Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFP et sciences dures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
misspurple
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : France
Inscription : 23/06/2017
Messages : 6

Message(#) Sujet: INFP et sciences dures Ven 23 Juin 2017, 16:35

Bonjour,

Est ce qu'il y a des INFP qui font des sciences dures à haut niveau? Qu'est ce qui vous motive sur cette voie?

Jusqu'au bac j'ai toujours été bonne en maths (dans le genre c'est intuitif est ça vient tout seul, et c'est fun) dés le début de la prépa (ben oui les maths c'était fun, que faire d'autre?) ça a été la fin des maths par intuition pour moi... Et je me suis rendue compte que je n'arrivais pas du tout à retenir quoi que ce soit des formules, astuces notions... plus rien... tout était devenu du charabia.

Un jour le prof de maths nous a posé une question qui m'a vraiment marquée. "Alors, maintenant que cela fait quelque mois que vous faites des maths, qu'est ce que vous en pensez?".

J'ai tendance à considérer les maths comme une langue étrangère (et j'adore les langues étrangères). Mais comme toutes les langues étrangères, ça vient avec son package : un monde, une culture, des façons de voir et faire. Il faut aussi être attiré par le package! Les maths ça permet d'imaginer des systèmes qui m'intéresse avec un vocabulaire plus concis et précis, d'exprimer des idées... Mais est ce que ce qui m'intéresse je peux le traduire en maths? Je crois qu'à partir de la prépa, ma réponse a été NON. d'où le décrochage.

C'est marrant, les rares notions de maths qu'il me restent de ce temps sont celles qui me permettent de décrire (à ma façon) des choses en psychologie...

Si il y a des matheux ou ex-matheux physiciens et autres scientifiques en particulier INFP j'aimerais savoir ce qui fondamentalement vous attire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 43
Lieu : St Martin
Inscription : 24/08/2015
Messages : 254

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Dim 25 Juin 2017, 10:36

Les maths c'est un outil. Il a le mérite d'être universel. Ils permettent de décrire le monde tel qu'il est, et d'inventer parfois d'autres mondes qui n'existent pas - ou qu'on n'a pas encore découverts.

Apprécier les mathématiques ne signifie pas nécessairement qu'il faille adhérer au modèle social du taupin. De la même manière, être médecin n'a aucun rapport avec les deux premières années d'études préparatoires au concours.

Si tu apprécies l'histoire des scientifiques, Etienne Klein, physicien et vulgarisateur via ses chroniques radios de ces dernières années, a beaucoup parlé des personnalités des physiciens, et montre indirectement que nombre d'entre eux auraient pu avoir (au sens de Jung) des personnalités complètement différentes. Que cela te rassure : on peut être amateur de recherche fondamentale en science dure, et avoir tout type de personnalité dans la vie!

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie du mouvement Action Types et la typologie des profils de Carl Gustav Jung
http://www.smartmoves.fr/fr/faq
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
misspurple
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 31
Lieu : France
Inscription : 23/06/2017
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Lun 26 Juin 2017, 19:07

Si on considère que
- tous les types peuvent accrocher aux sciences dures
- les maths c'est un un outil qui permet de structurer sa pensée notamment en sciences dures

Alors
Un INFP peut accrocher à un sujet "science dure"
Un INFP peut vouloir structurer sa pensée sur ce sujet avec des outils mathématiques
Un INFP peut trouver de l'intérêt dans les maths

Maintenant si on prend le cliché :
- l'INFP ne trouve pas d'intérêt dans les maths

Alors
Un INFP ne s'intéresse pas aux sciences dures
et là ça veut dire que "tous les types peuvent accrocher aux sciences dures" est FAUX. On va dire qu'on est tous d'accord : cette idée est FAUSSE
ou
Un INFP qui s'intéresse à un sujet de science dure ne construira jamais son raisonnement à l'aide d'outil mathématique
et là bon ... je n'aime pas cette idée => cette idée est FAUSSE Razz

Comme
"P alors Q" c'est équivalent à "Non Q alors Non P"

Donc "l'INFP ne trouve pas d'intérêt dans les maths" est FAUX

Donc il existe au moins un INFP qui trouve de l'intérêt dans les maths

On a aussi :
Il existe au moins un INFP qui s'intéresse aux sciences dures
Il existe au moins un INFP s'intéressant aux sciences dures qui construit son raisonnement à l'aide d'outil mathématique

Youpi

Euh, en fait je sais plus trop où je voulais en venir...

Ah oui

Quels sujets "science dure" peut intéresser un INFP?

En fait je pose cette question car personnellement j'ai pas trouvé de sujet de ce type qui me botte. Or, je suis persuadée qu'il en existe et je suis persuadée qu'un INFP peut trouver son compte en science dure.

Du coup je cherche des contre-exemples pour la proposition "Il n'y a pas de sujet sciences dures susceptible de faire vibrer un INFP"...

Et dans ces cas là, qu'est ce qui vraiment vous branche ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 43
Lieu : St Martin
Inscription : 24/08/2015
Messages : 254

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mar 27 Juin 2017, 09:35

Je vais retrouver de vieux casse-têtes de logique ludique pour te permettre de titiller tes méninges :-)
La suite ce week-end.

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie du mouvement Action Types et la typologie des profils de Carl Gustav Jung
http://www.smartmoves.fr/fr/faq
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1846

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mar 27 Juin 2017, 11:07

N'importe quel sujet peut te plaire, ce n'est pas véritablement lié à ton type, davantage à tes passions.

Mon parrain est INFP, et est médecin, est ce suffisamment une science dure ? Embarassed

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KingMojitoInfp
Aucun rang assigné


Age : 17
Lieu : Alsace
Inscription : 17/07/2017
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mar 18 Juil 2017, 00:14

L'INFP à juste besoin de lier des valeurs à une cause pour s'y dévouer avec une hargne déconcertante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanzor
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 20/09/2017
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 00:11

Y a t-il des mathématiciens reconnus INFP ?
INTJ, INTP c'est sûr qu'il y en a.
INFJ, il y a Laurent Lafforgue (médaillé Fields 2002) je pense et sûrement d'autres.
Mais INFP ?
Ou même des scientifiques ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.Noir
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : Paris
Inscription : 07/08/2017
Messages : 244

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 01:25

@lanzor a écrit:
Y a t-il des mathématiciens reconnus INFP ?
INTJ, INTP c'est sûr qu'il y en a.
INFJ, il y a Laurent Lafforgue (médaillé Fields 2002) je pense et sûrement d'autres.
Mais INFP ?
Ou même des scientifiques ?

Effectivement, les maths étant une discipline Thinking par excellence, ça parait difficile pour un INFP, qui a développé toute sa spiritualité et son fonctionnement sur son Feeling d'avoir de l'intérêt ou de la compréhension pour les maths. Je crois que c'est l'un des types les plus "rebelles" donc la rigidité, voir la dictature des maths, ça leur ressemble pas trop...

_______________________________________
https://www.noelshack.com/2017-34-7-1503863792-10387310.jpg
https://www.noelshack.com/2017-34-7-1503863801-mbti-mf.png
http://www.celebritytypes.com/personality-tests.php


Les tempéraments humains ne sont-ils pas aussi infiniment variés que les doses chimiques ? Charles Baudelaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 07:33

Renversons le postulat.
On part du principe qu'une attirance pour les sciences est une des caractéristiques plus typiques chez les individus à préférence Thinking.
Du coup dès qu'on voit un scientifique, on a tendance à le typer dans ce sens. Maintenant pour ce qu'on en sait, Einstein pourrait très bien être INFP. Si je me base sur ton appréciation "rebelle" de ce type, Einstein pourrait très bien y correspondre. Donc en conclusion : bah on en sait rien. Les cas particuliers diffèrent des généralisations en ce qu'ils ont de particulier justement.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanzor
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 20/09/2017
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 14:50

Enfin, Einstein est quand même presque unanimement typé INTP.
En plus de la rigidité, il y a aussi la froideur et l'inutilité des maths qui ne siéent pas à un INFP.
Après peut-être que de grands mathématiciens INFP existent, mais il serait bien d'avoir au moins un nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 16:38

Unanimement? Non pas vraiment, j'étais tombée sur un blog ou deux où ils remettaient en question le typage. C'est pas une science, le MBTI, les typages se font aux feellings le plus souvent, surtout quand on n'a jamais eu la personne en face à face. Comme beaucoup d'INxP et ISxJ, les INFP peuvent être froids et détachés d'apparence, on reste avec un individu à préférence jugement introverti tout de même.
Quant aux noms, je viens de t'expliquer juste au-dessus pourquoi on ne pourra pas avoir de noms clairs limpides et sans aucuns doutes sur la question : T=sciences. Art = xxFP, muscu = ESxP; etc, etc.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caféine.
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 29
Lieu : ...
Inscription : 26/08/2017
Messages : 207

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 16:58

Je ne sais pas si on peut le dire comme ça, mais j'ai l'impression que les sciences dures (en dehors des maths) sont enseignées de manière assez "ST" dans le secondaire. Avec beaucoup d'expérimentations, et peu de théorisation.
Perso, je n'accrochais pas. Les expériences étaient une corvée, surtout à cause de la "logistique" et des interactions sociales qu'elles entrainaient, et souvent j'avais du mal à saisir où le prof voulait en venir, j'avais l'impression de passer à côté du sens de tout ça. J'étais meilleure en maths (mais pas non plus hyper douée, juste assez pour ce qu'on attendait de moi en ES).
Maintenant je m'intéresse (un peu, sans m'y connaitre vraiment) à la physique théorique, à la biologie théorique, j'aime bien lire des magazines de vulgarisation scientifique, regarder des documentaires comme "Cosmos" ou "la magie du cosmos". Je suppose que c'est assez N (Ne ?) ça, mes amis ENFP aiment bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanzor
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 20/09/2017
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mer 27 Sep 2017, 19:37

Sylphira, presque unanimement et il doit y avoir des arguments derrière cette quasi-unanimité.
Mais même avec le doute, je n'ai pas vu de grand mathématicien typé INFP.
Et la muscu est plus J que P à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Jeu 28 Sep 2017, 11:54

Citation :
Et la muscu est plus J que P à mon sens.

Au mien aussi, mais ce sont les généralités, justement. Wink
Même avec arguments, à mon sens, tant qu'on ne connait pas les personnes en réel, il reste difficile de typer. De plus, je trouve que les façons de typer que j'ai pu observer sont généralement superficielles. Rien n'empêche qu'une grande majorité des mathématiciens soient INTx, mais à mon sens, avec les généralités et le manque d'informations, on passe très certainement à côté d'ESTJ, ENxx et autres types qui pourraient aussi exister.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taamer
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 43
Lieu : St Martin
Inscription : 24/08/2015
Messages : 254

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Jeu 28 Sep 2017, 12:22

@lanzor a écrit:
Sylphira, presque unanimement et il doit y avoir des arguments derrière cette quasi-unanimité.

Albert Einstein n'était pas un mathématicien.

Le typage sur internet des célébrités décédées n'a aucune valeur - la célébrité renvoie une image d'Epinal (Einstein tirant la langue, etc.) qui n'est pas sa personnalité.

A propos d'Albert Einstein et d'Erwin Schrödinger, lire la chronique (radiophonique, et publiée en livre de poche) d'Etienne Klein, qui rappelle quelques anecdotes à leur sujet, afin de rappeler que ces hommes n'étaient pas seulement ce que la postérité a retenu d'eux.

Einstein, INTP. Peut-être, peut-être pas. Lis la chronique de Klein et tu peux typer Einstein S.

_______________________________________
SmartMoves -- formations en entreprise, utilisant la typologie du mouvement Action Types et la typologie des profils de Carl Gustav Jung
http://www.smartmoves.fr/fr/faq
--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.smartmoves.fr/fr/faq
lanzor
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 20/09/2017
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Jeu 28 Sep 2017, 17:56

Parmi les typages INTP, certains se basent sûrement aussi sur des biographies et peut-être des biographies plus complètes que celle de Klein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanderson*
Aucun rang assigné


Age : 20
Lieu : .
Inscription : 25/03/2017
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Mar 24 Oct 2017, 21:32

@misspurple, je suis une INFP dans une prépa où on fait des maths. C'est ma troisième année, et les deux premières ont été... houleuses. Je m'en étais très bien sortie jusqu'en terminale, mais quelques mois après l'entrée en prépa, ça a été une chute. 2, c'était la note que j'ai eu le plus fréquemment. Je n'arrivais pas à suivre les cours. Les formules, je ne les retenais pas (alors qu'au lycée, je les 'absorbais' en même temps que les mettais en pratique dans les exercices), les propriétés de base non plus, du coup j'ai accumulé un retard qui a fait que je pouvais de moins en moins accrocher les cours, jusqu'à la 'débâcle', et les 2.
Maintenant, je ne peux pas dire que j'ai appris à détester les maths. Déjà parce qu'à mon sens ce n'est pas parce que tu te sens en difficulté dans une matière que tu ne l'aimes pas automatiquement. Dans mon cas, avant la prépa, l'assimilation et la mise en pratique se faisaient naturellement, et c'est la grande quantité de travail à fournir qui m'a disqualifiée. Et puis j'ai eu un prof qui a vu et a cru en mes capacités. Je savais que je pouvais largement me fier à lui quand il m'a dit que j'avais les capacités pour aller loin, parce que par ailleurs il ne s'empêchait pas de déclarer à d'autres élèves qu'ils auraient une mauvaise note au concours (pas pour les rabaisser).
Donc pour cette troisième année, consciente que c'est ma dernière chance, et après deux années à entendre les mêmes formules, j'ai commencé à sérieusement m'y mettre, et toute la rigueur qui me manquait, je commence à, très lentement, l'acquérir. Et je retrouve goût à faire des exercices de maths.
Mais pour répondre à la question principale, pourquoi j'aime les maths... je sais pas trop. Quand j'étais petite, j'étais 'fascinée' par ce qu'on faisait en cours de maths. On avait un problème écrit en langage naturel et il fallait le poser en termes mathématiques et le résoudre. C'est à la fois le travail de compréhension, de simplification, le chemin de l'élucidation et la solution enfin trouvée que j'aimais. Et puis aussi prendre le risque de proposer une démarche sans savoir où ça va nous mener et encore moins si on va trouver la bonne réponse (j'aime particulièrement cela), et puis aussi... épater.
C'est vrai qu'au lycée, et aussi beaucoup en prépa tout de même, il y a peu de place pour l'originalité et beaucoup pour la reconnaissance de problèmes déjà vus en cours et le recrachage de méthodo, mais il y a quand-même cet enthousiasme qui est là, de résolution de problème. Mais c'est vrai que c'est très procédural parfois. Les introductions de variables, les calculs parfois très longs, les vérifications, les simplifications... il faut faire attention à ne pas faire de faute de calcul, il faut être très minutieux et attentif. C'est ce qui me gave le plus en maths. Ce manque de rigueur (qui me cause des soucis dans d'autres matières).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lanzor
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 20/09/2017
Messages : 7

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Jeu 26 Oct 2017, 17:56

@Tanderson* C'est une prépa bio sans indiscrétion ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanderson*
Aucun rang assigné


Age : 20
Lieu : .
Inscription : 25/03/2017
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures Dim 05 Nov 2017, 07:02

@lanzor,
Non, ce n'est pas une prépa bio.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFP et sciences dures

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP et sciences dures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» equations dures
» Début des Procédures CCSVI au Royaume-Uni:étude importante!
» Infp Et parti politique
» Les INFP et le football?
» infp et engagements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-