Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -67%
Carte Fnac+ à 4,99€ la première ...
Voir le deal
4.99 €

Partagez
 

 Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeDim 11 Nov 2012, 17:33

En fait normalement moi non plus je ne pense pas ainsi, mais je me suis dis que si tu étais vraiment désespérer de ne pas pouvoir fonder une famille, et le temps pressant, il fallait peut être que tu revois ta vision de l'amour, afin de trouver plus facilement un partenaire. (et être heureuse et amoureuse)
Après tout l'amour peut être très simple aussi, on'a trop souvent tendance à l'idéaliser dans notre société et à le rendre pratiquement inaccessible, mais en réalité on peut aimer un peu près tout le monde...

Je voulais seulement t'apporter un autre point de vu, une autre façon de voir l'amour et son approche, mais si tu préfère rester dans le tiens (qui est sans doute pas mal culturel), quitte à en souffrir (ou pas), et bien c'est ton choix !
Et que je comprend, parce que moi entre ce que je dis et fais...
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Nov 2012, 10:39


Hello Delilah et soit la bienvenue!

J'espère que je vais t'être utile pour ton problème de relations sociales.

Déjà : apprend à mieux te connaitre toi même. Si tu es bien certaine d'être INFP, je t'invite à aller lire et relire http://www.16-types.fr/types/INFP/infp.html qui est une vraie mine d'or pour comprendre comment et pourquoi on fonctionne ainsi. Hésite pas a bien parcourir tout le menu à gauche et ne te contente pas de juste suivre de lien en lien les pages, il y a vraiment une masse d'information ultra précieuse pour se découvrir.

Ensuite : pourquoi est-ce si difficile "les autres" ? Je crois que comme beaucoup, tu es dans une combinaison "explosive" de ta relation avec les autres :

-tu attends trop de tes relations : à la trentaine, on est (souvent) en plein rush de sa propre vie. Boulot, carriere, couple, enfants... tout ça ne laisse que peu de place à un fort investissement avec une nouvelle personne. Plus le fait qu'on peu souvent, à cet age là, avoir déjà été fortement décu et qu'on commence a vouloir se "protéger". Bref, une relation avec quelqu'un d'autre ne commencera que beaucoup plus lentement qu'à 20 ans où est beaucoup plus disponible.

-tu idéalises les autres. Ca c'est INFP. Or la confrontation de la réalité et de l'idéalisation, qui arrivera forcément assez vite, ne peut que t'engendrer de la déception

-tu prends pour toi les "échecs". tu crois que c'est de ta faute et tu t'auto-flagelle (vous parliez de sapage de la relation), alors que non, ce n'est pas de ta faute : les gens sont juste différent de ce que tu croyais, et n'ont pas autant de temps pour s'investire dans cette relation que tu t'y attendais. Ca ne vient pas de toi mais de EUX!!!

forte attente + idéalisation + auto-flagellation + sapage = BOOM! ---> la relation ne peut pas durer...

Et donc forcément, tu es déçue, de plus en plus, de chacune des nouvelles relations que tu aurais pu avoir, et tu te "blindes" petit à petit, ne souhaitant plus courir le risque d'être à nouveau déçue pour ne pas dire meurtrie.

Quelles solutions ?

Il faut que tu désamorces chacun de ces points donc:

-moins grande attente : prends les relations comme elle vienne, ne donne pas plus que tu ne reçois. Si tu vois que quelqu'un s'investit dans la relation, alors c'est bon signe et tu pourras y répondre positivement, mais n'en attends jamais monts et merveille.

-dés-idéalisation : personne n'est parfait! donc n'oublie pas que la personne en face ta certainement donné son meilleur visage mais qu'elle a aussi son côté sombre. Accepte les failles et les faiblesses des autres. Quelqu'un peut préférer faire autre chose que de faire avec toi. Ce n'est pas un drame. C'est même parfaitement normal! Personne n'est exclusif à quelqu'un!

-Arrêter de se remettre en cause soit même à cause des décisions des autres. On a tous des vies différentes, bien ou même trop remplies. N'oublie jamais qu'une nouvelle relation n'est qu'un petit bout de la vie d'une personne.

-Stop le sapage!!! Et ça c'est super important, sans doute le plus important. Il te faut faire preuve à la fois d'un peu d'humilité et d'un peu plus d'amour propre! Oui, quelqu'un peu préférer une autre personne à toi. Une relation "sociales" est bien différente d'une relation de couple. Tu n'as aucun droit d'en exiger autant. Ca c'est pour la partie humilité. Si quelqu'un te semble prendre ses distances, tu dois l'accepter et ne pas "punir" la relation car tu dois prendre conscience que si tu le fais tu te punis toi même et que ce n'est pas juste car c'est l'autre qui prends ses distances, pas toi. Et ça c'est pour la partie amour propre.


Voila,
Bon courage,
Odon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
Maji

Type : ENFP-INFP
Age : 42
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Nov 2012, 17:05

Salut Delilah

en te demandant "Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles ? ", est-ce que c'est vraiment ça qui te pose pb aujourd'hui ?

Jusqu'il y a environ 3 ans, je fonctionnais bcp par intellectualisation et rationalisation extrêmes pour évincer un problème profond.
en gros, pour éviter de me pencher sur telle ou telle souffrance, je posais dessus un pb "intellectuel" duquel je m'excluais totalement. ça "flattait" mon côté cérébral, et en même temps j'évitais de regarder la réalité en face : je souffre, j'ai mal. L'autre option aussi, c'était de zoomer sur un pb de moindre gravité, tjrs dans l'optique de ne pas regarder ze big one en face. J'ai fait ça environ 30 ans, dc je m'y connais un peu dans ce processus ^^

ta vraie question n'est-elle pas celle de la projection dans l'avenir avec ton compagnon ?
ton pb de relations sociales est-ce que c'est pas l'arbre qui cache la forêt ?

ce ne sont que des hypothèses (que je me permets d'émettre car je vois mon "jeu" dans ta manière de raconter les choses)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Nov 2012, 21:59

Odon, merci énormément d'avoir pris du temps pour me répondre.
Tu as mis le doigt sur ce qui ne va pas et ce que j'essaie de changer, sans succès malheureusement. Je pense relire ton message de nombreuses fois afin de m'en imprégner et de mettre en pratique tes amorces de solution!
Mais depuis le temps que j'essaie, peut-être maladroitement, je me pose une question : peut-on réellement changer ce qui fait ce que l'on est?
- moins grande attente. Lorsque que je rencontre d'autres personnes, je n'attends plus rien, je reste superficielle et ne dis rien à mon sujet. C'est à double tranchant, car à ne rien dire ni partager, l'autre ne cherchera en général pas à aller plus loin. Si cette personne me donne confiance, alors après un moment je décide qu'il est temps de m'ouvrir également, et c'est là que les choses finissent toujours par se gâter. C'est tout ou rien, je n'arrive pas à être à moitié.
Si je me "donne", c'est entièrement, et malheureusement, j'en attends de même.
Accepter que quelqu'un puisse préférer faire des choses de son côté sans que ce soit avec moi? Hors de question! Wink Je plaisante mais en fait, je le prends comme un réel rejet, et c'est assez dur.
Comment arrêter de continuellement tout prendre pour soi?

Et tu sais quoi, le pire c'est que si je vois des personnes comme moi, je n'ai qu'une envie, les secouer!! Heureusement il y a cette force qui vient de je ne sais où, qui est plus présente quand elle doit pousser les autres mais que j'arrive de temps à entre-apercevoir pour moi et qui me relève. Mais en ce moment, elle est loin et ne vient et ne s'exprime qu'occasionnellement, et je dois dire que j'ai assez peur de ce qu'il se passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Nov 2012, 22:09

@Electron a écrit:

J'ajouterai juste encore une chose: se méfier du repli sur soi en cas de questionnement et d'introspection. Ton petit ami est très peu mentionné dans tes posts (ses sentiments et les implications pour lui par ex) et tu dis que tu pourrais le quitter avec pour premier argument le fait qu'il ne convienne pas pour fonder une famille.
C'est un peu raide comme reflexion, à ta place je prendrais du recul :/

A lire comme ça, oui, "c'est raide comme réflexion" Smile. Si j'ai dit ça, parce que je me pose la question : faut-il poursuivre son chemin en sachant qu'il te correspondra jamais à ses attentes? Ou essayer une autre voie, sachant qu'elle ne sera peut-être jamais mieux. Elle peut l'être, mais là, c'est de la loterie.

Il est très peu mentionné car il ne me comprends pas. Il me pousse à sortir, me répète que l'on a qu'une seule vie, qu'il faut la vivre, que je l'étouffe presque en restant là constamment (ce n'est pas méchant mais...très dur à entendre). Il ne comprends pas que je souhaite également être autrement, que je n'y arrive pas, et que j'en souffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Nov 2012, 23:18

Bonsoir Maji,
J'aime beaucoup ta réflexion, et je crois qu'il va falloir que je me penche dessus, car au fond, tu n'as peut-être pas tout à fait tort... C'est difficile de prendre du recul et d'avoir un regard extérieur quand cela nous touche vraiment, et tu vois j'avais posé le problème à l'envers :
si je gérais mieux les relations sociales, alors tout irait mieux car je me sentirais mieux dans ma peau et que j'aurais moins ce besoin de sentir que je compte pour une ou deux personne. Car je serais davantage entourée.
Ta vision est interessante, j'ai peut-être pris le problème à l'envers... toujours est-il que ce problème avec les relations existe réellement et j'aimerais évoluer à ce niveau là Smile

Electron a parlé de l'enneagramme, je dois me pencher davantage là-dessus, apparemment c'est interessant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeLun 12 Nov 2012, 23:33

@Delilah a écrit:
si je gérais mieux les relations sociales, alors tout irait mieux car je me sentirais mieux dans ma peau et que j'aurais moins ce besoin de sentir que je compte pour une ou deux personne. Car je serais davantage entourée.

Bonsoir Delilah,

Si je comprends bien, tu cherches à te situer vis à vis des autres en faisant en sorte de ne pas être blessée. On appelle cela le complexe du hérisson. Chacun a des défenses et veut en même temps se rapprocher des autres sans être envahi par eux.

Quand tu parles de "gestion", j'ai l'impression que tu cherches à contrôler tes relations alors que tu es capable de trouver naturellement la place qui te convient. Pour cela, apprendre à s'écouter est nécessaire, sans intellectualiser les choses comme dit Maji.


@Delilah a écrit:
J'aimerais avoir votre retour d'expérience : avez-vous également beaucoup de difficultés à lier? Est-ce difficile de vous ouvrir aux autres et avez-vous été blessé par une personne avec qui vous l'aviez fait et qui n'a pas pris cette relation au sérieux, du moins pas au sens où vous l'entendiez?

Pour moi, ce serait plutôt le contraire; je me lie très facilement aux autres (cf le sujet êtes vous autiste dans la partie généralités sur le modèle). Par contre, vu que j'ai une forte capacité d'écoute, des gens en ont abusé et j'ai fini par couper les ponts avec eux car ça n'allait plus que dans un sens.
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeMar 13 Nov 2012, 14:22

@Delilah a écrit:
Odon, merci énormément d'avoir pris du temps pour me répondre.

It's my pleasure! Smile

@Delilah a écrit:

Mais depuis le temps que j'essaie, peut-être maladroitement, je me pose une question : peut-on réellement changer ce qui fait ce que l'on est?

Changer radicalement, peut-etre pas, et je suis sur que tu ne voudrais pas totalement etre une autre toi. Mais murir, oui, prendre du recul, relativiser. Ça doit pouvoir se faire!

@Delilah a écrit:

Comment arrêter de continuellement tout prendre pour soi?

J'ai pas de recette miracle. Ça passe surement par plus de confiance en soit, donc par le fait de t'apprécier, et donc pour commencer, par te connaitre. Ceci me fait rebondir sur la seconde partie de ton premier post, où tu parles de but dans la vie. Je n'avais pas répondu la première fois par manque de temps, mais je peux au moins te donner mon expérience de parent (j'ai 3 enfants).
Déjà la première chose, c'est que oui, je confirme ce que tout le monde t'a dit, 33 ans, ce n'est pas du tout trop tard pour envisager avoir un enfant, que ce soit avec ton compagnon ou non. Cela te sert peut-etre de prétexte aujourd'hui pour ne pas creuser la question, mais tu devrais peut-être ne pas t'arrêter à ça et envisager sérieusement la question, car OUI, si tu cherches une raison de te lever le matin, crois moi, avoir un enfant en est sacrement une!
C'est tellement radical d'avoir un enfant que c'est une autre vie qui commence. Je ne dis pas que c'est facile, que tu seras heureuse tous les jours, que cela n'aura que des conséquences agréables, loin de là. Mais une chose est sûre, il faudra te lever le matin, et tu auras des choses à faire!!!
Reste le problème de ton couple. Si ton compagnon est totalement fermé à cette question, alors il te faudra peut-être choisir entre lui et l'enfant Sad, mais ne te cache pas derrière ton age pour éviter cette question.

Bon courage Smile
Odon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
Maji

Type : ENFP-INFP
Age : 42
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeMar 13 Nov 2012, 14:55

@Delilah a écrit:
Bonsoir Maji,
J'aime beaucoup ta réflexion, et je crois qu'il va falloir que je me penche dessus, car au fond, tu n'as peut-être pas tout à fait tort... C'est difficile de prendre du recul et d'avoir un regard extérieur quand cela nous touche vraiment, et tu vois j'avais posé le problème à l'envers :
si je gérais mieux les relations sociales, alors tout irait mieux car je me sentirais mieux dans ma peau et que j'aurais moins ce besoin de sentir que je compte pour une ou deux personne. Car je serais davantage entourée.
Ta vision est interessante, j'ai peut-être pris le problème à l'envers... toujours est-il que ce problème avec les relations existe réellement et j'aimerais évoluer à ce niveau là Smile

Salut Delilah

je veux bien croire que ton soucis de relations existe, l'un n'empeche pas l'autre ! Je t'invite juste à te demander ce qui aujourd'hui est ta plus grande problématique. en toute transparence avec toi-même.

j'ai un peu le même souci que toi d'ailleurs. J'ai bcp de mal à aller vers les autres. J'ai plusieurs "amis historiques" mais je sens que ce n'est pas forcément très profond, c'est des petites choses ici et là qui me le prouvent. ça m'attriste un peu, mais je ne leur reproche pas, on a tous nos vies à gérer après tout, je ne peux pas être la priorité d'autres personnes. ce que je m'attache à créer malgré tout, c'est des relations authentiques, avec 1 ou 2 personnes. j'ai 2 amies que je vois très rarement (même pas 1 fois par an), et elles me connaissent très bien et moi aussi. on se ressemble en fait, et dc on se comprend. peut-être qu'il faut trouver des gens qui nous ressemble...

Citation :
je me pose la question : faut-il poursuivre son chemin en sachant qu'il te correspondra jamais à ses attentes? Ou essayer une autre voie, sachant qu'elle ne sera peut-être jamais mieux. Elle peut l'être, mais là, c'est de la loterie.

ce que tu appelle la loterie c'est l'inconnu, ne pas savoir, prendre un risque.
par contre rester dans une situation où l'on SAIT qu'elle "ne correspondra jamais à ses attentes", la c'est un choix.

je crois qu'il ne faut pas chercher le "mieux" mais le "juste", le "vrai".
si je sens que je suis dans une situation professionnelle , amicale, et surtout amoureuse où je ne suis pas moi, je me nie, mes besoins les plus essentiels ne sont pas respectés (avec la certitude qu'ils ne le seront jamais), alors perso je préfère prendre le risque de l'inconnu. ça peut se faire en douceur, ça peut prendre du temps. C'est nous qui nous posons nos propres limites.

J'ai le même age que toi, je galère depuis des années pour trouver mon équilibre, je tatonne, jme fais violence, je me pousse moi même dans mes retranchements. Parce que je veux pas me poser dans une "case" à cause de fausses croyances, à cause de la peur, pour faire "comme il faut", ou que sais-je. c'est lent, mais ça marche grace à Dieu. Ma lutte contre la fausse fatalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeMar 13 Nov 2012, 23:40

Aïkido, j'ai besoin des autres, en fait j'ai besoin de 2 choses : savoir que je compte pour quelqu'un, et être utile.
Pour ce qui est de compter pour quelqu'un, voici ma réflexion dans mes heures les plus sombres : mes parents sont actuellement les seuls à qui ma disparition ferait le plus de mal. Mon compagnon ensuite, qui finirait par refaire sa vie. Puis les connaissances qui elles, passée l'étape de surprise, reprendraient rapidement leur quotidien.
En conclusion, lorsque mes parents ne seront plus là, et lors de gros coup de blues comme je peux régulièrement avoir en ce moment, qui poussera à rester pour lui?

Je ne cherche pas du tout à attiser votre compassion par mes propos, je n'en veux pas, je vous donne juste ma réflexion au cas où vous ayez d'autres pistes Smile

Etre utile, c'est l'autre point important. Si on ne sert à rien, alors...? Il faut que je sache que l'on a besoin de moi, de mon aide. Quand je dis avoir besoin des autres, c'est de cet aspect dont je veux parler, besoin de leur apporter quelque chose.

D'où la réflexion sur l'enfant qui serait la réponse à ces deux points. Qui en plus, comme tu le dit Odon, m'empêcherait de me poser tout un tas de questions car je n'en aurais plus le temps Wink

La vraie question sera donc finalement celle de la continuité de mon couple? Je ne pense pas, je crois que c'est ma relation aux autres. Car, mis à part le fait d'avoir des difficultés à démarrer une relation amicale, mon compagnon est lui aussi un "autre". Il faut qu'avec lui aussi j'arrive à gérer les points que tu as soulevé Odon. Il peut aussi avoir envie de faire des choses sans moi, s'il critique quelque chose, je dois arrêter de le prendre pour moi etc. Depuis le temps que j'essaie...

Plus de confiance en soi, ça c'est évident, il faut que j'en acquiers, car dès que je me suis investie dans une relation, si l'autre ne me montre pas sa présence, je ressens ce que je peux définir comme un sentiment d'abandon, de rejet, que je n'arrive pas du tout à gérer.
C'est ce qui s'est passé le weekend dernier, le pourquoi de mon inscription sur ce forum en espérant y trouver des personnes me comprenant, et je vous en remercie beaucoup car c'est vraiment ça le plus important.
Je crains que ce sentiment de rejet ne refasse prochainement surface et c'est le déclencheur des situations moroses.
Muji, je devrais peut-être foncer vers l'inconnu mais je n'ai jamais été attirée par les situations risquées..il faut vraiment que je réfléchisse à tout ça.

Désolée si mon post est un peu décousu. Il est tard, la fatigue n'aide pas, et ce n'est pas évident de parler comme ça, j'ai plusieurs fois hésité à effacer et aller me coucher mais je me suis dit que je vous devais bien une réponse, vu le temps que vous prenez pour m'écrire Smile
Merci

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeMer 14 Nov 2012, 00:54

Delilah, la disparition d'une personne est toujours un évènement dramatique. Ce n'est pas uniquement une surprise pour les connaissances mais une douleur qui perdure: les endroits familiers où la personne était souvent, une culpabilisation de ne pas avoir vu son mal être....

Ce sont tes choix qui font la personne que tu es. Tu as une mauvaise estime de toi pour arriver à imaginer que tu n'es utile à personne et que tu es interchangeable auprès de ton compagnon. Je suis certain que tu comptes plus pour lui que tu ne t'en rends compte; demande le lui si tu en doutes.

Si tu as besoin de te sentir utile, tu peux t'investir dans des associations.

Dans tes propos, je sens une peur de l'abandon qui est centrale. Peux tu expliciter ce que tu veux dire par "montrer sa présence" ? Montrer que l'on tient à toi ?
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
OdonDeSaintAmand

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeMer 14 Nov 2012, 10:57

Aïkido a écrit:

Si tu as besoin de te sentir utile, tu peux t'investir dans des associations.

Je pense exactement la même chose, ca serait surement une source d'épanouissement importante pour toi. Et il y a beaucoup à faire!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeMer 14 Nov 2012, 20:13

Aïkido a écrit:

Si tu as besoin de te sentir utile, tu peux t'investir dans des associations.

Je m'y attendais Wink je n'ai jamais osé en fait.. Personne dans le quart nord est qui voudrait se lancer avec moi? Smile

Je pense être réaliste en disant qu'effectivement, je suis interchangeable. Je sais que le temps a raison de tout, "avec le temps tout s'en va", cette chanson est dure mais très réaliste justement. Pour moi aussi le temps est un allié car il permet d'oublier les difficultés. Et jusqu'à maintenant, je lui ai toujours confiance, il faut juste endurer plus ou moins longtemps puis on fini toujours par se relever. Alors je sais que pour mon ami aussi le temps pourra faire son affaire.

Peur de l'abandon, oui, je m'en suis rendue compte il y a peu, ça semble surement très enfantin ! J'ai constamment besoin qu'on me rassure, et quand je parle de "montrer sa présence", c'est ça, ce sont des contacts très réguliers qui me prouvent que l'on tient à moi. Bon ça, ce n'est vrai que pour les personnes avec lesquelles je suis à 100%. Quand j'ai dit que j'étais étouffante... Wink.
Donc tout ça pourrait se résumer par un simple manque de confiance en moi. Si je change cette donnée, je serais plus indépendante et m'en sortirais bien mieux. Ce serait ça la conclusion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Nov 2012, 02:10

De mon point de vue, la peur de l'abandon et le manque de confiance en soi sont deux éléments qui s'entretiennent mutuellement. L'idéal serait de pouvoir agir sur les deux, si possible avec un thérapeute.

Revenir en haut Aller en bas
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeJeu 15 Nov 2012, 21:03

Merci beaucoup à tous pour votre intervention, heureusement que vous étiez là quand j'ai posté Smile
J'ai des pistes, à moi de les travailler, il faut que j'arrive à prendre les bonnes décisions.
On se recroisera au détour du forum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maji
Aucun rang assigné
Maji

Type : ENFP-INFP
Age : 42
Lieu : paris
Emploi :
Inscription : 15/06/2012
Messages : 288

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Nov 2012, 17:35

bonne route Delilah Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
Phaedren

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 33
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1286

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Nov 2012, 20:52

J'ai une amie INFP qui déprime, si ce n'est qu'elle fait une dépression. Si le forum peut enfin être rénové, je pense qu'il ne serait pas idiot de faire en annonce une sorte de fiche ou de memento pour les problèmes récurrents et autres questions que se posent les INFP, avec les conseils appropriés. Mais c'est aussi valable pour les autres types, comme ISFP, ou même ENTJ qui sont confrontés à d'autres types de soucis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Nov 2012, 23:32

Je pense effectivement que c'est une bonne idée! Ça peut permettre également de relativiser de voir que d'autres personnes font face aux mêmes difficultés.
Cependant, dans le cas d'une dépression, je conseillerais vivement à ton amie de se tourner vers un professionnel. Les bons conseils de personnes ayant le même caractère lui feraient du bien mais seraient insuffisants.
Pour ma part, discuter m'a fait prendre conscience de mon réel problème qui, je pense, est à la source de tout, et je vais commencer un long cycle de rdv pour retrouver la confiance en moi qui me fait défaut et qui, je pense, fait que la fonction Fi est majoritairement présente au détriment de Ne. Et malheureusement à l'heure actuelle je me retrouve bien plus dans le descriptif des faiblesses fait sur le site que dans les forces.
Ton amie connaît-elle la raison de ce qui l'a entraînée dans ce cercle vicieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phaedren
Usurpateur du Forum
Phaedren

Type : ISFP 4w3 Sp/Sx refoulé
Age : 33
Lieu : Bordeaux
Emploi : Jurisconsulte
Inscription : 01/06/2012
Messages : 1286

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeVen 23 Nov 2012, 23:43

Oui en partie, elle a déjà vu quelqu'un, mais visiblement ça n'avait pas été concluant au niveau de la méthode qu'il utilisait. Du coup elle devrait voir bientôt quelqu'un d'autre.

C'est sûr que ce genre de liste ne ferait pas tout, mais comme tu le dis, ça permettrait à beaucoup de voir qu'ils ne sont pas du tout les seuls dans cette situation, voire que c'est finalement "classique" pour leur type, et d'obtenir des premiers conseils ou éléments de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 28
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeSam 24 Nov 2012, 12:58

@Phaedren a écrit:
J'ai une amie INFP qui déprime, si ce n'est qu'elle fait une dépression. Si le forum peut enfin être rénové, je pense qu'il ne serait pas idiot de faire en annonce une sorte de fiche ou de memento pour les problèmes récurrents et autres questions que se posent les INFP, avec les conseils appropriés. Mais c'est aussi valable pour les autres types, comme ISFP, ou même ENTJ qui sont confrontés à d'autres types de soucis.


+1000000

Et puis, faire du forum quelque chose de plus accueillant aussi..

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylortantyk
Aucun rang assigné
Lylortantyk

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Mar 2013, 16:33

Citation :
j'ai besoin de 2 choses : savoir que je compte pour quelqu'un, et être utile.

Coucou Delilah, j'interviens par rapport à cette phrase...

Savoir qu'on compte pour quelqu'un, est-ce lié pour toi à ton utilité vis à vis d'elle? Il y a un mot clé qui réunit bien ces deux besoins: la co-dépendance.

C'est quand, à l'enfance, on n'était "aimé" que parce qu'on était utile... ou que les roles parentaux étaient inversés (exemple: un enfant qui prends soin de ses parents, et qui est très tot responsabilisé à faire passer les besoins d'autrui avant les siens) (ou encore quand ses propres besoins et son droit à la différence ne lui ont pas été accordé)

Cette problématique (se sentir utile) peut toucher chaque profil, et risquer de faire plus de bien que de mal quand c'est une composante essentielle de la relation (et oui, ça favorise le manque d'autonomie de l'autre quand c'est poussé à l'extreme, et ça peut même le faire fuir) (un INFP, s'il est co dépendant, qui veux se sentir utile à tout prix; et m'aider coute que coute, quand bien même je ne demande rien, c'est super étouffant pour moi)

Par contre, développer l'équilibre c'est différent (tu donnes, et tu reçois en échange). Mais pour ça faut des besoins (si possible réalistes, tout l'art est là: déterminer ce qu'on peut demander à l'autre); en effet, ça peut être simplement demander à l'autre de se laisser aimer, rien de plus. Sans être utile pour lui. Sans qu'il soit utile pour toi. Sans avoir à le "mériter".

Non parce que contrairement aux apparences, on peut faire beaucoup de choses pour les autres, et en fait on est pas capables de les aimer (sans ça...). Est ce de l'amour, ou du besoin?

La codépendance, c'est un mode relationnel qu'on retrouve bien décrit dans le modèle du triangle karpman (on peut l'apparenter au mode "sauveur") http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Persecuteur-sauveur-victime-quel-est-votre-role

Si on est dans ce jeu de rôle (malgré soi), les relations sociales sont un enfer... parce qu'on a pas confiance en soi, et donc pas en l'autre non plus (et réciproquement)

Sortir du triangle, ne plus avoir besoin d'être utile pour aimer et être aimé, c'est passer par une phase de reconstruction de sa confiance en premier lieu...

Mais ça s’apprend pas dans les liens web ni dans les bouquins je crois; y a des spécialistes dont c'est le boulot, si tu souffres des relations humaines, je te conseille juste d'en voir un (je me permettrai juste ce conseil) (je m'en suis sortie comme ça, mais là encore on est pas tous pareils: faut trouver le bon thérapeute Smile)

Si j'étais pas passée par cette étape, toutes mes recherches en développement perso, psycho, philo etc n'auraient pas été suffisante; comprendre, mais ne pas RESSENTIR, ça ne marche pas de mon point de vue. Et pour ressentir, faut lacher prise sur la compréhension justement (c'est le paradoxe..)

Pour ne pas théoriser, je me suis faite aider, et j'ai bien fait. C'est ça qui m'a fait arrêter de souffrir des relations sociales (bien sur que j'en souffre encore quand j'ai des soucis communicationnel avec des proches, mais rien à voir avec avant, ou ça conditionnait mes choix de personne!) (je n'ai plus de défenses aujourd'hui)

Ca peut même t'empêcher de réaliser tes rêves sinon... (un boulot auquel t'aurai jamais pensé avant par exemple) (à cause de la difficulté des relations humaines)

Mais ça c'est moi, je te connais pas du tout, je lance juste des pistes que ça m'évoque car la demande est formulée clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah
Traducteur
Delilah

Type : INFP
Age : 42
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 10/11/2012
Messages : 392

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Mar 2013, 20:58

J'ai profité de ta réaction sur ce sujet pour le relire, et je me rends compte que je n'ai pas avancé d'un centimètre... Des choses ont changé depuis, mais pas forcément de façon positive.

@Lylortantyk a écrit:
Savoir qu'on compte pour quelqu'un, est-ce lié pour toi à ton utilité vis à vis d'elle?

Bonne question... au fond, je pense que oui, un peu. Si on compte pour quelqu'un, c'est que cette personne a besoin de nous, mais je n'emploierais pas le terme "utile" pour qualifier mon apport à la relation. Quand j'ai précisé les deux points dont j'avais besoin, c'était bien deux choses distinctes. Par contre, compter pour quelqu'un, c'est savoir que notre présence lui est importante (c'est un très bref résumé).

@Lylortantyk a écrit:
un INFP, s'il est co dépendant, qui veux se sentir utile à tout prix; et m'aider coute que coute, quand bien même je ne demande rien, c'est super étouffant pour moi

Je comprends. Pourtant ça ne part pas d'une mauvaise intention, mais je n'aime pas non plus perdre mon autonomie quand je l'ai décidée. Heureusement j'ai appris à laisser du lest.

@Lylortantyk a écrit:
on peut faire beaucoup de choses pour les autres, et en fait on est pas capables de les aimer (sans ça...). Est ce de l'amour, ou du besoin?

Très bonne question, mais là, j'aimerais plutôt savoir, qu'est-ce qu'aimer?

Merci pour le lien que j'ai trouvé interessant Smile et oui je suis d'accord avec toi, de travail doit se faire accompagné, et c'est ce que je vais bientôt commencer à faire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylortantyk
Aucun rang assigné
Lylortantyk

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Mar 2013, 21:31

Qu'est ce qu'aimer?

Uh uh uh la question ou y a autant de définitions que de personnes? M'étonne que c'est dur les relations humaines. Pour bien se comprendre faudrait utiliser un dico pour chaque mot... "le langage est source de malentendus" comme ils disent dans le Petit Prince...

Pour une personne plutôt à fond SF, je pense pas que ça soit la même chose qu'une autre NT, ou même NF, en plus (dans les grandes lignes je parle) (et si on rajoute en plus le vécu perso, les modèles qu'on a eu sous le nez à l'enfance, les anciennes expériences, les histoires de confiance en soi - ou pas - l'avis de la société dans laquelle on vit, de la communauté - voir même des médias...)

Du coup ma définition de l'amour c'est que c'est comme le pain, chacun aime à sa façon.

Bravo pour la démarche sinon du thérapeute, j'espère que ça t'apportera des réponses à des questions que tu ne te posais pas (c'est ce qui m'a beaucoup aidé à trouver mes définitions Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Mar 2013, 23:17

⭐


Dernière édition par zizania le Dim 21 Avr 2013, 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lylortantyk
Aucun rang assigné
Lylortantyk

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitimeDim 10 Mar 2013, 23:23

...pour avoir écrit un tel conte initiatique (je pense au Petit Prince), avec le(LES) message dissimulé derrière, de la façon dont il l'a fait, pour moi c'est l'essence même de l'INFP (je le ressens dans les tripes Very Happy) (mais c'est subjectif...)

EDIT - Je me suis complètement plantée... je suis en train de lire sa correspondance, la personne (l'auteur) n'a pas le même type que les personnes décrits dans le conte du Petit Prince (c'est le renard qui est INFP à 200%!)

Je suis en train de chercher... Saint-Exupéry m'apparait de plus en plus comme un SF, ESFJ peut-être? (à travers ses courriers); je viendrai mettre à jour mon étude plus tard (cf le message ci dessous, qui semble se confirmer pour le S) (j'ai noté quelques passages types)

Et je pense deviner pourquoi il donne une impression d'INF(J) (sa maman... a du fortement influencer certaines choses...)

Affaire à suivre Very Happy


Dernière édition par Lylortantyk le Ven 22 Mar 2013, 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Pourquoi les relations sociales sont-elles si difficiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-