Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 C'est quoi votre enneatype ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre enneatype :
1
6%
 6% [ 3 ]
2
4%
 4% [ 2 ]
3
6%
 6% [ 3 ]
4
23%
 23% [ 11 ]
5
23%
 23% [ 11 ]
6
10%
 10% [ 5 ]
7
4%
 4% [ 2 ]
8
4%
 4% [ 2 ]
9
15%
 15% [ 7 ]
Je ne sais pas.
4%
 4% [ 2 ]
Total des votes : 48
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: C'est quoi votre enneatype ? Sam 13 Aoû 2016, 16:16

La question est dans le titre. Juste un petit sondage pour voir un peu à quoi ressemble le forum sur cette typologie.

Vous pouvez commenter votre type, voir, si vous en avez le temps et la force, expliquer en quoi vous correspondez à ce type. Sinon exposer vos incertitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Sam 13 Aoû 2016, 17:38

Pour le 4

Enfant : théâtrale, cherche à se démarquer, éloquence malgré l'introversion.
Ado : Looks particuliers, recherche d'esthétisme pouvant apparaître comme de la superficialité, besoin de reconnaissance, refus de la banalité, rebelle, "secrète".
Grand paradoxe dans certaines situations : entre l'envie d'être pleinement intégrée dans un groupe et le besoin d'être reconnu dans son individualité.
Culpabilité liée à ce sentiment de différence. Vouloir ce qui manque perpétuait l’insatisfaction de ce qui était là.

L'aile 5 qui est venue bien après équilibre beaucoup. Ou bien est-ce l'intégration ?
En tous cas je me retrouve beaucoup moins dans ce que j'ai cité.
En revanche cette recherche d'authenticité, d'individualité à terme de sagesse intérieure (idyllique bien entendu) me parle d'avantage que le besoin de se différencier.
Revenir en haut Aller en bas
Shinji
Aucun rang assigné
avatar

Type : INP
Age : 20
Lieu : .
Emploi : Faquin
Inscription : 10/11/2015
Messages : 11

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Sam 13 Aoû 2016, 18:31

.


Dernière édition par Shinji le Mar 06 Sep 2016, 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Sam 13 Aoû 2016, 18:47

Je suis d'ennéatype 5.

Concernant ce qui m'a amené à la compulsion du 5, j'ai vécu une enfance isolée, à me réfugier dans les bouquins et la connaissance en général. (Je crois avoir passé mon adolescence coincée dans une Ni-Ti loop, Fe ayant été "étouffé" par l'isolement social et s'étant développé plus tardivement.) J'ai un parent intrusif et trop protecteur qui ne me lâchait jamais les basques. Il ne respectait pas mon besoin de m'isoler et instaurait un climat d'angoisse et de stress quasi-constant. Dans la famille et à l'école, on a énormément remis en question ma façon d'être et de faire (étant HP, j'ai tendance à m'y prendre différemment pour pas mal de choses), ce qui m'a fait perdre confiance en moi. Cela m'a aussi incité à vouloir devenir toujours plus compétente, en compensation et pour me faire enfin apprécier. J'ai toujours senti un vide en moi, que je comble avec des choses que je peux produire moi-même (des théories, des images, des histoires...).

A propos de l'avarice engendrée par cette compulsion, je passe énormément de temps seule. Quand je suis avec des gens, j'ai l'impression que le temps passé avec eux empiète sur ce fameux temps pour moi. Même si j'essaye de lutter pour me connecter à l'extérieur, j'ai un besoin compulsif de m'isoler, reprendre mes recherches et mes projets. J'ai souvent l'air à moitié déconnectée de la réalité (soit parce qu'elle m'ennuie, soit parce que je suis angoissée et je ne parviens plus à me concentrer). Ce n'est pas systématique mais c'est un trait bien visible chez moi, on me l'a déjà reproché. En outre, j'ai tendance à garder mes connaissances pour moi. Mais c'est surtout par peur qu'on me traite de mademoiselle je-sais-tout insupportable, qu'on me dise de fermer ma gueule, qu'on s'en fout, etc. (C'est du vécu, du coup maintenant je me méfie et je me l'ouvre que si quelqu'un me demande...)

Mon aile 4 m'a rendu plus sociable et a affiné mon goût pour l'art. J'ai aussi remarqué grâce à elle que je possédais des émotions. ("Coucou c'est nous !" "Aaaah mais qu'est-ce que c'est que ça ???!!!") Cependant, si je les exprime beaucoup par écrit, en vrai j'ai tendance à les cacher et je suis mal à l'aise avec les manifestations émotionnelles trop fortes des autres. Je suis assez détachée de mon propre ressenti. Souvent incapable de répondre à la question "comment tu te sens" sur le coup, j'y parviens en revanche quelques heures d'analyse après (mais c'est trop tard :P).
Revenir en haut Aller en bas
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : For sure !
Emploi : Etudiant
Inscription : 21/03/2015
Messages : 357

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 13:11

Je suis de type 3.

J'ai pas eu trop de difficultés à trouver mon ennéatype, ayant toujours placé ma volonté de réussir dans la vie comme priorité absolue et ayant toujours eu un besoin immodéré (limite maladif) de compétition, d'être reconnu pour ce que je fais, d'être le meilleur, le plus performant, bref d'être au-dessus de la mêlée, je ne supporte pas d'être noyé dans la masse et d'être comme tout le monde. On peut dire que c'est un complexe de supériorité, ce que je conçois parfaitement, mais je ne le vois pas comme une tare.
La peur de l'échec est omniprésente, pas uniquement vis-à-vis des autres mais surtout vis-à-vis de moi-même, je me mets une pression de dingue même pour des petites conneries de rien de tout.
Malgré que de façade je sois toujours hyper confiant et que je n'expose jamais mes doutes et mes peurs aux autres, ma confiance en moi varie énormément et n'est vraiment pas stable du tout, je peux à un moment me sentir littérallement comme le roi du monde et être capable de tout, comme peu de temps après me sentir plus bas que terre et capable de rien, ça dépend de si j'estime avoir réussi ou échoué quelque chose.

Quant à l'aile 4 maintenant, j'ai déjà eu bien plus de mal à trouver mon aile, je m'étais même typé 3w2 à un moment, mais finalement je n'ai pas grand chose de 2 hormis l'extraversion, je me reconnais bien davantage dans la compulsion du type 4 (éviter la banalité) qui au final est assez complémentaire avec le besoin du 3 d'être le meilleur et de se différencier. On dit que l'aile ne se développe qu'au début de l'âge adulte mais pour ma part la compulsion du type 4 est certainement présente chez moi depuis à peu près toujours, juste à un degré moindre que celle du type 3. Toujours est-il que sur beaucoup d'autres choses les types 3 et 4 ont des fonctionnements radicalement opposés ce qui fait que je me sens rempli de paradoxes et de contradictions dans ma personnalité. Ca plus le centre émotionnel qui est préféré et réprimé à la fois et ça donne un bordel pas possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3254

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 16:18

6w7 parce que trop de swagg en moi.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2429

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 19:37

4w3 donc.

En découvrant l'ennéa, je suis tombée sur 4w5 en passant un test. Sur la (très brève) description je ne m'étais pas reconnue plus que ça car je ne cherche pas explicitement à "me démarquer à tout prix" (description finalement peu spécifique qui peut d'ailleurs prêter à confusion). Mais en approfondissant un peu j'ai trouvé que ça ne pouvait être que ça : cette compulsion est bien là, entre les lignes. Certains points m'ont carrément blessée, m'ont fait prendre conscience de pas mal de choses sur moi-même et j'ai dû mettre une semaine à m'en remettre. Je cherche à avoir un destin unique, à me distinguer (pas en étant un être supérieur, mais en laissant une empreinte qui m'est propre), à être spéciale. Rien ne me frustre plus que de ne pas l'être. Tout ce qui renvoie à une quelconque banalité de ma part me rend malade. J'ai aussi, souvent, une idée précise de ce que je veux ou de ce que je suis (sans que l'ensemble de ce qui me constitue ne soit distinct, étrangement). La conséquence de tout ça (avec le fait que ce soit si important pour moi), c'est que je suis "trop sensible". La réalité atteint rarement ce qui constitue mes attentes et c'est frustrant, quand ce n'est pas douloureux, parfois même horrible.

J'ai quand même mis un petit moment avant de me fixer sur le 4 : en farfouillant un peu sur des forums notamment (autres que celui-là), j'ai découvert que beaucoup de gens se typaient ainsi à tort, que beaucoup avaient envie de l'être, ce qui m'a surpris d'ailleurs. Beaucoup sont des 6 contrephobiques qui veulent s'opposer, se rebeller (le mouton noir au milieu des moutons blancs) plutôt qu'être uniques et authentiques, ce qui induit une très forte introspection et d'être parfois douloureusement honnête avec soi-même. Aussi des 9 qui veulent être spéciaux, sans se rendre compte que ce n'est que secondaire chez eux.
J'ai un peu hésité entre les types 4 et 6 (je n'avais pas envie de me rendre ridicule en m'attribuant un type qui ne me correspondait pas !) avant de me rendre compte que ce qui concernait le 4 me correspondait beaucoup plus. Tant qu'au 9, je suis trop insatisfaite, trop peu dans le flow et trop torturée pour y correspondre.

Tant qu'à l'aile 3 : j'ai des points communs avec le 3 en ce que la réussite m'importe, et que spontanément, l'image est quelque chose d'extrêmement important pour moi. J'ai beau rechercher l'authenticité, cela est peu corrélé à la méfiance de l'image qu'on retrouve souvent chez les 4w5. Je me trouve dernièrement des points communs avec le 5 (je partage peu, je suis repliée sur moi, parfois même enfermée en moi), mais ça n'a pas suffi à faire basculer mon typage.


Dernière édition par Apocalypse le Dim 14 Aoû 2016, 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3
Age : 37
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1039

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 19:48

J'ai voté que "je ne sais pas". J'espère que je resterai le seul à voter cette réponse, car c'est amusant. Pour moi l'Ennéagramme (comme le MBTI) a perdu une grosse partie de sa cohérence de base, et donc, est beaucoup moins crédible dans son application. C'est les gens qui se typent mal et qui restent enfermés dans une case, je trouve cela limite flippant... C'est tout simplement malhonnête. Après, je pense que certains se cherchent et se trompent involontairement.

Ne me faites pas dire ce que j'ai pas dit, il y a des gens qui sont lucides sur eux-mêmes et qui ont du recul, de l’honnêteté ; pour se typer correctement.


Dernière édition par Guinea Pig le Dim 14 Aoû 2016, 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auruo
El Senor de ces Dames
avatar

Type : NiFe TeSe
Age : 31
Lieu : Notre peuple vaincra !
Inscription : 07/01/2015
Messages : 654

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 20:01

Pareil pour moi mon type MBTI, mon enneagramme a plus vraiment d'importance.
J'ai pas envie de surjoué une définition qui me plait bien et dont je suis fier, tout comme l'es chacun avec son type MBTI.
Je me suis un peu éloigné du coup du coté ou j'analysais tout par ce prisme.
J'ai pu me comprendre et mettre des mots sur pas mal de situation que je comprenais pas.

Je vis les choses tels que je les ressens, Je suis 4W5.
Si ça me pose un problème, je reviendrais probablement la dessus pour pouvoir l'expliquer peut être de manière plus clair et le pourquoi du comment.
C'est pas le cas actuellement.

P.S T'as vu comme il déchire mon titre, tu dois m'envier hein !
silly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanferrat86.skyrock.com/?from=reco_blog
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : For sure !
Emploi : Etudiant
Inscription : 21/03/2015
Messages : 357

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 20:07

Apocalypse a écrit:
j'ai des points communs avec le 3 en ce que la réussite m'importe

Par curiosité, quelle est ta vision de la réussite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Avocate ISFP du Diable
avatar

Type : INFP 4 sx/sp
Age : 23
Lieu : Paris
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1594

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 21:22

Mon enneatype est le 4 pour l'aile, je ne sais pas encore...

Je recherche constamment le beau et l'originalité. Mon besoin d'être différente et authentique (qui fait très Fi), peut me poser pas mal de problème d'intégration. Je n'arrive pas à adopter les codes d'un groupe sans avoir l'impression de trahir ma personnalité. Heureusement en grandissant, je trouve les groupes moins "codifiés" et plus ouvert d'esprit. Plus jeune, j'ai eu la chance d'être la "meneuse" de mon groupe et donc il n'y avait pas de règles avec moi, ni de manière Smile

Sinon mon soucis d'être original, n'est pas complètement conscient chez moi, d'ailleurs la première fois je m'étais typé 9. J'étais en mode dépressive.
Il m'arrive de ne pas regarder une série simplement parce que c'est à la mode,je trouve cette réaction stupide, mais c'est plus fort que moi...
Du coup, je regarde pleins de séries, de livres et autres seulement des années plus tard, lorsque l'engouement autour s'est calmé.

Je suis quelqu'un d'assez conflictuelle, qui peut passer rapidement d'une émotion à une autre. Une personne vient de me dire aujourd'hui, qu'il y aurait un lien avec le 4 qui exprime beaucoup ses émotions et qui a des tendances "colériques".
Avec moi, en général la vie n'est pas un long fleuve tranquille... En même temps je n'aime pas ce qui est lisse, banal. Je peux aimer une chose et m'en plaindre en même temps, parfois on me voit comme une "enfant capricieuse", mais ce n'est pas du tout mon ressenti.
Je me vois seulement comme une personne paradoxale,qui ne comprend pas toujours elle même ses émotions mais qui a besoin de les exprimer (de les crier !). (du moins à ses proches)





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 797

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Dim 14 Aoû 2016, 23:39

L'énnéagramme, surtout le contenu des descriptions, me parait bien plus relever d'une pseudo science dans le genre horoscope que ne l'est le MBTI.
Toutefois, je me suis pris au jeu pour le forum.
Depuis le début, mes tests m'ont toujours donné grosso modo les même résultats en matière d'énnéagramme; et mes lectures des descriptions me font parvenir aux même conclusions.
Je serais d'un genre de scrupuleux 6w5 ou 5w6, avec quelques éléments de 7 et des directions d'intégration/désintégration en 9 et en 3. Pour le reste, il est facile de se retrouver à un moment ou à un autre dans chacune des 9 descriptions.


Entre le 6, le 7, et le 5 (les plus à proximité l'un de l'autre sur ce fabuleux schéma aux formes ésotériques qu'est l'énnéagramme), le 5 est le seul profil vraiment introverti (et je suis très introverti, finalement très détaché des choses immédiates).
Ce détachement est juste moins répressif vis à vis des émotions (je pense), et clairement moins "avare" en information (je partage, je m'imagine, me projette en train de partager tel que je suis en train de vous partager ces faits).
La passion du 5 n'y est tout simplement pas. La compulsion en revanche est un poil plus pertinente pour moi.
Durant mon enfance, je n'étais pas vraiment à l'aise avec les situations de groupe, la simple proximité de gens et l'image que je devais renvoyer en n'étant jamais dans le rythme. J'évitais "compulsivement" ces situations pour ne pas être vu (j'évitais aussi les invités à la maison, avec le désagréable sentiment d'être interrompu dans mon activité, et plus encore j'évitais les gens de mon âge). Les rares discussions que j'avais alors avec mes congénères hors de chez moi tendaient plutôt vers l'explication et, même si j'ai du gagner mon éloquence avec l'âge, je pouvais déjà me faire une réputation de sympathique snob know it all. "Sympathique" "snob" parce que j'avais beau être sauvage je souriais volontiers (ce qui apparaissait d'autant plus incompréhensible pour les autres) et "know it all" parce que je semblais déjà tenir à avoir le dernier mot (il faut qu'ils comprennent à la fin tant qu'ils ont le malheur de continuer à interpréter).
Quant à ma mère, bien que très (très) soucieuse de moi et passionnée dans son rôle de mère, elle avait cette fâcheuse tendance toujours d'actualité à replonger littéralement dans son activité à peine fini de véhiculer son point de vue, ce qui pour ma plus grande frustration ne me laissait pas le temps d'obtenir une réponse sur telle précision qui pouvait me tracasser (vécu d'autant plus renforcé par l'énergie qu'elle devait mettre dans son travail, trop imposant à la maison contrairement à ce qu'en disent ces saletés de préjugés populaires sur les enseignants fonctionnaires... et rajoutez y le travail ménager... Suicide). En tout cas cette faible sociabilité me laissait un temps fou pour admirer les choses entre les agitations des hommes, tourner le dos et admirer ce qui n'était pas l'homme. Alors durant toute mon adolescence, j'ai juxtaposé informations après informations, dans "un sujet de compétence" dont je pouvais me considérer "expert". Ma liste d'espèces ornithologiques observées dans tel ou tel biotope s'agrandissait au fil des années et pouvait parfois faire l'objet d'un envoi à la Ligue de Protection; Parfois aussi faisais-je volontiers un exposé de passionné à des proches; et souvent j'avais l'envie de partager ce que je voyais et de réaliser ce que j'imaginais (la création musicale que j'aimais aussi partager a commencé dans la même époque).
Je pouvais toujours passer à autre chose, m'intéresser à autre chose si jamais je m'en lassais, afin d'éviter l'ennui si fréquent dans mon enfance.
Vint ensuite aux abords de l'âge adulte un désintérêt progressif (et provisoire) vis à vis de mes passions au profit de la création d'une conviction personnelle sur le monde (l'histoire, l'économie, la politique), sur la pensée (la philosophie), ... puis finalement sur soi et les autres (psychologie).


Nombre de personnes ici sur le forum m'ont proposé l'énnéatype 9, un gars qui "réfléchit longtemps avant de prendre une décision. (..) écoute toutes les opinions des gens concernés.", "sait très bien ce qu'il ne veut pas faire ou vivre", "a du mal à passer à l'action sans une impulsion extérieure.", et "ne veut pas affronter les conflits qu'impliquerait la marginalité. (...) se montre alors compétent et professionnel". C'est certainement quelque part en moi. Mais les éléments des types 8 et 1 à proximité m'inspirent moins que les 5 et 7 en complément du 6 je pense.
Quant au 7, énnéatype d'ultra-extraverti intempérant alors que je suis un introverti parfois limite dans l’ascétisme ça ne colle pas; idéaliste c'est déjà mieux mais mon idéalisation n'est pas dans l'éparpillement (j'aurais plutôt tendance à revenir inlassablement affiner une de mes idées en bon introverti que je suis, et garder l'éparpillement pour des choses moins importantes).
Il y a bien une crainte de l'enfermement, mais de l'imprévu aussi. Tolérance dû à une légèreté d'approche, naïveté presque enfantine, ça m'arrive bien aussi mais fondamentalement l'insouciance m'agace tant. "Des contraintes et procédures que je ne supporte pas sans m'y opposer ouvertement" cela se peut, mais je ne peux même pas dire fuir la souffrance pour rester joyeux et "optimiste" tant je manifeste plutôt du scrupule "pessimiste". Le 7 n'est simplement pas fondamental chez moi.
C'est encore pire pour le 3; observé surtout durant mes études et mes quelques expériences professionnelles, je peux avoir de l'ambition dans certains cas, et même adopter des stratégies de réussite en étant pragmatique et assez dans la compétition.. mais ça ne me met pas à l'aise, le sens précèdera de préférence l'ambition. Que je fasse quelque chose de sensé me satisfait beaucoup plus. C'est pour ça que j'arrive à la fin de mes études supérieures avec respect pour l'institution, mais le sentiment de toujours devoir me construire. Et professionnellement j'en veux sérieusement à mes supérieurs quand ils nous poussent dans des voies injustes pour la clientèle ou bien que ma sécurité économique est mise en danger pour ne pas être allé dans leur sens. Pour autant j'ai la fibre réconciliatrice assez prononcée (disons que c'est ce que je souhaite en définitive). Oui
On voit bien que rien ne se suffit, qu'il n'y a pas une compulsion qui explique tout sans une ou deux autres, et sans contredire la nature des types décrits. Mais reste l'énnéatype 6. C'est l'été dernier que je suis tombé sur une description de cet énnéatype qui me convient finalement plus que les autres. Beaucoup plus d'éléments en commun dans le contenu que dans n'importe quel autre énnéatype, et le paragraphe au dessus en est une plutôt bonne illustration (6w5 avec intégration en 9 ou en 3 selon le cas).
Plutôt sympathique mais lent dans la création de contact (pour ne pas dire inerte) je teste les gens, cherche à savoir comment ils pensent sans être spontanément celui qui initie le contact (et pourtant pas que je ne souhaite pas l'initier). "Indécis et qui cherche des conseils", j' "accumule des informations sur tous les aspects d'une situation, les positifs comme les négatifs." En absence d'un cadre de valeur partagée c'est cette connaissance qui me met en confiance. Je ne me reconnais "que peu de qualités." Je me souviens "peu de" mes "succès et de" mes "plaisirs." (spontanément en tout cas). Je "manque de confiance".
Intime mais partageux, légèreté tolérante mais scrupule avisé, fidèle mais méfiant, consciencieux mais critique, anxieux puis stoïque, hédoniste mais se privant très souvent, idéaliste mais assez pragmatique, enthousiaste mais pessimiste ...
C'est comme une question d'équilibre. Aussi ai-je récemment choisi Ser Davos comme avatar.  Car pour lui le vrai conflit valable trouve son explication au niveau idéel plutôt que concret. Pourtant bien plus pragmatique que moi, il œuvre pour un principe (la vie) plutôt que pour un intérêt concret de classe, même si les livres et le show passent de l'image au littéral ("les vivants et les morts"). Et ça n'en reste pas moins une histoire de clan.
Il renvoie précisément cet équilibre entre la conviction pour une cause et la conscience personnelle, la frontière entre l'affiliation au groupe et la détermination dans la dissidence, l'adoption d'une juste sécurité, l'importance du savoir, la recherche de ce qui pourrait fonctionner alternativement (face aux exactions et autres irrationalités monstrueuses), la sympathie (bon moi je trouve les enfants relou quand-même, du coup je les évite mais c'est pas leur faute :xd) et le froid entêtement, .. et puis les promenades au bord de l'eau pour réfléchir.^^
On peut ainsi faire un mélange de 5 et de 6w5 un peu 9isé et parfois 3isé. La connaissance en w5 renforce la confiance du 6, anticipe ses excès et le délivre de sa peur ( Coupe tieens ! Conatus dans ta gueu... heu pardon oups..), mais peut être aussi compulsive sur certains thèmes ou bien être complètement mise de coté au profit d'informations sensorielles agréables en w7. Centre mental dominant donc.^^


Je suppose que je peux osciller entre les niveaux 5 (niveaux moyens un peu passif-agressif) et 3 (niveaux épanouis coopératif) de l'énnéatype 6.
Et comme c'est encore moins scientifique que le MBTI, ça n'explique pas du tout mes penchants artistiques récurrents, mon rapport à la beauté. Haussement

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u1744
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Lun 15 Aoû 2016, 13:07

GBat a écrit:
L'énnéagramme, surtout le contenu des descriptions, me parait bien plus relever d'une pseudo science dans le genre horoscope que ne l'est le MBTI.
Toutefois, je me suis pris au jeu pour le forum.
Depuis le début, mes tests m'ont toujours donné grosso modo les même résultats en matière d'énnéagramme; et mes lectures des descriptions me font parvenir aux même conclusions.
Je serais d'un genre de scrupuleux 6w5 ou 5w6, avec quelques éléments de 7 et des directions d'intégration/désintégration en 9 et en 3. Pour le reste, il est facile de se retrouver à un moment ou à un autre dans chacune des 9 descriptions.

Je suis d'accord dans l'ensemble !

C'est vrai que l'ennéagramme n'a pas de validité scientifique, mais je pense qu'il reste un très bon outil pour qui sait l'utiliser. Comme le MBTI, cela requiert une certaine capacité d'introspection pour connaître son type, et aussi de l'honnêteté avec soi, pour accepter ce que nous sommes au lieu de chercher ce que nous voudrions être. C'est vrai aussi qu'on peut se reconnaître plus ou moins dans plusieurs types (et j'ai envie de dire heureusement, ce serait triste de n'être qu'un archétype sur pattes !), et qu'il n'est pas évident de déterminer lequel nous correspond le plus. (Perso je me type 5w4 mais je me reconnais aussi dans le 2, le 1 et le 9...)

Mais finalement l'intérêt n'est peut-être pas de trouver son type et de s'y accrocher comme une moule à un rocher : l'intérêt est d'apprendre à mieux se connaître et de progresser en identifiant des mécanismes de son fonctionnement. En découvrant l'ennéagramme et le type 5, j'ai pu identifier l'un de mes pires défauts, comprendre pourquoi j'étais devenue ainsi et comment faire pour m'épanouir et transformer cette faiblesse en force. A côté, les passions des autres ennéatypes peuvent me correspondre plus occasionnellement et c'est aussi utile de les étudier.

Y'a juste cette histoire de comparaison avec l'horoscope avec laquelle mon avis diverge... Pour moi, l'ennéagramme n'est pas une série de cases mais une figure dont les points communiquent, ce qui apporte une certaine fluidité au modèle. Et contrairement à l'astrologie, on ne te flanque pas un signe en fonction de paramètres arbitraires, puisque c'est à toi d'aller trouver le tiens, en explorant par toi-même ! On part de ce qui existe et de là on essaye de déterminer de quel archétype on se rapproche le plus (comme avec le MBTI), on n'impose pas une case avant d'arrondir un max les angles pour te convaincre que si si, ça rentre (horoscope du jour : sponsorisé par l'effet Barnum xD).
Revenir en haut Aller en bas
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : For sure !
Emploi : Etudiant
Inscription : 21/03/2015
Messages : 357

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Lun 15 Aoû 2016, 21:37

La Chouette Masquée a écrit:
Y'a juste cette histoire de comparaison avec l'horoscope avec laquelle mon avis diverge... Pour moi, l'ennéagramme n'est pas une série de cases mais une figure dont les points communiquent, ce qui apporte une certaine fluidité au modèle. Et contrairement à l'astrologie, on ne te flanque pas un signe en fonction de paramètres arbitraires, puisque c'est à toi d'aller trouver le tiens, en explorant par toi-même ! On part de ce qui existe et de là on essaye de déterminer de quel archétype on se rapproche le plus (comme avec le MBTI), on n'impose pas une case avant d'arrondir un max les angles pour te convaincre que si si, ça rentre (horoscope du jour : sponsorisé par l'effet Barnum xD).

+1, je trouve aussi l'ennéagramme bien plus complet que le MBTI, qui a encore besoin d'être approfondi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji
Aucun rang assigné
avatar

Type : INP
Age : 20
Lieu : .
Emploi : Faquin
Inscription : 10/11/2015
Messages : 11

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Mar 16 Aoû 2016, 02:21

.


Dernière édition par Shinji le Mer 08 Mar 2017, 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bankotsu
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENTJ 3w4
Age : 25
Lieu : Montréal
Emploi : Étudiant
Inscription : 04/08/2016
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Mar 16 Aoû 2016, 19:30

Goleador a écrit:
Je suis de type 3.

J'ai pas eu trop de difficultés à trouver mon ennéatype, ayant toujours placé ma volonté de réussir dans la vie comme priorité absolue et ayant toujours eu un besoin immodéré (limite maladif) de compétition, d'être reconnu pour ce que je fais, d'être le meilleur, le plus performant, bref d'être au-dessus de la mêlée, je ne supporte pas d'être noyé dans la masse et d'être comme tout le monde. On peut dire que c'est un complexe de supériorité, ce que je conçois parfaitement, mais je ne le vois pas comme une tare.
La peur de l'échec est omniprésente, pas uniquement vis-à-vis des autres mais surtout vis-à-vis de moi-même, je me mets une pression de dingue même pour des petites conneries de rien de tout.
Malgré que de façade je sois toujours hyper confiant et que je n'expose jamais mes doutes et mes peurs aux autres, ma confiance en moi varie énormément et n'est vraiment pas stable du tout, je peux à un moment me sentir littérallement comme le roi du monde et être capable de tout, comme peu de temps après me sentir plus bas que terre et capable de rien, ça dépend de si j'estime avoir réussi ou échoué quelque chose.

Quant à l'aile 4 maintenant, j'ai déjà eu bien plus de mal à trouver mon aile, je m'étais même typé 3w2 à un moment, mais finalement je n'ai pas grand chose de 2 hormis l'extraversion, je me reconnais bien davantage dans la compulsion du type 4 (éviter la banalité) qui au final est assez complémentaire avec le besoin du 3 d'être le meilleur et de se différencier. On dit que l'aile ne se développe qu'au début de l'âge adulte mais pour ma part la compulsion du type 4 est certainement présente chez moi depuis à peu près toujours, juste à un degré moindre que celle du type 3. Toujours est-il que sur beaucoup d'autres choses les types 3 et 4 ont des fonctionnements radicalement opposés ce qui fait que je me sens rempli de paradoxes et de contradictions dans ma personnalité. Ca plus le centre émotionnel qui est préféré et réprimé à la fois et ça donne un bordel pas possible.

Un gros Idem dans mon cas Wink Au tout début, j'étais certain d'être 8 (typique chez les ENTJ de se voir dans le 8 et le 3), mais après plusieurs lectures je me suis beaucoup plus vu dans le 3. Je suis une personne qui vise constamment la réussite, ce qui m'oblige à toujours regarder toutes les alternatives avant d'agir ou de choisir. Ainsi, j'évite le plus possible les échecs en analysant toutes les possibilités qui sont devant moi. Mon ENTJ m'aide grandement dans se processus, car je cherche toujours les résultats et les faits dans mes gestes (et dans celui des autres).

_______________________________________
«En effet, que sont les empires sans la justice, sinon de grandes réunions de brigands?»
-Augustin d'Hippone

«L'ignorance, c'est la mort ; le savoir, c'est la vie.»
-Proverbe persan

«Le doute est la clé de toute connaissance.»
-Proverbe persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Mar 16 Aoû 2016, 19:46






<=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sterkmann
Aucun rang assigné


Type : INTP 8w7
Age : 28
Lieu : Île-de-France
Inscription : 12/11/2016
Messages : 11

Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ? Jeu 17 Nov 2016, 05:04

Ennéatype 8w7. Donc je suis un dominateur lubrique et rancunier qui lâche jamais l'affaire même quand c'est plié.

Sinon à part ça je pourrais pas me décrire, vu que je suis là pour me connaître. Aucune idée des ailes, ni tritype.

_______________________________________
"Vous avez déjà vu le film Alien ?
-Chaque fois que vous dites ça vous sortez votre bite j'en ai marre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: C'est quoi votre enneatype ?

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est quoi votre enneatype ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» C'est quoi votre enneatype ?
» Votre plus grand rêve
» c'est quoi Dieu?
» TSCE, messagerie .net (ouvert le 9 02 2013)
» [Devise] Votre devise?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: L'Ennéagramme et autres tests psycho :: L'Ennéagramme-