Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSSRSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
axolotl
Aucun rang assigné
avatar

Type : ENFP - So/S? - Chaotique Bon - Rebelle niv1
Age : 32
Lieu : Alsace
Emploi : larve en CDI
Inscription : 25/02/2013
Messages : 94

Message(#) Sujet: Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité Lun 27 Mai 2013, 07:40

Bonjour à tous,

Je suis tombée sur un article assez intéressant, je vous le copie ici...
tel quel pour l'instant car je n'ai pas trop le temps de mettre en forme, mais j'ai pensé que ça vous intéresserait.
Pour certains d'entre vous c'est peut être du lu et relu, mais en ce qui me concerne ça m'a beaucoup intéressée Wink

c'est en anglais ; je pense le traduire mais si quelqu'un veut s'y coller - pour un bout en tout cas... on peut diviser le boulot !

article complet - sous spoiler vu qu'on a commencé à le traduire:
 

premier jet de traduction (désolée je suis un peu un boulet pour faire des synthèses, je traduit quasi mot à mot):

Citation :
INTRO
les êtres humains sont sans doute plus en forme, plus heureux, connaissent le succès quand ils peuvent utiliser et être récompensés/valorisés en se servant de leurs dons propres, ou ce que C Jung et K. Benzinger apellent leur fonction dominante.
En effet, on peut dire que quand une personne développe et utilise sa fonction dominante dans un environnemment qui à la fois soutient et valorise l'utilisation cette fonction, le ressenti est simmilaire si ce n'est identique à l'expérience de "flow", décrite par Mihaly Csikszentmihalyi dans "Flow: The Psychology of Optimal Experience" (flow (courant, flux...) la psychologie de l'expérience optimale).
Quand pour une raison ou une autre ce n'est pas possible, le cerveau est obligé de passer beaucoup de temps à travailler dans des aires qui lui demandent des dépenses d'énergie bien plus importantes. En d'autres termes, le cerveau est obligé de faire de la Falsification de Type.
en concéquence, le cerveau et le système nerveux connaissent stress, anxieté chronique et épuisement. En effet, falsifier son type est si couteux en énergie qu'au bout d'un momet cela peur conduire à déveloper un syndrome identifié par le Dr. Arlene Taylor, et nommé PASS ou Prolonged Adaption Stress Syndrome.
clairement, l'un des élément du PASS est l'experience, sans cause aparente, de dépression chronique.

"BACKGROUND" -----

1. FATIGUE (merci à Sherkkann !)
un stress prolongé peut demander au cerveau de bosser 100 fois plus fort, il en résulte alors une dépense d'énergie 100 fois plus grande... On observe ça dans différents cas :

- Une accumulation de fatigue sans récupération suffisante,
- Un besoin accru de sommeil en dépis de sa qualité ( -> moins de rêves etc... ),
- Une privation de sommeil,
- Une alimentation pourrie : grignotage à répétition entraînant fortes hyperglycémie, carrences et parfois prises de poids.
- Une tendance à s'auto-médicamenter pour inhiber certains neurotransmetteurs et/ou se sentir mieux et/ou diminuer les effets négatifs d'autres médicaments ( voir poly-consommation sur wikipédia ). Nottament : caféine, alcool, drogues dures,...

2. HYPER VIGILANCE
3. ALTERATION DU SYSTEME IMMUNITAIRE
4. PERTE DE MEMOIRE
5. ALTERATION DE LA CHIMIE DU CERVEAU
6. FONCTIONS DU LOBE FRONTAL AMOINDRIE
7. DECOURAGEMENT ET/OU DEPRESSION
8. PROBLEMES D'ESTIME DE SOI
IMPLICATIONS POSSIBLES

_______________________________________
“Think of the rivers of blood spilled by all those generals and emperors, so that in glorious triumph they could be momentary masters of a fraction of a dot.” - Carl Sagan
 
[00:59:44 03/07/13] Ayahuasca: Je suis le plus irrationnel et le plus malade ici
Spoiler:
 


Dernière édition par axolotl le Mar 28 Mai 2013, 10:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sherkkann
Intervenant polémique
avatar

Type : ENTP
Age : 23
Lieu : Belgique
Emploi : /
Inscription : 29/02/2012
Messages : 1455

Message(#) Sujet: Re: Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité Lun 27 Mai 2013, 09:48

Ha c'est génial ! Je ne suis jamais tombé là-dessus et bien que certains points ont plus ou moins déjà été scanés par mon Ne dans d'autres articles, il y a pas mal de matière neuve. Je m'y colle pour fatigue. Wink

On a identifié 8 symptômes généraux pouvant être observés à différents degrés chez les personnes concernées par la falsification typologique.

:arrow: 1. FATIGUE : un stress prolongé peut demander au cerveau de bosser 100 fois plus fort, il en résulte alors une dépense d'énergie 100 fois plus grande... On observe ça dans différents cas :

- Une accumulation de fatigue sans récupération suffisante,
- Un besoin accru de sommeil en dépis de sa qualité ( -> moins de rêves etc... ),
- Une privation de sommeil,
- Une alimentation pourrie : grignotage à répétition entraînant fortes hyperglycémie, carrences et parfois prises de poids.
- Une tendance à s'auto-médicamenter pour inhiber certains neurotransmetteurs et/ou se sentir mieux et/ou diminuer les effets négatifs d'autres médicaments ( voir poly-consommation sur wikipédia ). Nottament : caféine, alcool, drogues dures,...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
notocactus évolution
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9W1 7w6 4W5
Age : 26
Lieu : Toulouse
Emploi : http://trixia.over-blog.com/
Inscription : 19/04/2013
Messages : 53

Message(#) Sujet: Re: Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité Lun 27 Mai 2013, 11:51

ben voila ça tombe à pic, c'est hyper intéressant en effet. ça pose la question du retour sur soi, qui on veut être et qui on est réellement, ce qui nous est plus ou moins imposé par un cadre social. Simplement, si on est I, mais qu'on veut être E pour x raisons, ça inverse toutes les fonctions. Je pense qu'on pourrait dire la même chose sur les gauchers contrariés.

_______________________________________
où que tu ailles, tu restes là.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3246

Message(#) Sujet: Re: Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité Lun 27 Mai 2013, 12:26

Merci axo ! c'est très parlant...

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité

Revenir en haut Aller en bas
 

Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Type MBTI et dépression : la falsification de personnalité
» Changer de Type MBTI
» A quel point deux même type se ressemblent-ils ?
» Passage d'un type à un autre
» Quels sont vos goûts culinaires ? Rapport avec le MBTI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-