Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -34%
Blink Mini, Caméra de surveillance ...
Voir le deal
22.99 €

Partagez
 

 ISFJ et centres d'intérêts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 09 Nov 2012, 18:08

C'est vrai qu'en y allant progressivement, et non brut de fonderie avec quelqu'un de réservé, ça peut marcher, bonne chance Smile

P.S: J'ai peut-être tord, mais on dirait que tu n'oses pas trop insister quand tu sens une résistance, que ton interlocuteur veut fuir plutôt que de te répondre.

En effet, si déjà tu exprimes davantage ton ressenti face à la situation que tu vis par rapport aux personnes concernées (je pense à ta soeur et à ton ami), ça peut améliorer votre compréhension mutuelle et déverrouiller des blocages.

Pour ton ami, peut-être qu'il se pose des questions sur comment toi, tu le perçois, mais n'ose pas te demander et que du coup, lorsque tu le questionnes, il préfère peut-être se protéger et ne rien dire par peur de décevoir ou autre.

Aussi, se dévoiler, se confier, c'est montrer nos blessures, nos possibles failles et être vulnérable. Peut-être qu'il voit ton questionnement, comme une menace à cette bulle de sécurité qu'il s'est faite ? Et non pas comme un vrai intérêt que tu lui témoignerais parce que tu le considères comme ton ami ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 09 Nov 2012, 18:19

What a Face


Dernière édition par Aïkido le Mer 15 Mai 2013, 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 09 Nov 2012, 20:08

En tout les cas mon amie ISFJ n'est pas ainsi, elle est même sociable, elle ne m'a jamais donné l'impression d'une personne renfermé, par contre elle peut être mal à l'aise lorsque son interlocuteur l'est, même pratiquement autant que lui, surement dû à son empathie !

Peut être devrais tu chercher dans son passé, quelque chose qui pourrait expliqué qu'il soit aussi renfermé et réservé aujourd'hui... Ca pourrait être dû à un traumatisme, ou une nécessité face à un environnement hostile !
Parce qu'apparemment les ISFJ normalement sont moins timides et réservés que les ISFP par exemple, hors là je ne pense pas qu'on puisse plus l'être que ton ami !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 09 Nov 2012, 23:17

clown


Dernière édition par Aïkido le Mer 15 Mai 2013, 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 09 Nov 2012, 23:25

Aïkido a écrit:
Je connais son passé et je sais qu'il influence beaucoup celui qu'il est. Il y a certainement des liens mais ce n'est pas dans mon rôle d'ami de l'aider à faire son introspection.

Mais tu peux l'aider à aller mieux, et puis tu n'avais pas l'air de comprendre sa situation actuelle (tu nous demandais bien si on connaissait d'autre ISFJ ainsi ? Afin de comparer), mais apparemment en fait tu en connais les raisons, alors je te le re dis ce n'est pas dans la nature de l'ISFJ d'être ainsi ! C'est surement dû à son passé...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 09 Nov 2012, 23:33

Smile


Dernière édition par Aïkido le Mer 15 Mai 2013, 14:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sucre-trempe
Aucun rang assigné
sucre-trempe

Type : ISFJ
Age : 29
Lieu : Montpellier
Emploi : Etudiante enchainée en droit
Inscription : 06/01/2013
Messages : 3

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeDim 06 Jan 2013, 16:39

Je suis ISFJ et je me reconnait énormément dans ce que tu décris de ton ami. S'il ne sait pas te répondre, peut-être est-ce parce qu'il ne connait pas lui-même la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui-Gon-Jinn
Aucun rang assigné
Qui-Gon-Jinn

Type : ISFJ 9w1 Sp/Sx
Age : 44
Lieu : Naboo
Emploi : Jedi
Inscription : 27/02/2013
Messages : 33

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév 2013, 22:20

Bonsoir,

Je serais du même avis que sucre-trempe en fait Smile je pense que ton ami ne connait pas la réponse.

En fait, connaissant une personne INFP, j'ai déja eu la question aussi des goûts et des couleurs, et l'incompréhension de se dire que ce n'est pas possible, tout le monde sait ça.

Autant J'arrive en général à identifier ce qu'aiment les gens grâce à l'observation de leur réactions qui est naturelle chez moi, autant je n'arrive pas à connaitre mes goûts, alors pourquoi ?

Quand je me suis réellement posé la question moi même, ça m'a surpris aussi mais je crois qu'en fait ce n'est pas une de nos priorités dans la vie. Connaitre mes goûts, ça n'est pas du tout spontané pour moi comme pour un N je pense, il faut que je réfléchisse longtemps pour chaque vêtement par exemple en prenant en compte l'image que je veux projeter (être cool par exemple), l'image potentielle que les autres peuvent recevoir (ressembler à un loubard) et l'harmonie et la discrétion quand je me regarde dans la glace.

Du coup, j'étais assez conformiste à la base, il me suffisait d'observer autour de moi et de voir ce que les autres portaient par exemple, ou comment ils décoraient chez eux.

A partir de tout ça, je trouvais naturellement un style qui soit à la fois passe-partout et approprié à ce que l'on doit porter, suivant que l'on soit au boulot, ou en famille ... en fait j'imagine ce que les autres s'attendent à ce que je porte et voila (sans doute par peur du jugement des autres). Ca peut paraitre hallucinant mais en attendant je ne me prends pas la tête à trouver un truc qui me plait dans 50 magasins, et de toute façon ce n'est pas ce qui est important à nos yeux.

Finalement, j'ai quand même pris le temps de me poser ces questions de style et j'ai trouvé quelque chose qui me correspond quitte à ne pas être comme les autres sans que ça me coûte (je pense que j'ai réussi à pas mal atténuer mon coté J). D'ailleurs certains ont été surpris.

C'est marrant les réactions des autres types car en fait ce n'est pas quelque chose de dramatique pour un ISFJ, juste qu'il n'y a pas forcément d'intérêt donc ce n'est pas qu'il veut se fermer comme une huitre, ne rien dire par peur ou autre, juste qu'il ne sait pas et puis voila on passe à autre chose. Par contre, je pense que ce qui est important pour lui, c'est ce que les autres (toi) pensent de lui.

Au niveau des centres d'intérêt, en fait il faut aussi comprendre que ce n'est pas forcément l'activité qui compte (de se développer, d'être meilleur ...) mais le moment que l'on passe et qu'on apprécie, ça peut être grâce à l'ambiance qui y règne tout simplement, ou la musique qu'on joue si on fait de la musique, les gens qu'on apprécie.

C'est la différence je pense, on ne raisonne pas en terme de potentiel à optimiser mais plus de moment présent à déguster. J'avais cette image de la vie dans ma tête , sorte de philosophie :
La vie c'est comme quelqu'un qui construit un mur, brique après brique.Chaque brique représente un moment (heureux ou triste). Pour un ISFJ, il y a les grands événements (premier amour, naissance...) qui peuvent être des grosses briques mais les petits moments tranquilles au coin du feu en train de regarder un bon film avec des gens qu'on aime sont des briques aussi grosses quand elles sont appréciées correctement. Et petit à petit on construit son mur, on fait attention à chaque brique. La différence entre les S et N est je pense le fait que le N va regarder au ciel jusqu'où il pourrait faire son mur et comment il pourrait y arriver (c'est la vie idéale potentielle) alors que le S va regarder ce qu'il a déjà construit et être content de tout ce chemin parcouru.














Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sucre-trempe
Aucun rang assigné
sucre-trempe

Type : ISFJ
Age : 29
Lieu : Montpellier
Emploi : Etudiante enchainée en droit
Inscription : 06/01/2013
Messages : 3

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév 2013, 22:32

L'image du mur est vraiment parfaite.

Par contre moi je ne m'y fais pas de ne pas savoir quels sont mes intérêts. Même si c'est pas une priorité, ça peut manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui-Gon-Jinn
Aucun rang assigné
Qui-Gon-Jinn

Type : ISFJ 9w1 Sp/Sx
Age : 44
Lieu : Naboo
Emploi : Jedi
Inscription : 27/02/2013
Messages : 33

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév 2013, 23:00

Je suis d'accord avec toi, j'ai aussi besoin de connaitre mes goûts mais je sais que ça peut me prendre du temps, c'est une piste de développement personnel pour un ISFJ je pense. Ca fait quand même bizarre de pas savoir ça, on a l'impression d'être un étranger pour soi.

Pour ça, il faut prendre du temps pour soi pour flâner, regarder les vêtements, les décorations... et se poser la question un peu artificiellement, est-ce que ça me plait (sans penser au jugement) ? ensuite ça devient plus naturel, mais j'ai des doutes à trouver spontanément la réponse un jour Smile

C'est marrant, ça me fait penser à une question que mes copains me posaient souvent quand j'étais jeune : "t'aimes quel style de musique? ", la question qui tue.
En fait, je ne pouvais pas donner de catégorie de musique, j'aimais la musique que j'aimais, c'est tout : je savais dire si la musique me plaisait quand elle passait mais ce n'était pas pour ça que j'aimais toutes les musiques de ce style, j'étais donc incapable de donner une réponse à leur question, en plus ça me faisait cogiter dur car je recompilais dans ma tête toutes les musiques que je me souvenais bien aimer en essayant de trouver un point commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sucre-trempe
Aucun rang assigné
sucre-trempe

Type : ISFJ
Age : 29
Lieu : Montpellier
Emploi : Etudiante enchainée en droit
Inscription : 06/01/2013
Messages : 3

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 28 Fév 2013, 23:05

Ben... le Feeling ! Very Happy

C'est au feeling, y a pas de critères posés.. Et c'est difficile par rapport aux autres oui, c'est le plus difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldroth
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 44
Lieu : Montréal
Emploi : Gestionnaire de données
Inscription : 15/03/2012
Messages : 205

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 01 Mar 2013, 02:40

@Qui-Gon-Jinn a écrit:
C'est marrant les réactions des autres types car en fait ce n'est pas quelque chose de dramatique pour un ISFJ, juste qu'il n'y a pas forcément d'intérêt donc ce n'est pas qu'il veut se fermer comme une huitre, ne rien dire par peur ou autre, juste qu'il ne sait pas et puis voila on passe à autre chose. Par contre, je pense que ce qui est important pour lui, c'est ce que les autres (toi) pensent de lui.
Mouais et ça ne semble pas dans votre façon d'être, surement de par cette "peur" d'être "mal vue" par les autres, de dire quand vous ne savez pas qqch. La "peur" de paraître ignorant. Surtout sur des sujets qui, comme Jinn a dit, sont souvent perçu comme évident pour la "moyenne". Mais c'est la croyance populaire qui dit que c'est évident. Cette croyance-là est malheureusement réelle et influence effectivement, mais surtout malheureusement, le jugement des plus... conservateurs. Étant vous-même conservateur, vous avez tendance à naturellement présumer être jugé de la même manière.

Ce qui rapporte à se fermer. Pas à l'idée de communiquer ce que vous aimez, mais à communiquer le fait que vous ne savez pas quoi répondre.

En tout cas, c'est ce que j'crois. Et évidemment, on parle de type alors ce que je dit est généralisé et ne s'appliquera pas au même niveau à tout l'monde. On reste des individu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apocalypse
Déléguée aux smileys
Apocalypse

Type : INFP 4w3 Sp/Sx
Age : 32
Lieu : -
Emploi : -
Inscription : 22/09/2012
Messages : 2559

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeVen 01 Mar 2013, 21:28

@Qui-Gon-Jinn a écrit:
Je suis d'accord avec toi, j'ai aussi besoin de connaitre mes goûts mais je sais que ça peut me prendre du temps, c'est une piste de développement personnel pour un ISFJ je pense. Ca fait quand même bizarre de pas savoir ça, on a l'impression d'être un étranger pour soi.

Pour ça, il faut prendre du temps pour soi pour flâner, regarder les vêtements, les décorations... et se poser la question un peu artificiellement, est-ce que ça me plait (sans penser au jugement) ? ensuite ça devient plus naturel, mais j'ai des doutes à trouver spontanément la réponse un jour Smile

C'est marrant, ça me fait penser à une question que mes copains me posaient souvent quand j'étais jeune : "t'aimes quel style de musique? ", la question qui tue.
En fait, je ne pouvais pas donner de catégorie de musique, j'aimais la musique que j'aimais, c'est tout : je savais dire si la musique me plaisait quand elle passait mais ce n'était pas pour ça que j'aimais toutes les musiques de ce style, j'étais donc incapable de donner une réponse à leur question, en plus ça me faisait cogiter dur car je recompilais dans ma tête toutes les musiques que je me souvenais bien aimer en essayant de trouver un point commun.


Je trouve le fait de ne pas savoir ce qu'on aime très étrange, presque incompréhensible.
En revanche, je ne comprends pas pourquoi le fait de ne pas aimer un style de musique en particulier serait un défaut ou un signe de manque de personnalité. Au contraire! J'aime de tout, avec probablement une préférence pour le rock, et j'assume. Je le vois comme un signe d'ouverture d'esprit, et non de manque de caractère. C'est plutôt ceux qui se cantonnent à un style de musique en particulier sans rien écouter d'autre ("Moi j'aime le métal et c'est tout, le reste c'est nul!") qui me paraissent manquer de caractère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui-Gon-Jinn
Aucun rang assigné
Qui-Gon-Jinn

Type : ISFJ 9w1 Sp/Sx
Age : 44
Lieu : Naboo
Emploi : Jedi
Inscription : 27/02/2013
Messages : 33

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeSam 02 Mar 2013, 11:07

Merci pour vos réponse, ça me fait réfléchir...

@Eldroth a écrit:
Étant vous-même conservateur, vous avez tendance à naturellement présumer être jugé de la même manière.

Je pense que ça résume bien et que c'est tout à fait ça.
J'ai toujours en tête ce que les autres pensent de moi, sans même m'en rendre compte.
Par exemple, si je choisi un vêtement, je m'imagine en train de me regarder et de me juger : qu'est ce qui va se dégager de moi comme image ?
On peut donc choisir des vêtements vraiment en fonction de la situation, suivant l'image qu'on doit donner (événements, mariage) ou qu'on veut donner (cool en soirée, sérieux au boulot), mais pas juste parce qu'on trouve le vêtement joli et qu'on se sent bien dedans.
Quand on est capable de prendre conscience de ce mécanisme, on est capable de prendre du recul sur le moment et de limiter l'impact, "de lâcher" cette idée des autres et on y va au feeling comme dit sucre-trempe mais ce n'est pas dans notre mode de croisière je pense. De plus, ce n'est pas dit qu'on arrive à porter ce vêtement par la suite Smile il risque de rester au placard ("il est joli mon truc mais je me sens pas le mettre aujourd'hui", comme par hasard)

@Apocalypse a écrit:
Je trouve le fait de ne pas savoir ce qu'on aime très étrange, presque incompréhensible.

En fait, on est capable de savoir si on aime ou on n'aime pas sur le moment présent quand même, mais après il y a 2 choses :

- pour l'exemple de la musique, ce que j'essaie de dire c'est que si je me suis pas posé la question "c'est quoi mon style de musique", le jour où l'on me la pose je vais commencer à réfléchir un bon moment avant de trouver une réponse. Si on y a déjà réfléchi, qu'on s'est projeté en arrière pour se rappeler les chansons qu'on aime et en tirer un point commun, on pourra répondre. c'est ce fonctionnement qui me parait beaucoup plus spontané chez les autres. Il est possible aussi que ça prenne du temps parce qu'il faut qu'on réfléchisse aussi à l'image qu'on va donner en le disant ( par exemple : le métal c'est pour les loubards, le rock c'est cool, la dance pour les ados...) Il y a encore peut être un peu de ça

- sur des question ouvertes "quelle activités sportive tu aimerais faire?" je suis assez déboussolé car je pense que je pourrai aimer quelque chose qu'une fois que j'aurai expérimenté. De même "est-ce que ça te plairait de faire du ski ? " alors que j'en ai jamais fait, ce n'est pas spontané non plus. Me basant souvent sur mon expérience, je suis un peu pris au dépourvu et ça peut paraitre bizarre vu de l’extérieur que je ne dises rien, mais je suis en train de réfléchir et me projeter sur les pistes Smile pour imaginer la sensation que ça pourrait me faire et savoir si j'aimerais. (sans doute plus mon S ici qui joue)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylortantyk
Aucun rang assigné
Lylortantyk

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 07 Mar 2013, 21:51

Tu aimes, dans le sens ou tu ressens une sensation agréable en faisant telle ou telle chose, mais tu ne vois pas l'utilité d'en prendre conscience comme étant "une préférence", et de l'expliciter? (ou pire: de catégoriser tes sensations de plaisir par genre) (quel intérêt en effet? si ressentir au présent est là l'essentiel, et qu'on est en harmonie avec son environnement / les normes autour... dis moi si je me trompe)

Tu vas essayer de théoriser/extirper ça uniquement pour mieux communiquer avec les personnes qui mettent leurs passions dans des baluchons très faciles à porter et à observer du bout de leur bâton? (celles qui ont développé ça justement parce qu'elles ne sont pas sensibles à la priorité d'être en adéquation avec les normes / valeurs de la société dans laquelle on vit?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Qui-Gon-Jinn
Aucun rang assigné
Qui-Gon-Jinn

Type : ISFJ 9w1 Sp/Sx
Age : 44
Lieu : Naboo
Emploi : Jedi
Inscription : 27/02/2013
Messages : 33

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 07 Mar 2013, 22:41

@Lylortantyk a écrit:
Tu aimes, dans le sens ou tu ressens une sensation agréable en faisant telle ou telle chose, mais tu ne vois pas l'utilité d'en prendre conscience comme étant "une préférence", et de l'expliciter?Exactement, quand je veux profiter du moment présent (à la recherche de ces sensations agréables), je ne réfléchis surtout pas, ça gâche tout.

Je focalise mon attention sur tous mes sens, vu de l’extérieur on a l'impression d'immobilisme, comme quelqu'un qui médite (et qui perd son temps sans doute pour certains, de ne pas vivre intensément), mais finalement c'est très vivant au contraire : sentir le vent sur la peau, la chaleur, écouter les oiseaux ou une musique, sentir la nature, et tout en même temps. On ne vit pas nous-même intensément mais on écoute la vie autour de nous, et on se sent vivant. L'avantage c'est qu'il n'y a qu'a se baisser Smile, et n'importe quand, pas besoin d'aller très loin.

Et même plus tard, j'ai "enregistré" toutes ces "infos" et je peux revivre le moment tel qu'il était en se souvenant de toutes ces sensations, c'est peut être pour ça que je ne prends pas beaucoup de photos, j'ai beaucoup plus dans mes souvenirs.


@Lylortantyk a écrit:
Tu vas essayer de théoriser/extirper ça uniquement pour mieux communiquer avec les personnes qui mettent leurs passions dans des baluchons très faciles à porter et à observer du bout de leur bâton?

C'est vrai aussi que l'on va vivre le moment présent mais on ne va pas analyser tout ça, le vivre est juste suffisant. J'analyse tout ça aujourd'hui parce que je me rends compte que tout le monde ne fonctionne pas comme moi,et j'essaie alors d'expliquer aux autres comment je le vis.

C'est peut être aussi pour ça que les ISFJ ne s'interesse pas de prime abord au mbti, ils ne se posent pas tant de questions.
Et au post "Pourquoi y'a pas de ISFJ sur le forum ?", on pourrait répondre que s'il fait beau, ils sont sans doute dans leur jardin Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylortantyk
Aucun rang assigné
Lylortantyk

Type : NF
Lieu : Ici et là
Emploi : Services à la Personne
Inscription : 21/02/2013
Messages : 174

ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Empty
Message(#) Sujet: Re: ISFJ et centres d'intérêts ISFJ et centres d'intérêts - Page 2 Icon_minitimeJeu 07 Mar 2013, 22:52