Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -27%
-100€ sur la Montre connectée Samsung ...
Voir le deal
269.99 €

Partagez
 

 INTJ, don ou malédiction ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BubbleMaster
Aucun rang assigné


Type : INTJ-T 5w4 sx/sp
Age : 31
Lieu : Interstellar
Inscription : 20/10/2019
Messages : 27

INTJ, don ou malédiction ? Empty
Message(#) Sujet: INTJ, don ou malédiction ? INTJ, don ou malédiction ? Icon_minitimeDim 20 Oct 2019, 21:04

Dans le prolongement de ma présentation, mes récentes interactions sociales m'ont permis de réaliser à quel point je peux être anxieux dans des situations où je dois faire connaissance avec de nombreuses personnes inconnues. Alors ce n'est pas une si grande découverte mais je mettais toujours cela sur le compte des autres qui étaient trop direct, peu respectueux des bonnes manières, etc...(un peu facile je sais). Mais là, je me suis retrouvé entouré de personnes à priori brillantes, intelligentes et j'ai pu comprendre à quel point le problème venait de moi-même. J'aime discuter avec des étrangers et je ne pense pas être quelqu'un ayant un esprit fermé, malgré tout je ne peux pas endurer ce type d’interactions de manière aussi longue et intense comme d'autres en sont capables. D'ailleurs je suis assez admiratifs des personnes extravertis car je ne comprends tout simplement pas comment ils peuvent vouloir en permanence parler, discuter, sortir...

Tout cela pour en venir à des choses plus positives et constructives. Je viens sur ce forum pour mieux me comprendre, partager mon expérience et surtout apprendre des autres et plus précisément des INTJ. Du côté de mon expérience, j'ai longtemps eu un comportement peu recommandable dans mon adolescence/adulescence (joints, alcool fort, etc...). J'explique cela par un manque de confiance en moi dans mon rapport aux autres, facilement influençable à cette période (bien que j'ai su préserver certaines valeurs). Cela m'a fait "perdre du temps" (on apprend toujours de ses erreurs) car j'ai raté mon début de vie étudiante (3 ans...) mais heureusement je me suis battu pour en arriver en ce moment à faire un doctorat et je suis fier de ce parcours chaotique au final.

En effet, si je parle de cette période trouble, c'est que les décisions que j'ai prises, les personnes que j'ai fréquenté durant cet époque étaient liés à l'expression de ma personnalité et de ce que je ressentais à ce moment-là, une envie de tout envoyer balader doublé d'une incroyable anxiété de ne pas avoir d'objectifs existentiels (cocktail explosif mais sans étincelle d'espoir). Après m'être pris d'énormes baffes dans la tronche, je me suis donc ressaisi et j'aimerais vous faire part de ce qui a marché.

Plus j'ai avancé dans mes études, plus les personnes que j'ai rencontré étaient intéressantes et me donnaient envie d’expérimenter à ma façon (voyage, concert, musée, lecture...). Ce n'est que depuis 3 ans où j'ai l'impression que je suis en train d'exploser le plafond de verre, j'ai recommencé à jouer de la musique, à faire du sport, à m'impliquer intensément dans mes études et je sens que je suis sur la bonne voie pour m'épanouir.

La seule chose qui me manque maintenant c'est de trouver mon âme soeur, et cette année j'ai rencontré une magnifique ENFP (hyper sociale, dynamique, positive, jolie, intelligente...) quelque chose se passait entre nous mais comme d'habitude quelqu'un de plus charismatique a pris les devants et elle n'est plus disponible. Maintenant je me retrouve comme un con... je lui ai quand même déclaré ce que je ressentais (quelque chose d'improbable en temps normal mais j'étais frustré) et aussi parce que je pensais avoir encore mes chances malgré tout et simplement pour lui montrer que j'étais bien évidemment réceptif à ces nombreux signaux qu'elle a pu m'envoyer mais... tel est mon destin je ne peux pas me précipiter dans une relation et à chaque fois j'ai l'impression que quelque chose de magique vient de me passer sous le nez car j'ai été trop rationnel pour prendre le risque d'être heureux. Bien sûr, il y aura d'autres opportunités mais j'ai l'impression que ma personnalité ne me permet pas actuellement de provoquer autant d'occasion que nécessaire pour remédier à ce célibat.

Pour conclure ce premier post, vous les INTJ quels sont vos expériences, activités qui vous permettent de vous réaliser, épanouir ? Cherchez vous de manière régulière à sortir de votre zone de confort ? Avez-vous des conseils, remarques à me donner ? La patience est-elle la meilleure des vertus selon vous ? ce que je veux dire par là c'est que je commence à peine à me sentir confiant dans mes décisions et à accepter ma personnalité, l'alignement des planètes est-il en cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanMbti
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 92
Lieu : Nulle part
Inscription : 24/04/2019
Messages : 91

INTJ, don ou malédiction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: INTJ, don ou malédiction ? INTJ, don ou malédiction ? Icon_minitimeMer 23 Oct 2019, 16:09

Tu es INTJ 5 ?

Ps : de quoi je me mêle jeune homme ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BubbleMaster
Aucun rang assigné


Type : INTJ-T 5w4 sx/sp
Age : 31
Lieu : Interstellar
Inscription : 20/10/2019
Messages : 27

INTJ, don ou malédiction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: INTJ, don ou malédiction ? INTJ, don ou malédiction ? Icon_minitimeMer 23 Oct 2019, 20:54

Aucune idée pour les chiffres, je suis INTJ Turbulent et c'est pas la nuance la plus fun étant donné que j'ai pas l'assurance d'un Assertif. Maintenant c'est marrant parce que j'arrive à mieux catégoriser mes récentes connaissances et je suis certain d'avoir identifier un INTJ A, qui semble beaucoup trop en décalage avec les autres même s'il arrive à imposer son style puisqu'il en a rien à faire de comment les autres peuvent le percevoir.

Comment ça de quoi je me mêle ? silly Quel meilleur conseiller qu'un obsessionnel compulsif de la perfection tel que l'INTJ ??? Je ne cherche pas à copier les autres, simplement mieux comprendre quelles sont les failles et faiblesses de cette personnalité.

Quand j'ai compris qu'un INTJ est plutôt quelqu'un d'attentif à son hygiène de vie, maintenant je n'ai plus le moindre scrupule à éviter les soirées à rallonge où je n'ai plus rien à offrir à mon entourage, ce qui se produit généralement aux alentours de minuit (je n'ai rien avoir avec Cendrillon).
Niveau sport, avant je faisais une sortie une fois par semaine maintenant c'est plutôt tous les soirs et je pense que c'est trop, mais qu'est ce que ça fait du bien d'évacuer son stress de cette manière plutôt que d'aller boire une pinte et fumer des clopes jusqu'à ne plus réussir à se réveiller le matin. Niveau alimentation pareil, j'essaie de manger sainement, moins de viande plus de légumes et de fruits pour les vitamines. Je ne cherche pas à devenir un pur maniaque hygiéniste, je bois encore de l'alcool et ça m'arrive de rentrer tard d'une soirée, mais je sais désormais que ça ne sert à rien de systématiquement vouloir tirer sur la corde et chercher à faire comme les autres, je n'ai pas le mental pour ce genre de routine.

Nous vivons dans un monde d'extraverti, façonner par des introvertis et ça c'est quelque chose de limpide pour moi désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeanMbti
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 92
Lieu : Nulle part
Inscription : 24/04/2019
Messages : 91

INTJ, don ou malédiction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: INTJ, don ou malédiction ? INTJ, don ou malédiction ? Icon_minitimeJeu 24 Oct 2019, 17:05

@BubbleMaster a écrit:
Aucune idée pour les chiffres, je suis INTJ Turbulent et c'est pas la nuance la plus fun étant donné que j'ai pas l'assurance d'un Assertif. Maintenant c'est marrant parce que j'arrive à mieux catégoriser mes récentes connaissances et je suis certain d'avoir identifier un INTJ A, qui semble beaucoup trop en décalage avec les autres même s'il arrive à imposer son style puisqu'il en a rien à faire de comment les autres peuvent le percevoir.

Comment ça de quoi je me mêle ?  silly  Quel meilleur conseiller qu'un obsessionnel compulsif de la perfection tel que l'INTJ ??? Je ne cherche pas à copier les autres, simplement mieux comprendre quelles sont les failles et faiblesses de cette personnalité.

Quand j'ai compris qu'un INTJ est plutôt quelqu'un d'attentif à son hygiène de vie, maintenant je n'ai plus le moindre scrupule à éviter les soirées à rallonge où je n'ai plus rien à offrir à mon entourage, ce qui se produit généralement aux alentours de minuit (je n'ai rien avoir avec Cendrillon).
Niveau sport, avant je faisais une sortie une fois par semaine maintenant c'est plutôt tous les soirs et je pense que c'est trop, mais qu'est ce que ça fait du bien d'évacuer son stress de cette manière plutôt que d'aller boire une pinte et fumer des clopes jusqu'à ne plus réussir à se réveiller le matin. Niveau alimentation pareil, j'essaie de manger sainement, moins de viande plus de légumes et de fruits pour les vitamines. Je ne cherche pas à devenir un pur maniaque hygiéniste, je bois encore de l'alcool et ça m'arrive de rentrer tard d'une soirée, mais je sais désormais que ça ne sert à rien de systématiquement vouloir tirer sur la corde et chercher à faire comme les autres, je n'ai pas le mental pour ce genre de routine.

Nous vivons dans un monde d'extraverti, façonner par des introvertis et ça c'est quelque chose de limpide pour moi désormais.

Les seuls conseil que j'ai à donner : Sortez dehors, utilisez à fond vos fonctions moins utilisées (Ti/Ne/Fe/Si) et faites du sport et rencontrez des filles. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BubbleMaster
Aucun rang assigné


Type : INTJ-T 5w4 sx/sp
Age : 31
Lieu : Interstellar
Inscription : 20/10/2019
Messages : 27

INTJ, don ou malédiction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: INTJ, don ou malédiction ? INTJ, don ou malédiction ? Icon_minitimeJeu 24 Oct 2019, 21:07

Ok merci pour ces conseils. Après avoir regarder la description de ces fonctions ma principale lacune se situe au niveau du Fe et un peu au niveau du Si... Les autres fonctions secondaires m'apparaissent nettement plus équilibrées.
@JeanMbti a écrit:
Sortez dehors et rencontrez des filles
forcément ça semble évident... Encore une fois j'ai cherché à être quelqu'un d'autre dans le passé et ça ne m'a jamais réussi, maintenant que je suis plus naturel dans mon rapport aux autres les occasions se multiplient mais je ne souhaite pas retomber dans un rythme où l'alcool est le seul prétexte pour me retrouver en "bonne compagnie".
Je préfère largement quelques sorties où je vais créer de vrais souvenirs plutôt que d'être affaler autour d'une bière à écouter des commérages et autres small talk que j'oublierais dès le lendemain et où je n'aurais quasiment aucunes remarques, interventions à formuler. Alalala faut croire que l'on ne me changera pas de sitôt !

@JeanMBTI a écrit:
Tu es INTJ 5 ?
Après quelques recherches, oui je suis complètement un 5, plus précisément un 5w4, et plus précisément encore un 5w4 sx/sp... Smile
Je suis content car cela s'affine. Donc je vous remercie pour avoir plutôt complètement bien identifier ma personnalité.

Donc je vais continuer d'alimenter ce sujet quand bien même je n'ai pas d'interactions Rolling Eyes car personnellement cela me permet d'avancer silly et puis j'ai beaucoup appris en quelques jours sur moi-même.
Hier soir, restaurant avec des amis, dans le groupe il y a une fille qui ne m'attire pas mais j'ai l'impression qu'elle ne serait pas contre une aventure avec moi (dit comme cela, ça fait très arrogant mais bon...) Les sujets s'enchaînent, la dynamique est bonne, on mange bien, on consomme un peu d'alcool, bref c'est très cool.
Au cours du repas est venu le fameux sujet des situations, relations de chacun et j'indique que je suis définitivement célibataire. Il y a peu cela n'était pas encore clair car une fille est venue me rendre visite la semaine dernière alors que j'avais essayé de la rencontrer quand j'étais en France, et j'apprends finalement le jour même qu'elle est en couple. Sans déconner je comprends pas ce genre de comportement, autant je suis très content pour elle autant j'aurais préféré l'apprendre depuis le début quand j'ai repris contact il y a environ 2 mois !
Revenons à la fille du restau, en apprenant ça elle a commencé à déballer sa précédente relation de manière extrêmement détaillée (sexe, tromperies, etc...) et on voyait à quel point cette histoire lui tenait à cœur malgré les nombreuses désillusions qu'elle a pu vivre.
On sort du restau, c'est parti pour aller boire un verre, personnellement j'étais pas trop chaud car ma journée était chargée. Les circonstances ont fait que j'ai suivi le groupe mais sans consommer d'alcool, et là rebelotte, quand je rejoins le cercle de conversation où cette fille est présente, elle finit par recommencer à parler de ses histoires d'amours et de sexe mais sans jamais que cela me soit directement adresser (enfin oui mais nan j'imagine Razz ).
Pour finir, et certains d'entre vous, voir tout le monde, seront déçus en lisant cela : il ne s'est rien passé. Cette fille ne m'intéresse pas et je ne suis pas un queutard et je n'ai pas honte de le dire. La finalité de cette histoire réside dans le fait que j'ai enfin compris, et il était temps oui je sais, quand une femme parle de sa vie sentimentale, de ses histoires sexuelles, c'est donc pour attirer le chaland. Plus le groupe d'individus met en confiance la gente féminine, plus elles sont ouvertes à exposer ce genre d'histoire si une ou plusieurs personnes les attirent. La suite semble assez mécanique pour mon type de personnalité, trouver le moyen de prendre le numéro de LA belle, commencer la conversation interpersonnelle et déballer ses émotions, car oui, un INTJ ne dévoile pas son jeu en publique et certainement pas ses émotions. Alors forcément c'est plus facile à dire qu'à faire et on verra bien comment se déroulera mon prochain coup de foudre mais je me sens beaucoup plus solide mentalement désormais, je ne crois pas devoir chercher à m'exposer tant que cela, simplement être à l'écoute et saisir le bon timing pour ne plus me faire dérober le pot de confiture sous mon nez Very Happy

(Désormais je vais dater mes différentes éditions afin de garder une chronologie) 30102019 :
Alors tout récemment j'ai fait une autre découverte vraiment importante selon moi. Je vais contextualiser un peu, je suis actuellement en Italie et je suis le seul français du groupe de personnes que je côtoie. Comme tout bon INTJ, je ne suis pas celui qui se présente à toutes les sorties/soirées/opportunités et je sélectionne celles qui me conviennent le plus. Deux personnes que je n'apprécie pas du tout (et je suis le seul) se sont intégrées au groupe et sont désormais les principaux vecteurs des soirées. La conséquence étant que je suis bien embêté car soit je m'isole, soit je vais devoir m'efforcer à participer à des soirées en leurs présence. Maintenant, la découverte se situe dans le fait que j'ai compris pourquoi je n'aimais pas ces personnes : sourire par devant mais ensuite les oreilles siffles (confirmation de cette intuition hier), ils font semblant de faire attention à toi en te demandant comment tu te sens mais bizarrement ils font tout pour t'isoler d'une conversation à la première occasion, ils cherchent toujours à se mettre en avant tout en se présentant comme généreux, beaucoup de promesses qui n'engagent que ceux qui les tiennent, toujours des questions indiscrètes, des sujets bien triviaux qui mettent mal à l'aise, des blagues bien graveleuses qui font rires mais c'est jamais de l'autodérision ... Ils me font clairement penser au Joker, ce sont des clowns tristes mais leur présence est apprécié par l'ensemble des gens car la discussion apparaît plus vivante et plus animée bien que lorsqu'on prête légèrement attention c'est évident qu'il y a énormément de façade qui trahit quelque chose de plus profond.
Quand je suis contraint de côtoyer des gens je fais toujours attention, peut être trop, de ne pas cliver et c'est une des raisons majeurs à mon sens de la personnalité avare de l'INTJ, quand on est mal à l'aise et que l'on ne sait pas à qui l'on peut bien avoir affaire, on se tait on observe on écoute et je ne considère pas cela comme de la lâcheté mais plutôt comme du bon sens, je vous renvoi à la parabole du porc-épic  silly . Autant je peux me lâcher avec mes amis et dire des conneries et plein de trucs salaces, en entendre jusqu'à l’écœurement tout simplement car je ne suis pas contraint de les voir et le fait d'avoir cette liberté est quelque chose de très important pour moi.
Du coup, quelle est donc cette découverte  Shocked  !?? Cette découverte c'est que l'un de mes nombreux défauts, certainement un de mes plus gros points faibles, c'est mon incapacité à bavarder, à dire des choses inintéressantes qui permettent d'alimenter, créer une discussion avec un inconnu ou dans un groupe pour aller vers une conversation un peu plus consistante, il s'agit donc du small talk. Alors j'avais déjà lu quelque chose là-dessus plutôt négatif et je vous renvoie à cette vidéo pour vous montrer pourquoi cela ne m'avait jamais semblé grave de ne pas développer ce skill. Maintenant j'ai fini par comprendre que cela reste toujours une arme qu'il faut savoir utiliser à bon escient mais sans en abuser. Après avoir lu quelques "conseils" sur le sujet, ce genre de tutoriels me semble vraiment un truc de bouffon au passage (d'ailleurs j'ai vu un lien d'un site de séduction mais je n'ai pas cliqué par principe Rolling Eyes ). Néanmoins, j'ai toujours eu conscience de mon côté robocop à balancer des phrases rigides sans formes sans couleurs sans saveurs ce qui a certainement joué en ma défaveur au cours de mon existence et aujourd'hui en essayant d'être un peu plus généreux, rajouter de petites touches à mes questions, être un peu plus expressif dans mes réactions, cela m'a permis d'être bien plus communicatif avec les autres et c'était plutôt radical la manière dont les gens étaient nettement plus dans l'échange avec moi. Donc nouvel outil, implique des tatônnements et des erreurs que je vais devoir accepter, et peut être que cela m'aidera à mieux accepter, tolérer les gens qui ne basent leurs interactions sociales que là-dessus  Very Happy . Par ailleurs, je n'aime pas faire des généralités sur les gens mais je vous renvoie vers cette article pour vous montrer pourquoi je précise que je suis en Italie (les gens parlent énormément !) et je dirais que le small talk est un art qu'ils maîtrisent quasiment tous à la perfection.

05112019
J'aimerais rajouter une petite partie concernant la communication, plus précisemment la communication verbale et non verbale.
En tant que INTJ, je suis une personne à l'écoute plutôt qu'un grand communiquant. Cela me semble être un atout et un inconvénient, je m'explique : à trop vouloir rationnaliser ses échanges, je me rends compte que je suis quelqu'un qui fait vraiment attention à ce que les gens disent, donc à la communication verbale, et beaucoup moins à la communication non-verbale. Par conséquent, j'ai du mal à accepter les gens grossiers et vulgaires, et à force de trop vouloir rationnaliser je finis par rendre les conversations ternes si je ne fais pas attention. Par ailleurs, cela limite fortement les conversations de groupe et j'ai du mal à répondre de manière équivalente à des communications non-verbales, c'est très difficile de rire à une blague pas drôle et je me rends compte à quel point je peux rendre mal à l'aise certaines personnes, ou casser l'ambiance d'une discussion.
Pour le côté positif (selon moi), j'arrive à décrypter rapidement le vrai du faux, quelqu'un qui cherche constamment à faire des discussions légères, sur un ton assuré, un rire portant et forcé, quand on écoute la communication verbale de ce type de personne à mesure qu'ils deviennent plus sincère, on finit par voir ce qui se cache derrière la façade et bien sûr ça peut être très positif, tout comme l'inverse.
Le côté mi-figue mi-raisin : à trop écouter les autres on finit par devenir quelqu'un qui cherche à lire et à sonder un peu trop ce que les gens disent, leurs gestuelles et à bien y réfléchir il n'y a rien de pire que le fait d'être scanner par une personne. Je peux également sur-interpréter certaines actions, bien que je pense être juste dans mes interprétations à peu près 70-80% du temps. Le côté positif évidemment c'est que je suis toujours partant pour des conversations approfondies sur à peu près n'importe quoi, quand bien même ce n'est pas un sujet que je maîtrise.

Pour la partie où je suis le communiquant, là je crois qu'il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que je suis lisible à 200m. Quand je m'exprime et que je ne suis pas à l'aise ça se voit, quand je suis content et de bonne humeur ça se voit. Je préfère les sujets sérieux, de fonds où je vais apprendre de nouvelles choses, où lorsque cela concerne l'organisation d'une sortie, par exemple quand je vais au ski j'aime bien regarder la carte des pistes et je peux en discuter toute la journée c'est le genre de sujet inépuisable à mes yeux. Donc j'essaie de faire des efforts pour développer ce côté là de ma personnalité, parler peu et pour ne rien dire est quelque chose d'ardu pour moi mais je finis par comprendre que ce qui est très important dans certains moments ce n'est pas la communication verbale, c'est le non-verbale qui se transmet aux autres. Le matin, plutôt quand simple bonjour, j'essaie maintenant de trouver quelque chose à dire et en plus quand je me sens bien entouré j'ai pas besoin de beaucoup forcé pour être sourieur et communiquer ma bonne humeur, pour le soir, je me rends compte que je répéte systématiquement la même chose (en gros je vais aller faire mon tour de vélo), il n'empêche que c'est toujours mieux qu'un simple aurevoir bonne soirée à demain.

06112019

Autre chose concernant la communication non-verbale :
En tant qu'INTJ je ne suis pas quelqu'un qui va naturellement vers les autres, et donc je n'apprécie pas du tout les gens trop tactiles. Je peux serrer une main, faire la bise, une tape sur l'épaule mais dès que quelqu'un va au-delà ça devient rapidement très familier pour moi et donc quand ce n'est pas un proche c'est souvent inapproprié. Donc voici une faiblesse de l'INTJ, une personne séductrice qui sait habilement créer des contacts avec les autres va plus facilement être celui qui va toucher, et comme c'est quelque chose de peu commun on se laisse plus facilement berner dans un premier temps par ce type de personne. Maintenant ceux qui en abusent perdent vite le bénéfice du doute et j'ai compris qu'il ne fallait jamais hésiter à rendre la pareille dans certaines circonstances, simplement pour garder le contrôle de la situation et faire passer le message suivant : get the fuck out.

Finalement après réflexion, le fait de vouloir toujours tout contrôler nous rend inconsciemment vulnérable face à des personnes qui ont l'art de tourner les situations à leurs avantages en nous alliant à leurs causes. Peut être qu'en acceptant plus facilement de se faire manipuler par d'autres personnes moins douées dans ce type de stratagème il devient plus facile de se protéger contre des individus malveillants qui n'ont d'intérêt que pour eux-mêmes. Peut être que le contrat social, c'est accepté plus facilement de lâcher prise et de se laisser porter par les autres, par l'ambiance, l'atmosphère du moment présent. Je reste malgré tout sceptique et il va me falloir du temps avant de pouvoir expérimenter ce genre de situation où je me sentirais suffisamment bien entouré pour voir ce que cela donne.

13112019

C'est marrant quand même les relations humaines, c'est compliqué à analyser mais les gens sont plutôt prévisibles finalement. C'est difficile de comprendre la dynamique d'un groupe et il faut un certain temps pour trouver sa place, son rôle. Il faut apprendre à laisser gagner les autres certaines batailles mais sans jamais abdiquer. Connaître quels sont ses atouts et ses faiblesses demandent de l'expérience, et comme dans la fable du roseau et du chêne il faut donc savoir faire preuve de souplesse en toute circonstance. Les rôles ne sont jamais figés et il faut constamment réévaluer la situation, donc parfois accepter de ne pas toujours gagner permet de garder un certain intérêt aux yeux des autres. Par contre je ne sais pas pourquoi il faut toujours qu'il y ait quelqu'un avec qui le courant ne passe pas pour que je m'affirme (bien sûr c'est toujours pour une bonne raison, ça n'a jamais été un objectif non plus). Mais je dirais que c'est un peu ma manière de faire comprendre à l'ensemble du groupe que ma personnalité est peut être difficile à cerner mais je peux montrer ce que ça représente quand je ne suis vraiment pas sur la même longueur d'onde avec une autre personne.

20112019

Me revoilà ! Après une bonne semaine il était temps que je raconte ma vie à moi-même Very Happy
Au début de l'année je me suis intégré dans un groupe plutôt intéressant à première vue, mais avec le temps je me sens moins en moins à ma place notamment parce que deux personnes se sont intégrés et imposent le tempo. Ils ont du charisme (deux collocs qui ont d'étonnantes similitudes : un combo de narcissiques + habiles dans le small talk + manipulateurs vraiment redoutables), donc les filles suivent, tout le monde suit, sauf moi haha !
Avec eux j'ai la sensation de vivre un rythme "normal" : soirée par ci par là, discussion intéressante / inintéressante, rencontre de nouvelles personnes et puis... Je ne saurais comment l'expliquer, je me suis décidé à garder une hygiène de vie quasi irréprochable depuis la rentrée et je vais m'y tenir, le fait étant que c'est plus ou moins bien accepté par l'ensemble et comme j'accepte pas de me soumettre face à ces deux types, petit à petit je m'éloigne du groupe pour me diriger vers d'autres profils nettement moins sociaux.
Peu importe, ils me donnent l'opportunité de parler de ma passion avec profondeur et qu'est-ce que ça fait du bien au moral, c'est dingue ! J'ai l'impression d'exister et je suis certain qu'il n'y a rien de superficiel derrière ces échanges, c'est le plus réconfortant dans cette histoire.
Si j'ai l'impression de m'éloigner du groupe, c'est aussi parce que j'ai pas envie de les voir plus de 5 jours par semaine, 6 pouvant être envisageable selon les circonstances mais 7 ce serait un cauchemar et je me demande encore si je suis marginal ou si c'est eux qui vont trop loin. Alors je retombe un peu dans mes travers de loup solitaire mais le fait de gagner ma vie désormais va me permettre de profiter, de faire des choses dans le week-end qu'il m'était impossible de réaliser avant par contrainte financière. Alors je suis loin de gagner beaucoup mais cela va tout de même me permettre de m'enrichir intellectuellement, spirituellement, sortir pour me changer les idées et je ne vais pas chercher à m'intégrer davantage pour ne plus me reconnaître.
Au final, je sais même pas dire si les deux rockstars du groupe finissent par obtenir ceux qu'ils attendent de moi dans cette situation, c'est un peu tôt pour le dire, je suis le seul étranger du groupe, la touche exotique, mais en même temps j'arrive pas à les encadrer donc ils me portent pas dans leur coeur, c'est évident, et je fais tout pour cela  Rolling Eyes
En attendant depuis qu'ils sont là c'est simple, ils monopolisent la parole, coupent la parole, sont drôles souvent parce qu'ils se moquent, ils occupent bien l'espace donc clairement avec ma personnalité je suis inexistant et quand je l'ouvre c'est comme si c'était une fausse note qu'il fallait vite couvrir pour passer à autre chose (enfin c'est mon ressenti, évidemment c'est un peu exagéré). Alors j'ai jamais prétendu avoir de talent dans ces conversations mondaines mais il y a un niveau où ça devient de l'intolérance à mes yeux. Je suis à l'écoute, curieux et je pense être ouvert d'esprit mais j'ai vraiment affaire à deux épouvantails.

Le bénéfice de ce passage est donc la chose suivante : ce n'est pas une si grande découverte mais maintenant cela me permet de me définir plus finement, j'ai un trouble de la personnalité narcissique. Alors dis comme ça, ça fait peur ! MAIS : "La plupart des psychiatres et des psychologues considèrent le trouble de la personnalité narcissique comme un état relativement stable lorsque c'est le principal symptôme." Allons un peu plus loin dans la citation de l'article de wikipédia : "la personnalité narcissique et sentiment de honte se divisent en deux catégories : le type « inconscient », qui est grandiose, arrogant et insensible, et le type « hypervigilant », facilement blessé, hypersensible et honteux. Il suggère que le type « inconscient » présente un moi grand, puissant, grandiose qu'il veut admiré, envié, apprécié, un soi qui est l'antithèse du moi interne affaibli caractéristique de l'état de honte. C'est ainsi que le moi interne se défend contre la dévalorisation, tandis que le type « hypervigilant » neutralise la dévalorisation en voyant les autres injustes. Le type « hypervigilant » ne se défend pas contre la dévalorisation ; il en est obsédé." Donc je ne suis pas un profil "inconscient" mais plutôt un "hypervigilant". Heureusement je ne pense pas être gravement touché par ce trouble sinon j'aurais eu du mal à accomplir un grand nombre de chose dans ma vie, néanmoins je me reconnais bien dans cette définition, par opposition au profil inconscient.

Et du coup !? du coup les deux autres collocs que je n'aime pas sont clairement des profils inconscients. C'est à nouveau un effet miroir qui me permet de trouver qui je suis et je remarque d'ailleurs que j'ai tendance à réfléchir toujours dans un schéma d'opposition, de dualité : INTJ/ENFP, inconscient/hypervigilant, ... il doit y a voir quelque chose à creuser dans cette direction.

La conclusion d'aujourd'hui, avoir un trouble de la personnalité narcissique ne me définit pas comme un pervers narcissique (OUUUUF Gêné ) MAIS la question que je me pose, le profil inconscient se rapproche t-il le plus de la perversion narcissique ?

21112019

Alors les dernières nouvelles sont pas folichonnes mais en même temps la situation me convient, c'est complètement inextricable. Donc je commence un peu à me faire marginaliser par le groupe auquel j'appartiens, heureusement rien de bien méchant mais c'est évident que les beaux jours sont derrières. Le seul problème étant de ne pas me retrouver isolé contre mon gré, je ne cherche clairement pas à les éviter mais je ne voudrais pas me retrouver à devoir avaler des couleuvres non plus. Et je me doute bien que ça va en amuser certain de me faire constater que ma présence n'est plus spécialement souhaitée.
Maintenant je me connais j'ai la tête dur comme on dit et je saurais m'en aller par la petite porte s'il le faut plutôt que me rabaisser.
Si la situation me convient en partie c'est qu'encore une fois je peux difficilement imaginer le contexte voulant que je doive voir les mêmes personnes 7 jours par semaine. Dit comme ça c'est cliché car bien sûr les gens ne stagnent pas toujours au même endroit, certains vont voir leurs proches mais peu importe moi j'ai besoin de ma bouffée d'oxygène le week-end ce qui signifie ne pas me sentir obliger de voir ce groupe de gens. Du coup ce qui est satisfaisant c'est que je me déleste de cette contrainte du week-end où il faudrait que je me force à faire des choses que je n'ai pas envie.
Donc l'équilibre va être difficile à trouver car je me doute bien que mon côté bosseur, sérieux, passe mal auprès de quasiment tout le monde, les gens sont clairement lassés actuellement et même si j'essaie de faire des efforts le naturel revient vite.

On verra bien comment les choses évoluent et d'après mon ressenti je vais arriver à faire accepter en partie ma personnalité au risque d'y laisser quelques plumes, mais je pense que mes relations avec les personnes que j'apprécie seront assainies avec le temps. J'imagine que certains sont déçus pour l'instant car je ne réponds pas à leurs attentes et en plus de ça je fais évidemment preuve d'un manque d'ouverture d'esprit en ne voulant pas m'associer aux deux épouvantails. En gros je suis dans la phase où je passe pour Monsieur Connard mais ça ne me dérange pas tant que ça dans la mesure où je suis costaud dans ma tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




INTJ, don ou malédiction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: INTJ, don ou malédiction ? INTJ, don ou malédiction ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INTJ, don ou malédiction ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTJ - Le Cerveau-