Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -20%
Casque audio Bluetooth BOSE QuietComfort 35 II ...
Voir le deal
159 €

Partagez
 

 INTP en position de Leader

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


INTP en position de Leader Empty
Message(#) Sujet: INTP en position de Leader INTP en position de Leader Icon_minitimeMar 13 Oct 2015, 01:10

La réflexion m'est advenu alors que je m’intéressais et me documentait encore sur le type INTP, selon
les descriptions du profil type l'INTP ne semble pas enclin à statuer en tant que chef de groupe, cela pour plusieurs raisons :
-le Fe en inférieure me donnant la tendancieuse impression de n'être qu'une mauvaise gestion d'empathie

-l'introversion, la récolte d'énergie se faisant en déca du groupe, celui-ci pourrais en être trop déconnecté pour y
exercer une influence constante
-l'indépendance, chère aux INTP, que soit pour eux-même ou les autres

Il serait intéressant d'avoir des témoignages de vos expériences en position de leader, de comparer ses dernières avec les histoires des « figures » INTP ayant possédé des postes de leader, et d'en conclure quelles pourraient être les raisons poussant un INTP à adopter ce statut, merci d'éclairer ma lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


INTP en position de Leader Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP en position de Leader INTP en position de Leader Icon_minitimeJeu 15 Oct 2015, 19:44

Très intéressant fil, kyslegiøn...

Je peux te un retour de mes rares expériences en tant que leader de groupe, ce qui confirmera que
Citation :
l'INTP ne semble pas enclin à statuer en tant que chef de groupe

D'abord, ça a toujours été *à l'insu de mon plein gré*. J'ai assumé cette position sans la vouloir, soit par évolution naturelle, soit parce que personne ne voulait prendre les rennes (ou ne le faisait correctement, selon moi).

Première expérience
Au boulot, je suis passée de membre d'équipe à manager d'équipe. On m'a collé des juniors pour m'assister dans les projets de plus en plus lourds et nombreux. Je n'ai pas compris tout de suite que ça signifierait à terme "gérer mon équipe" (je peux être d'une naïveté...). C'est bien simple, moins d'un an plus tard, je démissionnais, après un bon burn out (et je dois avouer que je me faisais vraiment chier).
Principalement parce que
- j'ai eu un mal de chien à créer un "climat d'équipe" avec mes collègues (d'autant plus que c'était du télétravail à échelle internationale, sans contact direct). Bref, je ne m'investissais pas assez dans l'inter-personnel avec eux (pas envie de faire l'effort, et malheureusement, je n'y voyais pas non plus vraiment l'intérêt).
- je n'arrivais pas à représenter "l'autorité" envers mon équipe. J'étais extrêmement critique envers ma boite, son fonctionnement et sa philosophie, et arrivais peu à cristalliser l'effort de l'équipe autour de l'objectif commun dont je n'avais rien à battre au quotidien, ou de procédures dont je ne voyais pas l'utilité.
- Ne connaissant pas le MBTI à l'époque, je ne mettais pas le doigt dessus, mais avec le recul, je me rends compte que ma vision N a fait de moi une mauvaise "guide" pour mes juniors (principalement S). Là où ils attendaient de moi des explications concrètes, je ne pouvais leur donner que des guidelines généraux, ma vision des choses, des "cartes en mains". J'ai donc galéré des mois à voir que rien n'était fait comme je l'avais (mal) demandé.
--> on voit la faiblesse en Fe (renforcée par la distance physique), la vision Ne en décalage avec l'équipe (ne pas se rendre compte qu'on ne parle pas la même langue), la sacro-sainte indépendance qui fait parfois mal le relais avec l'autorité.

Autre expérience
Comme "leader naturel" d'un groupe de théâtre amateur. En plus de nos cours de théâtre, nous avions décidé de monter une petite troupe pour continuer à représenter nos précédentes pièces, en-dehors de l'école de théâtre. Il n'y avait donc plus personne pour prendre naturellement les rennes. Comme j'étais motivée, je me suis dévouée: j'organisais les répétitions (dates et déroulements), je centralisais la paperasse (tant bien que mal), j'envoyais mails et rappels à tout le monde...
Ça a marché moyen un temps, puis ça a pété. Je n'en pouvais plus de me forcer à faire tout ce qui ne m'était vraiment anti-naturel, pour un résultat nul (j'habitais Séville, et les andalous peuvent être vraiment je-m'en-foutistes, arriver une heure en retard, ne pas venir et ne pas prévenir - on n'était jamais tous là pour répéter, etc.). En plus, chaque semaine certains de la troupe venaient avec de nouvelles idées de trucs improbables à créer, en attendant quoi? que ce soit moi qui mette tout sur pied?
Je réalise maintenant que dans ces moments où le leadership m'est attribué (ou quand je me l'attribue à contrecoeur), je mets ma cape d'ENTJ. Celle qui devrait avoir des ailes pour voler, mais les plumes ne collent pas bien. Je mets de l'effort à essayer de me TeNiser pour tout faire tenir ensemble, c'est extrêmement fatiguant et frustrant quand ça ne fonctionne pas... et quand ça pète, c'est mon Fe-inf naturel qui explose (je prends tout mal, je me sens attaquée sur la moindre remarque, je peste que personne ne se rende compte de ce que je fais pour le groupe, etc.)
--> Ici c'est réellement le piétinement de mon introversion, et l'utilisation non-naturelle de fonctions étrangères à l'INTP qui sont la cause de l'échec de mon leadership.

Existe-t-il une fonction de leader qui soit compatible avec les fonctions naturelles de l'INTP? Un type de leader "d'idées", un peu effacé de la dynamique inter-personnelle, qui parviendrait pourtant à tenir la cohésion d'un groupe? Je ne sais pas... Je sais en tous cas maintenant que, pour ma santé mentale, je n'assumerai plus de leadership dans lequel mes fonctions naturelles seraient malmenées (ce n'est positif ni pour moi, ni pour le groupe).
Revenir en haut Aller en bas
Reed
Aucun rang assigné
Reed

Type : INTP 5w6
Age : 35
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 14/01/2015
Messages : 71

INTP en position de Leader Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP en position de Leader INTP en position de Leader Icon_minitimeJeu 15 Oct 2015, 21:33

Bonjour ! Question intéressante mais qui demande quelques précisions.
Ce n'est pas un hasard si le mot leadership n'a pas de correspondance directe en français, ses traductions sont différentes en fonction du contexte :
De quel leadership parle on exactement ? S'agit il de l'exercice d'une autorité dans le cadre professionnel de la direction d'une entreprise, d'un service, etc. ? Ou du leadership humain/social dans le cadre des loisirs (sport par exemple) ? Est ce qu'on parle de la capacité à diriger un groupe d'humains quel que soit le contexte ? Le sujet est il l'autorité, le charisme, les compétences ou les méthodes de direction ? S'il n'est pas mieux défini le sujet est vaste et va du pote passionné et enthousiaste au dictateur monomaniaque en passant par le directeur d'entreprise Smile

Existe-t-il une fonction de leader qui soit compatible avec les fonctions naturelles de l'INTP?
Bien sur ! Un leadership basé sur l'exemple et l'autorité de compétence.

C'est certain le leader intp aura des difficultés liées à ses propres points faibles, mais c'est le cas pour n'importe quel type !
Un manque d’intérêt et de tact dans les relations personnelles, une introversion excessive, un sens de la critique un peu trop exacerbé ou encore une patience trop limitée poseront probablement des soucis au leader intp. Mais les autres types n'auront ils pas leurs propres problèmes ? Imaginez par exemple que ce soit la pensée logique qui fasse défaut et songez aux difficultés de gestion que cela entraînerait...

Je veux dire par la que l'intp n'est à mon avis pas moins adapté à l'autorité ou au leadership que d'autres types. Peut être est il plus enclin à s'imaginer qu'il "n'est pas fait pour ça", je veux bien le croire !

En quoi les difficultés liées aux fonctions inconscientes de l'intp sont elle une entrave à l'exercice d'un leadership ?

l'INTP ne semble pas enclin à statuer en tant que chef de groupe :
je pense que la réponse est à chercher du coté de l'opposition P/J. Mais la difficulté à prendre une décision finale, la procrastination ou encore la difficulté à définir des priorités (liés à un P marqué Ne) peuvent en effet devenir un problème dans l'acte de diriger, dans l'exercice du leadership.

Ça peut être intéressant de lire des témoignages des expériences de leadership d'intp (merci mallollo ). Je n'en ai pas vraiment à partager, mais je rejoins mallollo sur l'idée que pour moi les expériences de leadership se sont imposées d'elle même indépendamment de ma volonté. L'autorité de compétence n’apparaît que lorsque on "s'impose" comme expert, ou comme étant le plus apte à gérer la situation. Mais le "leadership" je crois, commence avant l'autorité (qui implique la volonté) et peut en quelque sorte nous être conféré par les autres sans même qu'on s'en rendre compte, progressivement.. Interrogation

_______________________________________
"Les idiots sont assez communs parmi les oiseaux."  Pierquin de Gembloux, Traité de la folie des animaux, 1839
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 35
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

INTP en position de Leader Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP en position de Leader INTP en position de Leader Icon_minitimeMar 20 Oct 2015, 08:15

Bon, alors je vais donnes mes (petites) expériences de leaderships. Ca a commencé en licence. Je faisais des études d'informatique et on avait un gros projet de groupe par an à faire, avec parfois quelques petits.

Au début, ma façon de m'y prendre était très simple : réunion, on répartit les taches, et on se revoit dans un mois. Pas de hierarchie, évidement. Les résultats étaient drôles : un mois plus tard, ma partie était presque terminée quand les autres s'étaient tournés les pouces, et je me tapais des nuits blanches a la fin pour rattraper le coup et avoir un truc potable à rendre. Au bout de quelques "bouhouhou, les gens en ont rien a f*** et j'en ai marre de réparer derrière", je me suis dit qu'au lieu de subir le groupe, je pouvais peut-être prendre les devants et donner la marche a suivre. Donc, j'ai peu a peu pris la place de chef de groupe de nos projets d’étudiants, avec moins de nuits blanches et une meilleure ambiance à la clé. Je me souviens de difficultés du genre : "P2 veut des directives. Mais j'ai pas envie d'en donner, qu'il se débrouille !" au début. Un peu plus tard, j'ai fat partie d'un comité d’organisation pour une petite conférence, auquel j'ai été intégrée avec quelques semaines de retard a cause de problèmes de santé. On avait un extraverti qui passait son temps a vouloir imposer des décisions qui ne cadraient pas avec l'objectif de la conf. Je passais mon temps à le recadrer. Au bout d'un moment, le groupe a décidé que je serais chef de groupe (je ne sais plus si j'ai proposé ou pas qu'on en nomme un, mais on en avait besoin). J'ai donc veillé a la répartition des taches (en concertation) et a la surveillance de leur bon déroulement. Ça s'est très bien passé.

J'ai du mal à m'imposer directement ou a taper du poing sur la table. Par contre, globalement, je suis appréciée quand je suis en position "chef de groupe" par mes pairs, et ça marche plutôt bien. Idéalement, "naturellement", je préfères les groupes sans hiérarchie, ou travailler dans mon coin (ce qui n'est pas toujours possible), mais je préfères guider le groupe dont je fais partie avec douceur dans la direction qu'on vise plutôt que de subir une personne abusant de son autorité ou que ça aille nulle part.

On va retester ca d'ici quelques mois dans la vie professionnelle avec une petite équipe... Ma premiere avec une position hierarchique superieure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
axlreznor
Aucun rang assigné
axlreznor

Type : entp ( semble t il...)
Age : 43
Lieu : paris
Emploi : Illustrateur/Superviseur
Inscription : 20/03/2014
Messages : 63

INTP en position de Leader Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP en position de Leader INTP en position de Leader Icon_minitimeMar 12 Jan 2016, 15:01

Sujet hyper intéressant. C'est l'une des bases de mon métier en fait, je suis manager au sens superviseur d'équipe depuis 14 ans entrecoupé bien sur d'illustrations et de projets artistiques divers!

Je suis moi meme ENTP et mon frère INTP, avec qui je viens d'avoir une belle embrouille d'ailleurs!

Enfin, donc ça peut etre interessant de faire du comparatif et du temoignage la dessus.

Donc, dans le cadre du management, j'ai compté il y a 2/3 ans le nombre de gens que j'ai coachés. En gros, chaque superviseur a dans une travée 14 téléopérateurs. En refaisant le decompte aujourd'hui, je suis a peu pres a 18000 tele operateurs coachés sur la durée, pour 4000 coachés au moins 1 fois. Grosso merdo.

Je suis tombé dedans par hasard. L'un de mes coachs m'a proposé le job apres 3 mois, j'ai refusé, je ne me voyais pas donner des ordres ( je deteste qu'on m'enleve ma liberté et donc je n'aime pas le faire avec les autres sans doute le coté N,P). 6 mois plus tard, je me suis retrouvé dans la situation de bosser 3 mois avec le meme coach ( un autre que celui qui m'avait proposé précédemment ) et tout les jours il me harcelait pour les rejoindre. Aimant les défis, etant curieux et ne sachant pas trop quoi faire de ma pomme, j'ai accepté. Quelques mois plus tard j'etais le mieux noté et j'etais demandé pour un max de mission, souvent axé pédagogie.

Alors, mes forces, en accord justement avec mon profil;

- Energique ( Le E et P je suppose)
- Stratege ( Le N et T )
- Curieux de mes subordonnés et de leur bien etre ( Le E, N, T )
- Facilité de comprehension des problemes complexes de la gestion humaine couplée a une cascade d'imprévues ( technique, d'objectifs ou humaine d'ailleurs). ( Le E, N,T et P en fait)
- Créatif, je trouve toujours une solution, j'ai d'ailleurs souvent été le spécialiste pour regler des problemes divers dans cette meme boite. ( Pareil ENTP quoi )
- Orienté défi, le defi d'amener un groupe a son plein potentiel me met dans une joie indescriptible et je sais la partager et en rendre l'enthousiasme a mes equipes. ( E,T,P )

Mes défauts maintenant;

- Canal de discussion bien trop theorique et bien trop complet pour des taches simples. Notamment quand je brief mes equipes. Mon experience m'a permis d'adapter cet aspect de ma personnalité en passant par les analogies et en amenant mon groupe a proposer de lui meme des exemples pour s'y appuyer. Limiter mon desir d'englober les choses et d'embrouiller la tete de mes subordonnés aussi.  ( le N, P )
- Ennui facile. En effet, juste pour changer mon ordinaire, je peux mettre mon equipe et moi meme dans des situations tres difficiles juste pour le plaisir de reussir dans les pires conditions. Et evidemment, ça ne marche pas toujours ( ma patronne m'a deja dit;" ton travail est en general exceptionnellement bon, comme il peut plus rarement etre exceptionnellement mauvais, il est evident que je lui dis pas que c'etait un fail juste pour "jouer" ). Mais quand ça marche, j'apprends de nouvelles choses, je ressent de fortes emotions positives et j'ai la vrai impression d'avoir fait ma journée! ( N, P )
- Communication trop elliptique. Je le remet mais dans une version plus détaillée. Souvent, on me reproche ( et a raison ), de ne pas tout dire ( bon, c'est aussi parfois des paranos qui pensent que je ne dis pas pour cacher un truc, ou un coup d'avance, ce qui en general est faux ). Alors que, c'est surtout parce que certaines choses me paraissent tellement logique que j'ai l'impression de prendre les gens pour des cons quand j'explique. C'est autant pour mes subordonnés, que mes collegues superviseurs ou meme mes responsables! ( N, P )
- Enfin, tout ce qui concerne les taches repetitives, type administratives. Ca me fait chier, j'attends comme d'hab' le dernier moment pour le faire, ça m'epuise de me dire des le matin, de le faire pour pouvoir me casser en fin de journée tranquille. Je veux y passer le moins de temps possible et donc quand je m'y colle, je fais pleins d'erreurs, alors que c'est un truc qu'un gamin de 12 ans pourrait faire... Mais ça m'epuise completement. ( N, P)
- Une tendance a ne pas personnaliser (mais c'est surtout du fait du nombre parce qu'en general je connais bien mes equipes ). Pas assez confiance en certains comportements humains de jalousies qui souvent gangrennent un groupe. D'ou mon desir d'eviter certains rapprochements pour ne pas prester le flanc. ( N,T )

Voilà dans les grosses lignes.

J'ajouterais que je n'ai que tres peu de problemes de communication avec d'autres collegues N. Mais que l'un des collegues avec qui je bosse le mieux est un ESTP. Un pur commercial, toujours plein d'histoires de cul ou toujours avec une connerie a dire. Il est souvent plus concret que moi et plus tactique, donc plus fort dans les rapports humains directs et solutions dans la seconde, la ou je suis plus efficace sur la vision longue durée, aux nouvelles methodologies et plus autoritaire et strict concernant nos subordonnés! On fait une super equipe, meme si on peut tous les deux s'emballer sur du defi, sur une connerie ou manquer d'un jugement carré dans certaines situations!
On a aussi tous les deux un humour noir tres prononcé!

Ce qui est epatant, c'est que j'ai connu le MBTI il y a 2/3 ans. Et mon profil avec. Et que ce type de poste est completement dans mes cordes! Alors qu'a l'epoque, j'avais aucune connaissance de cela. Je vais donc faire un lien avec mon frere INTP. Et j'ai remarqué de grosses differences pour un profil pourtant proche!

Je suis le grand frere de 2 ans. J'ai toujours été celui qui a apporté la nouveauté, qui organisait les choses ( a l'arrache bien sur ), qui conceptualisait. J'ai rapporté les arts martiaux, le dessin, les comics, les potes là ou mon frere a souvent ete suiveur. Cela jusqu a l'adolescence en gros u nous nous sommes de plus en plus eloignés. Notre cadre de vie familial n'etant pas au top, ça n'a pas aidé notre rapprochement. Quoi qu'il en soit, il a eu a ce moment là son petit groupe d'ami, mais a toujours soit gardé les amis qu'on avait en commun, soit récupéré les potes que je ne voyais plus. Là ou moi j'etais completement a voile et a vapeur et ou je changeait de groupes d'amis comme de chemise. Je n'etais pas leader a chaque fois, mais les 3/4 du temps j'etais soit celui ou l'un de ceux qui proposait les activités, les sujets de conversations, les trucs cools.

Jamais eu de probleme pour avoir des potes, le truc marrant c'est que l'eventail etait tres large, du mec qui detestait le dessin a celui qui adorait! Du hardcore gamer, au dragueur fumeur de joint. Bien sur, aucuns, mon frere compris ne comprenait que je m'interesse a des gens si differents qui eux memes ne s'entendaient pas entre eux!

Retrospectivement et apres divers sondages de connaissances, j'ai toujours eu cette capacité a rassembler, pas comme un S ou comme un J. J'ai toujours rassemblé grace a mon enthousiasme, mon energie, ma curiosité et mon sens du défi. Alors que sans ces items, personne ne me suit! C'est marrant en fait!

Aujourd'hui, mon frere a toujours pratiquement le meme entourage qu'a cette epoque, là ou moi j'ai presque tout bazardé pour en changer. Il est technicien SNCF et m'a encore dit recemment qu'il avait beaucoup de mal a etre l'initiateur de l'action. La ou c'est et ce fut l'une de mes grandes forces. Par contre, comme dit par certains d'entres vous, des qu'il est dans une logique de compétence, il leade ou peux leader et ce, bien au dessus de ses responsables. Et pour lui c'est naturel! Je suis comme lui, la difference, c'est que je suis d'avance ouvert a la competence des autres et curieux de celle ci, ce qui me permet de creer un echange perenne et fait que le tiers, se sentant compris et apprécié, fait de lui meme un effort d'ecoute et de reseau envers moi. Ce qui m'a permis en fait a plusieurs reprises d'avoir des prises en charges d'equipes ou de groupes facilités par le fameux telephone arabe ( qui peut etre a double tranchant quand on assure pas...). J'ai donc failli devenir militaire, coach sportif féminin, voix de radio sans jamais vraiment l'avoir demandé...
 
Pour conclure, je dirais donc que oui. L'intp est clairement a meme de leader, maintenant, ce sera avantageux dans le cadre d'equipes reduites, autour de taches a fortes qualités de competences, dans un cadre calme et a objectifs forts et clairs. Des qu'il s'agit d'environnements bruyants, banals, avec trop d'interactions humaines, ça demande trop d'energie pour un INTP, pour realiser sa tache dans la durée. Là ou pour moi, presque plus il y a d interactions et de rencontre et plus je suis compétant.

Charge donc a l'INTP d'axer ses recherches de leadership dans une forme bien precise. Mon collegue ESTP par exemple est le prototype du manager classique, sourire, echange, competences. C'est tres facile pour lui d'entrainer un groupe tres varié, c'est le coach generaliste par excellence, là ou moi je suis l'entre deux entre l'ESTP et l'INTP.

Si vous avez besoin d'autres exemples, n'hesitez pas, j'ai des tonnes d'anecdotes a ce sujet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




INTP en position de Leader Empty
Message(#) Sujet: Re: INTP en position de Leader INTP en position de Leader Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP en position de Leader

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-