Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Pulse Red
50.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bulbon
Aucun rang assigné
bulbon

Type : iNTP
Age : 17
Lieu : Ma foi
Emploi : malheureusement je suis un être sans utilité
Inscription : 15/03/2021
Messages : 149

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitimeVen 09 Avr 2021, 09:37

Je suis pas convaincue par la coexistence de la théorie des fonctions d'ombre et celle des relation entre les types. (et par aucune de ces deux théories en fait)

D'un côté, il est généralement considéré que pour les relations (amoureuses ou amicales) ayant la plus grande probabilité de réussite sont celles:
- unissant un I avec un E
- 2 N ou 2 S (mais pas N et S)
- un F avec un T ou 2F et 2T (la lettre F ou T n'a pas d'importance)
- un J avec un P

Mais alors, dans le cas de 2T ou de 2F ensemble, les deux personnes correspondent au type d'ombre l'une de l'autre! (même lettres du milieu, première et dernière lettres opposées)

Or, si on va du côté de la théorie des fonctions d'ombres,

- l'attitude envers une personne utilisant de manière importante notre première fonction d'ombre (cas du type d'ombre) est suspicieuse
- l'image qu'on a d' une personne utilisant de manière importante notre deuxième fonction d'ombre  ( toujours le cas du type d'ombre) est celle d'une personne immature
je passe sur les fonctions ter et inf, car elles sont moins utilisés par le type ombre. N'empêche qu'elles le sont quand même.

Je sais pas vous mais j'ai pas une grande tendance à aller vers des personnes que je trouve suspectes et immatures...

Pourtant l'idée de la complémentarité entre les types dans les relations est séduisante: je dirais plutôt que l'interprétation (qu'on trouve sur internet) des relations entre utilisateurs de fonction d'ombres est erronée ou propose des descriptions vraiment exagérées. Qu'en est-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkan
Aucun rang assigné
Sarkan

Type : INTP 5 so/sx
Age : 17
Lieu : Derrière vous (coucou)
Emploi : Collectionneur de puces de sable
Inscription : 30/04/2021
Messages : 16

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Re: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitimeSam 05 Juin 2021, 17:36

Bonjhellholhalo,

Qu’entends-tu par réussite?

Fonctions cognitives= Fonctions cognitives. Dur de relier ça à des possibilités de réussite de relations amoureuses ou amicales

Si tu parles de complémentarité, forcément la réponse est oui un type X avec les fonctions d’ombres d’un autre type Q (j’aime pas les Y) seront complémentaires.

Si tu parle de complicité, il y a d’autres facteurs à prendre en compte. Du genre âge, passé, milieu sociale etc

Mathmat a écrit:
lire de «l’attitude» jusqu’à  «immature»
C’est ton avis personnel..vs le mien :je dirais quand même l’inverse. Et puis ça dépend du niveau de développement de tes cobayes non ?

Citation :
Je sais pas vous mais j’ai pas une grande tendance à aller vers des personnes que je trouve suspectes et immatures
.
Réponse d’un INTP lambda :
- Immature oui.
- Suspecte noui.
- Te-dom : Non, mais existe une véritable complémentarité comportementale (donc cognitive)
- Te aux : Non, trop de divergences
- Ni-dom : non (mais éveille  la curiosité)
- Ni-aux : NON ( (()) )

Conclusion:
- Une complémentarité semble exister, mais pas vrm une attirance....
En fait il faudrait d’autres avis comme toujours.

Fin du message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulbon
Aucun rang assigné
bulbon

Type : iNTP
Age : 17
Lieu : Ma foi
Emploi : malheureusement je suis un être sans utilité
Inscription : 15/03/2021
Messages : 149

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Re: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitimeSam 05 Juin 2021, 22:38

@Sarkan a écrit:
Bonjhellholhalo,

Qu’entends-tu par réussite?
Satisfaisante pour les deux parties

Citation :
Fonctions cognitives= Fonctions cognitives. Dur de relier ça à des possibilités de réussite de relations amoureuses ou amicales
C’est bien pour ça que je trouve pas ça convaincant, et pourtant on peut lire ça partout

Citation :
Si tu parles de complémentarité, forcément la réponse est oui un type X avec les fonctions d’ombres d’un autre type Q (j’aime pas les Y) seront complémentaires.
Oui mais alors pourquoi ils sont censés se trouver immatures et suspects l’un et l’autre d’après la théorie des fonctions d’ombre ? Enfin c’est vrai qu’on peut être immature, suspect ET complémentaire avec quelqu’un, mais ça paraît très dur d’envisager que les parties s’en rendent compte étant donné les a priori très forts

Laquelle des théories est à jeter aux orties ? Les deux ?

Citation :
Si tu parle de complicité, il y a d’autres facteurs à prendre en compte. Du genre âge, passé, milieu sociale etc
- passé et âge ça rejoint ce sur quoi on est d’accord (voir « oui-da » plus bas): l’équilibre des fonctions, l’histoire personnelle tout ça tout ça
- milieu sociale: bien sûr, notre personnalité ne nous fait pas échapper aux déterminismes sociaux...! Je parle juste de l’influence du MBTI, donc toutes choses égales par ailleurs !

[quote]
Mathmat a écrit:
lire de «l’attitude» jusqu’à  «immature»
C’est ton avis personnel..vs le mien :je dirais quand même l’inverse.[\quote]
Non c’est pas mon avis, c’est ce que j’ai lu sur internet (tu sais:
1ère fonction d’ombre = antihéros
2e fonction d’o = parent critique... je pense que tu vois de quoi je parle)

Citation :
Et puis ça dépend du niveau de développement de tes cobayes non ?
Oui-da!

[quote]
Citation :
Je sais pas vous mais j’ai pas une grande tendance à aller vers des personnes que je trouve suspectes et immatures
.
Réponse d’un INTP lambda :
- Immature oui.
- Suspecte noui.
- Te-dom : Non, mais existe une véritable complémentarité comportementale (donc cognitive)
- Te aux : Non, trop de divergences
- Ni-dom : non (mais éveille  la curiosité)
- Ni-aux : NON ( (()) )[\quote]
Tu as envie d’aller vers des personnes suspectes? Mais où est ton instinct de conservation XD ? Non sérieusement ?

Citation :
Conclusion:
- Une complémentarité semble exister, mais pas vrm une attirance....
En fait il faudrait d’autres avis comme toujours
Et quand est-il de la théorie des fonctions d’ombres ? (Parent critique machin chouette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulbon
Aucun rang assigné
bulbon

Type : iNTP
Age : 17
Lieu : Ma foi
Emploi : malheureusement je suis un être sans utilité
Inscription : 15/03/2021
Messages : 149

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Re: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitimeSam 05 Juin 2021, 22:45

J’ai relu nos messages, c’est pas très clair ce que je demande
En gros, je vois pas comment on peut être attiré ou se rendre compte qu’on va bien avec quelqu’un qu’on trouve terriblement suspect ou immature
j’imaginais donc que c’était le cas pour tout le monde, et donc que ces théories étaient nulles
Je pense tjrs qu’elles sont à prendre avec beaucoup de pincettes (on est d’accord sur ça: milieu social, histoire etc) mais au regard de ta réponse  je me suis trompée: on peut être attiré par des personnes immatures et suspectes
Pourrais-tu donc m’expliquer stp (c’est vraiment bizarre comme question désolée 😅), en quoi tu es attiré par les personnes I&S et pour quelles raisons ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarkan
Aucun rang assigné
Sarkan

Type : INTP 5 so/sx
Age : 17
Lieu : Derrière vous (coucou)
Emploi : Collectionneur de puces de sable
Inscription : 30/04/2021
Messages : 16

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Re: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitimeDim 06 Juin 2021, 15:09

Alors,
Citation :
Pourrais-tu donc m’expliquer stp (c’est vraiment bizarre comme question désolée ????), en quoi tu es attiré par les personnes I&S et pour quelles raisons ?
(Ouitrèsbizarreahem 3 yeux )  explication dessous

Citation :
En gros, je vois pas comment on peut être attiré ou se rendre compte qu’on va bien avec quelqu’un qu’on trouve terriblement suspect ou immature
En fait ça dépend du sens que l’on donne aux mots, quand je lis suspect je pense inquiétant, mystérieux,  intriguant, donc attirant.
Et quand je lis immature je pense drôle, amusant, irritant, donc attirant aussi.

Mais peut-être que tu pensais à suspect = angoissant et immature = méprisant.
Dans ce cas..je ne peux qu’être d’accord.

Sinon j'avais aussi mis pour répondre à ta question sans utiliser les mots "suspect" et "immature" pour éviter un quiproquo:
Citation :
- Te-dom : Non, mais existe une véritable complémentarité comportementale (donc cognitive)
- Te aux : Non, trop de divergences
- Ni-dom : non (mais éveille  la curiosité)
- Ni-aux : NON (  (())  )
Donc au final je suis d'accord avec toi : c'est un peu du flan..

Citation :
Et quand est-il de la théorie des fonctions d’ombres ? (Parent critique machin chouette)
Alors, je reprends mes chers chers amis X et Q... pour eux, je pense qu'il y a vraiment une sorte de complémentarité, mais aussi une divergence fondamentale qui fait que ces deux cobayes s'enrichissent mutuellement dans leur point de vue et leur manière de percevoir le monde (fonctions ombres). Mais, il seront toujours, au fond, de vrais opposés incompatibles.
Parce que Si et Ne, par exemple, sont les deux faces d'une même médaille alors que Si et Se même si elles se rapportent à la même chose (perception S) elles sons radicalement différentes de par leur origine (i vs e).

Je crois que ça s'appelle le fond et la forme.

D'un autre côté, on pourrait penser que les fonctions d'ombres de X (=Q) sont la continuité de son individu, une sorte de verso d'une médaille, ce qui ferait des médailles en 4D  Very happy , haha j'aime bien cette idée Evil laugh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulbon
Aucun rang assigné
bulbon

Type : iNTP
Age : 17
Lieu : Ma foi
Emploi : malheureusement je suis un être sans utilité
Inscription : 15/03/2021
Messages : 149

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Re: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitimeLun 07 Juin 2021, 16:15

@Sarkan a écrit:

Mais peut-être que tu pensais à suspect = angoissant et immature = méprisant.
Dans ce cas..je ne peux qu’être d’accord.

Suspect et immature sont des mots dépréciatifs, c'est pas vraiment sujet à l'interprétation... scratch
même si j'aime voir que tu saisis les aspects positifs dans la marginalité, et que tu fais fi des jugements de la société ...! (surtout pour immature... mon dieu que ce mot porte un jugement... sauf dans le MBTI, safe place et saint lieu Adoration Praying )

Citation :

Parce que Si et Ne, par exemple, sont les deux faces d'une même médaille alors que Si et Se même si elles se rapportent à la même chose (perception S) elles sons radicalement différentes de par leur origine (i vs e).
je suis d'accord

Citation :
Je crois que ça s'appelle le fond et la forme.
Je le voyais pas comme ça, mais pourquoi pas! du coup orientation de l'énergie = fond et perception = forme
c'est marrant parce que hors explication on pourrait penser l'inverse: énergie de l'orientation c'est ce qui apparaît (voilà pourquoi Fi et Ti sont si difficiles à différencier, ainsi que Fe et Te) mais leur sujet est très différent (le fond)


Citation :
D'un autre côté, on pourrait penser que les fonctions d'ombres de X (=Q) sont la continuité de son individu, une sorte de verso d'une médaille, ce qui ferait des médailles en 4D  Very happy , haha j'aime bien cette idée Evil laugh

ich habe nicht verstanden help me please

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Empty
Message(#) Sujet: Re: Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Les fonctions d'ombre et les théories de relation entre les types

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les relations interpersonnelles entre les types-