Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rael
Intervenant polémique
avatar

Type : entp
Age : 67
Lieu : haute savoie
Emploi : chomeur
Inscription : 30/07/2014
Messages : 151

Message(#) Sujet: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Ven 01 Mai 2015, 14:01

Jung affirme dans cette vidéo que oui les type changent.

http://www.dailymotion.com/video/xmzzs_carl-gustav-jung-fr-partie-2_shortfilms

A 11min35s


Alors mauvaise interprétation de la phrase ou mauvaise interprétation du mbti?

4 interprétation possible :
- il dit que le type change parceque au cours des année on dévellope de nouvelle fonction
- il dit qu'on peut change de type
- on peut etre tous les type cependant naturellement on serra plus à l'aise avec un , en particulier
- la dernière interprétation celle qui me conviens le plus, jung à commis une erreur. Quand il dit qu'on change de type il parle de son propre types.
Il s'est peut etre typer differement au cours de sa vie et on est jamais très objectif avec soi même, on a tendance à se voir plus compliquer qu'on ne l'est.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Ven 01 Mai 2015, 19:14

J'en ai déjà parlé je crois sur un autre topique et je pense que jusqu'a l'âge adulte notamment on peut changer de type assez facilement ( consciemment ou non).

Le T et F par exemple me paraît être un axe très flexible, je vois pas comment il pourrait être impossible de changer sa façon de prendre des décisions surtout entre l'enfance et l'âge adulte (20-25 ans) car le cerveau est plastique et les 20 premières années de notre vie sont celle où chaque expérience, chaque événement à le plus d'impact proportionnellement dans la construction de notre personnalité et de nos préférences.

D'ailleurs il y'a beaucoup de personnes qui se cherchent longtemps avant de trouver leurs vraies préférences voir qui n'ont pas vraiment de préférences marquées et qui sont un peu tous les types: un peu de Te, un peu de Fe, un peu de Ni, un peu de Si etc.. pour ces personnes des changements me semblent évidemment possibles car quand on se cherche on essaye d'être comme ça, puis comme ça jusqu'a que l'on trouve la base sur laquelle on va se développer. Je vois déjà évidemment des personnes venir me dire " oui mais c'était leur caractère refoulé etc" , c'est une possibilité oui mais il y'a aussi la possibilité de ne ni avoir de préférences refoulés, ni d'en avoir de vraiment marquées.


De plus si l'on se met à développer des fonctions, je vois pas en quoi il serait impossible qu'une prenne le dessus sur une autre et change donc notre type. D'autant que quand on s'intéresse au MBTI on prend conscience des fonctions, de leurs caractéristiques et de leurs conséquences donc il est plus facile de les développer.

Bref je ne suis ni psychologue ni un puriste du MBTI, mais vu le nombre de paramètres qui rentrent en compte dans la construction, dans le développement d'une personnalité et de ses préférences, j'ai tendance à être septique sur l'idée d'une fixité nette et absolue surtout si l'on a un axe où la préférence est peu marquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 31
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Ven 01 Mai 2015, 20:28

Citation :
De plus si l'on se met à développer des fonctions, je vois pas en quoi il serait impossible qu'une prenne le dessus sur une autre et change donc notre type. D'autant que quand on s'intéresse au MBTI on prend conscience des fonctions, de leurs caractéristiques et de leurs conséquences donc il est plus facile de les développer.

Je suis assez sceptique sur ce point.  

Quand tu vois le monde à travers une succession de 4 filtres, le fait d'améliorer les propriétés du 2e filtre pour le rendre plus performant ne le fait pas passer en première position.

Pour déterminer le type, ce qui importe en premier lieu est l'agencement des fonctions entre elles (celle qui intervient en premier...), pas leur degré de développement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 20:57

Citation :

Quand tu vois le monde à travers une succession de 4 filtres, le fait d'améliorer les propriétés du 2e filtre pour le rendre plus performant ne le fait pas passer en première position.

On ne voit pas le monde à travers 4 filtres, on utilise toutes les fonctions. Heureusement d'ailleurs! Simplement on a une préférence pour recueillir des informations et une préférence juger et prendre des décisions c'est tout. Concrètement le fait d'être N n'empêche pas d'utiliser son S et vis versa.

Et je pense que durant notre développement on peut très bien avoir une modification de l'agencement des fonctions. Je ne dis pas que c'est systématique, facile ou même courant, je dis simplement que c'est une chose qui me paraît être tout à fait possible notamment dans le cas que j'ai cité: faibles préférences marquées.

De plus au final je ne vois pas le sens de tout ça: Si ma fonction dom est Ni ( car elle intervient soit disant en première) mais que mon Te est beaucoup plus développé que mon Ni, alors d'un certain point de vue mon Te est dominant et aura finalement plus d'impact sur ce que je suis que le Ni.

C'est d'ailleurs pour ça que je suis très septique sur cette histoire de fonctions qu'on développe dans l'enfance, qui vient à l'adolescence ou à l'âge adulte etc... Théoriquement j'aimerais bien savoir sur quoi ça repose déjà. Aussi dans les faits je trouve que c'est difficile à vérifier et pour ma part ça ne colle pas du tout avec moi (mais bon je ne ferais pas de mon cas une généralité hein).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
avatar

Type : ENTP
Age : 31
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1798

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 21:21

Alors, d'après ce que j'ai compris du modèle théorique du MBTI, on utiliserait toutes les fonctions à part plus ou moins égales dans la petite enfance.

Entre 6 et 8ans, ce qui correspond au symbolique "âge de raison" dans le développement de l'enfant (la pensée magique laisse place à un raisonnement plus élaboré, notamment, c'est un fait étudié en psychologie pour le coup), on commence à utiliser la fonction avec laquelle on se sent le plus à l'aise. Ca tiendrait peut-être à pas grand chose, genre une expérience marquante qu'on aurait eu petit... Par exemple, peut-être qu'enfant unique ou un aîné serait plus enclin à se réfugier dans son imaginaire pour inventer des jeux et ne pas s'ennuyer et donc à développer des fonctions d'intuitions.

Après, pour ce qui est des fonctions principales, je pense qu'on peut sur-investir certaines fonctions pour une question d'adaptabilité à environnement.

Un introverti aura besoin d’interagir avec son environnement, donc il a plus de chance de développer sa secondaire avant un extraverti, par exemple. Ou un extraverti avec une fonction Fe en tierce - un ENTP par exemple - qui travaillerait beaucoup au contact des gens, aura tendance à utiliser Fe plus souvent que Ti, et, s'il n'a pas l'occasion de faire assez d'introspection, il aura l'impression d'être plus un type NF que NT.

Puis il y a des facteurs de stress aussi, qui peuvent intervenir sur la personnalité et donner non seulement, une image erronée de qu'on est, mais déformer la perception de notre environnement et entrainer des problèmes de jugements.

Et pour répondre à ça :

Citation :
De plus au final je ne vois pas le sens de tout ça: Si ma fonction dom est Ni ( car elle intervient soit disant en première) mais que mon Te est beaucoup plus développé que mon Ni, alors d'un certain point de vue mon Te est dominant et aura finalement plus d'impact sur ce que je suis que le Ni

Même si disons que, pour des questions d'adaptabilité, tu utiliserais plus ton Te que ton Ni, tu resterais un introverti. Déjà parce qu'un fonction extravertie a toujours plus d'impact, jusque là c'est normal, puisque c'est à travers elle que tu vas interagir avec ton environnement. Son effet est plus perceptible. Surtout en opposition avec une fonction comme Ni.
Et ensuite, les mots introversion et extraversion désignent une façon d'engranger de l'énergie. Si tu te ressens extraverti, soit c'est une réaction à un stress (genre, les examens, qui te "boosteraient" par leur besoin de performance) soit c'est parce qu'à la base, tu ne serais pas vraiment introverti.

Je ne pense pas qu'introversion et extraversion puissent être changés pour le coup. En revanche, je pense que plus on développe une fonction, et plus on est susceptible de développer le pendant extraverti de cette dernière. Ni-Ne; Te-Ti... Mais que ça se fait avec le temps.

Quant à changer de type... Honnêtement, je pense qu'on est trop jeune pour voir l'impact et le développement des fonctions sur le long terme. Je pense aussi qu'on manque d'un gros bagage théorique en psychologie pour jauger de la viabilité du système MBTI dans cette optique, on ne peut vraiment saisir tous les concepts comme un psychologue diplôme pourrait les aborder. C'est un peu comme si on se mettait à parler médecine, là tout de suite. Les notions de "troubles" symptômes" "maladie" ne voudraient pas signifier exactement la même chose pour un médecin que pour nous.

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 651

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 21:42

Y'a utiliser et utiliser. Un Te expressif chez un INTJ restera toujours coloré par le Ni. De la même manière, dans le manifeste une fonction peut devenir plus bavarde que d'autres, mais c'est pas pour pour autant qu'elle prend le pas sur celles qui sont au-dessus.

Après, si au bout d'un moment on se rend compte qu'un type X nous conviendrait mieux que notre type actuel, c'est qu'on s'est planté à un endroit, qu'on a pas interprété correctement les données issues de nos souvenirs et notre observation sur l'instant présent.

Du moins, c'est comme ça que je le vois. Pour moi, un modèle dont on doit adapter les notions pour le faire coller à ce qu'il analyse est un modèle faux. Ça reviendrait à prendre un tourne-vis et à lui tailler la tronche pour en faire un couteau. Ça marche, mais y'avait aucunes raisons de fabriquer ce tourne-vis à la base.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 21:57

Citation :
Après, si au bout d'un moment on se rend compte qu'un type X nous conviendrait mieux que notre type actuel, c'est qu'on s'est planté à un endroit, qu'on a pas interprété correctement les données issues de nos souvenirs et notre observation sur l'instant présent.

Du moins, c'est comme ça que je le vois. Pour moi, un modèle dont on doit adapter les notions pour le faire coller à ce qu'il analyse est un modèle faux. Ça reviendrait à prendre un tourne-vis et à lui tailler la tronche pour en faire un couteau. Ça marche, mais y'avait aucunes raisons de fabriquer ce tourne-vis à la base.

Je te rejoins on peut mal comprendre et mal interprété le test c'est vrai.

Mais pour le reste je ne suis pas absolument pas d'accord avec toi. Il ne s'agit pas d'adapter les notions, il s'agit qu'une personnalité est quelque chose de complexe et que la rendre "fixe" et inaltérable n'a pour moi aucun sens.

Le MBTI "mesure" tes préférences comportementales, il ne fait rien d'autre. Donc si on part du principe que ta personnalité peut changer notamment quand tu grandis alors ton type peut changer car tes préférences auront évolué. Ce n'est pas le modèle qui est faux, c'est juste que le sujet étudié à évolué et ne peut plus être mesuré comme avant.

Maintenant on peut considérer qu'on est fixe et qu'on ne change pas, que les fonctions sont génétiques etc... mais ça me paraît difficile à tenir comme position ( et pourtant je suis assez déterministe beaucoup ont pu s'en rendre compte).

On peut évoluer, nos préférences aussi, donc notre type aussi. J'en suis en tous cas convaincu de l'enfance jusqu'a l'âge adulte. Ensuite c'est autre chose à mon sens.


Citation :
Je ne pense pas qu'introversion et extraversion puissent être changés pour le coup. En revanche, je pense que plus on développe une fonction, et plus on est susceptible de développer le pendant extraverti de cette dernière. Ni-Ne; Te-Ti... Mais que ça se fait avec le temps.

Oui bah ça dépendra toujours comment on définit introversion et extraversion. Mais je suis globalement d'accord avec toi.


Dernière édition par Nietzsche le Sam 02 Mai 2015, 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 651

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 22:08

Bah, ça met quand même 15 ans à se fixer le bousin. Et y'a toute la période d'équilibrage des fonctions qui s'étend jusqu'à 30-40 ans. "Fin, une fonction n'est qu'une base et selon comment tu la stimule, elle peut prendre des formes différentes. Le fond sera identique, mais le reste laisse pas mal de possibilité d'évolution en soit.

Je suis d'accord sur l'idée de la "mesure", mais je vois pas pourquoi y'aurait besoin de changer son type. Tu auras beau développer et équilibrer correctement ton Fi, les autres fonctions resteront prédominantes. Elles seront juste "colorées" différemment par le Fi, parce qu'à l'écoute de ce dernier. Tu pourrais émuler un Ti, et certains phénomènes seront expliquées de manières aussi crédible par le Ti que par une interaction Te-Ni. Mais c'est qu'une question de réactions manifestes qui se focalisent pas sur l'important, le fond, le pourquoi ect..

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 23:13

Citation :
Bah, ça met quand même 15 ans à se fixer le bousin. Et y'a toute la période d'équilibrage des fonctions qui s'étend jusqu'à 30-40 ans.

Oui c'est la théorie officielle, comme je trouve la trouve assez arbitraire et que je vois pas quoi sur quoi elle est fondée, je me permet d'en douter et de prendre mes libertés avec.


Citation :
mais je vois pas pourquoi y'aurait besoin de changer son type

je n'ai jamais dis qu'il y'avait besoin de changer de type. Seul des gens mal dans leur peau ou avec une grosse crise identitaire seraient tentés par ça. Seulement je ne parlais pas de ces gens là.

J'ai bien précisé plusieurs choses dans ma théorie:

1: Sont concernés par ma théorie les gens qui ont peu de préférences marquées.
2: Ces gens là en fonction des aléas de leur vie peuvent du fait de leurs préférences pas nettement marquées faire l'allé retour sur les différents axes du modèle (dans une certaine mesure!).
3: Je parle surtout des changements possibles dans l'enfance, de l'adolescence et des jeunes adultes éventuellement.
4: Certains changements me paraissent plus simple que d'autres: ENFP<-->ENTP par exemple ne me choquerait pas.

Et je vais redire ce que j'avais dis ailleurs:

Si je pense qu'on peut évoluer et changer dans une certaine mesure, je crois aussi en effet à un grand déterminisme:

1: La génétique et son influence:

La génétique ne fait pas tout mais elle fait beaucoup. Même si il nous reste un paquet de trucs à découvrir en génétique, il apparaît indéniable que nos comportements sont en partie influencés par elle. C'est notamment le cas avec les hormones que notre organisme produit et qui prédisposent à certains comportements.
Par exemple l'ocytocine est une hormone qui induit l'empathie, l'instinct maternelle et aussi l'attachement, la fidélité. Selon son niveau de production on peut donc s'attendre à des différences naturelles d'empathie entre les individus. Et des hormones comme ça qui induisent des comportements, il y'en a pleins hein!

Votre génétique prédispose aussi votre taille, votre poids, la forme de votre visage et là aussi c'est terriblement important dans la construction de votre personnalité.
Etre grand et avoir la mâchoire carrée prédispose à avoir naturellement plus d'autorité. Les études le prouvent. Cela ne veut pas dire qu'un petit au visage rond n'aura jamais d'autorité, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis.
être le plus grand (ou fort physiquement) dans votre enfance peut avoir une incidence sur le développement de votre personnalité. Les adultes auront tendance à vous donner plus facilement des responsabilités, vous aurez aussi par exemple un atout de plus pour être le leader d'un groupe d'ami et donc une propension plus grande pour développer certaines préférences comportementales extraverties.

D'ailleurs c'est également important à l'âge adulte: les études aux USA sur le sujet le montre: les hommes de 182cm gagnent en moyenne 5000$ de plus que les hommes de 170cm. Dans une autre étude où l'on demandait à des recruteurs de choisir entre deux individus à compétences égales mais dont l'un faisait 185cm et l'autre 150cm seul 1% des recruteurs a choisit le petit. Dans la même veine y'a les études sur les élections politiques où le candidat grand à plus de chance de gagner.

Attention pas de réductionnisme ou de généralisation, il faut être méfiant avec tout ça mais bien prendre conscience que cela à son importance.

2: Environnement social:


Je l'ai déjà dis ailleurs, il me paraît évident que vous avez plus chances d'être ENFJ si vos parents bossent dans une ONG de défense des droits de l'Homme a New York et plus de chance d'être SJ si vos parents sont des commerçants ruraux. Les habitudes sociologiques, vos conditions de vie, les croyances de votre milieu, la perception du monde qu'on vous inculque dés le plus jeune âge ça conditionne quand même pas mal votre développement.
Là encore aucun réductionnisme et pas de généralisation excessive: Je suis NT et mes parents sont SP et SJ, ma soeur est SJ, et il doit y avoir un seul N dans toute ma famille élargie. Et c'est le cas de plein de gens.


Dernière édition par Nietzsche le Sam 02 Mai 2015, 23:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
avatar

Type : ENTP 8w9
Age : 23
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 651

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 23:22

Faudrait tenter de prendre un mâle INFP et le bombarder d'hormones bien masculines et violentes pour voir s'il se transforme en ESTJ.

Plus sérieusement, je suis globalement d'accord avec ce que tu dis en sous couche : Le MBTI est plus une manière de mettre des mots sur quelque chose, un genre de Larousse. Mais en aucun cas il est le concept derrière chaque comportement, seulement la désignation de celui-ci.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 23:24

Citation :
Faudrait tenter de prendre un mâle INFP et le bombarder d'hormones bien masculines et violentes pour voir s'il se transforme en ESTJ.

Y'a de quoi faire en plus ici  Razz

Mais plus sérieusement, si les femmes sont plus souvent F c'est peut être à cause de l'ocytocine qu'elles produisent plus et qui est responsable de l'empathie.



Citation :
Plus sérieusement, je suis globalement d'accord avec ce que tu dis en sous couche : Le MBTI est plus une manière de mettre des mots sur quelque chose, un genre de Larousse. Mais en aucun cas il est le concept derrière chaque comportement, seulement la désignation de celui-ci.

Adoration
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : On the top of the world
Inscription : 21/03/2015
Messages : 358

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 23:33

Nietzsche a écrit:
Citation :
Bah, ça met quand même 15 ans à se fixer le bousin. Et y'a toute la période d'équilibrage des fonctions qui s'étend jusqu'à 30-40 ans.

Oui c'est la théorie officielle, comme je trouve la trouve assez arbitraire et que je vois pas quoi sur quoi elle est fondée, je me permet d'en douter et de prendre mes libertés avec.


Citation :
mais je vois pas pourquoi y'aurait besoin de changer son type

je n'ai jamais dis qu'il y'avait besoin de changer de type. Seul des gens mal dans leur peau ou avec une grosse crise identitaire seraient tentés par ça. Seulement je ne parlais pas de ces gens là.

J'ai bien précisé plusieurs choses dans ma théorie:

1: Sont concernés par ma théorie les gens qui ont peu de préférences marquées.
2: Ces gens là en fonction des aléas de leur vie peuvent du fait de leurs préférences pas nettement marquées faire l'allé retour sur les différents axes du modèle (dans une certaine mesure!).
3: Je parle surtout des changements possibles dans l'enfance, de l'adolescence et des jeunes adultes éventuellement.
4: Certains changement me paraissent plus simple que d'autres: ENFP<-->ENTP par exemple ne me choquerait pas.

Et je vais redire ce que j'avais dis ailleurs:

Si je pense qu'on peut évoluer et changer dans une certaine mesure, je crois aussi en effet à un grand déterminisme:

1: La génétique et son influence:

La génétique ne fait pas tout mais elle fait beaucoup. Même si il nous reste un paquet de trucs à découvrir en génétique, il apparaît indéniable que nos comportements sont en partie influencés par elle. C'est notamment le cas avec les hormones que notre organisme produit et qui prédisposent à certains comportements.
Par exemple l'ocytocine est une hormone qui induit l'empathie, l'instinct maternelle et aussi l'attachement, la fidélité. Selon son niveau de production on peut donc s'attendre à des différences naturelles d'empathie entre les individus. Et des hormones comme ça qui induisent des comportements, il y'en a pleins hein!

Votre génétique prédispose aussi votre taille, votre poids, la forme de votre visage et là aussi c'est terriblement important dans la construction de votre personnalité.
Etre grand et avoir la mâchoire carrée prédispose à avoir naturellement plus d'autorité. Les études le prouvent. Cela ne veut pas dire qu'un petit au visage rond n'aura jamais d'autorité, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis.
être le plus grand (ou fort physiquement) dans votre enfance peut avoir une incidence sur le développement de votre personnalité. Les adultes auront tendance à vous donner plus facilement des responsabilités, vous aurez aussi par exemple un atout de plus pour être le leader d'un groupe d'ami et donc une propension plus grande pour développer certaines préférences comportementales extraverties.

D'ailleurs c'est également important à l'âge adulte: les études aux USA sur le sujet le montre: les hommes de 182cm gagnent en moyenne 5000$ de plus que les hommes de 170cm. Dans une autre étude où l'on demandait à des recruteurs de choisir entre deux individus à compétences égales mais dont l'un faisait 185cm et l'autre 150cm seul 1% des recruteurs à choisit le petit. Dans la même veine y'a les études sur les élections politiques où le candidat grand à plus de chance de gagner.

Attention pas de réductionnisme ou de généralisation, il faut être méfiant avec tout ça mais bien prendre conscience que cela à son importance.

2: Environnement social:


Je l'ai déjà dis ailleurs, il me paraît évident que vous avez plus chances d'être ENFJ si vos parents bossent dans une OGN a New York et plus de chance d'être SJ si vos parents sont des commerçants ruraux. Les habitudes sociologiques, vos conditions de vie, les croyances de votre milieu, la perception du monde qu'on vous inculque dés le plus jeune âge ça conditionne quand même pas mal votre développement.
Là encore aucun réductionnisme et pas de généralisation excessive: Je suis NT et mes parents sont SP et SJ, ma soeur est SJ, et il doit y avoir un seul N dans toute ma famille élargie. Et c'est le cas de plein de gens.


C'est vrai ça, on a souvent une personnalité très différente de ses parents et même de sa famille en général, perso la plupart de ma famille est je pense SJ (sauf mes cousins qui sont pour la plupart ExxP je pense) et pourtant moi je suis ESTP avec un P vraiment GIGANTESQUE ! silly

Et sinon oui, je suis également assez d'accord avec le reste de ce que tu dis, et je pense aussi que le type peut changer chez certaines personnes, surtout au niveau des axes ou des fonctions très équilibrés. Mais après je ne pense pas que le type puisse changer complètement : impossible qu'un INFP devienne ESTJ et inversement, même avec la méthode assez brutale proposée par StuffedBeer ! laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Sam 02 Mai 2015, 23:47

Citation :
C'est vrai ça, on a souvent une personnalité très différente de ses parents et même de sa famille en général, perso la plupart de ma famille est je pense SJ (sauf mes cousins qui sont pour la plupart ExxP je pense) et pourtant moi je suis ESTP avec un P vraiment GIGANTESQUE !

Oui. Après on peut avoir une personnalité très différente mais des préférences qui convergent.

Après je pense qu'il y'a vraiment des milieux sociologiques de N et de S. Les autres axes sont moins facilement déterminés.

Typiquement la parisienne fille de CSP+ qui aura voyagé durant son enfance, a qui on aura payé des cours de musique, éduqué à la culture, foutu a Henri IV ou LLG etc... a quand même plus de chance d'être N !

Le fils du boucher du village, on va le foutre dans un club de foot à ces 4 ans, à ces 14 ans si il aime pas trop l'école on l'enverra en apprentissage ou en filière technique etc... plus de chance d'être S.

Les différents milieux sociologiques n'attendent pas la même chose de leurs enfants et ont des stratégies différentes pour eux.

Citation :

Mais après je ne pense pas que le type puisse changer complètement : impossible qu'un INFP devienne ESTJ et inversement, même avec la méthode assez brutale proposée par StuffedBeer ! laughing

Oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goleador
Aucun rang assigné
avatar

Type : ESTP 3w4 Sx/So
Age : 20
Lieu : On the top of the world
Inscription : 21/03/2015
Messages : 358

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Dim 03 Mai 2015, 00:07

Nietzsche a écrit:
Citation :
C'est vrai ça, on a souvent une personnalité très différente de ses parents et même de sa famille en général, perso la plupart de ma famille est je pense SJ (sauf mes cousins qui sont pour la plupart ExxP je pense) et pourtant moi je suis ESTP avec un P vraiment GIGANTESQUE !

Oui. Après on peut avoir une personnalité très différente mais des préférences qui convergent.

Après je pense qu'il y'a vraiment des milieux sociologiques de N et de S. Les autres axes sont moins facilement déterminés.

Typiquement la parisienne fille de CSP+ qui aura voyagé durant son enfance, a qui on aura payé des cours de musique, éduqué à la culture, foutu a Henri IV ou LLG etc... a quand même plus de chance d'être N !

Le fils du boucher du village, on va le foutre dans un club de foot à ces 4 ans, à ces 14 ans si il aime pas trop l'école on l'enverra en apprentissage ou en filière technique etc... plus de chance d'être S.

Les milieux sociologiques n'attendent pas la même chose de leur enfant et ont des stratégies différents pour eux ainsi que des valeurs différentes.

Citation :

Mais après je ne pense pas que le type puisse changer complètement : impossible qu'un INFP devienne ESTJ et inversement, même avec la méthode assez brutale proposée par StuffedBeer ! laughing

Oui

C'est vrai, le milieu social peut fortement influencer l'axe S/N mais pas seulement, je pense que le milieu social peut aussi très fortement influencer l'axe P/J : pour reprendre les 2 types de milieux que tu cites, je pense que la 1ère personne a non seulement plus de chances d'être N mais également plus de chances d'être J, tandis que pour la 2e personne c'est l'inverse : il a non seulement plus de chances d'être S mais également P.

Après il ne faut pas non plus généraliser car il y a plein de contre-exemples (la fille parisienne peut très bien être S et/ou P tandis que le fils du boucher du village peut très bien être N et/ou J Razz ).

D'ailleurs personnellement je suis S mais mon axe S/N est très équilibré (au début j'hésitais d'ailleurs entre ESTP et ENTP pour mon type), et quasiment toute ma famille est S mais je suis certainement l'un des plus N de tous (même si je suis S) silly Peut-être que si j'étais né dans un milieu différent mes aspects N se seraient plus prononcés dès le départ et j'aurais été N... ou pas !  Very Happy

Mais oui, c'est clair que le mileu sociologique de la personne joue fortement sur sa personnalité. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niet
Milicien
avatar

Type : eNTJ
Age : 23
Lieu : nc
Inscription : 07/03/2015
Messages : 599

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Dim 03 Mai 2015, 00:17

Citation :
je pense que la 1ère personne a non seulement plus de chances d'être N mais également plus de chances d'être J, tandis que pour la 2e personne c'est l'inverse : il a non seulement plus de chances d'être S mais également P.

Oui ça dépend. Si c'est un milieu plutôt bourgeoisie de gauche, ça produit du NFP en masse ça Wink.
J'ai aussi la petite intuition que plus on va en zone rurale plus il y'a de S.

Citation :
Après il ne faut pas non plus généraliser car il y a plein de contre-exemples (la fille parisienne peut très bien être S et/ou P tandis que le fils du boucher du village peut très bien être N et/ou J Razz ).

évidemment.


_______________________________________
"L'erreur majeure avait été d'attendre de la masse qu'elle mit consciemment et durablement sa vie au service d'une idée."
-Ernst Jünger


"Quand on veut rendre les hommes bons et sages, libres, modérés, généreux, on est amené fatalement à vouloir les tuer tous."
- Anatole France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabo
Aucun rang assigné
avatar

Type : INFP
Age : 31
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie Dim 03 Mai 2015, 10:28

Nietzsche a écrit:
Oui c'est la théorie officielle, comme je trouve la trouve assez arbitraire et que je vois pas quoi sur quoi elle est fondée, je me permet d'en douter et de prendre mes libertés avec.
Et tu fais bien !  Ton positionnement rappelle à mon souvenir un post de Shadow sur le MBTI et Approche Action Type:
https://mbti.forumactif.fr/t1927p15-le-mbti-maniere-d-etre-ou-maniere-de-faire#50330

Il y a des passages que je trouve vraiment intéressants, notamment celui qui parle d'une fonction dominante et de trois fonctions secondaires d'orientation nécessairement opposée à la dominante selon Jung.

En ce qui concerne ta théorie en elle-même, si tu as deux compartiments "génétique" et "environnement", tu vas potentiellement être amené à envisager un angle de vue "épigénétique".

En ce qui concerne "l'influence de l'environnement", il parait logique de penser que l'environnement va modeler l'individu tout au long de sa vie, et qu'il va s'y adapter. Il m'apparait certain que l'individu va modeler son apparence sociale, sa "persona", mais son "moi intérieur" va-t-il réellement changer pour autant?  
Les "changements de types" ne seraient-ils pas uniquement des changements ou des abandons de "masques", fonction de l'environnement dominant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie

Revenir en haut Aller en bas
 

la polémique du jours , les type chamgent t'il au cours de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colloque sur le "bien-être" animal & polémique
» La Loi Carle sur l'enseignement privé fait polémique
» "Madame écrit, monsieur adore" : la polémique Busnel/De Vigan.
» La guerre d'Algérie fait polémique au sein des célébrations 2012
» Polémique au salon de l'agriculture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-