Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Vie affective des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
Usurpateur du Forum


Inscription : 13/11/2007
Messages : 62

Message(#) Sujet: Vie affective des INTP Mer 14 Nov 2007, 19:24

(reprise d'historique)

hello ..
je me retrouve dans vos descriptions .. ermite par essence ... arrivant tant bien que mal a établir qq liens sociaux ... en fait pour avoir la paix avec cette dualité, j'ai bossé dans la comm et les rh ...la ça devient fastoche ... tu mets les gens en valeur et on te fous la paix !
comme vous passions multiples, besoin intrinsèque de découvrir ... et toujours cette image au mieux de décalée, au pire d'extraterrestre ... quoiqu'à mes yeux ce soit pas très pire (mdr)
lol j'ai réglé le pb d'intp et de boulot et vie sociale .. par contre intp et affectif ca craint un max !!! qu'en pensez vous ??


clemence
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mbti.forumpro.fr
Admin
Usurpateur du Forum


Inscription : 13/11/2007
Messages : 62

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mer 14 Nov 2007, 19:25

(reprise d'historique)

Bon... j'ai pas dit que je trouvait l'image d'extra-terrestre detestable... c'est juste que coté intégration, le INTP doit peiner un peu... Apprendre a laisser les autre faire ce qu'ils font sans s'en mêler tel est le prob...

Côté vie affective, je pense que le INTP ne sera jamais quelqu'un de vivable pour quelqu'un d'autre qui n'a pas la combinaison NT... Avec une personne SF, ca va carrément foirer: Le INTP sera vu comme trop prétentieux et dur, voire sans coeur et le INTP risque de voir la personne SF comme trop limitée et niaise...

1) Le truc qu'on ne vous dira pas dans ces profils gentiement brossés, c'est d'être avant tout sur ma meme longueur d'onde: Etre capable d'imaginer ensemble et de discuter, resoudre ses problemes sans emotions inutiles, juste en mettant la vraie question sur le tapis.

Mais je ne pense pas que 2 INTP c'est le couple idéal, faites attention

2) parce que c'est là que la 2eme partie de complementarite est necessaire: Le I du INTP a besoin d'être balancee d'une personne extravertie question de se trouver des activites diversifiees et de plus l'initiative, et son style de vie fantaisiste et desordonnee P (le talon d'achille quoique necessaire du INTP a mon sens) a besoin d'être soutenue par une personne J pour gerer le quotidien, sinon il est foutu net.

Je serait pret a parier sur un couple INTP et ENTJ... et au fait je compte me chercher une ENTJ pour experimenter ma theorie. Ma meilleure amie est une ENFJ et ça, on s'entend... Sans le T, elle raisonnera pas en catégorique comme moi certes, mais son coté F que mon jugement passe qd meme souvent meme si ce n'est pas forcement accepte d'elle, mais l'allure que ca prend dans ces moments la est tout comme... alors je pense avoir vise juste dans mon hypothèse

Antonio Point-du-Jour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mbti.forumpro.fr
Admin
Usurpateur du Forum


Inscription : 13/11/2007
Messages : 62

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mer 14 Nov 2007, 19:28

(reprise d'historique)

INTP et affectif : les personnes que je côtoie, et même les personnes
proches de moi, ne savent pas me décoder. Il faut dire que je ne parle
pas beaucoup, ce qui ne les aide pas !
Les personnes que j'aime, je les aime, mais j'ai souvent besoin d'être
seule.
Et en même temps, ma conception de l'amour est assez particulière. Je
l'ai expliqué à quelques personnes qui ont pris peur. Very Happy

Décalée, as-tu dit? Bizarre même ! Ces mots reviennent souvent dans la
bouche de mes congénères. Very Happy A présent je ne souffre plus quand le mot
m'est asséné, c'est devenu une fierté.

peksitron1984
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mbti.forumpro.fr
Admin
Usurpateur du Forum


Inscription : 13/11/2007
Messages : 62

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mer 14 Nov 2007, 19:29

(reprise d'historique)

Au fait, comment sont les femmes intp ?
Je suis "garçon manqué". J'ai une sainte horreur des attributs
féminisants : robes, jupes, maquillage, une certaine manière de bouger
et de parler. Je pense qu'il y a une corrélation entre être une femme
intp et être "garçon manqué", parce que nous ne cherchons pas à
séduire. Cependant je me trompe peut-être, c'est pour ça que
j'aimerais vérifier.

"peksitron1984"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mbti.forumpro.fr
Donaldus
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 28
Lieu : Belgique, Longpré (Wanze)
Emploi : Étudiant
Inscription : 05/01/2008
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 05 Jan 2008, 16:23

Je parle en tant que mec, c'est l'horreur,
Mais cela vient surtout de moi...
Je pourrais sortir avec plein de fille sans problème (a ce qu'on me dit (toujours trop tard) je suis craquant et ai beaucoup de charme) mais le problème, c'est que 1 je ne veux pas sortir avec la premiere venue, les aventures d'un soir ne m'interressent pas du tout, et 2, je ne vois pas assez les attentes des autres, donc si une fille est raide dingue de moi, je vais m'en rendre compte mais tard. 3 je suis plutot amour platonique (que je déteste ce mot!!!) 4 une fois que je commence a vraiment aprécier une personne quitte a devenir amoureux (c'est malheureusement déjà arrivé plusieurs fois) je réfléchit par rapport a la situation et ai peur de perdre une relation déjà fantastique au cas où celà casserai...
En gros...
Soit j'en trouve une directe pour le mariage, soit je me déride, soit je devient ermite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thelma
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 46
Lieu : paris
Emploi : liberal
Inscription : 21/01/2008
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 21 Jan 2008, 14:17

oui un intp a la vie affective difficile...je suis d'accord avec "admin" ça colle bien avec un ENTJ...
en revanche en amitié, 2 intp ensemble ça colle bien.
je me rends compte que le profil psy est tellement important que j'en viens à renoncer de trouver des accords moyens avec d'autres. ça donne des amitiés "moyennes". alors que moi ,meme en amitié je veux que ça soit fort, qu'il y ait débat ! sans que l'aute se vexe que l'on prenne en compte les idees avant le ressenti, etc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalou
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 54
Lieu : drome
Emploi : travailleur social
Inscription : 12/03/2008
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mer 12 Mar 2008, 15:48

merci pour tout ces commentaires !!! ca me permet a moi , qui suis une pauvre INFP, de comprendre encore un peu plus votre fonctionnement et encore plus dans ce domaine tres obscur de tout ce qui touche aux sentiments . Je reste cependant tres curieuse de ce type de fonctionnement quand c'est pour moi un grand mystere !!!! avec mon coté "F", on s'en serais douté :geek:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 15 Mar 2008, 23:31

Je viens rajouter ma pierre à l'édifice et mon témoignage.
Ma vie affective est plutot vide comme beaucoup d'autres aparament.

Je pense être normal niveau physique: ni moche, ni être Brad Pitt. Mais je me suis rendu compte qu'au fil des année, je ne sais pas saisir ma chance. J'ai eu quelques oppurtunité mais je n'ai jamais su être à la hauteur, j'ai été plutot maladroit et je n'ai jamais vraiment su comment réagir spontanément, et mon coté timide ne doit pas arranger les choses (bien que ca s'efface petit à petit avec les années).
Enfin, je suppose que ca fait partie de l'experience ^^
J'ai l'impression autour de moi qu'il est normal d'avoir une relation. Certains diront qu'il ne peuvent pas vivre sans (j'exagere à peine) et certains autres dépriment totalement quand il n'ont plus eu de relation depuis quelques mois (cf à un amis) alors que même si c'est mon cas, je n'ai jamais déprimé (dumoins pour cette unique raison), je pense pouvoir vivre sans, même si je vous mentirais si je disais que ca ne m'interesserait absolument pas.

Une derniere chose que j'ai remarqué: j'ai souvent été attiré par des E, je n'ai pas souvenir d'avoir jamais été attiré par une I quand j'y pense.[/u]
Revenir en haut Aller en bas
Mopsos
Modérateur
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Île-de-France
Inscription : 03/03/2008
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mer 19 Mar 2008, 11:05

De mon humble avis d'INFJ, je dirais que tous ces problèmes (qui ne sont pas propres à l'INTP) peuvent être dus dans ce cas-là au fait que : les sentiments sont vus comme difficiles à gérer pour l'INTP. Eh oui, les idées c'est bien, on les gère comme on veut, on les arrange, on les étire, on les synthétise, on les analyse... mais les sentiments, c'est beaucoup plus difficile qu'une opération mathématique !

Mais il ne faut pas oublier que l'intérêt de cette théorie est de comprendre qui nous sommes pour reconnaître notre ombre. Et c'est en apprenant à connaître cette ombre que nous pouvons nous améliorer.
Et quand on parle de sentiments et de relation à deux, tout le monde sait qu'on ne peut changer l'autre. Alors pourquoi ne pas chercher à comprendre et à s'enrichir des différences de l'autre ? C'est ça le MBTI Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EpsilonDelta
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 31
Lieu : La Terre
Emploi : Etudiant de maths
Inscription : 15/03/2008
Messages : 12

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Sam 22 Mar 2008, 11:02

Comment puis-je faire comprendre a quelqu'un que je l'aime?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mopsos
Modérateur
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Île-de-France
Inscription : 03/03/2008
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 24 Mar 2008, 17:54

Si je m'arrête à ton type psychologique (et si toi aussi), alors tu dois voir l'Amour comme une sorte d'équation mathématique. Or l'amour n'a aucune logique et ce n'est pas avec la dynamique des fonctions que tu arriveras à expliquer quels sont tes sentiments... lol
Au contraire, si cette personne ne s'intéresse pas du tout à ça, tu risques de la faire fuir... (c'est très T, ce septicisme Twisted Evil )

Le mieux c'est de lui dire... tout simplement... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EpsilonDelta
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 31
Lieu : La Terre
Emploi : Etudiant de maths
Inscription : 15/03/2008
Messages : 12

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mar 25 Mar 2008, 10:55

Mais c'est difficile de dire a quelqu'un qu'on l'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalou
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 54
Lieu : drome
Emploi : travailleur social
Inscription : 12/03/2008
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Mar 25 Mar 2008, 11:00

je suis d'accord sur ce point la !!!! et pourtant .........je suis INFP . Very Happy
meme pour nous l'amour c'est tres complexe ..... Essayons tout simplement de nous souvenir qu'on peux aussi aprendre des autres !!!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurely
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 32
Lieu : Strasbourg
Emploi : Etudiante
Inscription : 27/03/2008
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Jeu 27 Mar 2008, 20:25

Je suis INTP et souhaiterais réagir à certains messages. D’abord, pour répondre à l’admin eh bien, je ne suis pas vraiment garçon manqué mais je déteste prendre soin de moi au-delà de la basique propreté (que j’observe scrupuleusement). Les filles m’exaspèrent avec leurs chichis. Cela prouve que les femmes sont encore cantonnées dans les mêmes rôles, ça n’a jamais changé. Le pire c’est qu’elles ne le voient pas !
Je ne suis pas vilaine mais ça m'intéresserait de savoir si je serais pareille en étant un véritable canon. J'espère que oui ! Mdr mais ça, je ne le saurais jamais...

Sinon, j'ai sur le coup été étonnée que le test me dise I… En fait, d’apparence, je suis TRES enthousiaste. (Je ris de bon cœur, fais beaucoup de gestes et ai tendance à parler assez fort… Assez communicative et expressive, en définitive). Mais il est vrai qu’au fond, je DETESTE qu’on empiète sur mon territoire. Je peux rester des heures et des heures à lire tranquillement, toute seule dans ma chambre. Je n’aime pas trop les activités en société et n’ai pas vraiment d’ami. Mais je me sens très bien ainsi.
Mon côté P fait que j’ai beaucoup de mal à supporter la sentimentalité. Je trouve cela tellement gnangnan, tellement prosaïque. Pas plus tard qu’hier, une nana a débarqué à la bibliothèque comme une hystérique « Ah ! Il est troooooooop beau ! Comme il me regardait ! Ah ! Je suis amoureuse » Et elle rougissait et se tripotait le visage, se tortillant dans tous les sens. J’étais écœurée !
Les seules démonstrations que j’aime c’est la joie, non liée au désir sexuel ou à l’amour, la plupart du temps…
Par exemple, j’aime beaucoup la littérature. Et quand je suis toute seule, je me permets des démonstrations peu contrôlées, comme cette fille. Je sens parfois mon cœur flotter et je suis submergée. C’est carrément jouissif.

Si quelqu’un exprime cela, ça me plaira. Mais certainement pas parce qu’il a vu une bombe !
J’aime donc, comme beaucoup ici l’ont écrit, les échanges spirituels. (Je ne suis PAS DU TOUT) matheuse mais tant qu’il y a moyen de réfléchir – dans la limite de mes capacités – ça m’intéresse.

Je ne me mélange pas avec les autres à la fac car de toutes les façons, je sais qu’on a des préjugés sur moi. Cela se remarque que les cours me plaisent beaucoup et quelqu’un m’a une fois fait une remarque très déplacée… On m’a insinué plusieurs fois que je n’avais pas de vie sociale. Ca m’a profondément blessée. (J’ai parfois été amenée à devoir expliquer que je n’étais pas frigide ni asexuelle et que même si ct le cas, c’était mon problème. Je suis même sortie avec des garçons pour « prouver » cela secrètement !) Maintenant, je me contrefiche des remarques ; mais c’est quand même incroyable ! Je ne dis rien moi à ceux qui passent leurs soirées en boite.
Je n’y peux rien, ça me donne une sensation agréable quand mon cerveau travaille, c’est tout. Et je suis loin d’être une véritable fanatique des cours. Ca n’a pas besoin d’être des théories super compliqué, non plus. Donc finalement, je suis même TRES axée sensation, quelque part. Après tout, la masturbation intellectuelle c’est utiliser son cerveau comme organe de plaisir.

Ainsi, une relation amoureuse… Non, ça ne me dit pas ! Je serais trop « prise de tête »… On me dit toujours que je réfléchis trop… Et j’aime tellement rester seule ! (Je discute d’ailleurs souvent avec un INTP sur le forum psychologie de doctissimo et c’est un vrai bonheur !)

Et en fait, je me rends compte que je suis peu stimulée par le physique des gens. (Et c’est tout à mon honneur). Ainsi, j’ai horreur de cette société des apparences et je valorise vraiment la connaissance.

Moi aussi j’ai donc une vision de l’amour étrange. Il y avait un jeune homme très sympa (qui travaille dans un magasin) qui me courtisait il y a peu et j’avais du mal à m’en débarrasser gentiment. Je lui ai proposé d’être amis mais en vain. Finalement, je lui ai expliqué ma vision de l’amour (pas pour le faire fuir et si j’ai autant attendu c’est de peur de blesser) et il ne m’a plus jamais contactée !

Je ne sais pas si vous connaissez la Isabel Archer de Henry James dans The Portrait of a Lady, mais c’est un peu moi !
J’ai donc dit à ce jeune homme que j’étais féministe, pas anti-homme certes mais que j’appréciais mon indépendance et ma liberté. Que je souhaitais encore découvrir beaucoup de choses, que mon temps je souhaitais l’employer à lire. Fuirait-il si c’était ce genre d’après-midi que je lui proposais, ou encore si je lui parlais de règles de grammaire bizarres ? Qu’un amant était d’abord un ami. Que je rêve de communion d’esprit. Voudrait-il parler avec moi de littérature ? Aimait-il les conversations profondes et élevées ? Une grande vison de la vie, une grandeur d’âme, de la vertu. Un peu de philosophie. Pensait-il que le principe pouvait rivaliser avec le fait ? Serait-il prêt à être le petit Prince ?
En somme, comme Tafte, je n’ai jamais déprimé parce que je n’avais pas de petit copain, mdr ! Au contraire, quand j’en ai eus, nous étions incompatibles !
Mais, il est vrai qu’avoir fait ce test, pourra sans doute m’aider. Surtout dans les relations « amicales » car je suis un peu trop asociale dans mon cœur. M’intéresser à certaines philosophies n’arrange rien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurely
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 32
Lieu : Strasbourg
Emploi : Etudiante
Inscription : 27/03/2008
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Ven 28 Mar 2008, 07:32

"Mon côté P fait que j’ai beaucoup de mal à supporter la sentimentalité"
Je voulais dire "mon côté T", celui de la pensée, par opposition aux sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leilu
Pionnier


Type : infp
Age : 34
Lieu : france
Emploi : p.b. en devenir
Inscription : 30/03/2008
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Dim 30 Mar 2008, 20:51

salut à tous! je suis donc INFP mais je vis depuis presque 4 ans avec un sacré animal d'INTP!
nan je rigole il n'a rien d'animal et même au contraire ça ne lui ferai pas de mal de temps en temps de débrancher un coup.je suppose que vous devez à peu de choses près être comme lui: très cérébral, mais très très.
ce que j'ai appris à ces côtés:
- qu'il faut vous laisser tranquille, respirer,
- ne pas vous imposer des idées, des valeurs, des obligations, sous peine de vous voir vous braquer
- vous présenter les choses (qui peuvent nous sembler à nous INFP comme une évidence) plutôt sous la forme d'une suggestion
- vous laisser le temps de faire le tour de la "suggestion" avant de vous voir la valider!
- surtout ne pas vous submerger de bisous et de mots tendres (surtout au début), sinon c'est pire. je m'explique: un INFP aurait tendance à attendre de l'affection et donc de redoubler de tendresse envers quelqu'un qui semble transi quand on parle sentiment (un frileux qu'on essaye de mettre en confiance en le cajolant), mais s'il ne sait pas qu'il a en face un INTP qui ne supporte pas les gnangnan, la situation n'est pas prête de se débloquer d'autant plus si INTP est un célibataire de longue date!
- prendre le temps de le découvrir et de le laisser se dévoiler, en le poussant un peu mais sans le brusquer ni le braquer.
- ne pas compter sur lui pour les petites choses du quotidien (en pratique cela donne: "on va faire à manger?" "qui ça on?" "ben, toi!"), ménage=catastrophe.
- a la critique facile, mais ne donne pas l'exemple en pratique...
- a besoin que ses relations soient vraiment axées sur quelque chose de cérébral, pour bien me faire comprendre mon ami me dit souvent qu'une personne qui n'a pas de centres d'intérêts, qui n'a pas de jujote, de réflexion, (en somme quelqu'un d'ininterressant au possible pour lui) il ne pourrai pas se mettre en couple avec (déduiser donc que je suis interessante! lol).

voilà entre autre, quelques petites choses qu'il me semble avoir assez bien saisies. je pense que si je réfléchie encore je pourrai en trouver d'autres!

donc depuis presque 4 ans (il a 30 ans passés) les choses vont doucement mais sûrement. j'avoue que au début ça a été vrament difficile pour moi de comprendre qu'il n'avait pas besoin de me dire qu'il m'aime, ni d'être très démonstratif. je réclamais beaucoup et ça l'agaçait énormément. le temps aidant: c'est lui qui rale maintenant quand il n'a pas son bisous...
j'ai le sentiment qu'il doit se sentir avant tout ami et complice, avant d'accepter (ou se rendre compte) qu'il est aussi amoureux.

que pensez-vous de tout ça? Et si vous avez des questions je suis là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
larosenoire
Pionnier
avatar

Type : INTP
Age : 43
Lieu : 74
Emploi : dans la Distribution de la presse
Inscription : 26/02/2008
Messages : 305

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Dim 30 Mar 2008, 21:20

grossomodo : Vivre avec un objet pensant.

Il est clair que de lui demander sans arrèt si il tient à toi et pourquoi il tient à toi, tu es mal barrée. Je confirme pour moi.

à l'évidence, il arrive à trouvé quelque chose en toi d'intéressant. Tu lui donne aussi matière évacuer ses reflexions dans la vie courante. En tant qu'INFP, tu es receptive à pas mal de choses, même si tu ne les conçois pas toutes. En plus du fait que chez toi, c'est tout beau tout rose, ça lui procure le sentiment que ses pensées peuvent être interessantes même pour toi.

Mais il est clair que tu dois refouler pas mal de choses qui te sont importantes pour pouvoir le gérer. Le besoin continuel d'attention. Surout dans tes "passages à vide".

J'espère que ça fonctionnera pour toi au mieux. Apparement tu as avancé dans la compréhension de la bête avec je suppose le MBTI. Au moins tu sais ou tu t'avance. Reste à toi d'arriver à gérer ça, d'en avoir envie tout du moins. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larosenoire.magix.net/
leilu
Pionnier


Type : infp
Age : 34
Lieu : france
Emploi : p.b. en devenir
Inscription : 30/03/2008
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 00:49

ben en fait je viens de faire connaissance avec le mbti il y moins d'une semaine.

j'ai été très très surprise (pour pas dire que j'étais sur le cul, ça fait mal poli) en lisant mon profil : bien que ce soit très détaillé je m'étais déjà rendue compte de beaucoup de choses (même un détail comme l'angélisme, ce que tu me dis: tout beau tout rose; et ça par exemple je peux et dire à quel âge j'ai commencé à m'en rendre compte et pourquoi) c'est pareil pour énormément de sujets qui concernent apparement mon type (vive l'introspection) grâce à une bonne mémoire du vécu et de l'enfance( je suis capable de te donner le nom et la description de gens qui étaient en maternelle avec moi, je sais pas si je comprendrai un jour pourquoi).

bref, j'espère avoir été claire!

tout ça pour dire que mon cher et tendre s'est testé, et là ben même chose. tout mon déblaterrement du post d'au dessus est ce que j'avais déjà pu observer, que le mbti n'a fait que confirmer.

je ne sais pas si je refoule beaucoup, il ne me semble pas être très frustrée. ce que je sais, et pour être honnete, un partenaire qui réclame autant d'affection que j'ai pu en réclamer je ne l'aurais pas supporter (enfin j'imagine). rien a voir avec de l'hystérie, ni même des "tu tiens à moi, et pourquoi tu tiens à moi" (je sais que je le lui ai déjà posé mais je crois qu'on fini par poser ce genre de question quand on est avec un INTP, de toutes façons j'ai horreur de faire le disque raillé), ce besoin affectif n'a pas que pour origine le fait d'être infp, il vient aussi de l'éducation et de la relation qu'on peut avoir avec ses parents, et là à l'occurence je souffre encore du rejet (de ma mère). alors quelqu'un qui réclame de l'affection comme partenaire, n'aurai fait que me mettre devant un miroir.

bon je vais arrêter ce post ici parce que je sens ça va devenir trop confus.

c'était le délire infp du soir, alors bonsoir (c'est rien, parait que c'est normal)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leilu
Pionnier


Type : infp
Age : 34
Lieu : france
Emploi : p.b. en devenir
Inscription : 30/03/2008
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 00:51

et toit de ton côté ta vie sentimentale, comment ça se passe? Mon homme a le même âge et le même profil que toi, alors ça m'interesse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalou
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 54
Lieu : drome
Emploi : travailleur social
Inscription : 12/03/2008
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 08:50

salut !! je viens me joindre a la reflexion!!!

en fait je suis tres contente de voir qu'une INFP peut vivre avec un INTP ....... tout ce que tu as dit plus haut Leilu , me semble tres interessant et me fais beaucoup de bien . Ca me permet en effet de confirmer ce que je sais deja sur la facon de se comporter avec un INTP sur le plan des sentiments. toutefois , en bonne INFP que je suis , j'ai parfois tendence a souhaiter que mon ami ( INTP ) me fasse des demonstration de tendresse .........et oui , je suis une reveuse !!!!!
Bref , j'ai juste besoin d'encore un peu de temps pour me faire a son fonctionnement mais ce qui est sur c'est que je le reconnais bien dans ce que tu as dit plus haut !!!
donc merci pour ce "temoignage" !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leilu
Pionnier


Type : infp
Age : 34
Lieu : france
Emploi : p.b. en devenir
Inscription : 30/03/2008
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 11:51

salut kalou! ravie que ce témoignage puisse t'aider, c'est le but!
j'en profite pour remarquer que tu viens de la drome: on envisage de s'installer dans le coin d'ici 1 an environ, alors peut être qu'on pourra se rencontrer un de ces jours! je vais un peu vite mais sait on jamais!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalou
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 54
Lieu : drome
Emploi : travailleur social
Inscription : 12/03/2008
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 13:11

pas de souci pour moi sur le principe !!!!
suis toujours ok pour faire de nouvelles connaissances ! et puis ..........un couple INFP/INTP suis curieuse de voir comment ca marche !!!! :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leilu
Pionnier


Type : infp
Age : 34
Lieu : france
Emploi : p.b. en devenir
Inscription : 30/03/2008
Messages : 221

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 13:40

un infp ne doit pas se laisser impressionner par cet air lisse, intouchable que peuvent avoir les intp, si j'ai bien saisi. c'est quand mon ami a l'air d'être complètement stoique (le plus "l'air de rien " comme j'aime bien le dire), que ça le touche le plus!

est-ce qu'on vous a déjà fait la remarque?

KALOU: on n'est pas au zoo! lol[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kalou
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 54
Lieu : drome
Emploi : travailleur social
Inscription : 12/03/2008
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 14:05

la remarque non, mais ............en prenant le temps d'observer mon ami, je me rend bien compte que ses attitudes stoiiques ne le sont en fait pas toujours !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mopsos
Modérateur
avatar

Type : INFJ
Age : 33
Lieu : Île-de-France
Inscription : 03/03/2008
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP Lun 31 Mar 2008, 18:20

Je confirme ce que dit Leilu : pour l'INFP, tout n'est pas toujours tout rose, bien au contraire.
Or l'INFP a une certaine spontanéité qui peut étonner l'INTP. De plus, la recherche d'harmonie qui est un but essentiel peut être étrangement perçu par l'INTP qui ont souvent du mal à accepter le compromis.

Après pour continuer sur ce que dit Aurely, je dirais que la remarque "T'as pas de vie sociale" est souvent connue des INT. Ensuite la différence réside souvent dans le fait que l'INTP se complaît un peu plus dans sa réflexion que l'INTJ et même s'il sait être décisif, il préfère souvent ne pas l'être, il a bien d'autres choses à penser... Wink
Mon avis est-il partagé ? Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Vie affective des INTP

Revenir en haut Aller en bas
 

Vie affective des INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Vie affective des INTP
» Vie affective
» Le Profil INTP
» En couple avec un INTP ?
» INTP et l'envie de tout plaquer ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les relations interpersonnelles entre les types-