Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les INTP et l'isolement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
moonduo
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 30
Lieu : Nord Est
Emploi : Graphiste
Inscription : 23/10/2012
Messages : 6

Message(#) Sujet: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 17:32

J'ai l'impression de tout comprendre. Sauf les relations entre les gens et moi. Je veux dire que je cerne toujours précisément les relations entre les gens entre eux, mais dès que j'entre en ligne de compte, c'est la catastrophe. Le flou. L'incapacité à tout discernement. Les INTP sont Introvertis, et voient plus loin que leurs congénères, c'est une évidence, car discernent les logiques cachées. Pour ce qui concerne les mécanismes simples, en revanche, c'est une autre histoire. C'est malheureux, mais c'est comme ça. Ce qui nous rend, par définition, moins aptes à interagir de manière simple et spontanée avec les autres. Cette barrière, qui en ce qui me concerne s'érige parfois telle un mur insurmontable, a tendance à provoquer chez moi une volonté d'isolement. A côté de ça, j'ai développé une émotivité incroyable, une sensibilité à fleur de peau, car je déduis sans cesse des conclusions de tous les événements, donc je fuis les rapports humains qui pourraient me fragiliser. Plus le temps passe, et plus je me demande si cet isolement est un besoin ou une conséquence de ma personnalité. Parfois, je me demande si vivre en ermite ne serait pas une solution vivable pour moi. Etre loin de tout, déconnecté de toute cette masse d'informations inutiles, pour me recentrer sur le principal : l'existence elle-même, dans la plus grande simplicité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucy
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP 9w1
Age : 23
Lieu : le canapé
Inscription : 22/10/2012
Messages : 104

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 17:58

Je penses que ce n'est pas un besoins ni une consequence... Je sais pas trop coment dire mais chaque personne peu s'integrer avec des personne qui lui corresponde, il faut juste pas se decouager trop vite et donc se refermer sur soi. Je penses qu'on a tous besoin de relation humaine même si c'est a des degré differents et avec des personnes differente^^.

_______________________________________
"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelquechose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir" Dalaï Lama

Chat Chat Chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonduo
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 30
Lieu : Nord Est
Emploi : Graphiste
Inscription : 23/10/2012
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 18:00

Bah je sais pas. Des fois j'ai besoin de me reposer. De me couper du monde. Pendant longtemps. Je reviens en forme. Et je me sens très vite submergé par le flot d'infos qui m'entourent, surtout si elles sont "humaines". La pire expérience qui m'ait été donné de vivre fut de bosser dans un open space par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucy
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP 9w1
Age : 23
Lieu : le canapé
Inscription : 22/10/2012
Messages : 104

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 18:07

Travailler dans un open space c'ets surement desagreable pour plein de gens! x) Que tu ai besoin d'etre parfois seul et d'avoir un metier plutot solitaire ne t'empeche pas de faire une activité comme du sport ou de la musique qui te permettra d'avoir des relation humaine regulierement meme si tu ne cré pas des lien fort.
C'est bien aussi d'entretenir tes amitier, revoir une personne que tu n'a pas vu depuis longtemp ou l'appeller de temps en temps. Meme des gens de ta famille, je connais pas trop tes relations^^

_______________________________________
"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelquechose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir" Dalaï Lama

Chat Chat Chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 18:21

Ohhh non le sum !! J'avais rédigé tout un texte et tout s'est supprimé ! :o

Je ne sais même plus ce que je disais... Mais je me souviens que je te disais de te questionner sur tes réelles motivations, souhaite tu te retirer du monde et vivre en ermite (j'imagine à la campagne dans un coin paumé), par une "envie" réfléchit ou un désir de "fuir" le monde qui t'entoure ?
Ce que tu dis là "Etre loin de tout, déconnecté de toute cette masse d'informations inutiles, pour me recentrer sur le principal : l'existence elle-même, dans la plus grande simplicité." pourrait être une philosophie de vie, dans ce cas là pourquoi pas ! Au pire tu test, tu n'as rien à perdre, si ça ne marche pas tu peux toujours revenir parmi les êtres humains ^^
Mais en parlant d'être humain, celui ci est un êtres sociable de nature ! D'ailleurs pense tu réellement que tu supporterais de vivre en ermite ? Tu te demandais si tu en avais réellement besoin ou bien si c'était une conséquence... Personnellement je pense que c'est un peu des deux ! Etant introverti tu as besoin de te retrouver seul afin de te ressourcer et de méditer par exemple, mais également de côtoyer des gens même si c'est moins fréquemment qu'un extraverti ! Si tu n'éprouve plus cette envie c'est dû à ton environnement et ton vécu, mais non à ta personnalité !

Je pense que tu devrais tenter (mais réellement) de t'adapter d'abords à la société, puis te demander (si c'est déjà le cas, passe direct à cette étape) si pour toi c'est plutôt une "échappatoire" ou réellement une "envie" et un besoin de vivre en ermite, retirer de tout !
Ce n'est pas en fuyant que tes problèmes s'arrangeront... Si c'est une fuite, tu ne supportera pas ta nouvelle vie, tu trouveras surement à re dire ! N'oublis pas l'être humain est un être sociable, quoique peuvent en pensé ou dire certains !
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 18:47

Tu ne vis tout simplement pas dans le bon environnement.
Quand bien même tu as des motivations propres à chaque INTP dans une mesure différente, tu fuis un environnement dans le quel il t'es impossible de t'épanouir.
Au lieu de te cloisonner dans les tréfonds de ton esprit et t'entourer des chaînes de ta volonté, utilise la plutôt pour changer d'état d'esprit.
Voyage, découvre, apprends, expérimente, vis, trouve ton propre chemin.
C'est dingue de dire ça, alors que je vis une situation semblable à la tienne, dans un degré moindre, mais c'est la réponse que je porte à mon analyse, qui est un certain refoulement de soi, d'un certain voilage de face assez puissant pour l'avoir oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moonduo
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 30
Lieu : Nord Est
Emploi : Graphiste
Inscription : 23/10/2012
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 19:46

Merci pour vos réactions. Merci Luna de me rassurer sur le fait que cela ne vienne pas de moi, mais de mes expériences, de ce que la vie a pu me faire ressentir, et du contexte actuel dans lequel j'évolue. Je sais que cette volonté "d'ermitisme" peut paraître saugrenue Smile mais je me sens bien lorsque je suis dans la "foule". Seul, dans la foule. Je me nourris souvent de ces grands centres commerciaux, où j'aime passer du temps, flâner. Voir les gens évoluer autour de moi me suffit. Je n'éprouve que très rarement le besoin d'interagir avec eux. Et quand je suis de retour chez moi, je me sens bien, et "suffisant".

On a tous vécu plus ou moins des choses désagréables dans notre vie, et je prétends surtout pas y faire exception (que ce soit en moins comme en plus désagréable). Mais j'ai réellement, je veux dire que j'y fais face quasi quotidiennement, l'impression d'être confronté à des gens qui me sont totalement différents. J'imagine que c'est car j'habite dans une petite ville, là où tout le monde se connait et où tout le monde est + ou moins forcé de tenir un comportement plus codé que dans les grandes villes. J'ai testé, pendant 3 ans, de me sortir. J'ai suivi mon ex un peu partout en France car elle était en école de commerce, j'ai cotoyé du (beau) monde, j'ai voyagé (je suis parti vivre 6 mois au Québec). Et ma conclusion c'est que ma vie ne peut se faire qu'au niveau local. Lorsque l'on voyage, et surtout lorsqu'on atterrit dans une grande ville (comme Paris ou Nice, où j'ai vécu), les rencontres se font à un rythme soutenu. Rythme intenable pour moi. Je mets un temps fou à considérer les gens comme "mes" amis, à défaut de les considérer comme des amis. Donc quand je rencontre quelqu'un de nouveau, j'ai besoin de temps avant de la considérer comme étant une personne de confiance. J'ai un mal fou à m'adapter au rythme des autres. Et quand il s'agit d'expliquer mon fonctionnement aux autres, c'est souvent l'incompréhension, et j'ai vraiment l'impression de passer pour un illuminé. A Paris, les relations se faisaient et se défaisaient à une vitesse incroyable. Si, en une rencontre et un résumé de toi même, la personne d'en face n'avait pas pu cerner ta personnalité, elle passait à la suivante. Dans ce monde des apparences, mon incapacité à me forger une personnalité "sociale" m'a vraiment mis un énorme coup de poing dans l'bide. C'est vrai que je bossais dans une boîte où le marketing avait une place importante, et que les personnes extraverties étaient majoritaires. Forcément, ces personnes ne comprenaient pas mon mutisme lors des tablées. Pour tenter de me "sortir", j'ai ainsi décidé de devenir enseignant vacataire (environ 80h de cours par an, ce qui est peu). Pourquoi, alors que je suis face à 20 personnes, seul face à tous ces étudiants, seul à pouvoir mener la conversation, est-ce que c'est dans ces moments-là (lors de mes cours) que j'ai l'impression de gagner le plus d'énergie ? C'est à ces moments là que je me sens le plus épanoui. Mais dès que je sors d'un cercle vertueux, je me plonge quasi instantanément à l'intérieur de moi, et je m'enclave dans mes réflexions sur le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 20:01

Bon, apparament, tout est normal. C'est juste que je pense que tu n'a pas réfléchis au "comment", mais juste au "pourquoi".
N'as-tu pas cherché dans des endroits saugrenus ? Dans des endroits où tu ne t'attendrai absolument pas à voir une personne digne d'intérêt ?
Comme trouver un des plus grands philosophe dans un gang de cité, paumé au fond de l'Amérique (bon l'image est bizarre, mais l'esprit est là).
As-tu pensé à quadriller et chercher où tu pourrai trouver chaussure à ton pied ?

Parce que, tout ce que je vois, c'est de l'obstination d’extraversion dans un contexte social favorisant un profil extraverti avec des normes prédéfinies.
Je pense aussi qu'un quelconque profil du mec normal t'as été inculqué, et donc que tu cherche absolument à avoir une "personnalité sociale" comme les autres, donc avec ces mêmes autres.
Le truc à faire, c'est d'avoir sa personnalité sociale. Si celle-ci se doit d'être en relation avec 3 amis et un banc, alors ta personnalité sociale est d'être en relation avec trois amis et un banc.
Pas avec des mecs qui changent de relation à cause d'un dessin raturé d'un esprit ne plaisant pas.


Le fait de te sentir puissant lors de ton enseignement vient du fait que tu aime montrer et dévoiler ton pannel de compétence. Un des traits de l'INTP est de juger quelqu'un à ses compétences. Tu aime en faire preuve, ça doit être de là que vient ce sentiment de puissance.

C'est sûrement avec ces quelques réflexion que tu en es arrivé ici, à découvrir le MBTI.
Après l'étonnement, je pense, de la véracité avec la quelle ce modèle nous décris, tu va certainement l'utiliser pour combler les vides que tu as pu remarquer. Very Happy
C'est tout ce que je souhaite, du moins. Prends cependant le MBTI avec des pincettes. C'est très très loin d'être une vérité absolue. Ce ne sont que des prédominances remarquées sur des groupes, donc des termes généraux. Chaque personne est différente.


Essaie de voyager plus, si tu en as les moyen, bien évidemment. Changer radicalement de culture, comme la Chine, les pays d'Afrique, l'Inde ! Smile
Perso j'aimerai bien m'exiler dans un temple paumé dans la montagne, pendant quelques années, histoire d'en tirer de riches enseignements. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 20:08

Exactement la même chose pour moi ! Seule dans une foule je me sens à l'aise mais tant que je n'interagie pas avec une personne ! J'aime aussi observer les gens qui m'entourent, mais malheureusement je le peux rarement... Je pense que ces réactions sont du à ton I, c'est de la pur introversion ! Ce qui explique que je ressente la même chose que toi, malgré que nos type respectif sont assez éloignés ! (les ISFP sont l'un des types les plus introverti)

Sinon moi aussi il me faut du temps pour considérer une personne comme étant mon "ami", mais pour en revenir à toi je pense que tu ne dis rien pendant les repas contrairement à l'établissement dans lequel tu enseigne, car pour toi ce sont des discussions futiles sans intérêts, et on'est rarement bon dans ce qu'on aime pas, ce qui fait que tu ne sais pas quoi dire et que tu en deviens sans doute mal à l'aise ! Alors que face à tes étudiants tu as un cour tout préparé, tu maîtrise ton sujet et en plus de ça tu aime ça ! Ce qui fait que forcément tu te sens plus à l'aise...
Revenir en haut Aller en bas
Linh
Pionnier
avatar

Age : 43
Lieu : Paris
Emploi : .
Inscription : 12/10/2011
Messages : 537

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mar 23 Oct 2012, 21:43

@moonduo a écrit:
Je sais que cette volonté "d'ermitisme" peut paraître saugrenue mais je me sens bien lorsque je suis dans la "foule". Seul, dans la foule. Je me nourris souvent de ces grands centres commerciaux, où j'aime passer du temps, flâner. Voir les gens évoluer autour de moi me suffit. Je n'éprouve que très rarement le besoin d'interagir avec eux. Et quand je suis de retour chez moi, je me sens bien, et "suffisant".
Parfois, plus jeune j'ai aussi rêvé d'aller m'isoler dans la montagne ... mais bon c'est un truc que je ferais jamais, je suis sur qu'une fois là haut je m’ennuierai comme un rat mort.
Comme toi j'adore me promener dans la foule... voir les gens vivre autour de moi sans aucune envie ni besoin d'interagir avec eux... je ne suis pas de celles qui se feront des amis au coin d'une rue ou à la terrasse d'un café !! et alors !!
J'ai plaisir à me retrouver chez moi seule, je ne m’ennuie pas.

Mais si j'ai bien compris tu n'aimes pas être dans une petite ville parce que tout le monde se connait et est obligé d'adopter un comportement plus "approprié" au norme sociale établis. Mais est ce toi qui te sent différent ou eux qui te le font ressentir ?

Mais tu n'aimes pas non plus les grande villes parce ce que c'est trop mouvementé, trop de rencontre qui ne mènent à rien ...
Tu sais t'es pas le seul à mettre du temps à considérer les gens comme étant tes amis, je suis exactement pareille. Je considère les gens comme des connaissances, ensuite des amis et parfois je les inclus dans mes amis mais c'est pas avant de les connaitre très bien et de leur accorder ma confiance ... d'ailleurs les introvertis choisissent généralement soigneusement leurs amis.

@moonduo a écrit:
Si, en une rencontre et un résumé de toi même, la personne d'en face n'avait pas pu cerner ta personnalité, elle passait à la suivante.
Que les gens soient superficiels et passent sans prendre le temps de te connaitre, qu'est ce que ça peut faire ?
Moi je dis qu'ils passent, ce sont des personnes qui ne sont pas faites pour nous. Je laisse les gens me découvrir peu à peu, s'il n'en ont pas la patiente et bien tant pis.

@moonduo a écrit:
Pourquoi, alors que je suis face à 20 personnes, seul face à tous ces étudiants, seul à pouvoir mener la conversation, est-ce que c'est dans ces moments-là (lors de mes cours) que j'ai l'impression de gagner le plus d'énergie ?
Peut être parce qu'a ce moment tu te sens en confiance parce que tu maitrises parfaitement le sujet sur lequel est basé ton cours et que tu aimes ce que tu fais : apporter et transmettre la connaissances aux autres c'est bien ce que valorisent les INTP

@moonduo a écrit:
Mais dès que je sors d'un cercle vertueux, je me plonge quasi instantanément à l'intérieur de moi, et je m'enclave dans mes réflexions sur le monde.
Perso à l'arrivé des beaux jours je prend mes repas en dehors du bureau parce que les gens me saoul avec leurs discutions futiles et ennuyeuses... à raconter leur vie ...
Si tu as vraiment envie d'échanger avec les autres choisi de parler de ce que tu connais et qui te passionne ... Pourquoi ne te sers tu pas de tes réflexions sur le monde pour communiquer ?


Dernière édition par HongTuyet le Jeu 29 Nov 2012, 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Mer 24 Oct 2012, 01:59

Ah bah enfin un sujet sur lequel je peux baver pleinement sans avoir peur de taper à côté !

Tout d'abord, cher moonduo : (bienvenue au passage) Ne t'inquiètes pas, tu es pile dans les problèmes de l'INTP qui a du mal à se trouver des atomes crochus avec les autres.

Déjà à la base tu es un type (très) introverti. Cherche pas, t'y peux rien.
Ça implique 2 choses : tu recharges ton énergie en solitaire/dans l'intimité, et tu te décharges en public. Tu as donc besoin de beaucoup d'intimité.

Tu valorises la connaissance et le compétences. C'est pour cela qu'en cours tu te sens à l'aise. Dans un domaine technique, je prédis la même. C'est pour cela qu'on s'éclate dans ces filières et qu'on est de vrais nerds si on vit notre passion.
Le pendant c'est que tu peux pas blairer tous ceux qui parlent avec prétention de ce qu'ils connaissent peu ou pas.
Les escrocs (remplacer la compétence par le relationnel pour s'en sortir) et autres commerciaux (dire plus de 3 conneries à la seconde tout en étant persuasif) sont de fait dans ta ligne de mire.

Ton émotivité vient, selon mon intuition, de 2 sources :
- Ton manque affectif du à l'isolement
- Ton agacement suite au fait de ne pas comprendre pourquoi tu n'arrives jamais à t'intégrer "comme tout le monde"

Tu fuis les interactions qui te font du mal, et c'est une bonne chose : l'intuition est très développée chez nous, et tu sais d'avance sans avoir besoin de comprendre que tu dois t'écarter de certaines situations.
L'étape suivante, c'est de comprendre pourquoi. Et le MBTI est une grande aide !

La manière dont tu t'exprimes et les mots que tu choisis sont très révélateurs. Tu ne te trouves pas normal, tu subis les situations et tu te sens fragilisé par ce que tu considères comme anormal.
Pour moi, rien dans ton comportement n'est anormal : tu es bien dans ton type, mais tu ne l'assumes pas, parce que tu n'as pas de répères...

Les INTP ne représentent qu'une infime part de la population. T'en croises conséquemment pas des masses, et pour peu que les autres INTP vivent aussi mal que toi vous ne vous rapprocherez jamais.
Tu as donc la sensation d'être tout seul à ramer dans cette maudite barque...


Niveau solutions maintenant :
- Tu es très introverti par nature. Sortir de ta zone de confort signifie pour toi t'ouvrir et ressentir. Tu as une carapace triple épaisseur et au moindre coup : *CLAP*, comme les coquilles Sant-Jacques !
Il s'agit donc de mettre des mots sur ce que tu ressens, d'ouvrir tes yeux sur le monde extérieur et d'arrêter de systématiquement t'enfuir dans tes pensées.
Tu es par ton tempérament un observateur-né. Profites-en !

Idée : Dans la rue, regarder les gens autour de toi, te demander comment tu te sens, ressentir les éléments extérieurs (vent, température, odeurs, etc.).

- Au niveau relationnel, comprendre que tu es au faît de la logique, mais que conséquemment pas grand monde ne va aussi loin que toi.
Cette grosse bande de superficiels (a priori) fonctionne en réalité différemment. Quand tu communiques avec les autres, reste léger sur les sujets et essaie d'observer ce qui est important pour chacun. Se sentir bien ? Que tout le monde soit content ? D'être occupé en permanence ?

Ça reste une grosse dose de réflexion, mais j'ai un peu peur de te demander de t'exprimer tout-de-suite-maintenant sur tes émotions en public. Ça risque d'être maladroit, tu vas te blesser et te dire "Plus jamais !".

L'objectif, tu l'as compris, c'est de moins cogiter et de plus vivre.
Gros projet.

[EDIT]
Quel con, j'ai oublié l'essentiel : Va d'urgence lire ça : 16-types.fr/types/INTP/intp.html
C'est la partie du site la plus complète... Normal son auteur est INTP :P
Oublie aucun des sections dans le menu de gauche. Y a plein à manger !

Après t'être reconnu dans tout ça, je t'assures que ça va te filer la patate et un paquet de réponses à plein de questions.
Et reviens troller avec nous par ici après... Smile
Revenir en haut Aller en bas
lucy
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP 9w1
Age : 23
Lieu : le canapé
Inscription : 22/10/2012
Messages : 104

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 14:56

Au fait je suis en train de penser que j'ai des amis INTP. Ils sont tres simpa je trouve sauf sauf (et oui il y a un bemole mdr ) en cours ! ><
Les INTP que je connais, j'ai deja été a coté d'eux en cours et ils sont quand même vexant parfois. Ils n'aiment pas trop le bavardage en cours, ils n'aiment pas qu'on leur demande de l'aide (en dehors des cours ils acceptent quand meme d'aessayer de nous expliquer des choses), ils sont agacé par toutes les personnes qui perturbent les cours ou qui ne font pas leur travail et donc ralentissent le cours. Par exemple je m'etais mise a coté d'une amie INTP, quand je lui posais une question et qu'elle faisais un exo, elle me disait "attend quand je finnisse" si c'etait pas "regarde dans ton cours"... Moi qui ai toujours aider les gens qui me posent des question, j'ai même une amie que j'aidais beaucoup en cours et que quand elle m'appellais pour me demander de l'aide je ne l'ai jamais envoyer chier, alors quand je suis a coté d'un INTP sa peut bien me vexer! x)
Voila peut etre que pour etre aussi plus agreable avec les gens les INTP des fois aidez les meme si leur probleme ou questions vous paraissent futiles, pas toujours mais un peut plus...
Mis a par sa j'aime beaucoup ces amie mais j'ai retenu de plus jamais travailler avec elles, de plus etre ea coté d'elles en cours aussi ><

_______________________________________
"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelquechose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir" Dalaï Lama

Chat Chat Chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
az
Pionnier
avatar

Age : 28
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 18/11/2010
Messages : 219

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 16:24

De mon point de vue d'INTP j'aurai jamais fait ça, moi c'était plutôt au fond de la classe et si c'était avec une INFP j'aurai kiffé ^^

A part peut être pour la philo c'était le seul cours que je suivais, et/ou la physique mais j'aimais pas trop les profs au lycée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 16:52

_luce_, j'aurais très bien pu être les personnes que tu décris.

Encore une fois, un INTP valorise par-dessus tout la compétence te la connaissance. Se faire interrompre régulièrement dans notre activité pour donner de l'aide à quelqu'un n'est pas naturel pour nous. Ça nous coupe dans notre cheminement intellectuel, et personnellement si des fois on me coupe au mauvais moment je perds le fil pour de bon.

La démarche à suivre dans ce cas est de noter tout ce que tu ne comprends pas et de leur demander aux pauses/après le cours.
Elles seront à ce moment probablement très ravies de t'aider et ne feront en général pas que t'aider à comprendre un morceau mais essaieront de te donner des tuyaux sur les mécanismes pour comprendre globalement le cours. Une formation INTP est pointue, mais complète.
Il y a cependant un temps pour tout : quand un INTP apprend, il ne peut enseigner en même temps. Un INTP manifeste sa gêne ou son mécontentement très franchement... et c'est "brut de décoffrage", donc sans les formes polies. :P

D'un point de vue INTP, ceux qui avancent moins vite que nous ou qui ne comprennent pas aussi vite doivent redoubler d'efforts et d'attention.
En conséquence, tout ce qui parasite le déroulement du cours réduit les chances de ceux qui ont du mal à arriver.
On ne comprend pas que des gens aient du mal dans un cours duquel ils veulent apprendre et se permettent tout de même de ne pas concentrer toute leur attention sur ce même cours.
On ne comprend pas nous plus que des gens qui n'ont rien à faire d'un cours ne respectent pas le silence nécessaire à ceux que ça intéresse. Ne restez pas là à glander et gêner les autres : barrez-vous ! Bon, sauf quand l'école t"impose une présence... Ridicule.
C'est un manque de cohérence flagrant et ça n'a pragmatiquement aucun sens. C'est ça qui nous énerve.

Le pire des cas est quand on te demande de l'aide et que juste après la personne papote/discute/fait d'autres trucs. En général cette personne va sur la liste noire des gens à aider, cash !
Revenir en haut Aller en bas
lucy
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP 9w1
Age : 23
Lieu : le canapé
Inscription : 22/10/2012
Messages : 104

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 18:09

L j'aurais bien été a coté de toi alors x)

LeconnardDuFond oui je comprend un peut mais je vous conseillerais quand même à tous les INTP qui se reconnaissent la dedans à vous entrainer a vous decoller de vos exos de temps en temps pour aider un/une ami(e)! Expliquer quelque chose à quelqu'un peut même vous aider a mieux comprendre en profondeur car sous un autre angle de logique Wink

_______________________________________
"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelquechose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir" Dalaï Lama

Chat Chat Chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 18:27

C'est ce que j'ai appris durant mon année avec un ESTP. Au début, c'est pire que chiant, j'avais limite envie de tuer le mec quand il me le demandais.
Mais d'un autre côté, luce, ça me paraît logique de pas interrompre quelqu'un pendant une activité demander un certain effort quoi...

J'adore enseigner en privé quelque chose, mais pas trop qu'on me dérange tu vois Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucy
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP 9w1
Age : 23
Lieu : le canapé
Inscription : 22/10/2012
Messages : 104

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 18:37

Oui mais quand il est en avance déja au 9eme exo, que sa parait tout simple pour lui, l'inspiration lui vient sans interreption et il ecrit comme si on lui demandais decrir ce qu'il avait manger à midi. Que toi tu cales sur le premier exo, t'as juste une ptite question à poser pour te débloquer... Ca fou un peu les boule de se faire envoyer promener ><

Ah et aussi je tiens a témoigner quelque chose mdr pour montrer qu'aider nous aide nous meme... Alors j'etais en seconde, y avait un controle commun de math le lendemain, moi les doigt de pied en eventails *bahh on va y aller au talent :')". Ma fameuse amie qui me posait plein de question m'appelle, je passe bien 2h à lui refaire tout le programme, répondre a ces question en large et en travers, essayer surtt de comprendre ces question *mais où est ce qu'elle va chercher ces questions >< *. Nanpeche que grâce a elle j'ai eu 20/20 le lendemain... c'est qui l'patron ? :') mdr

_______________________________________
"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelquechose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir" Dalaï Lama

Chat Chat Chat


Dernière édition par _luce_ le Jeu 25 Oct 2012, 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 18:41

Pareil que L, je suis plutôt du genre déconneur qui s'arrête jamais. Enfin quand c'est des questions débiles toutes les trente secondes l'une des rares fois où moi j'ai suivi, ça peut me saouler.


Et une fois j'ai dormi pendant les deux tiers un DS de philo et j'ai eu une des meilleures notes de la classe.
Et une fois aussi j'avais un pote qui avait vachement révisé les maths et j'y suis encore allé comme un branleur sans rien foutre et je l'ai battu de trois points, l'année dernière !
Et j'ai toujours eu des bonnes notes en langues alors que je fais rien !!
Et parfois je fais pas mes devoirs !!!!


Dernière édition par Ayahuasca le Jeu 25 Oct 2012, 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 19:16

luce, tout le monde ne s'occupe pas de toi, et il ne sait pas où t'en es. C'est par pure politesse que je dis ça. Stop ton égocentrisme un peu. :o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 19:28

@Exterkate a écrit:
luce, tout le monde ne s'occupe pas de toi, et il ne sait pas où t'en es. C'est par pure politesse que je dis ça. Stop ton égocentrisme un peu. :o

Non je comprend ce qu'elle veut dire, les personnes F prennent toujours le temps d'expliquer aux autres et de les aidé dès qu'elles le peuvent ! Alors que les T, c'est plus débrouille toi chacun sa merde ! Je pense aussi avoir une amie INTP.
Même s'ils leurs arrivent de prendre de leur "temps" pour expliquer aux autres, ils sont peu tolérants et patients, ils ne savent pas non plus se mettre à la place de l'autre, afin de lui expliqué !
Les personnes qui réclament de l'aide ne font pas de l'égocentrisme, elles en appellent seulement à l'altruisme de l'être humain !


Dernière édition par Luna2 le Jeu 25 Oct 2012, 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
az
Pionnier
avatar

Age : 28
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 18/11/2010
Messages : 219

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 19:42

Moi j'ai une question pour les INTPs qui suivent ou qui ont suivi en cours, comment faites-vous ?
Quand bien même j'aurai déployé tous mes moyens pour me concentrer plus de 1 ou 2 min sur un cours ne m'intéressant pas, cela m'aurait extrait une énergie phénoménale et je n'aurai pas réussi à suivre le cours
Et je ne vous parle pas d'écrire ou de faire un exercice Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 19:48

Ben, je... je... je.
Ouais, je.

Disons que j'entends ce que le prof dit. Je m'imagine sans m'imaginer ce qu'il dit. Je comprends ce qu'il dit. Mais je ne sais pas ce qu'il dit. Je fais ce qu'il dit, mais je le fais avec des fautes. Parce que j'ai pas assimilé ce qu'il disait.

En fait, j'ai fait une petit expérience :
Quand je suis fatigué, je suis en mode *voir au dessus*
Mais quand je suis au plein de ma forme, je comprends le cours, ses notions, vois clair, et utilise ce qu'il dit pour aller plus loin, par mon intuition.

En fait, je me suis forcé un peu à ne plus rêver, et donner toute mes forces sur ce qu'il disait. C'est un entraînement à avoir. Quand je suis pas fatigué, ça revient au naturel.

Pour essayer d'élaborer une technique : se répéter plusieurs fois ce qu'il dit. Ensuite aller pas à pas dans la réflexion que le prof vient de nous soumettre. Une fois ça, se le répéter plusieurs fois pour bien apprendre et assmilier. Une fois que c'est fait, tu devrait savoir et avoir une vue nette, précise globale et imprégnée dans ton cerveau.
C'est comme ça que je fais quand j'en ai la force (autrement dit jamais).
La seul fois où je suis fatigué et que ça vient naturellement, un CP pourrait tout aussi bien le faire.
Et ce, absolument partout. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
az
Pionnier
avatar

Age : 28
Lieu : France
Emploi :
Inscription : 18/11/2010
Messages : 219

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Jeu 25 Oct 2012, 20:09

Merci pour le conseil, je vais essayer d'appliquer ça ^^
C'est vrai qu'au lycée j'étais 90% du temps fatigué, ajouté à ça l'effet soporifique professoral..
Aujourd'hui c'est un peu pareil mais en un peu mieux, parce que j'ai moins de cours et que je peux dormir plus (mais plus de travail)
D'autres témoignages sont toujours bienvenus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Ven 26 Oct 2012, 02:00

@moonduo a écrit:
Plus le temps passe, et plus je me demande si cet isolement est un besoin ou une conséquence de ma personnalité.

Salut Moonduo !

J'arrive un peu tard sur le sujet mais j'ai envie de te dire que ton isolement est besoin ET conséquence de ta personnalité. Trouver la juste distance aux autres est le chemin de l'individuation que préconise Jung. On appelle cela le complexe du hérisson: trouver son compte dans les relations sans que cela blesse les autres ou nous même. A force de vivre des expériences, on arrive peu à peu à trouver sa place. La meilleure est celle où tu te sens bien, pas celle qu'on voudrait t'imposer au nom de normes extraverties qui n'ont du sens que pour ceux qui y adhèrent.
Revenir en haut Aller en bas
lucy
Aucun rang assigné
avatar

Type : ISFP 9w1
Age : 23
Lieu : le canapé
Inscription : 22/10/2012
Messages : 104

Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement. Ven 26 Oct 2012, 17:40

Ouais Exterkate t'as raison dsl de raconter ma vie^^
Au fait en même tant c'est un peu ce site qui incite a faire sa ... On parle de quoi? Nos personalitée... C'est pas un peu egocentrique à la base ? En tout cas chacun d'entre nous a fait une recherche pour connaitre son type, une recherche personnelle, pour sois, mieux se comprendre, arriver a mieux se cerner.
Quoi qu'il en soit j'en arrive donc a parler de mes experience des fois parce que je ne veux pas generaliser ce que je dit pour tout les INFP donc forcement ce que je j'explique, j'essais de l'appuyer de maniere concrete pour pas avoir l'impression de parler dans le vide.

Mais c'est vrai que je note cette remarque et essaierais d'en prendre compte merci.

_______________________________________
"Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelquechose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir" Dalaï Lama

Chat Chat Chat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Les INTP et l'isolement.

Revenir en haut Aller en bas
 

Les INTP et l'isolement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les INTP et l'isolement.
» (fiche) Isolement du patient
» recherche doc contôleur d'isolement MASTECH MS5201
» Le Profil INTP
» En couple avec un INTP ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-