Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les matières scolaires favorites d'un INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
TicTac
Aucun rang assigné
avatar

Type : xNTP
Age : 22
Lieu : Partout donc nulle part
Emploi : lycéen
Inscription : 01/03/2013
Messages : 79

Message(#) Sujet: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 02:56

Je suis en seconde et voilà mon top 5 :

1-Histoire
2-Science economique et sociale
3-Francais
4-Anglais
5-S.v.t

J'aime bien jouer avec les mots et je préfère la théorie à la pratique, la mémoire à "l'assimilation".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 04:23

Hmmm

Préférer la théorie à la pratique ?
J'ai retenu 2 mots-clés du profil INTP du MBTI : connaissance et compétence.
Sacrifier l'un au profit de l'autre me rend personnellement mal à l'aise, parce qu'il sont inter-reliés.

Que veux-tu dire par "mémoire" ? Aimes-tu le par-cœur ?
Par assimilation, là encore j'ai pas pigé... S'agit-il de décrire le fait que tu ne t'intéresse pas à la manière d'apprendre, juste à apprendre ?

Je note qu'aucune science "technique" ne fait partie de tes préférences. En as-tu expérimenté pour les délaisser, aimerais-tu en connaître ou leur idée-même te révulse ?
J'ai fait partie d'un lycée technique, où il m'était offert de pouvoir remplacer la bio (SVT) par de la mécanique et de l'électronique. Pour rien au monde je n'aurais voulu que ce soit différent et que je me tape (encore) cette foutue bio après le collège.

Je note aussi l'absence de physique/mathématiques. Bon, perso, ça m'en touche une sans bouger l'autre parce que j'ai toujours eu du mal avec ces matières trop théoriques pour être réelles... mais comme justement tu aimes l'abstraction et que ces matières sont censées êtres des "classiques" pour les NT, leur absence pique ma curiosité.

Beaucoup, beaucoup de questions dans mon esprit...
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 09:20


Le physique, trop théorique pour être réelle ??

Soit on a pas fait la même, soit tu es passé directement en DEA de physique quantique...

Perso mon top:
-Physique
-Histoire
-Philosophie

Les maths ne m'intéressent pas en tant que telle, même si j'ai pas eu trop de problèmes avec cette matière jusqu'à la fac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mentalink
Aucun rang assigné


Type : INtP, 5w6 (5-9-3) So/Sp
Age : 22
Lieu : France
Emploi : Étudiant
Inscription : 19/02/2013
Messages : 449

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 10:02

Je suis en Terminale et pour moi c'est :

- Philosophie
- Français
- Arts Plastiques
- Anglais (mais je suis bon donc je m'ennuie sévèrement en cours quand les profs sont trop scolaires).

Mais bon j'suis bizarre comme INTP.

Et de même je ne suis pas vraiment intéressé par les Maths, Physique-Chimie...
Tout simplement parce que, pour le premier, je n'y vois aucun intérêt dans le sens où ça ne me fera pas réfléchir à des choses vraiment intéressantes. J'ai fait un gros rejet de cette matière. J'avais 0 pointé de moyenne l'année dernière.
Pour la Physique-Chimie ben c'est pas inintéressant mais il faut utiliser les Maths, et puis je ne supporte pas d'ingurgiter des cours bêtement.
Après les seuls trucs qui m'intéressent vraiment en Maths sont les probas/statistiques. Ce que tous les autres détestaient Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 19:01

Je suis en Terminale S, et pour moi :

-Philo
-Chimie
-Anglais
-Math et Histoire
-Sport

Smile


Je hais la physique ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TicTac
Aucun rang assigné
avatar

Type : xNTP
Age : 22
Lieu : Partout donc nulle part
Emploi : lycéen
Inscription : 01/03/2013
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 20:32

Je ne vois pas l'intérêt des matières comme la physique ou les mathématiques car elles sont hors-contexte
les chiffres ne représentent que des chiffres alors à quoi bon connaître autant de notions sans en connaître l'usage.

Je préfère apprendre des choses qui m'affectent, qui me seront utile dans l'immédiat.

J'ai l'impression que la logique absolue empêche tout point de vue.

Je ne sais pas trop comment vous décrire ma pensé, tout cela est très bizarre, je m'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 21:51

@OdonDeSaintAmand a écrit:
Le physique, trop théorique pour être réelle ??

Soit on a pas fait la même, soit tu es passé directement en DEA de physique quantique...
Oui, la physique c'est avant tout de belles formules.
Au lycée, c'est d'autant plus flagrant que pour que les problèmes soient résolvables, ils sont archi-simplifiés.
Tu commences à aborder des trucs un peu plus proches de la réalité en sup', et là tu commences à serrer les fesses.

Je rejoins Mentalink sur le fait qu'il faut utiliser les maths, qui ont été sujet d'un blocage chez moi en 1ère (et faire un blocage sur les maths en S, c'est euh... emmerdant ? laughing ).
Dans les guéguerres physiciens/matheux, je me rangeais toujours du côté des physiciens pour taper joyeusement sur les matheux rageant de nous voir bidouiller les formules pour arriver à nos fins et faire des démonstrations "olé-olé". Les profs de maths vannaient les physiciens, et vice-versa.
Les physiciens sont un peu moins intégristes sur le côté exactitude parfois, mais ils restent des scientifiques : tous secs et tous rigides, 'faut juste trouver le bon angle pour les titiller efficacement.
C'est un milieu trop théorique qui m'ennuie, moi aussi. Comme toutes les sciences "pures". laughing

@TicTac a écrit:
Je ne vois pas l'intérêt des matières comme la physique ou les mathématiques car elles sont hors-contexte
les chiffres ne représentent que des chiffres alors à quoi bon connaître autant de notions sans en connaître l'usage.

Je préfère apprendre des choses qui m'affectent, qui me seront utile dans l'immédiat.
Tu veux du pratique, mais tu n'as pas répondu à ma question sur les sciences appliquées. J'en conclus que tu n'as jamais eu l'occasion de les approcher, sinon ça aurait fait *tilt*.

J'ai moi aussi ce besoin de voir l'utilité et le côté pratique de ce que je fais pour m'y intéresser. C'est l'explication que je donne à mon blocage sur les maths et les sciences "de base".
Il faut tout de même rendre à César ce qui va à César : toute science appliquée est issue d'une science fondamentale. Quand bien même les maths me sortent par les yeux, rien de ce qui construit notre monde n'a pu être inventé sans les progrès dans ces domaines. Il y a des calculs et des modèles partout.
Simplement, je laisse le soin à ceux que ça intéresse de les faire évoluer, et je prendrai en charge le fait d'utiliser leurs travaux pour améliorer leur qualité de vie et celle de tout le monde. Wink

Il y a une chose qui me fait tiquer dans ton message : c'est le "dans l'immédiat".
Le consumérisme est une chose qui se développe dans les jeunes générations, et on croise beaucoup de jeunes inexpérimentés regardant de haut les vieilles bouteilles en leur expliquant en substance qu'ils connaissent tout mieux qu'eux... et ce sans expérience professionnelle ou de la vie suffisante.

Moi je te dirais d'essayer de voir plus loin que l'immédiat : essaie d'envisager ton avenir professionnel ou personnel et d'essayer de déterminer ce qui te plairait. Que ça soit utile, je te rejoins tout à fait là-dessus par contre, et je comprends comment tu envisages les choses. Essaie juste de donner un peu de crédit aux trucs qui te semblent "inutiles" de prime abord. Ça te servira dans le futur, parce qu'à être trop radical à ma façon, j'aurais pu passer à côté de quelques "petites" choses...

Quoi que tu décides, c'est susceptible de changer. C'est pas grave s'il y a quelques ajustements par la suite : tu n'es pas devin. Mais si tu restes le nez dans tes chaussures, tu risque de faire des choix que tu pourrais regretter plus tard. Y a rien de pire, non ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Eldroth
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 41
Lieu : Montréal
Emploi : Gestionnaire de données
Inscription : 15/03/2012
Messages : 205

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 22:33

Moi j'aime les concepts de la physique, mais je ne voudrais jamais en faire. i.e. apprendre quelle formule est requise et l'appliquer; je dédeste les maths appliquées. J'ai donc le même problème avec la chimie. La théorie de base est bien alléchante, mais en pratique, c'est 95% de formules... Je déteste tout ce qui est "par coeur".

Ahh, la bio. Ça c'est bien (tant qu'on ne m'écoeure pas avec du maudit par coeur, évidemment). Je me fout de l'humain et de la pratique alors la médecine ne m'attire pas vraiment.

Mouais, ça se résume pas mal à langue et biologie et un peu la chimie, mais vraiment pas beaucoup. Il est possible que j'aimerais aimer la chimie, ça ne me surprendrait pas tant que ça.

_______________________________________
"Il est souvent difficile de savoir si une personne appartient à un type ou d'un autre, en particulier en ce qui concerne soi-même."
"Le but de la typologie psychologique n'est pas de classer les êtres humains en catégories - ce qui en soi serait assez inutile."

- Carl Jung
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reset
Aucun rang assigné


Type : INTP, iw-1
Lieu : univers
Emploi : ange gardien psychopathe
Inscription : 13/01/2013
Messages : 281

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 15 Avr 2013, 23:10

1) physique
2) anglais
3) sport
4) sciences nat'
(ça s'appelait comme ça avant) peu développées en orientation C (cursus général), mais une fois en prépa bio, c'était mes préférées (ça tombait bien vu qu'il n'y avait quasi plus de place pour le reste)

j'ai du mal pour trouver la 5è, aucun souvenir d'histoire/géo/français/allemand/philo/math.
5) à égalité peut être géo et maths :
la géo quand il s'agissait de découvrir un pays mais pas pour apprendre;
les maths parce que ça restait quand même plus proche de mon câblage interne que le français ou la philo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TicTac
Aucun rang assigné
avatar

Type : xNTP
Age : 22
Lieu : Partout donc nulle part
Emploi : lycéen
Inscription : 01/03/2013
Messages : 79

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mar 16 Avr 2013, 01:07

LeConnardDuFond a écrit:
Quoi que tu décides, c'est susceptible de changer. C'est pas grave s'il y a quelques ajustements par la suite : tu n'es pas devin. Mais si tu restes le nez dans tes chaussures, tu risque de faire des choix que tu pourrais regretter plus tard. Y a rien de pire, non ? Razz

Malgrès le fait que ce ne soit pas mes matères favorites, je m'en tire pas mal.
Et je vais continuer ainsi, plus tard j'assumerai. Mais merci.

PS: je compte devenir criminologue donc la physique...voilà quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mar 16 Avr 2013, 13:09

Je n'ai jamais aimé les cours, je déteste cela.

A l'université, maintenant, c'est plus cool, mais selon moi j'apprendrais toujours bien plus par moi-même qu'en écoutant un quelconque kéké me parler pendant deux heures en faisant des grands gestes de bras.

Je rejoins LCDF dans mon approche du monde, je n'ai jamais aimé les matières trop théoriques, d'ailleurs je ne les ai jamais étudié, mon cerveau n'en était pas capable. Je suis d'ailleurs convaincu qu'une compétence pratique nous offrant un feedback direct sur nos actions s'acquiert bien plus rapidement de 1 ; et nous procure davantage de satisfaction de 2 qu'une matière uniquement théorique.

J'adore abattre le bois, même si ce n'est pas vraiment une compétence. Je ne me sers jamais de scie ou de machines, une simple me hache me procure bien plus de sensations et de plaisir. C'est d'ailleurs tout ce que je recherche en faisant ça, faire X stères ne m’intéresse pas.

J'ai jamais aimé les math, même si j'ai toujours eu beaucoup de facilité avec. En revanche je me réjouit de savoir compter lorsque je m'essaye à des applications qui en requiert : Poker, Programmation, Economie, Finance,...

Je n'ai jamais eu la chance de pouvoir choisir un cours réellement pratique au lycée mais j'ai fais un peu d'art plastique et de théâtre comme cours à options.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mer 17 Avr 2013, 02:06

...


Dernière édition par kirikou le Mer 11 Mar 2015, 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mer 17 Avr 2013, 09:55

LeConnardDuFond a écrit:

Oui, la physique c'est avant tout de belles formules.

Même sans formule on peut avoir une approche du monde par une physique simple qui soit satisfaisante. Perso je ne pourrais pas vivre sans la physique et ceux qui s'en passent, je ne sais pas comment vous faite pour vivre sans. Ça doit être terrifiant.

LeConnardDuFond a écrit:

Au lycée, c'est d'autant plus flagrant que pour que les problèmes soient résolvables, ils sont archi-simplifiés.

Ça fait longtemps que j'ai pas mis les pieds dans un lycée mais j'ai peur de ne pas être forcément d'accord. Simplifier un problème en sachant rester dans les limites de validités du modèle qu'on va appliquer, et pouvoir estimer l'erreur commise, c'est justement tout l'art du bon physicien. Un problème très simplifié n'est pas forcément juste une vue de l'esprit, ça peut aussi être un problème bien posé.

Bon désolé, c'était le quart d'heure du Pr Odon ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mer 17 Avr 2013, 17:59

@OdonDeSaintAmand a écrit:
Perso je ne pourrais pas vivre sans la physique et ceux qui s'en passent, je ne sais pas comment vous faite pour vivre sans. Ça doit être terrifiant.
Un des messages du MBTI peut-il t'aider à tolérer ce qui t'es incompréhensible ? Rolling Eyes
Je ne me passe pas de la physique, mais je l'apprécie certainement de manière très différente de toi. Pas comme une théorie, et sans ses formules et l'ennui d'une approche académique.

Bon on ne va pas faire un débat sur la physique, au fond on s'en fout.
R'garde donc le post initial : y a aucune science "classique" (là, normalement, je déclenche un tsunami). Mais c'est moi que tu viens troller, prof' Suspect
C'est bon de voir de tout ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Zvarri
Aucun rang assigné
avatar

Type : xNTP 7 ou 5, sp/sx
Age : 23
Lieu : Rouen
Inscription : 27/03/2013
Messages : 113

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Jeu 18 Avr 2013, 18:11

L'école est gangrénée par : soit des profs a la pédagogie exécrable, soit des matières qui ne sont là que pour épurer.

Mes cours favoris étaient l'anglais, l'économie et la philosophie.
Principalement car j'avais des profs joueurs qui défiaient un peu les élèves ou qui transformaient le cours en jeu. D'autres le rendaient intéressant en y intégrant une marge d'autonomie et de créativité pour les élèves.
En dehors des rares profs compétents, l'école en général m'as toujours blasé.
Après il y a aussi la présence de matière où le cours est vraiment mal écrit, tournant autour du pot et absolument pas conceptuel ou précis. Chaque année, il y a toujours eu un prof' qui partait en dépression/se cachait derrière son autorité/etc... (Étrangement, c'était surtout des profs de langues ou de philosophie...)

De l'autre côté, tu peux avoir des matière qui ne sont ni théoriques, ni pratiques : Un simple paradigme/corpus d'intellectuel à apprendre par coeur, et dont l'utilité est relativement restreinte : Je pense surtout à l'EPS, pas mal de cours d'histoire, des mathématiques ou de certaines matières plus pointues en fac (Après, quand t'as une première année avec 1000 élèves dans cette filière, c'est normal d'épurer un peu.) ou tu vas te retrouver avec des connaissances a apprendre et maîtriser qui ne te seront d'aucune utilité.

Ensuite, c'est un truc un peu plus personnel qui ne rentre pas vraiment dans les catégories que j'ai pu mettre en haut : Un cruel manque d'optimisation : On n'apprend pas vraiment à apprendre, s'organiser efficacement (Ca tape un peu dans le développement personnel et le lifestyle, chose que doivent t'apprendre les parents, mais tous ne le font pas). On se retrouve ensuite avec des cours de 100 pages alors qu'on peux les résumer en une dizaine, avec des normes comme 40h de travail par semaine (C'est ça le créneau en droit) alors qu'avec tous les cours donnés au début de l'année, tu divise ces 40h par minimum 2 voir 2.5.

On peux aussi rajouter à ça que bon nombres de connaissances acquises ne sont que théoriques, donc peut-être dispensable au travail, et aussi par le fait que en France, soit tu sors d'une ENS, soit tu es une merde. (On peux aussi inclure toutes les écoles en dehors de Paris, la fac, toutes les fillières bac à 3 lettres, toutes les formations professionnelles, etc...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Jeu 18 Avr 2013, 21:26

@Zvarri a écrit:
Ensuite, c'est un truc un peu plus personnel qui ne rentre pas vraiment dans les catégories que j'ai pu mettre en haut : Un cruel manque d'optimisation : On n'apprend pas vraiment à apprendre, s'organiser efficacement (Ca tape un peu dans le développement personnel et le lifestyle, chose que doivent t'apprendre les parents, mais tous ne le font pas).
Tu l'as dit, c'est du ressort des parents.
En général, d'ailleurs, on reproche beaucoup de choses à l'école et aux profs qui sont censées être dispensées par les parents. Si les enfants étaient éduqués comme il le fallait, beaucoup de faux-problèmes actuels seraient beaucoup plus légers voire inexistants.
L'école n'est pas là pour t'apprendre à apprendre. Ça fait partie des "bonus", si tu tombes sur un prof plus investi que la moyenne (et il y en a un paquet, sauf qu'en général ils se bouffent tout leur temps de leur vie dans leur boulot, avant de dire "stop"). Le coup des fiches, on m'a dispensé ce conseil mais j'ai jamais été foutu d'en faire. Flemme.

@Zvarri a écrit:
On peux aussi rajouter à ça que bon nombres de connaissances acquises ne sont que théoriques, donc peut-être dispensable au travail
Je te rejoins là-dessus. Il manque de la vraie pratique en France, notamment en sup' dans les établissements techniques (écoles d'ingé).

Il y a aussi un clientélisme de certains étudiants qui attendent de tout apprendre à l'école, alors que le planning de l'année ne peut pas donner le temps nécessaire. Pour que ça existe en sup', 'faut que la mentalité se soit développée avant. On ne fait pas suffisamment comprendre aux étudiants qu'apprendre la vie (dans les domaines adaptés) ça se fait de manière autonome, chez soit, en faisant de la "veille technologique" et en bidouillant. Ça s'apprend tôt, la débrouillardise.

Je remarque qu'en Amérique du Nord (au Canada en tous cas), la pratique a une place beaucoup plus important de ce que j'ai pu constater dans mon école en France. Les sujets sont construits sur plusieurs séances, s'appuient sur le temps libre entre les séances et fixent une date de rendu pas trop lointaine permettant de faire 3-4 séances de laboratoire (le nom donné aux TP) par matière par trimestre.
Ça change tout.

@Zvarri a écrit:
, et aussi par le fait que en France, soit tu sors d'une ENS, soit tu es une merde. (On peux aussi inclure toutes les écoles en dehors de Paris, la fac, toutes les fillières bac à 3 lettres, toutes les formations professionnelles, etc...)
Problème de mentalité & vision élitiste de l'enseignement. Les "basses castes" doivent être éliminées.
Notion de propagande de la thématique de la "lutte des classes" avec laquelle on bourre le crâne des étudiants de ces établissements "réputés". J'ai une ancienne amie qui m'a servi le discours complet pour m'expliquer qu'en sortant d'une petit école d'ingé je n'étais pas aussi qualifié que les gens de son école. Pas de discussion possible.

Il n'y a pas de mauvaise école, il y a surtout de mauvais élèves. Les clientélistes d'ailleurs sont très mauvais à la sortie de leur école, et en plus d'entacher la réputation de leur établissement qui en a besoin (contrairement aux "grandes écoles"), ils jettent le blâme sur l'établissement après avoir joyeusement glandouillé chez eux pendant leur années sup', sans faire leur devoir de veille chez eux. Il ne sont pas passionnés, ils veulent juste un bout de papier nommé "diplôme" qui ne signifie pas grand chose.

Ceux qui sortent des grandes écoles bénéficient encore de passerelles favorisées dans les grandes administrations & entreprises puisque les éléments déjà en place proviennent du même endroit et sauvegardent leur "caste" contre le "bas peuple" et les "minables" des autres établissements d'enseignement. C'est un comportement tribal digne des politiques.
Je vois cela changer à court ou moyen terme, quand les "minables" compétents gravissent les échelons et se retrouvent à travailler avec les "grands de ce monde". La mentalité française est très spécifique à ce sujet. Le manque d'ouverture est criant, le mot "tolérance" me fait rire... jaune.
Revenir en haut Aller en bas
OdonDeSaintAmand
Traducteur
avatar

Inscription : 29/10/2012
Messages : 850

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Ven 19 Avr 2013, 11:12

LeConnardDuFond a écrit:
@OdonDeSaintAmand a écrit:
Perso je ne pourrais pas vivre sans la physique et ceux qui s'en passent, je ne sais pas comment vous faite pour vivre sans. Ça doit être terrifiant.
Un des messages du MBTI peut-il t'aider à tolérer ce qui t'es incompréhensible ? Rolling Eyes

Ah non mais je tolère très bien (enfin jusqu'à un certain point, parce que j'ai quand même du mal quand ça tourne à la superstition ou à l'obscurantisme). Je dis juste que j'aimerais pas être à leur place, je trouverais ça très inconfortable.

Je pense aussi que ça alimente pas mal le recours au charlatanisme, hélas. Mais c'est un autre débat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alextérieur
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w4 sp/sx
Age : 17
Lieu : Canada
Emploi : Encore à l'école !
Inscription : 29/12/2014
Messages : 88

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 29 Déc 2014, 18:01

Mes matières préférées sont
- SVT
- Français / Littérature
- Histoire ( en particulier l'Antiquité )

Je n'aime vraiment pas les mathématiques.

_______________________________________
Ce qui a été compris n’existe plus. - Paul Éluard
Je cherchais mon plus lourd fardeau, c'est moi que j'ai trouvé. - Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynis
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 19
Lieu : Paris
Emploi : Lycéenne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 80

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 29 Déc 2014, 23:32

J'approuve pour l'Histoire, je crois que ce qui m'a le plus intéressé de tout le programme a été les civilisations antiques, leur mode de vie, leurs coutumes, religions, croyances. Ca s'est étalé jusqu'au milieu du Moyen-Âge, la suite n'étant qu'une succession d'événements et de dates à retenir par coeur, j'ai complètement décroché.

Du coup, c'est à moi de dire que ma matière préférée a (toujours) été les mathématiques. Les maths sont juste des nombres à manipuler, avec lesquels jouer, avec des règles écrites et immuables. Alors, forcément, apprendre les fractions, les théorèmes de géométrie ou je ne sais quoi, ce n'est pas forcément intéressant ni très utile. Mais à partir de la première, voire de la terminale, quand on entre dans des notions plus abstraites, il a été plus facile pour moi de me plonger dedans. Et les maths abordées dans les études supérieures sont de loin beaucoup plus intéressantes : manipuler des objets mathématiques, complètement abstraits, faits uniquement de nombres, est un jeu dont il faut apprendre les règles.

Derrière vient le français et la littérature. je crois qu'on a tous eu à faire aux analyses de textes, le Ne est plutôt pas mal sur ce point-là, et faire ressortir les intentions, les significations, deviner le sens d'un quelques mots soigneusement choisis est presque devenu un jeu (oui, tout est un jeu pour moi, c'est le seul moyen de m'intéresser à une matière).

Evidemment, physique et chimie sont très intéressants pour comprendre le mécanisme des choses, et SVT aussi, mais moins depuis qu'il s'agit majoritairement de par coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WRabbit
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP (4w5)
Age : 27
Lieu : pas loin de Rennes
Emploi : développeur, peintre, chanteur, acrobate et gourou d'une secte naissante
Inscription : 31/07/2014
Messages : 163

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Dim 04 Jan 2015, 12:05

Personnellement, au lycée c'était :
- Théatre
- Dessins, pliages et autres paperasses divertissantes (il n'y avait pas d'option arts plastiques)
- Mathématiques
- Physique
- Français
- Le reste

La musique est venue après la prépa.

_______________________________________
Soyez ce que vous voudriez avoir l'air d'être ; ou, pour parler plus simplement :
Ne vous imaginez pas être différente de ce qu'il eût pu sembler à autrui que vous fussiez ou eussiez pu être en restant identique à ce que vous fûtes sans jamais paraître autre que vous n'étiez avant d'être devenue ce que vous êtes.

                                        L. Carroll, Alice au pays des Merveilles (trad. Henri Parisot)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montesquieu
Aucun rang assigné


Type : INTP (5w6)
Age : 33
Lieu : France
Emploi : A la croisée des chemins
Inscription : 25/08/2014
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Lun 05 Jan 2015, 22:56

Je ne sais pas s'il y a vraiment de matières typiquement INTP.

Du plus loin que je puisse me souvenir, j'ai toujours préféré les matières dont l'enseignant me laissait libre d'apprendre comme je le voulais, c'est à dire en associant les savoirs les uns aux autres. J'apprends par association d'idées.

Du plus loin que je puisse me souvenir, j'ai toujours rejeté l'apprentissage par-cœur et le bachotage. Hélas, le système académique français valorise cette manière d'apprendre (par-cœur et bachotage).

Du coup, mes matières favorites ont évolué. J'ai eu la chance de fréquenter une école primaire dans laquelle il y avait de rares professeurs qui ne favorisaient pas l'apprentissage par-cœur et qui valorisaient la curiosité. Je m'intéressais à toutes les matières sans aucune préférence et le fait qu'il n'y ait qu'un seul professeur favorise certainement les ponts entre les matières.

L'enseignement au collège est très différent de celui de primaire. D'une part, on a un prof par matière, d'autre part, le par-cœur est prépondérant, par ailleurs, l'enseignement y est parcellisé et les ponts entre les matières ne sont pas recherchés spontanément par les profs. Le problème est le même au lycée.

Mes matières favorites ont fortement évolué et notamment en fonction du type d'apprentissage. Au fur et à mesure, les profs de collège puis de lycée ont fini par me dégoûter des maths, de la bio, de la physique et ce qui était devenu un dégoût total des maths m'a conduit là où il n'y en avait quasiment pas, c'est à dire en filière tertiaire. Il a fallu que je quitte le lycée, que Youtube arrive pour que je redécouvre les mathématiques, la bio et la physique avec le plaisir que j'avais quand j'étais gamin.

Je crois, in fine, que la curiosité est le point fort des INTP et que les INTP sont si curieux et avides d'apprendre que rien ne résiste à un INTP désireux d'apprendre.

_______________________________________
Certains ont des tendances suicidaires, d'autres des tendances sadomasochistes, moi, j'ai des tendances J...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/Montesquieu
Lauterwasser
Aucun rang assigné
avatar

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 34
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mar 06 Jan 2015, 23:16

j'approuve l'intégralité de ton post, aussi bien dans l'opinion que dans le ressenti.

je pense que l'influence du Ne amène d'une façon ou d'une autre à avoir besoin d'abattre les murs, jeter des ponts et de relier les choses autant que possible.

L'éducation académique est SJ, l'inverse de Ne, l'innovation est interdite, la hiérarchisation intellectuelle entre profs et élèves nuit à toute ouverture.

en primaire je ridiculisais littéralement les enseignants en calcul mental, alors qu'au collège l’exercice cérébral à été supplanté par l'ignoble calculatrice et les formules préconçues au détriment de la recherche individuelle.
zero de partout en fin de compte.

le par cœur oblige à copier quelquechose de préétablit, on ne pousse pas la magnifique plasticité cérébrale de la jeunesse à creuser d'autre chemins, c'est tellement dommage...

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Montesquieu
Aucun rang assigné


Type : INTP (5w6)
Age : 33
Lieu : France
Emploi : A la croisée des chemins
Inscription : 25/08/2014
Messages : 233

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mer 07 Jan 2015, 00:22

J'ai trouvé cette vidéo qui devrait te plaire Lauter.


_______________________________________
Certains ont des tendances suicidaires, d'autres des tendances sadomasochistes, moi, j'ai des tendances J...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/Montesquieu
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1841

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mer 07 Jan 2015, 00:30

Citation :
le par cœur oblige à copier quelquechose de préétablit, on ne pousse pas la magnifique plasticité cérébrale de la jeunesse à creuser d'autre chemins, c'est tellement dommage...
Une méthode découverte et sure, permet un gain de temps et une meilleure efficacité, il serait idiot de faire sans.

Un pont enjambe la rivière, il peut être plaisant de traverser la rivière à la nage, mais ce n'est pas intelligent, ni efficace.
l'école n'est pas la pour le plaisir

@montesquieu, vidéo très sympa,

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titiwilly
Agneau de Dieu
avatar

Type : INFJ
Age : 22
Lieu : Paris
Emploi : :-)
Inscription : 10/11/2013
Messages : 883

Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP Mer 07 Jan 2015, 03:27

@Lauterwasser a écrit:
le par cœur oblige à copier quelque chose de préétablit, on ne pousse pas la magnifique plasticité cérébrale de la jeunesse à creuser d'autre chemins, c'est tellement dommage...

J'entends souvent dire ça, que c'est dommage, mais je me pose une question : à quoi bon ?

J'ai tendance à estimer qu'encourager la créativité d'une manière systémique est le moyen le plus efficace de tuer la créativité. La massification de ce genre de démarche ne découlerait que sur la médiocrité. On ne produit pas des génies en série, tu as du talent ou tu n'en a pas, c'est aussi simple que cela. Ce n'est pas forcément une école plus à l'écoute des spécificités individuelles des élèves qui permettra aux talents potentiels de s'affiner, du moins je ne conçois pas les choses comme ça. Ceux qui ont vraiment des choses intéressantes à dire, à faire, à exprimer... le font en marge des grands systèmes collectifs, dans des réseaux annexes, et ce depuis toujours. 

Enfin dans l'idée, peut-être que ça serait bénéfique, peut-être que des classes à effectif réduit dans lesquelles les élèves se verraient inculquer un véritable esprit de recherche et d'investigation peut produire des résultats positifs, mais gardons tout de même les pieds sur terre.

Car avant de pouvoir innover, encore faut-il maîtriser ce dont il est question. C'est surtout cela qui pousse à la médiocrité : croire qu'on peut se permettre de renverser les codes alors qu'on ne les maîtrise même pas. Je vomis sur les pédagogistes de base qui veulent mettre sur un pied d'égalité le maître et l'élève, lui octroyer le sacro-saint droit de remise en cause : une belle apologie de l'arrogance et de la stupidité. Avant de remettre en cause, avant même de se forger un avis, il faut écouter prudemment, comprendre tous les angles de l'objet d'étude. Cette logique viciée qui veut "donner la parole aux jeunes" produit en série des petits crétins pédants qui donnent leur avis sur tout, bien souvent il ne s'agit même plus d'exprimer une pensée profonde et sincère mais simplement de montrer qu'on sait s'exprimer et qu'on a assez d'esprit pour donner un avis. Les gens ont le droit de penser ce qui leur plait, ça ne me dérange pas sur le principe, ce n'est pas pour autant qu'il faille exprimer sa pensée n'importe comment et avec n'importe qui. Le respect du professeur et la reconnaissance de son autorité n'est pas seulement une norme sociale un peu démodée, c'est aussi (et surtout) un impératif d'humilité intellectuelle. 

Les profs les plus pédagogistes ont comme une tendance à se faire "victimiser" par leurs élèves, et on ne va pas faire comme si c'était étonnant ... Sans des rapports de hiérarchie qui soient clairs, et une certaine distance/fermeté dans les relations entre professeur et élève, on peut difficilement espérer autre chose que le désordre et les conduites irrespectueuses. Un enfant ou un adolescent, qui plus est lorsqu'il est en groupe, c'est toujours plus proche d'un petit animal sauvage que d'un homme mur et responsable : miser sur sa bonne volonté est peine perdue. 

L'apprentissage par cœur est peut-être un exercice fastidieux, qui ne convient pas à tout le monde (et moi le premier), mais il reste un moyen efficace de bâtir son socle de connaissances, et on ne saurait vraiment le remplacer par autre chose de plus performant, au moins lorsque l'on parle de rendement groupé. Par cœur ou pas, la priorité absolue de la scolarité c'est quand même de transmettre du savoir. C'est toujours plaisant quand un enseignant sait montrer une certaine souplesse dans sa manière de professer son savoir, et qu'il arrive à captiver son auditoire, toujours du moment que la transmission des connaissances est effective. L'élève doit apprendre, emmagasiner les connaissances. Apprendre à manier ce savoir, c'est autre chose, et cela doit intervenir plus tard dans le processus éducatif : on n'est pas maître jedi sans avoir été padawan ! 

Explorer les méandres de la "magnifique plasticité cérébrale de la jeunesse" présuppose d'avoir déjà emmagasiné des savoirs préétablis. On ne créé pas de choses nouvelles à partir de rien, on créé toujours en se basant sur ce qui a déjà été fait. Les plus grand génies de ce monde, tout domaines confondus, on d'abord appris avant de créer. Mais ça, c'est l'évidence même.

Donc pousser les élèves à être innovants, pourquoi pas ; mais le faire dès l'école ou le collège, c'est difficilement justifiable. Que des gens soient frustrés, s'ennuient à l'école, c'est une chose, mais si on devait être à l'écoute des petites frustrations de chaque individu et adapter la société en conséquence, ça serait peut-être un peu le bordel, vous ne pensez pas ? Il faut se poser la question de l'utilité de l'école vis à vis de la société dans sa globalité. 

Je m'ennuyais dans plein de cours, je ne vais pas dire que c'était "dommage" ; c'est mon problème si ça me fait chier, d'ailleurs j'ai toujours su trouver de la stimulation intellectuelle en dehors des bornes prédéfinies par les programmes scolaires (comme ... tout le monde, en fait). Un cours ennuyeux ce n'est jamais agréable, mais rien dans ma scolarité ne m'a plus mortifié que ce désordre complet auquel on avait droit avec un certain nombre de profs. J'en ai des souvenirs assez douloureux. Je ne peut pas concevoir qu'on puisse trouver ça normal ou bénin, que le prof n'ait plus aucune emprise sur son cours et que la meute se mette à dicter sa loi. C'est juste le monde à l'envers. Un bien triste spectacle que de voir une pauvre loque gauchiste gémir, tenter ridiculement de se réapproprier une position d'autorité, ou en dernière instance supplier qu'on l'aide, devant un flot déchaîné d'agitation et de vulgarité. Car oui ce sont toujours des loques gauchistes en mode "super mai 68 c'est cool donnons la parole aux jeunes dépoussiérons le système scolaire" qui se prennent le retour au concret dans la gueule, j'ai envie de dire bien fait pour eux mais je n'en suis même plus là en fait, c'est une situation trop attristante. Bref, ça c'était un peu hors de propos, mais pour aller jusqu'au bout des choses je dirais que c'est bien cela vers quoi nous mènent des logiques trop idéalistes, qui veulent faire passer l'élève avant le professeur et lui faire croire que tout lui est dû. 

Là je réponds surtout à Lauterwasser, je n'ai rien à redire à Montesquieu a priori puisqu'il semble avant tout privilégier des manières différentes de faire infuser le savoir, et pas privilégier l'esprit d'innovation au détriment de l'apprentissage comme l'a fait Lauterwasser.

_______________________________________
« L'anarchie profite toujours à quelqu'un ; souvent aux grands, jamais aux petits. » - J.Bainville

« Platon m'est cher, mais la vérité me l'est d'avantage. » - Aristote

« L'homme a voulu tuer Dieu, et il est en train d'en crever… » - M.de Corte

«2 Timothée 4 : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables...»  

«Ecclésiaste 1, 9 : Ce qui a été, c'est ce qui sera, et c'est ce qui s'est fait, et c'est ce qui se fera ; il n'y a rien de nouveau sous le soleil.»


****
http://www.senscritique.com/Titiwilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Les matières scolaires favorites d'un INTP

Revenir en haut Aller en bas
 

Les matières scolaires favorites d'un INTP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-