Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'appel du Si au tiers de la vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hdjcnu
Aucun rang assigné


Age : 27
Lieu : Quelque part
Inscription : 12/05/2016
Messages : 10

Message(#) Sujet: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 17:11

Est - ce que certains d’entre vous partagent le fantasme de se retirer dans une cabane reculée au milieu d’une vaste forêt, éloignée de toute civilisation, une cabane isolée aux allures extérieures sombres et revêches et à l’intérieur tendrement éclairé par des tons ocres, doucereux et honorant toutes les subtilités du marron ? Le crépitement mélodieux d’une cheminée, le duveteux d’un lit aux plumes blanches, les breuvages chauds et réconfortants à portée de main, les légères effluves poussiéreuses émanant des pavés de lecture aux pages jaunies par le temps, véritables puits de sagesse et de renouvellement, le parchemin usé où coule l'encre des pensées, la nuit noire bleutée légèrement venteuse, perçant à travers l’unique fenêtre aux quatre carreaux, apportant sa mysticité, son lot de rêveries et d’épanchements, le son rassurant du crachin mouillant les plaines à perte de vue, couvertes ça et là par des arbres centenaires empreints de bienveillance, le goût glacé des flocons poudreux, la seule compagnie d’un louveteau blanc aux yeux de néant, lunatique et imprévisible, comparse des virées en solitaire ?

Bref, j'ai de temps en temps des fantasmes dans le genre. Les maîtres mots sont calme, silence, chaleur au sens chaleureux, couleurs chaudes, tranquilité, douceur, harmonie, paix, mouvements lents et pesés...En fait, ça ressemble plus à du Si mêlé à du Fi qu'uniquement du Si. Ca intervient, je pense, aussi après des "séances intensives" de Ne.
En tous cas, ça m'intéressait de vous en faire part, parce qu'habituellement, on dit que les fantasmes font intervenir l'inférieure. Comme si ce fantasme devait plutôt concerner les ENFP. Et que les INFP auraient plus un fantasme d'affirmation de soi et de directivisme  Wink  ?


Dernière édition par hdjcnu le Ven 06 Jan 2017, 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exterkate
Hôte 5 étoiles
avatar

Type : INTP 6
Age : 22
Lieu : Grand Est
Emploi : Apprenti (Al)Chimiste
Inscription : 18/12/2011
Messages : 837

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 17:41

En tant qu'INTP, oui, j'ai cette envie de me retirer ailleurs, seul, dans un endroit plus confortable.
Bon il y a aussi du fait que je ne supporte plus très  bien ma situation actuelle, mais j'ai toutefois cette envie de retour à terre.
L'envie de décrocher de ma connexion à la société pour me concentrer sur le Monde tel qu'il est dans sa globalité, sur mon corps. Typiquement, je me vois bien aller dans un monastère à faire divers tâches manuelles, physiques, comme on peut le voir dans les films. Smile

Chercher la sérénité, globalement. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hdjcnu
Aucun rang assigné


Age : 27
Lieu : Quelque part
Inscription : 12/05/2016
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 17:48

@Exterkate a écrit:
En tant qu'INTP, oui, j'ai cette envie de me retirer ailleurs, seul, dans un endroit plus confortable.
Bon il y a aussi du fait que je ne supporte plus très  bien ma situation actuelle, mais j'ai toutefois cette envie de retour à terre.
L'envie de décrocher de ma connexion à la société pour me concentrer sur le Monde tel qu'il est dans sa globalité, sur mon corps. Typiquement, je me vois bien aller dans un monastère à faire divers tâches manuelles, physiques, comme on peut le voir dans les films. Smile

Chercher la sérénité, globalement. Smile

C'est exactement ça Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cratere
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 4w5/6w7
Age : 24
Lieu : Paris
Emploi : Stinky Feet On The Moon
Inscription : 03/11/2016
Messages : 72

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 18:00

Oui. Clairement. C'est presque une ambition.
Tu l'as trop bien écrit pour que j'aie à y ajouter quoi que ce soit.
Si ce n'est que j'aimerais considérer cette cabane comme foyer de mes rêves, et un point de départ pour aller cartographier le dehors. D'où je pourrai apprendre toutes sortes de choses. Et de là, débuterait un voyage vers la sérénité.
Et sur ma route, des humains, des animaux, avec des histoires pleins les pattes. Et une fois revenu dans ma cabane, j'aurais des livres et des cartes pour ma bibliothèque.

Merci de l'avoir si bien écrit.

Mexicain

PS : La maison est en fait un bateau, et aussi un sous-marin, un avion et une fusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hdjcnu
Aucun rang assigné


Age : 27
Lieu : Quelque part
Inscription : 12/05/2016
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 18:33

Merci Cratere Wink

Je te rejoins complètement sur la partie "exploration", elle est même indispensable et je pense qu'il y'a une âme d'explorateur en chaque infp. J'aime beaucoup cette idée d'arpenter les contrées et de s'émerveiller au gré des découvertes tout en ayant un lieu de recueillement Dodo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
henki
Aucun rang assigné
avatar

Type : infj(p)
Age : 24
Lieu : France
Inscription : 03/10/2016
Messages : 84

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 19:21

C'est absolument extraordinaire d'écrire sa pensée avec un tel lyrisme. Shocked  Moi-même je n'en serais pas capable. Et d'ailleurs quand j'écris, ce n'est pas du tout mon style.

En tant que NF, j'ai parfois le fantasme de me retirer du monde dans un lieu clos pour pouvoir me ressourcer, mais j'aurais hélas mauvaise conscience d'y rester longtemps à cause des milliards d'humains qui ont besoin de soutien. Je crois que le fantasme que vous décrivez, je l'avais davantage quand j'étais enfant. Même si l'idée me séduit encore beaucoup aujourd'hui, je ne pourrais pas le faire. Mais je me retrouve bien dans l'idée d'"exploration" que vous décrivez. Faire un voyage sans fin avec des tas d'histoires à raconter, c'est tout-à-fait cela ! Awww...

C'est en tout cas dommage que ce genre de choses de revienne pas plus souvent dans les discussions.

hdjcnu pst !:
 

_______________________________________
Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins.

Proverbe amérindien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hdjcnu
Aucun rang assigné


Age : 27
Lieu : Quelque part
Inscription : 12/05/2016
Messages : 10

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Ven 06 Jan 2017, 20:24

Merci beaucoup pour le compliment henki, c'est gentil de ta part.

Tu touches quelque chose d'intéressant. Je pense que les nfp n'ont pas, en leur for intérieur, cette vocation d'aider les autres. Elle peut survenir parfois et même souvent, mais ce n'est pas fondamentalement ce que nous recherchons, je pense. Peut - être parce qu'on estime que tout un chacun a déjà en lui les moyens de s'aider et que c'est, seul, qu'il pourra véritablement "guérir". Personnellement, je suis assez réfractaire à l'aide extérieure surtout quand elle touche aux domaines psychologiques, de bien être...Ca doit être le Fi. Et donc, quand je vois une personne qui va mal, je me dis qu'à sa place, je ne voudrais qu'on résolve les problèmes pour moi, et ainsi mon intervention auprès d'elle ne sera que passive.
Comme ma soeur et mon père sont enfj, je vois bien la différence de comportement, elle est très marquée.
Dis comme ça, c'est vrai que ça peut paraître égocentré comme processus, et à vrai dire ça l'est sûrement. Mais on peut aussi voir la chose dans le sens : je ne m'estime pas suffisamment omniscient pour pouvoir aider et résoudre les problèmes d'autrui. Et je crois en la capacité de chacun de trouver les ressources intérieures pour s'aider. C'est une différence gigantesque entre les nfp et les nfj je pense. Mais attention, ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas soutenir, au contraire, on adore ça, mais le soutien sera plus passif du style : je suis là, je compatis, tu peux compter sur moi mais je ne vais pas te dire quoi faire et comment le faire, parce que seul toi le sait. Par conséquent, cette métaphore de la cabane isolée me dérangerait plus dans le sens où je finirais par souffrir de solitude et manquer de compagnie (quoique il peut y avoir du monde dans les plaines environnantes silly ), plutôt que dans celui où d'autres pourraient manquer de ma présence. C'est très Fi, et c'est vrai que parfois, on a tendance à écarter les sentiments des autres de notre champ de vision. C'est Fi vs Fe quoi Very Happy
Je pense que l'infp cherche d'abord son harmonie intérieure et ensuite à la "partager" avec les autres de manière non directiviste, j'insiste sur le mot. Tandis que l'infj cherche d'abord à aider les autres grâce à ses visions et à la sagesse qui en découle, pouvant faire passer leurs besoins avant les siens, ce qui est quand même moins le cas chez le nfp.
Mais au final, les deux visent au bien être général, avec des processus pourtant très différents, et qui peuvent être sources d'incompréhensions assez importantes (comme je peux le voir avec mon père et ma soeur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klay
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 29
Lieu : Paris
Emploi : Éduc Spé
Inscription : 09/08/2015
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ? Sam 07 Jan 2017, 18:02

C'est intéressant: autant le 'fantasme' que tu décris (très joliment!) me parle beaucoup, autant je ne me reconnais pas vraiment dans ce dont tu parle ensuite.
(une nuance que j'apporterai au fantasme tout de même: une compagne et peut être quelques enfants!)


@hdjcnu a écrit:
Je pense que les nfp n'ont pas, en leur for intérieur, cette vocation d'aider les autres. Elle peut survenir parfois et même souvent, mais ce n'est pas fondamentalement ce que nous recherchons, je pense. Peut - être parce qu'on estime que tout un chacun a déjà en lui les moyens de s'aider et que c'est, seul, qu'il pourra véritablement "guérir". Personnellement, je suis assez réfractaire à l'aide extérieure surtout quand elle touche aux domaines psychologiques, de bien être...Ca doit être le Fi. Et donc, quand je vois une personne qui va mal, je me dis qu'à sa place, je ne voudrais qu'on résolve les problèmes pour moi, et ainsi mon intervention auprès d'elle ne sera que passive.

Depuis 3 ans je travaille dans le social (en ce moment avec des SDF, personnes en grande précarité/isolement, demandeurs d'asiles,...) et avant ça pendant une dizaine d'année j'ai travaillé avec des enfants et ados avec tout types de handicaps.
Pour le coup, apporter de l'aide, quelle qu'elle soit, est ma raison de me lever le matin, ma façon d'apporter une pierre à l'édifice. Je ne sais pas si je parlerai de 'vocation' mais c'est quelque chose qui me tient beaucoup à coeur et qui me fait me sentir 'utile', exister, ça donne un sens à mon existence.
Évidemment, et comme tu le souligne avec pertinence: on ne résout jamais les problèmes 'à la place' des gens, et quelque-chose doit venir de la personne pour pouvoir l'aider (elle doit déjà vouloir s'en sortir, accepter de l'aide, etc...) et c'est justement comme ça que je vois mon taff: donner aux gens les 'moyens' de s'aider eux-mêmes. Être un déclencheur, un facilitateur, et non pas rendre passif, ce qui ne marche évidemment pas longtemps!

Citation :
Peut - être parce qu'on estime que tout un chacun a déjà en lui les moyens de s'aider et que c'est, seul, qu'il pourra véritablement "guérir".


Là aussi je suis plutôt d'accord mais j'apporterai cependant une petite nuance: certaines personnes (j'ai pu en rencontrer un petit paquet dans ce cas) ont eu tellement peu de chance à la 'lotterie de la vie' qu'une aide extérieure est particulièrement importante (handicaps lourds, parcours de vie hyper lourds, traumatiques, abus pendant l'enfance, misère sociale extrême etc..)

Du coup j'avoue que même si le fantasme de départ me parle, j'aurai besoin d'y rajouter une compagne, p-e quelques gamins et un taff/une activité dans laquelle je puisse apporter de l'aide à d'autres et me sentir utile! (si possible aussi remplacer le loup par un renard?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: L'appel du Si au tiers de la vie ?

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel du Si au tiers de la vie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Jupiter, Appel à images
» appel à temoin Normandie-Bretagne
» Parcours de Découverte des Formations et des Métiers
» Les Métiers et leur Histoire. Les Boulangers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-