Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Mon type de personnalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Mon type de personnalité Lun 29 Jan 2018, 17:46

Bonjour à tous !

Alors voilà, je vais balancer ça tel quel avec quelques-unes de mes questions à la fin. Je détaillerais si nécessaire. Smile

Pour ce qui est des descriptions de profil MBTI :
Je me reconnais beaucoup dans la description INFP de wikipédia et de celle de dividendes. Je me reconnais un petit peu moins dans celle de 16personnalités.
Je me reconnais pas mal dans la description de l'INFJ et de l'INTP  de wikipédia.

Pour ce qui est des fonctions cognitives :
Je me reconnais beaucoup dans le Fi et le Ti.

Supertest
A chaque fois que j'ai fait ce test, j'ai eu comme résultat INFP, sauf deux fois : une où j'avais eu INFJ si je me souviens bien, et aujourd'hui où j'ai eu ISFP.

Je ne me reconnais pas trop dans le profil ISFP, j'ai dû répondre un peu vite, sans trop réfléchir.

16Personnalités

INFP-t à chaques fois.
Aujourd'hui j'ai eu ça :
I : 85% / E : 15%
N : 63% / S : 37%
F : 65% / T : 35%
P : 83% / J : 17%
t : 78% / a : 22%

Dividendes - Test MBTI
INFP

Dividendes - Test BigFive OCEAN
RLUAI

Je me reconnais très bien dans les caractéristiques énoncées dans la description Dividendes de ce profil BigFive Ocean.

IDRlabs - Functions test


Similarminds - Function & MBTI test
Fi : 75%
Fe : 70%
Ni : 70%
Ne : 55%
Si : 60%
Se : 30%
Ti : 80%
Te : 45%
Probablement INTP (selon le site)

IDRlabs - INFP or INTP test


IDRlabs - INFP or INFJ test



Alors, que puis-je penser de tout ça ?

Pourquoi mes fonctions les plus utilisées ne sont-elle pas forcément celles qui constituent mon type de personnalité ?


J'espère que vos avis et réponses permettront d'approfondir ma compréhension de mon type et du système MBTI plus généralement ! Smile

Si vous avez des questions qui permettraient d'enrichir ce post, n'hésitez pas ! Je vous répondrais dans la mesure de mes possibilités. Smile

PS : Je rajouterais les liens des sites, quand j'en aurais l'autorisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ENTP Master Race
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENTP A 8/7 Sx So SCUEI
Age : 22
Lieu : Niort
Inscription : 12/12/2017
Messages : 123

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Lun 29 Jan 2018, 19:51

Bah déjà bravo pour ton post assez complet et pour ton sens critique qui t'as poussé a croiser les sources.

Après je pense que si tu te reconnait plus dans INFP, que la plupart des tests te donne INFP en résultat, bah voila, tu connais la réponse a ce niveau.
Sinon, les tests en lignes utilisent des questions et des algorithmes différents donc même entre deux tests, y'a des résultats différents.
Puis au delà de ça le MBTI est une base, un outil pratique mais incomplet. Tu alimentes sans cesse ta personnalité au fil de tes expériences ect. Je pense que pour éviter la confusion on ne devrait pas dire "Je suis xxxx" mais "j'ai une préférence pour xxxx" mais c'est inutilement compliqué.
Bref c'est pas parfait comme réponse mais si ça peut t'aiguiller ou donner des idées aux gens pour te répondre c'est parfait.
Allez, salut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Latomate
Aucun rang assigné


Type : INFJ 4w5 Sx/So
Age : 17
Lieu : France
Inscription : 30/01/2018
Messages : 1

Message(#) Sujet: Aide Type Kotorus Mar 30 Jan 2018, 20:53

Salut Kotorus,
Effectivement bravo pour le croisement des sources, c'est assez complet !
Si tu veux poursuivre un petit peu ta recherche - peut-être l'as tu déjà fait -, je te conseille de regarder quel est ton type ennéagramme. Parce qu'au vu de ce que tu envoies, tu pourrais être un INTP avec un fort Fe et Fi (ce qui est assez peu courant chez un INTP jeune) ou un INFP avec un fort Ti (plus courant déjà, même si le plus courant n'est pas toujours le plus juste). Je parlais d'ennéagramme parce que ton profil m'évoquait celui d'un INFP 5, discret mais assez réfléchi et analytique. En tout cas, si tu es un INFP, même si le Ti est haut, tu devrais te sentir fortement guidé par une recherche de sens dans tes actions et par des valeurs possiblement assez fortes (surtout pour un INFP 5).
Quoiqu'il en soit, pour des INTP et INFP assez discrets, j'ai eu tendance à remarquer que si l'INFP peut être très social sans se mettre en scène devant un groupe, l'INTP approche - par expérience - la socialisation de manière plus aléatoire ou utilitaire (dans la majorité des cas), mais peut paraître beaucoup plus extraverti, faire beaucoup de blagues (parfois douteuses...^^)...
Pour la distinction INFP et INFJ, je te conseille celle sur "l'antre de la chouette", la distinction est rapide mais peu faire la différence si tu ne l'as pas vue.
En espérant avoir pu te donner des pistes !
Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mer 31 Jan 2018, 16:07

Merci de vos réponses ! Smile Et voici donc mon énnéagramme, j'ai fait le test pour la première fois aujourd'hui.

Eclectic Energies - Test Ennéagramme 1
Vous êtes très probablement une type 4.

Tenant compte des ailes, vous semblez être a 4w5 ou 5w4


Je précise au passage que mon père est très probablement INTP er que ma mère est probablement INFP ou INFJ.

Je me sens quand même plus INFP, même si je ne suis pas à l'aise avec l'expression de mes sentiments.

J'ai une tendance naturelle à la fascination pour certaines personnes (ou même personnages), et peut-être même à leur idéalisation. Contrairement à mon père qui va avoir un sens critique plus appuyé et plus tendance à considérer les gens comme égaux à lui, il est difficilement impressionnable.

Il y avait une affirmation très intéressante parmi les questions du test, et dans laquelle je me reconnais pas mal : "J'accumule beaucoup de connaissances pour lutter contre mon manque de confiance en moi."

Cette phrase résume plutôt bien ma démarche de recherche de type de personnalité.

Avec un peu de recule, je pense être un INFP qui a tendance à utiliser son côté "INTP" comme couverture et comme appuis quand mes sentiments tendent à être trop exposés. Comme une sorte de mécanisme de défense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp/Sx
Age : 29
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2542

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mer 31 Jan 2018, 19:59

Salut !

Je rebondis par rapport à ton dernier message.
Tu es tombé sur 4 mais ce que tu dis m'évoque plutôt le type 5 Interrogation 

"J'accumule beaucoup de connaissances pour lutter contre mon manque de confiance en moi."

Cette phrase est très typique du type 5, c'est donc une direction à creuser.
Ca expliquerait aussi cette proximité avec l'INTP et l'INFJ, qui sont plus souvent 5 que l'INFP pour qui c'est un type plus rare.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Jeu 01 Fév 2018, 17:11

J'ai fait passer l'ennéagramme à ma mère, elle a obtenue comme résultat : Vous êtes très probablement une type 5.

Tenant compte des ailes, vous semblez être a 1w9 ou 5w4

En lisant les descriptions, elle se reconnaît surtout dans le 9 et beaucoup dans le 5, pas du tout dans le 1 et peu dans le 4. Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine.
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 136

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Jeu 01 Fév 2018, 21:40

Tiens je viens de faire le test et il me dit aussi que je suis très probablement type 5 (et que mes ailes semblent équilibrées).
Après c'est peut être biaisé car moment de déprime, et j'ai dû en rajouter dans le registre "les gens me saoulent, je préfère m'isoler, je veux rien devoir à personne".
Je continue à penser que je suis plutôt 9.

Sinon Kotorus, il me semble malheureusement que le modèle n'apporte pas vraiment de réponses convaincantes aux questions que tu te poses dans ton premier post. Le mbti a ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp/Sx
Age : 29
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2542

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Jeu 01 Fév 2018, 23:34

Qu'elle est probablement 9. C'est plutôt à ça qu'il faut se fier : les types dans les quels on peut se reconnaître concrètement, plutôt que les résultats des tests qui sont souvent biaisés. Par ailleurs il est assez courant que les 9 introvertis tombent sur le 5 quand ils passent le test, parce que ce test est simpliste et qu'il a tendance à un peu trop faire l'amalgame 5=introversion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Ven 02 Fév 2018, 11:55

Et du coup, pour elle, qu'est-ce qu'il semble le plus probable ? INFP ou INFJ ? Ou qu'elle type de personnalité se rattache le plus souvent à ce résultat ennéagramme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1884

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Ven 02 Fév 2018, 12:37

@Kotorus a écrit:
Et du coup, pour elle, qu'est-ce qu'il semble le plus probable ? INFP ou INFJ ? Ou qu'elle type de personnalité se rattache le plus souvent à ce résultat ennéagramme ?

Les tests ne sont pas fiables ! Apprend le MBTI, et ensuite type ta famille avec tes propres connaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Lun 30 Avr 2018, 15:34

Te (Pensée Extravertie)
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 45%
Ti (Pensée Introvertie)
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 80%
Ne (Intuition Extravertie)
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 60%
Ni (Intuition Introvertie)
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 85%
Se (Sensation Extravertie)
||||||||||||||||||||||||| 25%
Si (Sensation Introvertie)
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 70%
Fe (Sentiment Extraverti)
||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 75%
Fi (Sentiment Introverti)
|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||| 70%

extraverted Sensing (Se) ******************** (20.2)
limited use
introverted Sensing (Si) ****************************** (30.1)
good use
extraverted Intuiting (Ne) ************************* (25.4)
average use
introverted Intuiting (Ni) ************************************** (38.7)
excellent use
extraverted Thinking (Te) ************************* (25.2)
average use
introverted Thinking (Ti) **************************** (28.3)
average use
extraverted Feeling (Fe) ******************************** (32.6)
good use
introverted Feeling (Fi) **************************************** (40.3)
excellent use
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Lun 30 Avr 2018, 20:30

J'ai pris soin de souligner ce que je reconnais en moi et inversement, de barrer ce que je ne reconnais pas en moi.
Je l'ai lu trois fois de suite, le premier coup, j'était persuadé de me reconnaître dans l'INFJ. Le second, je me reconnais dans l'INFP. Et finalement, en prenant le temps de souligner, j'arrive à ça, qui semble pencher vers l'INFP mais avec quelques caractéristiques du J.
L'antre de la chouette a écrit:
L’INFP montre une apparence plus ouverte et décontractée que l’INFJ, qui semble plus rigide.
Toutefois, l’INFP tend à se sentir plus sérieux et rigoureux en son for intérieur qu’il ne le laisse paraitre (dû à sa fonction dominante de jugement), alors que l’INFJ avoue cacher un univers bien plus loufoque qu’on le croit (dû à sa fonction dominante de perception).

Les deux types, en bons NF, sont très attachés à la notion d’épanouissement de soi. Quand l’INFP parle de son « vrai moi », il fait référence à ce qu’il ressent et ce en quoi il croit au fond de lui. Quand l’INFJ parle de son « vrai moi », il fait référence à sa manière singulière de percevoir et comprendre le monde.

L’INFP a [u]un monde intérieur plutôt sentimental et nostalgique
(Fi-Si), tandis que l’INFJ a un monde intérieur plutôt intuitif et analytique (Ni-Ti) : dans ses centres d’intérêts, on le confond plus couramment avec un INTx.

Oralement, l’INFP partage davantage d’idées originales et l’INFJ davantage de ressentis. On a du mal à savoir ce que ressent vraiment l’INFP, tandis que personne ne connait vraiment les desseins de l’INFJ.  (Dans GoT, combien de fois a-t-on dit à Lord Varys, INFJ de son état, « Mais qu’est-ce que vous voulez, au fait ?? ».)

L’INFJ est physiquement expressif : sa gestuelle, son expression faciale et l’intonation de sa voix trahissent facilement ses émotions. Extérieurement, l’INFP paraît doté d’un meilleur contrôle de ses affects.

Les deux types manquent de rationalité : l’INFP parce qu’il est noyé dans ses émotions (encore plus sous stress), et l’INFJ parce qu’il prétend avoir une logique mais que personne d’autre que lui ne la comprend.

L’INFP est plus ouvert aux nouvelles expériences, tandis que l’INFJ est plus prudent et suspicieux. L’INFP passe plus volontiers à l’action que l’INFJ, mais a plus tendance à entreprendre des projets irréalistes. L’INFJ est plus à l’aise pour évaluer la faisabilité de ses projets et concevoir des plans d’action, mais peine davantage à les mettre en œuvre dans la réalité. (Il vit dans sa tête et ‘fait trop froid dehors.) L'INFP cherche à inventer l'avenir, imaginer ce qui pourrait être,  il est plus idéaliste. L'INFJ cherche à prédire l'avenir, entrevoir ce qui sera, il est plus pragmatique. 

Les deux types sont très à l’aise en communication écrite et font souvent de bons auteurs. Cependant les auteurs INFP ont tendance à davantage s’orienter vers la fiction, et les auteurs INFJ davantage vers la non-fiction (ou la fiction dont le but premier est d’avoir une portée didactique). L’INFP veut d’abord créer un univers imaginaire et raconter une histoire, tandis que l’INFJ veut d’abord transmettre un message, une vision.

Les deux types sont souvent des artistes. Seulement l’INFP cherche plutôt à exprimer ses émotions profondes à travers des formes symboliques (Fi-Ne), tandis que l’INFJ projette plutôt de transposer des motifs abstraits dans la réalité concrète (Ni-Se). Les deux ont ainsi leur manière d’exprimer leur « moi » à travers leurs réalisations.

Il n’existe pas de règle absolue en matière de corrélation MBTI-ennéagramme, mais on peut relever des chiffres. La plupart des INFP sont d’ennéatype 4 ou 9, plus rarement 6. La répartition est plus équilibrée chez les INFJ : si la majorité sont des 4, on trouve aussi un pourcentage généreux de 9, de 1, de 2 et de 5.


La gestion des émotions

D’après moi, l’une des manières les plus efficaces de différencier les deux types est d’étudier leur gestion émotionnelle, ainsi que tout ce qui en découle. L’INFP préfère le sentiment introverti (Fi), tandis que l’INFJ préfère le sentiment extraverti (Fe). S’ils peuvent réagir d’une manière similaire dans de mêmes situations, les motivations guidant leurs comportements proviennent d’une source différente.


Les orientations émotionnelles de chaque type

L’INFP est axé sur ses propres sentiments. Il possède un système de valeurs qui lui est propre, construit selon des critères intimes. Ces valeurs constituent la charpente de son monde intérieur et lui octroient une conscience profonde du bien et du mal. L’INFP se considère comme un être très intense et complexe émotionnellement, et ceci constitue sa fierté. Il souhaite autant que possible rester fidèle à ses valeurs, car c’est ainsi qu’il se sent pleinement lui-même (puisque ses émotions sont indissociables de son Moi profond).[/b]

L’INFJ dirige son attention sur les sentiments des autres. Il souhaite maintenir l’harmonie dans le monde extérieur, en évitant et en résolvant les conflits. Il cherche à mettre les gens à l’aise et veille à ne surtout pas les blesser. Pour définir ses valeurs, il s’appuie sur celles communes à l’humanité. Il apprécie influencer l’état émotionnel des autres et tend à les réunir autour d’idéaux se voulant universels. (D’où le côté « mentor/prêcheur de la bonne parole ».) Il a souvent du mal à savoir ce qu’il ressent avant de l’avoir extériorisé. 


La tolérance aux valeurs différentes

L’INFP est très tolérant avec autrui, à moins qu’on ne contrarie l’une de ses valeurs fondamentales : à ce moment-là, l’INFP n’aura plus la moindre estime pour son interlocuteur. L’INFJ, lui, ne se sent pas attaqué personnellement si l’autre ne partage pas du tout les mêmes valeurs que lui. Il se sentira néanmoins offusqué si lesdites valeurs mettent en danger l’harmonie extérieure, en contribuant à propager une mentalité nuisible au bien commun. (La logique de l’INFJ, en gros : « Sois un connard si tu veux, mais dans ton coin. Si tu veux pourrir le monde avec ta connerie, là je gueule. ») L’INFJ a plus tendance que l’INFP à sermonner le fautif et à vouloir le « convertir » .


La gestion du mal-être

Quand il se sent mal, l’INFP gère ses émotions en interne : il préfère s’isoler pour les traiter seul (au moins dans un premier temps). Il peut saisir avec finesse ce qu’il se produit en lui grâce à la haute conscience de ses propres affects. Il ne les partagera qu’une fois qu’il les aura observés et compris en profondeur. L’INFJ au contraire, traite ses émotions en externe : il éprouve le besoin de les partager avec quelqu’un d’autre pour se soulager. Il faut qu’elles sortent de lui pour qu’il puisse les comprendre, sans quoi il se sentira confus, débordé par une masse qu’il ne peut identifier, et pourra difficilement dépasser son mal-être. Il a tendance à écrire d’interminables monologues décrivant ses états d’âme en long, en large, en travers, en profondeur et en 4D.


La connexion émotionnelle aux autres

A court terme, l’INFJ établit plus facilement des connexions émotionnelles avec les autres que l’INFP, mais celles-ci sont plus superficielles. L’INFP préfère s’ouvrir plus lentement et avec moins de personnes, mais se connecter à elles sur un niveau très profond (car ses émotions sont le cœur de son identité, contrairement à l’INFJ qui les utilise comme façade extérieure). Par exemple, bien que les deux types n’aiment pas les conversations sur la pluie et le beau temps, l’INFJ peut prendre plaisir à y participer s’il sent que cela rend son interlocuteur heureux. L’INFP peut se forcer à y participer, mais vivra l’expérience comme une infraction à son authenticité et voudra au plus vite y mettre fin.

Les deux types sont très empathiques, mais vivent un processus différent. L’INFP reconnaît dans les émotions de l’autre les émotions qu’il a lui-même vécues (via Fi et Si). Ces émotions se réactivent et font entrer l’INFP en résonance avec la personne en face, comme un miroir. Il vit littéralement ce que vit l’autre. Il imagine aussi une multitude de possibilités autour de lui pour anticiper son potentiel vécu. De son côté, l’INFJ absorbe l’émotion de l’autre, dans sa composante plus physique, en détectant les manifestations concrètes de l’émotion (via Se et Fe). C’est pourquoi il peut somatiser s’il se retrouve « en surcharge » et est moins exposé aux désagréments s’il communique à distance. D’où son réflexe de fuir les lieux chargés de tensions, pour s’extraire des bombardements énergétiques. Question interprétation, il utilise Ni-Fe pour tenter de percevoir directement au fond de l’autre le film de sa vie, en se focalisant sur l’option la plus probable. (Ce qui ne l’empêche pas d’imaginer d’autres options, mais ce n’est pas automatique : l’INFP est bien plus à l’aise pour ça.)

Note : Certains INFJ, malgré leur préférence Fe, se reconnaissent dans une moindre mesure à travers Fi. Il semblerait que l’alliance Ni-Fe puisse imiter partiellement cette fonction.


Les comportements sociaux

Si vous croyez bien connaître un INFP ou un INFJ alors que vous n’avez jamais passé de temps seul à seul avec lui, c’est que vous ne le connaissez pas vraiment.


Intégration en société

Les deux types ont tendance à se sentir incompris et exclus de la population. Quand vous croisez un INFP en public, il cherche à être 100 % lui-même mais ne le peut pas, car l’environnement n’est pas aligné à ses valeurs. Il va par exemple refuser de suivre le groupe lorsque ses membres commettent des actes allant à l’encontre de ses principes. (Et il n’est pas prêt d’y renoncer, quitte à être rejeté !) Si la solitude devient insupportable et que, par désespoir extrême, il finit par abandonner ses valeurs pour goûter à la popularité, il en deviendra très malheureux.

Quand vous croisez un INFJ en public, il est fort possible qu’il soit en train d’imiter un autre type, car il s’aligne aux valeurs de l’environnement. C’est un vrai caméléon, modelant son image pour se protéger, même inconsciemment. (Et cela ne le dérange pas trop, tant qu’il peut parfois ôter sa couche de masques avec une poignée d’élus.) Les INFJ les plus curieux ou joueurs peuvent même fabriquer un rôle de toute pièce et l’endosser dans la foule, afin de recueillir des informations pour nourrir leur Ni. La falsification trouve sa limite à partir du moment où on veut amener l’INFJ à rompre l’harmonie extérieure, ou faire des choses contradictoires avec les prévisions de Ni, qui a le dernier mot sur Fe. Un INFJ bien portant ne s’attaquera pas à X pour se faire bien voir de Y, et ne suivra jamais un groupe dans l’action si son Ni a détecté le danger.


Le rapport au mensonge

L’INFJ peut dire de petits mensonges. Manipuler un peu l’information pour faire plaisir aux autres ne lui pose aucun problème de conscience : de son point de vue, ce ne sont pas des mauvaises actions puisqu’elles contribuent au bonheur d’autrui. (Même si en toute logique, il ne le fera pas avec les gens qu'il sait que cela blesserait.) L’INFP préfère s’abstenir de feindre : il considère cette attitude comme de l’hypocrisie et cela le répugne. (A moins bien sûr que « Ne pas mentir » ne fasse pas partie de ses principes, mais cela me semble très contradictoire avec le type INFP, chercheur d’authenticité par excellence…)


L’altruisme

Les deux types sont très altruistes : mais l’INFP aide les gens sans trop se poser de question… « parce que c’est bien d’aider les gens, quoi ! Y’a besoin d’une autre raison ? Mais pourquoi tout le monde n’est pas simplement gentil avec son voisin, bordel ?! » (Comme l’a déclaré un jour une amie Fi-dom, avec une conviction inégalée : « Moi j’en ai marre du capitalisme ! Si on vivait au pays des schtroumpfs, on n’aurait pas tous ces problèmes ! ») L’INFJ, lui, aide les gens parce qu’il imagine combien ils se sentiront heureux ensuite. (En plus il pourra absorber leurs ondes positives, ça le reboostera mieux qu’un café. Oui tout à fait : l’INFJ est un vampire.) 

Dans la même idée, beaucoup de personnes des deux types éprouvent des difficultés à dire « non ». Pour l’INFP, c’est parce qu’aider son prochain fait partie de ses valeurs et qu’en y manquant, il engendrerait une perturbation de son harmonie intérieure. Il peut aussi se reconnaître à travers la personne réclamant service. Pour l’INFJ, c’est parce qu’il anticipe le sentiment de l’autre si l’on refuse de répondre à sa demande (déception, colère, etc.) : il est poussé par son désir de plaire et de maintenir l’harmonie extérieure, en neutralisant le risque que cette dernière soit rompue. 


Sur le plan mental

L’INFJ préfère l’intuition introvertie (Ni) et l’INFP l’intuition extravertie (Ne).
La projection dans l’avenir et le cheminement des idées
(Je n’ai pas réussi à séparer les deux, trop de corrélations…)

Les deux types sont orientés vers le futur. Cependant, l’INFJ l’est sur plus long terme que l’INFP. Comme il vit dans son intuition introvertie, l’INFJ pense tout le temps à ce qu’il se passera plus tard : demain, dans 10 ans, dans 50 ans, dans 1000 ans, après la fin de l’Univers… Mais ce n’est pas tout ! Il ausculte aussi le passé et ses motifs récurrents, pour anticiper leur reproduction dans l’avenir. (Ni est la version abstraite de Si, après tout.) C’est cette projection englobante, multidirectionnelle, qui octroie aux INxJ leur côté « doyen du monde ». (Ceci explique également la forte corrélation entre la fonction Ni et l’ennéatype 5, la quête de l’omniscience.)

L’INFJ est doté d’une vision « convergente » : il perçoit absolument tout comme interconnecté et convergeant vers un point ultime, au centre de lui-même. Sa vision. Une sorte d'arborescence inversée. Ah oui, la spécialité de Ni est de réconcilier les paradoxes, en créant un concept nouveau à partir de la confrontation de deux notions contraires. (Regardez V pour Vendetta. Les INxJ de la planète bavent en chœur devant un tel paroxysme du Ni.) Les INFJ sont très préoccupés par la métaphysique et particulièrement sujets aux angoisses existentielles. (Du coup, quand votre INFJ refuse de vous accompagner au repas de famille chiant parce que « de toute façon ça sert à rien, le monde va finir par disparaître », sachez qu’il est vraiment sincère et laissez-le finir son manuel d’astronomie !)

La réflexion de l’INFJ fonctionne par « téléportation ». Son esprit passe directement d’un point A à un point Z en grillant tout l’alphabet, sans explication. Il vit des « instants de révélation », où une réponse claire et complète surgit brusquement de son inconscient, le transportant dans un état extatique. Il aime se concentrer intensément sur un seul sujet, l’explorant jusqu’à son noyau : il a tendance à devenir expert dans une poignée de domaines précis. S’il oublie l’une de ses idées, il la retrouvera plus tard. Comme ses idées font partie d’un système interne abstrait (sa « vision ») dont lui seul a le secret, les mêmes motifs remontent régulièrement à la surface.

L’INFP quand à lui, voit l’avenir sur un plus court terme et surtout, ne suit pas une ligne directrice si stricte. De par sa nature de « P », il préfère se laisser davantage porter par le courant et redéfinir ses priorités au fil du temps. L’intuition extravertie étant sa fonction auxiliaire, il ne lui accorde pas autant d’importance que l’INFJ en accorde à sa fonction dominante : l’essentiel pour l’INFP est de rester fidèle à ses valeurs. Il utilise Ne au service de Fi, par exemple en imaginant des moyens de diffuser des idéaux ou en créant des univers plus accordés à son être que la réalité.

L’INFP a beaucoup plus d’idées dans le présent que l’INFJ (hors de ses instants eurêka), celles-ci jaillissant de son esprit avec fulgurance et par dizaines simultanément. Il est doué pour disperser son attention sur plusieurs choses à la fois, car c'est ainsi que son intuition constitue une image globale interprétable. Toutefois, il a tendance à rester en surface de ces idées. Par exemple, il peut s’intéresser à de nombreux sujets ou essayer de nombreuses activités, mais n’avoir rien creusé en particulier. L’INFP a souvent beaucoup d’humour et sait bien rebondir sur les propos de son interlocuteur, les idées qui lui sont exposées en éveillant une multitude d’autres chez lui.

La réflexion de l’INFP fonctionne par « sauts ». Son esprit se déplace d’un point A à un point B, puis à un point C, etc. Le cheminement de ses idées est par conséquent traçable, ce qui en fait généralement un bon conteur. Ses idées sont indépendantes les unes des autres et non-rattachées directement à un système interne. Par conséquent, elles sont plus éphémères que celles de l’INFJ et s’il ne les note pas, il risque de ne jamais les retrouver (à moins de reproduire les circonstances externes qui les ont déclenchés la première fois).


L’attention et la concentration

Les deux types semblent étourdis. Comme beaucoup de N, ils peuvent effectivement se perdre dans leur tête et éluder le reste (oublier les détails, se cogner partout, etc.), mais pas pour les mêmes raisons. L’INFP est distrait par ses idées qui vagabondent sans cesse et le détachent du concret (Ne), tandis que l’INFJ est tellement concentré sur ses mouvements conceptuels intérieurs (Ni) qu’il en oublie le monde extérieur (Se). En bref, l’INFP perd sa concentration et l’INFJ est trop concentré… mais pas sur la bonne cible ! L’INFP affiche alors un air évasif, tandis que l’INFJ a tendance à fixer un point dans le vide avec un regard très intense (Ni + Ti, c’est tellement froid que ça brûle).


Identification par l’intuition : attention aux pièges !

J’ai choisi d’aborder l’intuition plus en aval, car j’ai remarqué une forte tendance à la confusion Ni/Ne, que ce soit chez les personnes en recherche de type ou chez celles essayant de typer autrui. Je tiens à vous avertir que le raccourci « mystique sage-oracle = Ni = xNxJ / penseur timbré-imprévisible = Ne = xNxP » a une chance de fonctionner en tête à tête avec les concernés (pour peu qu’ils soient en mode open), mais pas du tout à l’écrit. Pourquoi ?

A l’écrit, vous ne pouvez pas deviner combien de temps a mis la personne pour rédiger son texte. Vous ignorez si elle l’a écrit d’une traite, si elle est revenue dessus ou si elle l’a transformé pour lui faire atteindre un but précis. Par exemple, on pourrait attendre d’un INFP qu’il ait un style spontané, peu structuré et très fluide. Oui mais ! L’INFP peut se dire qu’être plus authentique passe par une communication plus claire… et dans un élan de perfectionnisme, il peut prendre le temps d’organiser mieux sa pensée et virer ses digressions, pour parvenir à un résultat plus « propre » et conventionnel, plus « J ».

A l’inverse, quand un INFJ écrit, il se projette dans les émotions de ses futurs lecteurs. S’il sait que l’humour WTF à la Ne fera plaisir, il peut bricoler son texte pour lui donner cet aspect. Un INFJ maîtrisant très bien son Ni est d’ailleurs capable de retrouver le cheminement de sa pensée (en partant du point Z pour retourner au point A), le noter, puis le retourner et le repasser en mode A-B-C… imitant ainsi le style de Ne ! Pourtant en observant les écarts délirants de notre faussaire, on remarquera que les mêmes thèmes finissent toujours par revenir… Il s’agit simplement des motifs récurrents dans son monde interne : Ni ! (Source)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Lun 30 Avr 2018, 23:42

Même principe. En m'intéressant à la fonction inférieure.

L'antre de la chouette a écrit:
Fonction inférieure – Pensée extravertie (Te)

La pensée extravertie veille à la cohérence du monde extérieur. Elle sert par exemple à construire des plans en évaluant les conséquences logiques de chaque action, leur temps de réalisation, etc. Elle est aussi utile pour argumenter ou déléguer des tâches. La fonction Te de l’INFP est inférieure : cela signifie que s’en servir lui coûte cher en énergie et qu’il la largue en cas de stress. D’une nature effacée, l’INFP n’est pas du genre à s’époumoner pour qu’on lui obéisse, tout le contraire de son ombre, l’ESTJ.

Lorsqu’il est au calme, il peut trouver relaxant de faire des listes, réorganiser son intérieur ou pratiquer des petits jeux de logique, du genre sudoku, solitaire… En revanche, quand la tension monte, tout se complique. Il commence par perdre contact avec Te pour se réfugier dans Fi, sa fonction préférée. Plus il s’accroche à ses émotions, plus sa rationalité disparaît. Il se sent alors enlisé dans ses états d’âme et peine à formuler des réponses qui tiennent debout. L’INFP offensé peut se défendre avec des sursauts agressifs ou de petites phrases sarcastiques, mais se trouve démuni si on l’attaque sur les fondements logiques de sa position. Il a aussi tendance à cacher sa colère ou sa tristesse durant un moment, faute de savoir comment les exprimer avec des mots. (Ceci ne l’empêchera pas de passer des heures à réfléchir à ce qu’il aurait dû dire dans le passé.) On ne verra sans doute pas à quel point, pendant ce temps, la tempête se déchaîne en lui.

Dans un second temps, si le stress se prolonge et devient trop intense, l’INFP va abandonner Fi et se vautrer dans Te. En mode « dark-INFP », il devient hostile, manichéen et plus borné que jamais, obsédé par le contrôle (des autres !) et accusant les gens de tout faire pour l’exterminer - mais emmerdez-le encore un peu quand même, ça lui donne des raisons de continuer à se plaindre. Il songe à de terribles plans de vengeance, réfléchit à ce qu’il pourrait infliger de pire à untel pour le démolir, etc. Un certain nombre d’INFP m’a avoué que si les non-INFP étaient témoins des horreurs qu’eux-autres pouvaient concevoir, ils n’oseraient plus les approcher. (En fait un dark-INFP, c’est un NTJ avec une morale.) Plus tard, en revenant à Fi, il va s’en vouloir à un degré inimaginable d’avoir pu penser de telles choses : soyez-la pour l’aider à décuver ! Dites-lui que la colère est nécessaire pour évacuer nos pensées les plus sombres, et qu’il aurait autrement gardé tout ce poids en lui. Acceptez-le. Se sentir accepté dans toutes ses facettes émotionnelles est très important pour l’INFP.



L'antre de la chouette a écrit:
Fonction inférieure – Sensation extravertie (Se)

Bon, maintenant que j’ai encensé tout ce beau monde, il est temps de vous révéler le revers de la médaille, l’autre partie de la Vérité, celle qu’on vous cache… Je vais vous faire une confidence : l’INFJ n’est pas doué. C’est comme ça. C’est dans ses gênes.

A mon avis, si on retrouvait un INFJ mort devant une boîte de conserve sans languette, on ne saurait pas exactement s’il est mort de faim, ou bien s’il s’est tué en essayant d’utiliser un ouvre-boîte… (Sûrement un peu des deux.) Quand on détient une intuition si forte, on est un cas désespéré niveau sensation. Logique : plus on est concentré sur l’intérieur de soi, moins on fait attention à l’extérieur de soi ! L’INFJ, avec sa fâcheuse tendance à oublier l’existence du monde concret et sa coordination motrice laissant à désirer, est programmé pour prendre cher. Il a fait partie du gang des derniers-choisis-dans-les-équipes-du-cours-de-sport durant toute son enfance. Il était aussi utile qu’un nain de jardin sur le terrain de foot, et il profitait des rares fois où son pied entrait en contact avec le ballon pour marquer contre son camp ou faire un croche-patte à l’attaquant adverse avant de s’écrier « Désolé désolé désolé !!! » pendant toute l’heure.

Si vous avez oublié de refermer la porte du placard de la cuisine ou que vous avez laissé traîner quoi que ce soit de coupant, vous le saurez très vite, car votre colloc’ INFJ (même si c’est peu probable que vous en ayez un, car ils vivent généralement seuls avec leur chat) ne tardera pas à vous le signaler en poussant de grands cris de douleur. Grâce à leur fonction sensitive déglinguée et leurs appendices pédestres, les INFJ excellent dans la détection des punaises et autres épingles égarées sur un tapis. (De rien, ça leur fait plaisir !) (The counselor is at your service !) Si un objet volant doit percuter quelque chose, ce sera la tronche d’un INFJ. D’ailleurs, vous qui cherchez quelque chose de mystique chez lui, cherchez-le ici plutôt, parce que là pour le coup la Science n’a pas encore choppé l’explication…

Lorsqu’il est confronté à un stress trop important, l’INFJ peut laisser la sensation s’emparer du contrôle. Il se met alors à pinailler sur des détails dont il se moque d'habitude éperdument (« Ce cadre n’est pas parfaitement perpendiculaire au napperon !!! ») et sombre dans des abus physiques (excès alimentaires, achats compulsifs, drogue, etc.). Dans les cas extrêmes, l’INFJ bascule dans la violence. En temps normal, bien qu’il dissimule souvent un côté bourrin/vicieux, son pacifisme lui sert de garde-fou. Mais puisqu’il a tendance à contenir sa colère pendant des années, quand la muselière saute, toute l’énergie négative accumulée est expulsée d’un coup : il passe en mode dark-INFJ. Ceux qui ont déjà assisté à cela savent de quoi je parle… Un INFJ qui sort de ses gonds se transforme en véritable furie. Vous remarquerez d’ailleurs que beaucoup d’INFJ fictifs se métamorphosent en créatures pas commodes quand ils perdent le contrôle d’eux-mêmes. Pour calmer dark-INFJ dans son quart d’heure super-saiyan, il suffit de le laisser démolir deux-trois trucs qui traînent… comme cette chaise juste-là, tiens, ça fera l’affaire !

En outre, après avoir recouvré ses moyens, l’INFJ va regretter amèrement sa conduite et sa culpabilité mettra du temps à disparaître.  Conclusion : n’emmerdez jamais un INFJ. Ça vaut mieux pour tout le monde. Sauvez un meuble, câlinez un INFJ.

A ce propos, d’un point de vue social, l’INFJ supporte mal la foule et déteste être touché par des inconnus. La sensation étant son point faible, il est légitime qu’il ait besoin d’être en confiance avec son interlocuteur pour accepter un contact physique avec lui. Par ailleurs, une fois la relation installée, l’INFJ devient une bonne grosse peluche. Son comportement tactile est donc un bon moyen d’évaluer à quel point il tient à vous. Un INFJ qui vous pose une main sur le bras ou vous câline est un INFJ qui vous adore et sur lequel vous pouvez compter.

Certains INFJ, désireux de maîtriser leur ombre, adoptent une attitude que nos amis anglophones appellent « SP Wannabe ». Comme son nom l’indique, elle consiste à imiter plus ou moins le comportement des types SP, connus pour vivre dans l’action et l’instant présent. Cela se traduit par exemple en pratiquant régulièrement du sport, afin d’apprendre à se connecter à son corps et d’évacuer sainement la tension. J’ai déjà croisé des INFJ réticents à ces méthodes, prétendant qu’agir ainsi était contre leur nature (« Oh là là, de l’effort physique, mais je suis un être spirituel môa ! –Non, ma collection de couteaux artisanaux n’a rien à voir là-dedans- »). De mon point de vue d'INJ, je pense que même s'il aura toujours ce point faible (il est le reflet de son point fort, les deux sont indissociables !), c’est un excellent moyen d’équilibrer son mental, d’améliorer sa gestuelle et d’acquérir davantage de confiance en lui : pile ce dont il a besoin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 436

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mar 01 Mai 2018, 14:30

Anectode : j ai fait parti d une équipe de foot, j étais attaquant ( par elimination des postes à risque, et à competence), bon en fait j étais surtout remplaçant ... Je rentrais sur le terrain quand l un des joueurs était au bord de l evanouissement ... du fait de son épuisement.

Et une fois, l un des défenseurs adverses était parti prendre de l eau niveau du but, moi j étais devant le but, notre milieu de terrain a envoyé la balle du rond central ... Je ne sais trop comment, j ai fait une reprise de volée et j ai mis le ballon dans la lucarne.

A la fin du match, le milieu de terrain m a avoué que quand il a levé la tête et qu' il m a vu, il a hésité et puis il s est dit : avec un peu de bol le ballon rebondira jusqu au but ...

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mar 01 Mai 2018, 20:35

^^

Eh bien, je rois que j'ai trouvé ma réponse ! (à partager Smile)
L'antre de la chouette a écrit:
Le binôme Fi-Se rend l'identité de l'ISFP très fluide. Comme l'INFP, il a tendance rejeter toute catégorisation et éprouve des difficultés à définir sa personnalité. Les Fi-dom sont les profils les plus susceptibles de buter sur les questions du MBTI en rétorquant « Mais enfin, ça dépend trop des situations ! » (En fait, c'est même souvent cette réaction qui permet de les typer...) La différence entre les deux est que l'INFP voit des possibilités, « Je pourrais être tellement de personnes », tandis que l'ISFP, sous l'influence de Se, se dit plutôt : « Comment peut-on me ranger dans une case alors que je peux être qui je veux, là, tout de suite ? »

Un tel fonctionnement est parfois source de souffrance pour l'ISFP, puisqu'il peine à faire cohabiter son désir de découvrir qui il est et cette instabilité identitaire. Comment faire pour toucher son essence si cette essence consiste à ne pas en avoir, à enfiler toutes les casquettes que l'on veut, quand on veut ? Mais en même temps, s'il se réduisait à une seule casquette, ne se retrouverait-il pas prisonnier, enfermé dans une case bien loin de définir sa personne entière ? La complexité d'une identité insaisissable est en fait son identité. L'ISFP est un être en constant mouvement intérieur, état qu'il exprime en provoquant le mouvement autour de lui. (L'INFP, lui, provoque ce mouvement dans le monde abstrait, en amenant de nouvelles idées. Voilà pourquoi beaucoup sont écrivains, philosophes, sociologues...) On relève ici un paradoxe typiquement Fi-dom « J'ai envie de me connaître, mais je ne veux pas me connaître. » ou bien la version duo « Viens me connaître, j'en meurs d'envie. Ah non en fait, n'essaye surtout pas, je n'ai pas envie, vas-t-en. » Et quand l'IxFP en prend brutalement conscience, il passe sans prévenir d'un mode Fi très ouvert et doux à un mode Te froid et vindicatif... Il peut alors vous reprocher de l'envahir (alors qu'il vous ouvrait les bras l'instant d'avant), ou bien vous bouder sans explication. Sachez qu'il est très long et difficile pour un Fi-dom d'apprendre à gérer sa limite avec les autres, ainsi que de maîtriser ses courants émotifs puissants qui vont et viennent. Rappelez-leur qu'ils peuvent (et doivent !) défendre leurs droits auprès des autres, car ces derniers le feront rarement à leur place.

Donc pour moi c'est bien INFP, mon fonctionnement principal, ma préférence.

Maintenant, pourquoi est-ce que je me reconnais autant dans des fonctions de l'INFJ ? est-ce qu'on a des sous-fonctionnements engageant d'autres fonctions ? (C'est ce qu'avance Linda V. Berens, et ça me semble probable mais pas forcément lié exclusivement au stress.) Ou alors, est-ce qu'une impression, faussé par une imitation plus ou moins habile de ses fonctions pour d'autres fonctions ?

Bref, je retourne méditer sur tout ça ...

Malgré tout, je continue de penser que les différences extérieurs entre INFP et INFJ sont potentiellement échangeables. Il y a une telle proximité entre ses deux types, et tellement de paramètres entrent en compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mar 01 Mai 2018, 21:35

https://le-mbti-change-ma-vie.com/les-boucles-dominantetertiaire-et-comment-en-sortir/ a écrit:



La boucle Fi-Si de l’INFP :

L’INFP va rester figé dans des événements négatifs positifs du passé et les surjouera, revivant les émotions de ces situations. Il sombrera dans ces émotions et deviendra incapable de regarder vers l’avenir. Il sera alors très réservé et perdra son enthousiasme pour les nouvelles idées et les possibilités et à la place craindra que ces situations négatives positives ne se reproduisent pas.



La boucle Fi-Ni de l’ISFP :

L’ISFP sur-analyse les situations, se figeant  dans sa tête et se trouvant incapable d’agir selon ses croyances. Il sombrera dans ses sentiments et sur-analysera les situations, devenant également excessivement anxieux dans ces situations. Il aura tendance à s’inquiéter outre mesures des conséquences à long termes d’une action et aura du mal à agir dans le moment, s’inquiétant des répercussion émotionnelles futures qui résulteraient de ses action Il lira la partie superficielle d’éléments passés et en déduira des conclusions négatives dont résulteront des émotions également négatives dans lesquelles ils seront susceptibles de s’enfermer.

La boucle Ni-Ti de l’INFJ :

L’INFJ a tendance à supprimer son côté émotionnel, se coupant des autres et devenant incapable de partager ses sentiments avec les autres. Il devient alors très réservé, essayant de devenir analytique et logique sans faire appelle à son côté émotionnel. Il essaiera de tout voir à la lumière de la logique tout en éteignant complètement celle des sentiments et des valeurs de ceux qui l’entourent. De plus, il réprimera ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mer 02 Mai 2018, 19:48

Je me reconnais bien là dedant >> http://antredelachouette.blogspot.fr/2017/04/comprendre-lintuition-introvertie-ni.html?view=mosaic#!/2017/04/comprendre-lintuition-introvertie-ni.html
Le coup de la tour Montparnasse, j'en suis tout à fait capable ! ^^
En revanche, je suis très attentif à mon environnement sonore, captant le moindre petit son, entendant les gens qui chuchotent, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 36
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 396

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mer 02 Mai 2018, 20:53

Kotorus, avec cette méthodologie de la sélection à partir d'un fourre-tout de traits, tu vas droit dans le mur de l'effet Barnum.
Pour chacun de ces caractéristiques, on peut invoquer l'influence du MBTI, mais aussi de tas d'autres modèles ou paramètres de la personnalité (dont le vécu, l'influence des messages parentaux, etc.)
Bref, si tu veux vraiment trancher entre INFP et INFJ, il va falloir te recentrer sur ce qu'est le MBTI et ce qu'il te permet d'approcher: ton profil cognitif, aka la façon dont tu perçois et juges le monde autour de toi. Point.

Pistes à investiguer:

- INFP et INFJ ne diffèrent que d'une lettre mais utilisent chacun des axes de perception ET jugement différents. Quel est l'axe de perception dans lequel tu te reconnais le mieux: Ni-Se ou Ne-Si? Et pour le jugement: Fe-Ti ou Fi-Te? (je parle bien d'axe, l'articulation entre 2 fonctions, pas une fonction isolée)

- L'INFP a Te en inférieure, l'INFJ a Se. L'inférieure est généralement assez reconnaissable parce qu'on l'utilise mal: pas assez, trop, maladroitement... on se sent attiré par elle, mais elle nous échappe comme une savonnette. Quelle fonction correspondrait chez toi à cette savonnette? (tu peux voir au bas de cette page les différents comportements possibles issus d'une utilisation d'inférieure)

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Mer 02 Mai 2018, 23:42

Je vais étudier les pistes que tu me donnes.

@Kotorus a écrit:
Donc pour moi c'est bien INFP, mon fonctionnement principal, ma préférence.

Maintenant, pourquoi est-ce que je me reconnais autant dans des fonctions de l'INFJ ? est-ce qu'on a des sous-fonctionnements engageant d'autres fonctions ? (C'est ce qu'avance Linda V. Berens, et ça me semble probable mais pas forcément lié exclusivement au stress.) Ou alors, est-ce qu'une impression, faussé par une imitation plus ou moins habile de ses fonctions pour d'autres fonctions ?

Bref, je retourne méditer sur tout ça ...

Malgré tout, je continue de penser que les différences extérieurs entre INFP et INFJ sont potentiellement échangeables. Il y a une telle proximité entre ses deux types, et tellement de paramètres entrent en compte.

Ce n'est pas vraiment de trancher qui m'importe. C'est ... Et bien je ne sais pas vraiment en fait ^^
L'envie de comprendre ... La confiance en moi et ma vision. J'essaye ce qui me semble ne pas coller avec la cohérence générale ... Je ne sais pas.
Trouver quelque-chose qui puisse appuyer mes propres observations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Jeu 03 Mai 2018, 18:26

Je me suis amusé à classer les ennéatypes du plus proche de moi au plus éloigné.
Ca donne ça : 4, 5, 9, 6, 1, 3, 2, 7, 8.


Et sinon, ce que j'ai pu observer chez moi :

- Dans les conversations, je suis souvent agacé par les gens qui saute d'une idée à une autre. J'aime que l'on reste concentré sur le sujet de départ (à condition que celui-ci m'intéresse) afin de pouvoir le creuser. C'est quelque-chose qui m'épuise rapidement car cela me fait perdre le fil de ma réflexion.
Ce qui fait que soit je m'énerve, soit je me détache de la conversation prenant une place d'observateur.

- Quand je suis dans cette position d'observateur, je comprend facilement les incompréhensions entre les personnes, ainsi que la source de ces incompréhensions. Ce qui fait que si j'ai encore de l'énergie, je peux "traduire" la pensée de l'un pour que l'autre la comprenne. (Cela ne marche que dans une discussion orale.)

- Dans les discussions, les faits, les ragots, les expériences physiques, l'objectivité et tout ce qui est impersonnel me saoule vite. A moins que cela soit directement lié à une de mes passions, et encore ...
J'accorde mon intérêt aux sentiments, aux impressions et intuitions. Ou alors, il faut que je sente la passion et le plaisir de mon interlocuteur à parler de son sujet.

- Quand je retrouve une personne que j'aime bien, notre dernière conversation me revient en tête, et je pourrais la reprendre où je l'avais laissé. Et ce, même avec des gens que je n'ai pas vu depuis longtemps. Si cela fait vraiment très longtemps, c'est plus la coloration générale qui me revient, ses sujets de prédilection. Je retiens bien ses goûts, ses mots, ce qui la touche et ce qui la met mal à l'aise (D'ailleurs, cela me rend moi-même très mal à l'aise si je sens qu'elle va se retrouver confrontée à l'un de ses sujets sensibles).

- Quand je parle, je cherche à avoir le mot juste (et cela me bloque quand je n'y parviens pas). Le mot peut parfois sembler inapproprié aux autres (notamment aux T je dirais), mais qui est pour moi, très imagé, représente bien ce que je veux dire mais est difficilement explicable (souvent j'essais de l'expliquer par une métaphore, mais en général, ceux qui n'ont pas comprit le sens imagé que j'octrois au mot, ne comprennent pas non plus ma métaphore.).

- Du coup, je déplore souvent un décalage entre ce que je veux exprimer et ce que la plupart des gens en retiennent. Il y a des gens qui semblent se bloquer sur des détails, au lieu de chercher à comprendre le sens global.

- Quand je veux être bien avec quelqu'un, je me rend compte que je prend involontairement son accent, sa façon de parler, ses expressions verbales, et parfois même une gestuelle.

- Je peut-être très attentif aux sons. Si quelqu'un chuchote à proximité, ou si je sens que l'on parle de moi, cela me saute aux oreilles. Mon accuité auditive semble améliorée, et mon attention est captée jusqu'à ce que je comprenne de quoi il s'agit.

- Niveau mémoire, je retiens facilement les suites de chiffres et de lettres (Genre les codes wifi ^^).
Quand je pose quelque-chose à l'écrit, après, je l'ai en mémoire et n'ai plus trop besoin d'y revenir. Et souvent, si je ressens quand même le besoin d'y revenir, le fait de relire les premiers mots me remettent l'ensemble en tête.

- Quand je réfléchis à une théorie (comme le MBTI), je ressens souvent le besoin d'extérioriser ma réflexion, comme pour me libérer d'un poids (et éventuellement m'éviter une insomnie ^^). Mais souvent, je suis plus à l'aise pour les traiter en interne, car quand je les exprimes, je sens le besoin de me justifier, de me corriger sans cesse, et cela se transforme en une sorte de monologue confus et saoulant. Donc généralement, je ne partage que mes conclusions (quand je partage ce genre de choses).

- Quand j'ai une grande confiance en quelqu'un, que cette personne m'inspire et que je soupçonne de la tristesse en elle, j'aurais envie de lui faire un câlin, mais je n'ose pas, à cause de ma timidité. En revanche, je n'aime pas être touché par des inconnus, et si la personne ne m'inspire pas confiance (genre le mec bourré qui veut soudainement être ton ami ...), je peux aller jusqu'à la repousser assez violement.
Du coup, je ne me sens pas à l'aise dans les foules, c'est bruyant, ça se bouscule, c'est trop festif pour moi ... ^^ Cela dit, il y a des fois, c'est rare mais ça arrive, où je suis à l'aise. Mais il faut que je sois dans un bon état d'esprit, que l'atmosphère générale dégage quelque-chose qui m'apparaît comme positif, et là, ça peut même être un très bon souvenir.
Il faut que je me sente en confiance en fait.

- Quand je parle trop de moi, ça me donne l'impression d'être prétentieux. (D'ailleurs, je m'arrête là pour le moment ! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Ven 04 Mai 2018, 17:50

En recherche des explications sur Ni-Se/Ne-Si et Fi-Te/Fe-Ti, je suis tombé sur cette affirmation (joliment traduite ^^) :
Citation :
C'est quand le Ni dominateur ne vous considère pas comme une partie assez importante de sa vie et vous coupe. Ceci est différent de quand les dominants Fi vous coupent; Les dominants de Fi ne vous coupent que parce que vous les avez offensés ou blessés d'une manière ou d'une autre. Les dominants de Ni vous coupent quand ils n'ont plus besoin de vous.
Le Ni-dom est un Sith en fait ? xD

Dans l'hypothèse où l'affirmation est juste ...

Quand le Ni-dom rompt le contact, c'est définitif ? Ou on peut tout de même "re-capter" l'attention du Ni-dom ?

C'est vrai que j'ai tendance à faire ça, mais je le regrette souvent après. Bon si la personne m'a offensée ou blessée, ça n'aide pas, c'est sûr. Après, j'ai du mal à évaluer si dans mon cas, c'est du au Ni ou à d'autres facteurs ...

Ce que je peux dire, c'est que quand cela arrive dans le sens inverse, que quelqu'un coupe tout contact avec moi, la première chose que je vais me dire, c'est "qu'est-ce que j'ai dit comme connerie ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 436

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Ven 04 Mai 2018, 18:01

Citation :

Quand le Ni-dom rompt le contact, c'est définitif ?
Non.

Citation :

Ou on peut tout de même "re-capter" l'attention du Ni-dom ?
Oui.

un petit bémol, ce n'est pas qu'il n'a plus besoin, c'est que la stimulation n'est plus là.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 36
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 396

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Ven 04 Mai 2018, 19:57

Ces dernières remarques font plutôt penser à INFJ, non?
Qu'est-ce qui ne collerait PAS avec INFJ?

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Ven 04 Mai 2018, 21:45

@Obtearon a écrit:
un petit bémol, ce n'est pas qu'il n'a plus besoin, c'est que la stimulation n'est plus là.
Ok. Et ça colle pas mal à ce que je ressent pour moi.
@μαllollo a écrit:

Ces dernières remarques font plutôt penser à INFJ, non?
Qu'est-ce qui ne collerait PAS avec INFJ?
Oui, c'est à peu près là que j'en suis. Mais je me méfie ! ^^

Pour les fonctionnements de jugement Fe-Ti/Fi-Te et de perception Ni-Se/Ne-Si, j'ai lu pas mal d'articles aujourd'hui. Ca pourrait être l'un ou l'autre, je ne sais pas. Il faut que je digère tout ça et que j'y repense plus tard. Pour l'instant je sature un peu. ^^

Pour l'inférieur, je me reconnais dans les "effets secondaires" de Te et de Se, même dans ceux de Ne et de Fe dans une moindre mesure.

C'est marrant, autant je devine facilement le type des gens que je connais, autant je peine à le faire pour moi-même.

Je ferais un point sur les fonctions une à une et sur leur fonctionnement dans un mécanisme global, en les comparants à mon ressenti sur moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotorus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP-J 4w5 (459 so/sx ou so/sp)
Age : 21
Lieu : France
Inscription : 29/01/2018
Messages : 35

Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité Sam 05 Mai 2018, 18:25

Si j'ai bien compris, et en simplifiant, on peut dire que :

Fi-Te : valorise l'harmonie intérieur et veut structurer l'extérieur en fonction.

Fe-Ti : valorise l'harmonie extérieur et veut structurer l'intérieur en fonction.

Ti-Fe : valorise la structure intérieur et veut harmoniser l'extérieur en fonction.

Te-Fi : valorise la structure extérieur et veut harmoniser l'intérieur en fonction.

Ne-Si : préfère regarder l'extérieur et ressentir l'intérieur en fonction.

Ni-Se : préfère regarder l'intérieur et ressentir l'extérieur en fonction.

Si-Ne : préfère ressentir l'intérieur et regarder l'extérieur en fonction.

Se-Ni : préfère ressentir l'extérieur et regarder l'intérieur en fonction.



Pour moi, en reformulant un peu, je dirais que :
1) Je valorise la vision intérieur et veut détecter l'extérieur en fonction.
2) Je préfère l'harmonie extérieur et veux une structure interne en fonction.
3) Je suis susceptible de remettre en question l'harmonie extérieur pour ma structure intérieure.
4) Je suis susceptible de remettre en question la vision intérieur pour ma détection extérieure.


Sinon, je me suis amusé à faire une sorte d'équation en me demandant quels couples de fonctions pourrait imiter l'utilisation d'une autre fonction ... Je ne suis pas convaincu de mon approche, mais ça peut être une piste de réflexion pour les amateurs de migraine ! ^^

Ni-Fe = Fi / Fi-Si = Ni
Ni-Se = Ne / Fi-Ne = Fe
Ni-Ti = Si / Fi-Te = Ti
Fe-Ti = Te / Ne-Si = Se


ou

Ni-Fe = Fi / Fi-Ne = Ni
Ni-Ti = Ne / Fi-Si = Fe
Ni-Se = Si / Fi-Te = Ti
Fe-Ti = Te / Ne-Si = Se


Pour chacune de ses équation, ça semble assez équilibré.
Fi et Ni apparaissent chacun 3 fois.
Fe, Ti, Ne et Si chacun apparaissent 2 fois.
Se et Te n'apparaissent qu'une fois chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Mon type de personnalité

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon type de personnalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-