Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Traits et comportements INFPs réccurents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Traits et comportements INFPs réccurents Mar 25 Aoû 2015, 10:58

Bon, je propose d'en faire part dans un topic, car cela permettra mieux à ceux qui le souhaitent de se poser pour répondre.

J'ai parcouru pas mal de vidéos témoignages de INFPs ces jours-ci, à propos de traits psychologiques mais également de comportements qui reviennent souvent chez eux.
J'aurais voulu savoir dans combien de ces aspects soulignés les INFPs de ce forum se retrouvent.
Précisions que l'on peut tout à fait être INFP et se retrouver dans certains d'entre eux sans avoir besoin de tous les avoir. Donc si vous n'êtes pas une sorte de druide qui parle avec les animaux ça n'en fait pas moins de vous un INFP, entendons nous bien.  Razz
Je pense aussi que certains traits ou habitudes sont parfois plus relatives aux INxx ou bien aux INFx en général, mais ce sont les raisons de ces traits et habitudes qui comptent et définissent la compatibilité.


1 Tendance à "l'anthropomorphisme"; attachement affectif à tout un tas de choses; voir et associer des sentiments ou carrément des personnalités aux animaux, voir à des objets du monde extérieur. Les traiter et les respecter comme tout être vivant. (Notons que les animaux ONT des sentiments, ... mais c'est beaucoup moins certain pour les objets silly ). Donc si quand vous étiez petits vous donniez des noms et des personnalités à vos peluches ça peut être un premier indicateur, mais surtout si vous êtes du genre à prendre soin de petites bêtes perdues dans votre salle de bain, être affecté quand vous vous rendez compte que vous venez d'écraser un insecte, vous pouvez bien avoir quelque chose avoir avec une fonction F, et probablement S aussi (pour les détails).
Pour l'INFP, le Fi agirait comme un agent de vivification théorique vis à vis de ce qui vous entoure, mais différemment du Fe cela serait dû au fait que vous projetiez votre propre capacité à connaître vos émotions, en vous mettant à la place de votre objet. Ça me semble une manifestation empirique de cette fonction. On peut peut-être relier aussi Fi à Si pour cette amplification dans les détails (les petites choses) qui est fortement ressentie intérieurement.

Ce qui est fou dans mon cas c'est que je me retrouve plus dans cette attention au vivant que dans les traits les plus fondamentaux des INFPs comme la capacité à être en lien avec ses propres ressentis et son gout pour en faire une question d'identité; je me trouve un bien piètre introspectif, ce qui me fait souvent m'interroger sur la pertinence d'une autre fonction de sentiment comme Fe ou alors, au pire, un Fi non relié par la sensation introvertie (celle-ci étant illustrative de plus grande clarté des impressions subjectives, rendant la navigation interne plus praticable que pour un type utilisant Ni).


2 Peur d'être jugé. Parce que l'on juge souvent les choses, on croit que les gens font pareil. Un genre de projection en somme. Ceci différerait d'une peur d'être jugé selon des règles ou des normes vis à vis desquelles on se verrait le devoir d'y accorder de l'importance.


3 Être maladroit et distrait. Du fait de la forte activité mentale ou bien de la sensibilité qui pour certains peut être paralysante dans certaines situations, je suppose.


4 L'anticonformisme. Besoin d'apprécier ce que les autres n'apprécient pas; besoin fréquent de se distinguer. Personnellement je ne pense pas à chercher ma personnalité quand je me relie à des choses qui me plaisent. Et si c'était quelque chose d'inconscient, je n'en théorise rien. Je trouve que ça peut être un nouvel asservissement que de systématiquement chercher à différer de ce qui existe, ou de conceptuellement rejeter à foison des similitudes ou des choses communes (ce qui est d'ailleurs impossible de manière rigoureuse et si trop poussé les circonstances finissent par contredire l'intension initiale, nous transformant alors en une personne bien naïve ou alors hypocrite).


5 Besoin de comprendre et trouver chaque étape de compréhension sensé aboutir à une vérité, par le biais de sa propre logique.
Sous entendu, ce n'est pas parce que vous êtes très subjectif qu'il n'y a pas de vérités objectives. Et vous pouvez les atteindre par votre subjectivité (ce que le monde reflète en vous et que vous traitez rationnellement selon la multitude de possibilités objectives), alors qu'un INxJ orientera ses impressions subjectives vers des jugements de sens commun ou de ce en quoi consisteraient des normes bien précises. L'INxP va se demander "comment?" plutôt que "pour quoi?" alors que l'INxJ va se demander "pour quoi?" plutôt que "comment?".


6 Besoin d'écrire et de chercher une certaine éloquence à travers l'expression. Apprécier un beau texte.
Pour ma part, j'ai plutôt une tendance à garder beaucoup de choses dans ma tête (comme dodo :d), et je n'ai jamais tenu de journal intime. Mais c'est peut-être mauvais pour moi qui sait; et ce que je fais sur ce forum est peut-être significatif, compensatoire, de ce mal.
Pour le reste, je ne sais plus qui me disait que je semblais idéaliser l'expression littéraire, avoir un coté presque lyrique dans mes textes; mais en tout cas je galère bien à retrouver les mots qui me plaisaient au moment où je les ai produit mentalement, car généralement ce ne sont déjà plus tout à fait les même, lorsque ce n'est carrément déjà plus la même réflexion. ça me demande donc un plutôt gros travail.
Je me demande si ça n'a pas avoir avec l'occurrence de l'émotivité, et l'indisponibilité des moyens pour se replonger dans les moments précis de cette émotivité que l'on recherche (ce que, dans l'hypothèse des types IxxP, je pourrais tout autant identifier avec un processus Fi-Se au Ni abstrayant, qu'avec un Fi-Ne qui manque de Si, ... si seulement, pour cette dernière hypothèse, j'avais au moins la sensation que mes mots s'enchaînent vivement et clairement dans ma tête au moment où je les commande). ...


7 Tendance aux discussions imaginaires. Imaginer des discussions avec des gens que vous connaissez et avec lesquelles vous n'avez pas pu vous exprimer. Un genre de compensation du rapport perceptif à l'environnement par l'imagination. Vous pouvez vous en servir pour imaginer et distinguer de meilleurs opportunités de le faire concrètement (contourner les situations inconfortables en les anticipant).
Ça je crois que c'est quelque chose que j'ai beaucoup fait, mais les raisons de ma retenue dans l'expression spontanée me semblent dans le délai qu'implique une forte introversion ainsi que dans la susceptibilité à l'ambiance.


8 Tendance à sentir quand trop en train de juger les autres, et s'isoler pour ne pas s'imposer à eux. Ce serait dû à l'axe Fi/Te, évitant le conflit pour protéger les individualités de chacun.
Que je sache, je ne m'isole pas avec la certitude qu'il faut laisser dire ou faire n'importe quoi aux autres. Je ne suis pas si individualiste. Alors il m'est difficile de m'y retrouver. En cas de conflit, il se peut que je ne trouve pas spontanément les circonstances pour m'exprimer, mais je vais avoir envie de clarifier les choses.
Une différence entre INFP et INFJ serait que le premier cherche à obtenir la compréhension, les aboutissants, de ce qui se passe, alors que le second cherche à délibérément résoudre un problème interpersonnel pour lequel il va proposer une issue, une alternative.


9 La croisade des valeurs. Normalement les types Fi dom ne s'imposent pas aux autres; mais si leurs valeurs sont atteintes ou bien si un sujet sur lequel ils ont une passion ou une émotion importante les prend, ils peuvent intervenir avec beaucoup d'intensité (Te inf). On revient à l'axe Fi/Te, et c'est généralement pour éviter ce genre de situation ou bien leur reproduction qu'ils s'isolent un temps comme mentionné dans le paragraphe ci-dessus.
Je pense qu'un INFJ s'isole également un temps si ses propositions ne sont pas prises en compte, ou s'il n'obtient pas de retour affectif suffisant.
Il y a dans le cas de l'INFP une méfiance et défiance de l'autorité, de l'imposition, tandis que chez l'INFJ c'est plus un besoin de contribution et de reconnaissance.
J'ai pu constater être affecté par des manques de "retour" ou de "validation", je crois, mais peut-être que je n'utilise pas le bon terme?
En tout cas si être INFP signifie n'être affecté que par des atteintes à ce qui le touche de plus près (et non pas ce qui touche une autre personne, par exemple) alors je n'ai pas ce trait là.


10 Tendance à regarder le langage corporel des autres. A essayer de deviner les émotions des autres plutôt que d'avoir un contact direct avec elles comme ce serait le cas pour les utilisateurs de Fe.
Ayant je pense un manque assez considérable d'expérience des signaux sociaux ou de retours à propos de nombre de circonstances vécues, avoir à deviner n'est même pas une préférence pour moi; je suis obligé de le faire ...


11 ... heu mais en fait c'était déjà le 5^^.
Ce point m'intéresse car c'est pour expliciter et inscrire ma vision des choses dans un cadre objectif que j'ai récemment fait tant de recherches en histoire, philosophie, divers sciences et, que j'ai fignolé une pensée qui fait complètement sa part à la globalité et à son unicité, aux faits, tout en refusant d'y dissoudre toute particularité conçue qui devra s'épanouir dans des espaces de droits et de devoirs à définir évolutivement. Je veux éviter le simplisme des conceptions uniformisantes ou réductionnistes, quelles aient une géométrie verticale ou horizontale ; ne pas mettre des essences transcendantes ou des entités partout mais reconnaître celle qui laisse à l'expérience et à la vie elle-même la possibilité de se préciser le plus pacifiquement.


12 Le jardin secret. Un INFP peut parler et discuter de plein de choses, parce qu'il est curieux et ne se spécialise pas trop (Ne), mais il est également très réservé (Fi), à propos de son monde intérieur qu'il préfère généralement protéger du monde extérieur.
Waa je suis tellement secret que j'ai l'impression d'avoir créé un nouveau concept: "le forum intime".  Lol
Ceci étant dit, dans la vie de tout les jours, quand je rencontre une personne que je sais pouvoir revoir à l'avenir, je vais éviter de me dévoiler, dans mes opinions ou ressentis, jusqu'à ce que j'ai mieux cerner cette personne; ou alors je vais instaurer des zones de test dans mes discussions, pour explorer cette possibilité.
C'est bien-sûr tout autre chose dans un cadre de valeurs partagées.


13 (EDIT) Remise en cause des présentations de faits ou de statistiques.
De par la dichotomie Fi/Te mais aussi Ne/Si qui, plutôt que d'apprécier les buts ou les résultats, délaisse l'assimilation directe de normes pour chercher à comprendre ce qui se trouve au milieu. Ça va de pair avec le point 5 à propos de refaire les étapes d'une quête de donnée objective par soi-même. Ou alors cela peut se présenter de manière plus primitive comme une simple opposition de par l'incompatibilité relevée par le sentiment introverti Fi dom ("mes valeurs sont réelles donc tel point de vue ne peut être exclusif").
Dans mon cas, ma foi l'an dernier je me faisais des discussions internes incluant les pensées de Plotin (idéaliste) et des philosophes empiristes plus terre-à-terre, tout en repensant aux politiques de faciès appliquées et autres critères finalement tout à fait partiaux et potentiellement subjectifs qui sont pas mal appliqués dans la dernière décennie (sauf qu'ils sont présentés dans des langages et formes objectives). En soit, une statistique pouvait nous donner tels ou tels critères sur un ensemble de personnes (origine, couleur, culture) que l'on rapprochait d'une autre catégorie de critères d'action (un crime), mais l'association entre les deux est arbitraire (le coup de la criminalité qui aurait une nationalité plus représentative d'elle-même ou des traits culturels récurrents, qui justifierait alors un traitement politique selon ces critères; alors que c'est ici d'avantage une orientation politique et un choix de modèle. Conséquence matérielle certaine en revanche, ce que l'utilisateur de Te va souligner comme un fait.


14 (EDIT) Meilleur pour approfondir une relation que pour en initier.
Nous pouvons, je pense, rajouter celui-là, pour cette tendance à être attiré par les gens sans vraiment chercher à les contacter concrètement. C'est bien-sûre la préférence pour Ne avant Te qui joue ici. Le rapport au monde extérieur de l'INFP est avant tout perceptif. D'où les discussions voir connaissances imaginaires, qui donnent cet air un peu fou. Mais dans le même temps cette capacité à concevoir d'autres discussions que celles vécues est le moteur d'une créativité sans normes bien définies et que les INFPs peuvent mettre à contribution pour relever des choses que d'autres personnes ne remarqueront peut-être pas. Niveau relations, je sais qu'il est recommandé d'utiliser Ne pour mieux se repérer et se réaliser dans le monde. Mais je ne voudrais pas témoigner de choses sur ce point dans la mesure où je ne suis pas certain d'avoir ce type de personnalité et de relation avec l'extérieur. Tout au plus, je sais que les relations concrètes m'ont souvent déçues ou me sont apparues souvent ternies avec le temps, de sorte que je me limite moi-même sur ce terrain; préférant m'éloigner plutôt que de risquer d'évoluer vers la figuration ou un trop plein de superficialité et répétition qui me gênerait (je sais que nombre de personnes sur ce forum m'ont typé INFP pour cette raison dernière haha).


Voilà, bon bah si tout ceci ou quelque chose vous parle et que vous voulez en parler, ou bien si vous voulez rajouter ou rectifier des points, à vos claviers!

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert


Dernière édition par Greenbat85 le Mar 25 Aoû 2015, 19:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascal62
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 46
Lieu : Berck sur mer
Emploi : J'aimerai bien :-)
Inscription : 28/07/2015
Messages : 5

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Mar 25 Aoû 2015, 16:07

Voilà un sujet intéressant, qui nous permet de nous éloigner des traits principaux des INFP.

Greenbat85 a écrit:

1 Tendance à "l'anthropomorphisme"
Pas trop dans mon cas... je dirais que suis assez d'accord vis à vis des animaux, mais je pense que c'est le cas d'une majorité de personnes. Là où je m'écarte de la majorité c'est peut être vis à vis des animaux "indésirables" (rongeurs, insectes,...), par exemple si je piège une souris je vais préférer la relâcher plus loin que la tuer. Sur la route je vais préférer freiner et risquer un accident qu'écraser un lapin ou un faisan, cela m'est d'ailleurs arrivé très peu souvent et à chaque fois j'y ai pensé toute la journée, voir plus.
Vis à vis du végétal j'ai conscience de son côté vivant, mais je ne parle pas à ma pelouse ou à ma haie Smile . Malgré tout je respecte les plantes, et je suis toujours désolé de voir que l'on coupe un arbre pour bâtir, mais ça c'est plus mon côté écolo que de l'anthropomorphisme.
Mon rapport aux objets est lui plus complexe... je vois la plupart des objets pour leur côté fonctionnel, certains présentent une valeur affective, et je suis assez conservateur. Par contre je peux très bien décider du jour au lendemain de virer des objets auquel j'étais attaché simplement pour faire de la place... dans ces périodes là je suis capable de me séparer de n'importe quoi et de faire abstraction de tout sentiment. Il n’empêche que mes peluches avaient un nom et "une vie", mais c'est le cas pour beaucoup d'enfants.

Greenbat85 a écrit:
2 Peur d'être jugé.
Incontestablement, c'est même chez moi une source de forte timidité... ajouté à mon côté introverti c'est souvent difficile à vivre.

Greenbat85 a écrit:
3 Être maladroit et distrait.
Oui, quand je suis lancé dans une tâche, ou dans mes réflexions, je peux facilement oublier l'heure de manger. Pour la maladresse je pense que cela tient aussi parfois au fait que la réalisation d'une tâche est moins importante que le fait d'avoir imaginé le résultat. Quand je ne tombe pas dans le soucis du détail, cela m’amène souvent à réaliser les choses "à la va vite".

Greenbat85 a écrit:
4 L'anticonformisme.
Personnellement j'ai tendance à détester ce qui est à la mode... je voyais le sujet sur le foot, je n'ai aucun attrait pour ce sport, en partie parce que je ne supporte pas que l'on ne parle que de ça.
Je ne cherche pas à avoir les dernières fringues à la mode, ou le dernier téléphone à la pomme, mais par contre j'apprécie d'étudier leur manière de communiquer et de séduire le public. J'ai mon propre style (ou absence de style), et ça me va bien, même si ça ne répond pas aux codes du moment.
Dans l'ensemble dés que je sens que l'on tombe dans le phénomène de masse j'ai tendance à fuir... et faire le contraire.
D'une certaine manière on se rapproche également du trait INFP qui consiste à vouloir prendre la défense de l’opprimé...dans ce cas l'opprimé est symbolisé par la marque qui n'est pas à la mode.

Greenbat85 a écrit:
5 Besoin de comprendre par le biais de sa propre logique
Oui, c'est même pour moi la meilleure manière d'apprendre. Je suis incapable d'apprendre par coeur, je préfère étudier le système, et comprendre à ma façon comment il fonctionne... ce qui me permet par analogie d'étendre mon raisonnement à d'autres systèmes. Par contre je reste très intuitif, j'apprends donc beaucoup par l'expérience plus que par le calcul. Cela fait que souvent je vais me contenter d'une compréhension superficielle... par exemple dans mon moteur la bougie sert à enflammer l'essence, fonction essentielle pour le faire tourner, mais je me moque bien du fonctionnement détaillé de l'injection.

Greenbat85 a écrit:
6 Besoin d'écrire et de chercher une certaine éloquence à travers l'expression.
Oui, j'aime les mots et j'aime la communication écrite plus que verbale. Pour moi le poids n'est pas le même, l'écrit à beaucoup plus de valeur.
Pour ce qui est du côté créatif de l'INFP j'aimerai un jour me mettre à l'écriture, mais en même temps je prends plaisir à "écrire dans ma tête", et cela me satisfait suffisamment pour ne pas avoir besoin de coucher les mots sur papier.
Par contre quand j'ai besoin d'écrire à quelqu'un ou pour le boulot, je peux parfois ressentir l'écriture comme un besoin vital... je suis capable de me lever à 3h00 du matin pour écrire et vider mon esprit.
Je suis également un grand fan des post-it et des petits bouts de papier qui me permettent rapidement de sortir une idée de ma tête pour la mettre par écrit.

Greenbat85 a écrit:
7 Tendance aux discussions imaginaires.
Perso j'ai souvent tendance à imaginer les discussions avant qu'elles n'aient lieu... quitte à passer des nuits blanches à cause d'un détail sans importance. Je suis aussi fortement sujet à refaire une discussion après qu'elle ait eu lieu... probablement conséquence de mon introversion qui fait que je n'ai pas toujours la répartie que je souhaiterai lors d'une discussion.
J'ai aussi régulièrement tendance à imaginer les discussions entre différentes personnes (politiques, personnages de fiction,...), et à poursuivre dans ma tête l'histoire d'un livre ou d'un film qui me plait.
Mais bon, ça reste du domaine de l'imagination... je n'entends pas dieu ou des aliens me parler :-)

Greenbat85 a écrit:
8 Tendance à sentir quand trop en train de juger les autres, et s'isoler pour ne pas s'imposer à eux.
Effectivement cela résulte beaucoup de la volonté d'éviter les conflits, d'autant que je peux parfois avoir des jugements très tranchés. Quand c'est pour aider mon interlocuteur je peux me laisser aller à un jugement, mais qui s'il comporte du négatif sera immédiatement compensé par une note positive : appui sur une qualité, insistance sur les possibilités d'évolution,...

Greenbat85 a écrit:
9 La croisade des valeurs.
Carrément... je viens même de démissionner après 17 ans dans mon entreprise pour être en accord avec mes valeurs. En bon chevalier blanc j'ai même tout fait pour ne pas obtenir de licenciement. J'ai ma conscience tranquille, et mon boss doit rendre des comptes à la justice dans une affaire qui ne me concerne pas. Il y aurait d'ailleurs de quoi écrire une nouvelle autours de ce sujet.
D'une manière générale je suis capable de faire passer mes intérêts personnels après mes valeurs... pas toujours avantageux, mais j'ai un rapport à l'argent qui fait que je le vois comme une nécessité, mais pas comme un objectif. Il en faut un minimum pour vivre, mais m'enrichir au détriment des autres ou du bien être familial ne m’intéresse pas. Aider quelqu'un qui a mes yeux le mérite est donc plus important que d'assurer ma propre promotion.

Greenbat85 a écrit:
10 Tendance à regarder le langage corporel des autres.
Je dirais plus "voir" que "regarder". On touche à la fonction intuition, qui fait que l'on peut percevoir un décalage entre les langages corporels et oraux. D'un autre côté j'ai eu une formation qui comportait un peu de RH, chez moi le langage corporel est donc également un acquis. Il m'arrive d'ailleurs parfois d'en user consciemment pour faire passer un message ou tromper mon interlocuteur quand je n'ai pas envie qu'il me juge ou si cela peut m'être profitable (par exemple en entretien d'embauche).
Pour en revenir à l'anthropomorphisme, c'est aussi un point que je retrouve avec les animaux... j'aime les observer pour comprendre leur langage, et comme je suis très intuitif je détecte rapidement un comportement récurent.

Greenbat85 a écrit:
12 Le jardin secret.
Oh là oui ! Même par rapport à ma famille. Il y a simplement des choses que j'ai envie de ne partager qu'avec moi, c'est mon petit monde intérieur, à la fois une forme d'échappatoire et de manière de prendre le temps d'analyser mon environnement.
C'est encore différent du fait de ne pas vouloir se confronter au jugement des autres ou de la peur de se dévoiler.

Greenbat85 a écrit:
Ceci étant dit, dans la vie de tout les jours, quand je rencontre une personne que je sais pouvoir revoir à l'avenir, je vais éviter de me dévoiler, dans mes opinions ou ressentis, jusqu'à ce que j'ai mieux cerner cette personne; ou alors je vais instaurer des zones de test dans mes discussions, pour explorer cette possibilité.

C'est amusant je viens de comprendre un truc sur moi : je suis parfois surpris de me laisser facilement aller avec certaines personnes, quand je te lis je réalise que c'est tout simplement car je sais que je ne les reverrais pas... probablement que je me moque alors de leur jugement, ou que je les utilises pour tester leurs réactions et avoir un feedback sur moi.

Bon voilà... long topic, longue réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 32
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Mer 18 Nov 2015, 06:28

Je penses être une intp, mais j'ai un côté druide qui parle aux animaux... et aux plantes. J'ai les mains vertes, je suis une mini SPA à moi toute seule, mes voisins toquent à ma porte quand ils ont un pb avec un animal abandonné, blessé ou sauvage. Les animaux en général s'adoptent tous seuls. J'ai arrêté de repêcher les moustiques avec délicatesse après avoir eu un nid dans ma sdb. Je le fais toujours avec tout le reste. Pour moi, une vie, fût-elle celle d'une fourmi (ou d'un humain), n'est pas un détail.
Une de mes voisines, pour faire savoir de qui elle parlait à une autre, m'a décrite comme "la thésarde en maths qui a trois chats et un appartement apocalyptique". A part que j'étais en info... hum. Mon appart était en travaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 13:40

Bonjour Greenbat85 ! Avant de commencer, je tiens à te donner un conseil ce serait de créer des topics moins long de temps en temps car je suis plusieur fois passé par tes topics avec une grande envie de repondre car tes topics son super intéressant dans le fond mais la forme n'attire pas, pas par manque de couleur ou autres mais parce que c'est trop long.

Voila voila, c'est parti !

Greenbat85 a écrit:

1 Tendance à "l'anthropomorphisme"; attachement affectif à tout un tas de choses; voir et associer des sentiments ou carrément des personnalités aux animaux, voir à des objets du monde extérieur. Les traiter et les respecter comme tout être vivant. (Notons que les animaux ONT des sentiments, ... mais c'est beaucoup moins certain pour les objets silly ).

Tous à fait, trop d'accord avec toi. D'ailleur c'est pour cela que je suis végétarien aujourd'hui. "-Un noir qui ne mange pas de poulet ?! Mais c'est n'importe quoi ?!! -Ferme ta gueule.".

Greenbat85 a écrit:
Donc si quand vous étiez petits vous donniez des noms et des personnalités à vos peluches ça peut être un premier indicateur.

Absolument, quand j’étais petit, j'avais une peluche, un ours bleu avec une personnalité de ESFP typique (je dirai que j’étais Wannabe ESFP, pour j'etais un INFP hyper-timide).
Mon frère jumeau ENFJ avait une peluche aussi, un lapin blanc avec une personnalité de INFJ typique.

Greenbat85 a écrit:
mais surtout si vous êtes du genre à prendre soin de petites bêtes perdues dans votre salle de bain, être affecté quand vous vous rendez compte que vous venez d'écraser un insecte, vous pouvez bien avoir quelque chose avoir avec une fonction F, et probablement S aussi (pour les détails).
Absolument, je fais tous cela. Je crois que c'est du Fi-Si ou Fe-Si mais tous les XXFX pourrait le faire.

Greenbat85 a écrit:

2 Peur d'être jugé. Parce que l'on juge souvent les choses, on croit que les gens font pareil. Un genre de projection en somme. Ceci différerait d'une peur d'être jugé selon des règles ou des normes vis à vis desquelles on se verrait le devoir d'y accorder de l'importance.

Non, avant oui mais plus maintenant dans mon cas. Je révèle au monde mon identité, puis on verra.

Greenbat85 a écrit:

3 Être maladroit et distrait. Du fait de la forte activité mentale ou bien de la sensibilité qui pour certains peut être paralysante dans certaines situations, je suppose.

Je suppose que oui pour ma part. La maladresse c'est trop moi. C'est surement à cause du Ne ou d'une carence en Si

Greenbat85 a écrit:

4 L'anticonformisme. Besoin d'apprécier ce que les autres n'apprécient pas; besoin fréquent de se distinguer. Personnellement je ne pense pas à chercher ma personnalité quand je me relie à des choses qui me plaisent. Et si c'était quelque chose d'inconscient, je n'en théorise rien. Je trouve que ça peut être un nouvel asservissement que de systématiquement chercher à différer de ce qui existe, ou de conceptuellement rejeter à foison des similitudes ou des choses communes (ce qui est d'ailleurs impossible de manière rigoureuse et si trop poussé les circonstances finissent par contredire l'intension initiale, nous transformant alors en une personne bien naïve ou alors hypocrite).

Je suis bien d’accord avec toi. Moi de mon coté je me contente de me rapprocher de ce que j'aime, sans voir si c'est conforme ou non. Cependant, je ne force pas, je n'essaye pas d’être anticonformiste car la mode de ne pas être à la mode est une mode ridicule.
Je n'aime pas les snobeur également. Ils croient toujours avoir meilleur gout "Tu n'ecoute pas le metal ?" "*nom de musique* c'est de la merde auditive !" "T'es sérieux t'écoute ça ?!"...
Je n’apprécie pas en bref les faux anticonformiste du dimanche.
Pour moi, un "vrai anticonformiste" c'est quelqu'un dont ses goûts ont eu pour conséquence de l'être et pas le contraire.
Inutile de chercher à être anticonformiste, il faut juste chercher à aimer ce que l'on aime.

Greenbat85 a écrit:

5 Besoin de comprendre et trouver chaque étape de compréhension sensé aboutir à une vérité, par le biais de sa propre logique.
Sous entendu, ce n'est pas parce que vous êtes très subjectif qu'il n'y a pas de vérités objectives. Et vous pouvez les atteindre par votre subjectivité (ce que le monde reflète en vous et que vous traitez rationnellement selon la multitude de possibilités objectives), alors qu'un INxJ orientera ses impressions subjectives vers des jugements de sens commun ou de ce en quoi consisteraient des normes bien précises. L'INxP va se demander "comment?" plutôt que "pour quoi?" alors que l'INxJ va se demander "pour quoi?" plutôt que "comment?".

Oui, à la "NF (Fx dom. - Nx aux. ?)". Je me fis d'abord à quel que chose qui me gène.
Par exemple la notion de mocheté.
Je ne supporte pas le fait que l'on traître les gens de moches.
Je n'aime pas aussi la superficialité en général.
Certaine personnes sont capable de trouver un "moche" ringard et un "beau" original pour les mêmes raisons.
Le "moche" écoute du jazz donc il est ringard, le "beau" écoute du jazz, mais qu'est ce qu'il est original.

Bref, pour vouloir comprendre quelque chose, la première étape c'est le sentiment.

Puis, je relativise "Ne ?". Pourquoi dit-il qu'il est "moche" ? Il n'est pas moche, il a juste un nez relativement large. Ce n'est qu'une perception relativement collective la "mocheté", et encore. Pourquoi une perception aussi relative devrait avoir tant de conséquences ?

Bon, là je pars dans un délire mais tu comprend le style de compréhension.

Greenbat85 a écrit:

6 Besoin d'écrire et de chercher une certaine éloquence à travers l'expression.

Non, pas particulièrement.

Greenbat85 a écrit:

7 Tendance aux discussions imaginaires.

Non plus.

Greenbat85 a écrit:

8 Tendance à sentir quand trop en train de juger les autres, et s'isoler pour ne pas s'imposer à eux. Ce serait dû à l'axe Fi/Te, évitant le conflit pour protéger les individualités de chacun.
Que je sache, je ne m'isole pas avec la certitude qu'il faut laisser dire ou faire n'importe quoi aux autres. Je ne suis pas si individualiste. Alors il m'est difficile de m'y retrouver. En cas de conflit, il se peut que je ne trouve pas spontanément les circonstances pour m'exprimer, mais je vais avoir envie de clarifier les choses.
Une différence entre INFP et INFJ serait que le premier cherche à obtenir la compréhension, les aboutissants, de ce qui se passe, alors que le second cherche à délibérément résoudre un problème interpersonnel pour lequel il va proposer une issue, une alternative.

Je me retrouve bien dans le INFP dans le conflit.

Greenbat85 a écrit:

9 La croisade des valeurs. Normalement les types Fi dom ne s'imposent pas aux autres; mais si leurs valeurs sont atteintes ou bien si un sujet sur lequel ils ont une passion ou une émotion importante les prend, ils peuvent intervenir avec beaucoup d'intensité (Te inf). On revient à l'axe Fi/Te, et c'est généralement pour éviter ce genre de situation ou bien leur reproduction qu'ils s'isolent un temps comme mentionné dans le paragraphe ci-dessus.
Je pense qu'un INFJ s'isole également un temps si ses propositions ne sont pas prises en compte, ou s'il n'obtient pas de retour affectif suffisant.
Il y a dans le cas de l'INFP une méfiance et défiance de l'autorité, de l'imposition, tandis que chez l'INFJ c'est plus un besoin de contribution et de reconnaissance.
J'ai pu constater être affecté par des manques de "retour" ou de "validation", je crois, mais peut-être que je n'utilise pas le bon terme?
En tout cas si être INFP signifie n'être affecté que par des atteintes à ce qui le touche de plus près (et non pas ce qui touche une autre personne, par exemple) alors je n'ai pas ce trait là.

Je crois avoir le trait INFP dans ce cas là. Il est très rare que je sois affecté par la reconnaissance. Je lâche mon Ne dans la nature.
J'ai par contre parfois (depuis peu) l'impression d'être incompris je l'avoue.

Greenbat85 a écrit:

10 Tendance à regarder le langage corporel des autres. A essayer de deviner les émotions des autres plutôt que d'avoir un contact direct avec elles comme ce serait le cas pour les utilisateurs de Fe.
Ayant je pense un manque assez considérable d'expérience des signaux sociaux ou de retours à propos de nombre de circonstances vécues, avoir à deviner n'est même pas une préférence pour moi; je suis obligé de le faire ...

Je crois être plus du INFJ dans ce cas là, mais jusqu’à là, je dirai même aucun des deux.

Greenbat85 a écrit:

12 Le jardin secret. Un INFP peut parler et discuter de plein de choses, parce qu'il est curieux et ne se spécialise pas trop (Ne), mais il est également très réservé (Fi), à propos de son monde intérieur qu'il préfère généralement protéger du monde extérieur.
Waa je suis tellement secret que j'ai l'impression d'avoir créé un nouveau concept: "le forum intime".  Lol
Ceci étant dit, dans la vie de tout les jours, quand je rencontre une personne que je sais pouvoir revoir à l'avenir, je vais éviter de me dévoiler, dans mes opinions ou ressentis, jusqu'à ce que j'ai mieux cerner cette personne; ou alors je vais instaurer des zones de test dans mes discussions, pour explorer cette possibilité.
C'est bien-sûr tout autre chose dans un cadre de valeurs partagées.

Moi je ne dévoile pas explicitement mais je profite de chaque occasions et éventuellement de questions qui me sont posés pour en dévoiler un peu plus sur moi.
"Le Forum Interne" ? Lmaaoo.

Greenbat85 a écrit:

13 (EDIT) Remise en cause des présentations de faits ou de statistiques.
De par la dichotomie Fi/Te mais aussi Ne/Si qui, plutôt que d'apprécier les buts ou les résultats, délaisse l'assimilation directe de normes pour chercher à comprendre ce qui se trouve au milieu. Ça va de pair avec le point 5 à propos de refaire les étapes d'une quête de donnée objective par soi-même. Ou alors cela peut se présenter de manière plus primitive comme une simple opposition de par l'incompatibilité relevée par le sentiment introverti Fi dom ("mes valeurs sont réelles donc tel point de vue ne peut être exclusif").
Dans mon cas, ma foi l'an dernier je me faisais des discussions internes incluant les pensées de Plotin (idéaliste) et des philosophes empiristes plus terre-à-terre, tout en repensant aux politiques de faciès appliquées et autres critères finalement tout à fait partiaux et potentiellement subjectifs qui sont pas mal appliqués dans la dernière décennie (sauf qu'ils sont présentés dans des langages et formes objectives). En soit, une statistique pouvait nous donner tels ou tels critères sur un ensemble de personnes (origine, couleur, culture) que l'on rapprochait d'une autre catégorie de critères d'action (un crime), mais l'association entre les deux est arbitraire (le coup de la criminalité qui aurait une nationalité plus représentative d'elle-même ou des traits culturels récurrents, qui justifierait alors un traitement politique selon ces critères; alors que c'est ici d'avantage une orientation politique et un choix de modèle. Conséquence matérielle certaine en revanche, ce que l'utilisateur de Te va souligner comme un fait.

Je ne vois pas trop, en faites, je ne suis pas assez cultivé pour avoir de telles processus de réflexion.


J'arrive au bout Razz

Greenbat85 a écrit:

14 (EDIT) Meilleur pour approfondir une relation que pour en initier.
Nous pouvons, je pense, rajouter celui-là, pour cette tendance à être attiré par les gens sans vraiment chercher à les contacter concrètement. C'est bien-sûre la préférence pour Ne avant Te qui joue ici. Le rapport au monde extérieur de l'INFP est avant tout perceptif. D'où les discussions voir connaissances imaginaires, qui donnent cet air un peu fou. Mais dans le même temps cette capacité à concevoir d'autres discussions que celles vécues est le moteur d'une créativité sans normes bien définies et que les INFPs peuvent mettre à contribution pour relever des choses que d'autres personnes ne remarqueront peut-être pas. Niveau relations, je sais qu'il est recommandé d'utiliser Ne pour mieux se repérer et se réaliser dans le monde. Mais je ne voudrais pas témoigner de choses sur ce point dans la mesure où je ne suis pas certain d'avoir ce type de personnalité et de relation avec l'extérieur. Tout au plus, je sais que les relations concrètes m'ont souvent déçues ou me sont apparues souvent ternies avec le temps, de sorte que je me limite moi-même sur ce terrain; préférant m'éloigner plutôt que de risquer d'évoluer vers la figuration ou un trop plein de superficialité et répétition qui me gênerait (je sais que nombre de personnes sur ce forum m'ont typé INFP pour cette raison dernière haha).

Moi je n'ai pas de talent particulier pour initier les relations.
Quand j'essaye d'approfondir, ça passe (on devient ami de délire) où ça casse (on me trouve bizarre, con, simplet, simple d'esprit ou excentrique au choix celons la personne).

Greenbat85 a écrit:

Voilà, bon bah si tout ceci ou quelque chose vous parle et que vous voulez en parler, ou bien si vous voulez rajouter ou rectifier des points, à vos claviers!

Hahaha ça ma prit du temps.
Pour résumé, je me vois parfaitement dans le point numéro 1 (NF)
et énormément dans le point numéro 3 (NP ?).

Voila, voila. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 14:55

Gecko a écrit:
Bonjour Greenbat85 ! Avant de commencer, je tiens à te donner un conseil ce serait de créer des topics moins long de temps en temps car je suis plusieur fois passé par tes topics avec une grande envie de repondre car tes topics son super intéressant dans le fond mais la forme n'attire pas, pas par manque de couleur ou autres mais parce que c'est trop long.
Erf, oui je sais bien. C'est une lutte de tous les jours pour moi, tu peux me croire.  Rolling Eyes


Gecko a écrit:

"Le Forum Interne" ? Lmaaoo.
"Intime" ! Cher forum intime...  Lol

Gecko a écrit:
je me vois parfaitement dans le point numéro 1 (NF)
et énormément dans le point numéro 3 (NP ?).
Hum, alors je dirais que le point numéro 1 fait F de façon générale et le point numéro 3 fait timide ... de façon générale. Haussement
La timidité rend (très/trop) précautionneux avec les mouvements, la position dans l'espace, mais cela en fait aussi des gens qui réfléchissent avant d'agir, et sont d'ailleurs souvent appréciés dans de nombreux milieux professionnels ou bénévoles pour cette raison. Je pense qu'un utilisateur de "Fe" peut tout autant s'y retrouver, ce n'est pas forcément une question de MBTI. Pour voir ce que ça a du type il faut que tu cherches plus en profondeur dans la manière particulière que tu as d'être timide. Est-ce que ton hésitation consiste à refuser d'écarter tout de suite des éléments incohérents aux vues du contexte ou bien est seulement en rapport avec le moment d'appliquer une action déjà déterminée? Selon si ta perception s'étend ou converge tu peux déjà voir plus Ne ou Ni, et donc FP ou FJ.

Voyons ce que les autres en pensent? oups

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 32
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 16:40

Greenbat85 a écrit:

Hum, alors je dirais que le point numéro 1 fait F de façon générale et le point numéro 3 fait timide ... de façon générale. Haussement
[...]

Voyons ce que les autres en pensent? oups

Par rapport au point 1 : comme dit plus haut, je suis une probable INTP, et je repêche les petites bébêtes systématiquement. Je connais des F qui ne le feraient pas... S'en foutent. Suis pas sûre que F=doux (en fait, j'ai au moins deux exemples de personnes F ayant commis des actes de cruauté envers des animaux dans mon entourage). Suis pas sure non plus que tous les F pensent que les bestioles et les plantent ont une âme et/ou doivent être respectées. Certains veulent que les humains soient plus importants, et ça n'est pas rationnel. Et pour le S, chez moi, on repassera... donc l’hypothèse SF pour le repêchage de bestioles perdue passe un peu à la trappe.

Pour le point 3, de mon point de vue, ça fait clairement NP : perdu dans ses pensées et coupé des réalités matérielles. Peut être que certains timides développent le même genre de comportements, mais pas pour les mêmes raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 16:53

bah, l'attention particulière au vivant ça doit d'avantage s'illustrer par la relation de la fonction avec la personne que par le "type" en soi, je suppose. Sinon on correspondrait en tous points.
Pour la cruauté envers les animaux, ça me parait transcender les types, sans quoi il y aurait des types moraux et d'autres pas, ce qui n'est pas ce que le modèle suggère.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 17:13

Greenbat85 a écrit:
Gecko a écrit:
Bonjour Greenbat85 ! Avant de commencer, je tiens à te donner un conseil ce serait de créer des topics moins long de temps en temps car je suis plusieur fois passé par tes topics avec une grande envie de repondre car tes topics son super intéressant dans le fond mais la forme n'attire pas, pas par manque de couleur ou autres mais parce que c'est trop long.
Erf, oui je sais bien. C'est une lutte de tous les jours pour moi, tu peux me croire.  Rolling Eyes

C'est comme moi, quand j'écris je ne peux pas m’empêcher de faire des fautes xD
exemple :
Greenbat85 a écrit:

Gecko a écrit:

"Le Forum Interne" ? Lmaaoo.
"Intime" ! Cher forum intime...  Lol

Donc t’inquiète, l'importance c'est de faire des efforts  Razz .

Greenbat85 a écrit:

Hum, alors je dirais que le point numéro 1 fait F de façon générale et le point numéro 3 fait timide ... de façon générale. Haussement

En faite pour le 1 je pense plutôt que les fonctions suivantes : Fe ou  Ne peuvent jouer.
Après je pense que ça dépond surtout de tous en chacun que du type MBTI, comme Bidule le dit si bien, certain (la majorité même) des F que je connais on en plus où moins rien à foutre.

@Bidule a écrit:

Par rapport au point 1 : comme dit plus haut, je suis une probable INTP, et je repêche les petites bébêtes systématiquement. Je connais des F qui ne le feraient pas... S'en foutent. Suis pas sûre que F=doux (en fait, j'ai au moins deux exemples de personnes F ayant commis des actes de cruauté envers des animaux dans mon entourage). Suis pas sure non plus que tous les F pensent que les bestioles et les plantent ont une âme et/ou doivent être respectées. Certains veulent que les humains soient plus importants, et ça n'est pas rationnel. Et pour le S, chez moi, on repassera... donc l’hypothèse SF pour le repêchage de bestioles perdue passe un peu à la trappe.
 Oui

Pour le 3, je pense qu'il y'a plusieurs raisons de la maladresse. La timidité peut, dans certains cas jouer mais le fait d'être NP, même non-timide, crois moi, ça joue beaucoup.

Greenbat85 a écrit:

La timidité rend (très/trop) précautionneux avec les mouvements, la position dans l'espace, mais cela en fait aussi des gens qui réfléchissent avant d'agir, et sont d'ailleurs souvent appréciés dans de nombreux milieux professionnels ou bénévoles pour cette raison.

Après, il y'a peut-être un malentendu, il me semble que le 3 évoquait "Être maladroit et distrait. Du fait de la forte activité mentale ou bien de la sensibilité qui pour certains peut être paralysante dans certaines situations, je suppose." et j'ai l'impression qu'il y'a une confusion entre la maladresse et l'immobilité.

L'immobilité peut-être lié à la timidité mais la maladresse plus au fait d'être NP.

@Bidule a écrit:

Pour le point 3, de mon point de vue, ça fait clairement NP : perdu dans ses pensées et coupé des réalités matérielles. Peut être que certains timides développent le même genre de comportements, mais pas pour les mêmes raisons.
Oui

Greenbat85 a écrit:
bah, l'attention particulière au vivant ça doit d'avantage s'illustrer par la relation de la fonction avec la personne que par le "type" en soi, je suppose. Sinon on correspondrait en tous points.
Pour la cruauté envers les animaux, ça me parait transcender les types, sans quoi il y aurait des types moraux et d'autres pas, ce qui n'est pas ce que le modèle suggère.

Exact, le type c'est la façon de juger et de percevoir.
Le type ne dit rien sur le contenu et les conclusion de processus cognitives.
2 INFP peuvent juger tous deux en fonctions de leurs valeurs en percevant de façon Ne mais au final être pour l'un un tueur en série et l'autre un grand pacifique. Le type n'est que la configuration et non les données si on veut.

EDIT :
Greenbat85 a écrit:
Est-ce que ton hésitation consiste à refuser d'écarter tout de suite des éléments incohérents aux vues du contexte ou bien est seulement en rapport avec le moment d'appliquer une action déjà déterminée? Selon si ta perception s'étend ou converge tu peux déjà voir plus Ne ou Ni, et donc FP ou FJ.

Moi c'est plus une hésitation consistant à refuser d'écarter tout de suite des éléments (incohérents ou non) aux vues du contexte. Donc plus FP. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 815

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 20:21

Gecko a écrit:

@Greenbat85 a écrit: ""Est-ce que ton hésitation consiste à refuser d'écarter tout de suite des éléments incohérents aux vues du contexte ou bien est seulement en rapport avec le moment d'appliquer une action déjà déterminée? Selon si ta perception s'étend ou converge tu peux déjà voir plus Ne ou Ni, et donc FP ou FJ.""


Moi c'est plus une hésitation consistant à refuser d'écarter tout de suite des éléments (incohérents ou non) aux vues du contexte. Donc plus FP. Razz
Hum il faut que je fasse une rectification (c'est un peu ma faute en fait  oups ), mais ça c'est plus entre Fi/Te et Fe/Ti je crois, dans le sens que c'est une façon de traiter et non de recevoir l'information. En gros, le Te/Fi ou Fi/Te va tenir compte d'abord de tous ces éléments dans l'activité et n'en enlèvera à la fin que si nécessaire. Alors que l'utilisateur de Ti/Fe ou de Fe/Ti, fonctions fondées sur des principes préalablement établis et des gouts/valeurs collectives, préfère n'en rajouter qu'à la fin éventuellement. Mais ce sont des points d'avantage développés par la socionique que par le MBTI.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP 9
Age : 21
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Sam 05 Déc 2015, 20:56

Greenbat85 a écrit:
Gecko a écrit:

@Greenbat85 a écrit: ""Est-ce que ton hésitation consiste à refuser d'écarter tout de suite des éléments incohérents aux vues du contexte ou bien est seulement en rapport avec le moment d'appliquer une action déjà déterminée? Selon si ta perception s'étend ou converge tu peux déjà voir plus Ne ou Ni, et donc FP ou FJ.""


Moi c'est plus une hésitation consistant à refuser d'écarter tout de suite des éléments (incohérents ou non) aux vues du contexte. Donc plus FP. Razz
Hum il faut que je fasse une rectification (c'est un peu ma faute en fait  oups ), mais ça c'est plus entre Fi/Te et Fe/Ti je crois, dans le sens que c'est une façon de traiter et non de recevoir l'information. En gros, le Te/Fi ou Fi/Te va tenir compte d'abord de tous ces éléments dans l'activité et n'en enlèvera à la fin que si nécessaire. Alors que l'utilisateur de Ti/Fe ou de Fe/Ti, fonctions fondées sur des principes préalablement établis et des gouts/valeurs collectives, préfère n'en rajouter qu'à la fin éventuellement. Mais ce sont des points d'avantage développés par la socionique que par le MBTI.

Très bien, je comprend Oui

Alors t'es tu retrouvé dans mes dires ci-dessus ? (Sachant que je suis enfin sûr d’être XNFP depuis Septembre).
J'espère que ça t'aidera dans ta quête vers la connaissance de toi-même car il me semble que ça fait longtemps que tu cherche. J'aimerai te voir trouver, surtout que je connais ça le fait d’hésiter entre tous les types et mettre toutes les possibilités en avant.

Finalement n'est ce pas un peu ça, ceux fameux processus Fi/Te ?

(Oui j'avoue que parfois j'aime bien les belles phrases aussi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bidule
Aucun rang assigné


Type : NP
Age : 32
Lieu : aaah
Emploi : aaah!
Inscription : 23/08/2015
Messages : 63

Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents Dim 06 Déc 2015, 04:24

Gecko (Mélos) a écrit:

J'espère que ça t'aidera dans ta quête vers la connaissance de toi-même car il me semble que ça fait longtemps que tu cherche. J'aimerai te voir trouver, surtout que je connais ça le fait d’hésiter entre tous les types et mettre toutes les possibilités en avant.

Finalement n'est ce pas un peu ça, ceux fameux processus Fi/Te ?

(Oui j'avoue que parfois j'aime bien les belles phrases aussi).

Par rapport à votre typage : il y a un livre numérique cité dans le forum des rationnels (ici https://mbti.forumactif.fr/t1839-the-secret-life-of-ints) qui cite au moins une étude remettant en question l'ordre des fonctions pour les types. L'auteur en a, je crois, écrit un livre numérique par type. On peut les trouver en farfouillant son site. Je pense, en résumé, que ne pas trop se baser sur les fonctions pour déterminer son type pourrait vous aider (après tout, on les utilise toutes, et l'ordre n'étant pas garant d'un type...) et que peut être que ce site aussi pourrait vous aider Smile



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Traits et comportements INFPs réccurents

Revenir en haut Aller en bas
 

Traits et comportements INFPs réccurents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Traits et comportements INFPs réccurents
» Quels sont vos traits d'évitement?
» Soutrâ des comportements bénéfiques - Mahâ-Mângala Soutrâ
» L'origine des comportements humains
» Biologie hormonale, cerveau et comportements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-