Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 INFP et intégration sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


INFP et intégration sociale Empty
Message(#) Sujet: INFP et intégration sociale INFP et intégration sociale Icon_minitimeDim 24 Mar 2013, 21:55

Comment faites vous pour vivre de la manière la plus fidèle à vous-même face aux exigences de de votre entourage et de la société en général ? Comment vivez vous les contradictions entre vos valeurs et celles de la société ? Cela vous blesse t'il ?
Revenir en haut Aller en bas
Lylortantyk
Aucun rang assigné
Lylortantyk

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

INFP et intégration sociale Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et intégration sociale INFP et intégration sociale Icon_minitimeDim 24 Mar 2013, 22:48

Coucou,

J'ai eu beaucoup de mal à faire se concilier mes valeurs et "le monde de l'entreprise" (pour le reste de la société, je sais pas, mais pour l'entreprise j'en ai bavé) (j'ai démarré ma vie pro dans la communication d'entreprise, le marketing, ...); j'avais l'impression d'être en mode cynique, voir même de me parjurer parfois.

Je n'ai plus supporté ça, j'ai trouvé d'autres cheminements professionnels pour m'épanouir, sans que cela me mette "en porte-à-faux"...

Mais, il y avait une autre façon de vivre la chose (que je ne réalise qu'aujourd'hui): le fait qu'être idéaliste, n'empêche pas d'être réaliste....

Le but est de rester idéaliste, de faire des choses pour les gens, en accord avec ses valeurs, MAIS d'intégrer le fait que les choses plus terre à terre (genre l'argent) passent avant.... et que c'est une plate-forme qui permet de déployer justement les choses qu'on peut apporter, avec notre bienveillance et notre humanisme sincère pour nos pairs.

On ne peut pas arriver en mode bisounours, sans faire de compromis réalistes à la base la dessus... et en occultant le fait que l'entreprise voit avant tout sa rentabilité (l'humanisme, très bien, mais à condition que ça paye). C'est le deal de base... (enfin je parle des boites privées hein).

Les idéalistes au sein d'une entreprise peuvent poursuivre leur but, mais ils doivent communiquer avec ceux qui sont plus réalistes, sur les retombées réelles (et pragmatiques) que leurs actions peuvent engendrer. Il faut donc aller plus loin que ses valeurs, et c'est sur ça qu'il faut communiquer.

Si tu as bien défendu ton steak, mais que malgré ça, ils te demandent d'agir à l'encontre de tes principes, tu auras au moins fait de ton mieux. Pas de culpabilité à avoir... et si vraiment t'en bave trop: reconversion.

Mais, c'est PARTOUT pareil! Même dans un job avec beaucoup de relations humaines "humanistes", et sans enjeux financiers, tu sera confronté à des personnes pour qui ces valeurs seront totalement abstraites et inutiles... voir utopique.... il faut toujours avoir ce cran de recul communicationnel pour légitimer son idéalisme.

Et pour évacuer les blessures, y a pas 36 moyens si tu veux pas que ça pourrisse ta vie personnelle: les assumer, les accepter, les accueillir, pleurer un bon coup, continuer à t'aimer et à te dire que tu es super utile, et ça passera bien plus vite.

M'enfin ça c'est mon fonctionnement hein. J'ai eu beau faire 36 trucs différents dans mes métiers, j'ai réalisé que partout j'en baverai de la différence... du coup j'ai planché la dessus, et cherché à modifier ma vision de celle ci. Et à baisser mon cran d'attente sur les idéaux... je prends en compte les paramètres de base (qui me plaisent pas forcément) et j'essaye de faire avec la marge de manœuvre qu'on m'octroie pour apporter mes valeurs, et me rendre utile, dans ma différence à moi (que j'essaye d'expliquer, avec plus ou moins de succès parfois...)

Exemple: défendre les pratiques bien-traitantes pour certains profils de patients auprès du personnel soignant; si tu expliques que c'est mieux pour le patient, que c'est une question de respect, de dignité, tout ça tout ça (mode idéaliste), ça portera peut-être moins bien pour certaines personnes que de leur dire ce qu'ils vont gagner au changement de comportement: moins de résistance du patient, moins d'agressivité (réactionnelle) = soin beaucoup moins énergivore.

C'est triste hein je sais bien... mais chacun voit midi à sa porte, et on est pas sur le même palier les uns les autres.

Peut-être que t'auras du faire des compromis qui te blessent à la base, mais pense au moment ou tu seras en connexion directe d'avec tes valeurs, dans une action ou tu seras utile, et ou la personne aura bien de la chance d'être avec toi... ça vaut le coup de supporter l'ensemble non?

Sinon concernant les exigences de mon entourage, j'en ai bavé aussi, car faire de la peine juste en étant différente c'est très très difficile pour moi; mais je refuse de me priver de ce droit d'exister comme je suis. Quitte à blesser sans le faire exprès les autres.... parce que là encore, je communique la dessus (le MBTI est notre ami, et puis l'assertivité aussi)

Du moment que j'ai fais de mon mieux, pour expliquer que mes choix/actions n'engagent que moi, et que quand je dis quelque chose à la personne qui lui déplait ce n'est pas elle que je vise, que je juge, que je critique... je ne culpabilise plus (trop). Bon parfois c'est encore dur, mais ça progresse Very Happy

Un ami me dit que même ça (se justifier...) c'est parfois encore de trop, mais bon j'en suis pas là. Et ça me soulage, alors je le fais (même si c'est peut être pas le bon moyen)

Et quand je parle de communication, c'est pas forcément de langage... mais de communication positive, non verbale, bref j'exprime mon amour, ça se voit, du coup la personne est certes blessée, déconcertée, mais comme elle voit que je l'aime bien quand même... y a une possibilité qu'on surmonte le problème de la différence. Voir même, qu'elle en soit curieuse?

Je sais pas si tu comprends mon shmilblink, ça ne réponds pas forcément à la question de base sur la société...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


INFP et intégration sociale Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et intégration sociale INFP et intégration sociale Icon_minitimeDim 24 Mar 2013, 23:32

Au contraire, tu as très bien répondu à la question. Merci Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




INFP et intégration sociale Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et intégration sociale INFP et intégration sociale Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP et intégration sociale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-