Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le MBTI virtuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Devotchka
Aucun rang assigné
avatar

Type : NP
Age : 25
Lieu : Paris
Emploi : non
Inscription : 06/05/2014
Messages : 26

Message(#) Sujet: Le MBTI virtuel Ven 16 Mai 2014, 22:10

Voilà, depus qu'internet existe, un grossier poncif dit qu'on "n'est pas soi-même" quand on est sur internet. Certains sont d'accord, d'autres un peu moins. Mais je trouve pertinent de se poser la question quand on prétend faire de l'analyse psychologique avec pour appui, en grande majorité, ce que l'on sait des autres par internet (lorsqu'il s'agit de se typer entre nous bien sûr, je ne suis pas persuadée que ce soit le but le plus intéressant du MBTI mais le fait est que c'est sans doute ce qu'il est plus facile de développer sur un forum).

Pour ma part j'ai pu observer de façon assez nette des distinctions entre les fonctionnements observés sur le forum/tchat/tiny, et dans la rencontre IRL. Je pense qu'il y a plusieurs coupable : d'une part, la possibilité de falsification accrue, parce qu'internet permet de mettre de côté des comportements impulsifs pour mettre en avant des comportements construits, parfois inconsciemment ou involontairement, parfois de manière plus active (par exemple dans le cas des types en ennéagramme 3, ou de façon plus tirée par les cheveux, les 9, qui pourraient plus facilement cacher leur vraie personalité en agissant systématiquement en médiateur ou en n'agissant pas, devenant ainsi plus ou moins insondable...) ; d'autre part, le fait qu'internet booste certaines capacités ou réduit au silence d'autres fonction, qui seraient pourtant facilement identifiable IRL (je pense par exemple au Fe qui, lorsqu'il est auxiliaire, doit plus facilement passer par des attitudes chaleureuses, par exemple, "chaleur" qu'il est difficile de percevoir uniquement par le biais de l'écrit ; ou bien, dans ce que j'ai pu observer chez moi, c'est principalement grace à l'accès à internet que j'ai développé mon Ti, et ayant pu y accéder très jeune, je pense que cela a joué un rôle important sur mon type, sachant qu'il n'était pas véritablement possible pour moi de développer cette fonction ni au sein de ma famille, ni plus tard au lycée - avant la philo). Je pense donc que le risque de faire fausse route à cause des biais du virtuel existe, mais devrait cependant se retrouver plus ou moins rattrapé par l'effort d'honnêteté et d'auto-critique indispensable dans tout processus d'analye de soi ou des autres (l'honnêteté étant de mise dans les deux sens, à la fois chez celui qui analyse et chez celui qui accepte de se laisser analyser).

Pour ce qui de la possibilité que la relation virtuelle anihile certaines fonctions (ou au contraire les booste), je trouve aussi intéressant de s'interroger sur les fonctions les plus facilement identifiables ou représentées sur internet. j'ai tendance à croire que le monde des "geeks" (enfin, plutôt, simplement, de ceux qui ont une véritable vie virtuelle avec des accès prolongés et soutenus aux forums) est peuplé de INxx en grande majorité, la plupart y trouvant une façon de développer leurs fonctions dominantes introverties, dans un univers plutôt abstrait (bon on pourrait lancer un débat sur "est-ce que le monde virtuel est si peu concret finalement ?", mais on le fera un autre jour si vous voulez bien). Et je pense, de fait, que certaines fonctions sont plus facile à développer ici qu'ailleurs. Je ne pense pas cependant que cette paticularité affecte véritablement le typage : les fonctions mises en avant grâce aux outils spécifiques d'internet restent des fonctions existantes à la base. Je me dis même que parfois, connaitre les autres par le biais du net permet de rendre le typage des fonctionalités cognitives plus fin et plus précis, entre autre parce qu'il est plus facile de prendre du recul face à l'écrit.

Bref, globalement, diriez vous que votre personalité est bien représentée sur internet, que vos fonctions sont aussi facile à analyser ici, par le biais de l'écrit, que "en vrai " ? Ou seriez plutôt du genre à dire que votre type est introuvable uniquement sur la base de rapports virtuel ? Trouvez vous que la rencontre "réelle" soit indispensable pour pouvoir "typer" quelqu'un ? Quelles sont les fonctions que vous avez le plus de facilité à utiliser ou à mettre en avant sur internet ? pas forcément dans un rapport aux forums et à l'analyse d'ailleurs, mais dans votre utilisation quotidienne (je pense aux 50 onglets ouverts des Ne par exemple...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 29
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 486

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Sam 17 Mai 2014, 17:56

Oui et non, question suivante pirat

Bon, moi je dirais que dans le contenu, dans les échanges prolongés, on peut bien se rendre compte du cheminement mental, des références, des analogies, des points de focalisation etc. qui renvoient à la prédominance de certaines fonctions.

Cependant ça reste de la discussion différée d’une part et libérée de tout effet d'influence sociale d'autre part. Les posts sont écrits parfois longuement, relus au moins une fois, et en face il n'y a personne pour couper la parole ou intimider ou juste changer de sujet. C'est du résidu de personnalité qu'on analyse sur un forum, là où les introvertis/extravertis et les penseurs lents/vifs d'esprit sont égaux parce que zéro contrainte. La conversation et l'expression de soi sur internet c'est un peu du tricycle pour moi, facile pirat Pondre une réflexion par écrit ce n'est pas être capable de tenir un discours fluide en temps réel, faire lire 5-6 paragraphes ce n'est pas monopoliser la parole pendant 10 minutes, abuser des smileys ce n'est pas être expressif et avenant etc.

Donc sans doute que certaines fonctions sont plus facilement perçues ici, d'autres dans la vraie vie, la rencontre irl n'est pas toujours nécessaire pour confirmer un type, mais au delà du typage mbti, c'est plus globalement la corrélation entre personnalité affichée sur internet et la vraie vie dont je doute parfois.

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reset
Aucun rang assigné


Type : INTP, iw-1
Lieu : univers
Emploi : ange gardien psychopathe
Inscription : 13/01/2013
Messages : 281

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Sam 17 Mai 2014, 18:11

non,non,oui,Ti

_______________________________________
Bonne journée à toi Invité !  Angel 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
globo
Pirat(e)
avatar

Type : ENFP 7w6 - 4w5 - 9w8 So/Sx
Age : 29
Lieu : France
Emploi : Technicien de placement.
Inscription : 09/12/2012
Messages : 486

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Sam 17 Mai 2014, 18:17

Il ne reste plus grand chose de la journée mais merci quand même rez pirat

_______________________________________
"Quoi ?! J'suis avare du cul moi ??! I'm super carefull, okay ?!" - Genghis Khunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabia
Aucun rang assigné
avatar

Type : IF
Age : 31
Lieu : *
Emploi : *
Inscription : 20/04/2014
Messages : 13

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Sam 17 Mai 2014, 18:47

A mon avis internet permet d'entretenir des idées sur soi sans se risquer dans la réalité, avec peut etre des gens S qui sur internet peuvent laisser libre court a leur inspiration N en apparence, ou des J qui prennent leur liberté et deviennent P. Des gens N il doit y en avoir beaucoup moins que ça sur les forums en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 23
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 736

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Sam 17 Mai 2014, 19:01

Je vais répondre vraiment à ta question Devo, mais je fais juste un petit message avant.

Fabia, fais attention à ne pas apposer tes propres présupposés trop fortement à la question. Déjà parce que ton message présuppose un classement N>S, P>J, ce qui n'a aucun sens.

Ensuite, d'une manière purement empirique (je ne peux te donner une démonstration par A + B), je t'assure qu'il y a beaucoup plus de N sur les forums. Déjà, sur ce forum, le noyaux de membres qui participent, et qui sont presque tous N, je les ai rencontré soit de vive voix soit par skype (plus donc la facilité de l'écrit et du temps de réaction évoquée par globo) et ils sont clairement N. En général, je te dirais que ce genre de démarche de recherche psychologique correspond à une certaine forme d'introspection qui est assez N tout de même.

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fabia
Aucun rang assigné
avatar

Type : IF
Age : 31
Lieu : *
Emploi : *
Inscription : 20/04/2014
Messages : 13

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Sam 17 Mai 2014, 19:11

Hard c'était un exemple pas un présupposé. En l'occurrence il y a surtout des NP sur tous les forums et les sites parlant du MBTI, pas mal de NJ et quelques SP. Et c'est normal vu les tempéraments, mais lorsque certaines personnes se typent par exemple INFP et que tout le monde confirme, ils peuvent très bien être ISFP ou même ISFJ. Quand on est à l'écrit il y a du filtre, surtout en interactivité. En plus on voit les mots mais pas la manière de les dire ce qui est le plus important pour comprendre quelqu'un. On voit que le résultat, donc on met juste nos préjugés et on voit si ça colle, mais pour certaines personnes plus complexes ou plus prudentes, c'est en quelque sorte inutile de faire ça vu que les apparences sont décalés de la personne.

Donc pour en revenir à ça je pense qu'on surestime son N en étant sur internet, quoi qu'il arrive. Tout comme d'autres peuvent se trouver E ou F, ou l'inverse, dans ce qui n'est que le reflet de ce qu'ils se sentent être mais qui n'est pas forcément existant dans leur réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devotchka
Aucun rang assigné
avatar

Type : NP
Age : 25
Lieu : Paris
Emploi : non
Inscription : 06/05/2014
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Dim 18 Mai 2014, 18:16

Merci pour vos contributions !

Globo : il est vrai que les capacités écrites et orales ne sont pas nécessairement les mêmes que l'aisance à l'écrit ne signifie pas nécessairement l'aisance à l'oral. Il faut cependant, je pense, pondérer tout ça : même si les dynamiques de conversations ne sont pas "les mêmes" dans une situation réelle et sur le net, on trouve cependant des "simulacres" de conversation instantanées qui montrent des dynamiques qui diffèrent beaucoup selon les types. Par exemple on remarque assez rapidement différentes manières de fonctionner sur le tchat, tous ne sont pas "capables" (ou n'ont pas envie) de se lancer dans de longs discours et utiliseront plutôt des interventions assez courtes, ça peut s'analyser en terme de fonctionnement MBTI ; idem, il y a ceux qui ne viendront jamais sur le tchat, ceux qui y campent, ceux qui vont y parler plutôt de leur vie ou partager des expériences personnelles, ceux qui vont y débattre théologies à 3h du matin... tout ça fait partie, à mon sens, d'une sorte de "vie virtuelle" qui va au delà du simple "arrangement de mot" (Ca répond donc en même temps à Fabia Razz). De même parler de vivacité d'esprit... ca ne se lit pas, "IRL", que dans la vitesse de réponse ! c'est aussi une question de pertinence ou de finesse du propos... Bref je pense qu'il y a beaucoup de matière à analyser à partir de la "personnalité virtuelle".

Reset : merci  Smiley sauteur amour 

De la même manière, Fabia, je ne pense pas qu'internet soit si trompeur, je veux dire, je ne pense pas qu'un S pourrait faire preuve des mêmes capacités d'abstraction qu'un N, je ne pense pas qu'un J pourrait se détacher totalement de ses propres règles, sur internet ; oui peut-être que le net offre un espace de "liberté" plus grand, et que beaucoup de barrière qu'on a du mal à franchir "en vrai" sont ici un peu plus floues, mais je pense aussi que nos fonctionnements (MBTI) demeurent des références et sont, bien souvent, des fonctions préférées d'une part parce qu'on a plus les capacités de les mettre en oeuvre et d'autre part parce qu'on les considère plus appropriées (autrement dit, je vois mal pourquoi un J s'amuserait à se la jouer P...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Dim 18 Mai 2014, 18:53

Le facteur temps est prépondérant dans une relation virtuelle, car il faut plus de temps pour élaborer une relation virtuelle qu'une relation normal en cause principale le manque d'information qu'une rencontre en chair et en os permet.

De plus, je crois que le net ne foisonne pas forcément de relation virtuelle, c-à-d d'une volonté d'échange et de partage. Parfois, le net sert de jeu interactif ou les autres ne sont guère plus que des éléments d'un décors en mouvance.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Owlferein
Chasseur de Trolls
avatar

Type : INFP 9w8 Sx/So
Age : 27
Lieu : Ici
Emploi : Regardez ! Un singe à trois tête !
Inscription : 23/08/2013
Messages : 428

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Ven 23 Mai 2014, 16:24

Je n'avais pas vu ce Sujet, merci à Shadow de m'en avoir fait part.

Donc, en effet, je pense que nous nous créons une autre "identité" sur internet, déjà rien que le fait de choisir son pseudo est un geste lourd de symbole, puisque à travers ce baptême nous donnons naissance à un personnage censé nous représenter dans un monde que nous avons nous même choisis.

Maintenant, la question est de savoir si l'avatar que nous incarnons est réellement différent de la personne que nous sommes vraiment dans cette réalité.

Chose à laquelle je répondrais avec un grand oui, absolument, mais la problématique ne se limite pas uniquement à l'univers du virtuel, contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, je m'explique:

Il n'est pour moi nullement question de S ou de N, puisque notre identité n'est jamais totalement figée, elle est en constante évolution et se forge via nos expériences et nos choix. De ce fait, si Internet agit comme un désinhibant, notre personnalité se manifeste à travers l'usage que nous décidons de faire d'un tel outil, il est donc erroné de dire que nous ne sommes pas nous même sur la toile.
Cependant, s'il n'est pas correct de dire que nous ne sommes pas nous même, il est beaucoup plus approprié de dire que nous ne sommes pas le même, et c'est là que se trouve le centre du débat.
En effet, notre identité en plus d'être évolutive est aussi adaptable, puisque l'humain étant une bestiole sociable a besoin d'adopter un comportement qui ne soit pas trop en contradiction avec l'environnement (tout aussi évolutif) dans lequel il s'épanouit.
Ainsi, une personne n'est plus exactement la même selon le contexte dans lequel elle se trouve, et internet n'échappe pas à la règle.
Cependant, la notion de baptême évoquée au dessus nous rend beaucoup plus lucide sur ce changement de contexte, la vie réelle et la vie sur le web étant toute deux très différente l'une de l'autre, nous sommes conscient que nous entrons dans un tout autre univers. Ce dont en revanche beaucoup de personne semblent être moins consciente, c'est que cet univers exerce un impact de plus en plus grandissant sur l'autre, et que ce que nous y faisons peut avoir de réelles répercussion sur les personnes qui s'y trouvent.
Ainsi, si un membre du forum vous manque de respect en ligne, je me permet de penser que vous considérerez que c'est la personne derrière son écran qui s'en est prise à vous, et non pas un simple pseudo, encore plus si vous la voyez en irl, combien même si cette dernière a l'air tout à fait respectable et respectueuse.

Mais la chose qui fait que nous nous posons plus de question quand à l'authenticité du comportement d'une personne sur internet, c'est le fait de n'avoir aucun support physique de cette dernière, c'est bien connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Ven 23 Mai 2014, 18:45

Owl, je ne suis pas de ton avis. Mon but n'est pas de te contredire, mais de montrer une autre façon de voir les choses.

Je pense que ton approche d'identité n'est pas exclusif ni inclusif du virtuel. Je crois que certains peuvent facilement se créer un personnage là ou d'autres préfèrent rester authentique (ou pour le moins, le plus authentique possible).

Et je crois que tu es de mon avis puisque tu ajoutes que cela ne se borne pas au virtuel quand tu nous parles de l'investissement dans l'avatar. La personnalité est une succession de couche et la proximité d'une rencontre permet de franchir ces couches et atteindre la "vérité" sur la personne. La relation virtuelle s'inscrit tout autant dans cette logique, sauf qu'elle est l'une des couche les plus impersonnelle à mon sens.

Nos actes définissent peut-être quelque chose, une manière de faire (et oui, encore). Mais nous ne sommes pas la conséquence de nos actes, nous subissons cette conséquence. Ce que nous sommes n'évolue que sur l'écho de ce que nous subissons. En effet, rien ne peut mesurer l'impacte de tel acte ou tel acte sur des individus différent.

Et internet ne désinhibe rien. Comme tu le dis, il offre un mode d'action que chacun utilise comme il le veut. Et de cela, l'impacte est de nouveau différent pour l'un et l'autre.

Nous sommes ce que nous montrons de nous... Pour les autres ! Ce que l'on est en nous-même, internet ne le change pas. Mais la visibilité que notre être a, internet l'influence. Je crois plus juste de dire que chacun est libre de voir ou de croire ce qu'il pense de nous au travers d'internet, avec les moyens qu'il a à sa disposition. Nous n'avons aucun contrôle sur ce que pense l'autre. C'est vrai en-dehors d'internet, c'est vrai dans internet.

Je ne crois pas que de se baptiser par un pseudo et de choisir un avatar rend évident la différence entre la vrai vie et la vie virtuelle. Je crois plutôt, et comme tu le dis plus avant, internet n'échappe pas à la règle, qu'il y a des personnalités plus favorable à la mise ne scène et au jeu d'acteur (de rôle). Et tu le dis, l'impacte sur les autres est réel. Mais ils en sont les seul maître. La réalité de l'autre, même si l'autre est uniquement virtuel, prend sa mesure justement dans cette capacité interactive totalement hors de notre contrôle.

Et tu conclus très justement que la relation virtuel est caractérisée par le manque de communication non-verbale qui livre bien des choses (conscient ou inconscient).


Dernière édition par Lunaire le Ven 23 Mai 2014, 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michelineINFJ
Intervenant polémique
avatar

Type : INFJ 50-55-75-65 - Humanisme charitaire de bienfaisance
Age : 41
Lieu : Var
Emploi : chomeuse non désespérée avec des rentes en caoutchouc
Inscription : 18/03/2014
Messages : 292

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Ven 23 Mai 2014, 19:12

Moi je suis toujours la meme, Mich Mich a la ville comme a la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/MicheMicka
Harmonium
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 20
Lieu : Sur la côte du désert
Emploi : Lycéen
Inscription : 15/05/2014
Messages : 27

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Lun 26 Mai 2014, 00:10

Je lis les réponses et je redoute la simplicité inévitable de ma réponse. (surtout que vu que je ne connais encore pas grand-chose aux types, elle sera dépourvue de références à ceux-ci)

Internet est beaucoup plus libre que "le vrai monde": on peut y exprimer beaucoup de choses en risquant simplement, en général, un ban de forum au pire et l'absence de réaction des lecteurs au mieux, alors qu'en vrai l'interlocuteur peut refuser de nous écouter ou devenir violent. Ici, personne ne nous juge au premier regard. Aussi, on montre ce que l'on a envie de montrer seulement. Dès lors, je suis d'accord, on peut décider de qui on va être.

Et dans mon cas, je décide de lâcher ce que je ne peux pas totalement exprimer en vrai (surtout sur Tumblr), car je ne connais presque personne qui soit assez proche de moi à qui avouer, par exemple, que je suis de plus en plus obsédé par Liz Phair, ce qui doit être un peu chiant à dire en public. Mais sur la toile, je tape quelques mots et je trouve plein de gens dans mon cas, avec qui je peux être obsédé autant que je veux et qui ne me jugeront pas de manière négative, ce qui est dur à avoir en réalité.
Un autre point important est que je m'exprime assez facilement une fois que j'ai eu le temps de rassembler toutes mes pensées seulement. En face d'une personne, je vais bégayer, sortir des mauvais mots... ce que j'ai dans la tête ne sortira pas bien. Sur Internet, j'ai tout le temps de réfléchir à ce qui va être publié.

Je dirais in fine qu'Internet complémente un peu ce que je suis dans la vie réelle. On peut quand même se faire une bonne idée de moi en me lisant, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hard
Scribouillard du Ne
avatar

Type : ENTP 5w6 So/Sx (comme l'a dit Speedy)
Age : 23
Lieu : Dans la serrure bien sur.
Emploi : Gardien de la porte de la sagesse, écrivain quand ladite porte est ouverte.
Inscription : 13/01/2013
Messages : 736

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Mar 27 Mai 2014, 22:49

Je fais une réponse, sans commenter les posts précédents

La question que tu poses, au final, correspond à : notre expression écrite, notre utilisation de la langue contient-elle toute notre essence?
On revient un peu au débat sur la préexistence de la pensée par rapport au langage : la pensée existe-t-elle préalablement, puis est exprimé par la langue, ou la matière mentale n'acquiert se statut de pensée que lorsqu'elle se définit, se délimite, se structure par l'intermédiaire de la langue?
Je ne compte évidemment pas y répondre ici, mais il est intéressant de remarquer que les deux conceptions impliquent tout de même une importance capitale du langage, soit en tant que transcripteur ou en tant que constructeur de la pensée consciente. Car nos pensées, nous les traitons et les exprimons en nous même aussi à l'aide du langage.

Pour revenir au sujet, il me semble qu'effectivement, notre utilisation de la langue contient toute la partie "visible" (que ce soit pour nous ou pour les autres) de notre personnalité. Il ne faut pas se limiter à une vision positive des messages (ce qui est dit) mais aussi prendre en compte l'aspect négatif (ce qui est omis, que ce soit volontairement ou non). Car éviter de parler d'un sujet ou oublier de l'évoquer a autant d'importance que d'en parler. De plus, la structure de forum ajoute toute une dimension d'informations à l'analyse (heure de post des messages, durée entre un post et sa réponse, édit possibles ou MP évoqués) qui, quoique ne remplaçant pas l'aspect corporel du dialogue, permettent cependant une certaine aide.

Après, de mon point de vue, si nos messages contiennent toute notre personnalité au niveau décrite par le MBTI, ce n'est pas pour cela qu'elle est aussi facile à décrypter que en face à face. Notamment avec l'aspect gestuel évoqué plus haut, qui s'il n'est pas nécessairement, accélère grandement les typages à mon gout. Il est aussi vrai qu'en ligne, nous disposons de différentes possibilités pour "modifier" la projection que nous faisons (le fait évoqué de pouvoir mettre en avant certains aspects de sa personnalité) mais je considère que cela n'échappe pas à une analyse assez pointue.

Au niveau des fonctions pures, celles de jugement sont probablement les plus perceptibles à l'écrit, en ce sens qu'elles forgent et organisent le contenu de nos messages. Mais il me semble tout de même possible (parce que je l'ai observé plus d'une fois) de mettre en évidence les fonctions de perceptions dans de tels messages.

Voila, je posterais autre chose si une nouvelle idée me vient.

_______________________________________
"Le cinquième cavalier [de l'apocalypse] se lança dans sa chevauchée, et une légère odeur de fromage le suivait"
Terry Pratchett

"We all have a monster in us. And sometimes the monster wins."
Stephen King
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 31
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Dim 01 Juin 2014, 14:15

Kabo se fait pensif.

L'élément principal qui permet de communiquer, c'est le message envoyé.
La composition du message changeant selon la situation, il est naturel d'adapter celui-ci au "média" utilisé:

- En face à face:
On utilise majoritairement trois canaux pour communiquer: visuel, auditif, kinesthésique.
Il est généralement admis que plus de 50% de la communication est non-verbale
(seulement 7% pour le sens des mots).

-Sur forum:   Visuel majoritaire, ce qui change pas mal de choses.
Mais on peut l'agrémenter d'un tas de choses que l'on ne trouve pas dans la réalité.Chat

Des smileys (animés ou pas),  la mise en forme (police, gras, italique,  double espace, effets de style, d'apparition, retour à la ligne...), l'importance des liens (humour noir), parenthèses, guillemets... et probablement plein d'autres.

Du coup, le typage doit juste s'adapter au moyen de communication et à l'utilisation de ces nouvelles possibilités, pour permettre une analyse cohérente aux vues du média.

Après, si on n'arrive pas à traduire ce qu'on veut dire, ou faire dire, c'est peut-être juste une  problématique d'expérience et de savoir faire vis à vis du moyen de communication utilisé.

De plus, si je m'estime "mauvais" par un moyen de communication précis, mais bon par un autre, je risque fortement de me conforter à cette vision (effet Pygmalion).  L'importance des à-priori, en somme.

On peut également élargir la question à d'autres moyens de communication:

-En appel classique par téléphone:
Canal auditif seul, ce qui importe est le débit, l'intonation, le volume, et l'articulation.

Est ce que l'on "perd de sa substance" en téléphonant?
Pour moi, on est soi, mais de manière différente.  Tout comme pour internet.

Donc ma réponse à la question initiale est:  Pour moi, on est soi, mais de manière différente.
Je n'ai pas perdu mon identité en faisant ce post, je me suis juste adapté aux possibilités offertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dead Account
Tête de Toile


Type : XXXXXX
Age : 22
Lieu : XXXXXX
Emploi : XXXXXX
Inscription : 24/03/2014
Messages : 67

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Dim 01 Juin 2014, 21:16

Je pense qu'il faut clairement dissocier les tendances des choix. Dans le cas des tendances, les "IN" me semblent plus à même d'exprimer toutes les fonctions possibles sur internet (N, S, T, F) là où le jugement d'un autre membre ne perturbera pas ou peu leurs réflexions. La réalité d'internet n'est pas physique, c'est donc un risque en moins quand on confronte sa vision à une communauté soudée depuis belle lurette. Dans le cas contraire, certains s'en prendraient plein la tronche.

_______________________________________
Super-héros punk de mauvais goût. Bocal alien

Indistinguishable from one another...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harmonium
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 20
Lieu : Sur la côte du désert
Emploi : Lycéen
Inscription : 15/05/2014
Messages : 27

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Dim 01 Juin 2014, 23:28

@hard a écrit:
[...]

La question que tu poses, au final, correspond à : notre expression écrite, notre utilisation de la langue contient-elle toute notre essence?
On revient un peu au débat sur la préexistence de la pensée par rapport au langage : la pensée existe-t-elle préalablement, puis est exprimé par la langue, ou la matière mentale n'acquiert se statut de pensée que lorsqu'elle se définit, se délimite, se structure par l'intermédiaire de la langue?
Je ne compte évidemment pas y répondre ici, mais il est intéressant de remarquer que les deux conceptions impliquent tout de même une importance capitale du langage, soit en tant que transcripteur ou en tant que constructeur de la pensée consciente. Car nos pensées, nous les traitons et les exprimons en nous même aussi à l'aide du langage.

[...]

Pour l'anecdote, je me souviens avoir formulé l'idée du cogito ergo sum à un très jeune âge, sans même savoir vraiment parler ou penser en mots. J'avais juste l'idée de quelqu'un qui était là, et qui était là forcément parce qu'il pensait à être là ou pas. Après avoir découvert Descartes, j'étais un peu dégoûté de ne pas être le premier à avoir pensé à ça.  Sad
Donc je pense que la pensée précède de loin le langage.

Par ailleurs je rajoute une remarque qui n'est pas de moi mais que je trouve intéressante. J'ai lu les Propos sur le bonheur d'Alain et bien que je n'approuve pas tout ce qui est écrit, je rapporte son idée que quelqu'un qui dit ce qui lui passe par la tête (donc a priori, ses pensées honnêtes et à l'état brut, n'est-ce pas?) ne dit pas vraiment ce qu'il pense. Il faut qu'il mette en ordre (= interprétation, choix des mots) ses pensées afin de tout restituer comme il se doit.
... à méditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 24
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 638

Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel Lun 02 Juin 2014, 09:27

Sur Internet, souvent on est ce qu'on voudrait être.

IRL, on est ce qu'on peut être ou ce qu'on se permet d'être.

Parfois, ce qu'on voudrait être n'est pas si éloigné de ce "qu'on peut être"/de ce qu'on est déjà un peu. Ça peut être notre moi idéalisé. On peut juste vouloir sortir au grand jour ses potentialités cachées, une partie de soit-même. J'ai bien dit parfois au début du paragraphe car souvent ce que les gens veulent être n'a rien à voir avec ce qu'ils sont et adopter ce nouveau comportement serait se trahir soit-même. C'est intéressant de l'adopter que si on a conscience de cela et qu'on ne veut pas être quelqu'un d'autre mais juste s'améliorer et que ce comportement totalement inconnu serve au développement personnel, pour sortir de sa "zone confortable".

Bon... j’arrête le délire.

@Devotchka a écrit:
Bref, globalement, diriez vous que votre personalité est bien représentée sur internet, que vos fonctions sont aussi facile à analyser ici, par le biais de l'écrit, que "en vrai " ?

Je penses qu'IRL mes fonctions seraient plus faciles à distinguer, quoique IRL on pourrait confondre mon Fi avec du Ti au premier abord, genre me prendre pour quelqu'un de froid et distant. Mais après on voit assez vite si on s'attarde que je suis Fi, on verrait notamment que je suis dans mon monde ou que j'ai du mal à m’exprimer. On peut typer les gens sur Internet, bien sur, mais il manquera des détails trop importants.

@Devotchka a écrit:
Trouvez vous que la rencontre "réelle" soit indispensable pour pouvoir "typer" quelqu'un ?

Pour donner un avis final, oui.  Smile 

@Devotchka a écrit:
Quelles sont les fonctions que vous avez le plus de facilité à utiliser ou à mettre en avant sur internet ?

Fi et Ne, bien sur.  Smile 

Mais ça se fait naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Le MBTI virtuel

Revenir en haut Aller en bas
 

Le MBTI virtuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voyage virtuel univers Celestia
» Quand un vol virtuel envoie dans une prison bien réelle
» Un Rennais a réalisé un radar virtuel pour localiser les avions.
» PÈLERINAGE VIRTUEL AU TOMBEAU DE SAINT MARTIN DE TOURS
» Le suicide virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-