Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le vide en soi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Le vide en soi... Mer 21 Mai 2014, 21:22

Bonjour à la communauté,

J'ai déjà repéré un comportement chez des personnes que j'aimerai associé à un type ou plus particulièrement à une fonction, ou couple de fonction.

La personne ressent un grand vide en elle et attend des autres d'être remplie.  Ce vide peut avoir l'effet d'un trou noir, et attirer tout ce qui se rapproche trop près.

Ce comportement peut existé chez la personne de manière permanent ou passagé.  On peut parler de trouble de la personnalité, un manque de confiance en soi.

Mon avis est un Se dom (Ni inf) fonctionnant de mauvaise manière, c-à-d dans l'inférieur.

Manque de confiance en l'avenir, trop d'attachement aux objets, rejet de tout ce qui est théorique, manque de confiance, rigidité morale, recherche de symbolise, crainte de l'erreur, erreur d'interprétation, croyance magique, image négative (source).

Merci pour votre participation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michelineINFJ
Intervenant polémique
avatar

Type : INFJ 50-55-75-65 - Humanisme charitaire de bienfaisance
Age : 41
Lieu : Var
Emploi : chomeuse non désespérée avec des rentes en caoutchouc
Inscription : 18/03/2014
Messages : 292

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Mer 21 Mai 2014, 21:33

Il a un petit nom ton comportement ou c'est juste des petits symptomes comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/MicheMicka
Nokomis
Aucun rang assigné


Type : INFP 1w9
Age : 21
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 24/04/2014
Messages : 147

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Jeu 22 Mai 2014, 10:53

Smile


Dernière édition par Nokomis le Mar 02 Déc 2014, 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Jeu 22 Mai 2014, 16:15

Il a déjà été dit que des troubles psychologiques (et au niveau de la personnalité certainement) faisait mauvais ménage avec la typologie du MBTI. Ce qu'il y a, c'est que les personnes que je connais avoir ce comportement semble très bien le vivre sans se soucier qu'il y a un problème sauf quand ce problème se montre en surface. Et là, elles minimisent en isolant "le symptôme" sans y voir la véritable cause (le vide intérieur). Dans ce cas là, ces personnes peuvent avoir envie d'être typé ou de ce typer (par jeu) et obtenir invariablement un résultat (car les questionnaire ne réponde pas: "vous ne pouvez pas être typé !").

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2444

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Ven 23 Mai 2014, 00:00

@Lunaire a écrit:


La personne ressent un grand vide en elle et attend des autres d'être remplie.  Ce vide peut avoir l'effet d'un trou noir, et attirer tout ce qui se rapproche trop près.


MOUA JAPAIL SA UNE GRAUSS PUTTE  Happy beau


Dernière édition par Apocalypse le Ven 23 Mai 2014, 00:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2444

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Ven 23 Mai 2014, 00:03

Plus sérieusement. Je ne pense pas que ce soit propre à un type. Si la personne recherche de la compagnie spécifiquement, c'est de l'extraversion contrariée. Mais même un introverti peut le ressentir, et avoir besoin d'un peu de compagnie.

Le sentiment de vide (plus général), s'il fallait l'associer à un typage, je dirais plutôt IN, moins susceptible de se sentir rattaché au monde extérieur en quoi que ce soit. Ça se discute évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Ven 23 Mai 2014, 11:38

Oki, Apo... Mais une recherche de compagnie est un comportement simple. Je parle ici d'une comportement impérieux de la personne, et elle ne s'en rend pas compte. De ce comportement, il peut naître de la jalousie et le toutim (enfin, il me semble). Et oui, même un introverti peut souhaiter de la compagnie. Seul la sollitude choisie est confortable.

Dans ton 2ème paragraphe, je pense que tu décris plus un comportement de 5 en ennéagramme. Ce vide est plus une sorte de peur.

Dans mon descriptif, je suis plus dans le sens que la personne ressent ce vide mais attend des autres d'être remplie. Il y a une dynamique et pas un simple constat.

Et de nouveau, le MBTI est-il dynamique ? Je le pense dynamique à partie du moment où 2 fonctions d'orientation opposée (E/I) entre en action. Et par exemple Se dom -> Ni inf.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rascal
Nutbuster
avatar

Type : INTP 5 Sx
Age : 22
Lieu : Bois de Boulogne
Emploi : Bananologue
Inscription : 02/05/2014
Messages : 161

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Dim 25 Mai 2014, 13:48

HS, sorry  Wink 
(J'avais en effet associé le vide à une compulsion ^^)

_______________________________________
"Les hommes sont des femmes comme les autres." Groucho Marx

"Je recèle en moi des réserves d’ennui pratiquement inépuisables. Je suis capable de m’ennuyer pendant des heures sans me faire chier." Pierre Desproges

"La "domination masculine" est dans l'ordre des choses voulu par Dieu." Titiwilly, 13/08/2016, 23h24min38sec

"Le xiphophore est un petit poisson de coloration variée, de six à dix centimètres de long, originaire du Mexique, très fécond, et qu’on retrouve fréquemment dans les aquariums, à condition de le mettre dedans. (…) Comme la plupart des poissons, le xiphophore affiche en permanence une expression béate. C’est parce qu’il baise dans l’eau. C’est très très bon pour la béatitude." Pierre Desproges

DEVINETTE : Une citation intruse s'est glissée dans cette signature. Saurez-vous deviner laquelle ?


Dernière édition par Rascal le Jeu 29 Mai 2014, 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
avatar

Type : INFP 4w3 Sp
Age : 28
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2444

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Dim 25 Mai 2014, 14:35

@Lunaire a écrit:
Oki, Apo...  Mais une recherche de compagnie est un comportement simple.  Je parle ici d'une comportement impérieux de la personne, et elle ne s'en rend pas compte.  De ce comportement, il peut naître de la jalousie et le toutim (enfin, il me semble).  Et oui, même un introverti peut souhaiter de la compagnie.  Seul la sollitude choisie est confortable.

Dans ton 2ème paragraphe, je pense que tu décris plus un comportement de 5 en ennéagramme.  Ce vide est plus une sorte de peur.

Dans mon descriptif, je suis plus dans le sens que la personne ressent ce vide mais attend des autres d'être remplie.  Il y a une dynamique et pas un simple constat.

Et de nouveau, le MBTI est-il dynamique ?  Je le pense dynamique à partie du moment où 2 fonctions d'orientation opposée (E/I) entre en action.  Et par exemple Se dom -> Ni inf.

Mais après je pense que n'importe qui (même un I), en cas de grande solitude, aura ce besoin "impétueux" de trouver de la compagnie. Pour moi ce type de solitude (existentielle ? pas un simple besoin de s'isoler, donc) peut concerner l'introverti aussi bien que l'extraverti, à part cas extrême. Mais les E sont probablement plus doués, avantagés pour trouver cette compagnie, d'où un besoin qui peut paraître plus exacerbé d'un point de vue extérieur (mais l'est-il vraiment ?).

Euh non… J'ai été très brève et n'ai pas parlé de peur. Le IN (et particulièrement INxJ) me paraît plus coupé du monde que ne l'est le S et le E, de façon générale. C'est un mode de fonctionnement, pas une compulsion. Avec tout ça, tout ce qui est extérieur est moins susceptible de "remplir" la personne. C'est l'impression de tourner en circuit fermé qui pourrait apporter cette sensation de vide.
On peut faire un rapprochement avec le type 5… Sauf que ce que je dis est loin d'en concerner tous les aspects (par exemple, je ne parle pas de détachement émotionnel). De fait, il y a souvent confusion entre introversion (et en particulier IN) et type 5, ce pourquoi ce résultat ressort trop souvent dans les tests ennéagramme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 48
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 541

Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi... Mer 28 Mai 2014, 09:05

Ta dernière remarque, Apo, démontre bien que le débat peut-être placé sur différent aspect de la vie: mental, émotionnel, instinctif (comme dans l'ennéagramme). Et de fait, le 5, s'il ressent un vide, c'est peut être un vide "mental" et pas forcément "émotionnel" ou "instinctif".

Le vide dont je parle est plus un tout. Mais manifestement pas à associer directement à un type ou une fonction.

Encore une fois, un comportement "déviant" (trouble de la personnalité) mal assumé ne trouve pas vraiment sa place dans le MBTI.

De plus en plus, je crois que le MBTI convient à des personnes stables et en paix avec elle-même. Je ne dis pas que si on ne trouve pas son type MBTI on est forcément instable psychologiquement, je dis que si on est stable psychologiquement, ça aide pas mal Smile

Réflexion me parlait du manque et finalement, je me demande s'il ne faudrait pas faire dériver le débat sur le manque que la personne ressent plutôt que de parler d'un vide. C'est une autre approche, un autre point de vue qui mérite d'être envisagé.

Et de ce point de vue, je pense pouvoir sentir un manque effectivement chez les personnes "vide". Et que je ne le définis pas ainsi parce que je ne peux pas nommer ce manque: comme en cuisine "ça manque de sel !". Mais qui doit fournir le sel ?

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Le vide en soi...

Revenir en haut Aller en bas
 

Le vide en soi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sentiment de vide affectif
» Vide dressing d\'OTALIA du 44 au 50
» J'ai vomi dans le vide >
» Thermodynamique et le vide
» le vide et la vacuité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-