Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le profil "complice"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
drx
Aucun rang assigné
avatar

Type : intp
Age : 40
Lieu : perth, wa
Emploi : automaticien
Inscription : 07/10/2013
Messages : 16

Message(#) Sujet: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 10:35

Salut,

Bien que j'ai une première idée de la réponse, je cherche à déterminer le profil de mon complice, mon pote, lui et moi contre le reste du monde, voyez l'idée.
En fait, l'expérience faisant, je vois 2 types mais l'un me reste assez difficile à déterminer.

Le premier serait probablement un ENTx, mais il y a cet autre gars dont j'ai du mal à déterminer le profil.

Le premier, c'est ce gars avec qui le lien va se faire sans que l'on ait à se dire un mot.
Dans une conversation de groupe, je vais glisser mes vannes "en finesse" et alors que personne n'y comprend rien ou ne fait pas le lien, il y a juste ce gars qui ne dit rien avec son sourire en coin et une sorte de regard complice genre : "Moi, j'ai pigé".
Quand je vais faire plus ample connaissance, nous sommes généralement d'accord sur 50% des sujets, si nous ne sommes pas d'accord, j'ai au moins la satisfaction de me rendre compte qu'il n'a pas l'avis du mouton et a construit sa réflexion, même s'il n'est pas arrivé au même constat que moi.
Sur les point de désaccords, également, il est toujours possible que l'un fasse changer l'autre d'avis, il est même arrivé, en vrai, qu'on arrive à se mettre d'accord sur une troisième conclusion "ensemble" révisant ainsi tous les deux nos avis de départ en reconstruisant à partir des arguments jugés "valables" de l'un et de l'autre.
Le plus souvent, je vais estimer cette personne comme étant plus intelligente que moi ou au moins plus calée sur mon centre d'intérêt du moment et l'élever au rang de professeur / mentor.
Ce qui me fait dire que c'est un Exxx, c'est que le plus souvent, il a cet œil perçant et trouve instantanément une approche pour entamer une conversation avec n'importe qui. Genre on monte dans l'ascenseur, et il y a cette fille le nez dans son téléphone, on a même pas encore appuyé sur le bouton, qu'il s'en prend déjà à elle :"C'est de la saloperie ces mobiles hein ? Difficile de s'en défaire.." et pan, la converse est partie et il sort de l'ascenseur 5 minutes après avec le numéro de la fille. Moi, il y a des gars avec qui je bosse, que je croise tous les jours depuis 3 mois dont je ne connais même pas le prénom...
Il est le plus souvent très entouré, très "famille" et assez énergique, physiquement, j'entends, ayant d'ailleurs plutôt le sang chaud, pouvant réagir avec véhémence aux attaques.

Dans toute ma vie, j'ai du tomber 3 ou 4 fois sur ce gars (façon de parler, c'était pas la même personne à chaque fois). On est complémentaire dans le sens où lui me sort de mon isolement, probablement le point difficile à gérer d'un intp, et de mon côté, je (pense que je) lui apporte une certaine mesure dans son côté over-react instantané. Mais travailler ensemble à la recherche de solution donne des résultats juste énormes, rapide, efficace et bon du premier coup. Et il s'agit là d'un vécu professionnel et tous les travaux que nous avons menés en duo ont donné des résultats simplement très bons.


Le second type "compatible" et dont j'apprécie la compagnie est quasiment opposé à l'autre, c'est celui que j'appellerais le "follower" et le "moteur" (l'un des n'est pas la traduction de l'autre hein, pour le premier terme, j'ai pas trouvé en français, le "suiveur" ça me semble bizarre à dire).
Très certainement un Ixxx lui aussi, il est au moins aussi peu doué que moi pour entrer en contact, mais là où je suis ni l'approchant ni approchable, lui est très accessible et va facilement entrer en mode converse avec n'importe qui du moment que l'autre aura lancé les premiers mots.
Au contraire de l'autre, je l'estime moins intelligent que moi, attention, je ne suis pas en train de dire que c'est un abruti fini. Je dis ça dans le sens où, bien qu'étant très souvent plus instruit que moi (sur le volume de connaissance, dans plusieurs domaines), il semble ne pas savoir qu'en faire, comme s'il ne pouvait pas "lier" les choses entre elles. Pour être extrême, il sait tout sur tout mais est incapable d'analyser.. Je ne sais pas si je m'exprime bien (et surtout sans trop de "suffisance" ^^ ).
Il va parfois flatter mon ego en me faisant remarquer à quel point j'ai la capacité de percevoir la "mécanique" des choses là où lui ne voit rien. Lui serait plutôt l'élève, nos conversations sont très riches parce qu'à son savoir, j'apporte la mécanique qui lui permet de comprendre certaines choses (il est plein d'interrogations), tandis que son savoir alimente en permanence mon moulin à "analyser" de nouveaux arguments.

Il est généralement assez candide et transparent, pas invisible hein ! Je dis ça dans le sens où il ne cache pas ses sentiments et qu'il semble facile de "lire" en lui. Il lève rapidement le voile de ma méfiance naturelle (les gens sont des menteurs manipulateurs...) et gagne facilement ma confiance. Tout comme moi, il ne lui viendrait pas à l'idée d'ouvrir la bouche pour dire autre chose que ce qu'il pense sauf que contrairement à moi, il perçoit très bien quand le moment est propice ou non et ne "choque" pas dans les conversations de groupe.

Çà, c'est pour le côté "follower", là où ça devient très intéressant pour moi, c'est le côté "moteur" de ce type. Sans que je n'arrive à comprendre comment ni pourquoi, ce type "efface" littéralement les "tares" attribués à mon type. Va arriver un moment où je vais prendre ce gars sous mon aile. Là où je fais généralement preuve d'impatience et de condescendance avec les "moins doués que moi" (et probablement finir avec un : "Toi, t'es définitivement trop con."), lui va bénéficier de ma patience infinie lorsqu'il faudra lui "expliquer" et à ma grande surprise, sans aucune condescendance.
Bon, je suppose bien que l'attention qu'il porte à mes discours flatte forcément mon égo surdimensionné.

L'autre aspect moteur de ce type est qu'il me fait sortir de mon autisme.
Alors que je suis généralement le suiveur, je n'organise pas les sorties, je ne propose pas, je vais là où vont mes potes qui ont pris la décision, sans quoi je reste chez moi ; quand je suis en compagnie de ce gars, je vais de suite prendre des initiatives de sorties, aller ici ou là et étrangement être plus réceptif au discussions anodines avec les inconnus.
Comme l'autre, j'ai du rencontrer ce type de personne 2 ou 3 fois dans ma vie.

Bon... En me relisant pour corriger les fautes, j'ai l'impression que je viens de donner la définition de mon faire-valoir idéal... Tant pis, je continue quand-même.

Je me doute bien que le type ne fait pas tout et que la personnalité entre également en compte dans l'équation. Mais le phénomène qu'engendre le second type m'intrigue énormément et si j'arrivais à en cerner les rouages, il est probable que je puisse par moi-même prendre le contrôle de ce qui pourrait être considéré comme étant les aspect "nuisibles" (pour nous-même comme pour les autres) de ma personnalité.

Bref, si vous vous reconnaissez, je suis à la recherche d'un mentor et d'un faire-valoir...

(Je me suis demandé un moment si je n'avais pas plutôt intérêt à supprimer cette dernière phrase d'un humour très particulier qui pourrait être (très) mal perçue, mais finalement non.)

Bon courage.

_______________________________________
INTP et Scorpion ascendant Scorpion... Con prétentieux ascendant connard suffisant parmi les enfoirés arrogants. L'enfer...c'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 11:40

Smile tu as le mérite de l'honnêteté, moi, j'aime bien ce franc-parler !
Je ne suis pas très douée pour typer, mais par rapport à ce que tu dis, je verrais bien quelqu'un avec Ne pour le premier, genre ENFP ou ENTP, en effet. Vu ce que tu dis, je serais un peu surprise que tu admires un "F", mais d'un autre côté, ceux-ci sont peut-être plus doués pour les relations humaines (je n'ai pas d'exemple d'ENTP connu dans mon entourage, donc je ne peux pas en dire plus.. les ENFP ont cette incroyable capacité à "connecter" avec n'importe qui et sont très stimulants !!)
Pour le deuxième un ISTJ peut-être ? Te en auxiliaire pourrait expliquer ce côté connaissance encyclopédique.

As-tu réfléchi en terme de grandes catégories ? plutôt gardien/artisan/rationnel/idéaliste ? ça pourrait t'aider à circonscrire les types, aussi...

Je pense qu'on est souvent le moteur de quelqu'un et le suiveur d'un autre, ou inversement... D'où l'importance de bien choisir ses compagnons de voyage Wink

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
drx
Aucun rang assigné
avatar

Type : intp
Age : 40
Lieu : perth, wa
Emploi : automaticien
Inscription : 07/10/2013
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 13:26

Re,

Si je prend en exemple la dernière personne de ce type avec qui j'ai lié amitié, dans ma vie d'adulte, je dirais plutôt idéaliste. Un peu rêveur sur les bords.

Par contre, plus j'y pense, plus j'ai l'impression d'avoir vraiment décrit l'abruti qui m'adule, ce qui n'était absolument pas mon objectif, même si je me suis permit d'en rire. C'était d'ailleurs plus de l'autodérision que de la moquerie.
Mais pour remettre les choses dans l'ordre (précision oblige), la dernière personne de ce type que j'ai rencontrée n'était absolument pas un abruti. La description que j'en fait est évidemment de mon point de vue, il n'était pas candide dans l'absolue pas plus que totalement dénué d'analyse critique. J'avais bien à faire à un adulte construit et responsable, avec des enfants, une vie de couple et des responsabilités, gérant très bien le tout. D'ailleurs en affirmant m'adresser à lui sans condescendance, je vous assure que si c'avait été le cas il aurait tout à fait été capable de me lancer un regard soupçonneux genre "tu serais pas en train de me prendre pour un con des fois ?".

Il a effectivement ce petit côté tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil et globalement peu méfiant du genre humain qui me pousse, vu de mon côté où je suis seul contre tous, parano et soupçonnant le complot, à dire qu'il est candide. A ce que je me rappelle, il trouvait toujours des circonstances atténuantes, même au comportement du pire des cons.
Un poisson rouge au milieu des requins...

Tout comme il a sa propre capacité d'analyse, mais dans nos discussions, ce qui sortait souvent de sa bouche était : "Ha oui tiens ! Je n'avais jamais vu les choses sous cet angle."
Non pas qu'il n'analyse pas donc, mais certainement moins soucieux que moi d'aller au fond des choses et plus enclin à valider la première option venue qui lui semble valable.
Si j'ai tendance à démarrer une analyse au rasoir d'ockham pour commencer par quelque part et fouiller le reste ensuite, lui, en reste probablement là.

J'imagine que les rationnels ont vite fait de classer les doux rêveurs dans la case "manque d'analyse" et c'est ce que j'ai fait.

Voilà mon erreur débilitante et infantilisante rectifiée.

_______________________________________
INTP et Scorpion ascendant Scorpion... Con prétentieux ascendant connard suffisant parmi les enfoirés arrogants. L'enfer...c'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 14:26

tia.infj a écrit:

Je pense qu'on est souvent le moteur de quelqu'un et le suiveur d'un autre, ou inversement... D'où l'importance de bien choisir ses compagnons de voyage Wink
Totalement. J'ai souvent l'impression d'être incompatible avec tout le monde, mais en fait il existe pour moi aussi des personnes me correspondant.

Cette discusssion est vraiment intéressante, voilà ce qu'elles devraient être plus souvent sur ce forum. Ce forum devrait servir à comprendre les "autres" ainsi que sois, et le MBTI nous en fournit un magnifique outil pour !
Au lieu de ça, la plupart des internautes (dont moi) sont égocentrés.

C'est intéressant de prendre en compte l'impacte du fonctionnement d'un type sur le notre. J'aimerais beaucoup connaître les types compatibles avec moi, savoir quels types mélangés dans un groupe d'amis pour obtenir une harmonie et complémentarité.
Connaitre les types qui me correspondent, me faciliterait bien la tâche et me donnerait d'avantage d'audace. Je crains beaucoup le rejet, je n'ose pas engager la conversation (ni la maintenir) avec une personne dont je ne suis pas assuré de plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 16:14

Drx : Pour les idéalistes, il faut plutôt chercher du côté des NF, mais ça ne colle pas très bien avec une incapacité à relier les points entre eux... en général, nous sommes plus des "connecteurs" que des "accumulateurs" de connaissance (quoique...)
Le côté rêveur qui ne juge pas pourrait correspondre à un INFP, ceci dit. Ensuite, il y a tellement de choses qui dépendent du caractère et du milieu socio-culturel, aussi... Par contre, un INFP à Ne en auxiliaire donc pour le côté "voir tous les angles d'une situation, il est plutôt bien équipé".
Un ENFP peut m'amener à voir une situation sous un autre angle, mais je ne conçois pas un INFJ s'arrêtant à la surface des choses, c'est incompatible avec notre côté "prise de tête", donc je pense que ce type est exclu !
D'après ta description un "gardien" me paraît plus vraisemblable,... ISTJ ou ISFJ ? Luna, un avis ?

Tu as l'air inquiet d'avoir écrit un message qui te fait passer pour une brute autosuffisante... si ça peut te "rassurer", je ne prends pas la peine de répondre aux brutes autosuffisantes. Tous les traits de notre personnalités ne sont pas nécessairement glorieux, mais quand on cherche de vraies réponses, il est important d'être honnête, et il y a des dominants et des dominés dans toutes les relations humaines. Il n'y a pas de honte à dire qu'on se sent plutôt en position de dominant, d'autant que par ailleurs, tu as noté les qualités que tu apprécies chez cette personne et qui te manquent selon toi.

Je sais que je suis une idéaliste, F, et tout ce qui va avec, mais je me connais assez bien pour ne pas me sentir menacée par la manière de parler des T. Si je pense qu'on peut dialoguer, j'essaie, sinon je passe mon chemin, c'est tout. Et je ne pense pas être la seule !


_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 16:19

Luna, par rapport à ce que je lis dans tes posts, je te vois bien t'entendre avec des idéalistes et des gardiens, à priori. Après, je pense que c'est au moins autant une question de personnalité que de type, comme je le disais juste avant..
Le pb, c'est qu'on n'est jamais sûr du type de quelqu'un, de toute façon... mais tu peux identifier des réactions rassurantes ou pas. Si la personne a des goûts en commun avec toi ou réagis comme tu voudrais le faire, tu peux te dire qu'il y a un bon potentiel. Après, il y a un moment où il faut se lancer, c'est sûr.
Je vais radoter sur mes histoires d'âge, tant pis, mais je pense vraiment qu'il y a un moment où on n'a moins peur de se montrer tel qu'on est, surtout quand on est plutôt introverti/discret : tu trouveras donc plus facilement les gens qui te ressemblent au fil du temps !

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
Myst
Prophète du Ne aux
avatar

Type : INFP
Age : 27
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 20/12/2009
Messages : 888

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 19:18

Je vais essayer de réagir en fonction de ton témoignage. Ce n'est pas évident de donner un avis d'un point de vu MBTI étant donné que tu expliques moins les attributs hypothétiques du fonctionnement cognitifs de tes amis que les rapports que tu entretiens avec eux (ce qui est intéressant tout de même Wink)

La première personne pourrait être ENxP en effet.

En ce qui concerne la deuxième personne, cela me rappelle immanquablement un ami ISFJ qui pourrait correspondre lorsqu'il s'agit de collecter les informations, exprimer ses connaissances, ainsi qu'une certaine "aisance" sociale, ou en tout cas pas maladroit en ce qui concerne les codes relationnels. Je le considère comme plus cultivé que moi, il m'apprend pas mal de choses, mais il est rarement voire jamais dans l'analyse pure et l'interprétation globale.
(de plus, INTP et ISFJ partagent les mêmes fonctions, le fait qu'il y ai une certaine complémentarité entre vous peut s'expliquer par un rapport Ti/Ne et Si/Fe ^^ Mais ce n'est qu'une hypothèse).
Je dis ça car un temps j'étais ami avec une ESTJ (mon inverse d'un point de vu des fonctions, ce qui n'est surement pas un hasard)
Cela dit la capacité à savoir ce qu'il ne faut pas dire selon le contexte,  ne pas éprouver de difficultés lorsqu'il s'agit de faire la conversation, être "confiant" quant à l'individu en face de soi, du "tact" d'un point de vu d'un Fe inférieur Lol...un Fi/Ne le pourrait tout autant.
Le côté "candide", ça peut fonctionner potentiellement pour des ISFJ/INFP/ISFP. Pour le caractère rêveur ( dans un sens un peu "ailleurs") je pense à l'INFP. D'un autre côté, le Te inférieur de l'INFP peut correspondre également à ce que tu considères comme ayant attrait à des difficultés d'analyse d'un point de vu d'un Ti dom potentiellement "compétent" dans ce domaine (ça peut se manifester par des blocages de compréhension d'une logique, des sur-interprétations, une non capacité a prendre en compte la réalité des faits...) S'il s'agit d'un ISFJ au Ti réprimé...cela peut se révéler par exemple par le manque d'une pensée "personnelle" construite, voire d'appropriation ou de récupération de la pensée d'un autre.
En tout cas il me semble probablement IxFx d'après ce que tu en dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Sam 09 Nov 2013, 21:02

tia.infj a écrit:
Luna, par rapport à ce que je lis dans tes posts, je te vois bien t'entendre avec des idéalistes et des gardiens, à priori. Après, je pense que c'est au moins autant une question de personnalité que de type, comme je le disais juste avant..  
Le pb, c'est qu'on n'est jamais sûr du type de quelqu'un, de toute façon... mais tu peux identifier des réactions rassurantes ou pas. Si la personne a des goûts en commun avec toi ou réagis comme tu voudrais le faire, tu peux te dire qu'il y a un bon potentiel. Après, il y a un moment où il faut se lancer, c'est sûr.
Je vais radoter sur mes histoires d'âge, tant pis, mais je pense vraiment qu'il y a un moment où on n'a moins peur de se montrer tel qu'on est, surtout quand on est plutôt introverti/discret : tu trouveras donc plus facilement les gens qui te ressemblent au fil du temps !
Ok, merci pour ton avis. Sinon moi je vois l'amis de drx, ISFJ.
Revenir en haut Aller en bas
drx
Aucun rang assigné
avatar

Type : intp
Age : 40
Lieu : perth, wa
Emploi : automaticien
Inscription : 07/10/2013
Messages : 16

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Dim 10 Nov 2013, 03:09

Salut,

Alexterieur a écrit:
. Ce n'est pas évident de donner un avis d'un point de vu MBTI étant donné que tu expliques moins les attributs hypothétiques du fonctionnement cognitifs de tes amis que les rapports que tu entretiens avec eux.
Oui, et probablement encore plus car je ne suis pas forcément objectif, je peux difficilement exprimer autre chose que ce que je perçois à travers mon "filtre" ainsi que ma propre interprétation des événements.

Dites moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que la plupart des personnes actives sur le site ont une orientation humaine, probablement des psychologues, psy-analystes, sociologues etc.. Moi, je suis en quelque sorte l'informaticien, je suis presque arrivé là par hasard. J'ai trouvé très intéressant de pouvoir enfin mettre des mots sur ce que je sentais instinctivement depuis longtemps... Et surtout je ne suis pas le seul extraterrestre silly .

Pour dire, que je ne suis pas rompu à l'exercice d'analyse.

Cependant, je suis quand-même curieux de savoir comment cet ISFJ arrive à faire de moi ce que je ne suis pas de façon passive.
Par exemple, dans le premier cas, lorsque je suis (suivre) mon prof/mentor, je consomme son énergie, son entrain et c'est ce qui me "sort". Mais arrive quand même un moment où son hyperactivité m'aura épuisé et vais devoir retourner un moment en mode "dans mon coin".

Dans le second cas, je suis en présence d'un gars toujours partant mais pas spécialement plus motivé que moi pour lancer le truc. Du coup je me permet de supposer que cette énergie qui me pousse à "nous sortir", à la patience et à être ce que je ne suis pas, vient de moi, mais je ne comprend pas d'où/comment.
De toute évidence, il m'épuise moins que le premier, puisqu'en quelque sorte, c'est moi qui fixe le rythme, il lui arrive bien évidemment de proposer également des sorties et/ou des activités, mais ça vient quand-même le plus souvent de moi à 90%.

Dans mes périodes d'isolement, je n'ai généralement aucun remord à regarder un belle journée s'écouler par ma fenêtre (Le jour de Février où il fait beau) en restant à coder sur mon PC. Alors que lorsque j'ai accès à ce gars, mon premier réflexe va être de me dire : "wouha, j'appelle Sam et on se fait un truc, faut absolument en profiter !"

Je me suis bien posé la question de savoir si je pouvait inconsciemment (ou consciemment et me "mentir") "simuler" un nouveau comportement social, mais ce n'est à mes yeux pas une option valable sur la durée. Je suppose que l'on a tous à un moment où un autre joué à être celui que l'on est pas, mais ça ne peut clairement pas durer et vite devenir insoutenable, hors dans ce cas là, il me semble naturel d'être ce que je ne suis pas... Je ne sais pas si je m'exprime bien.

Pour reprendre l'exemple de mon premier complice, c'est un peu comme si lui, si exubérant, devenait tout a coup capable d'apprecier de rester assis là, à ne rien dire en explorant ses pensés de part ma présence...

Bon, je tourne un peu en rond, mais d'entre vous ont-ils réussi à "extraire" cet on-ne-sait quoi pour vous en servir efficacement à maitriser ce que vous pourriez considérer comme "gênant" dans votre personnalité ?

_______________________________________
INTP et Scorpion ascendant Scorpion... Con prétentieux ascendant connard suffisant parmi les enfoirés arrogants. L'enfer...c'est moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Dim 10 Nov 2013, 13:23

Je dirais que tu te sens supérieur à ton amis, ce qui te pousse à agir, à vouloir prendre les décisions. Non spécialement pour diriger, mais parce que tu sens que c'est de ton devoir de "mener la danse", et ajouter à cela, ton ami ISFJ est apparemment très admiratif des connections que tu peux faire entre les choses.

Lorsque moi je me retrouve en face d'une personne timide et douce, je deviens tout de suite plus extraverti et directive. Lorsque je me retrouve en face d'un enfant, je deviens automatiquement plus protectrice. Vois tu où je veux en venir ? Je ne sais pas si je m'explique très bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Tia
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFJ
Age : 36
Lieu : Paris
Emploi : non renseigné
Inscription : 02/09/2013
Messages : 743

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Dim 10 Nov 2013, 22:55

drx a écrit:

Dites moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que la plupart des personnes actives sur le site ont une orientation humaine, probablement des psychologues, psy-analystes, sociologues etc..
Je ne sais pas, il y a un peu de tout.. mais à force de creuser les sujets on donne l'impression de s'y connaître (je parle pour moi, là !)

Par rapport à ta question d'énergie (sous réserve que le typage soit bon), du point de vue des fonctions, ton ENxP à Ne comme première fonction tandis que c'est ta deuxième, il est donc assez logique qu'elle se "renforce" chez toi à son contact. En bon introverti, par contre, tu as besoin de récupérer à un moment.
S'il est ENTP, vos deux premières fonctions sont inversées donc sa deuxième est Ti, et ta présence aura une tendance à la renforcer, d'où le fait qu'il se "pose" avec toi. Il y a une vidéo de Davesuperpower qui explique bien que le meilleur moyen d'être épanoui est de développer ses fonctions principales et donc de trouver quelqu'un avec les deux premières inversées par rapport aux siennes.

A l'inverse, un ISFJ a Si Fe Ti Ne. J'ai du mal à appréhender Si, vu que je ne la connais pas, mais en tout cas, ça veut dire une dominante introvertie et sa deuxième fonction, Fe, est plutôt passive en terme de prise de décision (celle là, je la connais)... par contre du coup, il va chercher l'harmonie donc te suivre facilement si tu proposes quelque chose.
J'imagine que comme il va dégager quelque chose de moins actif, tu vas développer une compensation pour arriver à un niveau minimal d'énergie qui te corresponde (Ne a quand même tendance à donner la bougeotte, semble-t-il..)

drx a écrit:

Bon, je tourne un peu en rond, mais d'entre vous ont-ils réussi à "extraire" cet on-ne-sait quoi pour vous en servir efficacement à maitriser ce que vous pourriez considérer comme "gênant" dans votre personnalité ?
Alors par contre, là, ça devient du chinois, ton discours ... si ce que tu veux, c'est avoir Ne en première fonction, il va falloir faire une croix dessus.. à moins que tu ne te sois pas typé correctement (mais ça n'en a pas l'air). Tout ce que tu peux faire, c'est développer Ne en passant du temps avec tout les EN que tu pourras trouver .. n'oublie pas de respirer quand même de temps en temps !!

_______________________________________
Le pire et le meilleur se côtoient sur ce forum, qui devrait se vouloir sérieux.
C'est regrettable, mais le facteur humain fait que cela ne paraît pas prêt de changer.


" If you can keep your head when all about you, Are losing theirs and blaming it on you, [...]
If you can dream - and not make dreams your master; If you can think - and not make thoughts your aim..."


https://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecoinlecturedesinfj.wordpress.com/tag/infj/
mistpsy
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 40
Lieu : vernon
Emploi : Assistante d'éducation pédagogique
Inscription : 28/12/2013
Messages : 53

Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice" Dim 29 Déc 2013, 20:34

DRX, tu m'as fait rire ... lol. A mon avis, notre "je" se dynamise lorsque nous entrons en contact avec une autre personne et que, de cette relation un "nous" se crée. C'est comme une bulle sécurisante au sein de laquelle nous parvenons à avoir accés à un equilibre extérieur ce qui amplifi notre aptitude à être. Je n'ai aps aprofondi les types mbti au point de pouvoir te répondre que oui, tel type ou tel type ressemble à ... Par contre les relations humaines relévent parfois de l'alchimie et nous sommes tour à tour pierre philosophale et bout de fer transformer en or .
HUm, enme relisant j'espere que ton scorpion ascendant scorpion ne prendra pas mal le "bout de fer" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Le profil "complice"

Revenir en haut Aller en bas
 

Le profil "complice"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Profil Personnalisé
» le profil cérébrale ,une approche globale de la personnalité..
» Comment faire apparaitre une image dans son profil?
» quelles sont les LA du profil Liaisons dangereuses?
» IDE profil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Rechercher son type-