Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Quel est votre rapport à la passivité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
KIDOMCWO
Kidom - Bugle - INTJu*** - BonDtoit et Risitas - Jolly - Zaki
avatar

Type : INTJ 7, 172 QI
Age : 12
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 25/10/2017
Messages : 542

Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ? Mer 20 Déc 2017, 22:35

La vie est un théâtre. Il suffit de bien jouer notre rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : FNSJ 7w3 Sp/So/Sx
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1133

Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ? Mer 20 Déc 2017, 22:49

@Raziiel Oui ! Je suis d'accord avec ton dernier post ! Surtout sur la comparaison avec les chats. Il a l'air intéressant le livre dont tu parles... Réflexion intense

Tu as raison, ce n'est pas toujours un choix... Et parfois, cela peut peser chez certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Askja
Aucun rang assigné


Type : IN?P
Age : 26
Lieu : idf
Inscription : 08/12/2017
Messages : 182

Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ? Lun 25 Déc 2017, 20:24

A ce rythme là, il faudrait faire du sur mesure pour tout les types. Il faut qu'on arrête de se plaindre surtout et qu'on agisse.


Sauf que c'est n'est parfois pas qu'une question de volonté . Cela relève aussi d'une question de capacité .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Aucun rang assigné
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 23
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1845

Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ? Sam 30 Déc 2017, 21:07

@Askja a écrit:
A ce rythme là, il faudrait faire du sur mesure pour tout les types. Il faut qu'on arrête de se plaindre surtout et qu'on agisse.


Sauf que c'est n'est parfois pas qu'une question de volonté . Cela relève aussi d'une question de capacité .

Moui, enfin pour mon cas je pense que je peux être plus active, sinon c'est le propre de l'homme de s'adapter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 25
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ? Lun 01 Jan 2018, 18:12

La passivité est handicapant mais d'un autre côté ça fait parti de moi, je fais avec. C'est pas de ma faute si j'ai pas beaucoup d'énergie, je suis né comme ça. Je fais souvent des efforts cependant (je pars à l'aventure, je me met en mode sociable et parle à pleins de gens , je fais des plans style pendant 2 semaines tous les jours je fais pendant "nombre d'heures" tel activité (sport, écriture, dessin...), après je suis content, je me suis prouvé que je suis capable et le naturel revient au galop. Puis finalement, au bout d'un certain temps, j'ai l'impression de stagner en restant "moi-même", ça ne me plait guère, du coup je refais un plan (à l'écrit, avec des cases pour cocher les jours en rouge lol) et je fais l’effort de m'y tenir. C'est très dur les 5 premiers jours mais après ça va. Par contre je peux pas faire plus de 2 semaines, dans l'absolu je pourrai mais j'ai vraiment du mal (c'est comme si tu nageais dans un bassin et qu'à mis parcours t'as des crampes t'as plus la force de nager).

Pour ceux que ça intéresse il y'a cet article:

https://devenez-meilleur.co/30-jours-pour-reussir/

Je suis très lent dans la gestuelle mais je m'en rend pas compte, moi je me trouve normal, c'est surtout les autres qui remarquent ma lenteur.

Pour ce qui est de la société, j'essaye de faire avec, tant pis si je demeure incompris, y'a des avantages aussi à être comme ça, on a du recul sur les choses là ou beaucoup de gens ont le nez dans le guidon. On devient un peu philosophe.

Pour sortir de la passivité, il y'a 5 raisons importantes :

-Tout d'abord la peur de la perte de confort: c'est comme si t'es au lycée en terminal, toute l'année t'as pas révisé pour ton bac, et là tu te dis, si je bosse pas je vais redoublé et je vais devoir encore faire une année de terminal, c'est bien trop ennuyant, t'as pas envie de passer ta vie dans les études, tu veux les terminer le plus rapidement possible, du coup tu bosse sur les quelques jours qui te restent comme un malade pour obtenir ton bac. Et finalement, t'as tellement bossé sans t'en rendre compte que tu peux même obtenir une mention et les félicitations du jury pour cette "reprise en main" et ce "travail sérieux et appliqué" lol

-L'ennui. Quand tu t'ennui trop, tu te met au boulot, c'est normal. Quitte à ce que ce soit chiant, au moins ça sera fait.

-L’intérêt sentimental. Tu veux pas passer pour un nul donc tu fais des efforts dans la vie pour te mettre au niveau de la concurrence. Sans vouloir généraliser, je pense ça concerne + les INFP masculins ce problème, faire des efforts, être actif, toujours vouloir un taf, toussa, se forcer à avoir un minimum d'ambition.

-L'utilité sociale. Quand il y'a que toi qui peut faire un truc qui peut aider les autres, t'apporter de la reconnaissance, que t'as pas le choix, pour pas regretter tu te bouges. Par exemple si t'as des connaissances en maths ou en soins, et que t'es dans une situation où si tu ne fais rien, peut-être que personne d'autre va faire quoi que ce soit pour les autres, bah tu passes à l'action.

-Le professionnalisme. Tu fais bien le travail qu'on t'as demandé pour ne pas avoir de problèmes, pour qu'on te fou la paix.


Bébé déjà à ce qu'on m'as dit j'étais très calme et très posé, toujours très sage. C'est dans le métabolisme je pense, mais ça n'empêche pas de faire des efforts. Faut se dire que les gens qui font beaucoup de choses, c'est pas forcément qu'ils se forcent (enfin...je parle pas des trucs de survie genre cumuler les tafs pour nourrir sa famille, mais plutôt être productif dans pleins de domaines), ils ont souvent juste de l'énergie à revendre, c'est gratifiant pour eux. Ça ne l'est pas pour moi. Chacun son truc.

On vit dans une société très active et compétitrice mais on peut suivre sa propre voix aussi, tout en évitant de se mettre dans des situations très désavantageuses (par exemple manquer d'argents).

_______________________________________
"Croire en soi, qu'importe ce que pensent les autres, croire en ses rêves et se bouger pour eux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Aucun rang assigné
avatar

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 23
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Etudiante
Inscription : 19/02/2015
Messages : 1845

Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ? Lun 01 Jan 2018, 19:19

Merci pour ton témoignage Awander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Quel est votre rapport à la passivité ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Quel est votre rapport à la passivité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Quel sera votre repas de réveillon??
» Quel est votre animal "totem"?
» [Sondage] Quel est votre genre littéraire préféré ?
» " Veillez, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur vient. "
» Quel Est Votre Talon D'Achille ? (Quizz !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-