Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Peut-on améliorer une fonction ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherkkann
Intervenant polémique
Sherkkann

Type : ENTP
Age : 25
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1454

Peut-on améliorer une fonction ? Empty
Message(#) Sujet: Peut-on améliorer une fonction ? Peut-on améliorer une fonction ? Icon_minitimeJeu 08 Mar 2012, 18:10

Plus je m'intéresse au MBTI et plus je me rend compte de plein de choses sur moi et sur les autres.
Des dizaines de questions n'arrêtent pas de survenir dans ma tête.
Hier, dans un sujet parallèle, on parlait de l'utilisation de notre fonction inférieure,
et depuis je me demande si il est possible d'améliorer nos fonctions,
voir même des fonctions qui n'apparaissent pas dans les 4 primaires : les fonctions secondaires.
Je pense que c'est possible, mais j'aimerais avoir votre avis sur la question.
Et si oui, comment peut-on les améliorer ? scratch

Pour ma part, j'aimerais développer mes fonctions Te et Se (toutes les deux secondaires chez les ENTP).
Je me rend compte que je ne les utilises presque pas et qu'elles pourraient m'être énormément utiles.
Notamment pour puiser davantage dans la réalité physique du monde et être plus conscient de ce qui se passe autour de moi (Se),
mais aussi pour mieux planifier mes nombreux projets venus tout droit de ma Ne et les mener à bien (Te). Smile

Comment pourrais-je m'y prendre ?

Je m'intéresse également à la communication non-verbale et prend beaucoup de plaisir
à essayer de décrypter les comportements des autres. Je ne sais pas si cela peut aider pour ma Se ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Desdinova
Pionnier
Desdinova

Type : INFP 4w5 sp/sx
Lieu : Xibalba
Emploi : Rêveur
Inscription : 11/08/2011
Messages : 889

Peut-on améliorer une fonction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on améliorer une fonction ? Peut-on améliorer une fonction ? Icon_minitimeJeu 08 Mar 2012, 20:44

Ah, ça aussi je veux bien savoir^^. Améliorer mon Te et laisser un peu en retrait mon Fi Very Happy aaah c'est beau de rêver, zut faut pas idéaliser comme ça !

_______________________________________
Un suicide élégant est l'ultime œuvre d'art...
Si mon cœur pouvait penser, et si ma tête pouvait sentir, j’aurais un autre regard sur le monde.



Come on maggot brain, go on maggot brain...



"Will you deliver Spain from bondage ?" Sad  Pleureur  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 26
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

Peut-on améliorer une fonction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on améliorer une fonction ? Peut-on améliorer une fonction ? Icon_minitimeVen 09 Mar 2012, 00:17

Améliorer une fonction ? je ne crois pas, améliorer toutes ses fonctions ? Oui, c'est pour ça qu'on est humains Very Happy
Chacun son truc, mais moi par exemple j'essaie d'avoir une personnalité équilibrée, j'ai une pensée assez versatile mais ce qui en ressort dans mon comportement en fait quelque chose de plutôt calme, pour ça je pratique la méditation (faut avoir de la patience pour ça), le sport aussi c'est très bien, un sport qui nous motive, moi je fais de la course à pied, tôt le matin ou le soir quand je me sens pas bien, je cours seul quelque part dans la nature pendant 40min , 1h, et après ça se ressent sur l'esprit, on se durcit.
Aussi il est bon parfois de se forcer, pour les INFP je pense c'est essentiel car leur Fi/Ne peut leur dire que ce qu'on s'apprête à faire est pas bien pour eux, mais quand ils essaient ils voient le monde différemment, et oublient leurs anciennes peurs, les expériences nouvelles c'est essentiel, bien plus que les idées qu'on peut s'en faire.
Pour s'améliorer je pense, surtout ceux qui ont Ne, c'est de voir le moment présent (Se/Si), le comparer un peu au passé, mais surtout vivre dans le présent ou au moins essayer, car quand Ne devient trop envahissant on en oublie de vivre. Pour les Fi dominants, je pense qu'il suffit de se durcir, se dire qu'on est forts et qu'on a la capacité de vivre des choses nouvelles, qui nous semblent inaccessibles, ne pas avoir peur de la logique, et se servir de la force qu'on aqcuiert pour l'affronter de face, car c'est le seul moyen, l'accepter.
Et Desdinova, je trouve qu'idéaliser c'est bien, mais seulement à partir du moment où tu agis pour créer ton idéal, si tu ne fais que le rêver, tu restes dans la spirale infernale du Fi, et du coup tu te laisses dominer, faut savoir se faire violence je pense pour agir.
Revenir en haut Aller en bas
Exil
Pionnier
Exil

Type : INFJ
Age : 35
Lieu : Vingt mille sous les mers
Emploi : Cachalot
Inscription : 18/03/2011
Messages : 895

Peut-on améliorer une fonction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on améliorer une fonction ? Peut-on améliorer une fonction ? Icon_minitimeVen 09 Mar 2012, 01:31

Quelques précisions :

- La dynamique des fonctions telle qu'elle est décrite pour chaque type s'inscrit dans un schéma purement théorique, non pas qu'il soit sans liens avec la réalité observé, mais qu'il représente la structure de la psyché sous une forme idéale, abstraite et symbolique. C'est simplement un repère pour nous situer (un peu à la façon d'un mandala Tibétain, ou d'une boussole) dans la dynamique qui sous-tend le type , et il ne faut surtout pas l'interpréter de façon trop formelle.
Aussi, il ne faut pas considérer les fonctions indépendamment les unes des autres, mais toujours dans le rapport de compensation mutuelle qui les interconnecte, le summum étant de parvenir à une conception "taoiste" du phénomène (yin & yang).

Par exemple, si on considère le type ENTP, voilà grosso-modo comment j'interprète la dynamique des fonctions :

- (Ne) en dominante signifie que ce dont nous sommes ordinairement le plus conscient, c'est des aspects de la réalité que donne à voir l'association des propriétés de N et de E, au détriment des aspects discernables au moyen de la combinaison inverse, si bien que la personnalité est tout autant conditionnée par les qualités de (Ne), que par le défaut de (Si), dont l'action échappe au contrôle de la conscience. (Si) symbolise la personnalité d'ombre, notre double inversé, c'est à dire cette part inconsciente de notre être qui engrange tous les aspects de l'existence auquel il nous a fallut sacrifier le temps de différencier l'une des 4 fonctions à des fins d'adaptation, et qu'il nous revient de redécouvrir progressivement afin de s'éveiller toujours plus à notre réalité totale. Est-ce clair ? Lol

- (Ti) en auxiliaire signifie que l'inclinaison unilatérale de la perception extravertie (fonction irrationnelle) appelle en complément une fonction de jugement dont l'orientation soit opposée à notre attitude préférentielle (E/I). La personnalité atteint donc un certain équilibre quand le degré d'introversion de T répond directement au degré d'extraversion de N. Mais il s'agit là d'un rapport idéal, auquel nous atteignons que trop rarement dans la réalité, névrosé comme nous le somme. En fait, la boussole des 4 fonctions nous renseigne simplement sur les fonctions qu'il convient de différencier, ou tout du moins de travailler, pour garantir le bon développement de notre personnalité, et non pas forcément sur la réalité de notre processus cognitif. Un ENTP excessivement extraverti avec une préférence marquée pour T pourra utilisé son auxiliaire sur un mode extraverti, seulement ça aura un effet contreproductif car son principe entrera en conflit avec celui de (Ne), si bien que, n'ont seulement il ne parviendra pas à différencier le T, mais surtout, en l'absence d'un correctif ajusté de l'auxiliaire, il sera à la merci de tous les désordres sanctionnant une trop forte unilatéralité de (Ne) ... C'est pourquoi, naturellement, il sera porté à faire du T le domaine de son introversion, car tout simplement, il constatera qu'il est bien mieux adapté et en bien meilleur terme avec lui-même quand il est dans le (Ti) que quand il s'acharne à tout vouloir extravertir.
Ceci dit, le (Ti) d'un ENTP n'est pas tout à fait le même que celui d'un INTP, ou d'un ESTP, chaque fonction se définissant dans un rapport dynamique. Chez les ENTP, (Ti) est au service de la perception, donc d'une attitude irrationnelle et ouvertement perceptive, là où chez les INTP, l'intuition est subordonnée au jugement. Chez les ESTP, la pensée s'exerce sur des données concrètes, elle est donc beaucoup plus séquentielle est soucieuse d’applications pratiques que chez les ENTP.

- (Fe) en tertiaire signifie qu'il s'agit là de la fonction la plus appropriée pour contrebalancer le déséquilibre relatif engendré par l'alliance de (Ne) et (Ti). Je dis relatif car les deux premières fonctions suffisent déjà à garantir le minimum nécessaire à l'adaptation, mais leur seul apport tend à devenir de plus en plus insatisfaisant avec l'âge, et le développement spontané de notre champs de conscience appelle de lui-même la prise en compte des aspects jusqu'à alors négligé par le duo dominante/auxiliaire. Il est de notre responsabilité existentielle que d'accompagner au moyen des ressources mise à disposition de la conscience tout du long de notre développement, cette irrépressible poussée d'inconscient qui nous force à devenir conscient, sans quoi, le sens de notre vie nous échappe et ce que nous croyions être nos forces deviennent peu à peu un fardeaux ... Ce qu'ont appelle communément la crise de l'adolescence, la crise de la quarantaine, ou "le démon de midi", c'est la manifestation de ses impératifs existentiels auxquels nous soumet notre âme, un rappel à l'ordre de la vie, au même titre que les névroses, les discordes, et même le jugement des autres, non pas dans ce qu'il a de singulier, mais dans la façon que nous avons de participer tous autant que nous sommes à la préservation de l'espèce.
Donc, pour en revenir aux fonctions, l'auxiliaire n'étant jamais aussi fortement différencié que la dominante, la manifestation de la tertiaire est nettement moins conflictuelle que ne l'est celle de l'inférieure, d'autant plus que la tertiaire conforte la dominante dans son orientation (ici E). Chez les ENTP, (Fe) permet tout à la fois d'endiguer l'excès de (Ti) et d'épauler (Ne) dans ses prérogatives extraverties au moyen du F.
La tertiaire est aussi la fonction qui assure la stabilité psychologique nécessaire pour aborder sereinement les forces rebelles contenues dans la gangue de l'inférieure. Un ENTP capable d'une dynamique harmonieuse entre Ne-Ti-Fe possède une base psychologique dont la stabilité pourrait être symbolisé par un triangle équilatéral, avec Ne au sommet bien évidemment...

Aussi, je remarque qu'une personnalité bien développée parvient souvent à un certain niveau de transcendance sur l'axe auxiliaire/tertiaire, c'est à dire - dans le cas d'un ENTP - que l'individu est en mesure de transcender l'opposition T/F, et de parvenir à une certaine unité d'intérêt. On aura donc à faire à un ENTP qui bien qu'ayant une préférence pour T, et une utilisation performante de (Ti) en particulier, n'en sera pas pour autant handicapé dans le domaine du F, particulièrement dans la sphère sociale (Ne + Fe) ...

Bon, ça c'était pour la partie théorique (à grand renfort de ma tertiaire Ti Smile ), mais je compléterais peut-être tout ça avec des exemples personnels ... plus tard ...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Peut-on améliorer une fonction ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Peut-on améliorer une fonction ? Peut-on améliorer une fonction ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Peut-on améliorer une fonction ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi le diable ne peut-il pas se convertir ?
» Savez-vous que l'adoration peut sauver le monde ?
» Dieu peut il nous abandonner ???
» Bouddhisme libertaire
» Auchan s'y met... produits Bio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-