aussi parfois vous êtes fatigués de vivre dans un monde de brutes ? Aimeriez vous, vous exilez dans un monde de bisounours, ou vous vous sentirez heureux et à votre place ?


Fatiguée de vivre dans un monde de brutes oui, mais vivre dans un monde de Bisounours, pas question ! Peur Ils sont horribles, ils me feraient peur avec leur gentillesse trop mielleuse là, et en plus je suis sûre qu'ils sont pédophiles !
En fait je ne me suis jamais sentie "à ma place", nulle part, je crois. Mais au final, je crois que je n'aimerais pas "trouver une place". J'ai du mal à m'intégrer dans les groupes mais au fond je n'ai pas envie d'en faire partie, j'ai l'impression qu'on y perd trop de soi, je n'aime souvent pas trop ces dynamiques. Même quand tout le monde est gentil, au fond, je sens que ça ne me correspond pas.


Est-ce que vous aussi, bien que n'étant pas naturellement logiques et rationnels, vous aimez, voir êtes fascinés par le monde de l'intellectuel, des théories abstraites, des sciences théoriques, des jeux intellectuels et stratégiques et aimeriez vraiment les maîtriser ?

Y a plusieurs choses différentes dans cette question. Le "monde de l'intellectuel et de l'abstrait" ne me semble pas toujours relever de la pure logique déjà. En littérature ce n'est pas le cas, même en philosophie ce n'est pas toujours le cas non plus (l'art a quelque chose d'inexplicable par exemple). 
J'ai toujours été très axée sciences humaines plus que sciences "dures". Les sciences dures m'ennuient. Elles me glacent, même. J'ai l'impression que c'est trop froid, comme s'il n'y avait rien pour s'accrocher (à part la biologie avec les animaux toudoudoux Chat pig   Koala Smiley panda  Lesbiennes ) J'ai besoin de pouvoir raccrocher la rationalité à quelque chose.
Pour ce qui est des enigmes, la plupart du temps ça me saoule. Les jeux intellectuels et tactiques, ça peut me botter davantage (parfois même beaucoup), parfois sans que je sache pourquoi.



Est-ce que vous aussi vous m'aimez?

Je ne te connais pas.

Est que vous aussi dans les transports en commun vous regardez la personne qui est en train de regarder un enfant/bébé?

...Non... Les bébés parfois, oui. C'est quitte ou double. Soit ils sont bruyants et ils m'insupportent, soit ils sont plus mignons et là, il m'arrive d'échanger des sourires avec eux. 


Est vous aussi vous essayez imaginer votre vie si vous aviez fait d'autre choix ou vécu à une autre époque,sans pour autant y arriver?

Je ne vois pas les choses comme ça. Je n'arrive pas à me dissocier de ce que j'ai vécu, ça fait partie de moi. 
Mais parfois je m'imagine ce qui se passerait si j'étais projetée dans une faille spacio-temporelle m'amenant à un autre monde ou une autre époque (plein de choses). Ou bien j'imagine mes vies antérieures (toutes plus terribles les unes que les autres, mais au final c'est comme si je me projetais dans la peau de quelqu'un d'autre plutôt que si j'avais vécu une autre vie).


Est-ce que vous aussi vous êtes plus spectateur/observateur que acteur/participant sur les réseaux sociaux?

Avant pas spécialement, aujourd'hui je peux répondre "Tout à fait". 


On n'arrête pas de vous surprendre ailleurs

???

Vous ne vous pouvez pas vous empêcher d'imiter, de vous sentir imiter, de faire "comme ci" et de voir que ça marche

De façon générale je n'aime pas trop imiter, consciemment en tout cas. A part avec les gens/attitudes que je n'aime pas. Là j'en ressens parfois même le besoin, comme pour exorciser ce qui m'insupporte chez eux (trop, c'est trop). Mais sinon, quand je fais ça je me sens mal à l'aise, pas dans mes chaussures.
Après, j'imite parfois les conventions sociales car je ne les maîtrise pas trop. Je crois que quand je le fais je suis trop rigide, stjiesque même, ça n'est pas très naturel.   
Puis j'ai peut être plus inconsciemment tendance à "introjecter", à intérioriser des attitudes chez les gens/personnages qui me marquent. 
Par contre je déteste qu'on m'imite, même si c'est pour me prendre pour modèle. Je me sens presque violée dans ces moments, c'est comme si on me volait mon identité.

Est ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous

Oui, j'ai tendance à analyser beaucoup, parfois au bout d'un moment on finit par se mélanger un peu les pinceaux, et au final tout se vaut ("Oh mon dieu, je suis la seule à être arrivée en avance, ça veut êut être dire qu'en fait je suis SJ ????  Surpris  Mais oui et en plus je suis en tailleur, c'est trop une tenue de SJ. Je suis pas "à la coule", je ne peux pas être INFP !").

Est ce que vous vous êtes déjà effondrés en croyant que les réponses que l'on trouvait à ses problèmes étaient en fait des phobies sociales, une surdouance etc... Et d'en faire une fixette pendant des mois?

Oui, ce genre de travers m'est arrivé (pour maladie mentale plutôt). Aujourd'hui je m'en méfie beaucoup, surtout en voyant ça de l'extérieur chez d'autres gens... J'ai l'impression que c'est un mal de notre temps, et que les Fi en particulier peuvent facilement se laisser piéger, avec leur égocentrisme. Aujourd'hui, trop de monde s'attribue une pathologie (ou autre truc de ce genre), comme si c'est ce qu'il fallait (ce simple label) pour légitimer leurs souffrances ou se créer une identité. C'est dommage, je trouve.
En tout cas quand ça m'est arrivé je le vivais plutôt comme une malédiction (sauf quand je me dis que je suis hyperémotive, ça me fait ni chaud ni froid pour le coup, mais je pense que c'est relativement probable). 

Est ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur? 


Oui, surtout sur moi, et le futur (le possible), je dirais. Encore qu'en ce moment, ça touche davantage au concret.
On dit insolubles, sinon.


Est ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter, qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".

Oui, c'est très dur, et au bout d'un moment je fais semblant d'avoir compris car j'ai trop honte. un otaku amoureux (voilà, vous voyez, je ressens la HONTE Eclairs )

Est ce qu'on vous appelle hippie? Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal?

On me trouve lente, mais on ne me traite pas de hippie (encore heureux !). Il y a très longtemps, ma mère et mon frère m'avaient dit m'imaginer ainsi, mais heureusement les faits leur ont donné tort à 100%. 

Est ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables? 

Est ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoii)?

Un jour une fille m'a dit qu'elle me trouvait normale et je l'ai très mal pris. Drama Queen 
Est-ce que j'ai tant de pensées idéalistes ? La paix dans le monde, tout ça, ça e m'inspire pas, ça me paraît trop niais. Et j'ai tendance à sentir le fossé entre mes rêves et la réalité (parfois trop).
Susceptible je le suis, gentille on me l'a déjà dit (il y a longtemps). 


Est ce que vous avez des frissons quand quelqu'un va mal, vous gémissez quand quelqu'un agit puerilement ou dévoile quelque-chose d'intime que vous même ressentez comme si c'était marqué sur son front?

Winky
Je ne sais pas trop de quoi tu parles, comme ça ça paraît alambiqué... Par contre, ça me le fait moins aujourd'hui, mais quand j'étais petite, j'étais totalement en panique quand quelqu'un se "chopait la honte" dans un film, comme s'il s'agissait de moi... Sinon, je vais avoir de la compassion s'il s'agit d'un ami ou de quelqu'un qui m'inspire la sympathie, mais autrement je vais plutôt être consternée/amusée, si c'est si ridicule.


Est ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?

C'était souvent mon travers : je manquais parfois de "rigueur". En particulier je ne lésinais pas sur l'effaceur et le blanco (même qu'un jour j'en ai tapissé ma feuille pour un concours (très sélectif) où tout le monde disait qu'il ne fallait absolument pas faire ça, mais j'ai quand même eu une bonne note un otaku amoureux ). Mais sinon oui, parfois j'essayais de faire des effets de style ou j'avais la flemme de trop détailler, et on me mettait ça.


- Tu ne parviens pas à oublier les moments douloureux de ton passé ? Ils te hantent ?

Dit comme ça c'est un peu mélodramatique. Je crois qu'ils ont une emprise sur moi, mais ils ne me hantent pas comme dans dans les films où les personnages ont un flash-back terrible et sont comme ça : Drama Queen .  Enfin quoique ça arrive. Mais pas tous les jours, il faut que je sois dans un certain état de mélancolie.

- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ? 

Ça existe déjà (pas donné, certes).

- Tu as parfois tellement de mal à te faire comprendre, à mettre des mots sur les choses, que tu as imaginé faire entrer ton interlocuteur dans ton esprit pour qu'il te comprenne enfin ?

Ça a dû arriver, cela dit je ne veux pas faire ça ! Je tiens trop à mon intimité. Mais maintenant que j'y pense, je peux être volontaire si c'est dans un cadre très intime, justement (mais seulement dans ce cas).

- Tes parents (ou l'un de tes parents) ne sont pas INFP du tout, et ils ont eu du mal à accepter/comprendre vos différences ? Leur éducation t'as impacté et tu as du mal à t'en défaire ?

Oui c'est assez vrai, je crois qu'ils comprennent très mal mon Fi ne lui font pas de cadeau... Et c'est peut être pour ça que je le cache un peu, que je surcompense justement, que je le vois comme une chose "non montrable".

- Tu te demandes souvent pourquoi tu existes, et tu ne trouves toujours pas de sens à ta vie ?

Oui, il m'arrive de me réveiller et de me demander pourquoi je suis là. 
Pour le sens "de ma vie" (pas "de la vie"), je crois que ça se construit au quotidien. Il n'y en a pas de prédéfini, c'est comme ça.

- Tu mets trop de temps à réagir si bien que tu regrettes de ne pas avoir été plus rapide, et cela te pèse sur la conscience ?


Oui ça m'arrive souvent, la plupart du temps ça ne pose pas de problème de conscience particulier mais c'est quand même très chiant.

- Tu es trop genti(le), et cela finit par te retomber dessus ?

Peut être, je ne sais pas trop. Parfois je suis assez permissive, tolérante. Et des gens essaient d'en profiter. Mais au bout d'un moment, je me blinde.


- Quand tu te trouves en compagnie d'INFP, tu te sens plus à l'aise ?

En général oui, il y a un bon feeling. Mais certains peuvent être aussi insupportables. Trop niais, trop carpettes, et ils vont m'énerver. Certains sont complètement stupides avec leurs idéaux aussi, et intolérants d'ailleurs (je confonds peut être un peu avec des Fe). 








Mes questions :


- Est-ce que quand on critique quelque chose ou quelqu'un que vous aimez vraiment, vous vous sentez profondément agressé(e), comme on parlait de vous ?


- Est-ce que le bruit vous empêche de vous concentrer ? (quand quelqu'un téléphone à côté de vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de l'écouter)


- Est-ce que vous passez pour complètement à côté de la plaque auprès de certains, comme si vous étiez limite handicapé(e) mental(e) ? (notamment pour les ES)

- Est-ce que vous galérez avec le moindre travail requérant la moindre précision manuelle ou sens du détail, jusqu'au ridicule ? (une des choses avec lesquelles j'ai le plus du mal au travail, c'est quand il faut faire des dossiers/enveloppes bien classé(e)s avec les papiers bien agraphés et bien dans l'ordre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AttilaPhoenix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 6w5
Age : 21
Lieu : Là où mes pas me guident
Inscription : 30/09/2016
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Mer 19 Oct 2016, 12:19

Super plein de questions ^^ (je vais encore torturer mon esprit lol)


-"Est-ce que vous aussi, il vous arrive souvent de "gober" un certain temps en fixant quelque chose sans le savoir avant de vous en rendre compte par l’intermédiaire d'un ami ?"

C'est déjà arriver mais beaucoup moins aujourd'hui ^^

-"Est-ce que vous aussi, on vous dis souvent que vous semblez encore être un gamin ?"

Plus maintenant. Cela fait quelques années qu'on me l'a plus dit (il y a quelques exceptions)

-"Est-ce que vous aussi, vous faite souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"

Des phrases maladroites ?! Je m'exprime plutôt bien voir très bien d'après mon entourage. C'est mon côté étourdi qui peut faire que je m'exprime maladroitement, mais je me reprend aussitôt en général.

-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?" (moi perso' tous le temps )

Orientation instinctive, impossible que je me perde même quand j'essaye de le faire. Toujours retrouver mon chemin c'est ennuyeux.

- Est-ce que vous aussi il vous arrive d'être un incompris?

Je suis incompris si mon (mes) interlocuteur(s) n'est pas ouvert d'esprit.

- Est-ce que vous aussi vous pensez bien faire, mais visiblement ce n'est pas le cas?

Au travail ça arrive parfois. Sinon je fais plutôt bien les choses au bon moment. 

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?

Je pratique souvent la procrastination. En particulier sur les tâches administratives. Je fonctionne trop à l'envie. 

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?

J'assume ma singularité mais j'éprouve encore de la honte quant on aborde certain sujet. Souvent c'est parce que je suis trop pudique. 


- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchainements plaisants ?

Je prends la vie comme elle vient. Je l'organise rarement et de toute façon quand je le fait il y a toujours un imprévu qui m'en empêche.

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?

Oui, de manière hebdomadaire souvent.

-"Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"

Oui et non. J'ai de la prestance quand je parle d'un sujet qui me tient à cœur.

-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"

Quelques fois. J'essaye de rester le plus possible dans la réalité maintenant mais ça m'arrive encore j'avoue ^^.

Avez-vous vous aussi déjà utilisé un journal intime pour y déverser tous vos sentiments du moment ?"(Fi-Si ?)

Non, pour le journal intime. Pour déverser mes sentiments, je fais de la poésie, ou j'écris un petit texte. Il y a toujours la notion d'écriture cependant.

Sinon, est-ce que vous aussi vous avez tendance à accumuler beaucoup de chose car vous avez beaucoup de mal à vous séparer de vos objets, qui ont une valeur affective pour vous ?

Je suis pas très matériel mais j'accumule beaucoup d'écrit. Mes anciens cours, quelques brouillons, ou sur mon PC.

Est-ce que vous aussi vous vous sentez mal quand vous dites "non" au mendiant(s) qui vous demande(nt) de l'argent ? 

J'ai un petit pincement au cœur en effet.

-Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?

Loin de là.

-Vous êtes désarmé par la violence, l'impolitesse? 

Mon arme est la parole. Sur l'impolitesse je ne rate pas mon entourage, pas de cadeaux là dessus. La violence je ne la tolère pas mais ça dépend vraiment de la situation.

-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?


J'ai jamais essayer mais pourquoi pas le faire ^^.

-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?[/i]


Je le visualise d'abord sauf si c'est un lieu vraiment important pour moi.

-V
ous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?


C'est tout moi ^^.

-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit.


Je suis de nature trop attentive pour le faire. Mais si la personne en face commence à m'ennuyé ça peut arriver.

"Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)". 


Probablement. J'ai découvert le MBTI trop récemment pour le savoir avec affirmation. 

"Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ? (Moins colérique/nerveux que les autres, à ne pas confondre avec les "faux-calmes" qui énervent facilement mais font semblant de ne pas être énervé)" (plus remarqué chez les 9 ?).


Bof. Saccage une de mes valeurs est je ne prend même pas le temps d'intérioriser parfois. J'ai pu remarquer cependant que je m'étais plus de temps à ressentir de la colère par rapport au autre. Je ressens trop bien les sentiments d'autrui pour le savoir.

Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?


Jamais arriver.

Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?[/i]


Le regard froid et un tempérament totalement hostile. Je peux dire que c'est déjà arriver et pas qu'une fois.

Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?

Oui..

Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?

Non.

Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?

Soit je suis nostalgique, soit mélancolique mais jamais jusqu'à en pleurer.

Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?

Oui. Je peux être mon pire ennemi sur Terre. Je suis le seul qui peux me faire vraiment mal.

Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?

Et pas qu'une fois ^^.

Est-ce que vous aussi parfois vous êtes fatigués de vivre dans un monde de brutes ? Aimeriez vous, vous exilez dans un monde de bisounours, ou vous vous sentirez heureux et à votre place ?


Même pas en rêve. Je suis épuisé de vivre dans un monde de brute certes, mais j'ai appris à le combattre. Le monde des bisounours c'est pour ceux qui ont abandonné l'espoir de rendre le monde meilleurs

Est-ce que vous aussi, bien que n'étant pas naturellement logiques et rationnels, vous aimez, voir êtes fascinés par le monde de l'intellectuel, des théories abstraites, des sciences théoriques, des jeux intellectuels et stratégiques et aimeriez vraiment les maîtriser ?


En fait je suis fasciné par le monde de l'intellectuel depuis toujours. Je suis très curieux de base et j'adore apprendre de nouvelles choses. Les théories abstraites sont juste génial. Le fait de ne pas connaître la réponse émoustille mon imagination. Les sciences théoriques j'adore également, les maths, la physiques et la chimie. J'ai aussi une fascination pour l'astronomie. Je me qualifie moi même de bon stratège. Les jeux intellectuelles et stratégiques sont un réel passe temps. 

Est-ce que vous aussi vous m'aimez?


No comment. Aucune pertinence.

Est que vous aussi dans les transports en commun vous regardez la personne qui est en train de regarder un enfant/bébé?


Quelques fois. J'ai plus tendances à regarder le bébé aussi.

Est vous aussi vous essayez imaginer votre vie si vous aviez fait d'autre choix ou vécu à une autre époque,sans pour autant y arriver?


Souvent avant. Plus maintenant, le passé c'est le passé on peut pas le changer.

Est-ce que vous aussi vous êtes plus spectateur/observateur que acteur/participant sur les réseaux sociaux?


Dans la vrai vie oui. Sur les réseaux sociaux je me dis sans filtre.

On n'arrête pas de vous surprendre ailleurs



Mon quotidien me surprendra toujours. N'importe quelle personnes est fascinante.

Vous ne vous pouvez pas vous empêcher d'imiter, de vous sentir imiter, de faire "comme ci" et de voir que ça marche



Imité oui. Me sentir imité je ne crois pas. On a tous des parcours de vie trop différents pour vraiment imité son prochain.
Pour ma part, j'imite pour m'améliorer si nécessaire.
Je me donne souvent en exemple pour aider quelqu'un, c'est possible qu'on m'est alors imité, mais je ne crois pas tout de même.

Est ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous



En permanence. Je fais beaucoup de remise en question. C'est comme ça que j'ai appris à me connaître. Le revers de la médaille est du coup pas mal présent.

Est ce que vous vous êtes déjà effondrés en croyant que les réponses que l'on trouvait à ses problèmes étaient en fait des phobies sociales, une surdouance etc... Et d'en faire une fixette pendant des mois?


Je ressent comme un vide, mais pas de là à m'effondrer. Je trouve une nouvelle solution et je continue jusqu'à que je trouve la bonne.

Est ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur? 



Je me suis réconcilier avec mon passé, il y a encore quelques trucs mais rien de bien méchant. Le futur est un autre problème mais il ne m'ennui pas. Trop concentré sur le passé jusqu'à présent, je prend le temps de pensée un peu au futur tout en gardant les pieds sur Terre.  

Est ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter, qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".



La concentration ça va à peu près. On me répète quelques trucs mais pas de là à me faire des signes. Il y a que ceux qui me connaisse pas vraiment qui me répète de me concentré mais le vrai c'est que j'ai un gros manque de confiance en moi.

Est ce qu'on vous appelle hippie? Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal ?



Philosophe éventuellement mais pas hippie. 

Est ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables? 



Certaine oui d'autre non. Majoritairement non d'ailleurs.

Est ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoi ?)


Oui, oui et oui. Trop gentil je le sais pas besoin que je le justifie. Susceptible de moins en moins, mais c'est lié à un système de valeur trop élevé je suppose. Je suis étrange pour les autres tout simplement parce que je reste un éternel non conformiste assumé. 

Est ce que vous avez des frissons quand quelqu'un va mal, vous gémissez quand quelqu'un agit puerilement ou dévoile quelque-chose d'intime que vous même ressentez comme si c'était marqué sur son front?



J'ai pas des frissons mais je le ressent fortement.

Est ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?



En effet.

- Tu ne parviens pas à oublier les moments douloureux de ton passé ? Ils te hantent ?



Plus maintenant. Il y avait une période qui me hanté mais depuis que j'ai repris contact avec une personne lié plus ou moins à cette période je me sens beaucoup mieux.

- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ? 



Imaginé oui mais pas le créer.

- Tu as parfois tellement de mal à te faire comprendre, à mettre des mots sur les choses, que tu as imaginé faire entrer ton interlocuteur dans ton esprit pour qu'il te comprenne enfin ?



Non.

- Tes parents (ou l'un de tes parents) ne sont pas INFP du tout, et ils ont eu du mal à accepter/comprendre vos différences ? Leur éducation t'as impacté et tu as du mal à t'en défaire ?



Oui et je cherche justement à me défaire de leurs éducations.

- Tu te demandes souvent pourquoi tu existes, et tu ne trouves toujours pas de sens à ta vie ?



ENORME OUI !!

- Tu mets trop de temps à réagir si bien que tu regrettes de ne pas avoir été plus rapide, et cela te pèse sur la conscience ?



Surtout au travail.

- Tu es trop genti(le), et cela finit par te retomber dessus ?



Rarement

- Quand tu te trouves en compagnie d'INFP, tu te sens plus à l'aise ?


Mon ex est une INFP, et franchement on est en harmonie total maintenant.

- Est-ce que quand on critique quelque chose ou quelqu'un que vous aimez vraiment, vous vous sentez profondément agressé(e), comme on parlait de vous ?

Oui et je le fais bien savoir.

- Est-ce que le bruit vous empêche de vous concentrer ? (quand quelqu'un téléphone à côté de vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de l'écouter)


Impossible de travailler dans le bruit. Il me faut un calme total pour bien faire les choses.


- Est-ce que vous passez pour complètement à côté de la plaque auprès de certains, comme si vous étiez limite handicapé(e) mental(e) ? (notamment pour les ES)


C'est déjà arriver mais ça fait bien rire mon entourage.

- Est-ce que vous galérez avec le moindre travail requérant la moindre précision manuelle ou sens du détail, jusqu'au ridicule ? (une des choses avec lesquelles j'ai le plus du mal au travail, c'est quand il faut faire des dossiers/enveloppes bien classé(e)s avec les papiers bien agraphés et bien dans l'ordre)


Oui je galère un peu. J'y arrive mais je met trop de temps pour le faire.

Mes questions pour finir :

- Est-ce que vous préférez dire un petit mensonge gentil au lieu d'une vérité dure à entendre ?

Pour ma part oui avec les personnes qui me sont très proches.

- Est-ce que vous vous exprimez de manière totalement spontanée ?

Spontanée en face à face. Via internet ou par SMS, je réfléchis beaucoup à ce que je vais dire.

A vous de jouer pour ma part je vais aller reposer mon cerveau ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1927

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 11:29

Est-ce que vous aussi, vous pouvez subjectivisé le réel, au point de vivre dans une réalité que vous avez crée de toute pièce ? Nous n'en a avons pas toujours conscience, chacun à sa propre réalité, mais délibérément, aimez-vous vous raconter des histoires pour embellir votre quotidien ? Par exemple aimeriez vous que la magie existe, que les dieux et déesses de la mythologie soient présent ?

J'aime beaucoup cette scène du film Neverland (très émouvante aussi, si on regarde le film en entier), où il suffit de croire aux fées et au monde imaginaire pour qu'il existe. Je pense, que c'est présent chez pas mal de Fi, qui fait qu'ils ont souvent des représentations du monde très différentes de la norme (soit par idéalisme, valeur personnelle ou par envie d'embellir son quotidiens et de fuir une réalité qui ne leur convient pas)

L'extrait : https://www.youtube.com/watch?v=or4o4Qwsn0s


Dernière édition par Luna le Lun 09 Jan 2017, 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 25
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3251

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 13:23

Ouais, ça s'appelle la psychose. ( Gentil diable )

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 13:38

Chase a écrit:
Ouais, ça s'appelle la psychose. ( Gentil diable  )

Ça depend du degré de conscience que la personne en question par rapport á ce qu'il imagine. J'imagine qu'on peut le faire sans forcément que ça prenne tout de suite un caractère pathologique (comme on peut jouer un personnage au théâtre sans croire être vraiment le personnage). Dans le cas de Luna, elle en témoigne en désignant des éléments concrets (magie, mythologie,..), ce qui laisse penser qu'au final elle le fait plus par enchantement que par délire hallucinogène qu'en même lunette

Pour répondre Luna, quand j'étais petit oui un peu mais maintenant je dirai que non. Je me dis que si je veux que quelque chose arrive, au lieu de le créer de l'intérieur autant le faire de l'extérieur. Changer le monde quoi. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 21
Lieu : On the top of the world
Inscription : 21/03/2015
Messages : 358

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 15:03

- "Est-ce que vous aussi, il vous arrive souvent de "gober" un certain temps en fixant quelque chose sans le savoir avant de vous en rendre compte par l’intermédiaire d'un ami ?"
Pas compris.


-"Est-ce que vous aussi, on vous dis souvent que vous semblez encore être un gamin ?"
Oui, et je les emmerde Smile


-"Est-ce que vous aussi, vous faite souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"
Nein.


-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?
Parfois.


-Est-que vous aussi il vous arrive d'être un incompris?
Toujours. Mais je m'en fout, du moment que je me comprends.


Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?
Oui, les tâches monotones et répétitives.


- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?
Je suis tellement unique que ma singularité s'exprime d'elle-même, donc de quoi devrais-je avoir honte ?


- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchainements plaisants ?
Je suis un mauvais planificateur.


- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?
Non. Toujours au top niveau énergie.


"Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"
Never.


-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"
Parfois.


Est-ce que vous aussi, vous êtes vu comme quelqu'un de naïf (ou pire, con) ?
Non.


Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?
En tout cas jamais pour des raison ridicules de point de vue Smile


-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?
Non.


-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?
Oui.


-Vous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?
Ahahaha oui totalement Smile C'est comme si des millions d'idées arrivaient en même temps dans mon cerveau.


-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit
Non. D'ailleurs j'ai horreur des gens qui font ça. J'aime qu'on m'écoute et qu'on me regarde dans les yeux quand je parle, donc le minimum est de faire pareil.


"Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)".
Non.


"Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ? (Moins colérique/nerveux que les autres, à ne pas confondre avec les "faux-calmes" qui énervent facilement mais font semblant de ne pas être énervé)" (plus remarqué chez les 9 ?).
Ahahaha non, au contraire je suis bien plus impulsif que les autres.


Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?
Non.


Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?
Disons que quand des gens ont des valeurs trop opposées aux miennes j'ai parfois du mal à comprendre.


Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?
Oui.


Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?
Non.


Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?
Non.


Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?
Jamais.


Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?
Ahha oui.



Vous ne vous pouvez pas vous empêcher d'imiter, de vous sentir imiter, de faire "comme ci" et de voir que ça marche
Non.


Est ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous
Il m'arrive de douter de moi mais je fini toujours par remonter la pente.


Est ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur?
Oui.


Est ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter, qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".
Ca dépend, si ça m'intéresse je me concentre rapidement, si ça ne m'intéresse pas c'est même pas la peine.


Est ce qu'on vous appelle hippie? Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal?
Aucun des trois.


Est ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables?
Je n'aime pas parler de "pensées idéalistes", plutôt d'ambitions extrêmement élevées. Donc oui.


Est ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoii)?
Gentil non, susceptible non, étrange parfois.


Est ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?
Oui, exact, les profs n'ont jamais compris mon génie.


- Tu ne parviens pas à oublier les moments douloureux de ton passé ? Ils te hantent ?
Inconsciemment ils me hantent et me hanteront toujours oui.

- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ?
Ahhahhaha oui, pour ça j'ai déjà pensé au "Cherch'objet" comme dans Pokémon.


- Tu as parfois tellement de mal à te faire comprendre, à mettre des mots sur les choses, que tu as imaginé faire entrer ton interlocuteur dans ton esprit pour qu'il te comprenne enfin ?
Non, pas à ce point-là.


- Tu te demandes souvent pourquoi tu existes, et tu ne trouves toujours pas de sens à ta vie ?
- Tu mets trop de temps à réagir si bien que tu regrettes de ne pas avoir été plus rapide, et cela te pèse sur la conscience ?
- Tu es trop genti(le), et cela finit par te retomber dessus ?

Non.


- Est-ce que quand on critique quelque chose ou quelqu'un que vous aimez vraiment, vous vous sentez profondément agressé(e), comme on parlait de vous ?
Parfois.


- Est-ce que le bruit vous empêche de vous concentrer ? (quand quelqu'un téléphone à côté de vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de l'écouter)
Non, au contraire, j'arrive pas à me concentrer sans bruit.


- Est-ce que vous passez pour complètement à côté de la plaque auprès de certains, comme si vous étiez limite handicapé(e) mental(e) ? (notamment pour les ES)
Non. Et les ES ne sont pas des handicapés mentaux silly


- Est-ce que vous galérez avec le moindre travail requérant la moindre précision manuelle ou sens du détail, jusqu'au ridicule ? (une des choses avec lesquelles j'ai le plus du mal au travail, c'est quand il faut faire des dossiers/enveloppes bien classé(e)s avec les papiers bien agraphés et bien dans l'ordre)
Ca peut paraître surprenant pour un S mais je suis très rapidement saoulé par les tâches qui requièrent trop de précision.


Allez à moi. Est-ce que toi aussi :

- Tu ressens un profond sentiment de nostalgie lorsque tu écoutes une chanson qui te rappelle une certaine période de ta vie ?

- Tu ADORES qu'on te dise "tu n'y arriveras jamais" ?

- Le temps (Soleil, pluie, neige, nuageux, etc) affecte très fortement ton humeur, positivement comme négativement ?

- Tu as besoin d'être absolument passionné pour t'intéresser à un sujet ou réaliser quelque chose, sinon c'est niet ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 15:35

@Goleador a écrit:

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?
Je suis tellement unique que ma singularité s'exprime d'elle-même, donc de quoi devrais-je avoir honte ?

F*ck Conformism pirat

@Goleador a écrit:

Est ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?
Oui, exact, les profs n'ont jamais compris mon génie.

Je ne suis donc pas le seul :')

@Goleador a écrit:

- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ?
Ahhahhaha oui, pour ça j'ai déjà pensé au "Cherch'objet" comme dans Pokémon.

Tu connais les bases Very Happy


- Tu ressens un profond sentiment de nostalgie lorsque tu écoutes une chanson qui te rappelle une certaine période de ta vie ?

Oui.

- Tu ADORES qu'on te dise "tu n'y arriveras jamais" ?

Ça me laisse de marbre.

- Le temps (Soleil, pluie, neige, nuageux, etc) affecte très fortement ton humeur, positivement comme négativement ?

Assez je pense, mais très inconsciemment le plus souvent. Après, je suis l'un des seul habitant de la Terre à préférer l'automne à l'été (niveau température, beauté du paysage, ... par contre conceptuellement c'est qu'en même plus joyeux l'été).

- Tu as besoin d'être absolument passionné pour t'intéresser à un sujet ou réaliser quelque chose, sinon c'est niet ?

Non, j'essaye de tenir mes responsabilités comme les ISTJ silly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1927

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 15:51

@Mélos a écrit:

Ça depend du degré de conscience que la personne en question par rapport á ce qu'il imagine. J'imagine qu'on peut le faire sans forcément que ça prenne tout de suite un caractère pathologique (comme on peut jouer un personnage au théâtre sans croire être vraiment le personnage). Dans le cas de Luna, elle en témoigne en désignant des éléments concrets (magie, mythologie,..), ce qui laisse penser qu'au final elle le fait plus par enchantement que par délire hallucinogène qu'en même lunette

Pour répondre Luna, quand j'étais petit oui un peu mais maintenant je dirai que non. Je me dis que si je veux que quelque chose arrive, au lieu de le créer de l'intérieur autant le faire de l'extérieur. Changer le monde quoi. Very Happy

Chase faisait sans doute de l'humour, sinon je suis d'accord avec toi mais naturellement j'ai tendance à "rêver" ma vie. A l'embellir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 09 Jan 2017, 18:14

A moi  Chat

-"Est-ce que vous aussi, on vous dis souvent que vous semblez encore être un gamin ?"
-"Est-ce que vous aussi, vous faite souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"
-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?"

Oui.

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?
Oui.

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?
Je ne me trouve pas singulière.

- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchaînements plaisants ?
- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?
- "Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"
-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"

Non.

- Est-ce que vous aussi, vous êtes vu comme quelqu'un de naïf (ou pire, con) ?
Oui.

- Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?
-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?

Non.

-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?
-Vous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?
-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit.

Oui.

- "Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)"
- "Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ? (Moins colérique/nerveux que les autres, à ne pas confondre avec les "faux-calmes" qui énervent facilement mais font semblant de ne pas être énervé)" (plus remarqué chez les 9 ?).

Non.

- Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?
- Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?

Non.

- Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?
Oui.

- Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?
Non.

- Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?
Pas au quotidien. Par contre, je pleure souvent quand je prends le train pour un long trajet, et que je suis seule.

- Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?
Non.

- Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?

Oui, je le fais presque tous les jours à la fac, et avec les gens que je rencontre pour la première fois.

- Est-ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous.

Je m'analyse, oui, mais pas au point de douter de moi.

-Est-ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur?
Quand je ne vais pas bien.

- Est-ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter,
Dans ce cas, je ne cherche pas à comprendre et j'attends d'être prête pour reprendre la conversation.
-qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".
Quand je suis très fatiguée, oui.  Dodo  Dodo

- Est-ce qu'on vous appelle hippie?
Euh, excepté Kys, personne.

-Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal?
Oui, on me le reproche souvent, mais je sais que je suis lente.

Est-ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables?

Non.

- Est-ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoii)?

Je ne suis jamais trop gentille. Susceptible, ça dépend avec qui. Etrange, parfois, je ne sais pas pourquoi.

- Est-ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?

Oui, et ils ont raison, je manque de rigueur.

- Tu ne parviens pas à oublier les moments douloureux de ton passé ? Ils te hantent ?
Oui, c'est normal, je les accepte.

- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ?
Je ne perds que ce qui n'est pas important, alors non.

- Tu as parfois tellement de mal à te faire comprendre, à mettre des mots sur les choses, que tu as imaginé faire entrer ton interlocuteur dans ton esprit pour qu'il te comprenne enfin ?

Oula, jamais.

- Tu te demandes souvent pourquoi tu existes, et tu ne trouves toujours pas de sens à ta vie ?
J'ai arrêté.

- Tu mets trop de temps à réagir si bien que tu regrettes de ne pas avoir été plus rapide, et cela te pèse sur la conscience ?
Non, la vie est trop dure pour que je m'inflige des souffrances inutiles.

- Est-ce que quand on critique quelque chose ou quelqu'un que vous aimez vraiment, vous vous sentez profondément agressé(e), comme on parlait de vous ?
Uniquement quand on parle d'un membre de ma famille proche.

- Est-ce que le bruit vous empêche de vous concentrer ? (quand quelqu'un téléphone à côté de vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de l'écouter)

Non.

- Est-ce que vous passez pour complètement à côté de la plaque auprès de certains, comme si vous étiez limite handicapé(e) mental(e) ? (notamment pour les ES)
Oui.

- Est-ce que vous galérez avec le moindre travail requérant la moindre précision manuelle ou sens du détail, jusqu'au ridicule ?
Oui, mais j'aime ça.

- Tu ressens un profond sentiment de nostalgie lorsque tu écoutes une chanson qui te rappelle une certaine période de ta vie ?
Ca dépend.

- Tu ADORES qu'on te dise "tu n'y arriveras jamais" ?

- Le temps (Soleil, pluie, neige, nuageux, etc) affecte très fortement ton humeur, positivement comme négativement ?

- Tu as besoin d'être absolument passionné pour t'intéresser à un sujet ou réaliser quelque chose, sinon c'est niet ?
Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Vargroas
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 444

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Mar 10 Jan 2017, 10:46

Citation :

Est-ce que vous aussi, vous pouvez subjectivisé le réel, au point de vivre dans une réalité que vous avez crée de toute pièce ?
Oui, par contre je ne me limite pas à une vision de la réalité, j'en ai plusieurs, à loisir je peux naviguer entre l'une et l'autre.

Citation :

Nous n'en a avons pas toujours conscience, chacun à sa propre réalité, mais délibérément, aimez-vous vous raconter des histoires pour embellir votre quotidien ?
oui, par contre je ne le fait pour embellir(dans le sens rendre la vie plus belle), je le fais parce que j'aime bien faire ça, et pis de toute façon la vie est belle.

Citation :

Par exemple aimeriez vous que la magie existe, que les dieux et déesses de la mythologie soient présent ?
oui avec quelques conditions
-  s'ils se mettent sur la gueule, j'aimerais autant qu'il ne le fasse pas par personne interposée, genre Troie.
- S'ils ont un super sort de la mort qui tue, ne pas l'essayer juste pour voir si ça marche vraiment.
- dans le cas où ils ont une addiction au sexe, au pouvoir, ... merci de consulter, ou de prendre conscience qu'etre raisonnable, c'est bien aussi.
- qu'ils ne sont pas l'évolution ultime.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

"Tout ce que je deviens reste moi" Anonyme

"A force d essayer de DEVENIR,on oublie d ETRE" Manwell

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaure
Aucun rang assigné
avatar

Type : Vraie Verseau- INFP -
Age : 33
Lieu : Alsace
Emploi : Essaimeuse de bonnes pratiques dans des cerveaux bornés
Inscription : 12/01/2017
Messages : 42

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Jeu 12 Jan 2017, 13:59

Je me joins à vous ^^/

-"Est-ce que vous aussi, on vous dit souvent que vous semblez encore être un gamin ?"

Jamais

-"Est-ce que vous aussi, vous faites souvent des phrases maladroites, vous ne vous exprimez pas toujours bien à l'oral ?"

Oui, je perds le fil, je mélange mes pensées, j'ai du mal à exprimer mon idée (qui est souvent "originale")

-"Est-ce que vous aussi, vous vous perdez souvent, vous avez aucune notion d'orientation ?"


ça peut aller, mais j'ai été scoute pendant 17 ans, ça aide.

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à remettre les choses à plus tard, particulièrement des taches qui s'ajoutent, du genre poster une lettre, faire le ménage, remplir un dossier ?

Systématiquement. Surtout si ça implique attendre une réponse/faire un truc chiant/faire un truc décisif

- Est-ce que vous aussi vous assumez votre singularité de sorte que vous éprouvez rarement la honte ?

C'est surtout que j'ai transformé le sentiment de honte en résilience, enfin, je crois

- Est-ce que vous aussi vous organisez votre vie, plannings, relations, hobbies, tâches à effectuer, de sorte que vous vous enquiquinez le moins possibles, le moins de pénibilité possible et un maximum de situations ou enchaînements plaisants ?
Tout à fait, mon credo "la paresse est la mère de tous les génies"

- Est-ce que vous aussi vous avez tendance à avoir une énergie irrégulière, être tantôt très fatigué tantôt en pleine forme, avec une variabilité très rapide et une causalité indéterminable ?

Indubitablement

- "Est-ce que vous aussi, on vous a déjà dit que vous manquiez de prestance ?"

Non, j'ai eu droit à des trucs bien plus relous par contre

-"Est-ce que vous aussi, vous "idéalisez" ce que vous n'avaient pas encore vécu (les relations amoureuses, la liberté, ...)"

Oui, c'est même pire que ça : j'aime l'idée de... plus que l'acte de


- Est-ce que vous aussi, vous êtes vu comme quelqu'un de naïf (ou pire, con) ?
Oui, "trop gentille", "trop naïve", alors que je vois tout, j'analyse tout...

- Enfants vous pleuriez pour des raisons absolument ridicules mais pas pour des choses graves?

Oui, et encore maintenant, si j'apprends un truc grave mais que je perds une maille au tricot, je pleurerai plus facilement pour ma maille au tricot


-Lors de trajet en train ou en voiture vous imaginez à quoi ressemble la vie des gens en passant devant les maisons et les immeubles?


Oui, et je prends le train tous les jours Embarassed

-Quand vous vous représentez mentalement un lieu, vous pensez d'abord à ce que vous y avez ressenti, à l'ambiance générale de l'endroit, avant de le visualiser?

Oui, et même après l'avoir visité, l'idée que je m'en étais faite perdure

-Vous avez sauvagement envie de créer quelque chose et puis, vous vous perdez complètement dans d'autres sujets au point d'oublier ce que vous vouliez faire au départ?

Ouais, surtout sur internet, du genre je devais chercher une donnée sur un patelin de ma région, j'ai terminé par consulter les anecdotes sur les patelins disparus du département, mais tout va bien

-Vous regardez les gens qui vous parle, vous réfléchissez à des détails sur eux, vous pensez à plein de choses et vous oubliez d'écouter ce qu'on vous dit.

Oui, mais je ne les analyse pas, c'est après coup que des détails vont revenir

- "Est-ce que vous aussi vous êtes les cibles favorites des STJ ? (pour rigoler ou non)"

Pas spécialement

- [i]"Est-ce que vous aussi vous prenez plus de temps que votre entourage avant de ressentir de la colère intérieur ? (Moins colérique/nerveux que les autres, à ne pas confondre avec les "faux-calmes" qui énervent facilement mais font semblant de ne pas être énervé)" (plus remarqué chez les 9 ?).


Oui, mais par contre cycliquement tout va ressortir à des instants

- Ça vous est déjà arrivé de compter systématiquement des personnes sans raison dans une pièce et de noter ceux qui entrent et qui sortent dans votre tête?

non
- Ça vous est déjà arrivé de juger tout le monde jusqu'à les regarder de travers parce qu'ils n'agissent pas selon votre échelle de valeurs?

Un petit peu...

- Ça vous est déjà arrivé de partir brusquement d'un endroit sans en dire la raison à votre interlocuteur?

Pas souvenir

- Ça vous est déjà arrivé de susurrer des grossièretés à des personnes pour des pacotilles, puis de continuer votre chemin sans comme si de rien n'était?
Tout le temps

- Ça vous est déjà arrivé de pleurer en transport en commun en pensant à quelque chose de triste?
Je pleure pour tout tout le temps, et souvent de rage... donc oui

- Ça vous est déjà arrivé de vous juger si sévèrement que vous pensez devoir jeter l'éponge à chaque effort supplémentaire à effectuer dans la vie quotidienne?
Oui, avec des pensées bien noires parfois

- Ça vous est déjà arrivé de dire des énormités juste pour voire la réaction de vos collègues et amis?

Oui, mais je le fais moins, car je me rends compte que même dans le cadre de discussions sérieuses les gens ont parfois du mal à suivre...


- Est-ce que vous n'arrêtez pas de vous analyser au point de douter de vous.

Oui, hélas

-Est-ce que les pensées qui vagabondent en vous sont majoritairement centrées sur vous, les problèmes irresolubles (< ça se dit ??) du monde , le passé et le futur?

Pas majoritairement non

- Est-ce pour vous c'est dur de vous concentrer, vous devez répéter 10x à quelqu'un que vous n'avez rien compris et qu'il doit répéter,

Oui, et j'ai du mal à me répéter car j'ai tendance à oublier ce que j'ai dit


-qu'on vous fait des signes " Youhouuh réveille toi!".
Ma mère m'a dit que ça me prenait déjà petite

- Est-ce qu'on vous appelle hippie?
mes anciens élèves oui, alors que je n'en n'ai pas l'apparence.

-Qu'on vous trouve lent(e) alors que vous vous trouvez normal?
Les gens savent que je pratique "l'accouchement difficile" : je procrastine, je fais des recherches, mais je finalise le dossier en 2 heures au lieu de 2 jours au final.


Est-ce que vous trouvez vos pensées idéalistes absolument sérieuses et réalisables?

Oui... alors qu'on me dit souvent "tu devrais les mettre en pratique"


- Est-ce qu'on vous décrit souvent comme trop gentil(le), assez susceptible, étrange (pourquoii)?

Oui, toujours, car je pense différemment et que je vois le bon même dans les pires c...

- Est-ce que vos profs ont souvent trouvé vos réponses et vos écrits "mal formulées" " ambiguës" " confus". Alors qu'elles semblent pour vous absolument originales ( ce que vous recherchez toujours)?

Non, mais parce que j'ai appris à canaliser mes écrits et à les épurer énormément

- Tu ne parviens pas à oublier les moments douloureux de ton passé ? Ils te hantent ?
Partiellement, mais le plus souvent je les ai totalement occultés

- Tu as déjà imaginé la création d'un objet qui te permette de retrouver en un rien de temps les choses que tu perds si facilement ?
Oui


- Tu as parfois tellement de mal à te faire comprendre, à mettre des mots sur les choses, que tu as imaginé faire entrer ton interlocuteur dans ton esprit pour qu'il te comprenne enfin ?

Oui, car c'est franchement compliqué des fois

- Tu te demandes souvent pourquoi tu existes, et tu ne trouves toujours pas de sens à ta vie ?
Oui, mais j'essaye de reformuler en positif

- Tu mets trop de temps à réagir si bien que tu regrettes de ne pas avoir été plus rapide, et cela te pèse sur la conscience ?
Non, je pars du principe que si les choses se sont passées comme ça, c'est que c'est ce qu'il fallait faire

- Est-ce que quand on critique quelque chose ou quelqu'un que vous aimez vraiment, vous vous sentez profondément agressé(e), comme on parlait de vous ?
Non


- Est-ce que le bruit vous empêche de vous concentrer ? (quand quelqu'un téléphone à côté de vous, vous ne pouvez pas vous empêcher de l'écouter)

Oui, idem s'il pleut, si quelqu'un respire fort etc.

- Est-ce que vous passez pour complètement à côté de la plaque auprès de certains, comme si vous étiez limite handicapé(e) mental(e) ? (notamment pour les ES)
Oui.

- Est-ce que vous galérez avec le moindre travail requérant la moindre précision manuelle ou sens du détail, jusqu'au ridicule ?
Non

- Tu ressens un profond sentiment de nostalgie lorsque tu écoutes une chanson qui te rappelle une certaine période de ta vie ?
Non

- Tu ADORES qu'on te dise "tu n'y arriveras jamais" ?
Non


- Le temps (Soleil, pluie, neige, nuageux, etc) affecte très fortement ton humeur, positivement comme négativement ?

Non, mais la lune oui

- Tu as besoin d'être absolument passionné pour t'intéresser à un sujet ou réaliser quelque chose, sinon c'est niet ?

Oui, c'est indispensable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 22
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Ven 13 Jan 2017, 23:55

Est ce que vous aussi, quand on répond pas a un de vos message (le "Vu" démoniaque), vous vous sentez deprimé, abandonné? Un peu comme ci vous tombiez en panne au bord de la route en plein desert et que vous decidiez d'attendre qu'on vienne vous chercher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Sam 14 Jan 2017, 04:19

@dug_95 a écrit:
Est ce que vous aussi, quand on répond pas a un de vos message (le "Vu" démoniaque), vous vous sentez deprimé, abandonné? Un peu comme ci vous tombiez en panne au bord de la route en plein desert et que vous decidiez d'attendre qu'on vienne vous chercher?

Lol

Ça dépend de l'interlocuteur !
En général quand ça arrive j'essaye de faire comme si de rien n'était. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jicky
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 27
Lieu : Paris
Inscription : 17/08/2016
Messages : 106

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Sam 14 Jan 2017, 23:28

@dug_95 a écrit:
Est ce que vous aussi, quand on répond pas a un de vos message (le "Vu" démoniaque), vous vous sentez deprimé, abandonné? Un peu comme ci vous tombiez en panne au bord de la route en plein desert et que vous decidiez d'attendre qu'on vienne vous chercher?

C'est peut-être la fonction la plus déprimante pour toute âme qui manque de confiance en soi. Comment ne pas être désemparé dès lors qu'on sait que quelqu'un a vu notre message, ou mieux, l'a lu (puisque le "vu" implique un clic, donc une supposée lecture, sachant qu'on peut le voir sans nécessairement le lire) sans avoir pris la peine d'y répondre ?

Et c'est là qu'il faut se poser la question de l'outil, de sa pertinence, et de ce que ça peut faire émerger à la surface de son moi. En d'autres termes : si le vu pose problème, passez par sms, ou passez-vous tout court des modes de communication moderne.

Je fais partie des personnes qui ne répondent pas pendant plusieurs heures, plusieurs jours, voire parfois même un, ou deux mois sans vraiment le réaliser. Je préfère laisser le temps à la réponse de se formuler dans ma tête, plutôt que privilégier l'instantanéité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1170

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Dim 15 Jan 2017, 01:51

Le "vu" sans réponse, c'est juste une façon moderne de te dire "je t'emmerde". Comportement passif-agressif. Faut pas le prendre mal... C'est souvent des personnes pas très Fe ou même F dans certains cas. En tout cas, c'est clair que c'est un manque de respect. Je pense qu'il faut de nouvelles formules de politesse qu'on mettra en pratique. Surtout avec l'arrivée massive d'internet dans tous les foyers.

Perso, j'en conclus qu'une personne qui ne te répond pas et qui te fait un "vu" est tout sauf intéressante. Cela peut arriver, mais si c'est constant, faut passer son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Dim 15 Jan 2017, 02:29

@Guinea Pig a écrit:
Je pense qu'il faut de nouvelles formules de politesse qu'on mettra en pratique.

Du genre ça : ? https://www.youtube.com/watch?v=5GgflscOmW8

Plus sérieusement (d'accord, j'avoue que j'avais trop envie de mettre cette vidéo), je pense que le changement est à faire à l’intérieur de soi. Il faut se dire "si la personne ne répond pas bah tant pis point barre". Ou bien régler ses fameux problèmes de confiance en soi que tu mentionnes Jicky.
Si quelque chose fait mal, la douleur n'en tient pas plus de la force du poing que de la faiblesse de la joue. pirat

Et sinon, moi je fais comme si de rien n'était comme dit précédemment. ^^
(remarque, ça ne m'est plus arrivé depuis un moment).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Dim 15 Jan 2017, 12:22

@Guinea Pig a écrit:
En tout cas, c'est clair que c'est un manque de respect.


Je ne vois pas en quoi ne pas répondre immédiatement est un manque de respect.
Se soumettre à l'instantanéité des choses sur le Net est loin d'être une obligation...

A vrai dire, je pense que c'est la marque des abrutis, que de croire que tout le monde leur doit de l'attention 24h/24 juste parce que l'époque le permet technologiquement parlant. Ca me paraît élémentaire (et je ne crois pas que tu sois un abruti)



@Guinea Pig a écrit:
Perso, j'en conclus qu'une personne qui ne te répond pas et qui te fait un "vu" est tout sauf intéressante.


C'est dommage de conclure si vite, moi j'irais plutôt dans le sens inverse : si une personne ne me répond pas "dans la seconde", c'est qu'elle est très certainement autonome sur le plan relationnel (du moins, je le présume), et qu'elle aurait donc tendance à passer plus de temps sur des choses intéressantes et/ou ludiques au lieu de devenir un rampant qui ne peut se nourrir que de la complaisance des autres ; a priori, ce genre de personne contient au moins un peu de vie, et donc un minimum d'intérêt évaluable. La conclusion devrait normalement se faire après cette évaluation...

Je trouve regrettable (pour eux) que les gens puissent se vexer pour si peu.


Il arrive aussi que les gens aient un travail et/ou un foyer avec lequel interagir, il est tout à fait normal qu'ils les priorisent, les messageries des téléphones ont été inventées précisément pour ça : laisser un message à quelqu'un qui ne peut pas ou ne veut pas répondre immédiatement (c'est un droit).

Dans un contexte plus intime, j'aurais tendance à mieux comprendre la vexation en de pareilles situations, mais personnellement je préconiserais d'éviter toute discussion "sérieuse" avec un proche tant que le support reste écrit (d'expérience, cela mène rarement à quelque chose). D'ailleurs, si votre interlocuteur veut vraiment fuir la conversation, il aura plus de mal à le faire en vrai.
Revenir en haut Aller en bas
dug_95
Aucun rang assigné


Type : Probablement INFP type 2?
Age : 22
Lieu : 07 et 34
Emploi : Etudiant
Inscription : 01/11/2016
Messages : 59

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Dim 15 Jan 2017, 21:28

Citation :
C'est dommage de conclure si vite, moi j'irais plutôt dans le sens inverse : si une personne ne me répond pas "dans la seconde", c'est qu'elle est très certainement autonome sur le plan relationnel (du moins, je le présume), et qu'elle aurait donc tendance à passer plus de temps sur des choses intéressantes et/ou ludiques au lieu de devenir un rampant qui ne peut se nourrir que de la complaisance des autres ; a priori, ce genre de personne contient au moins un peu de vie, et donc un minimum d'intérêt évaluable. La conclusion devrait normalement se faire après cette évaluation...

Je trouve regrettable (pour eux) que les gens puissent se vexer pour si peu.


Il arrive aussi que les gens aient un travail et/ou un foyer avec lequel interagir, il est tout à fait normal qu'ils les priorisent, les messageries des téléphones ont été inventées précisément pour ça : laisser un message à quelqu'un qui ne peut pas ou ne veut pas répondre immédiatement (c'est un droit).

Dans un contexte plus intime, j'aurais tendance à mieux comprendre la vexation en de pareilles situations, mais personnellement je préconiserais d'éviter toute discussion "sérieuse" avec un proche tant que le support reste écrit (d'expérience, cela mène rarement à quelque chose). D'ailleurs, si votre interlocuteur veut vraiment fuir la conversation, il aura plus de mal à le faire en vrai.

Je suis d'accord en ce qui concerne que la personne en question est autonome sur le plan relationnelle mais c'est justement ça qui est déprimant. J'ai pas vraiment de personne avec qui je suis extrêmement proche, et comme je vois que la personne à qui je parle ignore mes messages, je peux pas m'empêcher de me faire un tas d'idées dans ma tête comme quoi je suis inintéressant, que il y a pas vraiment de personnes pour moi ou je ne sais quoi encore.

Oui on peut dire que je suis susceptible, très même, mais ça se voit jamais à l’extérieur, et c'est très éphémère car un message positif (de la même personne ou d'une autre) peut vite me remonter le moral, c'est très sensible. Je pense que je ne suis pas le seul ici à être comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jicky
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 27
Lieu : Paris
Inscription : 17/08/2016
Messages : 106

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 16 Jan 2017, 07:38

@dug_95 a écrit:
Citation :
C'est dommage de conclure si vite, moi j'irais plutôt dans le sens inverse : si une personne ne me répond pas "dans la seconde", c'est qu'elle est très certainement autonome sur le plan relationnel (du moins, je le présume), et qu'elle aurait donc tendance à passer plus de temps sur des choses intéressantes et/ou ludiques au lieu de devenir un rampant qui ne peut se nourrir que de la complaisance des autres ; a priori, ce genre de personne contient au moins un peu de vie, et donc un minimum d'intérêt évaluable. La conclusion devrait normalement se faire après cette évaluation...

Je trouve regrettable (pour eux) que les gens puissent se vexer pour si peu.


Il arrive aussi que les gens aient un travail et/ou un foyer avec lequel interagir, il est tout à fait normal qu'ils les priorisent, les messageries des téléphones ont été inventées précisément pour ça : laisser un message à quelqu'un qui ne peut pas ou ne veut pas répondre immédiatement (c'est un droit).

Dans un contexte plus intime, j'aurais tendance à mieux comprendre la vexation en de pareilles situations, mais personnellement je préconiserais d'éviter toute discussion "sérieuse" avec un proche tant que le support reste écrit (d'expérience, cela mène rarement à quelque chose). D'ailleurs, si votre interlocuteur veut vraiment fuir la conversation, il aura plus de mal à le faire en vrai.

Je suis d'accord en ce qui concerne que la personne en question est autonome sur le plan relationnelle mais c'est justement ça qui est déprimant. J'ai pas vraiment de personne avec qui je suis extrêmement proche, et comme je vois que la personne à qui je parle ignore mes messages, je peux pas m'empêcher de me faire un tas d'idées dans ma tête comme quoi je suis inintéressant, que il y a pas vraiment de personnes pour moi ou je ne sais quoi encore.

Oui on peut dire que je suis susceptible, très même, mais ça se voit jamais à l’extérieur, et c'est très éphémère car un message positif (de la même personne ou d'une autre) peut vite me remonter le moral, c'est très sensible. Je pense que je ne suis pas le seul ici à être comme ça.

Je réponds au passage à Guinea. Comment faisait-on avant ? Sans la contrainte du vu ? Combien de fois a-t-on zappé un appel, pas répondu à une lettre, un texto ? Le problème de la conversation instantanée est double. Le premier est inhérent à son fonctionnement, comme il est instantané, il suppose une réponse immédiate, et le vu vient renforcer cette impression. Le second, c'est qu'il suppose une conversation de tout temps, sans pause, à moins de marquer spécifiquement la pause : "je pars", "je dois faire cela", "je vais aux toilettes". C'est infernal. Et comme le dit Reznor, il y a parfois des contraintes qui font qu'on ne contente du vu, qu'on ne réponde pas de suite, et qu'on le fasse bien plus tard.

Le meilleur moyen de pallier aux frustrations reste de toute façon de communiquer. S'il est inconscient d'attendre que l'intensité d'un rapport conversationnel humain se prolonge indéfiniment dans le temps, il n'est pas invraisemblable de discuter pratique. La personne qui ne répond pas de suite, qu'elle signale qu'elle a tendance à souvent le faire, pour des raisons diverses et variées, sans qu'elle le justifie systématiquement. Si l'autre approuve, elle n'a logiquement pas à revenir toutes les deux heures la solliciter.

dug, tu dois pas être le seul à être comme ça non. Mais ce n'est pas parce qu'une majorité de personnes sont comme ceci ou comme cela que cela rend leur comportement acceptable. Encore une fois, si tu es sensible, il suffit de le signaler dans la conversation. Je peux parfaitement comprendre les ascenseurs émotionnels russes quand on reçoit un message, quand on nous lit, et qu'on ne nous répond pas. Surtout quand, même si c'est difficile à assimiler, il n'y a pas d'objets qui puissent être aussi galvanisants dans sa vie quotidienne. Mais le problème vient de là, en réalité.

Même si tu étais inintéressant pour quelqu'un, tu peux l'être potentiellement pour d'autres. Les individus ne sont pas si uniques en eux-mêmes qu'ils semblent le paraître, et, quelque part, ton avantage réside dans le fait que personne ne t'est proche en ce moment. Donc il te reste une place à prendre, susceptible d'être prise par quelqu'un qui sera plus en accord avec ton fonctionnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gugusse
Aucun rang assigné
avatar

Age : 28
Lieu : Las Californias
Inscription : 12/01/2017
Messages : 21

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 16 Jan 2017, 16:11

Désolé mais vois-tu Guinea Pig tu dis n'importe quoi.
Il ne faut pas attendre forcément quelque-chose en retour tu vois, moi, personnellement, dans ma vie je suis au service de la communauté de manière altruiste et je n'attends rien des autres.
Si une personne ne me répond pas ben ça n'a pas presque plus d'importance parce-que je n'ai pas d’attache.

Aussi si tu multiplies les contacts, que tu donnes de ta personne ben tu t'en fous du coup des retours.
Tu es dans une abondance de positif, tu te débarrasses du vilain monstre qui te dis "et moi et moi hého je suis là je souffre quand tu ne me réponds pas soudainement".
J'ai aussi la même philosophie sur le plan amoureux : je suis poli amoureux et poli sexuel et crois moi je m'en porte mieux tu sais.

_______________________________________
"- Il se peut que je crie.
- Je comprends, il arrive parfois que je fasse cet effet."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 16 Jan 2017, 16:20

@Gugusse a écrit:
je suis poli amoureux et poli sexuel


Tu as bien raison. En ces domaines la politesse est primordiale. On toque avant d'entrer et on remercie en sortant ; c'est la moindre des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Gugusse
Aucun rang assigné
avatar

Age : 28
Lieu : Las Californias
Inscription : 12/01/2017
Messages : 21

Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload) Lun 16 Jan 2017, 17:24

Ah oui j'ai fais une faute.
C'est parce-que j'ai habité 6 ans au Mexique et là bas on dit "poliamor" avec un "i".
Mais oui la politesse est importante dans ces domaines aussi.

_______________________________________
"- Il se peut que je crie.
- Je comprends, il arrive parfois que je fasse cet effet."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload)

Revenir en haut Aller en bas
 

Est-ce que vous aussi,... (Ré-Upload)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Vous aussi, tenez-vous prêts !
» Vous aussi, Mes chers enfants, tournez-vous vers votre Créateur, ne Lui refusez rien..
» Chez vous aussi vous dites la prière avant de manger ?
» Chez-vous aussi, dites-vous une prière avant de manger ?
» « Vous aussi, vous allez rendre témoignage »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-