Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Forfait Cdiscount Mobile 200 Go sans engagement ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 

 Cette malédiction d'être né INFP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeLun 29 Juin 2020, 10:35

Bonjour,

Je souhaiterais échanger quelques ressentis, en tant qu'INFP et ce qu'être INFP au quotidien en ce qui me concerne, car on est quand même très loin du portrait rose que dressent de nombreux sites sur ce type... Non, les INFP ne sont pas des guérisseurs, bisounours, optimistes et qui voient le bien en tout un chacun.

Plus j'avance dans le temps et plus le temps m'est difficilement supportable. Par le temps, j'entends aussi la vie, vie et temps étant intimement liés... Depuis enfant, je me sens "particulier" et différent dans le sens où je ne me sens jamais nul part à ma place. J'oscille entre l'impression de vivre dans un monde vide à l'extérieur et trop rempli à l'intérieur et celui de vivre dans un monde trop rempli à l'extérieur et vide à l'intérieur. Un monde que je ne suis pas, où je n'arrive pas à m'y insérer et trouver ma place, peu importe les circonstances.

Des rêves et des projets, j'en ai, beaucoup trop d'ailleurs. Ils me traversent l'esprit comme une étoile filante qui me font briller les yeux et l'esprit... Mais la vie fait que je n'arrive jamais à les concrétiser... Une étoile filante, c'est trop rapide... Manque de courage et de détermination ? Peut-être... Dans tous les cas, plus j'avance dans la vie et plus ces rêves et projets avancent en même temps que moi sans que je ne puisse les rattraper, ou tout simplement les attraper.

Mes relations sociales sont synonyme du néant. Les gens me déçoivent tout le temps. Hypersensible, je me sens bien et moi-même uniquement dans la solitude où je suis libre d'être ce que je suis, de penser comme j'ai envie de penser et de faire ce que je souhaite faire. Pas de jugement, pas de contradiction, pas d'influence et autres pensées parasites. Et pourtant cette solitude m'a toujours pesé, mais c'est le moins pire du pire qu'être entouré de gens dont les valeurs que sont le respect et la tolérance n'existent plus ou peu dans notre société, société de consommation, société où les différences sont une tare et société où vie réussie doit suivre un schéma déjà tracé dont on ne peut s'égarer.

Souvent, j'aimerais que mes rêves durent plus longtemps que la réalité... Mais cela est impossible. Il faut se réveiller, manger, se laver, faire les courses, les papiers, aller au travail et on recommence...

Je ne sais pas si d'autres INFP partage ma vision des choses, mais si c'est le cas, je serais bien curieux de savoir comment vous le vivez au mieux...

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 304

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeLun 29 Juin 2020, 14:12

J'ai une amie INFP qui vit les choses comme toi. Mais à force de persévérance, on trouve du monde à qui parler Wink
Ceci dit, ce n'est pas exclusif aux INFP de se sentir à part, beaucoup d'introvertis l'auront aussi. C'est mon cas et il m'a fallu du temps pour me sentir à ma place.
Le meilleur conseil que je puisse te donner c'est de trouver des personnes qui te ressemblent suffisamment pour t'accueillir tel que tu es.
Pour tes rêves, est-ce qu'il y en a certains qui restent ou qui reviennent ? Peut-être que tu peux te concentrer sur ceux-là ? En saisir un seul te mènera plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeLun 29 Juin 2020, 22:49

Je me retrouve beaucoup dans ton post. Si tu as envie d'échanger en mp, n'hésites pas !

Et effectivement, comme nous avons une morale élevée, les gens nous déçoivent souvent... Je ne sais pas comment ça se passait avant, mais au moins la religion incité les gens à bien se comporter et à "élever son âme", de nos jours, c'est limite l'inverse. La vulgarité, la bêtise, la méchanceté sont mis en avant.
Il faut dire aussi qu'on est en démocratie, et que c'est la masse qui règne. On devient de plus en plus bêtes et méchants, je n'ose voir ce qu'on laissera aux générations futures.
Lorsqu'on voit qu'une Kim Kardashian ou une Paris Hilton sont des modèles chez les jeunes, ou que les Anges de la télé-réalité est une émission à la mode, il ne faut pas s'étonner de cette société sans valeurs et bêtes.
On'a un environnement merdique, qui ne nous élève pas mais qui nous nivelle par le bas.
Il faudrait revoir les modèles/valeurs que la société transmet. (D'autant que maintenant que les deux parents travaillent et qu'ils ont de moins en moins d'autorité, les enfants sont davantage élevés par cette société)

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0wlferein
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : Paris
Inscription : 01/05/2020
Messages : 59

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 02:03

Salut mec,

Je te comprends parfaitement, tu n'es pas seul à ressentir ça, de mon côté je ressens également cette distance avec les autres, et pourtant j'essaye vraiment de briser ce mur qui nous sépare. Moi aussi je me sens bien dans cette solitude en tout cas, ou peut être mieux que quand je suis avec des gens qui me font me sentir seul.

Seulement, cette solitude nous détruit à petit feu, et à force de nous regarder le nombril hé bien on finit par ne plus regarder les autres, et au final ils nous traitent comme nous les traitons et parfois comme nous nous traitons nous même.

Dès lors, y'a pas de solutions miracles, faut se sortir les doigts du cul et se faire violence, que ce soit pour les projets, l'amitié, où les amours. Faut se fixer des objectifs et surtout soigner notre moral, parce qu'il n'y aura personne qui viendra nous aider, c'est comme ça.

Après, si je peux me permettre un conseil, faut que tu arrêtes de regarder la société et de la juger, ce sont ces mêmes personnes qui font d'elle un enfer qui te montrent toutes ces mauvaise choses et qui te font penser qu'il n'existe que ça.
Regarde les gens dans leur individualité, en les détachant de leur appartenance à la société et en te détachant du prisme de tes valeurs, accepte leurs défauts. Tu verras qu'en vrai, il y a tellement plus de gens cool que tu ne le crois, même si tu n'arrives pas à te lier ou même à communiquer avec chacun d'eux. Je ne te garantis pas que ça te fera sentir moins seul ou moins spécial, mais ça te fera regarder le monde de manière plus positive.


Tu vies en région parisienne dis moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 16:45

Citation :
Pour tes rêves, est-ce qu'il y en a certains qui restent ou qui reviennent ? Peut-être que tu peux te concentrer sur ceux-là ?

Il y en a des plus forts que d'autres et qui durent, ce sont eux qui me font le plus souffrir car je n'arrive pas à m'en détacher tourner la page, parce que trop utopique.

Citation :
Je ne sais pas comment ça se passait avant, mais au moins la religion incité les gens à bien se comporter et à "élever son âme", de nos jours, c'est limite l'inverse. La vulgarité, la bêtise, la méchanceté sont mis en avant.

Je n'irais pas jusqu'à dire que la religion incitait les gens à bien se comporter et élever son âme... Entre vivre un temps ou les religions gouvernaient ce monde ou vivre aujourd'hui, je crois que je préfère encore vivre aujourd'hui. Ce n'est peut-être pas très INFP ce que je vais dire, mais pour moi les religions, c'est comme l'idéologie communiste, elle veut bien faire en créant un harmonie et une cohésion sociale, mais elle empêche l'être d'être lui-même et de s'épanouir en tant qu'individu... D'ailleurs, la religion, c'est plus INFJ qu'INFP, non ?

Citation :
Regarde les gens dans leur individualité, en les détachant de leur appartenance à la société et en te détachant du prisme de tes valeurs, accepte leurs défauts.

Justement, c'est là tout le problème, c'est que je cherche à regarder les gens dans leur individualité, mais ces derniers préfèrent se complaire dans l'universalité et les standards de la société...

Citation :
Faut se fixer des objectifs et surtout soigner notre moral, parce qu'il n'y aura personne qui viendra nous aider, c'est comme ça.

Je l'ai bien remarqué... Après, mes objectifs sont peut-être là encore trop utopiques. Peut-être vise-je trop haut. Peut-être devrais-je plutôt apprendre à être plus dans le moment présent et arrêter d'être perfectionniste et de toujours vouloir le mieux. Au fond, j'aimerais tellement être un "S" plus qu'un "N".


Citation :
Tu vies en région parisienne dis moi ?

Non, encore heureux ! What a Face
La ville, la foule, les transports en commun, tout ça, c'est pas mon délire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
0wlferein
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : Paris
Inscription : 01/05/2020
Messages : 59

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeMar 30 Juin 2020, 19:01

Yo si tu vies en pleine cambrousse aussi, je ne peux rien faire pour toi. silly

Sinon, considère que le choix de se conformer aux standards de la société n'est que l'expression de leur propre individualité, après qu'est-ce que tu entends par la ?

Sinon, concernant la religion, c'est vraiment plus un truc de Si et de Ni.

Des INFP peuvent être religieux, mais ces derniers auront plus tendance à en faire une lecture spirituelle plutôt que de se conformer au dogme. Sauf s'ils ont intégré les valeurs que porte leur église comme étant les leurs.

D'ailleurs, je me demande s'il y avait des INFP parmis les terroristes en France. Ceux qui se sont fait hameçonner par les recruteurs étaient souvent des jeunes perdus en quête de sens, pas bien intégré dans la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeLun 06 Juil 2020, 10:44

Je pense que ce qui me déprime le plus en fait, c'est que je n'arrive pas à être épanoui professionnellement parlant et que le travail ça représente quand même un grosse partie de notre vie et de nos journées ! J'ai fais déjà plusieurs métiers, mais aucun ne correspond à mes attentes... Le seul qui m'aurait vraiment plu, j'ai du abandonner car il n'y avait aucun débouché !

Et à ce sujet, quand je fais des recherches sur le net concernant les meilleurs jobs pour un INFP 4w5, on ne tombe que sur des métiers ultra bouchés comme artiste et écrivain, le genre de truc qui entretien l'illusion que vous vous faîtes et le manque de réalisme dans la vie, ce qui vous déprime encore davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nala
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 35
Lieu : Paris
Emploi : Sophrologue/Thérapeute
Inscription : 07/04/2020
Messages : 8

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeMar 21 Juil 2020, 19:09

Particulier a écrit:
Bonjour,

Je souhaiterais échanger quelques ressentis, en tant qu'INFP et ce qu'être INFP au quotidien en ce qui me concerne, car on est quand même très loin du portrait rose que dressent de nombreux sites sur ce type... Non, les INFP ne sont pas des guérisseurs, bisounours, optimistes et qui voient le bien en tout un chacun.

Plus j'avance dans le temps et plus le temps m'est difficilement supportable. Par le temps, j'entends aussi la vie, vie et temps étant intimement liés... Depuis enfant, je me sens "particulier" et différent dans le sens où je ne me sens jamais nul part à ma place. J'oscille entre l'impression de vivre dans un monde vide à l'extérieur et trop rempli à l'intérieur et celui de vivre dans un monde trop rempli à l'extérieur et vide à l'intérieur. Un monde que je ne suis pas, où je n'arrive pas à m'y insérer et trouver ma place, peu importe les circonstances.

Des rêves et des projets, j'en ai, beaucoup trop d'ailleurs. Ils me traversent l'esprit comme une étoile filante qui me font briller les yeux et l'esprit... Mais la vie fait que je n'arrive jamais à les concrétiser... Une étoile filante, c'est trop rapide... Manque de courage et de détermination ? Peut-être... Dans tous les cas, plus j'avance dans la vie et plus ces rêves et projets avancent en même temps que moi sans que je ne puisse les rattraper, ou tout simplement les attraper.

Mes relations sociales sont synonyme du néant. Les gens me déçoivent tout le temps. Hypersensible, je me sens bien et moi-même uniquement dans la solitude où je suis libre d'être ce que je suis, de penser comme j'ai envie de penser et de faire ce que je souhaite faire. Pas de jugement, pas de contradiction, pas d'influence et autres pensées parasites. Et pourtant cette solitude m'a toujours pesé, mais c'est le moins pire du pire qu'être entouré de gens dont les valeurs que sont le respect et la tolérance n'existent plus ou peu dans notre société, société de consommation, société où les différences sont une tare et société où vie réussie doit suivre un schéma déjà tracé dont on ne peut s'égarer.

Souvent, j'aimerais que mes rêves durent plus longtemps que la réalité... Mais cela est impossible. Il faut se réveiller, manger, se laver, faire les courses, les papiers, aller au travail et on recommence...

Je ne sais pas si d'autres INFP partage ma vision des choses, mais si c'est le cas, je serais bien curieux de savoir comment vous le vivez au mieux...

Merci !



Hello,

je me retrouve beaucoup dans tes mots et dans ce que tu ressens. Les INFP ont un système de valeur très très puissant. Nos valeurs sont nos piliers, nos guides. On a besoin que nos amis proches et les personnes qui comptent pour nous en partage quelques une (pas toutes hein car c'est impossible mais celles qui sont très importantes pour nous^^). Si notre entourage, notre famille et notre boulot ne sont pas alignés avec nos valeurs là c'est la catastrophe !!!! confused Tout s'écroule autour de nous et plus rien n'a de sens.

Pendant des années je me suis sentie très particulière aussi, je ne rentrais dans AUCUN moule (c'est toujours le cas d'ailleurs mais je le vis complètement différemment). J'ai mis du temps à avoir des amis sur qui je pouvais réellement compter. Déjà dans un premier temps parce que je prends mon temps à me dévoiler (c'est peut être aussi ton cas) et j'ai comme toi été très déçu par les autres.

Les personnes que j'aime et qui m'acceptent intégralement comme je suis se comptent sur les doigts d'une main et c'est largement suffisant. Pas besoin de plus. J'ai gardé près de moi les personnes qui étaient vraiment importantes pour moi. Des gens avec qui je suis libre d'être moi même et qui ne me jugent pas. J'ai pris mes distances avec les autres et ça fait un bien fou. Ok il y en a pas beaucoup et c'est long mais tu vas forcément tomber sur au moins une personne pour qui tu vas compter et qui t'acceptera comme tu es. Il y en a quand même et heureusement Smile

Concernant la partie professionnelle j'ai 33 ans et j'ai mis des années à trouver ce que je voulais vraiment faire de ma vie. Il était évident que je souhaitais apporter mon aide aux autres, les aider à se sentir mieux, à s'accepter. Mais je ne savais pas quoi... J'ai pris un certain temps à faire des recherches, à me poser des questions pour savoir ce qui m'animait profondément et j'ai fini par trouver. Etre thérapeute...
Il y a forcément plusieurs choses qui t'animent toi quelque chose que tu fais naturellement dont tu n'as peut être pas conscience.


Je ne sais pas si ce que je vais te dire va t'aider mais j'ai commencé par une grosse introspection en déterminant mes valeurs profondes celles qui étaient importantes pour moi. Etant donné que les valeurs de l'INFP sont essentiels si tu trouves tes valeurs peut être que cela pourra te donner une indication. C'est une piste à explorer. Le côté artistique qui est indispensable à ma vie je l'exploite dans les loisirs, j'écris beaucoup et je prends des cours de chant aussi.

Sache que je comprends ta frustration et ta confusion. Ce n'est qu'un passage ! Si tu souhaites en discuter plus en profondeur n'hésite pas à m'écrire... Sinon je pense que je vais écrire un roman içi et je vais aller dans tous les sens.

Belle soirée

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://introvertiauthentique.fr/
Auruo
El Senor de ces Dames
Auruo

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Pouet Pouet
Inscription : 07/01/2015
Messages : 800

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeVen 24 Juil 2020, 14:54

Cette malédiction d'être né INFP 6d310
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spero Patronum
Aucun rang assigné
Spero Patronum

Type : INFP | 4w5
Age : 26
Lieu : Dans un univers parallèle
Emploi : Éleveur de rêves irréalisables
Inscription : 11/06/2020
Messages : 76

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeVen 24 Juil 2020, 18:58

Merci Nala pour ton message...

Ce qui m'énerve aussi beaucoup et je ne sais pas si c'est également propre à de nombreux INFP, c'est que malgré une apparence froide et méfiante (je me protège comme je peux), je dégage quand même quelque chose de candide et naïf, mais ce n'est qu'une illusion. Dès que je commence à m'ouvrir aux autres, ils pensent que sous prétexte que physiquement je ne paie pas de mine et que j'ai l'air naïf (je dis bien "l'air") ils profitent et apprécient me faire passer pour un gros débile, indirectement. Cela a toujours été le cas...

Le côté hypersensible de l'INFP est aussi une catastrophe au quotidien. Parfois je me dis "bordel, mais les gens sont tellement cons, qu'ils me fichent la paix, je m'en fiche littéralement d'eux", sauf que toutes leurs émotions m'affectent indirectement, comme une éponge... Ce côté hypersensible me rend aussi trop obsessionnel sur certaines choses et mentalement, c'est une torture.

J'ai vraiment l'impression d'être dans un cercle vicieux et plus le temps passe, plus ce cercle devient vicieux... Je me demande jusqu'où et quand je vais vraiment pouvoir tenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Draklight
Aucun rang assigné
Draklight

Type : INTP 6w5
Age : 29
Lieu : Reims
Inscription : 23/08/2020
Messages : 41

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeLun 24 Aoû 2020, 14:24

Bonjour Particulier,

Il me sera difficile en cette période de te remonter le moral, je suis moi-même déprimé par mes doutes existentiels et sociaux récurrents.

Déjà, je vois tout à fait ce que tu veux dire sur le lien aux autres : on ne se sent jamais vraiment à sa place dans un groupe ou dans une relation. Quand je suis avec d'autres personnes pour du loisir (pendant des soirées, le week-end ou les vacances), il m'arrive parfois de me plaire, mais il m'arrive souvent de me sentir mal et profondément déconnecté des autres, quand bien même je suis avec des bons amis et qu'ils sont gentils et souriants. Et cela a l'air très aléatoire, je n'ai aucune idée de ce qui fait la différence : tel samedi je passerai une bonne soirée, et la semaine suivante, dans des conditions quasi similaires avec les mêmes personnes, je me morfondrai et en ressortirai déprimé.

Et c'est chiant parce que la sociabilité devient à la longue fatigante...On finit par partir méfiant d'avance, et cela limite encore + la possibilité d'en profiter.

Mais en même temps je n'aime pas vraiment la solitude. Pourtant, je suis incontestablement solitaire, mais si je n'ai pas de perspectives d'interagir, d'échanger, de faire des activités avec d'autres personnes, toute ma vie peut devenir déprimante et vide. La solitude que j'apprécie, c'est celle qui consiste à faire une activité qui nous fera interagir plus tard avec les autres (par exemple, explorer un sujet pour en parler sur un forum).

Et du coup, je suis bien embêté, je navigue entre sentiments d'étouffer au contact des autres, et sentiments de manquer d'interactions signifiantes, ou de proches intimes.

Cela a fini par me créer, récemment une vraie crise de déprime existentielle. Cela fatigue de ne se jamais sentir à sa place et l'on finit par devenir pessimiste et parfois subitement angoissé.

Je n'ai du coup pas de solutions clef en main à te proposer. A vrai dire, j'ai remarqué que ma propre recherche frénétique de solutions était en partie nuisible. Quand je crois avoir trouvé des solutions, des grilles de lecture, des principes "repères" auxquels me vouer, j'éprouve au début un soulagement, et ensuite je repars vers l'anxiété, avant de retomber vers la déprime. Il me semble que, pour moi, chercher des solutions (réelles ou psychologiques) ne marche pas vraiment, parce qu'en même temps que je trouve ces solutions, elles alimentent un exigeant idéal de dépasser ma condition, elles entretiennent une auto-exigence de devenir plus sain, plus "fonctionnel". Et je finis toujours par échouer à réaliser cet idéal.

Du coup, je suis convaincu que cela ne fonctionne pas de s'élaborer un schéma rigide de vie, du genre "pour être heureux il faut que je fasse telles choses, que j'ai telles relations à tels moments..."

Hier soir, le seul truc qui m'a un peu soulagé, c'était d'épancher ce qui se passait en moi, d'exprimer et de crier par l'écriture ce qui pesait sur mon coeur.

Il sera en tous les cas utile d'avoir d'autres témoignages apportant d'autres éclairages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://manuscritdubyzantin.wordpress.com/
Voyh
Aucun rang assigné
Voyh

Type : INFP-T 5W4 mu So
Age : 29
Lieu : Ailleurs
Inscription : 11/03/2021
Messages : 115

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeJeu 11 Mar 2021, 20:09

Bonjour !

Je suis INFP-T, 5w4 mu dont le sous type est le Totem (selon mon analyse, analyse sans accompagnement est assez remise en doute mais je vais oser quand même) Je me suis retrouver très longtemps dans la situation que vous expliquer, et je ressens fortement votre dominance en 4 dans votre écriture.

Aujourd'hui je suis dans une phase intense de renoncement à plein de choses, je commence à peine à me dire qu'il y a des choses impossibles que j'ai le droit de ressentir, en cela je penses pouvoir vous amener peut-être des pistes.

Je suis d'accord avec vous en ce sens que tous les INFP sont loin d'être des bisounours ou des "healers" comme on le voit souvent. Je sais pas si ça vous rejoins mais pour ma part je me sens davantage misanthrope. Pourtant ! Cette perception qui permets aux individus de nous qualifier ainsi se trouve dans quelque chose de perceptible en nous que ces derniers ne possèdent pas. Lorsque vous parlez de votre hypersensibilité je pense automatiquement à l'empathie que l'on peut voir chez vous et dont on peut chanter les louanges.

Là ou l'empathie est évidente pour vous elle est "magique" pour certains qui envieront cette qualité ou encore inutile pour d'autres qui n'y verront rien de concret. L'important étant de décider de se détacher du regard des autres. Il ne s'agit pas par là d'invalidé leurs opinions ou de ne pas les respecter mais de conscientisé que ce n'est que le résultat de ce qu'ils sont et ont appris a être et à devenir. Ce jugement à plus à voir avec ceux qui le porte qu'avec vous. C'est aussi ça qui est très dur pour un INFP c'est de renoncer à prendre les choses personnellement. Les gens agissent, selon moi, rarement voire jamais pour les autres, il s'agit d'abord et avant tout de se validé a travers de bonnes ou de mauvaises actions, de satisfaire son égo.

Selon moi, les gens ne réagissent jamais négativement s'ils ne se sentent pas attaqué sois dans leur ego sois dans leurs valeurs sois dans leur logique. Peu importe notre intention, là-dessus on a pas toujours le contrôle. A l'inverse je ne pense pas que des gens réagissent positivement sans ressentir une fierté ou un confort vers leur ego.

La sensation d'être seul c'est une chimère réconfortante de laquelle il est difficile de sortir. Paradoxalement la souffrance peut être confortable (Alors pardon d'avance si je t'attaque dans ton 4 c'est vraiment pas mon intention) parce qu'on la connaît en fait. Sortir de la souffrance c'est aller vers quelque que chose d'inconnu donc de pas confortable. De plus cela peut nous ramener à notre point de départ, donc j'entends bien que ça donne pas du tout envie ! Et c'est douloureux j'en ai conscience de renoncer à des rêves, mais si vous ne trouvez pas de moyens de les réalisés et que cela vous fais souffrir, je suis tenté de vous conseiller d'y renoncer même si je souhaite de tout mon coeur qu'ils deviennent réalisable à vos yeux.

Les autres ne sont décevants que si l'on place des attentes en eux, quand bien même on est persuadé d'en avoir aucune. Mais même appliquer l'absence d'attente c'est délicat, car on apparaît alors comme une personne froide, distante, hautaine voire dédaigneuse que de caractéristiques qui vont avoir tendance à froisser autrui qui s'autoriseront du coup à être froissant ! 'Fin c'est un cercle vicieux et plaire à tout le monde ne doit pas être essentiel, plaisez-vous avant tout à vous-même, c'est à mon sens la seule chose importante. Alors on est connu pour être de grands insatisfaits mais ça nous pousse constamment à évoluer et je trouve ça pour ma part magnifique ! Alors oui socialement ça va nous demander plus d'effort mais notre différence est un cadeau à partager, pas une malédiction à mon sens.

J'entends bien votre propos cela dit, c'est vrai qu'en tant qu'INFP les autres seront toujours plus ou moins des pompeurs d'énergie si je puis m'exprimer ainsi. C'est alors qu'il faut choisir de profiter de chaque instant de bienveillance qu'autrui peut avoir envers nous, sincère ou factice, cet instant là il faut s'en nourrir au maximum et décider que les instants malveillants font plus de mal a ceux qui les appliquent car une personne heureuse et bien dans ses chaussures n'as aucune raison d'être malveillante/déloyal à mon sens.

Vous avez probablement vu Matrix ! Cette réplique de l'oracle m'as saisit, je vous la partage : "On ne peut pas voir plus loin que les choix que l'on ne peut pas comprendre." Ce qui prends sens pour vous n'en aura pas forcément pour un autre, et inversement, et ce type d'exemple est infini. Et c'est OK !

Moi-même vu la date je ne sais pas si je serai lue, je ne sais pas si je vous ai compris et je ne sais pas si je serai comprise. La seule chose que vous avez à faire c'est synthétiser les informations que vous posséder (oui je demande a un être émotionnel de se connecter à son mental, malheureusement en tant que 5 c'est la position qui m'est la plus familière) vous les appliquer à vous-même et aux autres. Je suis pas sûre de vous apprendre quoique ce soit.

J'espère au moins ne pas vous avoir été désagréable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Señor Spielbergo
Aucun rang assigné
Señor Spielbergo

Type : INFP
Age : 30
Lieu : Mon salon (probablement)
Inscription : 26/02/2021
Messages : 20

Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitimeLun 05 Avr 2021, 17:33

Pour paraphraser Monsieur Baer, je ne crois pas qu'il existe de bons ou de mauvais MBTI, à chaque profil ses tares et ses aptitudes.

Je comprend tout à fait ce que ressent Spero dans son premier message, j'ai traversé cette période et éprouvé ce sentiment pendant très longtemps, et il m'a fallut un énorme travail sur moi pour enfin m'accepter totalement et booster ma confiance en moi. Aujourd'hui, je me sens capable de dominer le monde.

Je m'étonne de cette réputation qu'on les INFP d'être le pire profil ou une personnalité de mauviette, alors que, personnellement, je ne vois que des qualités. On peut choisir les personnes avec qui se lier, on est capable de voir le bien là ou il n'y en a pas forcément, on est indépendant...
Il est surtout important, je crois, de s'entourer de personnes qui, non seulement, nous stimulent, mais nous acceptent aussi comme nous sommes, et de ne pas hésiter à se remettre en cause.

Les points à travailler (procrastination, communication, succeptibilité...), une fois qu'on a eu le déclic, la motivation est là Wink

Voyh : J'adore cet anime Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Cette malédiction d'être né INFP Empty
Message(#) Sujet: Re: Cette malédiction d'être né INFP Cette malédiction d'être né INFP Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Cette malédiction d'être né INFP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-