Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom Pegasus 38 à 61€
84 € 120 €
Voir le deal

Partagez
 

 INTP, INFJ, autre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shale
Aucun rang assigné


Type : ?
Age : 18
Lieu : :)
Inscription : 03/05/2021
Messages : 2

INTP, INFJ, autre ?  Empty
Message(#) Sujet: INTP, INFJ, autre ? INTP, INFJ, autre ?  Icon_minitimeLun 03 Mai 2021, 21:35

Bonjour!
Jeune femme de 17 ans, je suis à la recherche de mon type MBTI. Je n'aime pas laisser mes doutes en suspens, donc le fait de ne pas être sûre me perturbe beaucoup...!
Rentrons dans le vif du sujet.

J'ai effectué le test sur keys2cognition.com et similarminds.com. Dans les deux cas, j'ai eu le résultat INTP. Je pense que cela me correpond pour les points suivants:
- je suis passionnée par les sciences. J'ai d'une manière générale une pensée assez rationnelle. J'ai des facilités à comprendre les domaines de maths, de la physique, de la chimie et des sciences dures en général. L'année prochaine, je souhaite entrer en prepa maths sup pour faire une Ecole d'Ingénieur. Par contre, j'ai vraiment du mal avec les domaines très concrets comme la mécanique. Mais en travaillant sur moi, j'améliore ce point (d'où le maintien de mon projet d'orientation)
- je suis intéressée par beaucoup de domaines, je me pose beaucoup de questions. J'ai parfois des illuminations pendant lesquelles je vais me demander comment marche quelque chose, et je vais faire des heures de recherche pour trouver. Je comprends facilement des sujets très variés, je n'ai pas de mal à accueillir de nouvelles informations
- j'apprécie beaucoup les débats d'idées (les lire ou y participer).
- je préfère travailler seule, j'ai souvent l'impression que la coopération avec d'autres personnes ne m'est pas utile (je ne me sens pas du tout supérieure aux autres, attention ; je n'aime juste pas intégrer à mon travail des choses qui ne me ressemblent pas)
- j'utilise beaucoup de métaphores, c'est visiblement quelque chose qui revient...?

Cependant, certains points ne me conviennent pas du tout. Notamment tout l'aspect social. Mes relations avec autrui sont assez compliquée à décrire, mais je vais essayer d'être synthétique.
J'ai du mal à trouver de la rationnalité dans les sentiments des autres (je n'ai jamais compris le sentiment amoureux) ; MAIS j'arrive très bien à exprimer une forme d'empathie. Je sais comment formuler mes mots pour rassurer quelqu'un, même si je ne comprends pas vraiment les raisons de sa tristesse. De ce fait, je passe pour quelqu'un de foncièrement empathique, même si ce n'est pas particulièrement le cas.
J'aime me sentir utile pour les autres (en particulier les personnes que je cotoie régulièrement), je les aide dès que j'en ai la possibilité (c'est pour ça que je penche un peu pour INFJ). Cependant, ce n'est pas une nécessité dans ma vie ; je ne ressens pas un besoin insoutenable d'absolument venir en aide à autrui. Disons que j'aime rendre les autres heureux, mais que mon bonheur ne dépend pas de ça.
Je dirais aussi que je prends en compte les sentiments des gens dans mes décisions ou quand je règle des conflits. J'ai vraiment horreur de ça. Je n'ai pas de problèmes à venir m'excuser si je considère que cela pourrait appaiser la relation, y compris si je sais pertinnemment que j'ai raison. Globalement, il est très rare que je me dispute avec quelqu'un, car j'analyse ses sentiments / son comportement et j'arrive à m'adapter en fonction.
Je considère les émotions comme des éléments valides qui peuvent être pris en compte pour des décisions ; même si elles restent moins importantes que des faits véridiques.
Je déteste faire du mal aux autres. Je me sens très mal quand un proche me dit que je l'ai heurté.
On me considère comme quelqu'un de plutôt extraverti. Je n'ai aucun mal à aller vers les gens, ni à commencer les discussions. Mais je n'ai, encore une fois, pas absolument besoin de ça pour me sentir bien (je n'ai vu que 2 personnes différentes lors du 1er confinement et je n'ai ressenti aucun manque).
Je n'ai pas de mal à confier mes sentiments. Généralement je garde tout pour moi, mais je suis capable d'extérioriser.
Je pense quand même être plutôt introvertie car je préfère être seule, et je ne recherche pas la sociabilisation.

En ce qui concerne les fonctions cognitives:
Je pense me rapprocher pas mal du Ne et Fe, même si je n'ai pas fait énormement de recherches. Pour les deux autres, j'ai un peu du mal à me définir vraiment.

Je donne quelques informations en vrac que j'ai vu sur ce forum, qui peuvent peut-être aider à mieux me comprendre...?
- j'ai du mal à prendre des décisions
- je procrastine mais jamais jusqu'à ne plus avoir de temps, je suis toujours un peu avant la limite
- je suis musicienne
- j'apprends facilement en autodidacte
- j'adore analyser / lire des analyses/théories d'oeuvres (littéraires, musicales, cinématographiques...)
- j'adore la philosophie
- je me remets très souvent en question. L'année dernière j'aurais dit que je n'avais pas confiance en moi, mais cela va beaucoup mieux. Donc je dirais simplement que je n'ai aucun mal à reconsidérer mes acquis, je revendique mes opinions mais j'arrive aussi à envisager celle des autres
- je ne crois pas du tout à l'occultisme, je suis assez rationnelle
- je suis très ponctuelle, j'ai horreur d'être en retard. C'est un de mes principes
- je respecte aussi les règles de politesse. Je peux considérer mes supérieurs (hiérarchiques, en âge) comme des proches, discuter avec eux comme des amis, mais je ne leur manque pas de respect
- je défends des causes (féminisme, animalisme, écologie) et je peux m'investir pour elles
- je n'ai pas vraiment d'espoir en l'humain ; mais j'ai l'impression que tout le monde dit ça, en fait. Du coup je dirais que je ne supporte pas les personnes qui ne savent pas se remettre en question, et je me rends compte qu'il y en a vraiment beaucoup.
- j'arrive facilement à prévoire le comportement des autres, mais cela me perturbe quand ils n'agissent pas de la façon à laquelle j'avais pensé (perturbation que je ne montre pas)

Voilà, un petit tour de mon esprit ! C'était assez long, donc merci d'avoir lu Smile
En espérant pouvoir recevoir de l'aide, merci d'avance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 304

INTP, INFJ, autre ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP, INFJ, autre ? INTP, INFJ, autre ?  Icon_minitimeMar 04 Mai 2021, 09:25

@Shale a écrit:
J'ai du mal à trouver de la rationnalité dans les sentiments des autres (je n'ai jamais compris le sentiment amoureux) ; MAIS j'arrive très bien à exprimer une forme d'empathie. Je sais comment formuler mes mots pour rassurer quelqu'un, même si je ne comprends pas vraiment les raisons de sa tristesse. De ce fait, je passe pour quelqu'un de foncièrement empathique, même si ce n'est pas particulièrement le cas.

Tu te concentres sur la "rationalité" ce qui me fait pencher directement vers du Ti. Tu dis également ne pas "comprendre" les sentiments des autres. Un Fe n'a pas "besoin" de comprendre, il "ressent". Ensuite tu penches plus sur le Ne que sur Ni.

@shale a écrit:
aucun mal à reconsidérer mes acquis, je revendique mes opinions mais j'arrive aussi à envisager celle des autres

Ca c'est la définition même d'un Ti dom Wink

Pour moi, je pense INTP mais je ne peux que t'inviter à approfondir les fonctions.
Il ne faut pas se dire qu'on ne correspond pas complètement aux stéréotypes et que donc ça n'est pas notre type, parce que ce sont justement des stéréotypes (voire des clichés). Ce qui compte, c'est ton fonctionnement, de voir comment les fonctions se manifestent chez toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shale
Aucun rang assigné


Type : ?
Age : 18
Lieu : :)
Inscription : 03/05/2021
Messages : 2

INTP, INFJ, autre ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP, INFJ, autre ? INTP, INFJ, autre ?  Icon_minitimeMar 04 Mai 2021, 12:44

@Meleabrys a écrit:
Tu dis également ne pas "comprendre" les sentiments des autres. Un Fe n'a pas "besoin" de comprendre, il "ressent".

En fait je ressens très bien les émotions positives. Si les gens autour de moi sont heureux, je le suis généralement aussi. Mais ce n'est pas vraiment le cas des émotions négatives.
Si quelqu'un me raconte ses malheurs, je peux me sentir indignée par rapport à la situation qu'il/elle a subi mais je ne vais pas être triste en même temps. Par contre je suis très sensible devant des films/séries.
La colère c'est pareil ; je reste très posée même quand des gens autour de moi s'énervent.
Donc je ne sais pas vraiment si je pourrais être qualifiée d'empathique ou pas... ça dépend vraiment des situations =/
Quand je dis que je ne comprends pas le sentiment amoureux, c'est surtout parce que je ne l'ai jamais ressenti ; donc j'ai du mal à rationaliser le fait que notre bonheur puisse dépendre autant d'une autre personne. Mais si quelqu'un est heureux en amour en face de moi, je vais être heureuse pour la personne.

@Meleabrys a écrit:
Il ne faut pas se dire qu'on ne correspond pas complètement aux stéréotypes et que donc ça n'est pas notre type, parce que ce sont justement des stéréotypes (voire des clichés). Ce qui compte, c'est ton fonctionnement, de voir comment les fonctions se manifestent chez toi.

D'accord je vois, merci beaucoup ! Ça me rassure
Je voyais (que ce soit sur internet en général ou sur ce forum) dire que les INTP avaient du mal à prendre en compte les émotions d'autrui, ou qu'ils étaient toujours très calmes/sans énergie, ce qui n'est pas du tout mon cas ; du coup c'était compliqué pour moi de m'identifier à ça.
Je vais donc me renseigner un peu + sur les fonctions pour voir ce qui me correspond vraiment. Merci encore ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleabrys
Aucun rang assigné
Meleabrys

Type : INFJ
Age : 39
Lieu : Dans ma tête
Inscription : 03/03/2020
Messages : 304

INTP, INFJ, autre ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP, INFJ, autre ? INTP, INFJ, autre ?  Icon_minitimeMar 04 Mai 2021, 14:55

@shale a écrit:
@Meleabrys a écrit:
Tu dis également ne pas "comprendre" les sentiments des autres. Un Fe n'a pas "besoin" de comprendre, il "ressent".

En fait je ressens très bien les émotions positives. Si les gens autour de moi sont heureux, je le suis généralement aussi. Mais ce n'est pas vraiment le cas des émotions négatives.
Si quelqu'un me raconte ses malheurs, je peux me sentir indignée par rapport à la situation qu'il/elle a subi mais je ne vais pas être triste en même temps. Par contre je suis très sensible devant des films/séries.
La colère c'est pareil ; je reste très posée même quand des gens autour de moi s'énervent.
Donc je ne sais pas vraiment si je pourrais être qualifiée d'empathique ou pas... ça dépend vraiment des situations =/

De ce que tu dis, tes émotions ne te dominent pas, visiblement celles des autres non plus, mais tu les perçois quand même (empathie, donc, même peu présente ou peu envahissante).

Pour moi, un INTP n'est pas dénué d'empathie, mais son empathie va être très aléatoire, c'est-à-dire qu'elle va apparaître dans certaines circonstances particulières et en fonctions de critères qui lui sont propres (exemple : s'indigner que la chasse existe encore mais n'avoir aucune empathie pour une personne qui sera concernée par un accident de chasse - et encore plus si cette personne est un chasseur qui lui sera carrément jugé). L'empathie d'un INTP existe mais elle passe APRES toutes les raisons logiques sont présentes.
Pour illustrer ça, on peut parler d'un cadenas dont les crans du code seraient les valeurs et raisons de l'INTP : quand ils sont alignés, Fe est autorisé à s'exprimer, de manière légitime.

En revanche pour l'INFJ, l'empathie passe AVANT la raison (ex : j'aide mon ami parce que je ressens sa difficulté, même si j'aurais mieux fait de réfléchir deux secondes et de me rendre compte qu'il avait besoin de cette leçon pour grandir...). Ti passant après, viendra soit étayer Fe en appuyant son action par un raisonnement (parfois douteux du coup), soit démontrer en quoi ce fut une erreur et repérer les mécanismes de ce qu'il s'est passé pour ne pas refaire l'erreur (ou ce qui est estimé comme tel).

Ce que tu dis me fais plus penser à la façon d'utiliser Ti et Fe d'un INTP qu'à celle d'un INFJ. Bien sûr, après c'est toi qui sais comment tu fonctionnes et je peux me tromper. Les deux utilisent ces fonctions, mais pas dans le même ordre de priorité (laquelle est inconsciente). Il faut donc déterminer, de Ti et de Fe, qui passe avant et qui passe après.

@shale a écrit:
Quand je dis que je ne comprends pas le sentiment amoureux, c'est surtout parce que je ne l'ai jamais ressenti ; donc j'ai du mal à rationaliser le fait que notre bonheur puisse dépendre autant d'une autre personne. Mais si quelqu'un est heureux en amour en face de moi, je vais être heureuse pour la personne.

Ca je suis bien d'accord avec toi, même s'il m'a fallu l'apprendre à la dure. J'ai connu un INTP qui disait exactement la même chose, j'avais pas bien compris à l'époque comment on pouvait ne pas ressentir de sentiment particulier pour une personne en particulier... Là encore, tu parles de "rationaliser" Wink
En fait, il s'agit de psychologie. La plupart des gens sont dépendant parce qu'ils n'ont pas appris à penser ou agir par eux-mêmes. Pire encore, on les persuade (généralement dès l'enfance) qu'ils sont incapables de faire tout ça par eux-mêmes. Mais j'imagine que ça n'est pas vraiment ton cas et que tu as une pensée particulièrement indépendante, et affranchie du regard des autres.

@shale a écrit:
@Meleabrys a écrit:
Il ne faut pas se dire qu'on ne correspond pas complètement aux stéréotypes et que donc ça n'est pas notre type, parce que ce sont justement des stéréotypes (voire des clichés). Ce qui compte, c'est ton fonctionnement, de voir comment les fonctions se manifestent chez toi.

D'accord je vois, merci beaucoup ! Ça me rassure
Je voyais (que ce soit sur internet en général ou sur ce forum) dire que les INTP avaient du mal à prendre en compte les émotions d'autrui, ou qu'ils étaient toujours très calmes/sans énergie, ce qui n'est pas du tout mon cas ; du coup c'était compliqué pour moi de m'identifier à ça.
Je vais donc me renseigner un peu + sur les fonctions pour voir ce qui me correspond vraiment. Merci encore ! Smile

Comme tu dis, ce sont des généralités. Après, il y a toujours des particularités propres à chacun. Par exemple, dans chaque type, tu auras ceux qui seront un copié collé du stéréotype (j'en connais personnellement une) et d'autres qui s'en éloigneront, en fonction de ce qu'ils auront développé comme capacité selon leur vécu (par exemple, vivre parmi des extravertis quand tu es introverti, ça te pousse à accepter plus facilement du monde autour de toi, même si tu es mieux sans).
J'espère avoir pu t'aider un tant soit peu, et n'hésites pas à poser des questions, il y aura d'autres personnes, ou moi si je suis apte à fournir une réponse.


Ah oui... Si j'oublie quelque chose d'aussi essentiel, on ne va pas aller loin Razz
Donc, Ti et Fe semble assez probables dans ton profil. En déterminant l'autre paire Si et Ne ou bien Ni et Se, tu auras plus de certitudes (j'ai noté que tu as toi-même un penchant pour Ne). En tout cas, je pense sans souci que tu peux taper dans les profils N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




INTP, INFJ, autre ?  Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP, INFJ, autre ? INTP, INFJ, autre ?  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP, INFJ, autre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-