Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Partagez
 

 Trouver son type : le parcours du combattant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ho_ree_shee_th
Aucun rang assigné


Type : INFJ
Age : 28
Lieu : Nantes
Inscription : 17/07/2021
Messages : 3

Trouver son type : le parcours du combattant Empty
Message(#) Sujet: Trouver son type : le parcours du combattant Trouver son type : le parcours du combattant Icon_minitimeSam 17 Juil 2021, 11:21

Bonjour à tous,

[Ave Pave, je salue ce qui vont réussir à tout te lire]

Je vous livre ici mes difficultés et mon cheminement, peut être que je ne suis pas le seul, n'hésitez pas à rebondir sur ce que je dis, si cela peut faire écho ou non à votre parcours.

Première difficulté : la projection de ce qu'on est VS qui on est vraiment :

Je me suis typé en premier lieu en ISTP car j'étais en pleine école d'ingénieur (j'ai fait ces études plus par défaut que par choix, car je ne savais fichement rien de ce que je voulais faire après un bac S), et quand on se bouffe une prépa, on a tendance à se considérer comme pointilleux, orienté détail (car on l'apprend à l'être), cartésien, réfléchi. Pour autant, je procrastinais beaucoup, j'aime prendre mon temps avant de rendre un projet, car j'aimais réfléchir en "fond", en "background", récolter le plus d'info pour converger vers LA solution optimale. Et donc naturellement je me suis directement "vu" comme un procrastinateur P et j'ai répondu comme tel au test, car j'avais cette image en tête.

Par ailleurs j'ai inhibé mon Fe, car ce qu'il comptait, c'était le performance, la vérité, le résultat. On réfléchissait sur de la technique, et ce qui comptait, c'est de dire vrai, le tact n'était pas autant valoriser, bien que ça me "hérissait" de voir des gens se parler sans ménagement.

Donc délier ce qu'on est vraiment de ce qu'on a "acquis" de l'environnement, surmonter sa projection, c'est difficile. Car je peux me voir différemment en fonction du "moule" dans lequel je suis, et c'est sans doute le côté "caméléon" qu'on peut retrouver chez ce type.

Deuxième difficulté : c'est la compréhension du N.
Mon dieu, tant d’amalgame quand on lit ce que les sites racontent du N, ce qu’il en ressort c’est surtout une description du Ne qui m’a induit en erreur : plein d'idées à la secondes, fort en idéations, les idées popent en séries, par sauts…

Je fonctionne certes par ramification mais je ne diverge pas, je converge. Exemple avec ce que je veux acheter ou même le typage du MBTI : je n'arrête pas de rassembler des informations jusqu'à ce que j'arrive à sentir une congruence, un flash, et sentir que c'est "ça", et pas autrement.

Et c'est lorsque j'ai enfin lu des articles : différences entre Ni et Ne que j'ai compris pourquoi je pouvais être N même si la description n'était pas au premier abord cohérente avec ce que j'utilise, car orientée "Ne".

Troisième difficulté : confondre P et J.

Sans doute la frontière chez moi est faible : je culpabilise de procrastiner, parfois je ressens un vide au fond de moi, quelque chose qui n'est pas alimenté et je peux rester des journées en ermite, à remplir partiellement le vide par des jeux vidéos.
Quand j'ai de la matière, par exemple un projet, je m'y mets presque au dernier moment non pas pour garder des "options ouvertes", mais car j'utilise du temps pour réfléchir à la solution en background, et si on me dit qu'on va changer de plan, ça me frustre au plus au point. Je n'aime pas les changements de plan, pour autant, je n'aime pas non plus l'engagement, et les plans trop contraignants, j'aime garder une flexibilité (jusqu'à ce que je converge vers une solution, ensuite je ne veux plus changer :P )

Je suis assez ambivalent de ce côté là, et j'ai du mal à me définir J et P. Donc P conceptuellement me plaît, mais je suis J une fois qu'une décision est prise.

Une quatrième difficulté : Identifier son Fe.

Instinctivement, le Fe m'a parlé quand je l'ai étudié. Je l'utilise avec plaisir pour comprendre les gens, et surtout pour les "healer" : ils parlent, je les écoute, j'essaye de "résonner" avec eux, de comprendre l'implicite, le sens, et de les éclairer en fonction de la résonance qu'ils produisent à mes yeux.

Pour autant, j'ai complètement inhiber le Fe quand j'étais jeune, on m'a changé d'école, je la "sentais" pas, et c'est alors que je suis devenu ermite, associal, dans mon coin. j'aimais traîner avec quelqu'un au collège pour ne pas être perçu comme le marginal,  mais c'est tout, je le faisais par défaut, par convention sociale, pour me fondre.

Au lycée, rebelote, la seconde je me suis ouvert au gens, j'ai développé mon Fe, les gens m'appréciaient sans que je sache pourquoi, et je rentre en 1er bim : tout a changé, j'ai senti quelque chose de faux, je me suis dit : a quoi bon faire des efforts vu qu’on est amené à ne plus se voir (sans doute dû à la blessure du premier changement d’école). A quoi bon ! je me suis exclu.

Et je me suis vu alors orienté tâche plutôt que personne à cause de ce contexte.




Aujourd'hui, je développe mon Fe avec les personnes que j'apprécie, et il y en a très peu.

Mais plus je l'utilise, et plus je sens cet instinct de venir les aider monter : notamment quand je sens des comportement d'auto sabotage ( addiction trop forte aux smartphone, cigarettes, alcool, trop de sucre alors qu'ils sont en surpoids).

Et je ressens un plaisir inavouable de sentir que j'ai pu conscientiser, éclairer une personne sur un de leurs problème perso.

Mon crédo : résonner puis raisonner. Vibrer avec la personne, puis conceptualiser le moteur de cette résonnance.

Je m'en retrouve joyeux et combler, moins "vide".

Je me tâte à devenir coach en organisation / perso pour continuer dans cette voie.

Merci de m'avoir lu, au plaisir de lire vos remarques ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Trouver son type : le parcours du combattant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFJ - Le Conseiller-