Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | .
 

 se perdre/se trouver - idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ocheka
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 22
Lieu : loin
Inscription : 09/04/2018
Messages : 52

Message(#) Sujet: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 03:24

Je me demandais, en tant qu'INFP, quel est l'idéal de vous-même que vous souhaiteriez atteindre?

Et une autre question: L'INFP étant sujet à la dépression, qui pour moi est une façon de se perdre, pensez-vous que ces étapes de dépression soient nécessaires? En sommes; pensez-vous qu'il faille se perdre pour se trouver?  (Ou se retrouver, selon les croyances de chacun).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 05:27

Devenir ataraxique. Je pense, que même si cela ne semble pas agréable, la dépression a son utilité. Néanmoins, je ne dirais pas que cela est nécessaire. Je ne pense pas qu'il faut se perdre, c'est-à-dire ne plus avoir conscience ne ce que nous faisons et qui nous sommes. Par contre, pour savoir qui tu es, il faut être capable de déconstruire ce que l'on appris puis de le reconstruire.
Revenir en haut Aller en bas
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1262

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 16:35

l'idéal du moi est bien souvent une saloperie...Qui empeche, justement, pour beaucoup de gens, de se trouver eux meme (ici et maintenant).

La dépression est autant une facon de se perdre que de se trouver.
En soit elle est neutre, c'est comment tu l'approches qui en fait une catastrophe ou un trésor.
C'est, en tous cas, le signe que tu n'es pas aligné avec ce que tu es à un moment T (voir à plusieurs si elle dure)

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 21:37

Je ne pense pas que la dépression soit nécessaire dans une vie, au contraire le mieux est de ne jamais la croiser. Par contre si c'est le cas, comme le dit Lechat c'est un signe que tu n'es pas en cohérence avec toi même, d'où ce mal être. La dépression peut-être positive si tu sais en tirer quelque chose.

Sinon l'idéal de moi-même, à partir de ce que je suis actuellement, ce serait d'être plus positive, plus énergique, plus active, plus productive, plus sociable, plus drôle et plus travailleuse. 

Idéalement, j'aimerais être comme les filles dans les romances de manga/anime, ce que je suis déjà pas mal au fond de moi, mais dans le réel ça ne se voit pas. Je ne fais pas "Kawaii", pleins de joies et idéaliste, je fais plutôt renfermée, terne et introvertie.
Je trouve que mon apparence (l'image que je renvois) ne concorde pas avec ce que je suis.
On me prend par exemple toujours pour une fille très sérieuse, alors que pas tellement. (enfin ça dépend pour quoi, mais je suis quelqu'un de très ludique et je m'enfoutiste également)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocheka
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 22
Lieu : loin
Inscription : 09/04/2018
Messages : 52

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 22:27

Askja: Comme délimites-tu l'inné de l'acquis dans ce cas?

Le Chat: Je pense que "l'idéal du moi" peut-être bénéfique dans la mesure où il n'y a pas frustration de ne pas l'atteindre, avec un état d'esprit de prise en compte de l'avancée plutôt que d'attente du résultat final.

Luna: Je ne trouve pas que ton écriture traduise non plus ce côté joie/je m'enfoutisme... Peut-être le facteur: [excès de sensibilité=protection/contrôle] ?

Ma petite théorie un brin tirée par les ch'veux...:
Si on prenait le terme "réalité", en langage oiseau cela donnerait "ré-alité" c'est à dire être alité encore une fois. Si on prend comme seconde base l'allégorie d'Eve croquant la pomme du savoir. La connaissance nous amène alors à expérimenter la réalité, pour expérimenter ce que nous ne sommes pas puisqu'en vérité, nous serions alités. En ayant alors connaissance de tout ce que nous ne sommes pas, nous pourrions retourner à l'essence de nous-même en tant que ce que nous sommes et ainsi, nous retrouver. Symboliquement parlant, le retour au jardin d'Eden.
La dépression n'étant alors qu'un état nous permettant de savoir que nous ne sommes pas dans la bonne direction. Son intensité dépendant du degré de sensibilité de la personne concernée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2021

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 22:54

Ah bon ? Je trouve pourtant qu'à l'écrit je dégage de l'énergie et de la bonne humeur, on m'a d'ailleurs déjà dit que je faisais colorée !

Sinon oui, je suis beaucoup dans le contrôle. J'ai du mal avec le lâché prise, quel manque de chance pour une P !! Parce qu'à côté, je n'ai pas non plus les qualités du J.
Mais c'est ma sensibilité et le fait que je n'ai pas une carapace solide comme les Te par exemple, qui me fait garder le contrôle.

Sinon intéressante ta métaphore avec Eve, surtout si ça vient de toi car dans la religion, il est dit qu'en retrouvant notre essence, en re faisant Un avec le Tout, nous retrouvons le paradis perdu. Ce qui doit arriver à notre mort, car le corps est considéré comme une enveloppe charnelle qui emprisonne notre esprit, notre vrai être. Il nous empêche d'accéder à l'au-delà, au monde des esprits, à l'omniscience. 
D'ailleurs, chose troublante beaucoup de personnes qui ont vécues une mort imminente ont parlé de ça. Elles avaient la sensation d'être omnisciente et de faire parti d'un Tout. Elles possédaient tous les sentiments à la fois, elles avaient les réponses à tout, elles comprenaient tous les humains, mais les animaux aussi ect... Comme si lors de leur mort, quelque chose c'était débloqué.
Mais peut-être est-ce dû à la religion... Même si elles ne sont pas pratiquante, il y a la mémoire collective et une culture dans laquelle on s'empreigne sans vraiment s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1190

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 23:02

Je ne sais pas si c'est propre au type infp la dépression, après, possible que les infp ont une perception propre à eux. Je ne serais pas trop bien le dire puisque je ne le suis pas.

Je pense quand-même que lorsqu'on est en dépression, on mène un combat. Et possible d'être terrassé et de carrément en mourir, ou avoir le cerveau mort (folie). D'avoir perdu sans se trouver, pour reprendre les mots du topic. Donc, bon... Chacun gère sa propre vie comme il veut. Le plus malsain serait pour moi les gens qui cherchent à être dans cet état. Impossible que j'accepte surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le chat
Aucun rang assigné
avatar

Type : 7, INTJ
Age : 38
Lieu : Paris
Emploi : Psy
Inscription : 02/06/2013
Messages : 1262

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Dim 15 Avr 2018, 23:43


Citation :
Le Chat: Je pense que "l'idéal du moi" peut-être bénéfique dans la mesure où il n'y a pas frustration de ne pas l'atteindre, avec un état d'esprit de prise en compte de l'avancée plutôt que d'attente du résultat final.
tout à fait

Mais si il y a dépression...Je doute que ce soit le cas non?

Citation :
Ma petite théorie un brin tirée par les ch'veux...:
Si on prenait le terme "réalité", en langage oiseau cela donnerait "ré-alité" c'est à dire être alité encore une fois.
essaie en anglais voir

Citation :
Si on prend comme seconde base l'allégorie d'Eve croquant la pomme du savoir. La connaissance nous amène alors à expérimenter la réalité, pour expérimenter ce que nous ne sommes pas puisqu'en vérité, nous serions alités. En ayant alors connaissance de tout ce que nous ne sommes pas, nous pourrions retourner à l'essence de nous-même en tant que ce que nous sommes et ainsi, nous retrouver. Symboliquement parlant, le retour au jardin d'Eden.
Tu arrives à me faire aimer le langage des oiseau, ca n'étais pas gagné... Twisted Evil
Citation :
La dépression n'étant alors qu'un état nous permettant de savoir que nous ne sommes pas dans la bonne direction. Son intensité dépendant du degré de sensibilité de la personne concernée.
exactement

_______________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Barnum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocheka
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 22
Lieu : loin
Inscription : 09/04/2018
Messages : 52

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Lun 16 Avr 2018, 00:02

Guinea Pig: Et pourtant la complaisance dans la dépression est assez courante à la fois par esthétisme et puis par confort.

Luna: Je vais modifier ma façon de te lire alors, j'ai dû me tromper dans l'intonation!

C'est pour ça, je trouvais que ça s'alliait correctement, il me manque juste un paramètre scientifique pour compléter le tout... j'ai pas encore d'idée.
Quant à la mémoire collective je pense que les personnes ayant vécues une expérience de mort imminente, n'avaient à ce moment là pas le facteur "mémoire" mais qu'elles se sont ensuite rapprochées de ce qui pouvait expliquer au plus juste leur expérience.

Si tu prend le concept de Dieu, que les Hommes sont les enfants de Dieu, alors tu as l'explication du Tout dont tu parles. Nous serions tous des parties de ce Tout dont nous venons et lorsque nous mourrons, nous rejoignons ce Tout qui est omniscient (Dieu). Beaucoup de spiritualités disent qu'il y a deux sentiments desquels tous les autres découlent: l'amour (langage divin) et la peur (langage humain). En langage oiseau à mon avis, amour= âme+mour (qui signifie lumière en arabe) Donc le retour à l'âme (mort ou méditation poussée) vers la lumière c'est à dire la connaissance et le Tout. En ajoutant que d'après Einstein (et d'autres), l'absence de lumière n'existe pas, d'où l'omniscience vécue lors du retour à la lumière. (Mettre en rapport avec les phénomène de mort imminente).
Je m'emballe peut-être un peu là...


Dernière édition par ocheka le Lun 16 Avr 2018, 01:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ocheka
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 22
Lieu : loin
Inscription : 09/04/2018
Messages : 52

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Lun 16 Avr 2018, 00:46

Le Chat: en anglais "re-ality" ality=alité, ça revient au même non?
Ça fonctionne également en Grec ancien: Alètheia: "lèthè"= oubli et "A" induit un dévoilement. Donc oublier ce qu'on est afin de le retrouver.


Ravie pour la langue des oiseaux, si ça peut te procurer amusements et champs de réflexions Smile

La dépression n'est pas forcément frustration de la confrontation idéal/réalité, mais plutôt un avertissement qu'il peut être difficile de déceler au moment où elle survient. Alors oui et non, encore une fois, tout dépend de la personne, du niveau de dépression et du niveau d'ancrage de son idéal dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Lun 16 Avr 2018, 13:09

"Comme délimites-tu l'inné de l'acquis dans ce cas?"


Ça demande une recherche approfondie, sur l'histoire de ta famille, entre autres. Généralement, les gens s'en tête à n'avoir de la conisidération que pour le moment présent, car cela semble plus réaliste. (en
soit, c'est compréhensible).Cependant, il existe une transmission familiale, nommé héritage transgénerationel. Cela peut être un fardeau , car basé sur des non-ditsqui qui influt sur notre vie sans l'avoir vécu.

Par exemple, je sais que mes ancêtres se sont réfugiés aux Provinces-unis. J'avais conscience de ressentir une attirance particulière pour la culture germanique/scandinave. Mais cela me semblait étrange, n'y ayant pas vécu.


Pour ce qui est de la dépression, étant hypersensible, je pense que d'autres critères entre en jeu. Pour moi, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
ocheka
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 22
Lieu : loin
Inscription : 09/04/2018
Messages : 52

Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal Lun 16 Avr 2018, 15:35

Je suis plutôt d'accord avec toi Askja, bien que pensant qu'il existe une autre voie. Le processus que tu mets en avant me paraît quasi irréalisable étant donné la lignée d'ancêtres que nous avons tous. Plutôt axer la recherche par rapport à son propre présent physique et émotionnel alors, comme tu l'as apparemment fait.

D'ailleurs, tu as eu l'occasion de t'y rendre, dans ces Provinces?

Quels sont, pour toi, les critères qui entrent en jeu par rapport à la dépression?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: se perdre/se trouver - idéal

Revenir en haut Aller en bas
 

se perdre/se trouver - idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Où trouver un calendrier de l'avent en feutrine/tissus?
» Comment trouver du plaisir et de la motivation à enseigner quand...
» Savez-vous où je pourrais trouver sur Internet d'immenses feuilles?
» [Phasmida] oeufs de phasme où les trouver ?
» ou trouver les mesures anglaises???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-