Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 J'hésite entre 4 types!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1815

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Ven 27 Juin - 18:10

Greenbat85 a écrit:
no comment, Dorloth, j'avais fait une jolie réponse bien appropriée, ... puis une touche du clavier (je ne sais laquelle) a dérapé et ... la page précédente s'est affichée ...
Du coup, il reste "sans rancunes", mais ça ira j'ai la flemme de tout refaire.   Smile
J'ai tellement la flemme moi aussi quand ca arrive Razz


Citation :
Mais sinon ton avis sur le fond m’intéresse beaucoup plus que celui sur la forme, car c'est un peu le but initial. Bref sans rancune.  

Mon avis (objectif) sur ta personnalité est le même que précédemment : INFP (et j'ai justifié pourquoi)

Je serais ravi d'en débattre, et on pourra y passer des heures/jours/mois...
Mais pour ça, il faut des idées/arguments/nouvelles données.

Mon message semble peut être cru... mais j'étais content que tu es ravivé le débat. (quoi de plus beau qu'une discussion en permanence entretenu par la nouveauté ?)
Comprend ma déception quand j'ai compris que tu avais seulement jeté un seau d'eau sur le feu ...

Pour entretenir le débat donc :
-je ne connais rien à l'énnéagramme (à part les numéros) donc je zappe. (d'autres seront bien plus éloquents)
-Tu te dis peut être :
-INFP (je soutiens donc ok pour moi)
-INFJ (je soutiens pas du tout... pourquoi penses tu l'être ? En argument solide .. Car si tu as un Ti développé, ce dont je doute..."my opinion only". tu n'as pas les Ni et Fe correspondant au type.

Soyons scientifique, prenons tous les types avec du Ti en fonctions principales (je vais tenter de voir les choses d'une vision fonctions cognitives):

ISFJ : Ti en tertiaire, comme tu le penses (Si en dominant ... mouais vraiment bof..., et le Fe en auxiliaire mouais ?...)

INTP : (ouaip, la ca défendrait relativement ta thèse...encore faudrait-il prouver que ton Ti soit super développer... mais t'es pas super rationnel je trouve ^^)

ESTP : Se en dominante, on oublie. (pas cohérent selon moi)

ENTP : le Se en Tertiaire me gène... le reste pourrait sembler cohérent si on part du postulat que ton Ti est Sur et certain ! L'orientation d'énergie Extravertie... ca me semble impossible de ce que l'on sait de toi m'enfin...

ENFJ : Fe en dominante, on oublie (pas cohérent selon moi)

ESFJ : Fe en dominante, on oublie (pas cohérent selon moi)


J'ai que peu de temps pour argumenter davantage... que penses tu de ces postulats?

(Ce post est un post, d'un être curieux, n'ayant aucune prétention scientifique ou cohérente...mais souhaitant s'entrainer et améliorer sa compréhension du MBTI, on rajoute "voulant aider" ca fait humain!)

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Sam 28 Juin - 13:39


@Dorloth a écrit:
Mon message semble peut être cru... mais j'étais content que tu es ravivé le débat. (quoi de plus beau qu'une discussion en permanence entretenu par la nouveauté ?)
Comprend ma déception quand j'ai compris que tu avais seulement jeté un seau d'eau sur le feu ...

J'avoue, pour du cru c'est du cru; mais je dois le comprendre, surtout si tu es INTJ, une logique assimilée personnellement ça en impose sans détours; pour ce que j'en comprends, d'ailleurs, si je sens bien Te à l'action je vois aussi ton Fi en tertiaire, plutôt maladroit puisque secondaire, rendant Ni-Te tantôt précautionneux tantôt impulsif. Du moins, c'est ce que je comprends de ce type pour l'instant^^
Remarque, on pourrait faire une thérapie mutuelle à l'avenir, si je suis vraiment INFP, avec nos fonctions communes qui forment une sorte de symétrie comme des "rimes embrassées" (Fi- Te-Fi -Te; il y a des littéraires ici non?)


@Dorloth a écrit:
Pour entretenir le débat donc :

@Aléaphile a écrit:
En quelques mots, quels sont les types avec lesquels tu hésites et pourquoi ? De ce que j'ai (très) rapidement survolé, tu sembles t'identifier à Rousseau, pourquoi ? Smile :

On va faire ça simplement:

Là où je me retrouve dans INFP:
-je suis toujours en périphérie, jamais au centre, mais j'apprécie les félicitations et les encouragements même si sur le moment je peux me "relativiser" ou en tout cas être un peu gêné.
-pour ce que j'en comprends, Ne et Te ont l'air plus que probable pour moi, Si en certaines proportions aussi; je suis noyé d'incertitudes à force d'éventualités quant au monde extérieur, (donnons rien que cet exemple au restaurant où je dois procéder par élimination sur la carte pour espérer pouvoir faire un choix) mais dans le même temps je fais des retours permanents sur les événements (Te?), ce qui me permet de réalimenter mon point de vue sur les choses, l'enrichir, ... et aussi le modérer en prenant d'avantage d'informations en compte. Ca compte pour mon rapport à la théorie et à la philosophie abstraite aussi. J'aimerais bien qu'on me montre quelques exemples de Te inf dans la chrono.
-Si je comprends bien Te inf, je l'associe à la "secondarité" du "sentimental" dans la caractérologie, celle qui fait ruminer quelqu'un loin dans le temps après des événements. (c'est là que ma mère me disait "on dirait Jean Jacques"; sans compter les promenades solitaires^^).
-Ces dernières années, en lisant Aldous Huxley, j'étais fasciné par la façon que cet auteur avait d'écrire; dans son "Tour du monde d'un sceptique" notamment, il relate ses différentes escales dans le monde, en Inde par exemple, où il débarque dans une foule et soudain ... il aperçoit une fontaine aux formes particulières qui vont lui inspirer toute une réflexion intellectuelle sur tout un tas de choses (on quitte l'Inde pour entrer dans son esprit), il se met à parler de l'occident, de l'orient, de culture, d'art, et de religions, au fur et à mesure de son cheminement qui est juste parti de ... une fontaine. Pour moi ça caractérise bien ce Ne très fort, et je ne peux pas m'empécher de penser à mes dessins quand j'étais enfant, où je partais déjà d'un détail apparemment insignifiant pour construire autour tout un tas de détails révélant un ensemble finalement cohérent, inattendu. Ensuite, il y a le coté INTP de Huxley, très attaché à décrire la société mais surtout à en relever les potentialités, pour nourrir de nouveaux possibles. Dans "île", un roman, on sent bien cette patte observateur; il y produit un personnage principal de culture occidental, pleins de remords, qui est constamment dans son passé (Si), qui échoue sur une île en pleine transformation (presque une utopie), un peu bouddhiste sur les bords, où l'on expérimente le "meilleur de tous les mondes" déjà réalisés dans les différentes cultures mais aussi celui de tous "les mondes possibles" et encore inexplorés; j'en comprends que ça fait très Fi-Ne avec Te en renfort pour le coté société, et Si pour la constante plongée dans la mémoire du personnage, qui explore son Ne sur l'île et se trouve de plus en plus attiré par les potentiels qu'elle révèle. En plus, il y avait ce coté prise de distance sur les représentations mentales, sur les interprétations de la création du monde, la tolérance de ces représentations en même temps, des visions personnelles de l'absolu, et tout un tas de propositions tirées effectivement du monde entier (le monde de l'époque où il a écrit) pour inciter à être conscient de soi et du monde. Je les lu très récemment celui-là et ça me parlait beaucoup. Mais ça, c'était avant de découvrir le MBTI.^^

Là où je ne me retrouve pas dans INFP:
-Je n'ai pas l'impression d'avoir un idéal essentiel en fonction duquel j'agis, mais je n'ai peut-être pas assez de distance sur ce point; je construis beaucoup de choses intérieurement c'est un fait, au moins en terme de valeurs, qui sont en même temps souvent inspirés par le monde extérieur.
-Je ne me retrouve pas dans la vision d'un monde Bien, Beau, et essentiellement Juste, qui aurait été corrompu. J'ai renvoyé Rousseau et Hobbes (comme une dichotomie) dans leurs propres contradictions. Je suis plus neutre sur la compréhension du monde (il faut dire que ma mère ne m'a pas aidé à voir le Beau quand elle déplorait le Mal incroyable que contient la Nature, mais je ne pouvais non plus accepter la vision d'une essence mauvaise façon Hobbes dont on ne pourrait s'extirper que trop peu; je suis sceptique avec les optimistes, mais pessimiste quant au pessimisme).
-à propos de Si, je ne prends pas en compte que ma propre expérience, loin de là. Comme Zoga l'avait noté, j'ai un rapport au réel qui est mixte, intérieur extérieur, dans le temps comme dans l'espace; est-ce que ça montre un Ne tout simplement plus fort?
-Je trouve toujours des gens bien plus sentimentaux, bien plus impulsifs dans leurs réactions, comme si la pensée était plus spontanée (peut-être à cause de l'extraversion?). Il peut m'arriver d'être critique à l'égard des effusions d'émotion dans les actes alors que c'est surtout des subtilités, j'ai parfois envie de rire des apitoiements et de positions que l'on pourrait qualifier de "sentimentalisme" mais je suis tout aussi critique vis-à-vis d'accusations de "sentimentalisme" qui s'en prennent surtout à des principes dans leur ensemble (ma sensibilité à l'ambiance?).


Là où je me retrouve dans INTP:
-Je passe à ce type car il a Ne-Si en commun avec INFP; après tout c'est juste T qui prend la place de F.^^
Je ne m'y identifie pas, et j'avoue que l'hypothèse m'effrayait un peu, mais je dois avouer qu'en lisant la description d'un INTP dit "mélancolique" j'ai été assez bluffé par pleins de détails (de circonstances peut-être): évite les émotions de groupe, persistance éventuelle devant la mise en cause de ses idées, le gout pour la nature (bien que j'y ai été incité), le gout commun pour certaines musiques aux sons complexes, et certaines ambiances avec des Fi dom, un attrait pour l'outil informatique bien que pour moi je suis attiré d'avantage par le résultat qu'on peut en obtenir que par sa constitution (je ne suis pas exalté par la simple idée de comprendre comment fonctionne l'ordinateur), gout possible pour le cinéma, il aime les choses visuelles, les enchainements d'image, le gène éprouvé devant l'instrumentalisation des émotions dans les films, bien conscient de les éprouver malgré tout. En fait INTP a le sentiment et la pensée inversée par rapport à INFP. Il peut être perturbé par des émotions fortes et de manière imprévu dans des circonstances dures parce que F n'est pas sa dominante; il réagit plus aux circonstances qu'il n'éprouve intérieurement quelque chose de personnel comme le INFP.
-J'ai un attrait pour le débat d'idées, bien que difficilement pour moi en IRL et spontanément mais j'ai beaucoup plus de facilité ces derniers temps qu'auparavant. Esprit critique (favorisé par mon environnement familial)
-Un intérêt pour les inventions, bien que je dois associer ça directement à l'idée de progrès non seulement technique mais aussi social, ou alors à des images de mon monde imaginaire.
-Crainte de se jeter dans des terrains inconnus que je n'arrive pas à visualiser dans mon esprit, crainte de la spécialisation
-Il m'arrive, surtout ces dernières années, d'être plus sec dans mes positionnements, moins attentif à la réaction de l'autre.
-tendance au sarcasme et à la dérision même si je suis capable de les réprimer, forme éventuelle de cynisme parfois (que je n'aime pas, par ailleurs)

Là où je ne me retrouve pas dans INTP:
-Pas de théorie pour la théorie chez moi
-S'il peut être affecté par la mise en cause de sa logique, il n'est pas perturbé intérieurement par les critiques à son égard, il les ignore, il n'accorde pas autant d'importance aux gens autour de lui. Pas de rumination sur ce point si je ne me trompe pas; plutôt d'éventuelles mélancolies suscitées plus par des objets que par des situations sociales et des gens (partage Si avec INFP mais c'est pas trop social). C'est l'effet causé par l'absence de T en inférieure je suppose.
-je ne suis pas curieux de tout, plutôt à certains moments sur certaines choses en rapport avec mes préoccupations du moment.
-je ne me sens pas "matheux" même si un proche me dit que je pourrais l'être si seulement les maths m’intéressaient vraiment (mais c'est un cliché, je sais qu'il y a des INTP nul en math et à l'inverse plutôt littéraires^^);


Là où je me retrouve dans INFJ:
-Du fait d'une enfance perturbée, socialisation tardive qui me fait douter sur ma fonction dominante. Ordre des fonctions intuitives et sentimentales floues. Possible illusion de INFP, autant que de Ti dom? Je semble être beaucoup sur l'intuition qui plus est.
-Je suis heureux quand je constate que quelque chose prend sens. Encore plus lorsque j'ai produit mon système de pensée, récemment.
-têtu Smile possibilité d'un comportement inconscient de persistance dans certaines préoccupations (plutôt une à la fois), dans les boulots d'accueil que je faisais l'été où il fallait gérer 50 trucs en même temps je devenais fou. Isolement pouvant illustrer Ni-Ti sans Fe? Observations de Se loin derrière.
-je fais des petits plans, souvent, pour ne rien oublier; avant j'avais tendance à tout garder dans la tête mais avec l'augmentation des choses à faire je marque vraiment tout les jours les choses que je dois prévoir pour les jours qui arrivent.
-Sens de l'organisation assez déroutant, un peu entre ---"P" et ----"J".
-Des attitudes d'apparence conciliantes et polies en public, (parfois même alors que ma tête s'en va ailleurs, ce qui peut créer des malentendus).
-chez moi on me disait souvent "quand tu ne veux pas tu ne veux pas, mais quand tu te décides tu fais tout pour ce que tu as décidé de faire". On me propose souvent des choses pour me booster que je mets de coté pour parfois ne jamais les retoucher mais auparavant j'étais très conciliant, je finissait pas mettre de coté mes hésitations ou mes réticences pour faire ce qu'on me demandait ou proposait (de par cette passivité que j'ai beaucoup évoqué).
-Une soudaine obsession pour tout un tas de choses abstraites à l'âge adulte, dont le résultat étonne beaucoup de monde dans l'entourage, et pour lesquelles mon meilleur ami n'en revient pas (il a vécu cette différence, comme on se connait depuis très longtemps). Recherche récente et développement d'un système de pensée plus rigoureux, à base métaphysique et fortement orienté vers des considérations éthiques. Je crains les positionnements restreints, trop sur un détail et excluant toute une partie de l'univers (peut-être une influence de ma mère, qui, comme je l'ai expliqué m'apparait aujourd'hui INFJ)
-J'ai toujours apprécié les gens plus mature, plus âgés ou alors préféré amuser des enfants en bas âge plutôt que d'être en contact avec des gens de mon âge.
-La sensation a l'air toujours loin derrière, sauf doute pour ISFP avec une auxiliaire mal développée. Ces dernières années j'ai eu tendance à enchaîner des vidéos encore et encore, alors que je les avaient déjà vues, juste pour retrouver les émotions qu'elles procurent.

Là où je ne me retrouve pas dans INFJ:
-Les INFJ ont une idée très tôt de ce qu'ils veulent faire. Mes projections ont souvent été des idées ça et là qui n'ont pas abouti particulièrement mais ça pose aussi problème pour INFP alors c'est à voir. Je ne semble pas faire de grand plan dans ma vie (mais peut-être que je passe mon temps à essayer de le faire, sans y parvenir vraiment?)
-Je suis bien moins tranché dans mes jugements sur la justice. Oui la compassion et la rédemption sont importantes. Mais on a peut-être là un cliché.
-J'ai parfois l'impression que certaines de mes positions (aider des insectes à sortir de ma maison alors que je pourrais les écraser), sont plus dues à un scrupule ou à un raisonnement, qu'une émotion.
-Je n'ai pas l'impression d'avoir eu un aura particulier (à par récemment dans le milieu associatif, mais un aura "discret" alors, et une amabilité avérée envers les invités que ma famille recevait); pas l'impression d'être quelqu'un qu'on venait voir dans les études; je suscitais plutôt la curiosité.
-Là j'ai un doute; les excés dus à Se en inférieur font ils plus des surconsomations ou des tendances à s'exposer aux carences, ou les deux?

(parenthèse: dans un de mes précédents postes, j'ai oublié de mentionner la très forte intuition de ma mère; elle accorde un sens à des situations qui sont peut-être des coïncidences, elle pense avoir souvent raison sur plein de choses.)


Là où je me retrouve dans ISFP:
Je connais moins ce type mais il y a des arguments, si on fait l'hypothèse de l’auxiliaire mal développée;
-de par ma passivité j'ai souvent donné l'impression d'être spontanément là, au vent, comme l'a souligné quelqu'un sur le forum.
-créatif, bien que périodes d'inspiration difficiles à cerner, ce qui me rend peu confiant en moi
-réservé et discret, besoin d'espace mais aussi pour les autres, j'ai vraiment besoin de prendre mon temps, problème de "rythme" souvent évoqué dans ma chrono.
-Je n'aime ni gouverner ni être gouverné
-J'ai longtemps eu un problème avec les enseignements théoriques, "toi il faut que tu fasses quelque chose de tes mains", côté plus artisan de l'artiste. Si on m'impose un savoir j'ai besoin d'en observer le savoir faire, mais après quoi je préfèrerai toujours m'adapter les choses (problème des modèles). Il y a pas longtemps, je me suis procuré une guitare, j'avais commencé à apprendre sur le manuel, puis j'en ai eu marre et la guitare a fini comme une sorte d'instrument pour faire des rythmes parce que j'adorais les sons que ça faisait avec sa caisse de résonance et la vibration des cordes :xd.
-des moments de sentiment joyeux incontestables, forme d'entrain qui succède à des moments plus mélancoliques
-Je me sous-estime souvent alors qu'on souligne mon potentiel
-Seules les expériences concrètes finissent par me donner une clarification et une certitude, bien que j'accorde beaucoup d'importance à tout un tas de possibilités.
-Coïncidence de ma recherche de système de pensée avec l'âge adulte
-"Pour revenir à l’équilibre, l’ISFP a besoin que ses sentiments négatifs soient acceptés par son entourage sans chercher à le raisonner. Il peut trouver une énergie et une motivation nouvelles en proposant une idée novatrice. Mais souvent, l’équilibre revient tout seul après un certain temps." ça m'arrive, et je réfléchis quand-même à comment améliorer l'ambiance par la suite.

Là où je ne me retrouve pas dans ISFP:
-Problème avec la sensation mais on l'a déjà évoqué
-Sens pratique pour les taches quotidiennes plus que relatif, surtout en ce moment
-Si je ne me trompe pas c'est une personne plus impulsive spontanément, elle donne plus facilement son avis (ça commence à venir mais l'ambiance me dissuade souvent encore, y a même pas grand chose à faire).
-Je ne donne pas vraiment l'impression d'être ce que l'on peut appeler une personne en quête permanente d'activité, dans la société tout du moins; je fais pleins de détours, peut-être parce que je pense qu'on ne peut pas attendre de moi ce que l'on attend d'une personne ... sûr d'elle. Je dois retrouver une adaptation qui n'est pas dans mon habitude du fait de mon vécu^^

Voilà, j'espère maintenant que quelqu'un comprend mon scepticisme et le besoin que j'avais de commencer par relater un peu ce qui s'est passé dans ma vie^^

Je pense que maintenant, en avançant comme nous avons la possibilité de le faire ici je vais aérer un peu les pavés que j'avais écrit en mettant en "spoiler" une grande partie, afin que l'on puisse accéder sans s'effrayer au contenu de la réflexion. J'aimerais que ça fuse! Dorloth est celui qui explicite le plus son opinion (pour ça je l'aurais assimilé son opinion, je ne peux dire le contraire  Lol )

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1815

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Sam 28 Juin - 19:52

Citation :
-Je trouve toujours des gens bien plus sentimentaux, bien plus impulsifs dans leurs réactions, comme si la pensée était plus spontanée (peut-être à cause de l'extraversion?). Il peut m'arriver d'être critique à l'égard des effusions d'émotion dans les actes alors que c'est surtout des subtilités, j'ai parfois envie de rire des apitoiements et de positions que l'on pourrait qualifier de "sentimentalisme" mais je suis tout aussi critique vis-à-vis d'accusations de "sentimentalisme" qui s'en prennent surtout à des principes dans leur ensemble (ma sensibilité à l'ambiance?).

Voici juste un contre exemple :
Je me sais moins intelligent que certains, cela insinue-t-il que je suis bête ?

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 23
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 736

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Sam 28 Juin - 20:05

Ca dépend des "certains". What a Face

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Lun 30 Juin - 11:19


Je vais finir par avoir une conclusion comme: "mais c'est bon je suis ... INSFTPété !!  Lol  ........ J!

@Dorloth a écrit:
Je me sais moins intelligent que certains, cela insinue-t-il que je suis bête ?

Je voulais surtout mettre en valeur le fait que certains comportements très froids m'effraient autant que des effusions de sentiments . En fait, si les INTP avaient des tendances à la rumination je pourrais certainement m'identifier complètement à ce type, parce que il n'y a pas une phrase des descriptions que j'ai lu que j'arrive à rejeter complètement. Vu de l'extérieur, on dirait que INTP est un INFP peu expressif qui a les fonctions dom et inf inversées mais qui peut se retrouver dans des situations similaires à celles auxquelles sont confrontées les deux types.

J'aimerais trouver des témoignages concrets de personnes (en mp si besoin) avec Te en inférieure, des infp sans objectifs (qui doutent bcp), et sur l'évolution des isfp;
Il manque beaucoup d'infos sur les ISFP; j'aimerais savoir comment ils agissent en situation de stress, comment leurs fonctions aux et tert se comportent avec Te inf, par exemple.

Pour l'instant je crois qu'on peut sérieusement considérer Te inf (considérant ce que je comprends de ses manifestations fréquentes dans les anecdotes que j'ai choisi pour ma chrono) et donc pour un introverti ce serait Fi dom. Reste qu'il y a deux types comme ça:

-proposition 1: un INFP plein de doutes (qui ne semble pas avoir un idéal très précis, du coup, mais agit tout de même avec de fortes considérations personnalisées) - tout ce qui vient du monde extérieur est trié, et dans les choses éthiques je me positionne souvent en mesurant les propositions les plus exigeantes, mais pour mes craintes au niveau personnel il y a bcp d'importance accordé à mes appréhensions négatives, comme des objections aux initiatives qui me feraient m'affirmer socialement (je crains l'ambiance et mon comportement résultant, je crains de ne pas être à ma place aussi; combien de fois j'ai entendu mon meilleur ami me dire: "on ne fait pas toujours ce qu'on veut dans la vie, bouge toi ::!") - puis à cela on peu rajouter une éducation plus NFJ avec encouragements à prendre des initiatives et un fort intérêt pour la culture en même temps que pour le monde en général.

-proposition 2: un ISFP tout aussi peu confiant en lui dans son enfance et son adolescence, et dans les autres par extension (même il y a peu, deux ou trois ans en arrière, un employeur m'a sermonné une fois pour que je lui fasse confiance, je ne m'étais même pas rendu compte que je lui donnait l'impression de me méfier, à part que je suis hésitant mais pas seulement pour les contacts). J'ai cru comprendre que, de plus, les ISFP étaient plus sujets au manque de confiance que les INFP.
Dans cette hypothèse, ce serait un ISFP avec une auxiliaire peu développée (Se) ou alors justement son sentiment introverti pas assez déterminé pour l'action. Ce qui est sûr c'est que mon vécu dans l'enfance est significatif ; je n'ai pas mentionné que pendant mes premières années de scolarité je mangeais tout le temps à la maison et je ratais souvent des cours le matin à cause de mes toux qu'il fallait canaliser; j'ai donc vraiment raté des moments importants pour la socialisation mais aussi pour l'assimilation globale des relations sociales; tout au plus, je reste poli et convivial dans certaines circonstances (+éducation dans ce sens) mais me retrouver entraîné dans les plans d'extravertis fini par m'ennuyer et/ou me fatiguer généralement (comme j'ai pu le vivre en université).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1815

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Lun 30 Juin - 11:35

Greenbat85 a écrit:

J'aimerais trouver des témoignages concrets de personnes (en mp si besoin) avec Te en inférieure, des infp sans objectifs (qui doutent bcp), et sur l'évolution des isfp;
Il manque beaucoup d'infos sur les ISFP; j'aimerais savoir comment ils agissent en situation de stress, comment leurs fonctions aux et tert se comportent avec Te inf, par exemple.

Fais le premier pas,  Contacte les !

Beaucoup ne lisent pas les gros pavés Razz

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Lun 30 Juin - 11:39

Te inf donne des réactions épidermiques capricieuses et autoritaires, cela ne dure qu'un instant et se déclenche lorsque le Fi est suffisamment incrusté dans l'égo pour "criser" quand quelquechose le pousse dans ses retranchements.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mar 1 Juil - 15:46

warf, bon je comprends plus rien de rien avec ces inversions de fonctions. Le fait d'être globalement anxieux peut il faire trop souvent apparaître en nous des comportements d'"ombre"? On est tous humains et on les a toutes, c'est juste que certaines reviennent plus souvent. Mais là, impossible de trancher, surtout en considérant la possibilité de fonctions préférées mais mal développées. Des INTP semblent ruminer aussi, bien que ça soit une rumination intellectuelle (chercher à comprendre, et ça aussi c'est très humain), de plus ils peuvent ressentir des sentiments, les comprendre et les mettre en scène, et même écrire des textes très romancés (la période du romantisme en est plein, et je suis toujours étonné que George Sand soit typé INTP, je la voyait plus E m'enfin bon); ils peuvent aussi avoir horreur de l'école et être nul en math (puis devenir des matheux parce qu'ils font leurs propres analyses; ex: Einstein) ; comprendre et être compris, en face de conflits qui m'apparaissent inutiles, c'est un des grands dilemmes de toute mon existence sociale. Avoir du mal avec des contraintes ça fait très "asocial" INTP aussi alors que les INFP peuvent aussi avoir du mal mais par soucis d'intégrité. Enfin, les INTP se socialisent mieux avec des gens de mêmes centres d'intérêts, ce dont j'ai manqué dans ma scolarité je trouve mais je l'aurais souhaité d'avantage (les gens eux-même m’apparaissaient parfois moins intéressants que ce qu'ils faisaient de leurs aptitudes créatives ou intellectuelles). Alors je ne sais pas. Ai-je simplement hérité de ces préoccupations dans un environnement plutôt rationaliste? J'ai toujours été plus attiré par les gens plus calmes avec des centres d'intérêt de ce genre, les événements du quotidien étant bien derrière.

Ne Si est intéressant pour moi, ne serait-ce parce que le mot "possible" est celui que je dois prononcer le plus (quand je parle) et que je fais souvent des liens entre les visages des gens, des airs de ressemblance (Si), mais je ne sais vraiment pas.


Dès demain, et pendant deux mois, je bosse à la gestion d'un quai de gare; de quoi entraîner mon peu d'extraversion et ma spontanéité dans un monde de "S"s littéralement réglé à la minute. Je pourrais être moins disponible mais j'espère vraiment éclaircir tout cela. En tout cas je serais attentif un peu tout les jours à ce sujet malgré le fait que je vais manquer de l'accès internet dans la journée; il me reste mon portable avec son petit forfait et son petit débit (pas sûr que ça soit gratuit en plus) mais je l'utilise parfois.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kydix
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 3w4 Sx/Sp
Age : 19
Lieu :
Emploi :
Inscription : 25/02/2014
Messages : 48

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Ven 4 Juil - 20:37

J'ai enfin tout lu ! :P Je n'ai hélas pas le courage nécessaire pour procéder à la rédaction d'une argumentation complète, mais très intuitivement, je te vois plutôt INxP 9. (rien de nouveau à apporter)

Ceci étant, il m'a été hallucinant de constater la présence des nombreuses similitudes entre les précises descriptions que tu as pu faire de toi & ce que je pourrais dire à propos de moi-même, sur certains points...
Il faut dire que l'occasion de lire des témoignages aussi complets de personnes fort introverties se présente assez rarement. et ça fait plaisir quand ça arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mar 15 Juil - 15:08

Je renvois au test sur les fonctions (en anglais) dont le premier essai est intéressant;

Je tombe sur un INFP avec du Ti devant Te; j’imagine en compensation de mon introversion ou en remplacement de mon Te.

Voilà la page du forum où je me suis exprimé, avec les résultats du test:
https://mbti.forumactif.fr/t769p75-test-sur-les-fonctions-cognitives#54247


...

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mar 19 Aoû - 16:54

"Qui suis-je en réalité ? Un papillon qui rêve qu'il est Tchouang-Tseu ou Tchouang-Tseu qui s'imagine qu'il fut un papillon?"

C'est une citation de circonstance je crois; pourquoi? parce que:

Et alleeez, je refais le test mbti pour tomber suur ... INTP! Gesticule 
Je commence à en avoir sérieusement marre (intérieurement, toujours)  ...

De plus, je viens de lire un topic de "Le Crâne" dans lequel il doutait aussi dans la zone IN-P - avec une tendance 5w4 en plus - et je me retrouve à de nombreux endroits dans ce qu'il écrit; le fait d'avoir du mal à identifier la dominante; voir l'intuition plus présente que le reste;
jusque dans le rapport aux parents bien que je n'ai pas encore de certitude quant au type de mon père (qui est I cependant) et que j'ai été sûrement plus proche de ma mère que de mon père (inversement à ma soeur).
Le topic est ici: https://mbti.forumactif.fr/t479-lintp-qui-se-revait-infp-ou-linverse

@Le Crâne a écrit:

Le fait est que j'estime avoir une grande sensibilité, un grand intérêt et des aspirations artistiques, une grande considération pour l'humain, et cette histoire de mission personnelle et de contribution à l'humanité. Mais en même temps, je ne peux nier avoir une certaine difficulté à identifier ce que pourraient être mes "valeurs", point crucial de l'INFP.

Puis, le voilà qui assène:
@Le Crâne a écrit:
En revanche, ce qui me fait pencher vers INTP, c'est cette histoire de Fe en inférieur qui me semble assez pertinente.
N'ai-je pas fait le même genre de réflexion il y a peu?

Avec Zogarok, nous avions parlé de répression du centre préféré (qui serait le centre mental, donc 4, 5, ou 6 dans l'énneagramme). Dites moi si je me trompe, dans le cas d'un INFP ça illustre Te inf c'est bien ça? Le coup de celui qui ne s'exprime pas spontanément, par manque de confiance dans son aptitude à se faire comprendre ... ou par manque de confiance en son aptitude à gérer ses émotions, et là ce serait plus Fe inf? Moi, j'ai l'impression d'être confronté aux deux, c'est une répression générale de toute expression de soi. En situation de communication orale, j'ai souvent du mal à fixer longtemps une personne dans les yeux, car cela suscite quelque chose en moi qui questionne la légitimité (suis-je correct? ou plutôt pense t-il/elle que je suis correct?); puis, les variations que cela créer en comparaison d'une personne véritablement à l'aise, le questionnement provoqué, annihilent en moi les réflexions qui sont sensées nourrir la conversation; en clair je n'arrive plus à savoir ce que je dois dire, et le fait de ne rien dire me perturbe d'autant plus (légitimité, c'est reparti ...). Parfois, directement, c'est parce que sur le moment je n'ai rien à dire que je ne me sens pas à l'aise.

Mais que ce soit sur la confiance en mes aptitudes à parler de mes émotions ou de mes idées, peu importe, c'est dans les deux cas que je peux m'inhiber. Enfin, le fait d'avoir eu une vie sociale et sentimentale tout de même plus proche du néant que de la norme, avec un décalage plus d'origine physiologique que psychologique (l'isolement pendant l'enfance, la surprotection parentale du fait de mon œdème difficile à vivre dans mes premières années) me complique la tâche pour trancher entre T (qui invite au retranchement dans les pensées ou dans la planification) et F (qui est plus social); presque pareil pour I et E (suis-je un E raté? ce qui expliquerait Ne Fi Ti dans le test de fonctions, s'il est véridique, ce qui est moins que certain) .

Au final, tenant compte aussi des influences culturelles, familiales (NF pour ma mère, un I-TP sensible probable pour mon père, à moins d'un ISFP), j'ai du mal à distinguer ce qui viendrait d'une psychologie innée (si ça existe) et ce qui vient de mon éducation, car ce peut être inversé (en mode Tchouang Tseu qui rêve d'être un papillon ou l'inverse^^).

Alors voilà ce que je pose comme hypothèses, sans ordre particulier. Qu'en pensez vous?

-ISFP 4w5 6w5, etc..., avec une tendance NT et NF par éducation?
-INFP 6w5 4w3, ou 4w5 6w5, ou 5w4 6w5, ou 9 (... ou j'en sais rien!), avec une tendance NT, SF ou ST par éducation?
-INTP 5w6 5w4, ou 5w6 6w5 (6w4 c'est possible? non je ne crois pas), avec une tendance NF ou SF/ST par éducation?

Qu'en pensez vous?

Je pense que j'apprécierai une citation avec surlignage et remarques intégrées dans ma chrono pour avoir une vue un peu plus précise, comme il a été fait pour Le Crâne.  Rolling Eyes 


Je rajoute quelques liens vers les descriptions de INTP qui me retournent le cerveau étant donné la quantité de moments d'identifications que je vis en les lisant:
http://www.16-types.fr/types/INTP/intp-08-faiblesses.html
(Rien que dans les premières lignes, il y a au moins 4/6 descriptions qui tombent juste:

-Pas naturellement en harmonie avec les sentiments des autres ; lents à répondre aux besoins affectifs (plutôt OUI quand je suis impliqué, sinon ça peut "aller", je doute quand-même beaucoup et suis souvent maladroit pour m'exprimer)
-Pas naturellement bons à exprimer leurs propres sentiments et émotions (OUI c'est pas évident quand je ne m'y attends pas, tout me vient mieux après au calme)
-Ont des difficultés à quitter les mauvaises relations (OUI, vraiment)
-Ont tendance à être soupçonneux et à se méfier des autres (OUI, comme je suis déçu de certaines personnes, du coup, je tends à être prudent au préalable, et parfois même quand je connais assez)
-Habituellement, pas très bons en ce qui concerne les questions pratiques, comme la gestion de l’argent, à moins que leur travail n'implique cet intérêt (OUI, ... et même si mon travail implique cet intérêt, je dois forcer sur l'organisation de mon environnement pour arriver à faire sortir un minimum de travail bien fait)
-Ont tendance à laisser se dégonfler les situations de conflit en les ignorant, (OUI, bien que ma mémoire hante mon quotidien) ou bien explosent dans des colères furieuses (très RARE, et presque jamais avec des inconnus ou des gens qui ne sont pas des proches). Ressentent un amour et une affection pour leurs proches d’une pureté quasi enfantine (difficile à dire, je m'effraye à me croire bien moins affectueux que enfant, les contacts sont devenus plus distants, plus froids)


Quant à la meilleure description d'INFP que j'ai lu pour la fonction inf:
http://www.16-types.fr/types/INFP/infp-08-faiblesses.html

Extrait de forum où je m'identifie pas mal souvent à la personne qui commente, toutefois, sans pouvoir parler assez précisément de Ti dom ou de Fi dom (Ne me rend tout flou):
http://www.jeuxvideo.com/forums/1-51-49925067-3-0-1-0-je-suis-handicape-par-ma-sensibilite.htm

Je mettrai quelque chose de plus quand j'aurais le temps. Dites moi déjà ce que ça donne pour vous ...

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mar 19 Aoû - 22:28

Prends les choses dans l ordre

A priori tu es un introverti.

Sur la description des 4 fonctions internes laquelle te correspond le mieux ?


Avec cette fonction, tu as le couple dominant/inferieur
Ti/Fe
Ni/se
Fi/te
Si/ne

Pour l auxiliaire, c est forcément une fonction extravertie
Deux méthodes :
1- repense à ton enfance, quel est le comportement que tu as mis en place pour équilibrer ton dominant. Ce comportement a du être copié sur une personne de ton entourage que tu aimes ou que tu admires.

2- qu'elle est la description de fonction extravertie qui te corresponde le mieux.

De l auxiliaire, tu détermines le tertiaire.

Après le mbti est un modèle, ce n est pas la vie.
Si tu as Ti, l auto questionnement avec des vraies réponses peut être une solution. la méthode des 5 pourquoi en interne marche bien.

Avec Ni, lis chaque fonction et prends celle qui te parle/ sonne le plus juste.

Avec Fi, lis chaque fonction et prends celle qui ont le plus de sens pour toi.

Avec si, je ne sais pas.

En espérant que ça t aide.







Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mer 20 Aoû - 15:43

Salut à toi Henri, Pourrais tu pointer dans la partie "enfance" de ma première page, les fonctions que t'évoquent le texte?
Bien c'est difficile pour moi de déterminer ma dominante car comme je l'ai dit, elle semble cachée. Fi, Ni, et Ti ont toutes des éléments pourtant essentiels que je n'arrive pas à faire mien:
-Fi: une forte idée de soi
-Ni: pareil, une capacité à se projeter, à s'imaginer dans un futur
-Ti: un attrait majeur pour les choses de l'esprit (ce qui m'a l'air d'être venu bien plus tard; c'est comme si j'étais passé d'un état d’insouciance bien-heureuse dans l'enfance à une obsession pour intellectualiser le monde à l'âge adulte; sur ce dernier point je commence à me calmer depuis que j'ai fait aboutir ma réflexion sur un ensemble conciliant et accessible)

J'ai l'impression, au contraire, d'avoir tout le temps fait abstraction de moi-même, sauf lorsque j'étais mis en cause ou atteint par le comportement d'autres personnes. Comme si tout ce qui m'intéressait, finalement, m'était extérieur.
Contempler une ambiance, faire du dessin ou de la musique, profiter du grand air tout en identifiant des oiseaux.
Dans le même temps, dans toutes ces activités, je suis constamment ramené à l'intérieur pour vivre un imaginaire assez puissant: souvent empreint de musique ou d'ambiance sonore, ou de mes propres réflexions. Ceci fait que ma vie est à la fois intérieure et extérieure, pourvu que ces catégories existent vraiment. Je dis cela, car j'ai du mal à concevoir que l'on puisse avoir une vie essentiellement "intérieure", j'ai du mal à comprendre ce qui est attribué à Ni sous cette forme: "prévoit les implications et probablement les effets sans données externes"; comment ça sans aucun données externes? Il y en a forcément un minimum; d'ailleurs, ne dit-on pas des Ni--Se que tout passe par leur Se malgré sa faible importance dans l'interprétation du monde? Et puis, "réalise ce qui sera" concerne t-il ce qui sera dans le monde environnant ou seulement ce que la personne pense devenir?

Ensuite, de mon coté, je pense qu'il est possible de déduire de mes doutes sur le monde que je suis d'avantage intuitif que sensitif, quand bien même accorderais-je bcp d'importance à certaines sensations. Mais là encore, mes doutes proviennent-ils de l'intuition ou simplement d'une préférence pour la "Perception"? Je serais I--P plus que I--J, avec toutefois une éducation et un milieu familial où ma mère apporte plus de "Jugement".
J'ai ainsi l'impression d'être retranché dans mon monde, incertain de moi-même, tout en étant attiré et exalté par beaucoup de choses du monde environnant.

Enfin, ma mémoire, mon imaginaire, sont ils faits d'avantage de souvenirs du monde environnant ou bien de liens entre de multiples "objets" créant de la nouveauté?
Je ne me retrouve pas dans le créateur fantaisiste, transformateur spontané du monde environnant, qui va changer tout objet autour de lui en une œuvre particulière. J'ai comme une forme de respect pour le monde environnant; par exemple, dans ma chambre, je ne cherchais même pas à imposer un style, à accrocher des posters (pour des posters, ça ne m'a pris qu'une fois dans ma vie!) Pourtant je suis attaché à l'expérience d'ambiances, comme je l'ai décrit plus haut, mais on dirait que je ne les emmène pas physiquement dans le quotidien. A l'habitude, je préfère me déplacer vers elles, là où elles existent, ou simplement les éprouver en moi lorsque je les imagine, ou encore, les rendre audible lorsqu'il s'agit de musique (car la musique ne détruit rien pour être produite).

Reste que je n'ai pas parlé de Si dom; je ne connais pas assez ces types, mais je peux m'identifier avec eux sur un certain nombre de points; l'angoisse du changement par exemple, même si je m'y fais relativement vite après coup, c'est seulement le passage, ou plutôt "l'idée" du passage qui me frustre, me bouscule. Normal pour quelqu'un d'hésitant comme moi, je suppose.

Le mieux, est que je prenne une à une les descriptions de fonctions dom introverties pour en donner ce qui me parle:

Si:
-La Sensation Introvertie fonctionne également quand vous voyez quelqu'un qui vous rappelle quelqu'un d'autre. (OUI)
-Parfois le sentiment associé à l'image rappelée parvient à votre conscience avec l'information elle-même. L'image peut alors être si forte que votre corps réagit comme s'il revivait l'expérience. Ceci pourrait être vu comme la source de sentiments de mélancolie ou de nostalgie pour la façon dont les choses étaient. (ça m'arrive)
-Parce que les stimuli externes ont un tel impact sur lui, il a besoin de rester dans sa maison, son bureau ou là où il passe son temps. (...) Il est mal à l'aise dans les foules, d'abord parce qu'il est introverti et ensuite parce qu'il peut littéralement être submergé par les stimuli externes s'il y en a trop. (OUI, clairement)
La netteté est importante pour son confort psychique intérieur. (pas compris)
Il doit savoir où sont les choses. Il prend aussi grand soin de ses affaires. Il les chérit, non seulement pour ce qu'elles sont, comme pour l'Extraverti, mais aussi pour la valeur ajoutée émotionnelle qu'elles ont pour lui. (sans excès je dirais; mais j'ai tendance à aimer retrouver les objets du quotidien comme ils sont, sur le moment du moins, comme je disais je ne change pas souvent l'organisation de mon monde; dans mon enfance et mon adolescence, je pouvais placer mes chaussures et mes chaussons souvent au même endroit, jusqu'à un moment que je ne saurais définir; je sais que je peux m'attacher à des objets, mais en ayant conscience j'évite toute collection, je préfère voir les choses dans le monde que de créer mon propre endroit).
-Les fonctions auxiliaires et tertiaires de Pensée et de Sentiment l'aident à organiser et évaluer des impressions sensorielles. Le type Sensation Introverti peut passer beaucoup de temps sur un projet. (Je n'ai JAMAIS assez de temps pour faire ce que je souhaite; le temps que je pouvais prendre à expérimenter et improviser sur mon clavier étonnait mon entourage; mais je pouvais m'ennuyer aussi, vouloir faire complètement autre chose que ce que j'avais fait jusque là, en avoir même marre de la musique, :xd)
-il excelle là où l'attention aux détails et à l'ordre est important, que ce soit la réparation de machines délicates, la maîtrise des inventaires compliqués ou la création de couvre-lits compliqués, cousus et brodés avec un soin infini. (je ne sais pas, je pense que je m'ennuierai au bout d'un moment, justement, toutes ces choses pratiques sont vite vues chez moi, ça n'est pas quelque chose que je veux voir prendre tout mon temps; j'ai cependant acquis une certaine délicatesse, c'est vrai, en voyant ma mère je pense)
-S'il veut construire une maison, le résultat sera parfait. Chaque mur, chaque planche, sera soigneusement mesuré, habilement peint, méticuleusement stabilisé et d'aplomb, mais cela lui prendra un siècle. Pourquoi ? Parce que chaque étape du processus n'est pas simplement faite, mais est pesée et pondérée avec sa propre image intérieure. Il pourrait sembler lent jusqu'à ce que vous considériez la richesse d'images et de sensations intérieures qu'il contient et doit classer. (Je suis LENT, c'est un fait, mais je ne sais pas si ça a la même origine; j'ai besoin de boucher les trous tant que ça me parait utile de le faire, dans la composition musicale surtout, dans mes études de science aussi, je n'étais jamais satisfait de mon travail car j'avais besoin de plus que des indices)
-La fonction inférieure de ce type est l'Intuition Extravertie, ce qui explique pourquoi il déteste le changement. Changer de maison, d'emploi, partir dans une autre partie du pays, est traumatisant. Il a en effet absorbé tous les détails de sa situation actuelle et est bien avec eux. (donc ça j'en ai déjà parlé, c'est très momentané, je peux passer outre en très peu de temps; c'est peut-être plus une crainte de se mouvoir dans un monde incertain, étant moi-même incertain de qui je suis).
-Le type Sensation Introvertie est lent à se faire des amis. Vous devez vous approcher d'eux progressivement et leur permettre de s'habituer à vous. Trop de commentaires ou d'histoires les épuisent. (OUI, trop de commentaires, d'histoires, de blabla superficiels, m'épuisent à la longue ... "superficiel"? ah c'est peut-être différent alors, si c'est juste la qualité de la discussion. Je crois que je suis généralement enthousiaste ou neutre devant la découverte d'une nouvelle personne, mais je finis souvent par être déçu, à voir les gens se surtout se ressembler pour simplement avoir quelque chose à dire; c'est peut-être autre chose que Si, mais il y a du Si dans le fait de remarquer que les gens se ressemblent même par leur comportement non?).

Ni:
-Le type iNtuition Introvertie n'est pas intéressé par ce qui est, mais par ce qui pourrait être, pas avec les possibilités extérieures, mais avec les intérieures. Il peut avoir un amour particulier des livres, car les livres permettent à son esprit de vagabonder pendant qu'il est confortablement pelotonné chez lui. Une intuition en déclenche une autre et il finit épuisé sans jamais s'être déplacé. (comme dit en haut de post, j'ai du mal à comprendre quel genre d'intuition produit Ni; intuition de soi ou du monde extérieur? ou des deux?)
-Les deuxièmes et troisièmes fonctions de Pensée et de Sentiment l'aident à évaluer et organiser ces voyages intérieurs, mais même alors, il a du mal à exprimer son monde intérieur parce que cela demande un certain degré d'extraversion. Ses mots ont tendance à être morcelés et subjectifs, comme s'il ne pouvait pas déplacer ses yeux de son monde intérieur assez longtemps pour décrire ce qui arrive dans la langue quotidienne. (voilà qui précise peut-être mon interrogation, et pourquoi j'ai du mal à comprendre une telle fonction sans celles auxquelles elle est associée! Ceci dit, OUI j'ai du mal à exprimer, rapidement du moins, ce que j'ai en moi)
-Sa fonction inférieure est la Sensation Extravertie. Il peut être emporté dans ses théories, mais ses chaussettes ne sont pas appariées. Il peut faire des voyages quotidiens à travers son espace mental, mais il oublie ce qu'il devait acheter au magasin. Ce type trouve difficile de prêter attention au monde réel dans lequel le type Sensation Extravertie est si à l'aise. Il a tendance à se cogner, renverser ou laisser tomber des choses, avoir son esprit à autre chose que ses aliments quand il mange et remarque à peine les vêtements qu'il porte ou les couleurs des murs des pièces dans lesquelles il vit. (Bien ça m'arrive tout du temps que je passe dans ma tête oui; dans l'action même parfois, je ne prête pas suffisamment d'attention à comment son habillés les gens que je côtoie pour me l'imprimer dans ma mémoire).
-Il n'est pas à l'aise dans les événements sociaux et plus le groupe est grand, plus il est gauche. Il éclot et devient vivant quand il y a juste une autre personne pour parler ; (OUI complètement, déjà que les groupes me fatiguent rapidement, et pourtant j'aime "voir" la convivialité; peut-être que je cherche plus de l'harmonie que de la convivialité en soi, en tout pas celle qui s’établit pour parler de rien; en revanche j'aime les gens capables de contemplation, donc ce n'est pas "ne rien dire" qui m’embête).
-Il aime le calme et la solitude, pas de la façon dont la société pense aux introvertis maladifs, mais simplement parce qu'il a besoin de paix et de silence pour s'embarquer dans ses voyages intérieurs (oui mais je ne sais pas trop, en fait, je suis capable de m'évaporer même dans un environnement bruyant; c'est juste plus éprouvant). Il n'est pas suffisant pour lui d'avoir juste une idée, il doit la développer et voir si elle pourra mûrir en une version plus profonde du concept original, ou si une nouvelle source d'intuition s'ouvrira à lui. (ça me paraît trop déterminé comme comportement)
-Le temps est pour lui d'une importance capitale. Il préférerait manger des chips dans une HLM que d'aller dans des restaurants de luxe et d'avoir une maison grandiose du moment que le premier signifie du temps pour ses propres intérêts et que le second nécessite un emploi à temps complet à faire ce que quelqu'un d'autre veut qu'il fasse. (OUI^^, mais j'aime bien manger un bon repas, question d'éducation je suppose. Tout dépend si j'ai quelque chose de profond à faire dans l'instant ou pas, auquel cas manger prendra une importance variable).
-Quand il néglige la Sensation Extravertie, il n'en est pas simplement dispensé. Il peut devenir sujet aux obsessions, aux compulsions ou privations des aliments ou du sexe qui sont des tentatives de la partie de personnalité Sensation Extravertie pour obtenir son attention et recevoir son dû. (je ne sais pas trop, mais j'ai tendance ces dernières années à faire des overdoses de clips vidéo ou films en tout genre, parfois les même clips encore et encore, juste pour me replonger dans leur ambiance; des bandes d'annonce surtout; je ne risque pas de faire des excès de nourriture avec mon gabarit par contre. ... Sinon j'ai une question essentielle: est-ce particulier aux Ni--Se d'avoir un problème avec le contacte physique ou bien c'est plus les Introvertis en général? Ou même certains introvertis ou personnes en général, indépendamment de leurs fonctions mentales? Parce que j'en ai quand-même pas mal de ces problèmes au contact du monde tant social que simplement matériel: je suis vraiment excessivement précautionneux des éléments qui m'entourent, ce qui me rend maladroit parfois)

Fi:
-Le type Sentiment Extraverti attache ses sentiments aux gens et aux choses autour de lui, mais le type Sentiment Introverti essaie d'être en lien avec son monde intérieur, que ce soit des images psychiques ou des valeurs éthiques et spirituelles, et il essaie d'intensifier cette harmonie intérieure et d'embrasser ce monde plus largement. (peut-être est-ce ça que je décris le plus depuis tout à l'heure, j'ai du mal à savoir car je ne crois pas penser tout le temps aux gens du fait de ma tendance au retrait, et les considérations éthiques m'apparaissent vite comme acquises de mon éducation, ou parfois d'un sentiment d'injustice vécu; de culture plutôt rationaliste et de parents peu portés sur ces choses, je ne crois pas avoir été si spirituel que ça hormis ce petit épisode adolescent où j'ai essayé de donner un sens à l'exaltation que me procurait l'impression de la nature; d'une éthique innée, j'ai peut-être le fait d'être toujours considéré comme une personne gentille et discrète, mais qui ne s'exprime pas si on ne l'aborde pas, et si je suis resté dans une association c'est aussi parce qu'on m'y avait emmené une première fois)
-À cause de la direction de ses sentiments, une personne de ce type est souvent accusée de n'en avoir aucun. Lorsqu'elle éprouve un sentiment, il se dirige immédiatement dans son monde intérieur, elle l'évalue suivant son échelle intérieure et seulement dès que l'aller-retour a été fait, elle peut l'exprimer. (sentiment ou pas, puisque j'ai du mal à savoir, c'est comme ça que je conçois mon manque d'expression, mais là j'y vois la définition de l'introversion, rien de plus)
-Il se déroule en elle tant d'activité intérieure qu'elle a tendance à garder son visage et son corps immobiles. Les gens omettent parfois ce type, ou sont rapides à le classifier comme lent. (OUI, donc là on se répète, c'est ce que j'ai voulu dire, lorsque nous parlions de Si dom; cependant je ne suis pas certain du visage immobile; disons qu'il est plutôt souvent en décalage avec les expressions des autres, car souvent, pour quelqu'un d'autre je peux sourire sans raison apparente si on considère les événements se déroulant à ce moment, ou au contraire "tirer une tronche" comme on dit, ce qui peut être mal interprété; reste à savoir si ce décalage consiste en du Si ou du Fi ou du Ti).
-Par un après-midi tranquille, une voisine est venue pour parler avec Betty et sa mère. Elle a dit en passant d'un air détaché qu'un chien du voisinage (celui avec lequel Betty avait passé des heures à s'amuser) était mort. Betty a été pétrifiée. Son cœur s'est senti percé, mais elle n'a montré aucun signe extérieur de son agitation intérieure. Après un long moment à flâner, la voisine est partie ; Betty s'est dépêchée de regagner la maison et dans la solitude de sa chambre, elle a éclaté en sanglots. Son ami chéri n'était plus. (je crois que mes manifestations émotionnelles dans ce genre de circonstances sont encore plus lentes et internes. Par contraste, c'est sous un stress appuyé que je vais apparaître triste et/ou colérique, alors que je le suis déjà à l'intérieure; j'ai remarqué que chez moi les pleures s'accompagnent souvent énervement et ce dernier est plus manifeste comme émotion négative que le reste; j'ai l'impression de ne plus avoir pleuré depuis mon adolescence)
-Ce type essaie de se protéger contre une trop forte influence des objets extérieurs (Oui c'est ce que je disais, après pour le détail de ce qui se passe à l'intérieure ...) et détache ses sentiments pour qu'ils puissent voyager à l'intérieur ( ... je ne sais pas, "détacher ses sentiments" ne fait il pas plus rationnel du coup?  ...).
-Les deuxièmes et troisièmes fonctions de Sensation et d'iNtuition peuvent l'aider à percevoir ses valeurs intérieures. Elles peuvent être littéralement bourrées de sentiments, mais n'avoir aucun moyen efficace de les communiquer à cause de leur direction et parce que leur contenu n'est pas explicable en des termes usuels. (ce qui me fait dire, comment une telle personne peut elle savoir qu'elle est Fi dom^^. En ce qui me concerne, j'ai vraiment du mal à répondre quand on me demande ce qui se passe en moi, ça n'est pas que je ne veuille pas répondre, au contraire, j'aime avoir enfin une occasion de communiquer mais je peine à me voir moi même en ces profondeurs)
-La Pensée Extravertie est sa fonction la plus faible. Si elle discute, par exemple, elle pourra passer des heures, ou même des jours, à penser à des réponses qu'elle pourrait avoir données, mais qu'elle n'a pas faites. (OUI OUI, complètement^^, hier encore, à peine sorti de la bibliothèque, ayant bien pris soin de me déconnecter et d'éteindre le poste à la fermeture, je me rendais compte que j'avais oublié de poster la description de profil du INTP "mélancolique" dans laquelle j'avais eu bcp de moments d'identification; puis quelques autres détails encore, au fur et à mesure, etc etc ...).
Bien qu'elle puisse vraiment prendre soin de quelqu'un, elle pourrait rester dans l'obscurité parce qu'elle n'arrive pas à bien s'exprimer. (OUI ça c'est à cause du "décalage", le temps que met mon information à être traitée en moi, voir la difficulté que je peux avoir à la définir; pour ce qui est de "prendre soin de quelqu'un" ou toute autre chose, ça me parait dès lors hors de propos comme je vois bien d'autres personnes plus spontanées et directes pour ces choses là).
-Si vous montrez du déplaisir ou de l'impatience avec elle, elle sera complètement perdue et ses sentiments introvertis bloqueront son faible pouvoir de pensée ; elle pourra facilement se sentir inadaptée à notre société plus verbale et active. Préoccupée, bouleversée, elle peut vous jeter des regards noirs, mais cela pourrait prendre des jours avant que vous ne sachiez ce qui la tracasse. (bien plusieurs jours après je ne pense plus utile de rendre compte de ce qui me tracasse, si je ne connais pas assez cette personne pour parler souvent avec elle, considérant l'impression étrange que je pourrais susciter par ce comportement ... et pourtant ça peut me tracasser encore longtemps; puis si une occasion inattendue m'était proposée de clarifier tout cela, alors je me retrouverais une fois de plus dans la difficulté de communiquer ce qui me tracasse, avec la quasi-certitude de n'avoir pas été tout à fait compris ou d'avoir oublié des choses importantes ... oh puis meerde alors!).

Ti:
-Alors que le type Pensée Extravertie commence avec les faits et les idées qu'il trouve dans le monde qui l'entoure et termine avec les plans devant être accomplis, le type Pensée Introvertie met les faits au service de ses pensées. Il les utilise pour l'aider à construire le monde intérieur de ses idées. Il prend du plaisir dans la poursuite du développement ordonné de ses propres idées jusqu'à ce qu'il les ait transformées en un royaume logique. (le problème c'est que si je suis du genre à fonctionner de cette manière, mes centres d'intérêts sont bien moins ambitieux; je dirais que si j'ai la certitude de recourir à des raisonnements, c'est lorsque je n'arrive pas à trancher dans mes décisions quotidiennes; vous savez, celles qui doivent être rapidement prises pour pouvoir libérer du temps à ce qui m'est vraiment important^^ Par exemple, au restaurant, je mets toujours une plombe à choisir sur la carte, j'aimerais plusieurs choses mais il faut choisir, alors je me reporte sur l'argument de ce qui est le plus équilibré à manger, et effectivement ça facilite mon choix; c'est pas un jeu de mesure, pesant le pour et le contre, que j'arrive ainsi à ma décision: j'aimerais bien de ces plats mais chacun manque soit de viande soit de légumes, etc ... . Mais je met quand-même trop de temps en général, en comparaison d'autres personnes)
-Sa conduite extérieure reflète souvent ce sens intérieur de l'ordre. Il peut être organisé, faire un plan pour la journée et s'y tenir. (pour les choses pratiques essentiellement ... et encore que j'ai du mal à l'initiative, mais depuis que je vis seul, je fais souvent des listes de ce que je pense faire dans la journée suivante)
-Les fonctions Sensation et iNtuition l'aident à développer ce monde intérieur de pensée. Si l'iNtuition domine, il peut consacrer son énergie à la philosophie, au droit ou à la science théorique. Si la Sensation est le compagnon de la Pensée, il peut être attiré par la comptabilité ou les affaires. (je dirais simplement que ...: je ne risque pas de faire une carrière dans la comptabilité ou les affaires ^^, quant au droit c'est aussi trop rigide comme activité pour moi, pas assez créatif peut-être; et les sciences m'ont frustré en cela que je n'arrivais pas à conclure dans mes observations, je faisais trop d'hypothèses et même en étant conscient je n'arrivais pas à en écarter suffisamment pour trancher. C'est comme si je me considérait plus comme un éveilleur de pistes, un créateur de centres d'intérêts, plus que quelqu'un qui va s'y former et s'y confier intégralement; c'est pourquoi je me retrouverais plus dans une activité d'écrivain par exemple, avec toute la recherche autodidacte sur des sujets bien variables que cela permet, le relatif retrait des contraintes, et l'environnement de travail calme. Pour la philosophie, je dirais que c'est surtout vers ma période d'adulte que j'ai commencé à m'intéresser en profondeur et à vouloir sortir quelque chose de cohérent; le comportement de Ti-Ne qui me ressemble le plus est lorsque je pousse la recherche sur un sujet d'un mot clef à un autre afin de savoir un maximum de choses sur ce qui entoure un film, les acteurs qui y jouent, comme je l'ai fait sur le blog de Zoga dans un commentaire par exemple, et pour cause la première chose qu'il y avait vu était du IN TP IP, mais je sais que l'on peut imiter du Ti avec du Fi-Ne et du Te, si je ne me trompe)
-S'il se concentre excessivement sur son propre monde de pensée, il commencera à négliger le reste de sa vie qui ne peut pas être exprimée dans ses pensées. Il sera tenté de dire « Si je ne peux pas penser cela, ce n'est pas réel. » Les pensées commencent alors à l'emprisonner et peuvent même perdre leur caractère objectif, car elles deviennent des produits de substitution pour développer le reste de sa personnalité. (Je n'ai vraiment pas vocation à m'enfermer dans la pensée abstraite et ça n'est pas une obsession; après est-ce que c'est ce à quoi je recours le plus? J'ai du mal à m'imaginer intéressé essentiellement par le royaume des idées. Aussi, généralement, j'aime plus une "idée" que son approfondissement. C'est comme pour la recherche d'un résultat en composition, je n'approfondis quelque chose qu'en vue de son résultat, ce ne sera jamais la composition pour l'action de composer; de même ce ne sera pas la philosophie pour la philosophie).
-La plus grande faiblesse de ce type est dans la région des Sentiments Extravertis. Il a de la difficulté à exprimer ses sentiments et quand ils s'expriment, ils rendent souvent mal à l'aise les autres. (Problème "d'expression" dont j'ai déjà parlé tout à l'heure, toute forme d'expression, sentimentale ou rationnelle, me pose problème). Il donne une apparence de manque de compassion (je crois que ça ne m'est arrivé surtout qu'une fois, où une connaissance, amie de mon meilleure pote, s'était mis à changer radicalement de comportement lorsque nous n'étions que tous les deux, exprimant des sentiments profonds à je ne sais plus quel sujet qui l'affectait, que j'ai d'ailleurs oublié comme tout en moi s'était mis en veilleuse à ce moment là, comme je ne m'y attendais pas, je ne savais vraiment pas quoi dire, mais là c'est peut-être Te inf non? Je n'en sais rien; il était pourtant question de "sentiments"),
et à tendance à dire des choses que les autres perçoivent comme sarcastiques ou insultantes. (uniquement lorsque j'essaye de me défendre; je prends souvent un air de celui qui n'est pas atteint, que cela soit vrai ou faux, j'essaye surtout d'évacuer le conflit, l'air de dire que ce qu'on me dit ne sert à rien, mais là il ne s'agit pas forcément de logique je suppose; ou alors, je me souviens dans mes années récentes avoir usé de "bon sens" dans une discussion écrite - évidement ça permet de se poser, et ne pas subir les stimulations extérieures - en face de personnes invoquant des expériences à la véracité plus que douteuses dont ils tiraient de grandes théories sur l'état de la société :xd; et comme je le faisais avec un brin de dérision pour souligner l'évidence, c'est sûr que ça ne devait pas mettre à l'aise; j'ai eu d'ailleurs des réponses peu rationnelles. Mais dans ce genre de situation je ne suis pas froid intérieurement, et si je défends des valeurs, leur rejet m'attriste; cependant ce sont des moments où je me retrouve dans l'impression du rationnel qui sent qu'il n'arrive pas à mettre les gens à sa hauteur). Mais il ne les voit pas ainsi. Il estime qu'il essaie juste d'être logique. Il gagne une réputation d'un être indépendant, compétent et même froid. Mais il a des sentiments, et même beaucoup ! C'est simplement qu'ils sont enfouis en grande profondeur, qu'il est difficile pour lui de les exprimer et qu'ils blessent facilement quand ils sortent. (je doute bcp là, parce que comme je suis énormément préoccupé des implications de mes interventions en général, sentiments ou idées, je n'ai pas trop envie de les faire sortir si je pense qu'ils peuvent blesser, et parfois ce que je pense qui pourrait blesser n'est peut-être pas si blessant)
Le lien qui m'a servit pour cette analyse:
http://www.16-types.fr/modele/modele-MBTI-5-8-fonctions.html

Bon, voilà, je n'ai déjà plus le temps de faire tranquillement tout le reste de ce que je voulais faire, (refaire des tests etc ...) mais si vous vous pouvez déjà reprendre la partie enfance de ma chrono à la lumière des considérations ci-dessus ça me ferait plaisir
A très vite

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mer 20 Aoû - 18:06

Ton enfance m évoque les mots suivants :
Précis, sensation, imaginaire, créateur.

Tu peux rajouter exceptionnel( de mon point de vue) devant chaque mot.

J en déduis ton type : isfp ( Fi, se, ni, te). Je pense également que tu es entrain d activer ton inférieur.

Cette activation bouscule. Fait en un talent. Rappelle toi de ce que tu as été, de ce que tu es.

Bonne chance, je t assure que le jeu en vaut la chandelle Smile
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Ven 22 Aoû - 14:47

Je vais essayer de mentionner ce que j'ai de Xi-Se-- et d'un profil I--P dans mon existence (ce qui me viens à l'instant, donc probablement pas tout, et me connaissant j'en aurai encore quelques idées bien après avoir posté) :



-peu patient avec les modes d'emploi, utilisation peu conventionnelle de son environnement (le coup de la guitare transformée en caisse de résonance)
-peut passer des heures sur un clavier pour créer des sonorités qu'il apprécie, encore et encore
-finit par s'ennuyer si activité exclusive trop longue
-dans mon adolescence j'éprouvais un trop plein de théories (en cours), ou des philosophies trop abstraites (plus tard)
-cherche parfois à amuser, mais seulement avec des proches ou des personnes suffisamment connues
-dessins pleins de détails, suis gêné si je n'arrive pas à restituer l'ensemble souhaité, auquel cas je préfère m'interrompre (plutôt Ne peut-être?)


En fait, on remarque que c'est surtout ce qui concerne mes activités artistiques. Et ça me semble normal puisqu'elles nécessitent plus que pour le reste l'usage des 5 sens. Mais je crois avoir mentionné ce genre de comportement pour mes études aussi, lorsque la théorie est trop encombrante.


Concernant le rapport à la musique, j'aimerais savoir s'il y a une différence dans la manière de choisir (pas le genre de musique) mais ... bon, en fait j'avais lu dans la description du profil INTP que si ces personnalités pouvaient aimer des vagues de Fi (via leur Si) elles avaient cependant besoin de choisir les sons, pour qu'ils s'accordent avec leur humeur du moment (donc rationnellement), tandis que les personnalités Fi dom aimaient au contraire se laisser d'avantage aller aux émotions suscitées par une musique, de façon aléatoire. Est-ce le cas? Ça me parait un peu rigide comme analyse parce que tout le monde a des préférences pour des musiques particulières et il me semble normal d'avoir envie d'écouter plutôt telle ou telle musique à tel moment (d'ailleurs j'ai déjà vu un témoignage de INFP sur ce forum à ce propos, à moins qu'il soit en fait un INTP qui s'ignore ... ahh sacré MBTI).

Par ailleurs, j'ai reparcouru la description des profils Ne dom - Si inf, pour avoir, en gros, une caricature des comportements Ne-Si que je pourrais avoir si j'étais IN-P;
Si inf me parait rendre Ne dom impulsif ou perdu, peu prévoyant (selon qu'il s'accompagne de T ou de F. Tout au moins, créateur d'anxiété. C'est bien différent d'un profil -Ne-Si-, avec son aux et sa tertiaire, mais ça montre une préférence de l'intuition sur la sensation, une tendance à se perdre dans ses intuitions, qui me décrit d'avantage je pense. D'ailleurs quelqu'un ici a mentionné ce comportement chez moi (la feuille au vent qui ne choisit pas parce qu'elle à 50 informations qui lui traversent le cerveau à la fois) mais je ne suis probablement pas Ne dom-Si inf, et Si me sert sûrement plus à retravailler ces informations qui vont dans tous les sens. C'est pour ça que j'ai besoin de prendre les détails dans une vue globale, comme je l'ai fait plus haut en reprenant un à un les comportements d'introvertis décrits pour chaque profil, parce que j'ai toujours conscience de CET AUTRE comportement que je crains d'avoir moins analysé que les autres, et parce que je n'arrive pas à percevoir ma dominante. Je verrais donc cette fonction (Si) plus en tertiaire qu'en dominante mais pas en inférieure (là je mets volontairement nombre de mes doutes de coté pour fournir une hypothèse "plausible", je sais qu'ils vont revenir à cause de ces autres informations en faveur de Se par exemple ...). Maintenant, est-ce que (Si) est survenu à ma conscience à l'âge adulte? Suis-je devenu plus concentré sur l'introversion? Je crois que, dans ma tête, je l'étais déjà; je revois les nombreux moments où, n'étant pas avec d'autres personnes, je marche seul dans la cour de récréation, ou en rentrant chez moi, pensant et/ou repensant à milles choses que j'allais faire ou ne pas faire mais aussi d'autres choses qui n'existaient pas en dehors de ma tête, cela faisait passer le temps plus vite d'ailleurs. Par ailleurs, un top fort attachement aux détails peut il être l’œuvre de Si ou de Se encore peu développés en tertiaire ou en inférieure? C'est difficile à voir pour moi car si nous parlons de comportements concrètement observables il faut que je sache en détails, justement, ce que signifie avoir ces fonctions à tel emplacement.

J'ai l'impression que je tends soit vers l'intuition soit vers la sensation selon l'activité du moment; Peut-être que dans l'hypothèse de Fi dom, le fait inconscient de ne pas trouver de circonstances suffisamment viables dans le monde extérieur, par sens de l'idéal, me dissuade d'agir, auquel cas je me reporterais dans mon "monde intérieur"; ne pas voir ma dominante me rend incapable de trancher entre Fi-Se et Fi-Ne, non plus entre Ti--- et les autres. Je dois pencher tout de même d'un coté selon ce modèle de psychologie analytique ...


Détail dont je n'ai pas idée de ce que cela signifie pour les sentiments: ces dernières années, mais dès l'adolescence en fait, j'aime bien partager avec mes proches des discussions sur mes recherches, ou la vision d'un film ou d'un clip; dans le cas des films, surtout, j'aime voir comment ils réagissent pendant sa lecture, voir si ces réactions concordent avec les miennes ou en quoi elles en diffèrent. J'y trouvais quelque chose d'exaltant et pouvais être déçus ou blessé et réagir avec entêtement si l'un de ces proches m'annonçait que finalement il n'avait plus le temps ou ne tenait pas tant à regarder ce film avec moi; souvent, ce sont des films que j'avais déjà vus, c'est donc vraiment la relation avec mes proches qui est importante ici. Avec du recul je n'aimais pas trop mon entêtement quand il survenait, car sur un tel sujet ça devrait être quelque chose de secondaire mais ça m'atteignait car je me sentais coupé dans mes attentes, et cela s'ajoutait à mon sentiment de petit dernier délaissé par son entourage occupé, je suppose; alors que dans mon enfance, au contraire, j'ai été plutôt surprotégé pour les raisons que j'ai évoqué. (en contraste avec le reste, il faut bien que je mentionne cette part d'immaturité que je possédais, malgré moi, et qui doit bien être là encore quelque part)

PS: un Ti dom ne devrait-il pas être capable de percevoir aisément sa dominante?

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Ven 22 Aoû - 21:15

Et si ta réponse à l'environnement lors de ton enfance avait été Te.

Et que pour combatre la maladie, tu l as surexploité ( la fonction Smile) à la fin de la maladie tu as pu basculer en insuffisance d'utilisation (vécu personnel sur Fe  ).

Ton Type pourrait etre ESTJ le manager en sous utilisation Te.

si j'ai raison, n'oublie pas le frein à main quand ça se débloque (Si/Ne), tu risques d'activer ton inférieur en passant utilise le  Smile. (petit rappel pour ESTJ l'inférieur est Fi).


bonne chance

Ps : normalement, plus tu vas utiliser ton te dom, plus tu sera concis ( sans perdre en précision Smile) dans tes explications.

Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Ven 29 Aoû - 14:39

Un extraverti contrarié lol pourquoi pas, j'avais évoqué ça une fois, après tout. Mais alors, pour le coup, ESTJ c'est plutôt le type que j'aurais donné à mon ex-employeur, étonné qu'il fut lorsque le gentil être que je suis s'est mis à lui tenir tête pendant deux heures sur son propre terrain (prétendument objectif, logique, exit l'espèce humaine de l'équation) en réintégrant cependant la "personne" humaine comme "objectivité concrète" et déterminante du travail qu'il espérait émanciper sans elle; le tout en révélant la part incontournable de subjectivité qu'il soutenait malgré lui-même sans pourtant y croire (du moins, du point de vue du MBTI je suppose qu'il se refusera d'y croire jusqu'à ce qu'il développe pleinement sa fonction inférieure, s'il en vient effectivement à la développer).^^ Mais ça c'est une autre histoire, je reconnais tout à fait le milieu NF dans lequel j'ai grandi, ça ne veux pas dire pour autant que je suis profondément et concrètement NF, j'imagine.

Pour ISFP, ma foi j'ai souligné les aspects qui me font y penser, ils ont l'air de se noyer dans la quantité d'autres informations favorables elles-aussi à d'autres types. Je suppose qu'il est normal de se retrouver dans la plupart des fonctions, comme on est tous humain, mais c'est leur proportion, leur ordre, qui est important et difficile à cerner.

J'ai cependant trouvé, je pense, une manière rapide pour déterminer mon type, par le biais de la morpho-psychologie (je ne sais pas si c'est comme ça que ça se dit). J'ai demandé à des proches de me donner leur avis en regardant des vidéos montrant sur les visages de personnalités interviewées les manifestations des fonctions cognitives. Mais pour l'instant ils considèrent ce genre de démarche (la psychologie analytique) très secondaire comparé à mon orientation immédiate et pragmatique (ça m’énerve, vraiment ...) alors que j'ai besoin de me re-situer. Ils ne comprennent pas que je ne peux m'orienter sans partir d'un niveau où je peux cerner mon potentiel concret qu'il est possible d'entrevoir, je pense, avec la psychologie. Ils ne comprennent pas la motivation et la confiance que je pourrais y gagner pour faire mes choix, chose que j'aurais voulu faire bien avant si j'avais eu la connaissance de ces outils. De plus ils partent en vacance une semaine. Enfin bref, et ma soeur est tout simplement en déménagement en ce moment, elle n'a pas trop le temps mais surtout pas internet pour consulter les vidéos, du coup (et au boulot c'est défendu). Alors me voilà je ne sais trop sur quel pied danser, dans un moment où pourtant je devrais prendre des décisions. J'aspire à réunir mes différents potentiels, que je connais très vaguement par le biais de certaines de mes activités et centres d'intérêts, pour en faire UNE activité au niveau de ma vie quotidienne, mais je sens que pour gagner en assurance et pour éclaircir mes projets concrètement je dois résoudre et éclaircir ma psychologie à mes 26 ans, ça me parait nécessaire et je pourrais y revenir dans quelques années pour faire à nouveau le point.
Je vais quand-même poster en spoiler la petite synthèse envoyée à mes parents que j'ai faite concernant ce que j'ai compris de l'étude des comportements du corps et du visage sur les vidéos de types observés (parce que c'était en anglais ...), après quoi j'irais faire un ou deux topics sur des questions qui me taraudent quant aux types intuitifs et/ou à la sensation introvertie par exemple.

Spoiler:
 


En ce qui me concerne, je n'ai pas l'occasion de me voir dans un miroir quand j'ai toutes mes expressions du visage, et d'ailleurs si j'y arrivais ça impliquerait que je serais tout le temps en mode Se ou Ni puisque je serais pleinement concentré sur l'objet de mon observation qui serait moi-même et ça ne laisserait pas de place pour mes expressions spontanées (je crois qu'on peut tous expérimenter ça quand on essaye de se prendre en photo en posant naturellement et qu'on se rend compte que sur la photo on a de gros yeux paranos fixés sur l'objectif pour bien cadrer laughing ). Du coup j'ai vraiment besoin de l'aide de personnes extérieures. Toute fois, j'avais envoyé à mes parents les deux premières vidéos de personnes interviewées (avant d'éditer en rajoutant les autres), et m'a mère m'avait avoué qu'elle me retrouvait plus dans la deuxième (Ni-Fe, donc) parce que je n'étais pas aussi mobile et que j'étais plutôt calme d'attitude. Cependant, elle m'a aussi avoué que pour le regard j'avais plutôt tendance à regarder vers le bas (ce qui me fait penser à Ti, vidéo qu'elle n'a pas encore vu, du coup, à moins que ce soit un Ni?), le problème étant qu'on ne rentre pas dans les détails comme le font les annotations des vidéos. Pour les sourcils, ils m'ont tellement l'air tous le temps collés aux yeux sans les froncer que ça me parait difficile de savoir s'ils tendent à se rabattre sur les extrémités (Si) ou à rester parallèle (Se). Et mon sourire, ... ma foi ma mère se souvient bien que je souris rarement sur les photos (j'ai du mal vraiment, mais de moins en moins), alors que j'ai un "magnifique sourire" parait-il, lorsqu'on ne me demande pas de l'invoquer pour des circonstances particulières (comme pour une photo ...) mais que je me contente le plus souvent d'une grimace. J'ai essayé de sourire dans une glace, ça ne me renvoie que des traits qui s'arrêtent aux narines, je n'ai pas  l'impression qu'ils remontent au centre du nez comme les Fi ni qu'ils s'écartent "d'avantage" vers les bords, peut-être ne suis-je pas encore assez ridé? :xd. Enfin elle m'a avoué qu'elle se retrouvait elle-même d'avantage dans la première vidéo (avec Joan Baez, :xd) ce que je crois bien que ma mère ait aussi beaucoup de belles manifestations de Fe. Si ça se trouve elle est la vraie INFP et moi INFJ ou ISFJ, la galère ... je n'en peux plus. Mais j'aurais pourtant besoin d'un coup de main de la part de proches pour analyser toutes les possibilités ... ou alors un bon psy spécialisé qui peut faire ça facilement mais bon là je suis sensé savoir quel statut et quel projet de vie je souhaite concrètement faire aux vues des possibilités actuelles, pas de me lancer dans des séances interminables de psychanalyse; je me retrouve avec tout à faire en même temps, ce que j'aimerais éviter à l'avenir, et c'est vraiment absurde. Toujours cette impression de manquer de temps ... ...

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spi'
Aucun rang assigné
avatar

Type : *_*
Age : 94
Lieu : *_*
Emploi : *_*
Inscription : 25/04/2014
Messages : 565

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Sam 13 Sep - 20:33

Greenbat j'ai trouvé autre chose susceptible de t'aider dans ta recherche. C'est Speed qui avait écrit ça sur un autre topic.

Réaction de chaque type sous stress :


ESFP: panique si quelque'un est en retard à un RDV, imagine le pire

ENTP: est tellement noyé dans les possiblités multiples que chacune s'oppose à l'autre, besoin de pondérer par des détailes sans arrêt, ou conceptualise très vite à partir de données prise au hasard

ISFJ: ce met à croire les politiques lorsqu'il leurs disent qu'un "autre monde est possible" un autre monde qu'il leur apporterait plus de... sécurité.

ISTJ: encourage des mouvements réformateurs voire révolutionnaires (révolutions oranges, mondialisation, ouverture de la Chine, recomposition du Moyen-Orien) pour planifier un monde plus sécurisé er stabilisé.

ESFJ: devient rigide et docte lorsque les valeurs du Fe sont contestées. Forte logique et grande érudition, parfois en mode "bon élève"

ENFJ: même chose, mais le Ti aide plus le coté manipulateur et stratège, intelectuel et élitiste, avec une apparence de calme et d'ouverture.  

ESTJ: chiale lorsqu'il apprend que son équipe de foot a perdu

ENTJ: chiale aussi, en plus de ça écrit des poèmes tristes et/ou grandiloquant, éventuellement avec des cotés émo, goth, drama queen ou autres

INTJ: fantasme sur le monde sensuel, dont il aimerait profiter, si besoin au dépens des autres

INFP: dérive autoritariste et compulsive "légitimée" par le Fi, ou surcompensation d'un manque d'assertivité initial

ISFP: devient super autoritaire dans les actions qui sont motivées par le Fi (typiquement dans un truc artistique), montre sa colère lorsqu'on ne reconnait pas son talent.

ISTP: amour possessif voir collant

INTP: cherche à entrer en contact avec les sentiments et les gens à travers des modèles type sociologie, MBTI, énnéa...

ESTP: projection mégalomane et grandiose, type "je vais toutes les niquer!"après quelques approches couronnées de succés, acharnement obsitiné dans l'action en se cramponnant à l'image ultime de la victoire, affirmation péremptoire sur ce qui va se produire "tout est en train de couler mon pote!", "si Israël tombe, c'est la fin de l'Occident!" etc Stratège à court terme.

INFJ: cherche à donner une forme concrète à son idéal, quitte à risquer d'en faire trop, genre débauche sensuelle épisodique, sensualité mal maitrisée, hyperactivité... Attitude de sage descendu sur terre après être resté seul dans sa montagne etc

ENFP: fascination pour les trucs genre taï-chi, yoga, produits bios, capoera, ikebana...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Jeu 2 Oct - 19:40

ah oui je l'avais lu ce post de Speed Gavroche. Trop orienté pour permettre une analyse sérieuse, mais c'est marrant, puis ça propose des comportements concrets. Du moins je le pense.
Le problème ici est que ça part du principe que les ISTJ seraient par exemple tous des "conservateurs" en politique, qui vont se présenter en "réformateurs" uniquement pour déstabiliser un pays le temps que leurs propres convictions s'installent et reforment un ordre, et toujours d'avantage "d'ordre". C'est peut-être vrai de certains conservateurs en général, ... mais pas de tous les ISTJ; on ne peut pas catégoriser un type avec une position politique. Même problème pour les autres types; on présente pas mal d'exemples sans toujours avoir une thèse principale, mais je pense que c'était assumé par Speed, pour faire un topic amusant ...


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Jeu 2 Oct - 21:53

J'ai relu ton enfance et voici ma conviction

greenbat85 a écrit:

Parfois, je me souviens, dans mes années de primaire, m'être rendu compte que j'utilisais le ton ou l'expression d'une autre personne, une façon de parler
Ton mode d'apprentissage décrit dans ton enfance est la copie (Si/Te). Tout est basé sur tes sens et surtout sur le souvenir de tes sens.

greenbat85 a écrit:

je pouvais facilement éprouver une odeur en imaginant ce qui la produit
pour moi :  fonction Si  

greenbat85 a écrit:

je me souviens avoir dit un jour: "mais je sais déjà tout"
La phrase 'je sais tout' est caractéristique de  quelqu'un qui comprends tout ce qu'il voit, entend, ..., ça confirme la copie (Si/Te), tu n'a pas besoins d'apprendre puisque tu comprends tout ce qui t'entoure Smile

greenbat85 essaye Ni a écrit:

jouer aux playmobils ...
je me projetais dans l'avenir

greenbat85 essaye Si a écrit:

En général j'étais aussi fasciné par des musiques qui pouvaient m'interrompre dans mes activités, m'inspiraient des enchaînements d'images, des façons à mon gout exaltantes de restituer une ambiance, d'alerter les sens, puis en grandissant, de partager un propos.
Il est clair dans ta présentation que tu as utilisé Ni et Si. Tu sembles prendre plus de plaisir dans l'utilisation de Si.




Dans ma conception du mbti, j'assimile Te à la voix.

Il est clairement établi que ta voix a été en repos pendant un certain laps de temps, je pense toujours qu'il s'agit d'une conséquence d'une surutilisation pendant ton oedeme.

greenbat85 sous utilise Te a écrit:

je mettais plus de détails que n'en contenaient les dessins des autres.
j'ai passé toute une période de ma scolarité d'enfant à ... ne pas parler
lorsque nous avions des interrogations orales ... je continuais avec l'ardoise
il y aurait une interrogation orale notée, que le moment venu je me suis surpris à prononcer un chiffre

Je pense que tu es Te-Dom et que tu as passé ton enfance à récuperer de ton oedeme.

greenbat85 a écrit:

On avait vu des spécialistes (psychologues, thérapeutes de l'enfance), le premier n'avait rien trouvé d'anormal (en gros j'étais une énigme), et l'autre s'est contenté d'un "laissez le faire, il parlera quand il le voudra".


Il faut savoir que j'ai passé toute une période de ma scolarité d'enfant à ... ne pas parler, même avec mes professeurs. Pourtant j'ai bien dû apprendre à lire et me souvient que l'on devait prendre la parole, mais ça doit être vraiment une période. En primaire, il y avait une fille à qui je parlais, c'était la seule
Tu as été aidé en cela par ton intelligence de la gestion de l'énergie.
Ta gestion  de l'énergie est flagrante, pour moi tu es extraverti

greenbat85 a écrit:

Je craignais toujours que ma voix soit trop basse. J'avais et j'ai toujours un peu l'appréhension de ne pouvoir donner suite ou garder un contact, ou être en groupe, probablement à cause de tout un tas de comportements systématiques que j'observais chez les autres et que je ne pensais pas pouvoir suivre (parler tout le temps, être toujours avec quelqu'un), j'avais du mal à me positionner par rapport aux autres
La conséquence est un manque de confiance en soi.


greenbat85 a écrit:

J'ai eu longtemps ce sens de l'endurance
J'assimile ceci à un souffle puissant.
Tu dois etre quelqu'un qui a des possiblités en terme d' assersivité, mais qui manque de confiance en lui


greenbat85 a écrit:

j'étais beaucoup plus attaché aux choses telles qu'elles étaient, j'attribuais une vie aux choses
ça me fait penser à Ne.


Je te donnerais l'analyse plus approffondie par mp, si tu le souhaites.

Je résume:
 


fonction Te a écrit:

Cherche la logique et la cohérence du monde extérieur. Elle se soucie des lois et des règles. Elle ordonne ; organise pour maximiser l'efficacité ; systématise ; applique la logique ; structure ; vérifie les conséquences ; contrôle que les normes ou les spécifications ont été suivies ; définit des limites, des directives et des paramètres ; décide si quelque chose marche ou non ;

Te par insuffisance a écrit:

Difficulté d'affirmation de soi
manque d'assersivité
difficulté à prendre de la distance
difficulté à comprendre une démarche
Noyade dans les détails

Je trouve que ça colle quand meme pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Lun 6 Oct - 18:36

Pour ESTJ:
Spoiler:
 
J'ai contacté un psy, je verrai si ça me fait avancer aussi (hors MBTI ou avec, si le psy s'y connait tant mieux).


SUITE

Je suis venu chez mes parents ces jours ci. On a fait les tests ensemble, j'ai refait pour moi mais j'ai pu faire le leur avec eux aussi!

Ma mère:
INFJ (bonne iNtuition, Sentiments et Jugement se distinguent); elle était tombé sur ENFJ la première fois, mais à peu de choses prés. Elle est assurément introvertie, comme en témoigne ses nombreux souvenirs à ce sujet, mais le fait qu'elle ait obtenu un résultat partagé sur l'orientation de l'énergie est cohérent avec le fait d'avoir un Fe bien développé, je pense. C'est une personne appréciée pour son sens de l'entraide, de la convivialité, de la franchise et de la prévoyance. Elle est toutefois très rigoureuse, cherche le consensus mais avis très tranchés, et ne s'oublie absolument pas (elle a horreur des comportements de gens qui s'oublient).
Je lui ai fait faire le test de caractérologie ensuite; elle est tombé sur "Passionné(e)" (Émotif Actif Secondaire), ce qui semble compatible avec INFJ. Dans sa jeunesse toutefois, elle se souvient avoir étudié ce modèle et être entre les deux typologies: "Sentimental" et "Passionné".

Mon père:
INTP(ou J) (Pensée et Introversion se distinguent); Intuition et Perception assez faible. Il était tombé sur INTJ au départ. Le sous-type serait TIPN ou TINP, plutôt le premier, car la description du IT-- soft qui est un peu à cheval entre P et J, et s'avère forcé de s'améliorer constamment du fait de l'objectivité tout en ayant aussi besoin d'accumuler ou d'approfondir des choses créatives lui correspond bien. Il est très personnel, a du mal à exprimer ses sentiments, risque d'être trop pragmatique, il se réfère souvent aux expériences et au fonctionnement "objectif" des choses, il est très concret. Avec beaucoup de réponses en faveur de la Sensation, je pense qu'il est un ISTP potentiel, mais peut-être par culture, par éducation (il n'a pas été très encouragé aux choses intellectuelles ou théoriques); famille centrée sur le pragmatisme et la survie; il a une bonne connaissance du fonctionnement des règles et des pratiques actuelles, ce qui lui sert dans son travail d'ailleurs. Hyper-actif, il est probablement plus Perception que Jugement car il improvise et change souvent d'avis (au grand dam de ma mère^^).
Peut-être aussi que cette surabondance de T est une coquille, je ne sais pas; je ne vais pas commencer à compliquer les choses car il n'a pas vraiment hésité sur les questions sur T ou F.
Sur le test de caractérologie, il est Emotif - Actif - Secondaire ("Passionné" comme ma mère!), bizarre ... "l'activité" me semblait évidente, mais il contrôle et réprime "l'expression" de ses émotions ... et il m'assure pourtant l'avoir appris et avoir été auparavant un émotif. Peut on être à la fois émotif et rationnel?


Quant à moi, je l'ai refait une fois seul, et une fois sous le point de vue de ma mère ... dans les deux cas, je suis tombé INFP. Je lui ai montré aussi les manifestations de la fonction inférieure: j'ai été presque pas étonné qu'elle me retrouve plus dans Fe inf que dans Te inf. Elle pense que mon manque d'expression et de confiance est seulement dû à mon vécu d'enfance et que je suis très à l'aise voir très capable de me défendre de façon peut-être bien plus efficace que d'autres (comme je l'ai démontré récemment dans des événements extérieurs). Je semble toutefois IN-P selon le test. Ma mère pense que je suis plus "actif" au fond; que je peux devenir "passionné" (caractérologie) ou "infJ (MBTI), et ça ne l'étonne pas que j'ai un potentiel INtP.
J'ai refait le test de caractérologie selon les mêmes circonstances que précédemment, et je suis tombé sur "Sentimental" (Emotif Non-Actif Secondaire); L'émotivité et la secondarité était bien ancrées cette foi, tandis que la non-activité était à la limite supérieure: c'est la fameuse "ambition aspiratrice" (différente de "l'ambition réalisatrice" des "Passionnés"); au final je serais donc un Sentimental "éthique" Parapassionné.

Conclusion provisoire:
INFJ + INTP = INFP parapassionné
ou bien
INFJ + ISTP = InFP parapassionné
ou bien
INFJ + ISTP = INTP parasentimental ou parapassionné (-NF- devient culturel)
ou bien
INFJ + ISTJ = INTJ parasentimental ou ou -passionné (-NF- toujours culturel)

Le sous-type IPNF "The Monk" que j'avais relevé lors d'une recherche ce dernier mois semble cohérent avec ces résultats. Une apparence indifférente, détachée, en contrôle, mais en vérité tout à fait concerné. Je me rapproche également du PINF "The Philosopher" et de PIFN "The angry aesthete", ce dernier montrant ma part artistique, ma recherche d'exaltation, parfois très pointilleuse que je me déçois plus moi même que je ne suis déçu des réalisations des autres. Sous stress, je suppose, je passe à IFPN "The Sentimentalist", et je commence à m'inquiéter beaucoup des choses, de la disposition des objets, des circonstances; je me rapprocherais alors d'un type IS-J, au moins en apparence. Être confronté au changement peut produire ce stress. Je dois encore éclaircir ces choses là.
Tout ceci me fait penser à du 9 et à du 5w4 sur l'ennéagramme. La crainte du changement, à du 9 désintégré en 6.

Dans ces tests, et l'avis de mes proches, "In" semble être acquis;
Je dois améliorer mon rapport au monde extérieur; j'ai beaucoup à y apporter en terme d'expression personnelle, mes visions du "mouvement", du "rythme" dans la création, et la part des choses associée à une aspiration à repousser seulement si besoin les limites des conventions présentes, dans mes positions en général.
Ma mère m'a apporté beaucoup de sens critique, de l'autonomie de jugement et une préoccupation pour la société. Mais elle est aussi très "présente", pas forcément étouffante mais assurément trop présente (question de nécessité au départ mais) et elle me le dit elle-même. Elle souhaiterait que pour les choses pratiques, la vie quotidienne, je prenne d'avantage mon envol (processus en cours).
Mon père ne me stimule pas trop dans mon imagination; si je suis un type intuitif, il y a sûrement quelque chose à résoudre à ce niveau là. Il a du mal à me proposer d'autres activités que des travaux ou du bricolage pour lesquels il sollicite mon aide. Il évite ce qui nécessite de sortir le porte monnaie (restaurants, cinémas, etc ...) mais moins ces derniers temps. Nous sommes sortis d'avantage lors de mon séjour cette semaine ... mais la première chose pour laquelle il ma sollicité était quand même de l'élagage (nécessité oblige).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert


Dernière édition par Greenbat85 le Jeu 23 Oct - 15:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Lun 6 Oct - 20:42

ESTJ, pourrait alors apparaître comme simplement des comportements d'adaptation vis à vis de la société. Comme d'autres personnes utilisent leur ombre pour interagir selon les normes. J'aurais aussi du INTJ, du ISFJ et du ISTJ selon différents niveaux de stress, avec une critique persistante si besoin de me défendre, une préoccupation excessive pour des détails ou pour la disposition d'objets, la crainte du changement ou d'un manque de précisions sur l'organisation d'un événement collectif. Comme je suis plus souvent en retrait. Mais certains de ces points sont très persistants, et cela depuis très longtemps. Ça reste à titre d'hypothèse.


Enfin, voici la description des sous-types de sentimentaux parapassionnés qui est donnée dans le Traité de Caractérologie:

SENTIMENTAUX  PARAPASSIONNÉS

Citation :
Ce qui distingue les sentimentaux intermédiaires entre les senti¬mentaux typiques et les passionnés est la diminution de l’inactivité. Celle ci cesse de se présenter comme une barrière, elle n’est plus qu’un facteur de modération. A une contre activité se substitue un défaut d’activité. Une détermination négative est presque remplacée par une détermination positive, seulement plus petite.
— Cette diminution, en éliminant ce que la vie du sentimental comporte de pénible, de forcé, quelquefois d’intrinsèquement tra¬gique doit rendre le sentimental plus aimant et plus aimable. A défaut de l’esprit d’audace et d’entreprise, il acquiert plus de confiance. Il reste attaché à ses tendances de fond, mais avec plus de douceur et sans ces inhibitions intérieures qui l’entraînent p.290 au dyscolisme, font son humeur quelquefois sombre, plus souvent grognonne, maussade, ou plaintive. Particulièrement l’aptitude à la vie religieuse favorisée par le groupement ES, au lieu d’être intérieurement contrariée par nA, se déploie plus librement.
Des moins aux plus secondaires nous distinguerons seulement les familles suivantes :

 sentimentaux affectueux :
le caractère de ceux ci corres¬pond exactement à l’emploi couramment fait du terme de senti¬mental. Ces sentimentaux sont fidèles, aiment la nature ; la piété leur devient facile. Ils sont aptes à aimer, mais peut être leur amour est il plus profond que passionné. Ils sont dévoués et aiment l’être. L’exemple d’Eugènie de Guérin est une bonne illustration des âmes affectueuses ;
 sentimentaux pieux :
de cette chaleur et de cette confiance que la trop grande inactivité contrarie résulte d’ordinaire une aptitude plus profonde à la religion ; mais il reste du caractère sentimental une grande indépendance du sentiment religieux. La largeur du champ de conscience favorise considérablement ces dispositions. Si la secondarité est suffisante, elle en permet une élaboration philosophique. Les deux noms de von Baader et Berdiaeff illustrent ce caractère ;
 sentimentaux éthiques : à mesure que la secondarité croît, le mode éthique de la pensée prévaut sur le mode religieux de l’âme ; mais sous les normes persistent des sentiments forts, ainsi chez Lagneau ;
 sentimentaux doctrinaires : enfin avec une très forte secondarité sans doute associée à l’étroitesse du champ de conscience, on atteint à des doctrinaires dont la véritable vocation fait des réformateurs religieux ou politiques à tendances religieuses. On ne s’étonnera pas de trouver ici Robespierre qu’Heymans déjà avait classé comme sentimental — l’honnêteté de l’Incorruptible, l’ascétisme de sa vie, son attachement à la vertu, son admiration pour Rousseau, son indécision, son effort pour instituer la religion de l’Être suprême, autant de symptômes de sa sentimentalité. p.291 Calvin a concilié son sentiment religieux particulièrement sévère avec son invincible indépendance en promouvant une réforme religieuse.
Il convient de marquer tout de suite qu’à ces limites extrêmes où la secondarité semble absorber toutes les autres propriétés il devient difficile de distinguer entre un apathique, un flegmatique ou un sentimental. Les différences ne sont plus que des nuances.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Ven 24 Oct - 18:03

omg:: ... je viens de me souvenir d'un moment de mon enfance (j'étais à l'école primaire) où je m'amusais de mon propre comportement pour amuser cette fille qui était la seule qui me parlait avec qui je pouvais m'entretenir (ou pour éviter d'avoir à discuter avec elle aussi c'est possible laughing ).
J'imitais ma propre indifférence, peut-être même sans la caricaturer, sans la grossir, mais en restant bloqué dessus pendant que ma camarade s'esclaffait en essayant de me faire réagir, et j'arrive à revoir ce que mes yeux voyaient; ils se portaient nul part, regard dans le vide, en l'air, j'essayais de ne pas sourire (tout en espérant qu'elle comprenne que c'était ce que j'essayais de ne pas faire). Si je faisais ça, je pense que ça signifie que je pensais que c'était la manière dont j'étais vu par d'autres (dont ma camarade), et possiblement, véritablement comment j'apparaissais.

Maintenant ce n'est qu'un flash, qui me fait illustrer certainement une tendance intuitive, si on me confirme que ce comportement (avant l'imitation) n'est pas observable automatiquement chez des sensitifs. Il n'en reste pas moins que ça n'explique pas (je pense?) l'importance que j'accorde aux sensations sonores et visuelles, très tôt. Une fonction comme (Fi) peut elle produire ces intérêts? Quel est le lien entre Sentir et Ressentir? Je dois éclaircir également quel genre de sentiment (Fi Fe) ou de logique (Ti Te) je préfère pour pouvoir trancher entre I--P et I--J.
Je conçois que cette manière de faire puisse en dérouter
Spoiler:
 
, mais c'est ainsi que depuis tout petit mes dessins se commençaient: par un endroit et tout se construisait autour.


Pendant que ça cogite éventuellement, je m'exerce avec les I-FP (sans trop réfléchir, c'est le but):
Spoiler:
 
Et les I-T-:
Spoiler:
 

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Sam 25 Oct - 15:56

Je vais essayer de voir les choses par les critères de stress. Ceux des INFP ne me sont pas étrange.



La foule, la négativité promulguée par d'autres personnes, la routine, les travaux banals, les pressions et les délais trop déterminés, les relations de domination, l'écrasement de personnes (ou de potentiel en général, ce que j'ai sûrement voulu dire par "gaspillage sous toute ses formes"), les attentes trop vagues (ça je ne m'attendais pas à le voir vis à vis d'un profil INFP tiens ... ), en certaines proportions les défis de valeurs aussi, oui, j'ai beau me positionner parfois pour en défendre c'est assez éprouvant pour moi.

Pour les caractères du type:


Sélectif c'est assez le cas en relations bien que je sois certainement suffisamment ouvert pour parler à tout le monde (comme j'évite généralement les conflits, mais ça a des limites, faut pas pousser), dévoué ça a aussi pas mal de limites (je n'aime pas plus que cela d'être sollicité, surtout si j'ai à coeur de faire quelque chose de particulier, mais d'un autre coté faire abstraction d'une sollicitation peut m'angoisser quelques peu intérieurement, je dirais donc que je suis assez empathique et réceptif aux besoins des autres quand bien même j'en douterais sérieusement à la vue de gens qui s'impliquent autrement plus spontanément à travers des actes clairs de générosité. Engagé et compatissant vont donc de pair, même si ce n'est pas systématique, le simple fait d'éprouver des gênes devant l'inaction montre une préoccupation à ce sujet.
Ensuite, les valeurs peuvent constituer pour moi un cadre plus aisé pour l'expression oui.
Je dirais que ce qui me colle le plus est "créatif", "réticent", "personnel", "apprécie la nature", "complexe", "sensible", éventuellement "original" et "introspectif".
Mais "vision à long terme", "adaptable", "flexible", et même "idéaliste" j'ai plus de mal.

Je vais faire la même chose pour les autres types, voir si ça me colle bien ou pas. J'aimerais bien que les aspects positifs les plus fondamentaux me collent mieux (quête d'identité c'est pas vraiment clair pour moi ...); toutefois la capacité de détachement par le biais le Fi me parle un peu plus mais ça pourrait tout aussi bien être une autre fonction introvertie non? Puis Fe me parle un peu lorsque j'éprouve les émotions ambiantes (... à moins qu'il ne soit pas possible pour un Fe prononcé de prendre des décisions qui en sont détachées; est-ce le cas? ...).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types! Mer 29 Oct - 17:43

WARNING! WARNING!  Cyclope heureux
Mince alors ... je dois interrompre l'analyse en cours pour rendre compte de quelques révélations récentes.
Je me suis appliqué, avec les moyens du bord, à essayer de déterminer mes préférences à l'aide de tests praticables en solo avec l'approche Action Types (il y a eu un topic sur ce forum au sujet de cette méthode corrélant psychologie et motricité).

Le premier portant sur le type de marche (par le haut = intuitif, par le bas = sensitif), m'a donné iNtuitif! Happy beau Prosternerire Adoration  ... hum pardon ... donc je disais, en constatant la stabilité de mes jambes sur les parties intérieures + la double confirmation laissée par les bords de talon usés de mes semelles de chaussure, j'ai enfin une preuve empirique de mon iNtuition. Héhéheeyyy :: !! Very Happy ... hum ... eet donc, j'ai voulu vérifier aussi avec le test de l'eil directeur si j'étais plus sur l'axe Perception (oeil directeur/moteur gauche) ou Jugement (oeil directeur/moteur droit), ce qui m'a donné ... un oeil directeur droit, c.a.d un profil Jugement!

Pour l'instant je suis donc un IN-J ! Ce qui entre en contradiction avec le profil perception que l'on m'a attribué en majorité sur ce forum, mais pas avec les résultats des tests généralement ambigus sur la question de l'axe P/J et pas non plus avec la caractérologie où j'obtenais un profil de non-actif/actif modéré. Pas non plus avec la probable explication que je trouverais au fait d'être hésitant dans mes choix dans le monde extérieur, si j'avais des visions du futur toujours assez in-sécurisantes, étant donné mon manque de confiance en moi actuel, qui me ferait me retrancher sur des comportements généralement attribués aux Ps (retarder au maximum des décisions), quelque chose vis à vis de quoi un(e) membre du forum se sens familier si je ne me trompe pas. Enfin de manière générale et complètement irrationnelle (il en faut bien une petite touche histoire de prendre de la distance) je sens une cohérence avec le fait d'avoir un signe Lion ascendant Lion, fut-il du troisième décan (je ne pense pas toutefois que ce dernier point dépasse l'intérêt que peut apporter celui d'un très bel effet de synchronicité).

Cela me laisse avec deux options pour l'instant:
-INTJ, qui préserverait effectivement nombre des fonctions de l'INFP mais dans un ordre différent. L'hypothèse du Te refoulé mais néanmoins important irait dans le sens des intuitions (larges mais sincères) de Image97 quant à ma sur-utilisation de cette fonction. + le fait que je n'aime pas être rabaissé, mis en dessous d'autres personnes (rejet de la faiblesse), et ma méfiance vis à vis d'une impression que j'éprouve et réprime parfois: la supériorité intellectuelle, que j'attribuais au départ au fait d'être dans un milieu avec une culture assez développée, mais finalement pourrait avoir une raison beaucoup plus profonde. Je remarque que je me suis toujours situé en deçà de ma mère, qui a tendance à glorifier ce caractère un peu élitiste sur les bords de son coté familial en comparaison d'une majorité de la population dont elle déplore l'appauvrissement culturel ... arf  Rolling Eyes  .
-INFJ, qui, pour moi pour l'instant, est surtout celui de ma mère (puisqu'on en parle), mais qui sait, je suppose après tout que l'on peut avoir le même type qu'un parent, ce n'est pas contradictoire. Ma mère, justement pense que je suis potentiellement plus "actif", plus "organisé" (+coté une chose à la fois assez notoire), et même plus "extraverti" que je n'en suis persuadé, chose un peu enfouie à cause d'un vécu contrariant. Je rajoute la variation d'intérêt assez disproportionné pour les détails (Se inf), tantôt illusoire, tantôt systématique, et il est vrai que je n'aime pas plus que cela les imprévus lorsque, en société, un programme a été planifié le temps d'une soirée par exemple.

Bon, plutôt IN-J pour l'instant, assez encouragé par mes comportements gênés au contact de la foule (Ni dom, mais j'ai lu sur des descriptions de Fi dom aussi que cela pouvait arriver), mais je vais multiplier les tests et les étalons de mesure (comme le préconisait ce bon vieux Wittgenstein ... encore un INFJ tiens).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: J'hésite entre 4 types!

Revenir en haut Aller en bas
 

J'hésite entre 4 types!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» j'entre en L2 metz, et jhésite entre deux matiéres
» J'hésite entre deux postes...votre avis? (surtout pour les LC)
» TypeTop: Relations entre types MBTI
» Doute : j'hésite à devenir prof
» J'hésite entre 4 types!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-