Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mac.Aron
Aucun rang assigné


Type : INFJ
Age : 45
Lieu : Paris
Emploi : Ex-cadre en finance à la dérive
Inscription : 20/07/2015
Messages : 1

Message(#) Sujet: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Lun 20 Juil 2015, 16:22

Bonjour à tous,

Je vous prie de m'excuser car je suis à la fois novice en MBTI et sur ce forum.
Ce "post" est un APPEL A L'AIDE, car ayant découvert mon profil INFJ fin 2014, cela n'a fait que me plonger davantage dans un état dépressif dont je ne vois plus de voie de sortie depuis 2,5 ans désormais.
Je vous remercie d'avance pour toute suggestion pour me permettre de ré-entrevoir la lumière et sollicite votre indulgence si ce forum n'était pas destiné à ce type de "post"

---------------------
Voilà l'histoire de ma descentes aux enfers et l'appel à vos suggestions d'aide que je vous lance:

Après plusieurs test, j'ai validé mon type: INFJ avec des dimensions "I", "N" et "F" très marqués.
J'ai été assez "bluffé" en lisant les descriptions de la personnalité des INFJ, tellement je me suis reconnu (comme beaucoup, j'imagine, et cela effraie de se dire que répondre à une soixantaine de questions permet ainsi de vous percer à jour).

Si je me suis intéressé au MBTI, c'est parce que je cherche une solution à un état dépressif dans lequel je suis tombé depuis maintenant 2,5 ans et dont rien ne semble me ressortir: médecine traditionnelle, suivi psycho-thérapeutique....

La découverte de mon profil "INFJ" a à la fois été une grande révélation pour mieux comprendre mon fonctionnement, ma vie, les choix que j'y ai fait, mais aussi me laisse perplexe aujourd'hui car j'ai le sentiment d'être parti dans une mauvaise direction qui fait aujourd'hui j'ai tout perdu, je n'ai plus d'idéal à poursuivre pour me donner l'énergie de me relever de la dépression sévère dans laquelle je m'enfonce.

Rapidement voici les 5 grandes étapes de mon parcours de vie afin vous faire comprendre l'impasse dans laquelle je me retrouve aujourd’hui et qui m'ont plongé dans une dépression dont je ne ressors pas depuis 2,5 ans:
1. Passionné par les maths, j'ai fait une école ingénieur (sans savoir que cela allait me conduire vers le monde de l'entreprise qui n'est pas le plus épanouissant pour un INFJ),
2. attiré par les entrepreneuriat et les entrepreneurs, je me suis orienté vers le métier du capital risque et capital investissement (cà VC / Venture Capital) dans les technologies; mais en faisant ce choix, je suis tombé dans le monde de la finance et des financiers, càd un monde où on croise plutôt pas mal de "ST", je pense, ce qui explique que j'avais peu d'affinité avec mes collègues
3. Mais mon énergie pour aller de l'avant, je la tirais de ma vie amoureuse, ayant rencontré et épousé la femme de ma vie avec laquelle il y avait une extraordinaire complicité, probablement une "ENTP" càd le "fit" naturel pour un INFJ, pour laquelle je bâtissais pour réussir mon idéal: fonder une famille heureuse dans l'amour
4. Mais le destin a voulu que celle-ci soit atteinte de troubles bipolaires. J'ai alors tout fait pendant des années pour la soutenir et la rendre heureuse, négligeant ma propre santé et étant probablement en burn out "virtuel" 2 ans avant l'événement n°5 fatal
5. Au final: j'ai tout perdu car elle a brusquement mis terme à notre mariage après 10 ans de vie commune dans une violente crise maniaque agressive, alors que 8 mois auparavant, j'avais quitté  une bonne situation professionnelle pour partir à l'étranger afin de lui permettre de reprendre une thèse (PhD) comme elle ne trouvait pas de place en France.

Suite à cette séparation, je suis tombé en forte dépression dont je ne suis toujours pas ressorti.
Je n'ai jamais pu reprendre une activité professionnelle, avec les ennuis financiers qui en ont découlé.

Après avoir découvert mon profil INFJ, je comprends mieux cette capacité naturelle à "intuiter" les choses mais sans forcément savoir bien les expliquer, er cette inclination naturelle à vouloir aider et conseiller les gens quand ils sont confrontés à des problèmes.

Aujourd'hui, c'est moi qui suis confronté à un gros problème:
- j'ai perdu celle avec qui je voulais réaliser idéal familial
- je me retrouve sans travail depuis 2,5 ans
- la dépression persistante m'empêche de retrouver un poste
- d'une situation professionnelle et matérielle confortable, je me retrouve au RSA et risque de probablement devoir retourner vivre chez ma mère mou mon père
- Et enfin, ayant découvert mon profil INFJ, j'ai le sentiment que le parcours et l'expérience professionnels que j'ai suivis depuis 15 ans ne correspondent pas à mes aptitudes ou inclinations naturelles de INFJ, ce qui me laisse totalement perdu pour orienter mes recherches de ré-insertion professionnelle.

D'où ma question/appel à l'aide pour vous:
Si vous avez des suggestions pour m'aider à sortir du gouffre dans lequel je ne cesse de m'enfoncer, MERCI A VOUS!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dorloth
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 12/06/2014
Messages : 1858

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Lun 20 Juil 2015, 16:47

.

_______________________________________
"Celui qui aime à apprendre est bien près du savoir."

"On peut toujours apprendre ce qu'on ne sait pas, non ce qu'on croit savoir."

"Un sot est arrogant, un savant est timide."


Dernière édition par dorloth le Lun 09 Nov 2015, 02:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Lun 20 Juil 2015, 16:56

Ton plus gros problème c'est la confiance en toi.

ce que je te conseilles, c'est de faire des micros taches, reprends l'habitude de la réussite. Fais des choses simples que tu sais réussir à coup sur. Distribue des journaux, va découper du poisson, fais une randonnée seul, ...

Felicite toi ces petits succès. Si quelqu'un te dit que c'est de la merde, ne montre pas que ça te touche. Dis toi qu'il ne connais rien deta vie. Reposes toi. Et recommence avec un peu plus d'ambition.

Le principe est le suivant https://mbti.forumactif.fr/t2315-gestion-de-l-energie-confort-effort-panique#59037
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 25
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Lun 20 Juil 2015, 18:29

Henri, c'est pas en découpant du poisson et en faisant des randonnées qu'on sort d'une dépression.

Mac.Aron, je ne te connais pas mais j'ai l'impression que tu as surtout besoin d'une "mise à jour" sur toute ta vie, il est évident que la découverte de ton type ta profondément chamboulé, t'as donné une sorte de "place" dans l'univers mais tu restes celui que tu étais. N'as tu pas moyen de changer complètement d'environnement ? Paris est une ville très stressante et inhibant fortement le développement personnel (et non pro). Je crois qu'il te serait aussi vraiment bénéfique de tomber sur des personnes qui te comprennent et surtout de t'occuper plus de toi, vu que tu as visiblement passé une grosse partie de ta vie à vivre par procuration en guérissant ta bien-aimée..

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Lun 20 Juil 2015, 18:48

Ce sont des exemples de micro taches simples. Smile

Le tout est soit de prendre plaisir, soit de réussir quelquechose. C est le principe de la zone de confort, faire des choses qui nous demande peu d energie et qui procure des pensées positives.

Trouver des soutiens est, bien évidement une solution, mais à 40 ans ces personnes sont tres très rares. Pour la simple et bonne raison que s occuper d un couple demande du temps, faire son travail demande également du temps, s occuper de soi demande du temps, il en reste très peu pour entretenir des relations. Si tu rajoutes les enfants et la maladie, autant dire qu à la quarantaine s il te reste au moins un vrai ami t as de la chance.

Est ce plus clair ?
Revenir en haut Aller en bas
Auruo
El Senor de ces Dames
avatar

Type : Emo
Age : 32
Lieu : Au pays des merveilles
Inscription : 07/01/2015
Messages : 699

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Lun 20 Juil 2015, 22:02

Bonjour macaron,
on a bcp de point commun ... je t'envois un mp.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanferrat86.skyrock.com/?from=reco_blog
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mar 21 Juil 2015, 00:36

.


Dernière édition par Hope le Mar 01 Déc 2015, 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sanka94
Intervenant polémique
avatar

Type : INTP /trholl /tro-intélijent
Age : 36
Lieu : Champigny
Emploi : Rien, c'est aux femmes de bosser.
Inscription : 05/05/2015
Messages : 251

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mar 21 Juil 2015, 04:13

Salut ma gueul

je suis allé voir le tableau des relations, entre infj et intp

tu es le conseiller, je suis l architecte

nous sommes complémentaires, chouette.

Si tu t es penché un tant soit peu sur le "MBTI" tu sais qu'il y a 8 lettres, INTP ESFJ
et 8 fonctions, 4 intérieurs, 4 externes, T pour la cohérence, F pour l harmonie, S pour l'espace temps, et N pour l'instinct.

( les J, cherchez pas, j suis dans mon monde, si j explique, y en a pour 3 pages et vous n en comprendrez pas plus... )

Donc, pour mon usage, le mbti c'est une ligne
je franchis certaines lignes, et je fais attention à d autres.
Et bien évidemment, les autres me disent t es fou de franchir cette ligne, sérieux, les autres tu t en fous ou quoi ?

Et oui, les autres j m en fous.
Je vis pour moi, non ? Je ne dis pas que les autres sont inutiles, je pense juste qu ils ne sont pas indispensables.
( S ils sont là, je fais avec, s ils ne sont pas là, je fais avec. mode autiste t as vu )

Mode scud actif,

Donc, pour résumer,
t avais une vie de ouf, une meuf de ouf, et quand t as plus de pognons, tu te trouves seul au monde, au point de demander de l aide à des inconnus, très jeune, sur un forum de pseudo psychologie à 2 francs.

Et, mon avis me dit que t'as pas du faire QUE ce forum, t es tellement à l ouest qu un chamane pourrait te vendre tout les grigris qu il veut.

Tssssssssssss
trou du cul sérieux

Tu t'es tellement négligé, que tu crois que la crasse que tu portes ne s enlèvera jamais ....
et en plus t as honte tellement ça pue....


Bon, pour faire passer l idée, avez vous déjà jouer aux SIMS ?
j parle pas de Sim city, je parle des SIMS.



avec une tof, on voit de quoi je parle.

donc, sur la tof, y a des barres, hunger, comfort.... etc....

Là, le type, il a toutes ses barres au rouge....

T’inquiètes belette, c'est pas encore dramatique.
( expérience, j'ai géré pire. )

T'as eu le reflexe de tenter ta chance, et t as décroché le jackpot.

1

Le passé, c est le passé. ARRÊTE DE TE TORTURER PUTAIN, on ne réecrie pas le passé. C EST TOUT
Donc, la souffrance de tes erreurs qui expliquent que t es une merde aujourd’hui, ça passe pour les autres, ça passe pour toi, mais avec moi, ça passe pas
j ai juste envie de t en coller une grosse dans la gueule

Parce que je sais que tu vaux mieux que cela.

( Quand l intp parle, tu te tais, il a raison )


2 Une erreur de couple, tu l as commise, c'est pas si grave, mais bon

SI TU VAS MAL, TON COUPLE NE POURRA JAMAIS ALLER BIEN

cherche pas. même Dieu ne peut pas mieux faire sur cette maxime.
( pour la blague, j l ai appelé, il m a répondu, c'est vrai t es trop fort, tu veux ma place ? j lui ai dit, la flemme, j finis ma game sur lol avant. )

J crois l avoir vexé, mais bon.

( fin de la blague )

Donc, s occuper des autres, c est bien. Se négliger, c'est une deuxième baffe.

Que l on soit clair, c'est toi qui souffre, et j te coulerai jusqu’à ce que tu te débattes.
Car si tu te débats, tu auras l instinct de survie qui se déclenche, donc tu lutteras pour vivre.

( Certains pros sont contre cette pratique, elle a un prix assez lourd à payer, mais elle est trop efficace. )

Se laisser mourir, c est une chose. Qu un autre t aide, là on joue pas le même jeu.

Bon, le 3, tu lâches ton boulot pour aider ta pute.... ( je fais exprès de dire cela, pour te choquer. )
Pardon, elle t a coûté cher sans coucher avec toi, c'est ta femme, pardon.

Parce que je me doute qu au pieu, c était pas génial non plus.
( les problèmes de couples sont très mauvais pour la libido )


Donc, 1 les maladies ne sont pas des excuses.
Bi polaire, y a des techniques de fenek pour "gérer"

Dépression, c'est pas cela qui t empeche de trouver un taf
c'est l envie.

t as pas de buts, d objectifs
Si on te demandait de faire un vœu, tu voudrais revenir en arrière.
Alors que, il faut voir l avenir.

Rappelles toi, quand t étais môme, tu kiffais bien les picsou géant ?
ben commence déjà par en lire un.

Tu vas me dire, cela sert à rien, j ai mieux à faire .. ???
ouais, continue de pleurer sur ce que tu as perdu, au lieu de voir ce que tu as gagné.

Je ne te parle pas de libertés, mais d expérience.

et les poulettes de 20 ans sont friandes de ce genre d'aventures à écouter.

Tu apprendras à raconter des histoires, et tu le feras même très bien, bien mieux que moi.

Donc, ce putain de picsou géant, c'est une image de ton enfance, tu kiffais quoi à l époque ?


Ha oui, ce que tu kiffais, j m en fous, ce qui importe, c'est le travail que tu fais en y pensant.
Tu vas faire une putain de rétrospective......
Ne cours pas après ta jeunesse, utilise la vieillesse

les poulettes ne sortent pas avec des plus jeunes, mais bien des plus vieux. Y a une raison, je te laisse y reflechir.



Donc, j te dis cash les mutations sont dures à vivre.
Elles sont obligatoires. Tu y gagneras en larmes, en déceptions, et en maturité.
Tu t apercevras d autres erreurs, et aussi d indices, qui auraient pu t aider à l époque.

Cela donc t apprendra à utiliser le temps pour bien faire les choses et les choix.
Et comme dirait dumbledore, si t es allé à Gryffondor, alors que t avais les qualités d'un serpenthard, c'est parce que tu l as choisi

Là, tu as un nombre de choix à faire, alors commence simple

Déjà, règle le réveil

Ensuite, check les RDV
Prépare bien ton sac, toujours la veille, pour que tout se passe au mieux

T as le temps, alors, prends du temps pour penser à toi. ( 3 fois par jour, se poser, et penser A SOI, perso, j aime bien le faire devant l eau avec mon coca )

et après, laisse bosser les pros.

Ha oui, PAS D ALCOOL
et bien sur, pas de drogues

si t es sous anti dépresseurs, vois pour arrêter.
( cette merde t empêche d utiliser ton cerveau... )

et si tu fumes un pet, Limite toi, un pet c est pas fumer le baobab.

et si t as de l énergie, allez, au sport
t en fais un petit peu, jamais trop

moi j en fais pas, j ai du bide, j appelle cela ma graisse mac do.
et j en suis fier de mon bide.
faut l entretenir mais bon, j vais pas me plaindre quand même....

Ha ben tiens allez, si


Wé, la vie elle est trop dure, sa mère, je souffre, en plus j suis seul, ouin ouin ouin.....
J sais pas quoi faire, j sais pas ou aller, j suis dans la merde, j vais mourir.

J te le dis direct

t'as envie de te suicider, ma réponse c est
tu m files ton ordi stp ??? ben quoi, une fois mort, t en auras plus l utilité, j peux m en servir, quoi.... ALLEZZZZZZZZZZZ

( véridique. )

Bon, j crois qu en scud, j ai un peu balancé.

Donc maintenant, tu fixes l avenir.
Pour parler du passé, faut des potes, de la zic, une bouteille de Jack daniels et un endroit sympa.
si possible sans meuf, quand on refait le monde, les filles, ça dérive l attention.

et tu t occupes de te flageller pendant que tu bois un coca. ( tu sais, les 3 fois par jour, pendant pas longtemps )

Comme cela tu te flagelles parce que t aimes ca mon cochon,
mais tu ne fais pas que ça, et donc tu fais un petit pas, une petite démarche auj, une autre demain....
et qui sème récolte,
celui qui ne sème pas, ne récoltera jamais.

Ha oui,
au cas où tu serais un "fake",
j'ai utilisé cette technique sur quelques proches et inconnus,
elle est efficace parce que les gens prennent ce dont ils ont besoin

cela leur permet d’éclaircir le chemin.
et leur donne du courage pour faire des trucs de fous, nécessaire ( et au mon dieu, douloureux )
oui oui, au mon dieu, j ai beau l avoir au tel, j y crois pas trop, mais bon, à force de regarder tbbt,....


Bon, j corrige les fautes, pour rendre le pavé lisible.

Ha oui, pas la peine de donner votre point de vue, je m en fous.
Donc, inutile de citer mon message pour blablater.
Surtout toi Dorloth, j te vois venir mais gros comme une maison camion manouch caravane.

Ha oui, pour finir,

J AI VU DES DAUPHINS !!!!

donc, cadeau les pervers.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 32
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mar 21 Juil 2015, 08:21

J'espère que le MBTI peut vous aider à aller mieux. Mais en soit, ce n'est pas une thérapie qui vus aidera à vous sortir de la dépression. J'espère que vous êtes suivi par un professionnel, genre un psychologue avec une thérapie douce et non invasive.

J'ai envie de reprendre un peu ce que Henri, Chase et Hop vous disent pour enfoncer le clou :

- Hop a raison : ne vous blâmez pas pour le départ de votre femme. Cessez de voir ça comme un rêve que vous auriez pu gâcher, ou une bulle de bonheur parfaite que vous n'auriez pas su entretenir. Votre épouse n'était pas parfaite, vous n'avez pas échoué à la sauver.
Pour aller mieux, prenez le temps de voir les choses comme elles sont, sans idéaliser ni diaboliser personne ou la situation. Remettre les choses à leur juste place permets de faire un deuil sain, au lieu de pleurer un jardin d'Eden idéalisé qui, au final, n'existait que dans votre tête.

- Reprenez confiance en vous : des petites choses toutes simples. Que faisiez-vous avant votre dépression? Y aait-il un hobbie, un loisir, quelque chose que vous ne faisiez que pour vous? Si oui, tant mieux : reprenez tranquillement depuis le début, avec les petits gestes que vous êtes certain de réussir. Une petite victoire appelle une autre victoire. Si vous n'aviez pas de hobbie spécial, trouvez-vous en un, tout simple : randonnée, cuisine, cours de dessin, de chant, de guitare. N'importe quoi qui vous fasse plaisir.

- Occupez-vous de vous : prenez soin de vous. Mangez correctement, dans de bonnes proportions. Faites un petit voyage (même si c'est prendre la voiture et dormir dans son coffre en cas de manque de moyens) Allez au restaurant, ou commandez en livraison à domicile quelque chose qui vous fasse envie. Il y a bien des choses que vous ne pouviez pas faire en couple non? Et bien au passage, FAITES LES. Autant tirer satisfaction de cet état de fait, mince. Sortez avec des amis, ou invitez les chez vous, discutez... Faites les choses à votre rythme.

Puis pour l'orientation pro, déjà c'est pas l'urgence et ensuite, ne VOUS BASEZ PAS sur le MBTI pour amorcer un virage! Déjà parce que vous n'êtes pas sûr de votre typage, et ensuite parce que les orientations et profils types ne sont que des indications statistiques. Prenez le temps de vous reprendre en main. Puis construisez votre projet, pas à pas avec l'esprit clair.

Bon courage pour vous en sortir. Je sais à quel point surmonter une dépression peut-être difficile.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1176

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mar 21 Juil 2015, 10:42

Ce n'est pas facile de surmonter ses échecs. Surtout si sa vie se résume à un échec. On entreprend des projets de vie, on fait tout pour le mieux, on veut aider les êtres aimés autour de soi. On le sait déjà que c'est foutu par avance, mais on ne veut pas le voir ; et on est aveuglé par un but inatteignable. Normal que la chute fasse très mal. Penses-tu que tu avais des pré-dispositions à ça ?
Si je comprends, tu penses être INFJ parce que finalement ça répond à une certaine sensibilité ? Je n'ai pas bien saisi ce point.
Je n'ai aucun conseil à t'apporter... Si ça fait quelques années que tu te maintiens comme ça, au bord du gouffre, c'est que finalement ce n'est pas aussi grave que ça. Tu as une certaine volonté et tu demandes de l'aide aussi. Tout n'est pas perdu.
Sinon, difficile de communiquer sur internet. On ne te connait pas réellement. Il n'y a aucune fiabilité. J'aime mieux mettre des réserves de ce coté là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mar 21 Juil 2015, 10:51

Réflexion intense

Je n'ai pas de conseil, à défaut d'en donner je t'invite à prendre un moment pour toi et à écouter ça
https://www.youtube.com/watch?v=0rMDY17m5mM&list=PLEbxOVEQgBpMHBrzG_b012vj5PtSrz8-b

Je pense qu'avec de la philo on peut plus ou moins tout résoudre Oui
Revenir en haut Aller en bas
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 49
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mer 22 Juil 2015, 10:01

Bonjour Mac.Aron,

Ce n'est pas le bonne endroit pour parler de dépression. Ce n'est pas le bonne endroit pour parler d'INFJ non plus. Ce n'est même pas une bonne idée d'associer l'INFJ et la dépression...

Le passé est figé dans le marbre des souvenirs et rien n'y changera. Certains ressenti de ta situation vont trouver écho dans un descriptif de l'INFJ. Attention, je ne mets pas en doute ton type, mais je mets en doute ta perception de ton type au travers de la dépression.

La vie est une succession de comportement qui provoquent des conséquences. Notre manière de percevoir ces conséquences va directement impacter notre manière de voir notre vie.

Or, le MBTI te dit qui tu es et pas ce que tu fais (tu as fait ou tu vas faire). Donc, dans les décisions qui va falloir t'imposer aujourd'hui, c'est d'avantage ton côté J qui va être déterminant plus que le reste. Et entre parenthèse, la faiblesse de ton J n'y est pas pour rien.

Les conseils d'Henry sont bon: cultiver la réussite dans une petite mesure va te permettre de rebondir.

Maintenant, je ne veux pas jeter l'outil que tu viens de découvrir et te faire abandonner le MBTI. Mais si j'ai un conseil à te donner, trouve quelqu'un de confiance avec qui tu vas pouvoir discuter à n'en plus finir de tes perceptions de ton passé. Pour l'instant, ton passé est une montagne de pierre avec lesquelles tu construits un mur. Tu passes ton temps à démonter ce mur et à le reconstruire, et toujours, ce même mur revient. Tu ne parviens pas à construire autre chose... Toujours ce mur ! Pourtant, il y a surement moyen de construire autre chose, un mont par exemple. Un pont qui va te conduire vers "demain" !

Et toujours tu démontes ce mur, tu tries les pierre en les catégorisant sans cesse d'une manière et d'une autre... Tu remontes le tout et de nouveau, ce mur...

Tu vois, Mac.aron, je peux décrire précisément ton mode de pensé sans te connaître... Mais je ne peux pas te donner un autre plan de montage parce que les pierres de ton mur t'appartiennent. Elles font partie de toi. Et ça, c'est une révélation que tu n'acceptes pas encore. Ce dire en dépression est une chose mais accepter qu'on l'est à cause de soi-même en est une autre.

C'est ton mur... Démonte-le encore une fois (facile, tu l'as tant fait déjà)... Construit autre chose !

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sépia
Tigresse nocturne
Tigresse nocturne
avatar

Type : ESTP 8w7 Sx/Sp refoulée
Age : 27
Lieu : *
Emploi : *
Inscription : 19/11/2012
Messages : 68

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Jeu 23 Juil 2015, 03:10

Il y a déjà eu des réponses pertinentes et des pistes intéressantes qui ont été soulevées, mon apport sera donc restreint. Néanmoins, s'il y a bien une petite chose qui me chiffonne et qui n'a été que très peu abordée, ce serait la question de la psychothérapie. Tu as de toute évidence 'essayé', sans succès… Pourquoi ?

J'ai plusieurs idées en tête à ce sujet. D'une part, j'ai l'impression que tu cherches des solutions, peut-être des résultats probants, rapides… C'est bien normal, mais il faut aussi savoir que se sortir d'une dépression prend du temps, et que n'importe quelle psychothérapie de type analytique prend du temps. Je ne sais pas de quelle 'orientation' a été le psy que tu as été voir – ou les psy. D'autre part, il est important de ne pas s'arrêter avec une unique mauvaise expérience avec un psy. Parmi les psychologues, comme dans toutes les professions, il y a à manger et à boire, des incompétents comme des compétents qui ne peuvent l'être que pour certains. Il faut 'bien' le sentir, et surtout ne pas hésiter à en 'essayer' plusieurs. Les premiers rendez-vous servent aussi à ça, et si après une ou deux séances, le 'contact' ne passe pas, ce n'est pas la peine d'insister. Dans l'idéal, il faut sortir du premier entretien en se disant qu'il y a de la matière à travailler avec ce thérapeute, que les questions soulevées soient parlantes et pertinentes. Je sais que ce n'est pas toujours facile de trouver le 'bon', surtout quand on ne connaît pas vraiment de réseau ou d'informations 'bouche à oreille', de même quand on est un peu perdu parmi les différentes approches existantes. (Il ne faut pas non plus verser dans l'extrême opposé et être très exigeant dès le début, comme je l'ai mentionné, une psychothérapie prend du temps, sortir d'une dépression encore plus – le psychisme a besoin de temps.)

Néanmoins… Il me semble qu'à terme, ce sera ce qui pourrait t'apaiser. Je voudrais pas jouer la pro-psychothérapie ; un appel à l'aide sur un forum, c'est très bien – c'est un grand pas, mais les réponses que tu obtiendras ne vaudront jamais la prise en charge avec un professionnel étayée par un cadre précis et une relation de confiance neutre. S'il y a bien une suggestion que j'apporte, c'est celle là. N'abandonne pas cette piste.

Concernant le MBTI, prends garde aux tests qui sont pour la plupart très réducteurs, avec parfois des raccourcis un peu prompts, et surtout soumis aux aléas des fixations contextuelles du Moi, c'est à dire, le champ de vision qu'occupe la part de la psyché au moment présent. Tout en sachant qu'il est parfois bien ardu de prendre suffisamment de recul, de hauteur 'objective' pour voir un ensemble lorsque l'on ne remarque pas nécessairement la lorgnette subjective utilisée au cours de nos observations. En fait, les tests sont d'autant plus à prendre avec des pincettes que la personne se retrouve dans une situation instable, de déséquilibre. Il me semble que tu as découvert le MBTI alors que tu étais déjà en dépression, avec une rupture significative dans ta vie. Il est possible que passer tes tests auparavant n'auraient pas changé les résultats et que tu sois tombé directement sur le profil qui te correspond, mais si tu ressens l'envie de creuser plus en détails ce modèle, laisse aussi venir la place à d'autres potentiels types dans ton introspection – ce sera parfois plus juste de 'connaître' son profil à partir des données théoriques approfondies et une réflexion personnelle que sur la base de quelques tests. (Pour autant, je ne remets aucunement en question ton type, là n'est pas la question.)

Cela étant dit, cette 'découverte' de ton profil a été manifestement source d'un certain trouble. Ce qui… m'interpelle, disons, c'est cette sensation que tu exprimes, à savoir, d'avoir fait fausse route. La dépression, c'est aussi une remise à plat de la psyché, un effondrement nécessaire quand les défenses sont devenues obsolètes pour permettre de restructurer le Moi, faire émerger de nouvelles représentations. C'est une phase de transformation profonde, d'évolution, d'élargissement des horizons à partir de l'intégration de matériel inconscient émergeant – ce que Jung appelle individuation, aussi. Les anciens schémas ne fonctionnent plus et le point de 'rupture' permet de briser le cercle de la répétition – nous répétons toujours les mêmes problématiques non intégrées. Pour autant, ces transformations, ce 'brassage' est éprouvant, le Moi se retrouve momentanément en détresse, éclaté, vidé. La sensation de vide… Il n'est guère étonnant dans ces conditions de pouvoir se retrouver pris d'intérêt particulier à une typologie de personnalité, au moment même où le Moi fait défaut, à la recherche justement d'une boussole pour retrouver l'identité.

J'arrive un peu là où je voulais en venir. Le MBTI, c'est très intéressant et peut être source d'un réel enrichissement. Néanmoins, il faut aussi le remettre à sa place : ce n'est ni une fatalité, ni une voie toute tracée. Cela peut aider à se comprendre, c'est une grille de lecture, un squelette de la psyché, mais ton vécu est ce qu'il est, il n'y a pas de mauvaise direction – c'est celle qui t'a permis aussi d'en arriver là et qui te permettra de rebondir vers ce que tu feras dans le futur. L'enjeu, c'est peut-être justement d'accepter cette impression de 'mauvaise direction'. Remettre le passé là où il appartient, derrière toi, pour pouvoir grimper hors du gouffre, t'en extirper, te relever et enfin, avancer. Là tu pourras te préoccuper de ce que tu as envie de faire.

Comme je le disais, à mon sens, une première étape, c'est de trouver un bon psychologue, pour t'aider, t'aiguiller dans ce chemin, te permettre de faire les deuils nécessaires, de trier les contenus inconscients émergeant, te comprendre tes anciens schémas et pourquoi ils se sont effondrés, pour pouvoir te reconstruire. C'est du travail, mais ce n'est pas impossible.

Les solutions 'concrètes' sont des pistes en parallèle – je soutiens entièrement le fait de trouver des activités signifiantes et significatives. Si tu as des passions, des hobbies, aménage toi du temps pour te faire plaisir. Les activités artistiques sont des bons médias de projections aussi, pour permettre de sortir tes affects. Prendre du temps. Encore. Je le martèle tout le long du message, mais regarder en arrière et voir le temps passé, les trous dans ton CV, et la pression qui monte à cette pensée, n'est clairement pas bénéfique. Toutes les questions professionnelles viendront naturellement, mais en second temps. Autre chose d'important, mais qui a aussi été mentionné dans les messages précédents : ne culpabilise pas. Éviter l'isolement social complet aussi. Il est important de se sentir soutenu, d'avoir un environnement social qui contient, qui ne fait pas culpabiliser justement, mais qui écoute. Même un seul interlocuteur, un ami, est déjà beaucoup.

Comme je l'ai dit précédemment, pour la question de l'orientation professionnelle, cela viendra ensuite. La ré-insertion sera possible, plus difficile, mais rien n'est perdu et il vaut mieux avoir un 'trou' de six mois supplémentaire que reproduire un échec professionnel avec un nouveau poste bien trop prématuré. Et si jamais, après avoir fait le tri, il devient clair qu'il ne te paraît plus possible de poursuivre le chemin que tu avais déjà tracé, alors change. Une ré-orientation professionnelle est toujours possible, même à ton âge – mais le choix ne deviendra plus clair qu'après un réel travail, de nouvelles bases. Le MBTI, c'est des cartes qui donnent des pistes, mais il n'y a pas de solution toute faite.

C'est à toi de la trouver, en retrouvant 'Moi'. Je comprends bien que cette plongée dans un gouffre paraît insurmontable, mais la demande d'aide est un début pour se raccrocher aux parois. C'est difficile, mais les anciennes structures vont laisser place à une reconstruction – si ce chemin est bien étayé – et c'est pourquoi je termine par mon début : la question de la psychothérapie. J'espère réellement que tu en ressortiras apaisé et grandi. C'est possible. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 23
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 176

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 13:33

@Dorloth a écrit:
Ce forum n'a pas véritablement la compétence pour t'aider, je préfère te prévenir.
Effectivement, mais qui à cette compétence ? Sad

Le problème c'est que tu as TANT d'amour à donner, et si peu de personne autour de toi qui te le fais pleinement dépenser, d'ailleurs ce qui se passe clairement là c'est que le moteur qui fonctionnait à l'amour avec ta chérie à carrément disparu, tu sais plus où te mettre, quoi faire, peut être as-tu même songer à te jeter depuis ta fenêtre plus d'une fois sans jamais le faire.

La question qui faut se pauser c'est "Pourquoi justement tu te jettes pas de suite ?"

Le monde physique est totalement en incohérence avec ce que tu lui souhaites, et ça tu l'as appris avec ton expérience professionnelle ne nous mentons pas.

Le monde intérieur t'est complètement détruit et ça c'est bien le Pire qu'il puisse arriver, sauf que complètement est mal utilisé. Même en étant déprimé, tu auras toujours une batterie de secours, tout simplement parce que tu existes, quelque part en ce monde tu es là, et pas ailleurs, ce qui place ton premier point d'ancrage à ta connexion entre ce qui est réel (Fe) et imaginaire (Ni), donc il reste de l'espoir.

Et en fait juste cette récompense va te servir durant ta solitude, et dans la solitude tu en sortiras bien un jour ou l'autre en ayant une idée précise sur quoi faire, quand, où. Et si ça ne se passe pas comme prévu là tu pourras sauter, ou re essayer encore, mais garde à l'esprit que tu as fortement besoin de voir ton Ni se matérialiser dans le monde présent pour te sentir utile ou simplement vivant.

Donc je te conseille fortement de faire une activité qui te libère de ta prison dépressive, mais aussi des autres tonnes de sentiments que tu es capable de ressentir et que tu n’extériorise plus.
En endroit je te conseille fortement d’être entouré par la nature, pour entretenir une relation humaine ( bah oui te faudra bien une épaule pour remonter à la surface ) choisis quelqu'un qui est capable de te comprendre avant que tu ne te soit compris, tu te sentiras tout à fait capable de reprendre ta vie en main si tu trouve une personne comme celle-là.

Essaies aussi la méditation, personnellement j'en suis sorti grâce à ça, mais fait tout à ta sauce, ta position, tes pensées.. tu sauras quoi faire dans tous les cas Smile

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 671

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 13:42

Citation :
choisis quelqu'un qui est capable de te comprendre avant que tu ne te soit compris,

Les sectes profitent justement de gens qui conçoivent les choses comme toi pour les asservir.
Personne ne peut te comprendre par défaut, qu'importe son type, sa race, sa mère, on s'en branle. T'es quelqu'un à la construction cérébrale et psychique qui est unique, et donc incompréhensible sans un minimum d'exploration. Sinon, on aurait pas besoin de mots pour communiquer.

Et penser aux autres est un conseil qui pourrait se tenir dans certains cas, mais pas ici. Dire à quelqu'un qui est dans l'abnégation de continuer à s'occuper d’autrui pour se reconstruire et exister, c'est comme dire à un héroïnomane de prendre de l'héroïne pour arrêter d'en prendre.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 23
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 176

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 13:59

Les sectes profitent justement de gens qui conçoivent les choses comme toi pour les asservir.
Personne ne peut te comprendre par défaut, qu'importe son type, sa race, sa mère, on s'en branle. T'es quelqu'un à la construction cérébrale et psychique qui est unique, et donc incompréhensible sans un minimum d'exploration. Sinon, on aurait pas besoin de mots pour communiquer.


Je suis loin d’être asservi et encore moins à faire parti d'une secte, donc pour moi tu te trompe dès le début. Peu importe ce qu'on peut raconter sur eux, le fait est là.
Ensuite sache mon petit bout de chou que si tu vis dans un monde si cruel où tu es incompris sans parler je te souhaite bien du courage pour la suite, parce que ce que j'te raconte est tout simplement possible quand tu croises un autre Ni-dom.

Et penser aux autres est un conseil qui pourrait se tenir dans certains cas, mais pas ici. Dire à quelqu'un qui est dans l'abnégation de continuer à s'occuper d’autrui pour se reconstruire et exister, c'est comme dire à un héroïnomane de prendre de l'héroïne pour arrêter d'en prendre.

L'infj puise sa puissance dans ses relations humaines, regarde il a bien taffer dans une entreprise qui pue pendant aussi longtemps avec juste sa copine pour faire marcher son moteur. J'ai pas l'impression que tu es très bien compris par quoi était alimenté la force de l'infj.

De plus tu n'as posté aucuns conseils pour l'aider, soit déjà heureux que j'ai pris ta remarques en considération alors que tu dis de la merde.

Edit: Excuses moi pour ma grossièreté, je te prends au point faible et c'est pas très correct. Ce que tu dis pourrait me paraître juste, mais pas pour un infj. C'est tout ^^'

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 671

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 14:11

Citation :

Je suis loin d’être asservi et encore moins à faire parti d'une secte, donc pour moi tu te trompe dès le début. Peu importe ce qu'on peut raconter sur eux, le fait est là.

Je parle de la logique qui soustend tes propos, et ses implications. Les sectes se servent de cette logique pour asservir les gens. Tu n'es pas asservi ? tant mieux.

Citation :
si tu vis dans un monde si cruel où tu es incompris sans parler je te souhaite bien du courage pour la suite, parce que ce que j'te raconte est tout simplement possible quand tu croises un autre Ni-dom.

Vous avez des pouvoirs magiques de télépathie ? Tu serais pas un peu entrain de me prendre pour un jambon ?

Citation :
L'infj puise sa puissance dans ses relations humaines, regarde il a bien taffer dans une entreprise qui pue pendant aussi longtemps avec juste sa copine pour faire marcher son moteur. J'ai pas l'impression que tu es très bien compris par quoi était alimenté la force de l'infj.

L'abnégation est mauvaise. Point. Si tu ne t'occupes pas un minimum de toi, tu ne feras que te perdre dans les autres, et fuir ta vie. L'altruisme, par contre, est une excellente chose, mais implique que tu penses à toi.

Citation :
De plus tu n'as posté aucuns conseils pour l'aider, soit déjà heureux que j'ai pris ta remarques en considération alors que tu dis de la merde.

Merci grand prince, voyez vous, je parles que lorsque c'est nécessaire. Et tout ce que j'aurais pu dire a déjà été très justement dit par les autres.

Citation :
Excuses moi pour ma grossièreté, je te prends au point faible et c'est pas très correct. Ce que tu dis pourrait me paraître juste, mais pas pour un infj. C'est tout ^^'

Va chier. Ça sert à rien de t'excuser, fait le, ou ne le fait pas, mais cherche pas à sauver ton visage social. Tu es pitoyable.
Et encore une fois : Les INFJs sont des êtres différents des humains ? Non. Donc c'est valable. Si tu le rejettes en bloc c'est probablement parce que ça pourrait te remettre en question.
Donc je me répète amicalement mais : Crève dans ta fange. On est pas là pour sauver ton égo.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 32
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 14:19

En fait très honnêtement, le débat n'est pas à centrer autour du fait qu'il soit INFJ ou non. C'est accessoire. Dans le sens où malheureusement, qu'il tire son énergie d'être altruiste ou non, il a d'abord besoin de se recentrer pour se sortir de la dépression. Puis Mikadoww, Stuffedbeer ne remettait pas ton type en question, ou le type INFJ de façon plus large.

Donc on arrête là.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikadoww
Aucun rang assigné
avatar

Type : Tout est bon dans l'cochon.
Age : 23
Lieu : Montpellier
Emploi : Me comprendre.
Inscription : 02/03/2015
Messages : 176

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 14:56

Hum, bah mon étique je la perds carrément en te parlant, ce que je pense tu penses que c'est faux, et je le conçois très bien, tu allais me sortir tes arguments logiques qui font sens pour toi, et moi j'allais te dire ce qui me fait sans dans mon idéalisme, et apparemment il est impossible que l'on puisse avoir un avis commun.

Il n'empêche qu'à mon gout tous ce ci est la faute de cette route de solution bureaucratique qui se fait partout, je n'ai pas l'impression que ce soit du nouveau tout ça.. donc encore moins que ça fasse sens à tout le monde, parce que le monde bouge.

Citation :
Puis Mikadoww, Stuffedbeer ne remettait pas ton type en question, ou le type INFJ de façon plus large.

J'me risque à ce qu'on puisse me dire que si je me justifie c'est que je suis fautif automatiquement, d'ailleurs je déteste qu'on ne puisse pas donner son avis dans cette situation sans etre contredit automatiquement par ce charabia d'ego, on peut pas tout simplement répondre ce qu'on pense ?

Ce n'est pas infj ou pas que je prends en compte, c'est l'histoire de ce bonhomme et les précisions qu'il en apporte qui me montre qui il est avant d'être 4 lettres, je fais avec ce qui a sur le plat. Et il me semble que ce je narre ce n'est pas de l'abnégation, je ne l'ai jamais dis ou prononcé. Il faut évidement qu'il sorte la tête hors de l'eau avant tout, et ça me parait pas dur de trouver une solution pour comprendre et accepter ce dont on a besoin. En revanche il me parait qu'il y a plus de sens de trouver quoi faire physiquement ensuite pour qu'il puisse donner sens à son existence. Et ça me parait être une solution avec plus de poids sur son bien être final.

_______________________________________
Les oies d'gavage.

“Dieu aussi a son enfer : c'est son amour des hommes.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 32
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Sam 25 Juil 2015, 15:10

@Mikadoww a écrit:
J'me risque à ce qu'on puisse me dire que si je me justifie c'est que je suis fautif automatiquement, d'ailleurs je déteste qu'on ne puisse pas donner son avis dans cette situation sans etre contredit automatiquement par ce charabia d'ego, on peut pas tout simplement répondre ce qu'on pense ?

Si, et c'est aussi ce que Stuff avait fait, un peu plus haut.
Disons que je trouve que tu as pris le problème à l'envers. Tu avais été extrême dans ta pensée concernant les INFJ sur le message précédant :

Citation :
L'infj puise sa puissance dans ses relations humaines, regarde il a bien taffer dans une entreprise qui pue pendant aussi longtemps avec juste sa copine pour faire marcher son moteur. J'ai pas l'impression que tu es très bien compris par quoi était alimenté la force de l'infj.

Sauf qu'on ne sait pas s'il est INFJ d'une part, et que la relation avec sa compagne est sûrement plus complexe que ça. Sûrement idéalisée même. Donc à la base, le problème ne vient pas du fait qu'il soit INFJ mais plutôt de la façon dont il a vu la relation, et les clés maintenant pour surmonter ça.

Du coup je suis déjà bien plus d'accord avec ça :
Citation :

Ce n'est pas infj ou pas que je prends en compte, c'est l'histoire de ce bonhomme et les précisions qu'il en apporte qui me montre qui il est avant d'être 4 lettres, je fais avec ce qui a sur le plat

Stuff essayait aussi de prévenir la personne concernée, mais pas t'attaquer directement, qu'à penser que personne ne te comprend et que tu dois trouver quelqu'un avec qui le lien est si fort qu'il te comprendra avant que tu te comprennes, c'est entre-ouvrir la porte pour les sectes, car c'est un mode opératoire qu'elles utilisent. "Personne ne te comprend, mais nous si, on est comme toi" "viens avec nous, tu te sentiras compris, supporté, fort". Voilà en gros pour le cœur du message.


_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryon
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 27
Lieu : Val de Marne (94)
Inscription : 18/12/2014
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mer 12 Aoû 2015, 02:56

Bonsoir,

Même si les échelles de temps et d'âge sont complètement différentes entre nos situation, je suis plus ou moins passé par le même genre de cheminement que toi sur le plan professionel: me rendre compte que je n'étais pas dans un environnement où je me sentais bien (je suis en finance et je me réoriente dans 1 mois).

Ca ne se fait pas en deux secondes, mais je pense que professionnellement, ta prochaine étape est de trouver ta vocation, maintenant que tu es passé par cet échec. Ne pas hésiter à faire connaissance avec des nouvelles personnes et récolter des infos pour compléter tes recherches.

Je pense que malgré le fait que tu te sentes perdu, tu es dans un point pivotal de ta vie et que tu es suffisamment armé pour finir par trouver la suite. D'autant plus que tu veux t'en sortir (sinon t'aurais pas demandé de l'aide).

Suit les différents conseils que les autres te donner. La recherche de la suite ne va pas être facile, mais en persévérant je suis convaincu que tu trouveras ta prochaine route à suivre.

N'hésite pas à donner des nouvelles ici. Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 24
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 601

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mer 12 Aoû 2015, 03:11

va sur tinder.

_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiwi (Lebowskiwi)
Aucun rang assigné
avatar

Type : xNTP 7w8 sx/sp, (tritype 7w8, 3w4, 1w2) Big 5 : -C -A -N E O RIASEC : IAE
Age : 23
Lieu : Dans un plan à 3(w4)
Emploi : Désolé, mais seuls les utilisateurs avec un accès spécial peuvent accéder à cette information
Inscription : 08/06/2015
Messages : 193

Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus Mer 12 Aoû 2015, 17:48

Nietzsche a écrit:
va sur tinder.

sauf que nietzsche et sartre raflent toutes les bonnes gos Sad

_______________________________________
J'lis du Barthes, j'mange un grec : SJ, on s'en bat les couilles
Si-dom parle mal, fais Fi, car nous on s'en bat les couilles

Les bonnes philosophies ont de commun avec Brazzers que tout s'y emboite gracieusement

ANTP = FOURMI-P ...voilà, La Fontaine en position perceptive de sécurité maggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus

Revenir en haut Aller en bas
 

INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» INFJ l'idéaliste, empathique et sensible... au BURN OUT: conseils bienvenus
» Quel tableau réaliste en 4e ?
» Poème pour nouvelle réaliste
» Mérimée...auteur réaliste ?
» un nouveau INFJ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFJ - Le Conseiller-