Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Votre rapport à l'art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Votre rapport à l'art ? Mar 18 Avr 2017, 23:20

Bonjour à tous! Smile

Etant dans le sujet depuis un certain temps, j'aimerai questionner les INTP (d'autres peuvent répondre pour exposer des points de vue différents sur la question, pour mettre en relief ce qui y sera dit) sur leur rapport, dans la vie, à l'art.
N'importe quel art, bien entendu : musique, cinéma, peinture, photo etc.
Quelle place prend-il dans votre vie ? Pourquoi vous vous y intéressez (ou non?) ?
Est-il un vecteur de sens ? D'émotion ? Il vous permet d'accomplir quelque chose  de particulier ? Etes-vous peut être un simple consommateur ?

Bref, pour ce qui est de mon cas, j'suis plongé dans la musique, je compose, j'écoute beaucoup.
L'écoute de la musique, je dirai, me permet de développer mon spectre sentimental/émotionnel. Les musiques me permettent de découvrir des univers, des sensations différentes de ce que je ressens quotidiennement, puisqu'il s'agit d'un produit, et que je ne fais rien d'autre que m'immiscer dans l'univers du compositeur. Il n'y a pas cette dimension d'action qu'on peut avoir IRL lorsqu'on répond émotionnellement/sentimentalement à des actions réelles.
C'est un exercice difficile cependant, que de pouvoir cerner vraiment la substance des musiques, ce qu'elles véhiculent au fond comme émotion.

J'aimerai noter ici la différence potentielle que j'y vois avec les Fi. Je pense que les Fe vont plus se focus sur l'émotion pure que la musique produit, là où les Fi vont y mettre peut être plus de sens, ou vont organiser et écouter la musique de façon à créer du cohérent émotionnel. C'est à dire plutôt partager le ressenti comme il est construit en son fort intérieur, là où un Fe créera une émotion qu'il pourra presque consommer lui même.
J'ai tendance à croire que c'est une différence fondamentale de composition artistique entre Fe et Fi.

Ensuite, pour la composition, j'ai l'impression que ça donne un certain sens à ma vie, et c'est pour ça qu'elle est aussi présente. J'vais pas faire un discours sur l'absurdité de la vie ou quoi, mais développer son fort intérieur dans le quel on est qu'embryon (développer l'inférieur en somme) est comme vouer un certain objectif de vie à gravir une montagne intérieur qui prendra des années, voir une vie.
Bref, un vecteur pour me réaliser.

Je n'omet bien sûr pas que l'art peut aussi être un vecteur d'idées intellectuelles/politique qui peuvent remplir (pour certain) cette fonction, et qui feront intervenir les dynamiques fonctionnelles dans d'autres proportions, sous d'autre lumières. N'hésitez pas à partager si c'est le cas.

Je trouve personnellement que l'art est une formidable route de réalisation, puisque faisant intervenir l'émotion profonde, la création dans toutes ses formes, l'essence même de ce qu'on est. Quelque chose qui ne peut presque que coller parfaitement à notre âme, et donc creuser dans nos plus profondes abymes. Smile

A vos plumes ! Timide


Dernière édition par Exterkate le Mer 19 Avr 2017, 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyslegion
Aucun rang assigné
avatar

Type : Intp6w5
Age : 23
Lieu : /
Emploi : /
Inscription : 06/01/2017
Messages : 65

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Mer 19 Avr 2017, 01:04

Pour parler d'art l'on doit nécessairement passer par le rapport que l'on a avec celui-ci, et il en existe des nuances de personnalité entre individus !
Bref il est ici question d'un degré de sensibilité entre individus et d'estimation des effets que cela produit sur ceux-ci.
Pour décrire rapidement ma sensibilité:
Les gens ne m'intéressent pas et sont source de problèmes et de désagrément. Il m'est nécessaire de m'y intéresser dans la mesure de ma préservation propre.
La préservation propre qu'elle soit physique ou mentale m'est essentiel.
Cela a pour effet de me rendre naturellement froid et hostile avec le monde extérieur et de chercher l'isolation.
Le monde extérieur possède la caractéristique d'être impossible à contrôler totalement, chose qui me dérange énormément et qui m'empêche de l'apprécier.
C'est un réel dégoût pour le désordre qui touche mes idéaux d'ordre, la froideur permet de s'en protéger.
Cette froideur s'immisce jusque dans l'être et menace ce qui y est chaleureux, c'est à dire les idéaux d'ordre qu'elle est sensée protéger.
La froideur peut empêcher d'y avoir accès par la volonté simple et c'est la qu'intervient l'art.
En pressant une note sur un instrument l'on déclenche immédiatement une réaction émotionnelle sur soi-même, mais également sur ceux qui sont à l'entour.
De cette façon on contrôle enfin quelque chose, il y a de l'ordre.
L'art illustre parfaitement le besoin d'ordre transposé.
Une mélodie est une organisation qui permet non seulement à l'auteur d'exercer son emprise sur un objet mais également d'atteindre un idéal personnalisé.
L'art permet par la logique froide, mécanique, technique de l'exercice du corps d'avoir de nouveau accès à cette chaleur interne, sensorielle et par la même occasion à se reconnecter aux aspirations qui sont les siennes, à ses idéaux et à se sentir humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Mer 19 Avr 2017, 12:03

Salutation, super ce nouveau topic Exter ! ^^

Je vais apporter mon point de vue d'INFP sur mon rapport -dans la vie- à l'art.
Je pratique le dessin et l'écriture (avant plutôt en bande dessiné l'écriture) depuis la tendre enfance, alors j'ai un rapport assez particulier (dû à la familiarité) avec ces arts.
Ces arts occupent une place très importante dans ma vie et ceux malgré les pauses plus ou moins longues que j'ai eu à prendre dans leur pratique au cours de ma vie. Les pauses sont souvent dû à des impératifs sociaux. Je remarque que quand je me mets à m'écouter moi même, au delà des bruits et du mouvement extérieur, je tend vers la pratique artistique. C'est ma façon "naturelle" de mener mon existence en solitaire.

Exter a écrit:

Je trouve personnellement que c'est l'art est une formidable route de réalisation, puisque faisant intervenir l'émotion profonde, la création dans toutes ses formes, l'essence même de ce qu'on est. Quelque chose qui ne peut presque que coller parfaitement à notre âme, et donc creuser dans nos plus profondes abymes. Smile

J'aime beaucoup cette partie. Smile

Qu'est ce qu'y m’intéresse dans mon domaine artistique ? Le côté sublimatoire, le refuge que ça offre à mes émotions et à mon imaginaire. Les formats également : Le dessin, si on oublie toute l'aspect technique pour se laisser aller à l'intuition, donne libre recours à la sublimation artistique. Le plus souvent, avant de dessiner, j'ai l'image de ce que je veux faire dans ma tête, mais malgré ça, je me surprend toujours pendant l’exécution. Il y a aussi ce simple plaisir de voir une feuille blanche et de se dire qu'est ce qui va en ressortir au final... Mais en même temps, celui qui dessine, c'est moi. C'est une forme de "curiosité de soi" qui en découle.

Quant à l'écriture, je le fais toujours en parallèle du dessin, en fait l'un ne peut exister sans l'autre dans pour moi. Je dessine ce que j'écris et j'écris ce que je dessine. Tout dessin à une histoire, toute histoire à un dessin et les deux se complètent.

Si c'est un vecteur de sens ? Oui. Ça n'a pas toujours eu un sens aussi profond et aussi conscient mais à présent, oui. Je le vois comme source d'accomplissement personnel, elle fait partie de ce qui donne un sens à ma vie et dédramatise la mort inévitable qui nous attend tous un jour. Car l'Homme meurt, mais son oeuvre non, elle raisonne dans l'éternité. C'est le sens que j'ai donné à l'art.

Exter a écrit:
J'aimerai noter ici la différence potentielle que j'y vois avec les Fi. Je pense que les Fe vont plus se focus sur l'émotion pure que la musique produit, là où les Fi vont y mettre peut être plus de sens, ou vont organiser et écouter la musique de façon à créer du cohérent émotionnel. C'est à dire plutôt partager le ressenti comme il est construit en son fort intérieur, là où un Fe créera une émotion qu'il pourra presque consommer lui même.
J'ai tendance à croire que c'est une différence fondamentale de composition artistique entre Fe et Fi.

Ça fonctionne dans mon cas (Fi dom) mais je ne suis pas sûr que ça ne marche à tout les coup ça. Razz

Je suis conscient de mon incapacité à retranscrire toute la subtilité subjectif de l'émotion mis dans l'oeuvre à autrui, mais ce n'est pas le plus important. Je produis d'abord pour moi-même.

Je terminerai avec un succulent extrait de mon recueil de nouvelles préféré qui résume assez bien ce dernier paragraphe :
"Je n'avais jamais pu me convaincre tout à fait qu'une œuvre littéraire, une poésie ou une pièce de théâtre, m'ouvrait une fenêtre sur l'âme de l'auteur, même quand j'y avais trouvé un important degré de résonance personnelle. Le langage avait évolué pour faciliter la coopération dans la conquête du monde physique, pas pour décrire la réalité subjective. L'amour, la colère, la jalousie, le ressentiment, le chagrin étaient tous définis, en dernière analyse, en termes de circonstances externes et d'actions observables. Quand une image ou une métaphore sonnait juste à mes oreilles, cela prouvait seulement que je partageais avec l'auteur un ensemble de définitions, une liste d'associations de mots résultant de notre culture." - Axiomatique de Greg Egan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1168

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Sam 22 Avr 2017, 23:41


Rentrer dans l’œuvre. Very Happy

Faudrait déjà définir ce qu'est l'art... Et puis, y'a beaucoup de niveaux différents. Y'a un coté pourri. C'est comme dans tout, finalement. Toujours du pourri. Lol. On définit peut-être les belles œuvres face au pourri. J'ai un rapport biaisé face à l'art à mon avis. Est-ce qu'une œuvre commerciale peut être artistique, par exemple ? D'après Wikipédia, oui. C'est un gros débat. La consommation excessive est peut-être néfaste à long terme. On devient + exigeant et parfois blasé.

Je pense que c'est aussi un miroir. Vis-à-vis de nos goûts ou/et aux hobbies liés. Cela renvoie une image de soi. Du coup, faut accepter de se voir. Y'en a qui s'en foutent totalement aussi. Sais pas. C'est compliqué de ne pas se bloquer ou faire un rejet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abadd
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 21
Lieu : france
Emploi : étudiant paumé
Inscription : 10/04/2017
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Lun 24 Avr 2017, 01:36

Salut Very Happy !

Personnellement, je dirais que je suis un gros consommateur en ce qui concerne l'art, en particulier la musique, l'écriture et le cinéma

Concernant la musique, j'ai plusieurs playlist de centaines de musiques selon les périodes de mon existence ou les genres. J'aime beaucoup écouter des musiques instrumentales, je peux mieux les apprécier que le reste, surtout des ost de jeux, animes ou de films (ex: the legend of zelda, waltz terror in resonnance), dans le cas contraire, si la musique possède des paroles, il faut qu'elles aillent dans mon sens (pas de "rap" actuel, les paroles doivent avoir une signification). Il est assez rare que la musique influence sur mon humeur, seules mes nouvelles découvertes ont ce pouvoir. Pour répondre à ta question, je dirais que la musique me sert à tout moment, lorsque je veux m'isoler, me changer les idées, faire passer le temps, m'amuser ou même lorsque je travaille. Plus petit j'étais quasiment obnubilé par les tempos et les percussions, si il y avait un bon rythme, la musique était bonne, maintenant, je "regarde" le rapport entre les paroles ou les instruments.
petit exemple de musique que j'aime:
https://www.youtube.com/watch?v=rkRAAiJnXCE&list=PLdAhUMzQxrHVmB8ZdbGqRQc9DzmLIl0d_&index=3   je vous conseil de tout écouter, pour moi, la musique deviens superbe vers 1:10

Pour le cinéma, j'apprécie beaucoup ce qui touche à l'animation et l'adaptation de comics. J'aime beaucoup J'adore les films d'animation, quasiment tous les films dreamworks (excepté turbo), beaucoup de ghiblis et pixar pour les plus connus. J'aime beaucoup regarder des films d'animation, j'enregarde plus qouven que des films et je consomme plus d'anime ou series d'animation (comme la série Dragons) que je ne regarde de séries. J'apprécie beaucoup les sériees comme Luther ou Doctor who (j'avais un porte clés tournevis sonique qui faisait de la lumière l'an dernier).

Pour l'écriture, je n'écris pas vraiment, je ne prends que des notes ou je couches mes idées/réflexions. Cependant, j'aime beaucoup lire, je n'ai pas de style en particulier, que ce soit pour la lecture ou la musique, ce qui m'importe plus dans les comics, les livre ou les films, c'est l'histoire, une bonne histoire te transporte automatiquement dans le monde de l'oeuvre, quand je lis un livre qui me plait, je me retrouve toujours à faire une pause car j'imagine tout les lieux, je donne le plus de vie possible aux personnages dans mon esprit et il m'arrive parfois de créer des scénarios comportant les possibilités avenirs ou simplement imaginer comment se déroulerait l'histoire si une telle action n'avait pas été effectuée. J'aime particulièrement les livres avec de l'humour anglais, j'ai dévoré les cinq tomes de H2G2 et fait qu'une bouché de bienvenue à blangdings de P. G. Wodehouse. J'aime beaucoup les oeuvres de Paulo Coelho et Yasmina Khadra, l'alchimiste et l'équation africaine en particuliers car ils m'ont marqués, j'ai beaucoup apprécié le cheminement du personnage au cours de son périple et j'ai aussi ressenti (fait assez extremmement rare), de forts sentiments à la fin du livre.

Le dessin, je pourrais en parler durant des heures, j'avais commencé juste pour tuer le temps alors que je m'ennuyais en cours et peut importe le nombre de pauses que j'ai fait, je n'ai jamais arrêté, le dessin fait maintenant partie intégrante de mon quotidien et peu importe si je ne les publie pas, le fait de dessiner me rends simplement heureux, je peux aussi ressentir de la frustration (mauvaise ligne, un œil très bien dessiné et un autre pas si super), de la nostalgie et de l'amusement.

Je dirais que les arts me servent à faire une sorte de communion avec les parts les moins connues de ma personne et surtout celles qui révèlent du sentimental, ça m'aide aussi à me sentir bien car j'aime beaucoup le fait d'écouter une bonne musique et ressentir les tempos, les percussion ou les rythmes, j'adore m'extasier devant l'étrange noël de Mr Jack ou un tout autre film et me retrouver projeté en enfance, j'apprécie dessiner ou juste me poser devant un tableau lorsque je vais au musée et me dire "c'est trop cool !" ou même essayer de refaire the starry night de Van Gogh. Je ne pense pas pouvoir continuer ma vie sans ne plus jamais toucher à un livre, que ce soit d'un recueil de nouvelles de Bernard Friot à Dune de Frank Herbert en passant par Les yeux du dragon de Stephen King et mes comics du mercredi, je pense que la lecture est devenue une partie intégrante de ma vie et de mes hobbys et je n'échangerais aucune de ces activités pour rien au monde.

P.s: Il y a aussi les jeux vidéos, (je considère cela comme une oeuvre d'art car c'est l'équivalent d'un film et en plus on peu y interagir), j'adore les jeux vidéos et ce qui rends un jeu extraordinaire, c'est avant tout, l'histoire (écriture), les graphismes (dessins) et la bande sonore (musique). c'est un accord parfait entre ces trois arts que j'aime tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morpheus
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 5w4
Age : 22
Lieu : Au sommet d'une montagne noire
Inscription : 07/05/2017
Messages : 8

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Jeu 11 Mai 2017, 00:36

Perso, peu importe le type d'art, musique, peinture et cetera. Ce qui me satisfait, c'est de trouver les sens, les idées directrices, le système artistique derrière chaque oeuvre. Les règles de l'art sont ce qui me fascinent.

Mon appréciation peut sembler un peu classique mais c'est l'aspect ludique de l'art que j'adore puisque chaque jeu à ses principes, ses règles et ses lois. Derrière le système d'une oeuvre d'art je trouve des émotions, des subtilités, voir des secrets et ça peut même me faire frissonner.

@Guinea Pig a écrit:

Rentrer dans l’œuvre. Very Happy

Pendant un moment j'ai cru qu'il allait rien se passer. Qu'il allait montrer que pour regarder une oeuvre d'art il faut juste regarder une oeuvre d'art. Puis arriva la 13ème seconde de la vidéo Canard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obtearon
Mécréant II le Retour
avatar

Type : INFJ 9
Age : 41
Lieu : Finistère
Emploi : Oui
Inscription : 31/10/2016
Messages : 436

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Jeu 11 Mai 2017, 09:33

Citation :

Quelle place prend-il dans votre vie ?
Peu de place, trop de place, je ne sais pas.

Dans certains cas, ce qui m'a touché peut prendre une place trop importante, je suis obligé de rationaliser, sinon je ne pense plus qu'à ça, et j'oublie le quotidien.

Pareil pour mes créations, ça peut presque devenir une obsession, encore une fois je rationalise, et ça passe.

A l'écrire, l'art est quelque chose qui me permet de me sentir vivant, par contre j'ai remarqué que la pratique de l'écriture me vide d'une partie de mon énergie, et plus l'affect de création est intense, plus le contre coup est fort, du coup je fais attention lorsque je sais que ça va piquer, sinon je fini en vrac, et ce n'est agréable pour personne.

Citation :

Pourquoi vous vous y intéressez (ou non?) ?
Parce que ça me fait du bien, parce que certaines oeuvres génèrent des affects particuliers.

Je suis heureux quand quelque chose me touche, ça me rappelle mon humanité.

Citation :

Est-il un vecteur de sens ?
Oui, mais uniquement pour soi. Ce que je veux dire c'est que ça met du sens, par contre s'il n'y a pas de feedback (ou très rare), ça donne l'impression que ça sert à rien, qu'on perd notre temps, notre énergie.

Citation :

Est-il un vecteur d'émotion ?
Oui.
Citation :

Il vous permet d'accomplir quelque chose de particulier ?
Oui, accomplir un reve d'enfant.

Citation :

je ne fais rien d'autre que m'immiscer dans l'univers du compositeur
J'aime bien cette phrase. Par contre, je suis toujours mal à l'aise quand l'univers de l'auteur est trop proche de ce que je suis, ce que je pense, j'ai l'impression de voler, de faire de l'intrusif.

Citation :

J'aimerai noter ici la différence potentielle que j'y vois avec les Fi. Je pense que les Fe vont plus se focus sur l'émotion pure que la musique produit, là où les Fi vont y mettre peut être plus de sens, ou vont organiser et écouter la musique de façon à créer du cohérent émotionnel. C'est à dire plutôt partager le ressenti comme il est construit en son fort intérieur, là où un Fe créera une émotion qu'il pourra presque consommer lui même.
Oui, il y a de ça.
Lorsque je crée, c'est une sauvegarde du ressenti. Je peux revivre le ressenti en relisant, par contre l'affect s’atténue au fur et à mesure, sans pour autant s'éteindre.
La notion de partage est également importante pour un Fe, pour ma part c'est le feeback : comment l'autre voit, ressent la construction, et par effet miroir ça me permet de comprendre ma propre construction, c'est effet est génial.

Citation :

Je trouve personnellement que c'est l'art est une formidable route de réalisation, puisque faisant intervenir l'émotion profonde, la création dans toutes ses formes, l'essence même de ce qu'on est. Quelque chose qui ne peut presque que coller parfaitement à notre âme, et donc creuser dans nos plus profondes abymes.
Oui, c'est ça.  L'art est un formidable outil de guérison de soi, car lorsque tu créé, tu n'es confronté qu'à toi-meme, tes forces, tes faiblesses.
Par contre lorsque tu partages, là tu te confrontes (on sent bien le 9, hein) à l’extérieur.

_______________________________________
"La beauté est dans les yeux de celui qui regarde." Oscar Wilde  

"La vie devient chose délicieuse, dès que l'on cesse de la prendre au sérieux." Henry De Montherlant

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guinea Pig
Disciple de Caligula
avatar

Type : ISfP
Age : 38
Lieu : Belgique
Emploi : -
Inscription : 08/06/2014
Messages : 1168

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Jeu 11 Mai 2017, 19:17

@Morpheus a écrit:
@Guinea Pig a écrit:

Rentrer dans l’œuvre. Very Happy

Pendant un moment j'ai cru qu'il allait rien se passer. Qu'il allait montrer que pour regarder une oeuvre d'art il faut juste regarder une oeuvre d'art. Puis arriva la 13ème seconde de la vidéo Canard


Je suis tombé par hasard sur cette vidéo de HowToBasic. J'en avais vu d'autres de lui. En gros, il se fout de la gueule des gens qui parlent de s'immerger dans une œuvre d'art, je crois. Pas trop saisi le sens de la vidéo. Y'en a p't'être pas aussi. Réflexion intense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M.Noir
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTJ
Age : 26
Lieu : Paris
Inscription : 07/08/2017
Messages : 241

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Lun 07 Aoû 2017, 20:37

En tant qu'INTJ je dirais que l'art a des tas de définitions différentes selon les points de vues.

Perso j'aime surtout celle du "Yugen" sur wikipédia :

Le yūgen (幽玄?), qui peut se traduire par la beauté profonde, la beauté mystérieuse ou le charme subtil, est un concept de l’esthétique japonaise appliqué aux arts, aux arts scéniques, à la littérature et à la poésie. Il a été théorisé par des poètes comme Fujiwara no Shunzei et Fujiwara no Teika ainsi que le dramaturge Zeami.

Le yūgen renvoie à la compréhension et l’évocation nostalgique de la beauté mystérieuse du monde. Il ne s’agit pas de faire appel à l’imaginaire ni de décrire la réalité concrète, mais de percevoir le monde comme doté d’une profondeur implicite que les artistes peuvent exprimer subtilement. Le yūgen prend donc souvent la forme du mystère, de la profondeur, de l’élégance et de la nostalgie, associés à l’ancienne culture aristocratique.


C'est un sentiment que j'ai quand je lis Baudelaire ou Schopenhauer par exemple. Je sens mes désirs se calmer, et c'est comme si mon ego se fondait dans l'Univers.


Dernière édition par M.Noir le Lun 21 Aoû 2017, 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
μαllollo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP 9w8 sp/sx
Age : 36
Lieu : Dans l'aspirine
Emploi : Créatrice de vide par le vide
Inscription : 29/04/2016
Messages : 396

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Lun 21 Aoû 2017, 15:30

Intéressante question, Exterkate...

Le premier truc qui me fascine dans l'art, c'est tout simplement "qu'est-ce que l'art?". Pas en tant que définition à donner, mais aux limites du genre (approche sociologique, quoi), à ce qui fait que tel truc sera considéré comme de l'art (ou mieux, de l'Art) et tel autre non. C'est un débat que j'ai régulièrement avec des gens de toutes sortes, et j'aime flirter avec les limites en interrogeant des démarches très poussées.

Après, il y a les différentes "disciplines artistiques". Certaines me "touchent" davantage (la musique principalement, l'art pictural ensuite) dans le sens émotionnel. Activation d'un truc qui court-circuite Ti et parle à une autre partie de moi, plus difficilement accessible mais très sensible (un point G émotionnel quoi). D'autres disciplines ont chez moi été trop "corrompues" par Ti pour que je les considèrent comme de l'art pur (je pense à tout ce qui est littérature, ciné, théâtre). Il m'arrive parfois d'être touchée comme avec la musique et les arts picturaux, mais Ti se laisse bcp plus difficilement court-circuiter et j'évalue alors l'oeuvre selon sa dramaturgie (par ex.) au lieu de son effet émotionnel.

Je crois que je peux en tirer comme conclusion que l'art (selon ma propre définition) sert un peu d'exutoire à ma sensibilité qui sent parfois la naphtaline.

_______________________________________
Fondatrice du Cercle excentrique, dont l'objet est de tourner autour du pot en se tournant les pouces. Candidatures attendues (au tournant).
PS: Empêcheurs de tourner en ronds, s'abstenir. Et prière de ne pas caresser le Cercle dans le sens du poil, ou il deviendra vicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pimpam
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 37
Lieu : FRANCE
Inscription : 03/12/2017
Messages : 1

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Dim 03 Déc 2017, 13:33

Bonjour à tous,

Je viens d' arriver ici. premier commentaire d' intp Wink

Avec le temps, je peux dire que l' art (au sens plastique et photographique) a toujours été un stimulant émotionnel pour moi.
Je ne viens pas d' une famille cultivée. Je n' ai pas étudié l' histoire de l' art. L' art ne faisait pas partie de mon quotidien. Du coup, je me souviens de mon excitation enfant devant un dessin, un tableau, une sculpture, une photo intriguante...

Il y a une source d' émotion diverses et directes avec l' art.
Les images me parlent sans mot.
Je m' expérimente et je m' observe.
Même l' absence d' émotion devient une question.

Avec du recul, je peux même dire que cela orienté mon cheminement et mes choix pro. Mon esprit curieux et problem-solving y a trouvé une source infinie d' intrigues, de messages codés et de questionnements. En mixant mes études très techniques ( choisi par pragmatisme ) et les problématiques nouvelles et différentes des oeuvres d' art. J' ai pallier à la problématique de l' ennuie au travail.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mushkhushu
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 22
Lieu : Entre ici et nulle part
Inscription : 21/07/2015
Messages : 6

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Mar 19 Déc 2017, 11:36

Quelle place prend-il dans votre vie ?
Une place importante, je suppose. Du moins, c'est un intérêt qui me paraît plutôt spontané. Le cinéma, la littérature, l'histoire de l'art.... Ce sont des domaines vers lesquels je me tourne naturellement. Du coup, sans dire que cela prend de la place, je dirais que l'art fait partie de ma vie. Un peu comme un centre d'intérêt permanent.
Pourquoi vous vous y intéressez ?
Principalement parce que l'art résulte d'une inspiration humaine et est donc un produit de la conscience humaine. Une vision, un message. J'adore la symbolique dans l'art : elle reflète un passage de vie, de conscience, des fois des éclairs de génie. C'est décoder ce message et découvrir la manière d'opérer qui me semble intéressant. Un produit d'une génération, d'une époque aussi quand il s'agit d'histoire de l'art.
Est-il un vecteur de sens ?
Oui. Il y a un sens à trouver. C'est sensibilité assez étrange puisqu'elle fait, selon moi, appel à l'intuition. Abstraction d'une pensée immédiate. Il faut à la fois réfléchir et ne pas réfléchir pour comprendre l'art.
D'émotion ?
Aussi, bien qu'on ne parle pas de l'émotion dans le sens commun du terme. C'est un peu plus pur et retenu, c'est quelque chose que l'on exprime à soi-même.
Il vous permet d'accomplir quelque chose  de particulier ?
Satisfaire un besoin de sens parfois. Je ne sais pas. J'observe, je décode, je me raconte l'art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivrac
Aucun rang assigné
avatar

Type : INTP
Age : 27
Lieu : Lyon
Emploi : Illustrateur
Inscription : 06/02/2014
Messages : 27

Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ? Ven 12 Jan 2018, 04:01

Pour ma part, je pense que quand le langage commun ne suffit pas à exprimer une idée, parce qu'elle est trop complexe, parce qu'elle mêle indéfiniment pensée et émotion, ou parce qu'elle est bien personnelle, d'autres moyens d'expressions sont nécessaires.
Je pense à la peinture; à la poésie; à la musique etc.. qui parfois peuvent par leur justesse nous révéler des pensées, des sentiments subtils et nous élèvent, nous illuminent un peu.

Quelle satisfaction quand, à la lecture d'un livre ou à la vision d'une image, il me semble comprendre quelque chose d'essentiel, de fondamental, quelque chose que j'apprends mais dont l'évidence me donne l'impression de l'avoir toujours su.

En ce qui me concerne et en tant qu'artiste, ces moments d'émerveillements rare, j'aimerais les susciter moi même si je peux, en mêlant le dessin et l'écriture.
Le problème majeur selon moi, c'est que pour accompagner le sujet au plus près possible de l'essence sémantique de l'oeuvre, il faut faire preuve d'une extrême justesse, afin d’espérer toucher un minimum de personne, que la sensibilité aura pu faire accéder à ce but.
Un des moyen je pense est d'utiliser des figures communes, qui seront donc interprétée de la façon escomptée, mais de les agencer de façon à ce qu'elle aboutisse au message indicible. Par exemple certaines œuvres littéraires ou cinématographique introduisant des figures archétypales recèlent néanmoins une essence bien singulière, grâce à la forme particulière et émotionnelle qui l'accompagne.

Ce qu'il y à d'attrayant dans toute forme d'art quand on y travaille, c'est la perfectibilité infinie de la discipline à laquelle on s'applique : Pour se rapprocher de l'idéal il y à toujours quelque chose à développer, que ce soit dans la technique ou dans l'observation.
La preuve en est que la définition de l'art elle même varie dans le temps.. entre société, et entre individus; on a pu le voir ici !
Ainsi que le bateau des argonaute qui à force de rénovation ne correspond plus au bâtiment d'origine... sous la même dénomination l'art change de définition, et en fait c'est normal puisque l'art consiste justement à définir de mille et une manières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://olivrac.portfoliobox.fr/
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Votre rapport à l'art ?

Revenir en haut Aller en bas
 

Votre rapport à l'art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Rationnels (NT) :: INTP - L'Architecte-