Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INTP et dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
redwitch
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 40
Lieu : Un peu partout
Emploi : Compliquer la simplicité
Inscription : 17/03/2013
Messages : 30

Message(#) Sujet: INTP et dépression Mer 20 Mar 2013, 11:52

Il y a des comportements socialement mieux acceptés que d'autres. Il ne s'agit que de conventions sociales et ce n'est pas pour autant qu'ils sont mieux ou moins bien, je ne vous apprends rien. Les personnes aux contacts faciles et chaleureux seront rapidement jugées "sympathiques", "intéressantes" (même si pas pour tout le monde Razz …) etc.

Socialement, les INTP n'ont pas la cote! Ils ont ce besoin d'avoir des moments à eux, ils n'aiment pas spécialement parler de banalités ce qui n'aident pas à entamer les conversations, ils savent passer des heures dans leurs bouquins ou devant un ordi, ils n'ont pas toujours l'envie de participer aux fêtes, soupers… et comme en plus ils n'en font qu'à leur tête... silly

J'ai l'impression d'avoir souvent été étiqueté comme dépressif affraid à cause de ces comportements mal perçus socialement qui sont pourtant naturelles pour nous et, en dehors des inventions sociales, pas mieux ni moins bien que d'autres comportements.

Je pense également que malgré moi, j'ai assimilé cette étiquette de dépressif.

Heureusement, grâce à mon besoin d'analyser et de comprendre, d'aller plus loin, en apprenant à me connaitre, en lisant, en m'interrogeant… je me rends compte que cette étiquette est créée de toute pièce par une société qui a besoin de se rassurer en créant des codes barres à coller sur des fronds...

Cela vous parle (j'aime bien aussi cette expression Wink )?


_______________________________________
Redwitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mentalink
Aucun rang assigné


Type : INtP, 5w6 (5-9-3) So/Sp
Age : 22
Lieu : France
Emploi : Étudiant
Inscription : 19/02/2013
Messages : 449

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Mer 20 Mar 2013, 13:30

Ah, oui... On me dit toujours dépressif, alors qu'intérieurement j'en suis très loin.
J'essaie depuis quelques temps de régler ce problème, notamment en "entrainant" F et J, mais c'est dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylortantyk
Aucun rang assigné
avatar

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Mer 20 Mar 2013, 14:38

Qui prends ça en compte comme un "aspect de personne en dépression"? Ne serait-ce pas les personnes extraverties plutôt, ou celles qui sont à l'opposé en fonctionnement, et peu coutumières de la différence? (parce qu'elles sont entourées de personnes dans le même mode?)

Je me demande si certains profils non familiarisés à toutes les légitimités des différences ont plus de facilités à reconnaitre l'INTP comme un pair certes un peu plus réservé, mais très accessible une fois qu'on le connait un peu et qu'on discute de sujets qui peuvent l'intéresser; peut-être que c'est plus facile pour les INxx?

C'est sur qu'un mode INTP dans un groupe d'ESFJ / ESFP ça détonne un peu... sauf si les gens sont déjà familiarisés d'avec des profils pluriels (j'ai rencontré quelqu'un récemment qui ne connaissait pas du tout mon mode par exemple, je passe pour une extra-terrestre juste avec les spécificités de mon profil)

Avant de connaitre le MBTI, je fréquentais déjà quelques amis INTP, j'ai un radar intégré concernant ce mode; c'est votre première fonction qui fait écho à celle que j'ai aussi je pense, du coup les apparences... j'ai toujours passé outre pour chercher à mieux connaitre la personne (parce que l'instinct crée une connexion instantanée) (mais, quid des personnes ne l'ayant pas trop développé dans sa liste?)

J'ai une drôle d'image aussi parfois... (hurluberlue, ça me définit bien)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Mer 20 Mar 2013, 20:19

Ah les étiquettes... Ça continue à me mettre en boule quotidiennement.
Probablement une colère venant d'un manque de confiance en moi.

Je vais commencer par une mauvaise nouvelle : si t'es tanné des étiquettes, des clichés et des stéréotypes que l'on va t'appliquer, c'est loin d'être la fin de ton calvaire ! silly

Ton déphasage récurrent avec ce qui est attendu de toi te fera rentrer dans les cases sombres des conventions sociales.

Tu préfères la solitude aux groupes ? Tu es timide.
Tu fuis naturellement n'importe quelle activité "sociale" vécue comme une perte de temps pour aller geeker derrière ton PC ? Tu es asocial.
Tu ne sors de ton monde que pour aller bouffer/pisser/dormir ? Tu es un ermite.
Tu ne manifestes pas d'émotion et n'a à offrir qu'une analyse ? Tu es froid.
Tu préfères regarder d'un air amusé les "grands problèmes" des autres ? Tu es cynique et méchant.
Tu galères pour des trucs pratiques au quotidien ? Tu n'es pas doué.
Tu tournes en boucle dans tes réflexions, souvent sans faire gaffe à ce qui t'entoure ? Tu es un autiste.

La liste peut être bien plus looooooongue. 'faut juste lui donner la valeur qu'elle a : le groupe qui se défend contre la menace individuelle de ceux qui ne fittent pas dedans. Le conformisme s'attaque aux dissonances.

Je pense que la base de ton état dépressif (la dépression, c'est clinique, on ne parle plus de la même chose), c'est que tu satures de ce rejet permanent que tu ne comprends pas, et tu as intégré/appris la leçon que tu es le problème, ce qui est faux.

Non, tu n'es pas rejeté pas tout le monde.
Tu t'apercevras que certaines personnes sont plus à cheval que d'autres sur les principes du conformisme (et ce n'est généralement pas les personnes se déclarant comme les plus "tolérantes" qui le sont réellement).

Entoure toi de peu d'amis si tu n'as pas le besoin d'en avoir plus, mais entoure toi bien. Vis ta vie avant tout pour toi et tes besoins et pas pour satisfaire le regard des autres.
Tu seras tout à fait accepté quand tu seras en équilibre et en cohérence avec toi-même et que tu t'affirmeras comme tel. A prendre ou à laisser.

Tu ne seras jamais accepté par tout le monde, et tu croiseras toujours une majorité de S (c'est statistique) pour qui tu seras "bizarre".
Le MBTI t'aide aussi à trouver l'explication du fonctionnement de ces gens-là, tu auras une avance considérable quand tu comprendras ce qui se passe et que tu auras intégré que ce n'est pas toi l'anomalie dès qu'on te juge sur la base des conventions.

Cependant, ça va prendre des efforts des 2 parties pour essayer de trouver un terrain intermédiaire avec la société dans sa globalité dont tu es membre.
Les 2 solutions extrêmes sont :
  • Te conformer à ce que l'on attend de toi (je te le dis tout de suite, ça va pas le faire silly )
  • Refuser tout en bloc et assumer/affirmer ta différence et ta liberté (mais ça s'appelle refuser et s'auto-éjecter du groupe sociétal, pas top en soi quand même...)

Ni l'une, ni l'autre ne conviennent. La solution serait-elle de pêcher un peu dans les 2 ?

Javais essayer d'approfondir l'idée :
Tu as de ton côté un droit à revendiquer vis-à-vis de la tolérance, de l'ouverture des autres, mais tu ne peux leur imposer le fait de te comprendre... Ils n'ont pas à t'imposer quoi que ce soit, mais tu ne peux leur imposer quoi que ce soit non plus.

Les autres, de leur côté, ont aussi le droit de s'attendre à pouvoir communiquer avec toi comme ils le font avec tout le monde. Ils n'ont pas à fournir d'effort spécial pour aller vers toi. Cela veut dire que, de ton côté, il va falloir arrondir les angles et intégrer quelques conventions non-fondamentales pour communiquer avec autrui. Ça signifie que tu ne dois surtout pas changer ce que tu es (de toutes façons tu vivrais cela naturellement très mal), ne pas toucher ton fond mais simplement remodeler l'interface avec le monde extérieur, mettre les formes & travailler la forme (dans ta manière de t'exprimer, en prenant en compte le ressenti et l'impact que tu as sur les autres, en intégrant le retour, les réactions vis-à-vis de toi et en cherchant le sens lorsque ça ne te convient pas).

P'tite anecdote perso (pas obligatoire, ma vie n'est pas hyper passionnante non plus...) :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
redwitch
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 40
Lieu : Un peu partout
Emploi : Compliquer la simplicité
Inscription : 17/03/2013
Messages : 30

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Jeu 21 Mar 2013, 09:52

LeConnardDuFond a écrit:
si t'es tanné des étiquettes, des clichés et des stéréotypes que l'on va t'appliquer, c'est loin d'être la fin de ton calvaire ! silly
J'ai été sensible à cela et je m'en rends compte parce qu'aujourd'hui j'ai plusieurs années de recul et de distance vis à vis des stéréotypes. Le but premier de mon message, en plus de me dire, est de partager pour savoir si d'autres ont ressentis la même chose (ce qui semble être le cas) et pour "interpeller" ceux qui pourraient le vivre actuellement. Tout ce que tu écrits fait sens chez moi aujourd'hui mais ça n'a pas toujours été le cas...

Sinon, merci pour ta prose et tes exemples... je t'avoue qu'en tant que scientifique et économiste de formation, et même si je m'intéresse à la psychologie et au développement personnel, je suis impressionné par la qualité de réponse de certaines personnes! C'est un plaisir de vous lire.

_______________________________________
Redwitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekkie Noxx
Aucun rang assigné


Type : HQWM
Age : 96
Lieu : IUDQF H
Emploi : LQYHV WLJDW LRQ
Inscription : 10/01/2013
Messages : 641

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Jeu 21 Mar 2013, 10:41

Redwitch : Est-ce que je perçois la même chose que toi des INTP?
Avant ma connaissance du MBTI, je ne percevais pas les INTP (j'en ai dans ma famille) comme étant dépressifs.

Je les percevais comme étant socialement sous-developpés, je pensais qu'ils n'avaient pas dépassé les peurs naturelles à l'autre depuis l'enfance et que comme ils avaient grandi dans leur bulle ils s'étaient créé un cocon et y sont restés par protection.

J'avais fait plein de tentatives pour les comprendre (les INTP de ma famille) d'autant plus que je voyais leur souffrance à se sentir incompris; de mon côté aussi j'avais de la peine que l'on ait tant de mal à communiquer.

Et puis j'ai eu connaissance du MBTI Smile Ce modèle est pour moi une vraie clé pour éloigner les gens de préjugés moraux (comme ceux listés par LCDF) et commencer à penser "mode de fonctionnement".

Depuis ça va beaucoup mieux (je ne dis pas qu'il n'y a plus aucune incompréhension) et moi même je fais plus attention, je comprends aussi pourquoi la communication ne fonctionnait pas, quelles étaient mes erreurs et surtout les lames aiguisées de mon franc-parler à adoucir ^^


Ceux pour qui tu comptes, ça peut valoir la peine de leur expliquer que tu es heureux (enfin,,que tu n'es pas dépressif) mais que c'est simplement ta personnalité. Tes proches peuvent s'inquiéter pour toi alors que ça n'a pas lieu d'être, rassure-les.

Et bon, je ne vais pas caricaturer les INTP mais certaines personnes cultivent ce côté un peu différent, "GEEK is the NEW CHIC!" Angel

(ouais je sais que tous les INTP ne sont pas Geek mais bon une grande partie quand même ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 16:32

Bonjour

Personnellement je passe très fréquemment par la dépression bien que je le montre pas,
justement comme cité plus haut a cause des convention sociales,discutions sans importance,perte de liberté etc
En m'adaptant au autres je déprime car dans mon entourage il n'y a pas d'intp...
a croire qu'être intp veut dire être toujours seul Suspect
si on a l'air "heureux" en ayant une vie très sociale on est malheureux intérieurement
tandis que si on a l'air "dépressif/asocial" on a plus de chance de trouvé notre bonheur intérieur
je sais pas si c'est si bien que sa d'être intp scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 16:53

Pourquoi mesures-tu ton bonheur en te référant aux autres ou à ton environnement ? Vis tes passions, c'est bien suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 25
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3251

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 16:56

@kyslegion a écrit:

si on a l'air  "heureux" en ayant une vie très sociale on est malheureux intérieurement
tandis que si on a l'air "dépressif/asocial" on a plus de chance de trouvé notre bonheur intérieur
   
Ecoute moi depuis un moment j'ai une vie sociale assez épanouie (depuis la fac), et si je suis un peu déprimé c'est pas pour cette raison.. enfin j'ai des amis qui me ressemblent (des FP) et ça fait que je suis pas obligé de faire le simulacre de quelqu'un d'autre pour être accepté. Tu peux bien avoir une vie sociale riche, et avoir un monde intérieur apaisé.. à condition peut être d'avoir aussi des amis avec qui tu t'entends vraiment.

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 17:14

@Sherkkann a écrit:
Pourquoi mesures-tu ton bonheur en te référant aux autres ou à ton environnement ? Vis tes passions, c'est bien suffisant.
oui tu a raison c'est juste qu'actuellement je suis dans une situation ou je suis obliger d'être constamment avec des esfj et d'autre personnalité "sociale" mais quand je suis seul je vis mes passions ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 17:32

Chase a écrit:
@kyslegion a écrit:

si on a l'air  "heureux" en ayant une vie très sociale on est malheureux intérieurement
tandis que si on a l'air "dépressif/asocial" on a plus de chance de trouvé notre bonheur intérieur
   
Ecoute moi depuis un moment j'ai une vie sociale assez épanouie (depuis la fac), et si je suis un peu déprimé c'est pas pour cette raison.. enfin j'ai des amis qui me ressemblent (des FP) et ça fait que je suis pas obligé de faire le simulacre de quelqu'un d'autre pour être accepté. Tu peux bien avoir une vie sociale riche, et avoir un monde intérieur apaisé.. à condition peut être d'avoir aussi des amis avec qui tu t'entends vraiment.
Oui tu a raison c'est vrai mais dans ma situation il n'y a pas vraiment d'amis qui m'est semblable (a par un que je ne vois que très peut (géo)) , quand je suis beaucoup sollicité par mes amis je n'est pas le temps de me ressourcé (je m'amuserait peut être avec eux mais je n'aurais pas le temps pour moi) alors qu’auparavant j'était moins sollicité mais je pouvait accédé a mes loisirs (lecture/réflexions/etc) après sans doute si j'avais des amis avec les même intérêts que moi se ne serait pas la même chose
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 17:35

@kyslegion a écrit:
@Sherkkann a écrit:
Pourquoi mesures-tu ton bonheur en te référant aux autres ou à ton environnement ? Vis tes passions, c'est bien suffisant.
oui tu a raison c'est juste qu'actuellement je suis dans une situation ou je suis obliger d'être constamment avec des esfj et d'autre personnalité "sociale" mais quand je suis seul je vis mes passions ^^
T'es dans un internat ? Sinon, mise tes jetons sur une activité qui te plait, tu te retrouveras d'office avec d'autres gars de ton genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Dim 27 Oct 2013, 17:53

Non je ne suis pas en internat,je croise surtout des gars dans mon genre surtout via internet mais tu a raison après quelle activité ? sa je sais pas encore:scratch: 
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Lun 28 Oct 2013, 00:02

Y'a fort à parier que tu trouveras des gars comme toi dans les activés que t'aimes : dans ton genre, j'ai un pote INTP qui passe sa vie au mangazon, ça grouille de geeks apparemment. Ou alors teste des trucs genre groupe de rock etc.. je sais pas si t'es musicien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Lun 28 Oct 2013, 04:17

non je suis pas musicien (pas encore ) j'ai tellement de chose que je voudrait apprendre que je suis coincé dans l’hésitation
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Lun 28 Oct 2013, 09:19

Ok, bon déjà ne te lamentes pas, c'est le début de la fin ça. Si comme tu dis tu passes une grande partie de ton temps avec des gens très différents, et bien ouvre-toi un peu : souvent on s'aperçois qu'ils sont pas si différents que ça, même les ESFJ. Tu ne pourras en ressortir que grandi! Et le reste du temps, ben là profites-en un maximum et fais des trucs que t'aimes.

Alors là je me permet un commentaire un peu plus chiant, mais si t'hésites beaucoup et qu'au final tu fais rien là... Moi je lis que tu joues beaucoup en ligne, je dis pas que c'est con, mais si tu as vraiment hésité entre faire l'un des trucs de ta liste (musique etc...) et jouer à ces jeux-là tout le temps, je comprends pas le choix final ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Lun 28 Oct 2013, 17:04

Oui tu a raison faut pas se lamenter sa ne sert a rien,j'ai déjà essayer ( a plusieurs reprises ) de m"ouvrir" mais quand je le fait (surtout avec des esfj) on me dit que je suis bizarre/pense trop voir même que je suis arrogant,sinon je suis moi même c'est juste que du coup j’évite de parler de chose trop sérieuse/intéressante(pour moi) pour finalement parler de banalité(pour passer le temps quoi) néanmoins je sais parler avec,mais je trouve les conversations assez vides et aussi quand ils on des soucis ou besoin de réconfort/aide on vient souvent me voir mais quand c'est l'inverse c'est limite si en face on me dit pas "vient pas gâché ma bonne humeur avec tes problème" (surtout les filles)

Les jeux vidéos la j'ai ralenti deçu (même si j'y joue de temps en temps) je suis dans ma période développement personnel,enfaîte j'essaie de faire un peut tout en même temps quand l'envie y est le lundi je peut faire un paysage(non fini) puis mardi faire tout autre chose (muscu/culture/apprentissage/etc) sa dépend de mon humeur/envie (faudrait que je sois plus organiser et concret )
Revenir en haut Aller en bas
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 24
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Lun 28 Oct 2013, 22:31

Remets quand même les choses un peu à leur place, si ils te trouvent bizarres, je parierais que c'est justement parce que tu n'en a pas l'habitude. A force de rester dans sa bulle, on perd un peu le Nord dès qu'on se retrouve dans la masse. Je connais ça aussi, quand je termine une longue session d'exams par exemple. Le tout c'est de se réaclimater.

Pour les centres d'intérêts, ça c'est un autre problème...

Citation :
"vient pas gâché ma bonne humeur avec tes problème" (surtout les filles)
Tu crois pas que c'est normal ? T'aimes bien quand t'es de bonne humeur et qu'une connasse vient de parler de ses problèmes ? Pour les autres c'est pareil. Avec tes amis vas-y, mais pas quand tu rencontres des gens évidemment...

Je suis aussi NTP, les conversations qui tournent à la presse people et au dernier single des One Direction j'en ai rien à foutre non plus... Mais il y a forcément d'autres sujets qui te plaisent et à eux aussi, faut pas déconner. Et quand tu dis qu'il y a que des SFJ, là non plus, faut pas déconner.

D'autre part j'ai des potes IN qui ont aussi ce "problème d'arrogance", surtout quand ils sont bourrés et que l'effort social d'extraversion devient trop pénible. C'est surtout dans l'attitude, et puisque tu fais du développement personnel, tu peux travailler ça. C'est un problème de communication en fait, les gens pigent pas ce que tu veux leur dire, à toi d'améliorer la transmission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Mar 29 Oct 2013, 02:03

Avec des groupes d'amis ou de gens que je connait assez je ne reste pas dans ma bulle sauf si le sujet est inintéressant (a l'époque on ma justement traiter d'arrogant parce que je parlais/riais fort/était convivial et chaleureux avec des amis assez similaire a moi tandis qu'avec les autres de ma classe je parlais mais je gardais une distance)
je n'est pas dit qu'il y avait que des sfj j'ai dit en majorité(du moins dans mon contexte ou que je ne voit pas d'autre types ^^)
ensuite a par jeux vidéo(et encore vu que je boude pes/fifa),cours,filles on a pas grand chose en commun j'ai des connaissance/amis plus ou moins similaire a moi mais on se voit que très peut a cause de la géographie
j'ai par le passé plusieurs fois été discuté avec des esfj(et d'autre types que je n'est pas pris le temps d'analyser en détails) durant l'enfance et ado 12-13 , au début sa marche plutôt bien mais après les loisirs/idées que l'on a diffère donc si je parle de mes passion on me dit mais c'est nul/sans importance ou idée on me dira je pense trop/ou que je suis un idiot car je pense différemment (enfaîte j'était beaucoup plus extraverti avant puis avec l'age je me suis introverti)

ensuite pour le soucis de mes ami(e)s/petite amie et leur problème j’avoue sa me plait pas forcément de les entendre mais (malheureusement je suis gentil Blasé) j'essaie de les aider,sans enfoncé le clou,ou en me moquant de leur situation tandis que dans le cas contraire si c'est pas limite qu'on me dit c'est ta faute/je sais pas je veut pas essayer/ou un silence/phrase toute faite (c'est pas le cas avec tous) le truc c'est que je prête attention au problème des autres mais que l'on ne veut même pas (vraiment) prêter attention aux miens pour un inconnu je m'en fiche mais un amis/copine qui t'écoute pas c'est vexant (surtout quand tu n'aime pas partagé tes émotions)

Revenir en haut Aller en bas
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 25
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Jeu 14 Nov 2013, 09:41

Arrête de penser à ton cas, déplois ton côté intuitif extraverti pour t'adapter et pouvoir briller de façon modérée. Et puis laisse filer et reste toujours cool, c'est comme dans un jeu de baston, tiens sur la durée jusqu'à ce que l'autre fasse une erreur et se mette dans la merdre tout seul, accompagne les dans leur raisonnement au lieu de te baser que sur le tiens. (qui te rend dépressif à force de théoriser le pire).

Et puis pour l'écoute, si on t'écoute jamais, dis leur qu'ils font que parler de leur pomme et que toi tu fais pas chier le monde. Personnellement ils peuvent parler autant qu'ils veulent, après tout à quoi bon parler de soi ? Leur personne on s'en fiche un peu mais ce qu'ils ont à dire est une grande source d'informations pour alimenter ses pensées et relativiser un peu plus.

Ait l'instinct de chasseur, écoute les avec intérêt et réagit en conséquence au bon moment, avec le Ne ça va être facile, "joue" avec eux si t'entendre avec est saoulant.

Un INTP est pas prédisposé à se vendre lui ou ses passions, faut adapter ses raisons à leur mode de pensée, c'est plus intéressant que de toujours parler rationnellement ou de la façon qui leur plaise pas.

En plus inutile d'aider quelqu'un qui ne veut pas être aidé, t'as juste à admirer et à apprendre pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Jeu 14 Nov 2013, 10:47

je le fait déjà "jouer" avec, mais a force quand ils/elles remarquent une oreille attentive(ou même quand tu dit juste oui) ils/elles ont tendance a toujours revenir pour parler a celle ci, m'adapter et tout je l'ai fait mais je ne trouve plus cela marrant a force de l'avoir fait...
Revenir en haut Aller en bas
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 25
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Jeu 14 Nov 2013, 11:15

Pourquoi tu essaierais pas de voir les gens avec qui tu joues (en ligne) ? Je l'ai fait et ça a grandement élargit mes fréquentations jusqu'à trouver des personnes qui me conviennent mieux ou même pas. Et même sur ce fofo il suffit d'organiser des irl Razz.


_______________________________________
Les remords sur l'âme, comme la rouille sur le fer; tous deux les dégradent et les consument, les rongent et s'y infiltrent, jusqu'à dévorer enfin le coeur et la substance même du métal. Si le monde entier vous déteste, et vous croit mauvais, tant que votre conscience vous absout du remords, vous ne serez pas sans amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Jeu 14 Nov 2013, 23:11

oui pourquoi pas en effet
Revenir en haut Aller en bas
Khendrin
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5 - Neutre Strict
Age : 31
Lieu : Sud-Est
Emploi : Assistant de Gestion / Chercheur de voie professionnel
Inscription : 08/05/2012
Messages : 784

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Ven 15 Nov 2013, 09:41

(psst...hey!...y'a une IRL prochainement sur Paris...Wink )

_______________________________________
Khendrin - INTP-T - 5w6 a - So/Sp/Sx - 5w6/9w1/4w5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarbuk
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 25
Lieu : Là où il faut
Inscription : 24/10/2013
Messages : 146

Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression Ven 15 Nov 2013, 10:10

Je savais pas au moment où je l'ai dis Razz

_______________________________________
Les remords sur l'âme, comme la rouille sur le fer; tous deux les dégradent et les consument, les rongent et s'y infiltrent, jusqu'à dévorer enfin le coeur et la substance même du métal. Si le monde entier vous déteste, et vous croit mauvais, tant que votre conscience vous absout du remords, vous ne serez pas sans amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INTP et dépression

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP et dépression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-