Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Difficultés à trouver mon type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margaret Blakeney
Aucun rang assigné


Age : 21
Lieu : Agen
Inscription : 02/07/2016
Messages : 4

Message(#) Sujet: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 19:14

Bonjour à tous!

Nouvelle sur ce forum, je me présente un peu avant de vous exposer mon cas. J'ai presque 21 ans et vais entrer en école d'orthophonie à la rentrée. Je suis passionnée par le mbti et l'étude des tempéraments en général.
Mais j'ai de gros problèmes pour trouver mon type. Alors je vais vous décrire comment je suis et puis si quelqu'un pouvait m'éclairer, je lui en serais bien reconnaissante car je suis complètement perdue!
J'ai fait plusieurs tests mbti et les résultats sont presque toujours différents: ESFJ, ISFJ, INFJ, INFP, ENFP...
Je suis sûre d'être F car la différence d'avec T est toujours très nette et puis je suis une grande sentimentale.
Je ne sais pas vraiment si je suis I ou E. J'ai fait des tests pour évaluer spécifiquement extraversion/introversion et je suis toujours "entre les deux": "légèrement extravertie" ou "légèrement introvertie".
Je déteste généralement la solitude et j'aime beaucoup la compagnie. Mais je préfère souvent la compagnie de quelques personnes et il m'arrive de rechercher la solitude à certains moments, surtout quand des personnes viennent de me faire souffrir.
Je suis extrêmement sensible aux critiques, surtout des personnes que j'aime. Mais je me soucie peu des critiques des personnes que je n'ai jamais appréciées spécialement et qui ne m'ont jamais témoigné d'amitié avant. Je suis aussi extrêmement sensible aux compliments et aux encouragements de ceux que j'aime. Je me sens souvent mal à l'aise à faire quelque chose sachant qu'une personne que j'aime me désapprouve, ou même, ne m'encourage pas entièrement. J'ai tendance à rechercher les compliments mais je n'aime pas la flatterie.
J'éprouve souvent le besoin de me confier, de parler de mes sentiments, de mes doutes, de mes inquiétudes ou de mes ambitions et aspirations. Mais j'ai parfois l'impression que personne (sauf 2 ou 3) ne me comprend vraiment. Il m'arrive souvent de regretter de m'être confiée. Mais je recommence toujours car j'ai un besoin presque vital de communiquer ce qui est à l'intérieur de moi. Pourtant, il y a en moi beaucoup d'idées que je n'ai jamais dites à personne, parce que je suis presque sûre que personne ne les comprendra bien.
Je me fais assez facilement des amis mais j'ai 4 amis intimes. En présence de personnes que je connais encore mal, je me sens souvent plus à l'aise avec les garçons car je les trouve plus simples et plus sympas. J'aime énormément rendre service.
Il m'arrive de presque détester certaines personnes que je connais mal sans raison vraiment valable. mais si elles me demandent de l'aide, je le fais toujours avec un sourire et je me mets à les trouver plus sympathiques.
Je suis fidèle dans mes amitiés et je tiens mes promesses.
Je prends parfois des décisions impétueuses. Je n'aime pas délibérer longtemps avant de passer à l'action.
Je préfère généralement les contacts directs, visuels et de vive voix, aux contacts écrits. Pourtant, parfois je préfère écrire.
J'ai horreur de l'injustice et je ne comprends pas la méchanceté, souvent je n'y crois même pas. Je fais facilement confiance aux gens et il m'arrive de le regretter par la suite mais je recommence avec d'autres personnes.
Je suis rangée et assez organisée, mais plus au niveau des lieux qu'au niveau du temps. Mon planning n'est pas très strict. Je me couche souvent tard et je travaille bien le soir.
Je fais très attention aux détails et j'ai du mal à synthétiser et à voir l'ensemble d'une situation. Je garde bien mon calme dans les situations de détresses "physiques" (quelqu'un se fait blesser, je fais ce qu'il faut pour le soigner sans montrer au blessé que sa blessure n'est pas belle à voir).
Je m'intéresse à beaucoup de sujets mais cela vient souvent par périodes.
J'ai tendance à passer beaucoup de temps à ressasser dans mon esprit les torts qu'on m'a faits. Je m'imagine parfois des conversations avec certaines personnes où je leur réponds et j'imagine leurs réponses etc. Je suis naturellement un peu rêveuse et romantique. Pourtant, mes rêves ne sont jamais trop irréalistes, et la plupart du temps il sont plutôt simples, même si excentriques.
Je pardonne toujours quand on s'excuse, et je serais prête à aider n'importe quelle personne qui m'aurait fait même un grand tort, si j'en avais l'occasion. Je suis pourtant assez rancunière et si je pardonne, c'est plus souvent pour garder l'harmonie car je déteste les querelles. Ainsi, je puis me rappeler avec encore une petite dent, quelque chose qu'on m'a fait des années avant, mais je ne le montrerais pas à la personne qui me l'a fait.
Je suis très sensible et le moindre mot gentil, le moindre sourire aimable, le moindre petit geste peut me faire pardonner du fond du cœur, tout comme un ton de voix un peu dur peu m'inquiéter ou me révolter.
Je n'ai pas toujours la répartie et je trouve ce que j'aurais dû répondre le lendemain d'une discussion, quand c'est trop tard.
J'éprouve assez souvent le besoin de me justifier.
Je suis très reconnaissante et j'éprouve un réel besoin de témoigner ma reconnaissance aux personnes qui m'ont aidée. Certaines personnes me trouvent même trop reconnaissantes. Mais d'un autre côté, j'ai aussi besoin qu'on me remercie de ce que je fais et je suis rebutée par l'ingratitude et très déçue quand on ne remarque pas mes efforts.
Je m'excuse toujours de mes torts et je m'attends à ce que les autres fassent pareil. Savoir que je ne me suis pas réconciliée avec quelqu'un me met toujours mal à l'aise.
Je crois souvent que les gens sont meilleurs qu'ils ne le sont. Je suis certaine qu'ils vont bien réagir dans une certaine situation et je me sens désemparée quand j'apprends que c'était tout le contraire.
J'ai souvent peur de blesser les autres alors j'ai énormément de mal à dire franchement ce que je pense. Cela m'arrive quand je suis en colère, c'est-à-dire quand je suis poussée à bout, et là, comme personne n'en a l'habitude, j'ai l'impression que mes paroles provoquent une catastrophe naturelle!
Je suis assez à l'aise pour prendre la parole en public.
Je comprends bien les autres et je suis souvent une confidente quand ils ont des soucis.
J'ai tendance à faire passer les besoins des autres avant les miens et à me faire marcher sur les pieds. J'ai du mal à dire non.
Je crois que la majorité des disputes seraient réglées si chacun voulait bien prendre le temps d'écouter l'autre et acceptait de faire des concessions.
Je ne comprends pas que les personnes très riches laissent dans la misère des gens qu'ils pourraient très bien aider.
J'aime que les choses soient dites clairement ...mais aimablement aussi. Je n'aime pas les ordres péremptoires.
J'aime m'amuser et j'aime beaucoup rire. J'ai le sens de l'humour.

Voilà déjà un assez gros aperçu.^^
Un grand merci d'avance à ceux qui auraient l'amabilité de m'aider!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 20:07

Hello !

As-tu étudié les fonctions cognitives ? Parce que ce qui ressort très clairement de ta description, c'est que tu utilises la fonction Sentiment extraverti (Fe) : tu n'aimes pas les conflits, tu veux faire plaisir, tu as besoin de faire sortir tes sentiments (Tu écris un énorme pavé xD -nan mais je fais pareil, t'inquiètes) Donc que tu es FJ, visiblement. Ton type serais donc ENFJ, INFJ, ESFJ ou ISFJ.

Sinon tu m'as l'air plutôt S d'après ce que tu dis (difficultés pour synthétiser), et plutôt E. C'est normal d'avoir besoin de temps seul, même pour un extraverti (et surtout s'il est modérément extraverti), mais jamais un introverti m'a dit qu'il "détestait la solitude". Mais ça c'est moins sûr...

Bon, déjà, pour le coup du Fe, ça m'a sauté aux yeux ! ^^ Essaye de voir si tu te reconnais mieux dans les fonctions Si ou Ni ! Les gens qui ont un Si bien développé sont attachés à ce qui est familier dans leur environnement, aux traditions... Tandis que les utilisateurs de Ni sont très détachés de leur corps et du monde concret (avec Se tertiaire ou inférieur du coup), ils ont un côté "spirituel", voire mystique.

Edit : Ah oui et si tu ne trouves toujours pas, tu peux voir en fonction de la description des grands tempéraments (NF ou SJ)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 21:59

Hello.

Comme indiqué par La chouette masquée, tu devrais effectivement checker du côté des fonctions :
Les 8 Fonctions cognitives de Jung

En fait ta présentation ne fait pas ressortir un type ou une fonction en particulier selon moi.
Si ce n'est le côté F et une grande sensibilité. Peut-être le Fe mais pas certain non plus.

Citation :
Parce que ce qui ressort très clairement de ta description, c'est que tu utilises la fonction Sentiment extraverti (Fe) : tu n'aimes pas les conflits, tu veux faire plaisir, tu as besoin de faire sortir tes sentiments

Je vois où tu veux en venir mais hmm c'est assez barnum tout ça. Je peux tout à fait me reconnaître dans cette description pourtant pas de Fe ...

Détachez-vous un maximum des descriptions pour le moment ça ne fera que vous embrouiller. Pensez fonctions sans tenter de relier d'éventuels comportements à celles-ci.

Au plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
u1744
Invité



Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 22:05

C'est vrai qu'étant moi-même utilisatrice de Fe, j'ai pu me reconnaître dans la description et en déduire qu'elle utilisait cette fonction aussi (Le côté "je refoule mes sentiments par peur de blesser car l'harmonie extérieure compte avant ma propre paix intérieure")... Mais effectivement, ça peut très bien s'expliquer autrement ^^ Merci pour l'éclaircissement !
Revenir en haut Aller en bas
Margaret Blakeney
Aucun rang assigné


Age : 21
Lieu : Agen
Inscription : 02/07/2016
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 22:37

La Chouette Masquée a écrit:
Hello !

As-tu étudié les fonctions cognitives ? Parce que ce qui ressort très clairement de ta description, c'est que tu utilises la fonction Sentiment extraverti (Fe) : tu n'aimes pas les conflits, tu veux faire plaisir, tu as besoin de faire sortir tes sentiments (Tu écris un énorme pavé xD -nan mais je fais pareil, t'inquiètes) Donc que tu es FJ, visiblement. Ton type serais donc ENFJ, INFJ, ESFJ ou ISFJ.

Sinon tu m'as l'air plutôt S d'après ce que tu dis (difficultés pour synthétiser), et plutôt E. C'est normal d'avoir besoin de temps seul, même pour un extraverti (et surtout s'il est modérément extraverti), mais jamais un introverti m'a dit qu'il "détestait la solitude". Mais ça c'est moins sûr...

Bon, déjà, pour le coup du Fe, ça m'a sauté aux yeux ! ^^ Essaye de voir si tu te reconnais mieux dans les fonctions Si ou Ni ! Les gens qui ont un Si bien développé sont attachés à ce qui est familier dans leur environnement, aux traditions... Tandis que les utilisateurs de Ni sont très détachés de leur corps et du monde concret (avec Se tertiaire ou inférieur du coup), ils ont un côté "spirituel", voire mystique.

Edit : Ah oui et si tu ne trouves toujours pas, tu peux voir en fonction de la description des grands tempéraments (NF ou SJ)

Alors j'ai regardé les fonctions cognitives et je me trouve nettement plus Si que Ni parce que je reconsidère les expériences passées et me souviens des impressions conservées. C'est vraiment caractéristique chez moi. Pourtant, même si j'aime bien conserver les traditions, j'aime bien un peu de changement aussi!
Pour ce qui est de extravertie/introvertie, j'ai souvent l'impression de passer beaucoup de temps dans ma tête si tu comprends, d'être presque submergée par mes pensées quoi. C'est plutôt I non?
Et puis pour J, j'ai lu quelque part que les J jettent vite et moi c'est plutôt le contraire, je garde beaucoup, même des tout petits machins, pour si jamais ça peut servir.

En tous cas merci d'avoir décortiqué mon pavé! : D ça aide déjà!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 22:58

@Margaret Blakeney a écrit:


Alors j'ai regardé les fonctions cognitives et je me trouve nettement plus Si que Ni parce que je reconsidère les expériences passées et me souviens des impressions conservées. C'est vraiment caractéristique chez moi. Pourtant, même si j'aime bien conserver les traditions, j'aime bien un peu de changement aussi!
Pour ce qui est de extravertie/introvertie, j'ai souvent l'impression de passer beaucoup de temps dans ma tête si tu comprends, d'être presque submergée par mes pensées quoi. C'est plutôt I non?
Et puis pour J, j'ai lu quelque part que les J jettent vite et moi c'est plutôt le contraire, je garde beaucoup, même des tout petits machins, pour si jamais ça peut servir.

En tous cas merci d'avoir décortiqué mon pavé! : D ça aide déjà!

Il ne faut pas être extrême, ce n'est pas parce qu'on a une préférence qu'on rejette complètement l'autre versant ^^ Par exemple moi j'ai une dominante Ni, c'est pas pour autant que je n'apprécie pas me faire une bonne bouffe (S) !

Et en fait la fonction Si dominante ou auxiliaire s'apparente aux SJ : si tu es P tu ne peux pas utiliser Si dans tes deux "meilleures" fonctions. D'ailleurs les SP utilisent tous Se, c'est pour ça qu'ils vivent dans le présent, alors que Si est une fonction qui relie au passé.
Sinon en tant que J j'ai pas spécialement l'impression de "jeter vite". Je me dis plutôt que je jette "efficacement" :P Oui, je prends assez vite des décisions, mais c'est par prévoyance (peur que l'opportunité me file entre les doigts), et ça ne veut pas dire que je ne passe pas du temps à peser le pour et le contre. Je le fais juste plus vite qu'un P. Le P, il va vouloir attendre un maximum de temps pour prendre sa décision, car les engagements lui donnent l'impression d'être enfermé, condamné. Et il a peur de trancher trop vite et d'être baisé si une meilleure opportunité se présente et qu'il ne peut plus changer son choix. Alors que le J se dira "j'assure la sécurité d'abord en me réfugiant dans un cadre".

Concernant le I/E, généralement les gens introvertis ont souffert de leur introversion, du moins, elle les a gêné à un moment donné : le monde est fait par et pour les extravertis, les introvertis y sont souvent mal vus (jugés timides, asociaux, etc., alors qu'on peut très bien être extraverti ET timide ou introverti ET sociable !), et ont subis des critiques ou du rejet. Du coup, quand ils apprennent qu'ils sont "juste" introvertis, ça leur paraît évident, ils se disent "Ah mais c'était ça en fait, je ne suis donc pas fou !!". Mais dans le cas d'un ambiverti, je ne sais que dire... C'est peut-être cet état de balancement constant entre deux pôles. Mais il ne faut pas perdre de vue qu'on parle de préférence pour un côté, et pas d'une allégeance absolue à l'un et d'une répulsion totale à l'autre ! Un extraverti peut avoir besoin d'être seul pour pratiquer des activités artistiques et aimer les discours profonds (mon frère, ENFP, est un bon exemple : il geek beaucoup, joue d'un instrument, dessine, adore philosopher et pourtant il est très extraverti !), ces choses-là ne sont pas l'apanage des intros. De même qu'un intro peut apprécier un événement social avec de la musique et des gens partout. Essaye de déterminer où tu puises ton énergie : est-ce qu'être seule te fait te sentir bien, énergique, et que les groupes t'épuisent à la longue et te donnent envie de te barrer dans ta bulle pour récupérer ? (I) Ou est-ce que la solitude ça va à petite dose mais au bout d'un moment il faut sortir te stimuler avec les autres pour pas déprimer ? (E)

Oh, et puis de rien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Margaret Blakeney
Aucun rang assigné


Age : 21
Lieu : Agen
Inscription : 02/07/2016
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 23:31

Citation :
Il ne faut pas être extrême, ce n'est pas parce qu'on a une préférence qu'on rejette complètement l'autre versant ^^ Par exemple moi j'ai une dominante Ni, c'est pas pour autant que je n'apprécie pas me faire une bonne bouffe (S) !

Et en fait la fonction Si dominante ou auxiliaire s'apparente aux SJ : si tu es P tu ne peux pas utiliser Si dans tes deux "meilleures" fonctions. D'ailleurs les SP utilisent tous Se, c'est pour ça qu'ils vivent dans le présent, alors que Si est une fonction qui relie au passé.
Sinon en tant que J j'ai pas spécialement l'impression de "jeter vite". Je me dis plutôt que je jette "efficacement" :P Oui, je prends assez vite des décisions, mais c'est par prévoyance (peur que l'opportunité me file entre les doigts), et ça ne veut pas dire que je ne passe pas du temps à peser le pour et le contre. Je le fais juste plus vite qu'un P. Le P, il va vouloir attendre un maximum de temps pour prendre sa décision, car les engagements lui donnent l'impression d'être enfermé, condamné. Et il a peur de trancher trop vite et d'être baisé si une meilleure opportunité se présente et qu'il ne peut plus changer son choix. Alors que le J se dira "j'assure la sécurité d'abord en me réfugiant dans un cadre".

Concernant le I/E, généralement les gens introvertis ont souffert de leur introversion, du moins, elle les a gêné à un moment donné : le monde est fait par et pour les extravertis, les introvertis y sont souvent mal vus (jugés timides, asociaux, etc., alors qu'on peut très bien être extraverti ET timide ou introverti ET sociable !), et ont subis des critiques ou du rejet. Du coup, quand ils apprennent qu'ils sont "juste" introvertis, ça leur paraît évident, ils se disent "Ah mais c'était ça en fait, je ne suis donc pas fou !!". Mais dans le cas d'un ambiverti, je ne sais que dire... C'est peut-être cet état de balancement constant entre deux pôles. Mais il ne faut pas perdre de vue qu'on parle de préférence pour un côté, et pas d'une allégeance absolue à l'un et d'une répulsion totale à l'autre ! Un extraverti peut avoir besoin d'être seul pour pratiquer des activités artistiques et aimer les discours profonds (mon frère, ENFP, est un bon exemple : il geek beaucoup, joue d'un instrument, dessine, adore philosopher et pourtant il est très extraverti !), ces choses-là ne sont pas l'apanage des intros. De même qu'un intro peut apprécier un événement social avec de la musique et des gens partout. Essaye de déterminer où tu puises ton énergie : est-ce qu'être seul te fait te sentir bien, énergique, et que les groupes t'épuisent à la longue et te donnent envie de te barrer dans ta bulle pour récupérer ? (I) Ou est-ce que la solitude ça va à petite dose mais au bout d'un moment il faut sortir te stimuler avec les autres pour pas déprimer ? (E)

Oh, et puis de rien ^^

Ok alors je suis SJ parce que je me base beaucoup sur le passé.
Je n'aime pas les incertitudes. C'est J aussi ça? (Mais j'aime beaucoup les surprises).
Pour la prise de décisions, quand j'y vais vite, c'est plus pour que la chose soit faite, pour qu'il y ait un résultat et qu'on soit dans du certain et concret. Mais bon, je suis pas toujours comme ça non plus.
Pour I/E,( j'aime beaucoup dessiner aussi ;-), eh bien, c'est drôle mais je dirais "oui" aux deux options. Enfin, je suis pas très sûre. (Du mal à bien me connaître) Les groupes nombreux ont tendance à m'épuiser à la longue, mais j'aurais plutôt, en général, envie de me retrouver à 2 plutôt que toute seule pour récupérer, mais ça dépend des moments et avec quel genre de groupe je suis. La solitude ça va a petites doses mais j'ai Vraiment besoin de la compagnie autres pour ne pas déprimer. Pas forcément besoin de faire une sortie ou une activité collective mais juste qu'ils soient là, qu'on puisse se parler, qu'il y ait un peu de bruit et de mouvement et de communication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Sam 02 Juil 2016, 23:47

D'après ce que tu me décris, je te verrai plus E. E modérée, mais E quand même. Les introvertis savent généralement qu'ils sont introvertis, parce qu'ils ont tendance à se sentir plus ou moins exclus de la société. Et ils sont plus propices à l'introspection, donc ils se "connaissent" mieux à l'intérieur. (Puisqu'ils sont plus centrés sur eux-mêmes que sur l'extérieur.) Et tu es visiblement bien plus F que T. Alors je te conseille d'aller consulter le profil de l'ESFJ, pour voir ce que ça donne ^^ (Fe-Si-Ne-Ti) Si c'est pas ça, peut-être ISFJ (Si-Fe-Ti-Ne), ou bien un truc à mi-chemin entre les deux... (Ils utilisent les mêmes fonctions, la différence n'est pas forcément flagrante quand on est ambivertie !)
Après ce n'est que mon humble avis, je suis pas experte ! Mais si ça peut t'aider à t'orienter...
Revenir en haut Aller en bas
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Mar 05 Juil 2016, 12:58

Tu m'as aussi l'air ESFJ.
Aucun rapport mais si tu connais aussi l'ennéagramme, est-ce que tu te reconnais dans l'ennéatype 2 ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaret Blakeney
Aucun rang assigné


Age : 21
Lieu : Agen
Inscription : 02/07/2016
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Mar 05 Juil 2016, 13:15

@Demonex a écrit:
Tu m'as aussi l'air ESFJ.
Aucun rapport mais si tu connais aussi l'ennéagramme, est-ce que tu te reconnais dans l'ennéatype 2 ? Smile
Je ne connaissais pas mais ça a l'air très intéressant! Merci pour ton aide! C'est vrai que je me reconnais assez bien dans l'ennéatype 2, sauf pour quelques aspects: je veux bien être aidée (c'est peut-être venu avec des efforts par contre) et surtout, je n'ai pas l'impression de vivre profondément dans le présent et si je suis tentée de passer d'une relation à une autre, mon affection et ma loyauté me font rester fidèle à ma première relation, envers et contre tous les obstacles.
Qu'en dis-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Demonex
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP - 5w6 - Sp/So - 693
Age : 21
Lieu : France
Emploi : Etudiant
Inscription : 16/08/2015
Messages : 139

Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type Mar 05 Juil 2016, 13:33

Je n'ai fait que donner mon avis. Smile
Je pense que le fait que tu sois loyale à ceux que tu aimes ne s'oppose pas à l'ennéatype 2. Razz
Si tu n'es pas 2 alors tu es 6 mais ça me semble improbable mais bon...Regarde quand même du côté de cet ennéatype.
A part ça je sais pas pour l'instant comment relier ce que tu viens de dire à l'ennéagramme ou au MBTI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Difficultés à trouver mon type

Revenir en haut Aller en bas
 

Difficultés à trouver mon type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Test Ennéagramme en français
» Aidez-moi à trouver le type de mon homme
» difficulté a trouver le plan
» Explicitation..Ecart-type
» Ennéagramme : besoin d'aide pour mon sous-type

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-