Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

Partagez
 

 INFP et anxiété sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boii
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 24
Lieu : Paris
Inscription : 09/12/2019
Messages : 2

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeMar 11 Aoû 2020, 14:56

Bonjour,
Je me pose une question aujourd'hui, j'aimerais vos retours d'expériences sur le sujet.

En tant qu'INFP, vivez vous ou avez vous déjà vécu à une période de votre vie l'anxiété sociale, le mal-être au sein d'un groupe où tout expérience de ce genre.
Dans quelles situations précises cela se manifestait-il ? Était-ce une anxiété générale ou avec certains individus, dans certains contextes ?
Comment vous en êtes vous sorti ? (pour ceux concernés)

☺
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YGM
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 21
Lieu : Dans mon subconscient
Emploi : Éternelle étudiante
Inscription : 10/08/2020
Messages : 6

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeMer 12 Aoû 2020, 07:47

Salut Smile

Alors. Oui, ha ha

Mais à mon avis c'est parce que, en tout cas pour moi, que comme on se sent plus à l'aise avec nous-même, on ne ressent pas trop le besoin de sortir et fréquenter d'autres personnes (je ne sais pas pour toi, mais les quelques amis que j'ai sont ceux que je me suis durant ma scolarité)

De manière générale, si tu as un problème en société, que tu dois parler devant un groupe de personnes notamment, tu seras toujours plus à l'aise devant des personnes que tu connais (d'abord ta famille, puis tes amis proches). Peut-être que tu seras un peu "différent" avec tes amis, comme si tu ne pas montrais ta vrai personnalité pleine et entière comme ta famille pourrait te voir tous les jours. Et peut-être aussi que tu n'oseras pas prendre la parole dans un groupe de personnes que tu ne connais pas pour ne pas attirer l'attention, rien que l'idée de le faire te met dans un état. Puis quand on oblige à le faire, tu te mets à stresser pour rien, à avoir soudainement ton pouls qui augmente, tu sens que tu rougis et que tu as chaud, tu en as conscience et ça te gêne, et ça te bloque encore plus (alors que les autres s'en foutent très certainement royalement) et puis finalement tu arrives quand même à parler mais pas à prononcer clairement ce qui est dans ta tête.

La seule solution c'est de s'exposer au monde, il n'y a d'autres solutions. A force de bafouer et de rougir et d'hésiter à prendre la parole mais s'obliger à le faire, au final tu te rends comptes que le ridicule ne tues pas et que les gens sont plus préoccupée par eux que par toi.

C'est un "tu" généralisé que j'ai utilisé, mais plus ou moins, les situations décrites, je les ai vécues, donc bon.

Tu as demandé ça parce que tu es du genre solitaire associable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeJeu 13 Aoû 2020, 23:03

Oh que oui !

J'ai même eu une période de "phobie sociale". Depuis, l'anxiété sociale est devenue assez "chronique" chez moi, parfois j'ai même l'impression de replonger dans une micro phase de "phobie sociale"...

En ce qui me concerne, je pense que cela est du à de nombreuses choses :

- Le rejet, l'humiliation, la moquerie, etc. C'est d'autant plus valable chez les INFP qui, quand bien même ils ne le sont pas, dégagent cette aura d'innocence et de personne candide. Les gens en profitent et j'ai souvent remarqué que lorsqu'on ne me connaît pas, on a bien souvent tendance à me prendre de haut et pour un débile...

- En lien avec ce qui a été dit ci-dessus, naît donc une confiance et une estime de soi très basse, voir inexistante. Du coup, on ne se sent pas à la hauteur des autres, on sait d'avance qu'on sera "rejeté" et pas "accepté" pour ce que nous sommes au plus profond de nous et simplement jugé par l'image que l'on dégage.

- Bien que le temps passe avec ses nombreuses déceptions concernant l'humain, je ne peux m'empêcher de rêver et de croire qu'il y a du bon chez certaines personnes, même si au fond, je finis toujours par être déçu et, en bon idéaliste, préfère rester dans mon coin à "imaginer" ce que pourrait être mes relations, plus que de les vivre.

- Le côté "tout noir / tout blanc", je ne sais pas si c'est propre aux INFP, mais je suis tellement susceptible à la critique, qu'une personne "sympa" peut vite virer sur "liste noire" et "personne toxique à éviter absolument".

Comment on s'en sort ?

Perso, je ne m'en sors pas du tout. Plus le temps passe et pire c'est. Je supporte de moins en moins les gens et deviens de plus en plus irritable. La moindre remarque est comme un coup de poignard. Du coup, je suis froid et distant, je crois que je préfère encore paraître "con" et "pas avenant", que "candide" "innocent" et "débile", même si ça fait mal car l'un comme l'autre, ce n'est pas ce que je suis au fond de moi, mais impossible d'être comme je suis sans être pris pour un débile.

Je recharge les batteries et me sens bien mieux dans la solitude, avec les animaux, dans la nature, à lire un bon bouquin (fantastique de préférence, pour mieux s'évader de la réalité), la musique, jouer aux jeux vidéo et dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YGM
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 21
Lieu : Dans mon subconscient
Emploi : Éternelle étudiante
Inscription : 10/08/2020
Messages : 6

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020, 14:50

Re Smile

Alors. Peut-être que je me trompe, mais... Est-ce qu'au fond tu veux quand même devenir plus sociable que tu ne l'es maintenant ? Ou du moins trouver un vrai ami.

Je suis d'accord avec toi à 100%.

- D'accord avec toi. Aussi, je pense qu'avec l'âge, on a tendance à se foutre de plus en plus de l'avis et du regard des autres.

- D'accord avec toi. J'ai remarqué que la confiance était quelque chose de très personnelle. Les gens peuvent ne pas croire en toi, si toi oui, tu peux déplacer des montagnes. Et l'inverse est aussi vrai.

- Alors là !! Oui ! 10000000% d'accord !

- J'ai appris à faire avec la critique. A force d'en recevoir, j'ai construit une sorte de mur contre les mots blessants. C'est pas toujours facile, mais des fois les critiques ont raison et on doit apprendre à s'améliorer. Mais quand c'est purement méchant, ça se sent aussi et alors là, on emmerde juste la personne.

Comment on s'en sort ?

Comme je l'ai déjà dit, en s'exposant. Il n'y a pas d'autres solutions. Par contre, comme on a eu des vies différentes, on a forcément eu des expériences différentes. Moi je sais que je me suis toujours éloignée des gens parce que c'était juste plus simple et comme tu as dit, tout le monde n'est pas forcément bons, on finit par se méfier donc c'est moins fatiguant juste de s'éloigner. Par contre à force j'ai fini par m'isoler complètement (ben juste les deux dernières années en fait...) et, comment dire... C'est bien la solitude, c'est calme, c'est reposant, mais l'isolation, c'est dur. Vraiment, vraiment dur. J'aime la solitude, mais j'aime aussi les gens, j'aimerais juste trouver des personnes qui m'écoutent et qui me comprennent vraiment. Pour autant, maintenant que je suis rentrée chez mes parents (j'ai des frères aussi) mon niveau de social n'est pas au point mort, ça me soulage. Et je me rends compte que ça m'a toujours maintenu "stable". Mais maintenant après ces deux dernières années, et en revoyant d'anciens amis d'avant fac, je me rends compte de mon envie de me faire juste un ami, mais un ami spécial.

Donc j'en reviens à toi. Peut-être que tu vis chez tes parents et donc ton niveau social n'est pas en danger mortel, ou bien tu revois au moins une fois dans l'an quelques vieux amis, ou bien encore tu as des frères et sœurs.
Je sais que c'est plus facile d'être seul, mais je pense qu'il faut voir sur le long terme. Peut-être que les personnes qui nous entourent aujourd'hui (les parents) ne seront plus là demain, et alors on sera plus vieux et on aura plus de mal à se connecter à de nouvelles personnes parce qu'on n'aura pas appris à le faire.
Je compte 3 éléments qui nous empêchent d'aller vers autrui : la flemme de devoir chercher un sujet de discussion, la crainte d'être rejeté, et l'anxiété de paraître ennuyeux ou pas "assez bien" pour l'autre. Mais ça ne reste que des ressentis au final. Ce n'est que la peur de l'inconnu. Et la flemme x) Une fois dans le tourbillon, on se rend compte que ce n'est pas grand chose au final. Et surtout, celui en face aussi a ses propres peurs.

J'aurais 20 ans dans 6 six jours et je compte bien changer. Comme on dit, seul on avance vite, mais à plusieurs, on avance plus loin. Il faut apprendre à s'entourer, mais aussi à bien s'entourer.
Peut-être que tu as des projets, une personne qui t'encouragerait ou qui soit ton collègue de travail peut beaucoup aider. Si tu n'en trouves pas, tant pis et fonce seul. En devenant la personne que tu aimerais rencontrer cette personne finira forcément par tomber sur ton chemin.

Personne ne peut t'aider si ce n'est d'abord toi-même.

Tu as dit que tu imaginais tes relations. Ouaip, moi aussi. C'est un désir enfoui. On rêve toujours de ce que l'on n'a pas. Et j'en ai marre de vivre ma vie en rêve.
A mon avis, malgré ce que tu dis, je suis sûre que tu espères toi aussi rencontrer une personne qui te comprenne profondément, sinon tu n'aurais pas commencé ce post.

C'est plus long que ce que j'avais prévu au final, mais bon. Il faut parfois prendre le temps de dire ce qu'il y a à dire.

Ah aussi, c'est cool que tu lises. J'aime aussi le genre fantastique/fantasy, mais ça fait un bail que je ne lis plus. Je préfère écrire (dans le même genre, du coup Wink ) et dessiner (les persos de mon imagination)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeVen 14 Aoû 2020, 17:03

Citation :
Est-ce qu'au fond tu veux quand même devenir plus sociable que tu ne l'es maintenant ? Ou du moins trouver un vrai ami.

Je me dis que c'est peine perdue. Plus le temps passe et plus mes relations avec les autres sont compliquées. Je commence à me faire à l'idée que je vais finir seul et que je risque un jour de vraiment redévelopper une phobie sociale au point de ne plus sortir de chez moi. D'ailleurs, je n'ai jamais eu d'ami. Et pour répondre à ta question, non je ne vis plus chez mes parents depuis longtemps.

Comme je crois quand même à la bonté de l'être humain, mais pas ceux de cette planète, je me réfugie dans mes pensées ou dans les livres, au moins là-bas ils sont tous bons (ou du moins un bonne partie). Je peux connaître leurs peines et leurs souffrance, me mettre à leur place et les comprendre, etc. Bref, la fiction c'est la vie et beaucoup plus simple et facile d'accès pour moi.

Citation :
- D'accord avec toi. J'ai remarqué que la confiance était quelque chose de très personnelle. Les gens peuvent ne pas croire en toi, si toi oui, tu peux déplacer des montagnes. Et l'inverse est aussi vrai.

Le problème, comme je l'ai dit dans mon message juste au dessus, c'est que l'INFP n'est pas l'INFJ. Et c'est ce qui les différencient beaucoup à mon sens. L'INFP manque de courage et se décourage plus vite. L'INFJ croit en ses rêves et ses projets et va tout faire pour les structurer et les concrétiser. L'INFP est beaucoup plus perdu face à ses rêves, avec l'impression d'être dans un flou total, que de toutes façons "ça ne servira à rien, ça ne marchera jamais, c'est trop compliqué, etc.".

L'INFJ face à une montagne va se retrousser les manches et foncer dessus, l'INFP va se dire "Ooooh NOOOON ! Mais qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça.. Pff, il y a pas autre part où passer ? Ah non..".

Citation :
- J'ai appris à faire avec la critique. A force d'en recevoir, j'ai construit une sorte de mur contre les mots blessants.

De même. Ma carapace à moi rime avec froideur, distance, méfiance. Je peux paraître peut-être plus froid et pas avenant, mais au fond de moi je sais que je ne le suis pas, je préfère encore ça à me lâcher prise et paraître débile, innocent et candide.

Citation :
J'aurais 20 ans dans 6 six jours et je compte bien changer.

Je te souhaite bon courage. Et en bon frère INFP, je te souhaite vraiment d'y arriver !

Citation :
Ah aussi, c'est cool que tu lises. J'aime aussi le genre fantastique/fantasy, mais ça fait un bail que je ne lis plus. Je préfère écrire (dans le même genre, du coup Wink ) et dessiner (les persos de mon imagination)

Of course ! Rien de mieux que de la fiction pour s'évader du monde réel ! J'admire les écrivains et je me rêve souvent en écrivain moi-même, mais je ne crois pas avoir les compétences pour l'écriture.. D'ailleurs à ce sujet, je t'invite à te rendre sur ce sujet que j'avais créé concernant la différence entre l'INFP et l'ISFP par rapport à l'art et l'écriture : https://mbti.forumactif.fr/t4966-l-artiste-isfp-et-l-infp-infj .

Après, c'est frustrant, car j'ai une imagination tellement intense et riche que je me rêve toujours à les mettre sur papier, via n'importe quel médium. Entre l'écriture et le digital painting, ce serait vraiment cool d'avoir les compétences pour sortir mon imaginaire en le rendant un brin plus réel. Je jalouse les ISFP pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YGM
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 21
Lieu : Dans mon subconscient
Emploi : Éternelle étudiante
Inscription : 10/08/2020
Messages : 6

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeSam 15 Aoû 2020, 11:13

Ha, ha, je comprends mieux ton pseudo maintenant

Par contre tu me parais un peu trop défaitiste là

On peut tous changer si on le veut. De nombreuses personnes sont passés de timide à sociable, ont réussi à développer leur culture, ont gagné en charisme. Bref, l'être humain s'adapte à son environnement et la volonté et la motivation d'une personne ne sont pas à prendre à la légère.

Notre type de personnalité ne fait pas de nous des êtres fixes (d'ailleurs, en cherchant à me renseigner sur les INFP j'ai bien remarqué qu'on était tous différent)
Se renseigner sur notre personnalité nous permet seulement de comprendre nos choix et nos actions et de comprendre nos qualités et nos défauts. Le potentiel de développement de chaque individu se trouve dans sa fonction inférieur, s'il l'a développe qui sait jusqu'où il peut aller ? C'est à ça que sert le MBTI, une grille de lecture pour mieux se comprendre et comprendre autrui. Pas à s'enfermer dans un cage et se fermer des portes.

Par contre, je t'accorde un point, les projets sont assez durs à conclure, la motivation disparaissant dès que l'on arrive au milieu ^^'

Enfin, tous ça pour dire que si tu veux écrire, et bah écris. Vraiment, juste fonce. Tu es ton propre ennemi ici. Tu as juste à prendre tes doigts, ouvrir ton Word et te lancer. Ou même juste à noter toutes les idées qui te passent par la tête. Ça va faire environ 7 ans que j'écris, je n'ai que deux romans à mon actif, mais toutes les idées que j'ai pu développer et améliorer depuis tout ce temps, ça a construit un monde infini. (et je dessine aussi sur tablette graphique)

Si tu rêves de les mettre sur papier, mets-les sur papiers, ne te cherche pas d'excuses à travers ton type. Si tu as de l'imagination, prouve-le

Merci, je vais tout faire pour y arriver. Et toi aussi bon courage pour tout ce que tu voudrais entreprendre Smile

Ah. Aussi, je ne manque pas de courage, hein Huh!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MyrandaSaffarine
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : Sèvremoine
Emploi : Ressources Humaines
Inscription : 27/08/2020
Messages : 8

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeMer 02 Sep 2020, 15:08

Bonjour,

L'anxiété sociale...

Chez moi, elle s'est toujours exprimée de manière totalement incompréhensible.

En société, dans une ambiance totalement détendue et saine, depuis petite, je me mets à pleurer.
Bon, aujourd'hui j'ai 30 ans et je sais me retenir, mais je ressens ce mal être d'être au milieu de plein de monde qui parle, souvent tous en même temps, de tellement de sujets, trop souvent sans importance et qui se trouvent être heureux...
Je ne puis le supporter.
Au départ, je pensais juste être "chiante". J'ai vite compris que c'était de l'anxiété.
Je déteste sociabiliser.
J'ai horreur de me retrouver dans des communautés, dans des groupements, regroupements de personnes, converser, rire, voir des gens être heureux, parler d'eux, etc...

On peut penser que je suis aigrie ou méchante ?
Non. J'aime savoir que les gens vont bien. J'aime aider les gens, dans la mesure du possible. Je suis incapable de refuser mon soutien, mon aide, aux personnes en difficulté. Plus que tout, je ressens, comme tout INFP je pense, le BESOIN d'aider.

Alors pourquoi cette asphyxie en public, en groupes, en communauté ?

Je l'ignore...

Est-ce que j'essaie de combattre cela ?
Oui.

Je fais des efforts. Je tente de m'intégrer et dans ces moments là, je ne suis jamais moi-même...
Je ne me sens mieux qu'après m'être isolée, seule avec mes pensées.

DOIT-on combattre cela ?
Je ne le crois pas.

J'aime à dire que ce n'est pas parce que la majorité pense être normale, que la normalité EST la majorité.
Aimer être seul(e), ce n'est pas un souci. Ce n'est pas mal. C'est notre DROIT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louka
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 62
Lieu : Bruxelles
Inscription : 13/09/2020
Messages : 1

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: phobie sociale - voyages INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeDim 13 Sep 2020, 11:58

Bonjour, je suis nouveau sur ce site... INFP, je me reconnais dans pas mal de contributions au forum..... J'aurais pas mal de choses à dire.

La crise du coronavirus m'a obligé au télétravail depuis 6 mois et ne vais plus au bureau que quelques heures, un jour par semaine. Je pense que mon anxiété sociale a augmenté et je dois littéralement me forcer pour sortir de chez moi....je ne supporte plus le bruit, la présence des autres, les déplacements en métro...

Souvent je me dis que la solitude est la seule chose qui me convienne vraiment, mais je suis aussi à la recherche de contacts vrais et sincères. Depuis quelques années je vis avec un chat et je me dis que la compagnie de mon chat est la seule vraie compagnie que j'ai....je suis très honoré de l'amitié de mon chat.

En groupe, il m'arrive de me fermer complètement...et de chercher avec anxiété dans le groupe la compagnie d'une ou deux personnes avec lesquelles je peux parler....Je préfère nettement la compagnie d'une personne que la compagnie de plusieurs...

Si j’apprécie la solitude, il y a une chose que je ne sais vraiment pas faire seul: voyager. En cas de voyages ou de simples déplacements pour mes loisirs, seul, je me sens vraiment mal : je ne sais pas apprécier les choses que je vois, manger seul est insupportable, etc. Je ne sais si les INFP partagent ce sentiment qui apparaît comme en contradiction avec les traits typiques de l'INFP. Les voyages en groupe ou organisés, bien sûr, il ne faut pas m'en parler: c'est exclu. En conséquence, je ne voyage pas ou plus...

Je vous remercie de vos avis. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 300

INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitimeLun 14 Sep 2020, 12:01

J'ai une amie INFP que je vois peu à peu sombrer dans ce que tu décris (par cause de maladie, elle se retrouve souvent isolée depuis quelques temps car toute interaction la fatigue rapidement, y compris le téléphone).
On discute beaucoup, entre autre du mbti et de nos fonctions respectives. Souvent, Si a du mal à accepter la nouveauté et les changements d'habitudes sont bien souvent déstabilisantes pour elle, malgré le plaisir que peut éprouver Ne à découvrir de nouveaux horizons. Ne et Si sont diamétralement opposés dans leurs univers respectifs (idées/abstrait contre réalité/concret). Mais ils peuvent aussi être complémentaires s'ils avancent en bonne entente : voyager vers de nouveaux horizons, oui, mais à condition d'avoir des repères stables et connus (une personne qu'on connait bien, le chat, etc) de préférence avec une connexion émotionnelle.
Si étant moins bien gérée que Ne qui sera plus intégrée pour un INFP, il va te falloir trouver un équilibre entre les deux. Et c'est ok.

Sinon, bienvenue à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




INFP et anxiété sociale  Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et anxiété sociale INFP et anxiété sociale  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP et anxiété sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-