Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INTP en perdition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 10:17

[EDIT : TOPIC DEPLACE FIGURANT A L'ORIGINE DANS LA SECTION INTP]

Bonjour à tous,

La démarche de ma venue sur ce forum a pour but un échange d'expérience dans l'espoir de trouver des pistes pour m'aider à me sortir de ma situation actuelle.

Je commence par mon parcours et ma situation (désolé pour les infos que vous jugeriez inutiles, à défaut de savoir me définir de façon structurée, j'ai essayé de juxtaposer une suite d'idées ayant pour but de vous aider à me "cibler") :

J'ai aujourd'hui 29 ans.

J'ai été diagnostiqué surdoué dans l'enfance et syndrome d'asperger il y a 4 ans.

J'ai de très grosses difficultés avec les rapports sociaux dans la vie réelle.

Tout me stress énormément, la simple idée de devoir sortir de chez moi et rencontrer des gens me met la boule au ventre, j'appréhende longtemps à l'avance la moindre chose a faire.

Je passe mon temps allongé sur mon lit à réfléchir, et il n'y a que quand je me dis que je n'ai rien à faire que je me sens à peu près bien.

J'ai de nombreux tics nerveux du visage et des contractions musculaires incontrôlées comme si je voulais faire un mouvement et me retenir de le faire à la fois. Beaucoup de difficultés à me concentrer aussi.

Cela fait maintenant 2 ans et demi que je suis dans cette situation, je sais que je vais droit dans le mur mais je ne sais plus quoi faire pour m'en sortir.

Je veux CHANGER mais je pense avoir besoin d'un peu d'aide et je ne sais pas comment m'y prendre.

Tout à l'heure, en pleine introspection, j'ai repensé à un test de personnalité qu'on m'avait fait passer il y a quelques années pour une reconversion indiquant que je suis INTP, du coup j'ai cherché un peu à me renseigner sur le web et suis tombé sur ce forum. En voyant les titres des différents sujets, j'ai tout de suite su que j'étais au bon endroit (je veux dire par là qu'il semble y avoir ici une communauté de personnes avec lesquelles je pense avoir pas mal de points communs).

Du coup, je me suis dit qu'un petit message à des gens qui voient de quoi je souffre au quotidien pourraient peut-être me donner quelques pistes pour m'aider à me sortir de cette dépression qui dure depuis maintenant plus de quinze ans.

Certains parmi vous sont-ils passés par là et si oui comment s'en sont-ils sorti ?

Merci d'avance pour vos réponses (j'entends par là celles qui seront constructives ou de soutien).

Matthieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 12:51

Résultats de test ennéagramme

Vous êtes très probablement une personnalité de type 5.

Tenant compte des ailes, vous semblez être a 5w6.


Je viens de faire le test, je ne connaissais pas cette notion de "type".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 12:57

cohérent.

tu réprimes ton centre instinctif, en temps que 5 tu t’intègres donc en type 8 :
les vertus à développer sont le courage, la force, l'implication, il te faut orienter ton instinct vers l’extérieur pour te sortir de tes difficultés.

plus facile à dire qu'a faire, je te l'accorde ^^

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1813

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 13:01

Bonjour et bienvenue Matthieu/MCHML,

D'où viens ton pseudo ?


Je n'ai quasiment aucun point commun avec toi (du moins ta description) je ne peux donc pas vraiment répondre à ta demande.


Pour l'énnéagramme, sache que les tests internet ne sont pas fiables du tout, ils ne servent que pour indication (et encore selon certains)
tu devrais aller lire les descriptifs des profils de l'énnéagramme, voir si le 5 (5w6 plus particulièrement) est conforme.

Si tu souhaites discuter avec quelqu'un en privé, je te conseille "loulou" très gentil et qui (il me semble) est dans ton cas.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 13:14

Merci pour vos réponses !

Mon pseudo n'est que l'ensemble des consonnes qui composent mon nom de famille précédé de l'initiale de mon prénom.

Je ne sais pas ce que je réprime, néanmoins je sais que je suis en train de passer à côté de la vie sans pour autant mal le vivre, et c'est ce qui m'effraie le plus, car en dehors des prises de conscience qui sont de courte durée, c'est comme si j'avais renoncé à tout

Je pense que ma peur de la mort très prononcée joue beaucoup sur ma façon d'être : à quoi bon construire quelque chose...

Et je pense également être envahi d'une forte frustration quant au fait de ne pas pouvoir entreprendre et explorer tout ce que j'aurai désiré, sachant que la mort va me happer avant que j'ai pu assouvir quoi que ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 13:26

aucun doute il te faut du courage, de la force de caractere et du cran.

quelles sont les choses qui t’intéressent, pour lesquelles tu es doué ?
en tant que 5 il y a peut-être des domaines dans lesquels tu as été curieux et ammassé des connaissances.
ces centres d’intérêts peuvent être une bonne base pour donner du sens et de la concrétisation à ta vie.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 13:35

A vrai dire, je ne m'intéresse à plus grand chose, pour ne pas dire rien.

Mais je sais qu'au fond de moi des tonnes de choses suscitent mon attention, et que mon dégoût de tout vient de la mort qui rôde comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête.

J'aurais aimé dire bien d'autres choses mais après plusieurs tentatives je dois me rendre à l'évidence que je n'arrive pas à exprimer ce que je ressens. Je pense qu'une partie de ma frustration vient d'ailleurs de ces difficultés à m'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 13:52

Citation :
mon dégoût de tout vient de la mort qui rôde comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête.
tu souffres d'une maladie menaçant ton pronostic vital ?

est-ce que tu consultes un psy ou un thérapeute pour t'aider ?

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montesquieu
Aucun rang assigné


Type : INTP (5w6)
Age : 32
Lieu : France
Emploi : A la croisée des chemins
Inscription : 25/08/2014
Messages : 236

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 14:09

Hello MCHML,

Je te souhaite la bienvenue sur ce forum et j'espère vraiment que ce forum pourra t'aider, tu sembles en avoir grandement besoin.

Plusieurs questions me taraudent : as-tu des frères et sœurs et quelles sont tes relations avec ta famille ?

MCHML a écrit:
A vrai dire, je ne m'intéresse à plus grand chose, pour ne pas dire rien [...] mais je sais qu'au fond de moi des tonnes de choses suscitent mon attention.
Je te propose que nous partions de ce qui suscite ton attention pour commencer et pour mieux te comprendre.

MCMHL a écrit:
mon dégoût de tout vient de la mort qui rôde comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête.
De quoi provient cette angoisse ? Vis-tu une période de deuil ? 

MCMHL a écrit:
Cela fait maintenant 2 ans et demi que je suis dans cette situation, je sais que je vais droit dans le mur mais je ne sais plus quoi faire pour m'en sortir.
Peux-tu nous dire ce que tu faisais avant cette période et ce qui s'est passé il y a deux ans et demi ?

J'espère que ces questions t'aideront à y voir plus clair et que l'on pourra t'aider.

Courage,

Montès

_______________________________________
Certains ont des tendances suicidaires, d'autres des tendances sadomasochistes, moi, j'ai des tendances J...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/Montesquieu
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Mer 10 Sep 2014, 23:21

Lauterwasser a écrit:
Citation :
mon dégoût de tout vient de la mort qui rôde comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête.
tu souffres d'une maladie menaçant ton pronostic vital ?

est-ce que tu consultes un psy ou un thérapeute pour t'aider ?

Pour la première question, non, je disais ça car je suis obsédé par la mort, c'est une angoisse de chaque seconde. Et l'idée de devoir y passer un jour et de ne pas pouvoir explorer tout ce que j'aurais voulu dans la vie oblige à faire des choix, mais face à ces choix la seule chose que j'arrive à faire c'est ne rien faire.

Je consulte un psychiatre mais les séances durent 5mn, sont espacées d'environs 45 jours et à part me prescrire un médoc ça ne sert pas à grand chose.

Montesquieu a écrit:
Hello MCHML,

Je te souhaite la bienvenue sur ce forum et j'espère vraiment que ce forum pourra t'aider, tu sembles en avoir grandement besoin.

Plusieurs questions me taraudent : as-tu des frères et sœurs et quelles sont tes relations avec ta famille ?

Oui j'ai un frère et une soeur, je suis l'ainé. Mes relations avec ma famille sont assez restreintes, ils m'appellent parfois pour prendre des nouvelles, le plus souvent ma mère, et tous les quinze jours à trois semaines je vais manger chez elle le dimanche midi (elle habite à 45 mn de chez moi). En dehors de ça, les contacts sont assez rares.

MCHML a écrit:
A vrai dire, je ne m'intéresse à plus grand chose, pour ne pas dire rien [...] mais je sais qu'au fond de moi des tonnes de choses suscitent mon attention.
Je te propose que nous partions de ce qui suscite ton attention pour commencer et pour mieux te comprendre.

Eh bien c'est plutôt plat depuis quelques années, avant je jouais du piano, de la guitare, je lisais science et vie, je jouais à des jeux pc ou regardais des séries, faisais des montages vidéo... Depuis environs 2 ans je n'ai plus envie de quoi que ce soit, mais ça a commencé je dirais au milieu de l'adolescence, où j'ai commencé à me désintéresser de beaucoup de choses, et ça a toujours évolué dans ce sens.

MCMHL a écrit:
mon dégoût de tout vient de la mort qui rôde comme une épée de Damoclès au-dessus de ma tête.
De quoi provient cette angoisse ? Vis-tu une période de deuil ? 

Oui et non. C'est assez bizarre à décrire, mais c'est un peu comme si je vivais dans le deuil en permanence, par anticipation. C'est d'ailleurs bien la seule chose que j'arrive à projeter.

MCMHL a écrit:
Cela fait maintenant 2 ans et demi que je suis dans cette situation, je sais que je vais droit dans le mur mais je ne sais plus quoi faire pour m'en sortir.
Peux-tu nous dire ce que tu faisais avant cette période et ce qui s'est passé il y a deux ans et demi ?

Eh bien après une scolarité dans laquelle j'étais de moins en moins investi et en situation d'échec scolaire et deux années de fac à ne pas aller en cours, je me suis engagé dans l'armée de l'air, j'étais dans les bureaux. Au bout d'un an et demi de contrat on m'a retiré mes habilitations sans lesquelles je ne pouvais plus travailler (j'étais dans le renseignement image, sans habilitation je ne pouvais plus rien faire). J'ai été mis au placard six mois puis muté dans un service de cartographie où j'ai fini mes cinq ans et n'ai pas renouvelé, forcément.

Ensuite j'ai fait une reconversion dans la programmation informatique, sauf que quand on a commencé à aborder la programmation orientée objet j'ai eu un blocage et j'ai fait une réaction apparemment d'origine psy (j'avais des boutons et des plaques partout, ça suintait c'était assez hardcore). Du coup je n'ai pas terminé cette reconversion et je me suis retrouvé civil et en arrêt pour dépression. Depuis je n'ai jamais réussi à remonter la pente.


J'espère que ces questions t'aideront à y voir plus clair et que l'on pourra t'aider.

Courage,

Montès


Encore merci pour vos réponses, et je me rends compte que j'ai occulté deux trucs assez importants : Depuis la pré-adolescence je suis insomniaque, je n'arrive pas à mettre le cerveau en veille pour trouver le sommeil, et depuis la fin de l'adolescence je me suis mis à boire pour m'assommer et trouver le sommeil. Pendant les cinq ans que j'ai passé à l'armée, je buvais 1L de rhum par soir, en à peine une heure. Je profitais de la désinhibition engendrée pour appeler mes proches, car en temps normal je ne trouvais pas le courage de le faire.

Quelques mois après ma reconversion foirée j'ai fait une cure de désintoxication pendant 2 mois, suivi d'une période d'abstinence quasi totale de plus d'un an et demi, et depuis quelques temps je me remets à boire de plus en plus souvent.

Mais je ne vois pas l'alcool comme une cause de certains troubles, mais plutôt comme une conséquence. Je n'ai pas vu d'amélioration de mon état pendant ma période d'abstinence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
/
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 5w4
Age : 21
Lieu : dans une tour d'ivoire
Emploi : ermite
Inscription : 24/04/2014
Messages : 92

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 08:34

bonjour et bienvenue .
si tu aimes lire nous pourrons sans doute partager .
sinon j'oublierais ton nom et penserait toujours rencontrer une nouvelle personne a chacune de tes connexions a la CB .


essaye de mettre un livre entre ton regard et le plafond, ça pourrait être sympa et alimenter encore plus ta pensée .

_______________________________________
« Bellow, lui-aussi est convaincu que posséder une conscience revient, passé un certain âge, à vivre dans un enfer épistémologique. La raison pour laquelle ses personnages, comme ceux de Dostoïevski, sont incapables d'atteindre la moindre finalité est parce qu'ils aiment leur propre souffrance plus que toute autre chose. Ils refusent de troquer leur tourment intérieur pour la paix d'esprit qui viendrait de la bienséance bourgeoise ou d'une quelconque croyance religieuse. En fait, ils perçoivent leur souffrance comme le dernier avant-poste de l'héroïsme dans le monde actuel.» Charles Simic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 09:11

Bienvenue à toi.

Ta présentation me touche.

Ma propre mort ne me fait pas peur, à contrario la mort de mes proches m'angoisse, sans que je puisse l'expliquer.

J'ai appris via le mbti, Phédon (Platon), et la musique un moyen pour gérer cette angoisse.

L'angoisse n'a pas disparue, dès qu'elle monte et lorsque je m'en sens le courage, je la traite par ce que j'ai appris.

Je n'évoquerais pas ici mes conclusions, car elles me sont propre.

edit :
Je vais quand meme te présenter en quoi le mbti m'aide dans cette gestion de la mort.

L'un de mes proches est sous immuno-supresseur, je le vois se faire l'injection 2 fois par mois, et cela depuis 2 ans.

(Ni) m'entraine à me projeter sur l'effet de cette injection.
Ce qui provoquait avant, des crises d'angoisse (Fe ), car j’intériorisais tout sans le partager (Ti ), car ce dont mon proche à besoin : ce n'est pas que je lui dise qu'il va mourir, il a juste besoin que je sois là.

j'ai découvert qu'en utilisant le couple Se-Ni, je pouvais traiter l'angoisse. Je marche avec de la musique, puis à la fin de la ballade, et si je m'en sens le courage, je formalise mes pensées ou j'en parle (pas très franchement je l'avoue).

Après je ne sais pas, s'il s'agit des fonctions que j'utilise réellement, je les ai déduite de mon type INFJ, dans lequel je me reconnait le plus (bordel intérieur, maladresse, donner du sens à chaque chose, ...).

En espérant que ça t'aide.


Dernière édition par henri_97 le Jeu 11 Sep 2014, 12:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1813

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 11:47

Citation :
Pour la première question, non, je disais ça car je suis obsédé par la mort, c'est une angoisse de chaque seconde. Et l'idée de devoir y passer un jour et de ne pas pouvoir explorer tout ce que j'aurais voulu dans la vie oblige à faire des choix, mais face à ces choix la seule chose que j'arrive à faire c'est ne rien faire.
Très étrange pour moi cette pensée, oups    Si tu ne fais rien, tu devrais pas avoir peur de la mort qui n'interrompra rien du tout puisque tu n'as rien en cours, non ?
(je comprends surement mal ta vision, mais elle me trouble ^^)
Personnellement, je me pousse à être actif pour justement ne rien regretter le jour de ma mort.
(d'ailleurs, je pourrais mourir aujourd'hui je pense avoir pour le moment bien vécu,  bien sur, j'espère que ca va continuer ^^)

Citation :
Ma propre mort ne me fait pas peur, à contrario la mort de mes proches m'angoisse, sans que je puisse l'expliquer.
Idem, mais je pense que c'est familial chez moi,  personne n'espère vivre vieux ...

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 13:20

Merci Tonio, Henri et Dorloth pour votre réponse.

@Tonio je n'ai pas compris l'histoire de CB à la fin, mais soit je suis assez d'accord avec toi, lire permet d'occuper l'esprit et de s'enrichir.

@Henri : Merci pour ton analyse, ça ne peut que m'aider.

@ Dorloth : "Très étrange pour moi cette pensée, oups    Si tu ne fais rien, tu devrais pas avoir peur de la mort qui n'interrompra rien du tout puisque tu n'as rien en cours, non ?"

Je ne sais pas pourquoi cette réponse suscite chez moi de la frustration et de la colère, je me sens agressé. Je crois qu'effectivement tu comprends très mal ma vision des choses. J'en viens même à me demander si tu as réfléchi avant d'écrire ça.

Il me semble que tu mélanges les causes et les conséquences, en te servant des conséquences pour décrédibiliser la cause en elle-même.

C'est comme si une fille te disait "je ne sors pas de chez moi car j'ai peur de me faire violer", et que tu lui répondais "pourquoi tu as peur de te faire violer vu que tu ne sors pas de chez toi ? j'ai du mal à comprendre".

J'espère que l'image est assez parlante.

PS : je ne suis pas d'accord avec la 3eme citation de ta signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cleeo
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 7w8
Age : 34
Lieu : Issy-les-Moulineaux
Emploi : Bisounours solitaire
Inscription : 10/09/2014
Messages : 57

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 14:01

Je comprends tout à fait ce que tu peux ressentir...
Je ne parle pas pour moi, qui suis une ENFP.
Mais, j'ai connu beaucoup de INTP dans ce genre de tourmente. J'en ai aidé un certain nombre, mais, cela est surtout dû au fait que je les ai poussé à sortir du labyrinthe qu'était devenu leur tête, et dans laquelle ils se plaisaient à s'engluer, en leur donnant confiance et envie(et en les agressant aussi un peu avec mon enthousiasme épuisant Very Happy )
Les INTP prennent beaucoup sur eux, sont très intelligents, très vifs, mais peuvent boucler sur des idées noires longtemps, parce qu'elles ne sortent pas. En plus, persuadé d'y voir une logique sans faille, c'est la misère pour en sortir.
Bon, bref, l'idée, c'est de rencontrer des gens qui ne verront pas la vie comme toi.
Personnellement, je vis avec la certitude d'avoir une épée de Damoclès au dessus de ma tête, et ça ne m'a jamais empêcher de vivre, au contraire. J'ai développé une certaine forme de fatalisme joyeux.
Bon, j'ai le caractère qui va bien pour ça, ok.
Mais, ceux que j'ai aidé, ont été inspirés par mon admiration sans borne pour eux, et ma joie de vivre permanente. Je pense que tu ne devrais pas rester seul surtout. Lance-toi dans un truc, n'importe quoi. Entoure toi de gens pour forcer ta tête à "déconnecter" de tout ce parasitage morbide.
Enfin, je te dis ça...tu en feras ce que tu voudras/pourras.
J'ai connu des gens comme ça, et qui s'en sont sorti ! Ne désespère pas ! Mais, sors, sors!
Tu sais, pour moi qui suis une ENFP, ce que tu te fais subir est pire que la mort. Moi, ça me fait peur !
Ta vie sera ce qu'elle sera, longue ou courte, belle ou triste, mais vis !
C'est surement pas constructif ce que je te dis...mais bon, aide toi de ce soutien pour t'apercevoir que des gens dehors qui t'attendent sans le savoir, il y en a plein !
Bon courage ! Bon saut dans le vide !(c'est un vide beaucoup moins profond que tu ne le penses Wink...y'a juste beaucoup de brouillard dans ta tête...plus tu attendras, pire ce sera)
On est avec toi Chat

_______________________________________
"j'ai soif de la vie !...Qu'on m'en apporte!...et que dans son tourbillon, elle me transporte !" (Mano Solo) Very happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montesquieu
Aucun rang assigné


Type : INTP (5w6)
Age : 32
Lieu : France
Emploi : A la croisée des chemins
Inscription : 25/08/2014
Messages : 236

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 14:06

MCHML a écrit:
PS : je ne suis pas d'accord avec la 3eme citation de ta signature.
Je suis d'accord avec toi. Je dirais que l'arrogance est la marque des sots.

MCHML a écrit:
Je ne sais pas pourquoi cette réponse suscite chez moi de la frustration et de la colère, je me sens agressé. Je crois qu'effectivement tu comprends très mal ma vision des choses. J'en viens même à me demander si tu as réfléchi avant d'écrire ça.

Il me semble que tu mélanges les causes et les conséquences, en te servant des conséquences pour décrédibiliser la cause en elle-même.

C'est comme si une fille te disait "je ne sors pas de chez moi car j'ai peur de me faire violer", et que tu lui répondais "pourquoi tu as peur de te faire violer vu que tu ne sors pas de chez toi ? j'ai du mal à comprendre".
Dorloth n'a cherché ni à t'agresser, ni à te blesser. Je pense qu'il a essayé de te dire que lui ne ressentirait pas cette peur de la mort à ta place en oubliant précisément qu'il n'est pas à ta place et qu'il ne ressent pas cette peur. C'est certainement sa manière de te dire qu'il compatit à ta douleur.

Tout comme Dorloth (je pense), je ne parviens pas à comprendre d'où provient cette peur que tu as de la mort. Je suis convaincu que parler de cette peut te ferait énormément de bien. Bien sûr, tu peux en parler sur ce forum, nous te lirons, mais tu peux aussi en parler avec un psychologue. L'avantage d'un psychologue, c'est qu'il est soumis au secret médical. Surtout, parles-en.

_______________________________________
Certains ont des tendances suicidaires, d'autres des tendances sadomasochistes, moi, j'ai des tendances J...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/Montesquieu
cleeo
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 7w8
Age : 34
Lieu : Issy-les-Moulineaux
Emploi : Bisounours solitaire
Inscription : 10/09/2014
Messages : 57

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 14:14

et je suis tout à fait d'accord avec toi pour la 3ème citation de la signature de Dorloth Wink

_______________________________________
"j'ai soif de la vie !...Qu'on m'en apporte!...et que dans son tourbillon, elle me transporte !" (Mano Solo) Very happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 14:35

Merci cleeo pour ton post, et bien que tu penses le contraire je le trouve assez constructif.

"ce que tu te fais subir est pire que la mort" : peut-être est-ce pour pouvoir endurer la mort elle-même, bien que je sois conscient que le jour où ça arrivera je ne pourrais juste rien faire, impuissant face au métabolisme corporel... Rien de plus scientifique en soi mais également rien de plus frustrant et en même temps prévisible vu ma sédentarité et mon manque de sport cumulés à mon alimentation assez riche en lipides, mon pré-diabète voire diabète de type 2, l'asthme et tout le tralala... Tu es tout bonnement de bon conseil envers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 14:53

moi je pense que l'arrogance est la marque des seaux.

MCHLM : je te sens comme quelqu'un qui n'a pas la chance de percevoir des limites palpables par exemple le sol.
sans sol tu ne peux pas marcher, du coup tu désespères en pleine brasse coulée.
il te faut des points d'ancrages, des choses concrètes à saisir pour te projeter vers une autre chose à saisir et ainsi, être actif.
mais tu ne t'en sens peut-être plus la force.

pour commencer, à défaut de pouvoir entreprendre des choses trop éprouvantes (comme travailler par exemple), tu peux extérioriser (mettre à l’extérieur de soi) l'horreur qui te hante.
la création "artistique" est thérapeutique en soi.
par exemple écrire, recueillir tes pensées dans un journal perso, ou dessiner, malaxer de l'argile, chanter...
dans cette démarche, inutile de se reprocher de ne pas être un artiste performant, on s'en fout, le fait de créer fait du bien, puisque ça va de l'intérieur vers l'éxtérieur.
tu peux écouter de la musique aussi, et crier en même temps, taper des pieds, ou bien marcher dans la nature, faire fonctionner ton corps, te te sentiras un peu plus vivant.

bon courage.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran


Dernière édition par Lauterwasser le Lun 15 Sep 2014, 08:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MCHML
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w6
Age : 32
Lieu : Amiens
Emploi : Aucun
Inscription : 10/09/2014
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 14:56

Désolé pour le double-post, merci Montès pour ton analyse, et Cleeo à la fois "mdr et merci" pour ton commentaire Smile

@Montes : si je veux dire à quelqu'un qu'à sa place j'aurais ressenti telle ou telle chose, je commence ma phrase par "à ta place, j'aurais ressenti telle ou telle chose". Ce qui n'est pas le cas il me semble.

"en oubliant précisément qu'il n'est pas à ta place", tiens, on dirait moi.

"C'est certainement sa manière de te dire qu'il compatit à ta douleur." Mouais...

"Tout comme Dorloth (je pense), je ne parviens pas à comprendre d'où provient cette peur que tu as de la mort."

@Montes
"Dorloth n'a cherché ni à t'agresser, ni à te blesser. Je pense qu'il a essayé de te dire que lui ne ressentirait pas cette peur de la mort à ta place en oubliant précisément qu'il n'est pas à ta place et qu'il ne ressent pas cette peur. C'est certainement sa manière de te dire qu'il compatit à ta douleur."

Mouais, sauf qu'il oublie qu'il est pas à ma place comme tu l'as si bien dit. Concernant ton interprétation très subjective du "il compatit" je reste on ne peut plus sceptique. Je n'y vois là que les propos d'une personne qui n'a pas réfléchi avant de s'exprimer et j'y joins pour "preuve" mon IMAGE qui succède cette analyse foireuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cleeo
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP 7w8
Age : 34
Lieu : Issy-les-Moulineaux
Emploi : Bisounours solitaire
Inscription : 10/09/2014
Messages : 57

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 15:08

cool Smile...
Mais, non! N'arrête pas de vivre en prévision de la mort, voyons ! ^^
Tu sais, c'est drôle ce que tu dis...moi, je ne voudrais surtout pas ne pas mourir. Je ne souhaite absolument pas l'éternité. Ma vie est tellement pleine, que je me fatigue toute seule. Et ma tête, mon Dieu !...trop tourmentée, trop vive, trop euphorique...je manque d'adjectifs ^^...je ne voudrais certainement pas passé l'éternité avec cette esprit là. J'adore vivre, à un point inimaginable ! Mais, je sens que j'adorerai quand tout se bordel, enfin, se taira ^^
Tu devrais être un peu plus optimiste...non pas de se dire que la mort n'arrivera pas, mais, qu'elle n'est peut-être pas l'ennemie que tu t'imagines...enfin, je dis ça... je peux comprendre que ça ne te fasse pas beaucoup d'effet..
Je vais tout de même te citer un bouquin (un truc gnangnan et trop mignon...mais moi, qui m'a aidé) : "Les ténèbres nous entourent, mais elles ne sont pas les seules"
Et écoute du Mano Solo ("Il m'arrive encore"), ça va te rebooster Wink
La vie est trop exceptionnelle pour ne pas être respectée. On se doit de vivre dans ce monde de toute notre force, avec nos propres armes^^
Courage !

_______________________________________
"j'ai soif de la vie !...Qu'on m'en apporte!...et que dans son tourbillon, elle me transporte !" (Mano Solo) Very happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montesquieu
Aucun rang assigné


Type : INTP (5w6)
Age : 32
Lieu : France
Emploi : A la croisée des chemins
Inscription : 25/08/2014
Messages : 236

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 17:25

MCHML a écrit:
si je veux dire à quelqu'un qu'à sa place j'aurais ressenti telle ou telle chose, je commence ma phrase par "à ta place, j'aurais ressenti telle ou telle chose". Ce qui n'est pas le cas il me semble.
C'est aussi ce que j'aurais fait. Mais ce n'est pas comme ça que Dorloth s'exprime. Je pense qu'il ne se rend pas compte que sa manière de s'exprimer peut-être blessante. J'ai parfois envie de le baffer mais je ne pense pas que ce soit un gars méchant.

MCHML a écrit:
Concernant ton interprétation très subjective du "il compatit" je reste on ne peut plus sceptique. Je n'y vois là que les propos d'une personne qui n'a pas réfléchi avant de s'exprimer et j'y joins pour "preuve" mon IMAGE qui succède cette analyse foireuse. 
J’interprète les propos de Dorloth en me disant que c'est un gars sympa qui a une manière de s'exprimer qui peut être blessante sans même qu'il ne s'en rende compte. Comme toi, je crois qu'il n'a pas réfléchi à la manière avec laquelle tu pouvais ressentir sa remarque.

_______________________________________
Certains ont des tendances suicidaires, d'autres des tendances sadomasochistes, moi, j'ai des tendances J...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/Montesquieu
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 18:07

Bienvenue MCHML,

Je dois avouer avoir lues des réponses qui m'ont étonné.

Personnellement je ne sais pas trop quoi dire, ton message ma touché en tous cas. Sinon je sais pas si ce que je vais dire va t'être utile mais bon... Essaye d'être patient déjà, on ne change malheureusement pas du jour au lendemain. Essaye de te lancé ou de découvrir des activités qui te plaisent. Construit toi petit à petit, occupe toi... Extériorise ce que tu as en toi, consulter un psy peut t'aider sur ce point. Mais seulement à ce niveau après c'est à toi de faire le boulot.

J'imagine que c'est pas facile...Mais les choses peuvent évoluer j'en suis sûr ! Je te souhaite bien du courage ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 5w6
Age : 19
Lieu : Dans un rude bordel.
Emploi : De l'autodafé.
Inscription : 07/07/2014
Messages : 31

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 18:13

La mort. Insoupçonnable et inévitable. Après avoir commencé ce post sur une note joyeuse n'est-ce pas, il serait temps que j'y ajoute une pincée de réponse. Je ne sais pas comment m'exprimer réellement sur ma peur de la mort, effectivement j'en ai une. Le fait est que je préfère mourir lorsque je l'aurai choisi, car les cinq premiers mots de ce post ne sont pas là pour rien, c'est effroyable de ne pas savoir quand viendra notre dernier soupir.

Je conçois que certains trouveraient cela étrange d'avoir une crainte de la mort, mais certains ont peur de l'inconnu, et n'avoir aucune puissance pour maintenir la vie entre ses mains, c'est incroyablement frustrant. Je perçois la vie comme une feuille qui volète dans le ciel, assez bas pour que l'on puisse imaginer l'attraper, mais que le vent lui souffle des baisers pour qu'elle s'échappe de notre emprise, et que nous, être si faible, nous marchons sur un sol qui ne tiendra pas éternellement non plus. Nous marchons sur la mort, car nous avançons chaque jour vers celle-ci, en pensant avancer pour justement attraper cette feuille. Alors dans ce cas là, oui la mort me fait peur.

Et vouloir y mettre un terme est bien sûr évident, qui ne voudrait pas être serein, oublier ses craintes et vivre ? J'ai vu cleeo parlait de sortir et de socialiser, c'est une bonne idée mais qui ne conviendra pas à tous, je ne veux pas détruire ton conseil car tu n'as pas réellement tort, si je me permet de le contredire un peu, ce n'est pas par méchanceté ou autres, je le contredis non pas pour tous mais uniquement pour moi. (j'accepte le terme égoïste qui va s'immiscer à vos pensées Smile )

Je pense que vous deviez l'avoir compris, (ou si ce n'est pas le cas, cette parenthèse n'est là que pour le suspense..) j'ai moi même essayé de me lier à des personnes, je ne me suis jamais limité à un certain type de personnes, j'ai tout essayé, mais aucune n'avait réussi à m'apporter une quelconque amélioration de mon état.

Mais il y a toujours un espoir MCHML, vendredi prochain cela fera 7 mois que je suis en couple (à distance) avec une personne, une ENFP, de toutes les personnes bienveillantes que j'ai pu rencontrer, c'est la seule qui arrive à me faire oublier mes peurs, donc le conseil de cleeo n'est pas à mettre de coté, crois-moi. Internet fait parfois des miracles, car les personnes dehors ne sont pas forcément celles que l'on peut avoir besoin, mais la discussion écrite que nous permet internet, ça permet d'envisager les choses avec les personnes que l'on rencontre, donc quitte à apporter ma marque à l'édifice: (qu'est ton topic)
je partage tes craintes, mais j'ai trouvé de quoi les vaincre.


Edit: J'ai oublié de préciser, que si je ne suis pas avec cette personne, mes craintes reviennent, c'est vraiment dès sa présence que je vais mieux, donc c'est plus ou moins problématique car la distance fait que l'on ne peut pas toujours être ensemble. Donc vois-tu MCHML, je vis avec ses craintes et elles ne disparaissent pas réellement, j'imagine juste que mon esprit est ailleurs quand je suis avec cette personne .  


Dernière édition par Yû le Ven 12 Sep 2014, 09:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 26
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ? Jeu 11 Sep 2014, 18:28

Mon conseil va peut être un peu jurer avec le reste, mais bon...

Laisse tomber l'optimisme. Ça ne sert à rien.
L'idée de la mort peut être effrayante et grisante à la fois. Accepte-là, c'est tout. Un jour, tu vas mourir. Un jour, je vais mourir. On est tous parti pour crever et tant pis pour nos gueules.
Il ne nous reste qu'un intervalle avec la possibilité de le remplir.

Personne ne nous oblige à accomplir quelque chose.
Personne ne nous oblige à devenir quelqu'un.
Mais quite à  exister et être là, autant en profiter.

À un moment donné, je voyais les choses sous un aspect un peu lugubre
(nous ne sommes que des amas de chaires en constante décomposition. La peau, les cheveux, les ongles... Rien n'a vraiment d'importance car tout n'est que temporaire.)
*chairs, merci Lauter ^^
Ma solution : je suis au courant, mais je n'en ai rien à foutre.
Après, vu que je suis croyant, je ne suis pas non plus tombé dans une morosité extrême.

Si tu trouves des choses intéressantes, fonce. Il n'en restera peut-être rien, mais ça aura au moins eu le mérite de te divertir un moment.

Pour tous les optimistes furieux, allez-y défoncez-moi. Je vous conseille d'oublier ce message, je vous aime bien comme vous êtes. Smiley sauteur amour

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)


Dernière édition par WRabbit le Ven 12 Sep 2014, 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INTP en perdition ?

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP en perdition ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» INTP en perdition ?
» Infidélité, cause de perdition (Saint Augustin)
» Prier pour sauver au moins une âme en perdition...19.02.2012
» Le Profil INTP
» En couple avec un INTP ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-