Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 07:35

Bonjour à toutes et tous,

Voici maintenant plus d'un an que je suis initié au merveilleux et complexe monde du mbti et consorts (ennéagramme, Big Five, DISC...). J'y ai été introduit par une amie qui connaissait extrêmement bien le modèle, même si j'avais déjà fait un test il y a quelques années que j'avais trouvé sur la toile.

Premier test qui m'avait indiqué comme INTJ. Résultat plus ou moins confirmé lorsque je me suis réellement mis à approfondir la théorie et à en apprendre plus sur les fonctions cognitives. Sauf que j'ai toujours ressenti une forme de "malaise" plus je lisais au sujet de ce profil, notamment concernant les parties du développement personnel depuis l'enfance. Aussi, j'ai très vite eu des doutes sur mon introversion présumée, quand bien même mon mode de vie actuel puisse, d'un point de vue extérieur, me faire apparaître comme un introverti carabiné. Mais c'est justement là où se situe la clé de mon problème. Je vis une vie plutôt chaotique depuis maintenant six ans. Les raisons seraient longues à expliquer et détailler pour l'instant, j'imagine que je le ferais progressivement au fur et à mesure que ce fil évoluera. Mais pour faire un rapide topo, je subis une réclusion sociale depuis tout ce temps, notamment après avoir expérimenté un déménagement m'ayant totalement coupé du monde (je vis encore chez mes parents, je n'ai qu'une très faible autonomie pour le moment). De ce fait, j'ai perdu la plupart de mes contacts qui étaient nombreux et avec qui je passais le plus clair de mon temps dehors. Plus jeune, c'était pour moi inconcevable de rester enfermé à la maison. J'avais un besoin pressant de stimulation sociale, de parler, échanger, jouer avec les autres...

De ce déménagement, j'ai aussi dû changer de lycée à l'époque. J'ai atterri dans un établissement de cambrousse où la plupart des personnes se connaissaient depuis la maternelle. Il y avait une forme de sectarisme assez pesante. Les groupes étaient déjà bien formés et soudés et ces derniers ne semblaient pas s'intéresser à moi. J'ai essayé de me mêler à eux, mais ce fut très laborieux. Ils n'ont fait aucun effort de leur côté pour m'intégrer et ils tenaient souvent des discussions que je jugeais très ennuyeuses. On a donc commencé à me "dénigrer" sur le plan moral, notamment en arguant que j'étais probablement stupide car je ne parlais que peu... Alors que j'avais profondément envie d'avoir un groupe d'amis, d'échanger comme je le faisais autrefois, de faire bénéficier les autres de mon humour assez développé etc. Je ne me voyais pas passer mes récréations tout seul dans un coin. Cependant, en plus de ces moqueries qui proliféraient (bien que je n'y accordais que peu de crédit, j'ai toujours eu un bon sang-froid), j'ai toujours eu une profonde aversion pour le système scolaire et ses techniques d'apprentissage qui ne me seyaient guère. Je détestais le fait de passer des heures enfermé dans une classe à apprendre des choses bien souvent ennuyantes. Mon esprit vagabondait souvent par la fenêtre et il entrevoyait les myriades de possibilités qui pouvaient m'attendre dehors... façon d'être qui m'a souvent valu le reproche d'être "là sans être là" par mes professeurs. Bref, l'incapacité d'avoir pu tisser des liens combiné à mon dégoût du système scolaire m'ont conduit tout droit à la descolarisation.

Descolarisation, déménagement dans un patelin extrêmement perdu, j'ai peu à peu perdu tout contact social. J'en avais encore au début et, dès que l'occasion se présentait, je sautais dessus. Mais mes anciens amis n'habitant pas forcément la porte à côté, ont quant à eux, poursuivi leur vie. Et plus le temps est passé, plus ce cercle vicieux s'est refermé sur moi. Si bien que j'ai perdu toute motivation, le moindre effort me paraît extrêmement difficile. Je suis anhédonique, aboulique... j'ai du mal à prendre du plaisir dans ce que je fais. Ma seule once d'espoir actuellement, c'est le fait d'attendre d'avoir l'âge requis pour toucher l'aide sociale RSA pour m'en servir de tremplin : déménagement dans une petite ville proche, reprise d'une vie sociale, études via le DAEU...

Bref, ce mode de vie m'a longtemps conforté dans le typage INTJ voire INTP. Mais lorsque j'analyse mon enfance et mon adolescence, je n'avais pas l'impression d'agir comme un introverti. Quand bien même je suis quelque peu timide aux premiers abords et que j'expérimente parfois de légères angoisses sociales (notamment à cause de mon corps, j'ai une démarche assez spéciale et parfois nonchalante, notamment car je suis dyspraxique, donc des problèmes avec la coordination), j'avais des facilités pour m'ouvrir aux autres et n'avait vite aucun problème à apprécier être le centre de l'attention. J'ai toujours eu le rôle de la personne qui faisait rire les autres et qui imaginait diverses possibilités/choses à faire. Si bien que j'étais plus ou moins l'un des éléments les plus importants dans chaque groupe où j'étais impliqué. Disons que bien souvent, la fête commençait avec moi. Pareil à l'école, j'avais des relations conflictuelles avec mes professeurs et j'aimais beaucoup tourner en dérision des choses qu'ils disaient ou tout simplement faire rire ma classe avec des blagues et autres. J'avais un côté "histrionique" assez marqué, dans le sens où j'appréciais être remarqué et surtout que les autres rient à mes dires, m'apprécient. J'aimais me savoir populaire et savoir que les autres comptaient sur moi.

Traits de caractère que j'ai à nouveau pu observer lors de mes dernières interactions sociales dont une formation de deux mois et demi en 2015. Formation que j'avais faite justement car j'étais dans une période où la solitude devenait très pénible (cela faisait trois ans de réclusion) et car j'avais envie de me faire un peu de sous pour m'acheter des choses. Là aussi donc, je n'ai pas eu de grandes difficultés à me lier aux autres. La plupart ne se connaissaient pas, donc c'était beaucoup plus facile que dans mon ancien lycée. Si les gens ne se connaissent pas, je peux être l'un des premiers à éclore et à parler aux autres. Je préfère bâtir quelque chose plutôt que de m'y ajouter. Mon côté histrionique a vite fait son retour en compagnie de mon côté provocateur vis-à-vis des intervenants qui avaient tendance à nous infantiliser. J'ai toujours eu des rapports extrêmement conflictuels avec "l'autorité" et les adultes durant mon enfance. Je détestais avoir l'impression d'être contrôlé ou qu'on m'impose quoi faire en vertu d'un dogme autoritaire. Il paraît que j'abordais constamment un sourire narquois lorsque l'on me réprimandait, ce qui avait le don d'accroître l'énervement de ces personnes à mon encontre. Même si paradoxalement, j'ai toujours eu un côté attachant pour ces personnes. Rien que mon proviseur au collège avait décidé de supprimer diverses punitions/remarques négatives de mon dossier pour être certain que je sois bien pris dans le lycée de mon choix. Car il m'appréciait énormément en dépit de ma nature complètement trollesque au sein de son établissement.

Donc toute cette introspection de mon passé détonne clairement avec tout ce que j'ai pu lire sur l'INTJ enfant et, surtout, avec le concept de l'introversion. Je parle notamment plus que j'écoute, bien que je sois, d'après mes pairs, d'une excellente écoute ; je m'ouvre facilement aux autres, je n'ai jamais compris le besoin d'être aussi réservé sur soi ; je détestais être enfermé petit/adolescent, j'étais complètement hyperactif avec troubles de l'attention (diagnostiqué) et avait ce besoin constant d'être en mouvement et surtout dehors. Lorsque j'étais interdit de sortir à cause d'obligations familiales notamment, j'étais extrêmement déçu. De même lorsque mes amis n'avaient pas l'autorisation de sortir et que je devais me résigner à rentrer chez moi croupir dans ma chambre. Après, je ne me suis jamais ennuyé seul, notamment car je suis fils unique, donc je me suis toujours relativement suffi à moi-même. Mais disons que j'aime partager mes expériences, délires et autres, ne serait-ce qu'avec une personne.

Maintenant, aujourd'hui, j'ai plus ou moins appris à vivre avec ma solitude. Je l'ai acceptée. Tantôt je l'apprécie car dans un sens, elle me protège des obligations et des décisions, tantôt elle m'oppresse car je me sens extrêmement seul au monde, quand bien même je maintiens un cercle d'amis virtuels qui me permet de tromper quelque peu la solitude. Donc tout ça me fait avoir une perception extrêmement floue et biaisée sur l'axe I/E. Je me suis dit que cela pouvait être du fait du développement de ma potentielle auxiliaire introvertie dans le cas où je suis bel et bien E. J'ai lu à plusieurs reprises que les E se recentrent sur eux-mêmes en fin d'adolescence/début d'âge adulte, après avoir eu une enfance plus mouvementée. Sachant que dans mon cas, c'est en grande partie "imposé"... Aussi, il est notoire que les profils ENxP soient les extravertis les plus "introvertis" avec leur dominante Ne très cérébrale. Chose qui peut être extrêmement accentué avec l'auxiliaire donc, puisque Ti comme Fi ne sont pas connus pour être des fonctions tournées vers les autres.  Donc c'est une piste que je privilégie de plus en plus. ENTP notamment car je ne me vois pas excessivement F, même si je reste ouvert à cette possibilité. Sur la plupart de mes tests, le NT est extrêmement solide (environ 80-20%) tandis que le E/I est très serré (55/45 - 60/40 selon les tests, parfois en faveur du E, parfois du I). Sur les tests de fonctions cognitives, j'ai souvent de gros pourcentages sur la Ne et Ti, mais aussi en Te et un peu Ni. J'ai un Fe généralement plus haut que Fi et un Si plus prononcé que Se. Concernant l'axe J/P, même combat que pour l'extraversion/introversion, extrêmement serré. Je développerai plus tard concernant cet axe, mon message commence déjà à être long.

Au niveau des fonctions inférieures,  je me reconnais en priorité dans les fonctions S-inférieur. J'ai un rapport assez étrange à mon corps, comme si il n'existait pas la majeure partie du temps. Puis, parfois, soudainement, je peux en être effroyablement conscient et me retrouver à analyser mes états intérieurs, me menant souvent à des délires hypocondriaques. Je peux devenir obsédé par un détail insignifiant et finir ma journée à éplucher Doctissimo (par exemple en notifiant que mon pouls est légèrement plus rapide qu'à l'accoutumée). En comparant Si et Se, je pense me reconnaître bien plus dans Si et surtout son expression inférieure. Quand bien même, encore une fois durant ma jeunesse, j'adorais pratiquer des activités sportives et être absorbé sur le moment par. Je me défoulais jusqu'à ne plus en pouvoir, je n'avais presque aucune conscience de mes limites.
Je peux également me reconnaître dans le F-inférieur. Je peux avoir parfois une crise émotive alors que j'ai habituellement un contrôle très serré de mes émotions. J'en ai d'ailleurs généralement une conscience limitée, quand bien même je ne suis pas forcément extrêmement mal à l'aise pour les exprimer. Je pense mieux me reconnaître dans Fe que Fi à ce niveau. Je peux ressentir parfois l'impression de ne pas être aimé à ma juste valeur, de me sentir délaissé... alors que je suis globalement confiant à ce niveau, habituellement.

Il faudra aussi que je parle de l'énneagramme plus tard, où mes incertitudes demeurent encore plus prononcées. Je doute notamment entre le 5 et le 7. J'aime la connaissance, mais pas uniquement pour le plaisir d'apprendre. Je vise plus une mise en pratique, notamment pour des projets que j'ai en tête lorsque j'aurai mon indépendance. J'ai un côté très analytique également et suis donc plutôt détaché de mes émotions. J'aime observer les choses et comprendre. J'ai toujours eu un besoin de comprendre depuis tout petit. Ma mère disait que j'étais intenable voire saoulant avec mes 500 questions existentielles à la minute. Donc je me reconnais beaucoup dans ce profil, surtout que je suis reclus. Mais je me reconnais également énormément dans le 7 : j'évite la souffrance, je n'aime pas ressentir des émotions négatives, j'adore m'amuser d'une quelconque manière et c'est sûrement ce que je privilégie le plus dans ma vie, j'aime concevoir le monde comme un immense terrain de jeu où tout me semble possible, je suis atteint du syndrome de Peter Pan, je déteste la routine, je n'aime pas faire trop longtemps la même chose, j'ai des troubles de concentration évidents... sinon, j'ai toujours été quelqu'un de très bon au niveau de la persuasion (j'ai d'ailleurs eu le profil de l'influence sur le test DISC), j'ai pu m'en rendre compte à de très nombreuses reprises, notamment lors de stages que je faisais dans la vente (un domaine de prédilection pour moi) avec ma facilité déconcertante à cerner le client, ses besoins et lui faire faire plusieurs ventes additionnelles en usant notamment du principe de cohérence et d'autres méthodes d'influence bien connues. J'adorais m'occuper de la clientèle, ce qui me fait aussi penser à une orientation plutôt extravertie (bien que je tende de plus en plus à m'identifier au concept de l'ambiversion).

Voilà, je vais m'arrêter là pour le moment je pense, c'est un problème assez récurrent chez moi de faire des présentations extrêmement longues et plutôt détaillées, au risque de perdre des lecteurs potentiels... Je ne suis pas très bon concernant la concision.

Dans tous les cas, je suis content de m'inscrire ici depuis que le mbti est devenu une véritable passion pour moi. Cet outil me passionne et me consume à la fois. Je ressens donc le besoin d'en parler avec une communauté s'y intéressant.
Sinon, mes autres centres d'intérêt sont les suivants : animation japonaise, jeux-vidéo, films et séries, philosophie, métaphysique, football (mon côté beauf Razz), lire, écrire, parler politique, l'Histoire, troller et emmerder mon monde. Wink

Bref, j'ai l'impression d'en avoir déjà dit beaucoup tout en ayant l'impression de ne pas en avoir dit assez. Je vous souhaite une excellente journée/soirée selon et merci d'avoir pris le temps de me lire !

À bientôt ! Smile

PS : heureusement que je devais faire un "rapide topo" Rolling Eyes Lol
Revenir en haut Aller en bas
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 42
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 436

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 08:22

Bienvenue à toi. Very Happy

J'aime bien ta façon de narrer ta vie, ça se lit bien.

Bon pour un rapide topo c'est un peu long, mais ça se lit facilement. Smile

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravensnow
Aucun rang assigné
avatar

Type : Istp 8
Age : 22
Lieu : Lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 08:34

T’es intj, ma main à coupé.
Eh eh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 09:40

@Obtearon a écrit:
Bienvenue à toi. Very Happy

J'aime bien ta façon de narrer ta vie, ça se lit bien.

Bon pour un rapide topo c'est un peu long, mais ça se lit facilement. Smile

Merci. Smile

Disons que venant de moi, c'est effectivement un "rapide topo", tout cela est très subjectif. La version longue ferait au moins 25 pages word. Smile

@Ravensnow a écrit:
T’es intj, ma main à coupé.
Eh eh


Merci pour ta réponse, même si j'apprécierais un petit développement de ta réponse, si cela ne te dérange pas. Smile

En quoi serais-je plus INTJ qu'un autre NT, selon toi ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1899

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 11:29

Bienvenu !

Pour moi ce que tu décris colle avec l'ENTP. C'est un des profils qui peut être le plus introverti des E, surtout avec l'âge et le développement de la fonction Ti comme tu l'as dit.
P vs J, il n'y a pas trop à hésiter non plus. Tu mène clairement une vie de P, anticonformiste et rebelle au point de t'exclure du système. A la rigueur un ESTJ pourrait avoir du mal avec l'autorité (comme ils sont souvent 8 et qu'ils se considèrent comme les chefs) et aborder ce style de profil, mais le reste ne colle pas, comme le fait de ne pas pouvoir être concis. 

Sinon effectivement l'hypocondrie est présente chez pas mal de NP avec Si en inférieur. C'est également mon cas, et d'une amie à ma soeur INFP. J'ai connu aussi un ENTP qui l'était. 
Ce qui est assez surprenant chez un ENTP, car c'est complètement irrationnel et paranoïaque mais ça colle très bien avec les raisons que tu as décrites. 

En ce qui concerne l'hystrionisme, ça touche souvent les personnes E. Les E sont souvent théâtrales en publique, où ils aiment attirer toute l'attention, alors qu'un I préfère en général se cacher ou être en retrait.

Sinon, pourquoi attendre de toucher le RSA pour reprendre tes études ? Tu es encore jeune, il faut que tu arrête de subir ta vie mais que tu la prenne en main. Si tu trouves un sens à tes études, tu sera moins rebelle et tu sera motivé pour le travail. Les cours à distance seraient parfait pour toi, enfin si tu sais les gérer, et que tu ne te laisse pas aller à la procrastination souvent présente chez les NP.

Ma mère aussi avait abandonné le système scolaire avant d'avoir son bac (profil ESTJ 8 ), mais une fois qu'elle s'est rendue compte qu'elle ne pouvait rien faire sans diplôme, elle a repris ses études à distance, et elle l'a eu. Elle a même poursuivit et est devenue cadre. Rien n'est jamais trop tard.
Et puisque tu es plus âgé et mature, et qu'en plus tu connais le MBTI. Tu devrais en profiter pour choisir un métier qui te correspond bien. La plupart n'ont pas eu la maturité suffisante pour choisir ce qu'ils voulaient vraiment faire, et une fois qu'ils se sont lancés dans leurs études... (18 ans, c'est tôt pour choisir son avenir professionnel)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Askja
Aucun rang assigné


Type : INTJ
Age : 26
Lieu : idf
Inscription : 08/12/2017
Messages : 342

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 13:24

Bienvenue .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 14:31

@Luna a écrit:
Bienvenu !

Pour moi ce que tu décris colle avec l'ENTP. C'est un des profils qui peut être le plus introverti des E, surtout avec l'âge et le développement de la fonction Ti comme tu l'as dit.

Merci.

En effet, j'ai fait énormément de recherches autour de ce profil et c'est plutôt édifiant. Enormément d'ENTP ont tendance à montrer de faux-airs introvertis, idem pour leurs cousins ENFP. Je me suis beaucoup plus reconnu dans les lectures d'ENTP que dans celles des INTJ, au final. Quand bien même je sais que quatre lettres sont insuffisantes à saisir le spectre humain, je pense qu'au bout d'un certain moment, lorsque l'on compare deux échantillonnages de vécus, on peut être apte à se retrouver dedans. Chose qui a été le cas pour l'ENTP et bien moins pour l'INTJ.

Je me suis typé INTJ durant quasiment une année entière. Maintenant que je refais mes tests (mbti, fonctions, ennea, autres) en tentant de prendre en compte la globalité de ma vie, mes tests vont effectivement dans le sens du typage ENTP. Je reste cependant prudent car je ne suis pas à l'abri de biais, de l'effet Barnum ou encore à une potentielle "projection" d'un idéal refoulé. Même si parlant d'idéal, j'avais fait un test sur similarminds pour trouver le type qu'on fantasmait et j'avais eu ENTJ (le NT dans lequel je me reconnais le moins, par ailleurs).

Citation :
P vs J, il n'y a pas trop à hésiter non plus. Tu mène clairement une vie de P, anticonformiste et rebelle au point de t'exclure du système.

Je ne suis pas certain de la corrélation, j'aurais plus dit que c'était quelque chose de N avant tout. Les INTJ peuvent aussi posséder ce côté anticonformiste.

Dans ce que je vois de J chez moi sinon, c'est que j'ai tendance à particulièrement mettre un point d'honneur à la ponctualité notamment (et je tiens souvent à ce que les autres fassent de même, rien de plus agaçant ceux qui repoussent sempiternellement les rendez-vous de 15-30 minutes ou qui annulent à la dernière seconde), j'ai quelques côtés maniaques parfois avec mes affaires, dans le sens où la plupart de mes objets ont leur place et que j'en prends extrêmement soin. Cela dit, ça pourrait être du fait de la sensation introvertie inférieure, je ne sais pas. Ensuite, j'aime bien planifier, dans ma tête du moins, surtout pour quelque chose d'assez important, pour ne pas avoir tout à gérer en improvisation le moment venu. Quand bien même j'ai de très grandes capacités dans ce domaine.

Après, je pense être effectivement plus P que J. Je n'ai pas un sens du devoir très prononcé, je fais toujours passer l'amusement avant le travail, je ne suis pas excessivement perfectionniste, j'ai tendance à me contenter du strict minimum (sauf avec les choses dans lesquelles je suis absorbé) et surtout à procrastiner énormément. Je suis aussi stimulé à l'idée d'avoir plusieurs options/possibilités, ce qui au final ne m'aide pas toujours à sortir de la procrastination. Et je planifie rarement ce que je fais, je n'aime pas me créer des cases, des horaires. Parlant des horaires, j'ai un rythme de vie totalement erratique. Dans le sens que je peux me lever à 23h demain comme à 8h dans trois jours. Je ne suis soumis à aucun signal extérieur, journée de 16h ou de 32h, ça ne fait aucune différence pour moi. Je dis souvent aussi que j'ai expérimenté tous les fuseaux horaires possibles depuis ma chambre. Lol

Citation :
Ce qui est assez surprenant chez un ENTP, car c'est complètement irrationnel et paranoïaque mais ça colle très bien avec les raisons que tu as décrites.

Pas tant surprenant que ça. Les fonctions de perception étant de nature irrationnelle, justement. Smile

Alors quand il s'agit d'être sous l'emprise d'une inférieure mal développée/contrôlée, ça donne ce genre de problèmes. Un peu comme un Ne-inférieur aurait quant à lui des visions inconfortables et effrayantes de l'avenir.

Citation :
Sinon, pourquoi attendre de toucher le RSA pour reprendre tes études ? Tu es encore jeune, il faut que tu arrête de subir ta vie mais que tu la prenne en main. Si tu trouves un sens à tes études, tu sera moins rebelle et tu sera motivé pour le travail. Les cours à distance seraient parfait pour toi, enfin si tu sais les gérer, et que tu ne te laisse pas aller à la procrastination souvent présente chez les NP.

Parce que avec le RSA et donc le déménagement qui en découlera, je vais me reconstruire une santé, ainsi qu'une vie sociale. Ce qui m'apportera beaucoup d'énergie. J'ai pu le notifier durant ma formation que j'évoquais d'ailleurs, le soir même du premier jour, j'étais totalement revigoré, bien plus confiant en moi et énergique. Les interactions sociales ont du bon sur moi. Ce qui m'avait d'ailleurs également alerté quant à ma possible extraversion.

Sinon, concernant les études à distance, il y a en effet le paramètre procrastination. Je me vois mal, mais alors très mal dans l'état actuel des choses, réussir à me mettre sérieusement dans les études. Je manque cruellement de rigueur. Quand tu imagines que parfois je procrastine même pour lancer une partie de jeu-vidéo ou l'épisode d'une série... je n'ose imaginer quelque chose d'aussi chiant que des études. Je pense qu'il est d'abord nécessaire que je retrouve une vie agréable.

Je pars du principe que j'ai mon temps... je n'ai pas forcément d'attentes élevées pour le moment, je veux simplement mener une vie agréable pour l'instant. Dans les faits, je suis quelqu'un d'assez minimaliste dans son style de vie. Je peux clairement me contenter de vivre avec un aussi faible revenu que le RSA, même si je n'ambitionne pas d'y rester. Je pense notamment à des projets sur internet, il y a beaucoup d'opportunités intéressantes comme monter son Shopify et faire du e-commerce. Le RSA me servira notamment de base financière pour quelques projets de ce style. Ensuite, je pense beaucoup à voyager, faire un tour du monde avec un ou une ami(e). Je n'ai pas envie de me conformer à une quelconque routine, de vivre dans avec des obligations pesantes et une vie stressante. Je veux vivre comme il me plaît et pour l'instant je n'ai jamais dérogé à ce principe que je me suis établi. ^^

Citation :
Ma mère aussi avait abandonné le système scolaire avant d'avoir son bac (profil ESTJ 8 ), mais une fois qu'elle s'est rendue compte qu'elle ne pouvait rien faire sans diplôme, elle a repris ses études à distance, et elle l'a eu. Elle a même poursuivit et est devenue cadre. Rien n'est jamais trop tard.

En effet, rien n'est jamais trop tard. Cependant, je ne suis pas aussi pessimiste concernant le fait de ne rien pouvoir faire sans diplôme. Cela me paraît être une fable racontée de façon doucereuse par le système pour nous garder sous son joug. Il existe plusieurs alternatives. Le e-commerce comme précédemment cité, mais pas que. Nombreuses sont les opportunités qui ne demandent aucun diplôme. Après, comme tout, ça demande aussi de la rigueur et de l'analyse, ça ne tombe pas tout cuit. Mais ça me paraît plus intéressant qu'une vie comme nombreux l'entendent.

Si je devais travailler pour quelqu'un un jour, ce serait vraiment un travail autonome, qui me permettrait une grande liberté d'action. J'ai déjà envisagé plusieurs carrières dans ma vie, notamment photographe, journaliste, détective privé, des métiers dans le commerce (le plus probable pour moi), avocat...

Je pense aussi à écrire des bouquins. Et idéalement, j'aimerais en vivre. En somme, j'ai beaucoup d'idées, projets à ces niveaux. Il faut juste effectivement que je veille à ne pas trop m'engoncer dans la passivité au risque de ne jamais rien produire/faire, ce que je ne souhaite pas.

Citation :
(18 ans, c'est tôt pour choisir son avenir professionnel)

En effet, je suis d'accord. Même moi à 22 ans je ne suis pas encore certain de ce que j'aimerais faire. Après, concernant ceux qui commencent leurs études supérieures à 18 ans, rien ne les empêche de se réorienter.

@Askja a écrit:
Bienvenue .

Merci. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1899

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 15:33

Tu as raison, mieux vaut que tu te refasse une santé avant de reprendre tes études. Il faut se créer un cercle vertueux.
Sinon oui, l'anticonformisme est beaucoup plus répandu chez les N, mais beaucoup de S aussi quittent le système scolaire pour d'autres raisons, soit parce qu'ils ne s'y épanouissent pas ou qu'ils ne supportent pas l'autorité, comme c'était le cas de ma mère qui avait du mal à être subordonnée à une autorité. (Elle est pourtant SJ, mais son ennéagramme 8 a joué)

Sinon je pense qu'on s'y prend mal pour te typer. Il faut que tu regarde les fonctions, car ENTP et INTJ n'ont rien à voir si on regarde la dynamique de leur fonction.
Te reconnais tu dans le duo Ti-Fe ou Te-Fi ? Et Ne-Si ou Ni-Se ?
Ici tu peux trouver pas mal d'informations à ce sujet : http://www.16-types.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 18:38

@Luna a écrit:
Sinon oui, l'anticonformisme est beaucoup plus répandu chez les N, mais beaucoup de S aussi quittent le système scolaire pour d'autres raisons, soit parce qu'ils ne s'y épanouissent pas ou qu'ils ne supportent pas l'autorité, comme c'était le cas de ma mère qui avait du mal à être subordonnée à une autorité. (Elle est pourtant SJ, mais son ennéagramme 8 a joué)

En effet, les S aussi peuvent connaître un décrochage scolaire. Je pense notamment aux SP qui sont eux aussi généralement mal-adaptés au système classique.

Si cela n'est pas trop indiscret, comment s'est déroulée ta relation avec ta mère, sachant que vous êtes l'ombre de l'autre ?

Citation :
Sinon je pense qu'on s'y prend mal pour te typer. Il faut que tu regarde les fonctions, car ENTP et INTJ n'ont rien à voir si on regarde la dynamique de leur fonction.

En effet, bien qu'ils soient des types "miroirs", donc quelques similitudes peuvent s'observer. Par exemple le détachement du concret, vivre dans un monde d'intuitions, avoir une fonction F en tertiaire, etc...

Spontanément, au-delà du fait que je t'apparaisse ENTP dans ma description, tu me vois faire l'utilisation de certaines fonctions plus que d'autres ? Si oui, lesquelles ? Ca peut vachement m'aider d'avoir un avis extérieur.

Citation :
Te reconnais tu dans le duo Ti-Fe ou Te-Fi ? Et Ne-Si ou Ni-Se ?
Ici tu peux trouver pas mal d'informations à ce sujet :

J'avais déjà lu cette page il y a longtemps. Je l'ai relue pour le coup et je suis abasourdi par la précision de la description de la fonction Ne en dominante. Elle me colle quasi-parfaitement. Je vais faire des c/c du ladite page et argumenter légèrement (ou pas on verra Lol ) en quoi je m'y reconnais.

J'ai lu Ni aussi, je ne m'y reconnais que légèrement.

Citation :
Entrevoir les possibilités pour demain, la semaine ou l'année prochaine est ce qui capte leur intérêt. Ils notent immédiatement les détails physiques sur lesquels les types Sensation Extravertie s'attardent et les utilisent comme un tremplin pour s'envoler vers un monde de possibles. Ils pétillent de nouvelles idées et de plans originaux, dont beaucoup sont réalistes et de valeur.

Je suis constamment dans l'extrapolation, le fantasme, à imaginer comment serait ma vie dans x temps. Un rien peut me stimuler et me faire créer une connexion avec un autre concept. J'adore créer des solutions originales et me servir de ma créativité pour faire les choses.

Citation :
Pour les jeunes, une vie d'iNtuition Extravertie est un film jamais monotone avec de nouvelles aventures à tous les coins de rue. Vous ne savez jamais ce qui va arriver quand vous êtes avec eux.

Haha, énormément d'anciennes connaissances m'ont tenu comme propos : "Avec toi, on ne sait jamais ce qu'il se passe, tout peut arriver d'un coup !". Je suis très souvent pris d'une inspiration soudaine, d'un délire à essayer, un troll ou une connerie à tenter. Parfois des choses qui sortent vraiment de nulle part, qui surprennent tout le monde de par leur caractère spontané et  absolument fantasque.

Citation :
Ils peuvent avoir beaucoup d'idées, de pensées, de convictions différentes en considérant la possibilité qu'elles soient toutes vraies. Leur iNtuition implique de se rendre compte qu'une autre vue est toujours possible. Ils peuvent écouter et comprendre l'argument d'un ami puis écouter l'opinion contradictoire d'un autre ami, et la comprendre également.

T.O.T.A.L.E.M.E.N.T

Je suis en effet en mesure de comprendre tous les points de vue lors d'un conflits, de me mettre facilement dans la peau d'un autre et d'intégrer sa façon de penser, d'interpréter les choses. Cela me donne même d'excellentes facultés à lire et prédire les réactions d'une personne.

Ce côté me donne également parfois un côté extrêmement "saoulant" en débat. Ayant l'habitude de retourner toutes les thématiques qui m'intéressent sous tous les angles possibles, je suis capable d'argumenter depuis plusieurs positions, d'avoir des "mais" de partout, d'être partagé sur différentes opinions etc. Parfois, on me pense de mauvaise foi ou simplement que je tente d'avoir une "porte de sortie". Non, c'est vraiment que j'ai pensé à la plupart des hypothèses avant. Je suis constamment en mode dissertation dans ma tête quand un sujet capte mon attention. Thèse, antithèse, synthèse. Boum. Je peux donc effectivement parfois paraître incohérent sur certaines de mes positions, avoir des avis notamment en politique assez déroutants car mélangeant des idées de partis opposés et j'en passe.

Et bien entendu, cela me permet d'être un excellent avocat du diable. J'aime parfois débattre un point de vue lambda dont je me fiche éperdument juste pour voir les réactions des autres. (())

Je fais également beaucoup d'expériences sociales, des choses qui me permettent d'enrichir ma compréhension de l'homme, sa psyché. Savoir qu'il me reste encore tant à découvrir m'excite beaucoup. L'homme est indéniablement fascinant, il est capable de tout, il ne cesse jamais de me surprendre... Twisted Evil

Citation :
Comme elles se succèdent, elles n'arrivent pas à terminer complètement les choses, étant ennuyées par les détails et sautant alors la tête la première dans de nouvelles aventures. Elles sèment à tout vent, mais ne récoltent presque jamais.

La fameuse procrastination déjà évoquée...

J'ai la fâcheuse tendance à commencer et ne jamais finir. Je me lasse à une allure assez fascinante. Que ce soit les personnes ou les activités.

J'ai souvent vu les gens comme des "livres". Ils sont intéressants mais, une fois que j'en ai fait le tour, je les laisse de côté car ils n'ont plus rien à ne me révéler. Cela dépend bien entendu des gens. Certains recèlent d'énormément de secrets, donc ça prend plus de temps. J'ai toujours besoin de nouvelles opinions, d'avoir du neuf.

Citation :
La Sensation Introvertie est la fonction inférieure de ce type. Il est très difficile pour lui de prêter une attention prudente et méticuleuse à chaque détail qui participe à la mise en oeuvre réelle de son intuition et il est encore plus difficile pour lui de s'imprégner longuement de ces sensations afin d'en percevoir les implications.

Aaaaah... moi et le sens pratique, les détails et moi... une vraie histoire d'amour de haine. Je suis bon quand il s'agit d'imaginer quelque chose. Mais lorsque vient la partie "pratique", il y a comme dirait-on... un hic. Smile

Citation :
Par exemple, il ne s'arrêtera pas pour écouter les messages de son propre corps. Il s'implique tant dans ses projets qu'il en oublie de prendre son déjeuner. Il court après ses intuitions et travaille tard dans la nuit, en oubliant de se coucher.

Cela rejoint ce que je disais dans mes autres réponses. Notamment le sport où je pratiquais sans me rendre compte de la fatigue ou encore de mon rythme de vie qui n'a aucun sens, aucune logique. Je peux parfois oublier de m'hydrater plusieurs heures d'affilées. Je ne parle même pas de la nourriture où, parfois, je réalise que je n'ai pas mangé depuis 20h. J'sais pas comment il fait mon corps pour tenir... silly

Citation :
Il a aussi souvent des problèmes avec les objets. Il est du genre à entreprendre un voyage, mais en négligeant de s'occuper de son véhicule, et à se retrouver à mi-chemin sous la voiture à essayer de fixer quelque chose, en ayant oublié d'apporter les instruments nécessaires.

En lien avec le sens pratique. Aller aux courses mais avoir oublié les sacs, tout moi. ^^

Citation :
Il a besoin d'argent pour ses plans, mais travailler à plein temps, dans le même emploi est ennuyeux pour lui. Et parce que son intuition a un tel pouvoir sur lui qu'il déteste, probablement plus que tout autre type, que son patron lui dise quoi faire. Il voit toujours une autre façon de faire les choses.

Pas vraiment besoin d'argumenter, mes messages du haut se suffisent à eux-mêmes, je crois... Smile

Citation :
Si quelque chose tourne mal, si quelque chose casse, s'il ne peut pas accomplir ce qu'il a prévu de faire, il a tendance à exploser de rage, donner un coup de pied au véhicule, lancer l'instrument cassé à travers la pièce, ou simplement fumer et s'inquiéter.

La grosse révélation de l'article, pour moi. Ce que je prenais pour du J (ne pas aimer que les choses ne se passent pas comme prévu) tient en fait du Ne...

Je suis généralement d'un calme olympien.

Mais.

Lorsque que quelque chose m'énerve car il a notamment l'outrecuidance de ne pas vouloir fonctionner comme je le désire, je peux devenir très... violent. Envers ledit objet. Blasé

Ma patience peut vite voler en éclat si quelque chose me tient tête. La connexion internet fait des siennes et la box ne fonctionne toujours pas après de nombreux reboot ? Aie... mon poing... et ma box... s'en souviennent encore. Smile

Je peux avoir un côté assez impulsif avec les choses. Même si je me suis bien cadré à ce sujet en grandissant. Sûrement l'auxiliaire (donc très probablement Ti). Je cherche bien plus à comprendre désormais, à raisonner de la manière la plus logique possible pour résoudre mon problème. Je garde plus facilement ma colère en laisse, aussi.

Voilà concernant la fonction Ne...

Du coup, sans surprise, je me reconnais plus dans Ne - Si que la paire opposée. Concernant l'axe auxiliaire - tertiaire, je pense aussi être plus proche de Ti - Fe. Notamment car j'ai un côté affable assez prononcé. Je suis aussi un caméléon social, je m'adapte très facilement si besoin en faut. Je peux tenir des arguments/idées qui ne m'appartiennent pas juste pour être ami avec une personne ou simplement obtenir quelque chose d'elle. Pas très Fi, en somme... et sinon, quand je débats, j'aime convertir par "sympathie". J'essaye de jouer la corde émotionnelle, trouver des failles de la même nature chez mon interlocuteur pour lui faire accepter une idée qui résonnera en lui selon ses valeurs...

Et surtout, je me reconnais bien plus dans la nature subjectiviste du Ti. Pour moi, tout doit être remis en question. Tout doit être scrupuleusement analysé. Je doute de tout. Même de moi-même et de ce que je crois être vrai. J'ai mes idées, mes opinions, mais je ne crois jamais détenir la vérité absolue. Je ne crois pas en la vérité. Pour moi, ce qu'on appelle vérité, ce n'est simplement qu'une opinion populaire. Une idée devient vérité de par sa popularité, ainsi elle devient objective... mais seulement un temps. Un jour, une autre idée prendra le dessus, ainsi va l'Humanité depuis toujours... enfin, si ce constat est bien vrai, car du coup, je doute d'avoir raison en affirmant ça... puis-je réellement affirmer ça comme une vérité absolue alors que je suis contre ce concept ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Ravensnow
Aucun rang assigné
avatar

Type : Istp 8
Age : 22
Lieu : Lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:20

Bah en fait j’ai essayé de deviner ton type sans avoir lu tout ton texte, j’ai juste lu le début et tu la fin du coup je me trompe sûrement, après je vois tout les nt comme des intj au début. C’est une sorte de maladie chez moi aha.
Je me coupe la main ce soir alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:23

@Ravensnow a écrit:
Bah en fait j’ai essayé de deviner ton type sans avoir lu tout ton texte, j’ai juste lu le début et tu la fin du coup je me trompe sûrement, après je vois tout les nt comme des intj au début. C’est une sorte de maladie chez moi  aha.
Je me coupe la main ce soir alors

T'inquiète, vu que c'est en partie ma faute, je vais organiser une collecte pour t'offrir une prothèse. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ravensnow
Aucun rang assigné
avatar

Type : Istp 8
Age : 22
Lieu : Lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:26

Yokai a écrit:
@Ravensnow a écrit:
Bah en fait j’ai essayé de deviner ton type sans avoir lu tout ton texte, j’ai juste lu le début et tu la fin du coup je me trompe sûrement, après je vois tout les nt comme des intj au début. C’est une sorte de maladie chez moi  aha.
Je me coupe la main ce soir alors

T'inquiète, vu que c'est en partie ma faute, je vais organiser une collecte pour t'offrir une prothèse. Wink

Super cool. Prend la en kit comme ça en plus je la construirai et je serais content eh eh. 😎
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:38

@Ravensnow a écrit:
Yokai a écrit:
@Ravensnow a écrit:
Bah en fait j’ai essayé de deviner ton type sans avoir lu tout ton texte, j’ai juste lu le début et tu la fin du coup je me trompe sûrement, après je vois tout les nt comme des intj au début. C’est une sorte de maladie chez moi  aha.
Je me coupe la main ce soir alors

T'inquiète, vu que c'est en partie ma faute, je vais organiser une collecte pour t'offrir une prothèse. Wink

Super cool. Prend la en kit comme ça en plus je la construirai et je serais content eh eh. 😎

Un vrai débrouillard, comme ce bon vieux Guts. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ravensnow
Aucun rang assigné
avatar

Type : Istp 8
Age : 22
Lieu : Lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:51

Ouais toujours, est ce que tu as envie de gourvener le monde comme Griffith ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:52

@Ravensnow a écrit:
Ouais toujours, est ce que tu as envie de gourvener le monde comme Griffith ?

Cela fait bien entendu partie de mes nombreux desseins, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Cobainesque
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3
Age : 20
Lieu : lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:52

Moi je veux juste que casca arrête de chialer Dédaigneux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravensnow
Aucun rang assigné
avatar

Type : Istp 8
Age : 22
Lieu : Lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:54

Yokai a écrit:
@Ravensnow a écrit:
Ouais toujours, est ce que tu as envie de gourvener le monde comme Griffith ?

Cela fait bien entendu partie de mes nombreux desseins, oui.

Mh, l’histoire se répète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravensnow
Aucun rang assigné
avatar

Type : Istp 8
Age : 22
Lieu : Lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 34

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:56

@Cobainesque a écrit:
Moi je veux juste que casca arrête de chialer Dédaigneux

A la fin de l’anime elle arrête je crois. Happy end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:58

Casca, c'est une CASCAde de larmes... admirez mon humour fort caustique...
Revenir en haut Aller en bas
Cobainesque
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3
Age : 20
Lieu : lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 19:58

Yokai a écrit:
@Ravensnow a écrit:
Ouais toujours, est ce que tu as envie de gourvener le monde comme Griffith ?

Cela fait bien entendu partie de mes nombreux desseins, oui.


Montre tes dessins voir j'aime bien l'art
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cobainesque
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3
Age : 20
Lieu : lyon
Inscription : 20/04/2018
Messages : 25

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 20:00

Yokai a écrit:
Casca, c'est une CASCAde de larmes... admirez mon humour fort caustique...


ahahahahahaha j'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1899

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Jeu 26 Avr 2018, 21:01

Yokai a écrit:
@Luna a écrit:
Sinon oui, l'anticonformisme est beaucoup plus répandu chez les N, mais beaucoup de S aussi quittent le système scolaire pour d'autres raisons, soit parce qu'ils ne s'y épanouissent pas ou qu'ils ne supportent pas l'autorité, comme c'était le cas de ma mère qui avait du mal à être subordonnée à une autorité. (Elle est pourtant SJ, mais son ennéagramme 8 a joué)

En effet, les S aussi peuvent connaître un décrochage scolaire. Je pense notamment aux SP qui sont eux aussi généralement mal-adaptés au système classique.

Si cela n'est pas trop indiscret, comment s'est déroulée ta relation avec ta mère, sachant que vous êtes l'ombre de l'autre ?

Citation :
Sinon je pense qu'on s'y prend mal pour te typer. Il faut que tu regarde les fonctions, car ENTP et INTJ n'ont rien à voir si on regarde la dynamique de leur fonction.

En effet, bien qu'ils soient des types "miroirs", donc quelques similitudes peuvent s'observer. Par exemple le détachement du concret, vivre dans un monde d'intuitions, avoir une fonction F en tertiaire, etc...

Spontanément, au-delà du fait que je t'apparaisse ENTP dans ma description, tu me vois faire l'utilisation de certaines fonctions plus que d'autres ? Si oui, lesquelles ? Ca peut vachement m'aider d'avoir un avis extérieur.

Citation :
Te reconnais tu dans le duo Ti-Fe ou Te-Fi ? Et Ne-Si ou Ni-Se ?
Ici tu peux trouver pas mal d'informations à ce sujet :

J'avais déjà lu cette page il y a longtemps. Je l'ai relue pour le coup et je suis abasourdi par la précision de la description de la fonction Ne en dominante. Elle me colle quasi-parfaitement. Je vais faire des c/c du ladite page et argumenter légèrement (ou pas on verra Lol ) en quoi je m'y reconnais.

J'ai lu Ni aussi, je ne m'y reconnais que légèrement.

Citation :
Entrevoir les possibilités pour demain, la semaine ou l'année prochaine est ce qui capte leur intérêt. Ils notent immédiatement les détails physiques sur lesquels les types Sensation Extravertie s'attardent et les utilisent comme un tremplin pour s'envoler vers un monde de possibles. Ils pétillent de nouvelles idées et de plans originaux, dont beaucoup sont réalistes et de valeur.

Je suis constamment dans l'extrapolation, le fantasme, à imaginer comment serait ma vie dans x temps. Un rien peut me stimuler et me faire créer une connexion avec un autre concept. J'adore créer des solutions originales et me servir de ma créativité pour faire les choses.

Citation :
Pour les jeunes, une vie d'iNtuition Extravertie est un film jamais monotone avec de nouvelles aventures à tous les coins de rue. Vous ne savez jamais ce qui va arriver quand vous êtes avec eux.

Haha, énormément d'anciennes connaissances m'ont tenu comme propos : "Avec toi, on ne sait jamais ce qu'il se passe, tout peut arriver d'un coup !". Je suis très souvent pris d'une inspiration soudaine, d'un délire à essayer, un troll ou une connerie à tenter. Parfois des choses qui sortent vraiment de nulle part, qui surprennent tout le monde de par leur caractère spontané et  absolument fantasque.

Citation :
Ils peuvent avoir beaucoup d'idées, de pensées, de convictions différentes en considérant la possibilité qu'elles soient toutes vraies. Leur iNtuition implique de se rendre compte qu'une autre vue est toujours possible. Ils peuvent écouter et comprendre l'argument d'un ami puis écouter l'opinion contradictoire d'un autre ami, et la comprendre également.

T.O.T.A.L.E.M.E.N.T

Je suis en effet en mesure de comprendre tous les points de vue lors d'un conflits, de me mettre facilement dans la peau d'un autre et d'intégrer sa façon de penser, d'interpréter les choses. Cela me donne même d'excellentes facultés à lire et prédire les réactions d'une personne.

Ce côté me donne également parfois un côté extrêmement "saoulant" en débat. Ayant l'habitude de retourner toutes les thématiques qui m'intéressent sous tous les angles possibles, je suis capable d'argumenter depuis plusieurs positions, d'avoir des "mais" de partout, d'être partagé sur différentes opinions etc. Parfois, on me pense de mauvaise foi ou simplement que je tente d'avoir une "porte de sortie". Non, c'est vraiment que j'ai pensé à la plupart des hypothèses avant. Je suis constamment en mode dissertation dans ma tête quand un sujet capte mon attention. Thèse, antithèse, synthèse. Boum. Je peux donc effectivement parfois paraître incohérent sur certaines de mes positions, avoir des avis notamment en politique assez déroutants car mélangeant des idées de partis opposés et j'en passe.

Et bien entendu, cela me permet d'être un excellent avocat du diable. J'aime parfois débattre un point de vue lambda dont je me fiche éperdument juste pour voir les réactions des autres. (())

Je fais également beaucoup d'expériences sociales, des choses qui me permettent d'enrichir ma compréhension de l'homme, sa psyché. Savoir qu'il me reste encore tant à découvrir m'excite beaucoup. L'homme est indéniablement fascinant, il est capable de tout, il ne cesse jamais de me surprendre... Twisted Evil

Citation :
Comme elles se succèdent, elles n'arrivent pas à terminer complètement les choses, étant ennuyées par les détails et sautant alors la tête la première dans de nouvelles aventures. Elles sèment à tout vent, mais ne récoltent presque jamais.

La fameuse procrastination déjà évoquée...

J'ai la fâcheuse tendance à commencer et ne jamais finir. Je me lasse à une allure assez fascinante. Que ce soit les personnes ou les activités.

J'ai souvent vu les gens comme des "livres". Ils sont intéressants mais, une fois que j'en ai fait le tour, je les laisse de côté car ils n'ont plus rien à ne me révéler. Cela dépend bien entendu des gens. Certains recèlent d'énormément de secrets, donc ça prend plus de temps. J'ai toujours besoin de nouvelles opinions, d'avoir du neuf.

Citation :
La Sensation Introvertie est la fonction inférieure de ce type. Il est très difficile pour lui de prêter une attention prudente et méticuleuse à chaque détail qui participe à la mise en oeuvre réelle de son intuition et il est encore plus difficile pour lui de s'imprégner longuement de ces sensations afin d'en percevoir les implications.

Aaaaah... moi et le sens pratique, les détails et moi... une vraie histoire d'amour de haine. Je suis bon quand il s'agit d'imaginer quelque chose. Mais lorsque vient la partie "pratique", il y a comme dirait-on... un hic. Smile

Citation :
Par exemple, il ne s'arrêtera pas pour écouter les messages de son propre corps. Il s'implique tant dans ses projets qu'il en oublie de prendre son déjeuner. Il court après ses intuitions et travaille tard dans la nuit, en oubliant de se coucher.

Cela rejoint ce que je disais dans mes autres réponses. Notamment le sport où je pratiquais sans me rendre compte de la fatigue ou encore de mon rythme de vie qui n'a aucun sens, aucune logique. Je peux parfois oublier de m'hydrater plusieurs heures d'affilées. Je ne parle même pas de la nourriture où, parfois, je réalise que je n'ai pas mangé depuis 20h. J'sais pas comment il fait mon corps pour tenir... silly

Citation :
Il a aussi souvent des problèmes avec les objets. Il est du genre à entreprendre un voyage, mais en négligeant de s'occuper de son véhicule, et à se retrouver à mi-chemin sous la voiture à essayer de fixer quelque chose, en ayant oublié d'apporter les instruments nécessaires.

En lien avec le sens pratique. Aller aux courses mais avoir oublié les sacs, tout moi. ^^

Citation :
Il a besoin d'argent pour ses plans, mais travailler à plein temps, dans le même emploi est ennuyeux pour lui. Et parce que son intuition a un tel pouvoir sur lui qu'il déteste, probablement plus que tout autre type, que son patron lui dise quoi faire. Il voit toujours une autre façon de faire les choses.

Pas vraiment besoin d'argumenter, mes messages du haut se suffisent à eux-mêmes, je crois... Smile

Citation :
Si quelque chose tourne mal, si quelque chose casse, s'il ne peut pas accomplir ce qu'il a prévu de faire, il a tendance à exploser de rage, donner un coup de pied au véhicule, lancer l'instrument cassé à travers la pièce, ou simplement fumer et s'inquiéter.

La grosse révélation de l'article, pour moi. Ce que je prenais pour du J (ne pas aimer que les choses ne se passent pas comme prévu) tient en fait du Ne...

Je suis généralement d'un calme olympien.

Mais.

Lorsque que quelque chose m'énerve car il a notamment l'outrecuidance de ne pas vouloir fonctionner comme je le désire, je peux devenir très... violent. Envers ledit objet. Blasé

Ma patience peut vite voler en éclat si quelque chose me tient tête. La connexion internet fait des siennes et la box ne fonctionne toujours pas après de nombreux reboot ? Aie... mon poing... et ma box... s'en souviennent encore. Smile

Je peux avoir un côté assez impulsif avec les choses. Même si je me suis bien cadré à ce sujet en grandissant. Sûrement l'auxiliaire (donc très probablement Ti). Je cherche bien plus à comprendre désormais, à raisonner de la manière la plus logique possible pour résoudre mon problème. Je garde plus facilement ma colère en laisse, aussi.

Voilà concernant la fonction Ne...

Du coup, sans surprise, je me reconnais plus dans Ne - Si que la paire opposée. Concernant l'axe auxiliaire - tertiaire, je pense aussi être plus proche de Ti - Fe. Notamment car j'ai un côté affable assez prononcé. Je suis aussi un caméléon social, je m'adapte très facilement si besoin en faut. Je peux tenir des arguments/idées qui ne m'appartiennent pas juste pour être ami avec une personne ou simplement obtenir quelque chose d'elle. Pas très Fi, en somme... et sinon, quand je débats, j'aime convertir par "sympathie". J'essaye de jouer la corde émotionnelle, trouver des failles de la même nature chez mon interlocuteur pour lui faire accepter une idée qui résonnera en lui selon ses valeurs...

Et surtout, je me reconnais bien plus dans la nature subjectiviste du Ti. Pour moi, tout doit être remis en question. Tout doit être scrupuleusement analysé. Je doute de tout. Même de moi-même et de ce que je crois être vrai. J'ai mes idées, mes opinions, mais je ne crois jamais détenir la vérité absolue. Je ne crois pas en la vérité. Pour moi, ce qu'on appelle vérité, ce n'est simplement qu'une opinion populaire. Une idée devient vérité de par sa popularité, ainsi elle devient objective... mais seulement un temps. Un jour, une autre idée prendra le dessus, ainsi va l'Humanité depuis toujours... enfin, si ce constat est bien vrai, car du coup, je doute d'avoir raison en affirmant ça... puis-je réellement affirmer ça comme une vérité absolue alors que je suis contre ce concept ? scratch
Tout ce que tu as décrit correspond bien à l'ENTP. Est-ce que tu doute encore pour P/J ? Car je ne vois rien ici qui viendrait contredire le P.
Tu semble aussi plus Ti, les Te sont en général plus tranchés et orienté vers la mise en application, alors que toi tu es dans la pensée pure et la branlette intellectuelle et le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Ven 27 Avr 2018, 00:20

@Luna a écrit:
Tout ce que tu as décrit correspond bien à l'ENTP. Est-ce que tu doute encore pour P/J ? Car je ne vois rien ici qui viendrait contredire le P.

Simplement le côté ponctuel, ma maniaquerie pour mes objets ayant une place bien précise et quasiment intangible, j'aime aussi parfois que les choses soient plus ou moins décidées, même si de façon assez floue. Je peux devenir très frustré devant un changement soudain dans le programme, si mes plans ne se passent pas comme prévu. Je possède néanmoins de bonnes capacités pour retomber sur mes pattes, donc à relativiser.

Citation :
Tu semble aussi plus Ti, les Te sont en général plus tranchés et orienté vers la mise en application, alors que toi tu es dans la pensée pure et la branlette intellectuelle et le doute.

Effectivement, je me reconnais plus dans la fonction Ti. Je peux aussi faire montre de Te parfois, mais c'est clairement Ti qui gouverne mon système logique. J'adore le processus de résolution d'énigmes notamment. Faire des liens et connexions entre les choses. Démontrer pourquoi mon raisonnement est juste etc.

Spontanément, je fais quel type d'énneagramme ?

(ne faites pas vos timides les autres ! Plus il y a d'avis, mieux c'est ! Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Luna
Pionnier
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 24
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1899

Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Ven 27 Avr 2018, 10:31

Ma soeur J, n'est pas ponctuelle et elle est bordélique. Il faut typer ton processus cognitif et non comportemental (même si oui il y a souvent un lien).
Sinon oui ce que tu évoques ne fait pas très P, mais ça peut-être lié à l'éducation ou simplement tes valeurs.
Personnellement, je suis plus ponctuelle que ma soeur J et ça m'énerve aussi les gens qui n'arrivent pas à l'heure, pour moi c'est une question de respect.

Sinon, il faudrait que tu échanges avec une personne Ti ou Te. 

Sinon avec ce que tu as décrit dans ta présentation 7 et 8 pourraient te convenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
u2278
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes Ven 27 Avr 2018, 11:08

Citation :
Ma soeur J, n'est pas ponctuelle et elle est bordélique. Il faut typer ton processus cognitif et non comportemental (même si oui il y a souvent un lien).

Oui, effectivement. C'est là qu'on peut faire une corrélation entre le processus cognitif et les pourcentages des typages par lettres. En fait, plus le temps passe et plus je tends à voir ces deux choses séparément. Elles ont bien entendu des liens mais on peut voir les fonctions cognitives et le typage par lettres comme deux choses co-existantes.

Déjà, on sait tous qu'on utilise toutes les polarités, nous avons simplement une préférence envers une autre. Mais il est très rare d'être réellement à "100%" concernant une dichotomie. Ainsi, il n'est effectivement pas étonnant de retrouver des points opposés à la lettre obtenue, surtout quand comme moi, il s'agit d'un très faible écart.

Tout cela est très théorique au final. Parfois, je pourrais même dire qu'on peut utiliser d'une fonction extravertie en dominante même en ayant un profil I sur un test par lettres. Parce que pour être honnête, j'ai toujours trouvé ridicule ces N-dom (un exemple, cela s'applique à toutes les fonctions dominantes) avec 55% d'intuition mais avec 90% de T/F par exemple. Un INTJ par lettres avec un si faible pourcentage en intuition est-il réellement Ni-dominant ? Ou alors est-ce plutôt un ISTJ équilibré ?

Ensuite, viens le cas des types plus ambiguës, dont les ENxP font partie. Les Ne-dom peuvent totalement se renfermer sur eux-mêmes, être désabusés par la société et son inanité. J'ai souvent vu qu'il était très courant pour les Ne-dom de se mistype I très longtemps avant de découvrir la "vérité". Mais être Ne-dom fait-il réellement de nous des extravertis ? Sincèrement, j'en doute de plus en plus. En fait, plus je creuse la théorie et plus je doute de tout. La fonction Ne est tournée vers le monde extérieur. Mais le monde extérieur n'implique pas forcément les autres. Du moins, pas d'être en leur compagnie. De même pour les Te-dominants, voire même les Se dans une certaine mesure. Du moment qu'un Se-dom peut s'amuser dans le monde externe en déchaînant ses sens, je ne suis pas certain que la compagnie d'autres personnes soit d'une importance capitale.

Après, il y a évidemment des liens. Pour moi, les plus extravertis sont les Fe-dom, car c'est dans leur nature de se connecter aux autres. Ensuite les Se derrière tout de même. Mais ça me paraît bien plus ambiguë pour les Ne et Te.

Pour mon cas, je m'attache beaucoup au concept d'ambiversion. Être seul ne me dérange pas trop (sauf sur une très longue période de temps, ce qui est plus ou moins normal) et être avec d'autres personnes ne me prend aucune énergie également. Au contraire, si je suis à une soirée où des choses intéressantes se produisent, je serais le dernier à quitter les lieux. Tant que des choses maintiennent mon intérêt, c'est tout bon. Pareil quand je discute avec les gens, je suis rarement celui qui met un terme à la discussion. Non pas parce que je ne sais pas le faire, simplement car je suis stimulé (si la personne m'intéresse bien entendu).

Ainsi, parfois je pense qu'il faut effectivement visualiser le typage par lettres ainsi que par fonctions comme étant deux choses différentes mais qui se complètent.

Citation :
Sinon oui ce que tu évoques ne fait pas très P, mais ça peut-être lié à l'éducation ou simplement tes valeurs.

L'éducation, pas du tout pour le coup, ma mère INFP est la personne la plus bordélique que je connaisse. Elle est également toujours en retard, ce qui est extrêmement pénible. Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir eu une mère aussi énervante sur ce plan qui m'a fait adopter un caractère très ponctuel. Mais généralement, je n'aime pas faire attendre les autres, c'est une marque de respect avant toute chose. J'arrive même bien souvent 10 minutes en avance, pour tout te dire.

Pour ce qui est de mes objets toujours en place, est-ce que cela pourrait être du Si-inf ?

Citation :
Sinon avec ce que tu as décrit dans ta présentation 7 et 8 pourraient te convenir.

Merci pour ton avis.

Lors de mon tout premier résultat à l'énneagramme, j'ai eu 8w7. Après, je sais que l'énneagramme n'est pas censé se faire avec des tests, donc ça ne vaut pas grand chose. Ensuite, quand je l'avais refait à une époque où j'allais très mal (séparation avec ma copine) et où je nourrissais une vision nihiliste des choses, j'enchaînais les typages en 5. Maintenant que tout va mieux, je suis sur du 7.

En ayant approfondi, je me reconnais surtout dans le 5 et le 7. Mais le 5 c'est surtout du fait de ma situation actuelle, en fait... sans oublier que ces deux types sont étroitement liés dans l'intégration/désintégration. Durant mon enfance, je n'étais absolument pas 5.

Concernant le pessimisme que je peux expérimenter parfois, il pourrait s'agir de la désintégration en 1 du 7. Donc ça pourrait coller. Et les moments où je me transforme en intellectuel allant en profondeur des choses, intégration en 5.

Pour ce qui est du type 8 et aussi ce qui pouvait me faire voir un temps ENTJ, c'est que j'ai en effet un rapport d'amour-haine avec la faiblesse. Déjà, je déteste qu'on puisse me voir dans un état de faiblesse. Ensuite, je n'aime pas ceux qui montrent excessivement leur faiblesse, ça m'insupporte. Mais, paradoxalement, je ressens de la sympathie pour eux et j'ai envie de les protéger, les prendre sous mon aile. Chose que j'ai notamment faite au collège, lorsque j'avais aidé quelques personnes se faisant chambrer constamment. J'avais une assez bonne popularité à cette époque et je dégageais une espèce d'aura. Quand j'ai mis un "coup de pression" aux fauteurs de troubles, ils ont tout de suite arrêter de s'en prendre aux personnes concernées. J'ai aussi longuement aidé une personne aux tendances suicidaires en lui parlant chaque soir sur Skype, lui donnant énormément de mon temps, simplement car je voulais qu'elle aille mieux.

Pareil en maternelle aussi, j'avais une petite fille en fauteuil roulant dans ma classe et tout le monde s'en moquait (dans le sens de l'indifférence). Je le suis le seul qui venait lui parler et qui me promenait avec elle en la poussant dans son fauteuil. Elle était notamment plus intéressante et intelligente que les autres.

J'ai toujours eu un petit côté "Mère Thérésa" également. J'aime aider quand c'est possible. Je peux parfois avoir le coeur sur la main à ce niveau. Fe tertiaire développé ?

Mais bon, est-ce que selon toi c'est vraiment possible d'être 8 avec le mode de vie que je mène ? Le 8n c'est un peu le bulldozer de l'énneagramme. Là, je suis plus dans la passivité, si bien que parfois je peux m'identifier en partie au type 9.

Même question pour un sept, même si je conçois déjà un peu mieux le côté plausible de la chose. Notamment en s'amusant sur le net et par diverses autres façons. Puis sans oublier qu'il y a des différences entre un 7 Se et un 7 Ne.

Après, faut dire que la "dépression" (je ne le suis pas niveau émotif, mais niveau motivation, totalement) peut très certainement biaisé la perception de nous-mêmes à des niveaux assez extrêmes. La raison pour laquelle je me suis si longtemps vu dans un typage INTJ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau NT en quête des deux lettres manquantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» 2eme ordi winoptics séparé du réseau [RESOLU].
» Un truc fou wow! ça fait réfléchir...
» Les registres de langue
» La FDA envoie deux lettres d'avertissement aux fabricants de médicaments contre la SEP
» Disponibilité et affectation à Créteil : deux lettres contradictoires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-