Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 enfance des INFJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: enfance des INFJ Ven 02 Jan 2015, 15:19

Bonjour à toutes, et à tous,

Objectif : confronter une de mes réalités à vos réalités.


J'ai quelques petites questions pour vous ami INFJ, les autres peuvent répondre aussi.

Tout d'abord, je vous mets le sens que j'ai mis sur mes fonctions

Ni - certitude/projection
Fe - persuasion/empathie
Ti - cohérence/controle
Se - écoute/plaisir

Dans toutes les réalités dans lesquelles j'évolue, ça colle bien (mais non, Tagada, je ne sors pas de mon corps, c'est juste que j'ai établi des règles pour chaque réalité boulot/famille/amis/forum/... , et pis ça m'emmerde de préciser quelque chose que je fais depuis que je suis né).

Ca, c'est le postulat.


Bon maintenant, j'ai envie d'aller plus loin, comment on en vient à utiliser certaine fonction plus que d'autre.

Joneas a présenté une étude très intéressante sur endocrinologie, étant donné que c'est physiologique, les fonctions seraient donc issues du développement des glandes. Perso, aucun problème. ça marche bien, ça colle bien ... tout ça, tout ça.

Après, viens la problématique du développement des ces glandes, certains vont la placer au niveau génétique, d'autre dans l’environnement, et encore d'autre sur d'autre plan d'existence. Pourquoi pas, chaque hypothèse peut etre étayée d'argument factuel ou non, perso aucun problème ça marche bien, ça colle bien ... tout ça, tout ça.

Et si, tout était vrai, c'est à dire que le code génétique porte en effet toutes les informations nécessaires au développement de ces glandes, l’environnement quand à lui servirai de déclencheur des différentes phases de développement, et tout ça pourquoi :  pour être cohérent avec le TOUT (L'UN, DIEU, LUNIVERS, mettez ce que vous voulez, ça n'a aucune importance). Bon c'est là que ça va partir en couille, je le sens gros comme une maison.

A la place de ce que j'appelle le TOUT, mettez l'ensemble le plus grand que vous pouvez concevoir tout en gardant votre intégrité. Bon là, je sens que j'ai perdu la moitié (voir tout ) l'auditoire.


Alors l'ensemble le plus grand, ça, ça doit être bon. Garder son intégrité, plus difficile, ..., comment vous le faire voir, ..., je réfléchi (en fait non, je sais déjà ce que je vais mettre, c'est juste que je joue sur l'implication), bon voilà quelques secondes de teasing, et voilà ce que j'appelle garder son intégrité


Il y a ce que je veux pour moi
Il y a ce que je peux pour moi
Il y a ce que je veux pour les autres
il y a ce que je peux pour les autres

Quand les 4 sont clairs dans votre tete (j'ai pas dit figé) vous êtes intègre.

Ca, c'est le cadre de l'évolution.

Maintenant les questions. Tout ça c'est une réalité que j'ai conçu, elle a du sens pour moi, a t'elle du sens pour les autres ?

Ca, c'est la première question.

Je pense que les glandes ne se développent qu'avec certains stimulis. Pour les INFJ, et d'après le post de Joneas, il s'agirait de la partie non dédié à la reproduction de la génitale qui se développe en premier, puis viendrais le développement de l'hypophyse, et enfin la thyroïde.

A priori, ..., la glande  génitale interstitielle subit une première et grande stimulation au 8 ème jour après la naissance, bon autant vous dire que plus personne ne se souvient du 8ème jours de sa naissance, par contre le huitième jour de naissance de mon fils (qui est INFJ, presque certain, c'est mon clone en plus petit) je m'en souviens, et il a eut ce jour là un fait tragique qui a suscicté une très grande émotion dans l'entourage de mon fils. Bref, je regarde pour moi et pareil un fait tragique.

Pouvez me dire, si 8 jours après votre naissance à 2 heures pres il y a eu un fait tragique qui a suscité de l'émotion dans votre entourage.

Ca, c'est la question sur un malentendu ça peut marcher.

Ensuite, questions qui peut paraitre grivoise : maitrisez vous votre sexualité, ou encore maitrisez vous l'attirance (suscité, ou suscitant) ?

Personnellement, je contrôle tout de A à Z (pas la peine de vous fatiguer à me dire que non, c'est un fait)

Ca, c'est la deuxième question.

Entamons le développement de l'hypophyse. à priori, un enfant devient hypophysaire vers la septième année . Son bon développement serait lié à des nouritures riches en  vitamines B, C, E. de jasmone et du manganèse.

Aimez vous les épinards ou les betteraves ?

Question con, hein, ben moi j'adore les deux, l'un chaud, l'autre froid.

Ca, c'est la deuxième question sur un malentendu ça peut marcher.

J'entame la dernière question liée au 7 premières années.

Alors je sais bien que c'est intime, je vais donc montrer l'exemple, pour vous montrer qu'il n'y a pas besoin d’être précis.

Personnellement, je ne me souviens pas très bien de mes 7 premières années, j'ai quelques flashs accompagné d'émotions (souvent de peur). Par contre, j'ai eu confirmation que mes premières années n'ont pas été de tout repos, cf topic sur les blessures (et oui,  Tagada, l'humour cache souvent des choses nettement moins drôle)

Ce que je vous pose comme question :  dans vos 7 premières années avez vous vécu des événements traumatiques ?

Ca, c'est la troisième question.
Revenir en haut Aller en bas
Tagada
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTJ ou autre TJ sp/so
Age : 29
Lieu : Nantes
Emploi : Diplomatie dans le cirque
Inscription : 28/06/2013
Messages : 268

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Ven 02 Jan 2015, 15:52

Henrimage_97 a écrit:
Dans toutes les réalités dans lesquelles j'évolue, ça colle bien (mais non, Tagada, je ne sors pas de mon corps, c'est juste que j'ai établi des règles pour chaque réalité boulot/famille/amis/forum/... , et pis ça m'emmerde de préciser quelque chose que je fais depuis que je suis né).

J'ai pas dis ça.
Précise on est la pour t'écouter mon cher.

henrimage a écrit:
Personnellement, je ne me souviens pas très bien de mes 7 premières années, j'ai quelques flashs accompagné d'émotions (souvent de peur). Par contre, j'ai eu confirmation que mes premières années n'ont pas été de tout repos, cf topic sur les blessures (et oui,  Tagada, l'humour cache souvent des choses nettement moins drôle)

Par rapport à toi ou en général ? Si t'as une théorie sur l'humour je t'écoute.
Donc t'es un rigolo volontairement sur ce forum c'est ça ?

_______________________________________
La vérité http://choucrouteweb.net/Reportages/Ladder_theory1.html

[15:26:07 04/12/13] axolotl : là tu profite de tout les bons ferments et ton intestin il t'aime. et il te fait pas péter parce qu'il est heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 12 Jan 2015, 13:59

J'ai répondu par mp.

Sur les 5 questions, il n'y en a pas une qui parle à quelqu'un ?

Bon, ... ben, ... tant pis Sad
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 12 Jan 2015, 14:33

Citation :
Sur les 5 questions, il n'y en a pas une qui parle à quelqu'un ?
c'est pas clair.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 12 Jan 2015, 15:38

C'est pas clair, perso, je ne vois pas ce qui n'est pas clair, je refais un essai :

Les postulats
Ni - certitude/projection
Fe - persuasion/empathie
Ti - cohérence/controle Smile
Se - écoute/plaisir

Le cadre
C'est à dire que le code génétique porte en effet toutes les informations nécessaires au développement de ces glandes (cf lien endocrino), l’environnement quand à lui servirai de déclencheur des différentes phases de développement, et tout ça pourquoi :  pour être cohérent avec le TOUT.

les questions
Tout ça c'est une réalité que j'ai conçu, elle a du sens pour moi, a t'elle du sens pour les autres (cette phrase fait référence au cadre et aux postulats) ?

Maitrisez vous votre sexualité, ou encore maitrisez vous l'attirance (suscité, ou suscitant ), ?

Dans vos 7 premières années avez vous vécu des événements traumatiques  ?

les questions sur un malentendu ça peut marcher
Pouvez me dire, si 8 jours après votre naissance à 2 heures près il y a eu un fait tragique qui a suscité de l'émotion dans votre entourage  ?

Aimez vous les épinards ou les betteraves  ?


source
endocrino
glande génitale
hypophyse

Si c'est toujours pas clair, tant pis, un essai reste un essai Angel
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 12 Jan 2015, 20:37

C'est tout de suite beaucoup mieux ainsi, nous ne sommes pas tous des sorciers farfelus.

Citation :
Tout ça c'est une réalité que j'ai conçu, elle a du sens pour moi, a t'elle du sens pour les autres (cette phrase fait référence au cadre et aux postulats) ?
Aucunement,
Ni étant l'opposé de Se, ne rechercherait pas le plaisir ?
Pourquoi fais tu des suppositions sur 4 fonctions et non 8 ?
Je ne vois pas mon Ni en tant que certitude non plus.


Citation :
Maitrisez vous votre sexualité, ou encore maitrisez vous l'attirance (suscité, ou suscitant ), ?
Non,

Citation :
Dans vos 7 premières années avez vous vécu des événements traumatiques  ?
Question stupide.
Traumatiques pour qui ? par rapport à quoi? traumatique à quel point ? évènement mineur ou majeur ? vécu ou observé ?
Un traumatisme est subjectif, quelque chose qui me traumatise peut te laisser de marbre.

Citation :
Pouvez me dire, si 8 jours après votre naissance à 2 heures près il y a eu un fait tragique qui a suscité de l'émotion dans votre entourage  ?
Question stupide (cf question ci-dessus)

Citation :
Aimez vous les épinards ou les betteraves  ?
Question stupide :  par altruisme, je répondrais oui et oui.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 12 Jan 2015, 21:03

Merci Dorloth, je n en attendais pas tant Smile

Après pq 4 fonctions et pas huit ... Alors deux indices l un est lié à l emplacement du topic, le deuxième est caché dans les 4 premières phrases de l amorce du topic.


Traumatique : qui entraîne un traumatisme influant sur le comportement, peu importe que je sois de marbre ou pas, si c est traumatique pour la personne qui qualifie, c est traumatique point.

Pour imager le propos tu te dis INTJ, tu es INTJ point.

Very Happy


Ni tout seul me donne des certitudes sur le futur, fort heureusement j ai Fe, Ti, Se qui peuvent déconstruire ces certitudes.

Exemple : etre sur et certain de la mort d un proche a un jour precis, dans des circonstances precises.


Dernière édition par HenriMage_97 le Lun 12 Jan 2015, 21:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 12 Jan 2015, 21:09

Citation :
Après pq 4 fonctions et pas huit ... Alors deux indices l un est lié à l emplacement du topic, le deuxième est caché dans les 4 premières phrases de l amorce du topic.
Autant pour moi, je m'excuse.

Citation :
Traumatique : qui entraîne un traumatisme influant sur le comportement, peu importe que je sois de marbre ou pas, si c est traumatique pour la personne qui qualifie, c est traumatique point.
Je ne pense pas qu'il soit possible qu'un seul enfant sur cette planète ne vive pas un traumatisme pendant les 7 premières années de sa vie.

L'éducation est un ensemble de traumatisme, exemple :
Le premier caprice = première fessée = premier traumatisme qui t'apprend a ne plus faire ce caprice.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Mar 13 Jan 2015, 09:51

@Dorloth a écrit:

Je ne pense pas qu'il soit possible qu'un seul enfant sur cette planète ne vive pas un traumatisme pendant les 7 premières années de sa vie.

L'éducation est un ensemble de traumatisme, exemple :
Le premier caprice = première fessée =  premier traumatisme qui t'apprend a ne plus faire ce caprice.

J'aime beaucoup tes interventions, elles mettent en exergue les non dits.

Quand j'ai marqué événement traumatique, voilà ce que je voulais dire précisément :

Événement dont on garde un souvenir avec refus d’interprétation du fait d'une intuition qui te dit en gros 'Attention, à manipuler avec précaution'.

Ce ou ces événements ont induit la base d'un comportement ou mode de fonctionnement que vous avez toujours actuellement. Pour vous le lien souvenir comportement est certain, l'avis d'une personne hormis vous-même sur ce lien n'a aucune importance, je dirais même plus qu'il doit être ignoré.
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Ven 16 Jan 2015, 22:05

Au vu de ce que je comprends de ta définition, je ne peux y répondre.

Soit c'est inconscient, soit bien trop inscrit en moi pour que je puisse m'en rendre compte.
Cependant, si ça peut t'aider (je suis Ni dom après tout), j'ai souvent eu des résolutions suite à  des "Traumatismes" relativement proche de la définition que tu veux utiliser.
Je n'ai jamais réussi à les tenir. Mon besoin de stabilité et de rigueur ne tient jamais face à la malléabilité et la capacité de remise en question que je veux pouvoir exercer (que je veux ou que je fais par pulsion...)

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 30
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Mar 17 Fév 2015, 17:25

Je voudrais juste qu'on précise une chose et je laisse le topic aux INFJ à qui Henrimage demande des réponses.

Spoiler:
 

Pourquoi ne peut-on considérer l'individualité dans son intégralité, comme un organisme complet, au lieu de chercher à expliquer le corps par "l'esprit", le cerveau par les hormones, et que sais-je encore ...


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Mer 18 Fév 2015, 11:18

Complet, sans nul doute. Que le corps soit l esprit, aucun probleme.

Par contre, comment il marche, j aimerais bien qu on m explique.

Par exemple j ai toujours cette angoisse de contrôler mon corps dans son entièreté, et de faire cesser mon cœur de battre, car j aurais eu une pensée ou la curiosité de voir, si je peux le faire.

J oscille entre le corps de compet et un bricolage du dimanche, c est chiant, tres tres chiant meme. Bon aprés c est juste chiant je fais avec, et j avance, mais ... vers où et surtout pourquoi, c est une autre question.

Putain, j ai l impression que tout le monde sait où il va, sauf moi, du coups je vais là où je pense que je dois être, ... Ma vie est un sketch conçu par une entité avec un humour un peu spécial, remarque ça colle bien, j ai le meme Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 49
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Mer 18 Fév 2015, 12:33

Moi je ne sais pas où je vais, enfin je ne sais pas où je vais vraiment arriver, mais je sais dans quelle direction je marche. Et je plains (un peu) ceux qui sont sûrs de savoir où ils vont, ça veut dire qu'ils sont lancé dans un train, sur des rails bien tracés, ce qui me fait l'effet d'une autre satanée ornière.
Pas sûre qu'ils ne réaliseront pas, à la fin du voyage, qu'ils auraient préféré vagabonder un peu le long de la voie ferrée,

Sous la pleine lune immobile. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Mer 18 Fév 2015, 15:29

Ce que je veux, c est juste un plan du parc avec marqué vous êtes ici, et si possible, s il y a du monde à proximité.

Mes souvenirs sont flous en terme d image, je n ai aucun contrôle sur ma mémoire( elle ne réponds qu à des stimuli), je n ai pas (tres peu) de reve, j ai juste une confiance absolue en l avenir de l être humain, et objectivement, au vu du constat de la minableté de notre espece, je ne sais même pas d où me vient cette certitude.





Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 30
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Jeu 19 Fév 2015, 17:26

Henrimage a écrit:

Complet, sans nul doute. Que le corps soit l esprit, aucun probleme.
En fait, c'est le dualisme entier que je remettais en cause, que ce soit une hiérarchie mettant le corps en premier ou l'esprit, peu importe; c'est la séparation qui rend possible ces hiérarchies, et qui me gène. Bon, je suis moniste, et pan(en)théiste alors c'est normal que je pense de cette manière, mais si je le suis c'est aussi parce que j'ai toujours l'impression que les points de vue dualistes n'apportent que des réponses partielles, excluant tout un pan de réalité, et par extension imposent plus facilement des rapports de domination sans fondements vrais (puisqu'une partie du réel est niée, il est plus facile de la dominer).

Henrimage a écrit:
Par contre, comment il marche, j aimerais bien qu on m explique.

Par exemple j ai toujours cette angoisse de contrôler mon corps dans son entièreté, et de faire cesser mon cœur de battre, car j aurais eu une pensée ou la curiosité de voir, si je peux le faire.
oh bah rassure toi, d'après la neurologie, nous n'utilisons consciemment que 10 % de notre cerveau, le reste étant le fondement de réflexes et d'habitudes gérées automatiquement sans quoi notre cerveau grillerait en moins de deux secondes étant donné la quantité improbable d'information à gérer. Tu ne peux et ne contrôlera donc jamais ton corps dans son entièreté et c'est bien normal en plus d'être souhaitable.^^

Henrimage a écrit:
Putain, j ai l impression que tout le monde sait où il va, sauf moi, du coups je vais là où je pense que je dois être, ... Ma vie est un sketch conçu par une entité avec un humour un peu spécial, remarque ça colle bien, j ai le meme Very Happy.
Cesse donc de te taper sur la tronche pour commencer. Puis tout le monde ne sait pas où il va avec certitude (pas moi non plus). Tout au plus, ceux qui disent qu'ils savent où ils vont se donnent cette image parce qu'ils sont ou ont besoin de se dire qu'ils sont confiants, qu'ils ont foi en eux. Si tu dis que tu as une confiance absolue en l'avenir de l'être humain, c'est que tu as ou veux avoir confiance en toi aussi (ou alors tu n'es pas un être humain et on est pas au courant Lol  ). Ou alors c'est quelque chose que tu te dis parce que tu as envie d'y croire mais sans vraiment que cela soit le cas, parce que tu manques toi-même de confiance en toi? Dans ce cas, ta confiance est l'objectif à résoudre pour que tu sois certain de ta confiance en "l'avenir de l'être humain" sans ignorer d'où cette confiance provient.

Henrimage a écrit:

Mes souvenirs sont flous en terme d image, je n ai aucun contrôle sur ma mémoire
As tu essayé l'hypnose? Pour plonger dans ton inconscient? Ces réponses sont sûrement accessible par ce biais (et d'autres, mais c'est celui là qui me vient). Je ne prendrai pas forcément parti pour l'hypnose pour tout ce qui est pratique coercitive (du genre: convaincre un patient de quelque chose, le libérer par la persuasion d'une frustration inconsciente), parce qu'on ne sait jamais si on omet pas quelque chose d'important qui deviendra négativement déterminant dans le comportement du patient (exemple typique: Adolf Hitler libéré de ses incertitudes ... mais pas de ses névroses ... une horreur), mais je la prônerai volontiers pour tout ce qui est facilitation de l'introspection (ainsi qu'en médecine chirurgicale pour soulager les douleurs). Faciliter l'introspection c'est très intéressant parce que ça ne chercherait pas à te convaincre de quoi que ce soit mais t'aiderait à plonger toi-même dans ta mémoire et trouver tes réponses. Par contre il ne faut pas faire n'importe quoi avec ça, il faut aller voir des personnes qualifiées sur le domaine, habilitées, et dont on a déjà eu des bons retours.

henrimage a écrit:
Ce que je veux, c est juste un plan du parc avec marqué vous êtes ici, et si possible, s il y a du monde à proximité.
Mon principe de "coexistence" me fait dire, en conclusion, que dans la biosphère la solitude n'existe pas. Ce que nous appelons couramment "solitude" s'entend en fait en terme d'êtres humains, mais aussi parce que nous avions une mauvaise conception du vivant (excluant les autres êtres vivants de la case "êtres sensibles doués de pensée et de sentiments", pour les mettre dans celle des "objets", et dépourvus "d'âme" si jamais ça ne suffisait pas). Mais on commence à penser différemment petit à petit, aux vues des progrès de la science sur le sujet. Donc quoi qu'il en soit, tu n'es jamais seul. Ça peut être une position philosophique, et je ne sais pas si elle te satisfait, parce que j'imagine que tu veux surtout parler de "monde" humain "à proximité", un monde avec lequel une communication aisée est possible.
A mon avis, et surtout si tu es de tempérament NF, je te verrai bien te trouver un but à la communication, qui ne soit pas juste pour elle-même; c'est à dire, pas de chercher le contacte juste pour te rassurer qu'il y a du monde autour pour constater finalement que le contenu du contact est vide, et que tu as l'impression que personne ne te comprends. Mais au contraire, chercher le contact et la communication pour produire quelque chose de commun, quelque chose qui transcende les catégories des introvertis et des extravertis. ...
Spoiler:
 

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selhermine
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 49
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Jeu 19 Fév 2015, 20:09


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Jeu 19 Fév 2015, 21:08

Citation :
Spoiler:
tiens? Me voilà encore en mode Te?
J'allais dire oui et non, puis j'ai lu :
Citation :
Mon principe de "coexistence"
donc la réponse est non Very Happy

(semi troll)

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 30
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Ven 20 Fév 2015, 14:43

@Dorloth a écrit:
Citation :
   Spoiler:
   tiens? Me voilà encore en mode Te?

J'allais dire oui et non, puis j'ai lu :

Citation :
   Mon principe de "coexistence"

donc la réponse est non Very Happy
Faudrait que tu développes, parce que à moins de buter sur un mot ("coexistence") auquel tu attribues une définition particulière incompatible avec Te, je ne comprends pas encore comment on peut arriver à ta conclusion aux vues de mon propre développement. J'aurais pu écrire "associativité" à la place de "coexistence", c'était pareil. L'idée est que la seule chose dans l'univers dont le concept ne peut pas être défini par un autre concept, c'est l'univers même. D'où, géométriquement, le fait que tout ce que nous concevons d'autre dans cet univers ne sont que des sous-catégories de cet Individu-nivers, crées par notre esprit pour communiquer à propos de ces sous-ensembles interdépendants. Alors est-ce vraiment incompatible avec Te?
Mais je vais garder le terme de "coexistence" parce qu'il constitue un maillon dans mes réflexions et correspond notamment à une critique de l'existentialisme, de même que j'ai fait une critique de l'utilitarisme, tel qu'il était couramment défini (notamment l'utilitarisme benthamien, celui de Mill, et dans un autre genre celui de Mozi).

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Sam 21 Fév 2015, 11:00

Merci SelHermine, tu n'aurais pas un plan avec les correspondances, genre plan du métro, parce que là Chatelet, ça commence doucement à me faire chier.

Merci GreenBat85.

C'est vrai que je n'ai pas une grande confiance en moi, pour etre plus précis, je me projete assez facilement, mais je suis toujours étonné de mes réactions, car elle ne sont pas ce que j'ai projeté.

Par exemple, lorsque je prepare une réunion, je pose les choses, les réactions et envies de chaque interlocuteur. Par contre pendant la réunion, je rebondis en fonction de l'action du moment. Peut etre, que le fait de poser le jeu me donne des billes, mais j'ai plus l'impression, de suivre le flux de la conversation. L'objectif quand à lui est toujours le meme : arriver à une satisfaction globale de tous les interlocuteurs.

Pour la certitude en l'avenir de l'humanité, grace à ton message, je pense avoir trouvé.

Dans ma vie, je me suis toujours relevé. Je considère que chaque épreuve, chaque erreur, de la vie est une leçon, un apprentissage. Je me dis donc que l'humanité, peut importe les épreuves, et les erreurs se relevera toujours. Il ne m'est pas concevable que toute l'humanité sombre dans le défaitisme et l'immobilisme. C'est clairement une projection.

Je pense que ce qui m'angoisse, c'est ma place dans le TOUT, mon role. Ton principe de co-existence est très troublant pour moi. Car, j'ai un role actuel, qui me donne un sentiment d'accomplissement, je suis père, mes enfants, meme s'ils sont parfois très chiant, sont solides et ... créatif. Mon role de mari m'apporte aussi des joies et des peines. Comme tout le monde, il y a des hauts, des bas, c'est la vie, et elle est belle et magique.

Par contre, j'ai toujours un manque, celui de vouloir etre seul, sans etre seul. Au jour d'aujourd'hui, c'est la meilleure formulation que je peux trouver. Je pense que l'introspection et le partage sont  les meilleures solutions, c'est très lent, mais peu à peu ça prends forme.
EDIT :
Je pense que je cherche un alter égo, ...,une ame soeur,et qu'en plus j'ai peur de le trouver, car alors, ma vie en serait boulversé.
C'est ça. Smile Merci.

La communication, ça fait 2 ans que je demande une formation la dessus, j'espère l'avoir cette année.

Pour l'hypnose, ça me fait peur, et ça me fait envie. On verra bien ce que la vie mettra sur mon chemin. Pour savoir où je suis, se referer au plan de SelHermine Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Sam 21 Fév 2015, 16:20

Citation :
Par contre, j'ai toujours un manque, celui de vouloir etre seul, sans etre seul. Au jour d'aujourd'hui, c'est la meilleure formulation que je peux trouver. Je pense que l'introspection et le partage sont les meilleures solutions, c'est très lent, mais peu à peu ça prends forme.
EDIT :
Je pense que je cherche un alter égo, ...,une ame soeur,et qu'en plus j'ai peur de le trouver, car alors, ma vie en serait boulversé.
C'est ça. Smile Merci.
Je suis dans la même situation, j'ai été surpris en te lisant, ayant déjà écrit tout ceci, quasi mot pour mot.


_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Sam 21 Fév 2015, 18:32

Pour ce manque, je m appuie sur mon imagination et quelques elements du reel.

Ca te parle ? Par mp si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Sam 21 Fév 2015, 18:40

Henrimage a écrit:
Pour ce manque, je m appuie sur mon imagination et quelques elements du reel.
Pour l'effet de manque, c'est l'inverse pour moi, c'est les éléments du réel, que j'amplifie par mon imagination.

Pour l'alter égo... c'est autre chose ^^

Citation :
Ca te parle ? Par mp si tu veux.
Pour aller plus loin, cela va devenir nécessaire oui Embarassed


_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfanzer
Aucun rang assigné


Type : INF?
Age : 26
Lieu : Paris
Emploi : Etudiant
Inscription : 18/03/2015
Messages : 2

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 13 Avr 2015, 15:55

Est ce que ceux qui sont INFJ ont une sorte de sentiment d'avoir passé une enfance plus ou moins "inconsciente" du à l'absence d'une bonne utilisation de leur Se et l'apparition de leur Ti à la vingtaine seulement? Inconsciente dans le sens où les jugements sur le monde extérieur, et donc les actions effectuées ne sont pas vraiment issus d'un processus que l'INFJ peut s'expliquer réellement. Je me pose cette question vu que la Ni est définie comme une fonction issue de l'inconscient. On pourrait peut-être étendre cette idée aux INTJ, mais la Te doit mieux aider à conceptualiser le jugement sur le monde que la Fe, qui ne serait pas amoindrie pas la Ti avant le début de l'âge adulte. Et donc que l'INFJ commencerait à "choisir" ce qu'il fait ou pense à partir de l'age adulte seulement? Une enfance un peu "animale" en quelque sorte, principalement guidée par des intuitions inconscientes qui amènent des sentiments sur le monde réel, mais sans choix véritablement conscientisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 22
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 883

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Lun 13 Avr 2015, 19:28

Je me retrouve un peu dans ce que tu dis Fanfanzer. Depuis mes 13 ans environ j'ai l'impression que je n'avais jamais fait de choix avant. Enfin c'est dur à expliquer avec des mots, mais c'est comme si j'étais une autre personne étant enfant, un petit être perdu sans accroche sur le monde, sans jugement et sans consistance, un peu "animal" oui. Je sais pas si c'est courant, ou si c'est généralisable à tous les INxJ pour autant.

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanfanzer
Aucun rang assigné


Type : INF?
Age : 26
Lieu : Paris
Emploi : Etudiant
Inscription : 18/03/2015
Messages : 2

Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ Mar 14 Avr 2015, 00:07

Merci pour ta réponse Titi,
Oui ce n'est pas évident à expliquer, c'est comme si dans une situation donnée, et notamment sous stress, ton intuition avait perçu la réponse adaptée à travers un jugement émotionnel, sans même passer à travers ta conscience. Après c'est peu être le cas pour tous les enfants avec une T en tertiaire ou inférieure.
Par exemple, quand tu rencontres une nouvelle personne, tu sais directement et très rapidement si tu vas t'entendre ou pas avec elle( ou en tout cas tu as l'impression de le savoir), surtout à partir de l'adolescence, du coup tu vas snober toutes celles pour qui ton intuition est mauvaise (sans trop t'en apercevoir), ce qui n'aide pas à contredire cette intuition.
Voilà après c'est peut-être du à la combinaison Fi/Ne aussi, vu que j'essayes de rechercher mon type, et que j'hésites surtout entre INFJ et INFP, mais je pense plus au premier, j'en comprends mieux les fonctions, et j'ai l'impression de conscientiser mes raisonnements de plus en plus, ce qui serait plus lié à l'arrivée d'une fonction tertiaire de pensée Ti, et donc INFJ.
Donc merci tu confirmes un peu mon idée, d'autant plus que je penses être 6w5 aussi sur l'énnéagramme, mais plutôt sx Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: enfance des INFJ

Revenir en haut Aller en bas
 

enfance des INFJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un nouveau INFJ
» INFJ besoin d'aide !
» A quoi repère-t-on un INFJ ?
» Pourquoi les INFJ aiment les ENFP ?
» Une autre INFJ ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFJ - Le Conseiller-