Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – 480Go – 2,5″
39.99 € 49.99 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
 

 INFP et colère/violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
BriandLR
Aucun rang assigné
BriandLR

Type : INFJ 6w5
Age : 26
Lieu : Rohan
Emploi : Rohirrim
Inscription : 13/03/2015
Messages : 111

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 13 Mar 2015, 22:18

Chers INFP,

A votre avis, notre Fi nous empêche-t-il d'extérioriser la colère ? Je me demandais aussi quel rapport aviez vous avec la violence dans les moments de colère... Enfin, la colère me parait en tous cas une émotion qui mérite d'être approfondie...

Les débats sont ouverts ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 13 Mar 2015, 23:16

Citation :
A votre avis, notre Fi nous empêche-t-il d'extérioriser la colère ?
pour ma part oui

mais il y a des gens chez qui c'est exactement le contraire.

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia
Aucun rang assigné


Type : INFP ?
Age : 41
Lieu : ...
Emploi : ...
Inscription : 28/06/2014
Messages : 53

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeSam 14 Mar 2015, 09:40

Je n'extériorise pas non plus, et je peux tenir des mois et des mois dans des situations très stressantes. En revanche, à un moment donné, il y a le petit détail en trop, celui qui ne passe plus, et là j'explose sur place.
Je ne suis pas violente dans ces moments-là, pas physiquement, mais je peux le devenir verbalement.

La colère est normalement là pour nous faire ressentir l'abus ou l'empiétement des autres sur nos propres limites. Peut-être que trop prendre sur soi en fait emmagasiner un stock prêt à exploser au mauvais moment...

Aussi, quand cette colère n'a pas pu s'exprimer, elle se transforme de mon côté en une sorte de malaise bizarre, une obsession mentale à vouloir disséquer la situation pour bien réaliser que là oui une personne m'a blessée, que je trouve ça injuste, que je me sens bien blessée, comme un enquêteur analyserait une scène de crime.

En fait, j'aimerais pouvoir dire aux personnes "tu me saoules" quand c'est le cas, sauf que dans bien des situations (professionnelles, par exemple), ça ne se fait pas, les autres ne le font pas non plus, et il y a des chances que cet interdit là, qui m'empêche d'être moi-même et de dire ce que je pense, ajoute une bonne dose de frustration à ma future colère en gestation.

Je ne sais pas trop si ce que je dis colle au INFP ou plus au 4 de l'énnéa...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BriandLR
Aucun rang assigné
BriandLR

Type : INFJ 6w5
Age : 26
Lieu : Rohan
Emploi : Rohirrim
Inscription : 13/03/2015
Messages : 111

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeSam 14 Mar 2015, 10:30

Merci pour vos réponses,

Si je vous demande ça, c'est parce que comme Ophélia, j'ai tendance à n'exprimer que verbalement ma colère, sans jamais avoir de réaction physique. Du coup, la violence réprimée met un certain temps à passer, et c'est pour moi extrêmement dérangeant de revivre sans arrêt un moment où j'aurais dû agir autrement selon moi...

Dites moi si c'est pas clair, mais sinon j'aimerais savoir si d'autres ont le même problème et comment ils le vivent...

_______________________________________
Les peuples passent, les trônes s'écroulent, l'Eglise demeure. Napoléon Ier

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l'âme. Général Mac Arthur

Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Maréchal Foch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Anonymous


INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeSam 14 Mar 2015, 14:08

Coté INFJ,on a ce topic, en esperant que ça t'aide.
Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 33
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 942

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeSam 14 Mar 2015, 14:24

(Mod INFP activé) bon à la fin je ne serais pas trop surpris si j'étais un sorte d'INFP tellement introverti, surplombant tellement son propre Jugement, qu'il ne sais même plus si la pensée ou le sentiment domine.


BriandLR
Citation :
Si je vous demande ça, c'est parce que comme Ophélia, j'ai tendance à n'exprimer que verbalement ma colère, sans jamais avoir de réaction physique. Du coup, la violence réprimée met un certain temps à passer, et c'est pour moi extrêmement dérangeant de revivre sans arrêt un moment où j'aurais dû agir autrement selon moi...
Oui revivre sans arrêt une situation non résolue et blessante je connais; c'est qu'il y a un tel décalage entre le Jugement introverti (sentiment dans votre cas) et le Jugement extraverti (pensée analytique) que l'expression de soi ne peut être spontanée sans perdre de sa profondeur. Du coup, tu préféreras sûrement ne pas parler. Ça a des bons cotés, parce que rien ne sera pas réfléchi, d'autres personnes seraient impulsives, et c'est un peu comme une forme de sagesse finalement, mais nous ne sommes pas des personnes sans contexte, sans environnement, et il faut absolument canaliser quelque part cette frustration et cette colère si on ne veut pas qu'elle finisse par ressortir un jour inopinément, au mauvais moment.
Moi ma hantise c'était que en faisant ça (réprimer l'expression spontanée), même si c'était l'action la plus probable, automatique en fait, la situation n'était pas éclairée et qu'une image biaisée sur moi circule au dehors; que le contexte ait trop changé pour que l'on comprenne que j'ai besoin de m'en préoccuper encore etc, c'est un cercle vicieux. Du coup, je crois que s'il y a quelque chose de vraiment important il faut le résoudre quand-même assez vite, et subtilement (la communication indirecte tu dois connaître), sinon si c'est blessant mais pas fondamentalement destructeur tu peux le canaliser quelque part mais en évitant de le faire sur des gens c'est mieux ^^
On recommande souvent aux gens colériques (pour prendre un cas extrême) de ne pas réagir spontanément, de manière énervée, mais d'attendre d'être seul pour relâcher et même libérer la colère.
Dans mon cas, c'est un peu comme le(s) témoignages au dessus; rarement véritablement en colère, et pas de violence physique contre les gens; par contre, violence contre mon environnement matériel ça oui, et je le regrettais assez après coup, comme je suis assez attaché à le respecter d'habitude; mais visiblement pas au point de lui attribuer réellement une vie organique (je suppose que le distinction que je fais, dans mon pan(en)théisme, entre le "vivant" et le "mécanique" illustre encore cette dichotomie; avec le mécanique ne pouvant avoir indirectement une caractéristique du vivant que si le vivant la lui attribue par sa modification préalablement pensée).
Ça m'est arrivé plusieurs fois d'agir comme une tempête dévastatrice ou comme un lion enragé sur la disposition des objets autour de moi, et ce qui est étrange, c'est que j'arrivais encore à faire des choix, évitant de balader tel objet s'il est fragile par exemple, c'est à dire comme si le jugement était là encore, toujours plus fort que la colère.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeSam 14 Mar 2015, 17:11

Moi je suis Fi et en plus de ça 9, donc je te laisse imaginer mon rapport à la colère.
A côté j'ai une mère colérique, c'est marrent Smile (on va dire ça)



Je me suis déjà demandé ce qui pouvait faire que j'avais du mal à exprimer ma colère en publique (j'ai vraiment du mal à lever le ton même dans une simple conversation, j'ai toujours peur qu'on l'interprète mal).
Je vais te donner mes hypothèses sur la question.

Je pense qu'il y a souvent un lien avec l'éducation et les valeurs que l'on s'est forgé. Je n'aime pas par exemple m'emporter contre une personne ça me donnerait une mauvaise image de moi.
Il y a aussi un rapport avec l'estime que l'on a de sois, parfois on'ose pas réagir alors qu'une réaction agressive serait appropriée, parce que l'on a pas une estime de sois suffisamment forte, pour tout de suite réagir.
Une personne qui a une haute estime d'elle, si quelqu'un lui manque de respect (double dans une file d'attente, parle sur elle et ect), elle réagira au quart de tour. Pour elle, par exemple ce sera inconcevable qu'une personne puisse lui manquer de respect et ça provoquera instantanément sa colère, alors que pour les Fi qui ont souvent tendance à sa dévaloriser, ce sera tout de suite plus légitime pour eux. (eux même se rabaissent, alors pourquoi pas les autres ?)

Mais à côté, il y a aussi des personnes qui manquent de confiance en elles et qui sont susceptibles. Elles s'emportent souvent facilement. Une personne qui exprime sa colère n'a pas forcément une bonne estime d'elle même, mais l'inverse est souvent le cas d'après moi, et de ce que j'ai lu sur des forums.
Bien que ce soit possible aussi, d'avoir une haute estime de sois et d'avoir un surmoi important, qui font que l'on s'interdit de se rabaisser à la violence, qui peut être considéré comme dégradante pour sois. Mais bref, je parle des Fi là qui ont souvent tendance à se dévaloriser.

Sinon, il y a aussi parfois que l'on se sens trop vulnérable et que l'on appréhende les conséquences de notre colère. On peut le relier à l'instinct de survie ou péjorativement à la lâcheté. On'a peur de ne pas pouvoir faire face à la situation et on choisie la fuite. C'est souvent le cas des personnes sensibles qui ont tendance à amplifier ce qu'elles perçoivent.
Mais il y a aussi parfois où l'on appréhende notre propre colère, on crains ce dont est capable, et de perdre tout contrôle.


Bref, le problème, c'est que lorsqu'on cumule tout ça, on'a tendance à retourner la colère contre sois même (on'est frustré, on rumine, on se juge sévèrement), et à être apathique. Ce qui permet d'éviter des situations que l'on juge à risque ou inconfortable pour nous. Mais le problème aussi, c'est que l'on a besoin de la colère pour être dynamique, pour se booster et lutter dans la vie. (entre autre)

Ce n'est pas étonnant qu'autant de IxFP soient mou. Il n'y a rien de génétique là dedans.

Je ne sais pas si j'ai été très clair, mais voilà mon témoignage Smile (mon avis sur la question, ce que tu demandais non ?), je pense que ça peut être un sujet intéressant. Il faudrait se renseigner d'avantage, c'est un sujet très riche (on peut chercher les causes, les différentes formes de colères, son utilité, les personnes les plus susceptibles d'être concerné et ect)  mais j'ai l'impression parfois qu'il est malheureusement plus où moins tabou. (ou est-ce justement mon Fi qui me donne cette impression là, à cause de mes valeurs ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selhermine
Aucun rang assigné
Selhermine

Type : INFP
Age : 52
Lieu : Exilée
Emploi : Procrastinatrice
Inscription : 14/01/2015
Messages : 109

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeSam 14 Mar 2015, 20:53

Moi aussi je peux me laisser déborder par ma colère. Plus jeune, j'étais beaucoup plus "INFP passive", et même assez dépressive, ce qui est selon moi une façon d'intérioriser sa violence. Depuis que je suis plus colérique je suis moins dépressive (ou vice-versa, choisissez).
Maintenant, je travaille à ne plus être ni l'un ni l'autre, mais je suis bien obligée de l'admettre que c'est comme ça que ça fonctionne, même si ça m'agace un peu : quand je lutte contre le découragement ou la détresse, il y a un genre d'instinct de survie qui se met en colère sur le mode survie "c'est eux ou moi", et qui monte comme le lait sur le feu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BriandLR
Aucun rang assigné
BriandLR

Type : INFJ 6w5
Age : 26
Lieu : Rohan
Emploi : Rohirrim
Inscription : 13/03/2015
Messages : 111

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeDim 15 Mar 2015, 19:22

Greenbat85, je me retrouve parfaitement dans ta description !! Smile

Cerise 342 a écrit:
Je ne sais pas si j'ai été très clair, mais voilà mon témoignage Smile (mon avis sur la question, ce que tu demandais non ?), je pense que ça peut être un sujet intéressant. Il faudrait se renseigner d'avantage, c'est un sujet très riche (on peut chercher les causes, les différentes formes de colères, son utilité, les personnes les plus susceptibles d'être concerné et ect) mais j'ai l'impression parfois qu'il est malheureusement plus où moins tabou. (ou est-ce justement mon Fi qui me donne cette impression là, à cause de mes valeurs ?)

Merci c'était de tels avis dont j'avais besoin Smile
J'adorerais aussi approfondir cette question sous tous les aspects que tu expose ici !!

@Selhermine a écrit:
Maintenant, je travaille à ne plus être ni l'un ni l'autre, mais je suis bien obligée de l'admettre que c'est comme ça que ça fonctionne, même si ça m'agace un peu

J'aimerais mieux apprendre à mieux exprimer ma colère sans violence plutôt que d'être "INFP passif"... A croire que l'instinct de survie me ronge aussi ^^

Henrimage a écrit:
Coté INFJ,on a ce topic, en esperant que ça t'aide.

Merci, c'est aussi très édifiant, quoiqu'assez différent de ma façon de le vivre. Smile

_______________________________________
Les peuples passent, les trônes s'écroulent, l'Eglise demeure. Napoléon Ier

On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années, on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau ; renoncer à son idéal ride l'âme. Général Mac Arthur

Parce qu'un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Maréchal Foch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mars94
Aucun rang assigné


Type : INFP 9w8
Age : 27
Lieu : Neverland
Emploi : Etudiant
Inscription : 07/05/2015
Messages : 74

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 08 Mai 2015, 12:57

Je pense que notre Fi nous empêche d'exprimer la colère, quand j'ai envie de me mettre en colère à cause d'un événement qui vient de se passer devant moi j'ai l'impression que mon cerveau arrête de fonctionner pendant 5 minutes, et après je sens la colère qui vient. Et je me met à analyser encore et encore la scène qui m'a mis en colère en me disant j'aurais du faire ça ou ça, et ça m'enerve encore plus. Un vrai cercle vicieux

_______________________________________
C'est en cherchant à être comme tout le monde que l'on devient personne...

Penser que douceur est contraire de force est le début du fourvoiement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
@ Green

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 25
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 783

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 08 Mai 2015, 13:50

Mars : y'a de grandes chances que tu sois 9 dans l'enneagramme.

Je pense pas que le problème soit fondamentalement Fi comme certains ont l'air de dire.  Mais oui c'est lié, et ainsi par le manque de Te. Après on est pas obligé de s'énerver pour être épanoui mais simplement dire "non" et poser ses limites nécessite d'utiliser le Te.

On peut se trouver un tas d'explications extérieures a nos comportements (éducation, traumatisme...) je pense que notre vécu des éléments extérieurs sera forcément agencé selon une problématique intérieure, et c'est de toute façon par là qu'on les règle, pas l'inverse.

_______________________________________
"Better an oops than a what If"

-------------------------------

L'Esprit du Naturisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mars94
Aucun rang assigné


Type : INFP 9w8
Age : 27
Lieu : Neverland
Emploi : Etudiant
Inscription : 07/05/2015
Messages : 74

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 08 Mai 2015, 14:08

Green a écrit:
Mars : y'a de grandes chances que tu sois 9 dans l'enneagramme.

Je pense pas que le problème soit fondamentalement Fi comme certains ont l'air de dire.  Mais oui c'est lié, et ainsi par le manque de Te. Après on est pas obligé de s'énerver pour être épanoui mais simplement dire "non" et poser ses limites nécessite d'utiliser le Te.

On peut se trouver un tas d'explications extérieures a nos comportements (éducation, traumatisme...) je pense que notre vécu des éléments extérieurs sera forcément agencé selon une problématique intérieure, et c'est de toute façon par là qu'on les règle, pas l'inverse.

Est-ce que je pourrais savoir ce qu'est l'enneagramme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
@ Green
Aucun rang assigné
@ Green

Type : INFP 9 FP-NF
Age : 25
Lieu : Terre
Emploi : Être humain
Inscription : 19/03/2014
Messages : 783

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 08 Mai 2015, 15:33

http://www.approchepearl.com/enneagramme/description-enneagramme

_______________________________________
"Better an oops than a what If"

-------------------------------

L'Esprit du Naturisme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mars94
Aucun rang assigné


Type : INFP 9w8
Age : 27
Lieu : Neverland
Emploi : Etudiant
Inscription : 07/05/2015
Messages : 74

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 08 Mai 2015, 16:18

merci Smile

_______________________________________
C'est en cherchant à être comme tout le monde que l'on devient personne...

Penser que douceur est contraire de force est le début du fourvoiement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
Mélos

Type : INFP 9
Age : 25
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 22 Mai 2015, 00:08

Personnellement, mes amis disent qu'il ne m'imagine même pas en colère.
Je pense qu'un INFP (particulirement de type 9) ne s’énerve pratiquement jamais mais quand il sont énerver, c'est un explosion de colère qui sort et sa peu être en surprendre plus d'un !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauterwasser
Aucun rang assigné
Lauterwasser

Type : XNFP, type 7 / chaotic-good
Age : 38
Lieu : Montpellier
Emploi : Musicothérapeute Winnicottien, gestaltste et phénoménologiste
Inscription : 07/09/2013
Messages : 1798

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 22 Mai 2015, 00:29

en fait la modalité d'agressivité de l'INFP se résume souvent à "passif-agressif", (fonctionnement qu'on retrouve aussi effectivement chez le type 9 mais d'autres types aussi), qui est créé par une aversion pour le conflit ouvert, une difficulté à exprimer ses émotions de façon compréhensible pour l'autre, une tendance à rester dans le silence et le non dit, difficulté à dire non, à faire des choix et s'engager etc.
c'est très chiant à vivre des deux cotés, par exemple dans un couple.

la colère résultant de tout cela peut être vécu de plusieurs façon, mais je peux en énumérer deux bien précises, pour les avoir vécu, en situation de couple :
1- une personne qui ne va manifester aucune colère pendant une durée assez longue, et va exploser de façon démesurée le jour ou ça déborde.
2 - une autre personne qui ne sais pas exposer sa colère de façon ouverte, claire et impliquante et qui du coup va se contenter de distiller des critiques indirectes et des petites piques amères de temps en temps sans jamais exploser...

les deux fonctionnements mis ensembles génère des choses vraiment problématiques...

vous reconnaissez vous dans un des deux fonctionnement ?

_______________________________________

Les oiseaux n'ayant connu que la cage pensent que voler est une maladie.
Alejandro Jodorowski

Le monde appelle fous ceux qui ne sont pas fous de la folie commune
(auteur inconnu)

N'oubliez pas que la terre se réjouit de sentir vos pieds nus et que les vents joueraient volontiers avec vos cheveux
de Khalil Gibran


Dernière édition par Lauterwasser le Ven 22 Mai 2015, 01:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
Mélos

Type : INFP 9
Age : 25
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 22 Mai 2015, 01:11

Je n'ai jamais eu de copine (pour le moment Razz) mais je me reconnais dans le 1 "une personne qui ne va manifester aucune colère pendant une durée assez longue, et va exploser de façon démesurée le jour ou ça déborde." mais ça ne m'ai arriver qu'avec mon frère jumeau (d’ailleurs faudrait que je créer un topic sur lui Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna
Pionnier
Luna

Type : IxFP 4 sp/sx
Age : 27
Lieu : Entre la terre et le ciel
Emploi : Amoureuse de l'amour
Inscription : 19/02/2015
Messages : 2558

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 22 Mai 2015, 01:21

Oui, je me reconnais dans le premier. Sinon les deux correspondent complètement à mon père IxFP 9 !

Sinon, je ne pense pas moi rencontrer ce genre de problème en couple. J'ai besoin d'être authentique et sincère, si j'ai quelque chose ne va pas, j'aurais besoin de le dire. Peut être pas tout de suite, mais j'aurais besoin d'avoir une discussion, d'ailleurs je serais très frustrée si mon compagnon ne m'écoutait pas.

Je pense que le dialogue est important, surtout chez le type 9, ça peut lui permettre de ne pas trop accumuler de ressenti, et d'exprimer ce qu'il a sur le coeur.

Si on'a un compagnon 9, il faut l'encourager au dialogue, mais sans être intrusif ou trop insistant, ce qui peut avoir l'effet inverse. (un gros le 9 est un peu relou )

_______________________________________
"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphira
Mère de Cthulhu
Sylphira

Type : ENT
Age : 35
Lieu : Ma grotte
Emploi : Barbouilleuse et débarbouilleuse
Inscription : 21/03/2015
Messages : 1802

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeVen 22 Mai 2015, 10:47

Effectivement Lauter, je reconnais bien mon INFP dans ta description de l'agressif-passif, parfois à mon plus grand agacement... Dans ces moments-là je montre les crocs, je l'envoie gentiment promener en lui disant que je n'apprécie pas son attitude. Je déteste les sous-entendus, les piques qui sortent de nulle part. Comme je préfère que les choses soient dites (enfin, quand j'estime que la personne en vaut la peine, sinon je laisse couler), j'attends le retour au calme, et je le confronte. Sans violence, ni animosité, mais je lui explique posément que je suis réceptive à ce qu'il a à me dire, et plutôt que d'exprimer sa colère par des piques, je préfère qu'il me dise franchement ce qui déconne. Au moins on peut améliorer, au lieu de me faire tourner en bourrique...

@Luna a écrit:
Si on'a un compagnon 9, il faut l'encourager au dialogue, mais sans être intrusif ou trop insistant, ce qui peut avoir l'effet inverse.

Oui tout à fait. "Comment tu te sens?" "pourquoi tu dis ça?" "qu'est-ce qu'y a?" ne fonctionne pas du tout, mais alors pas du tout... En général, la personne se ferme. J'ai souvent observé un manque de confiance en soi ("ce que j'ai à dire n'a aucune importance") et un manque de confiance dans l'autre ("il/elle ne m'écoutera pas".) Donc mettre en confiance, en douceur Wink

_______________________________________

Never look back. Learn, and remember the last lessons.   
  
Zogarok a écrit:
Où la féminité sur l'état civil et l'humour de garagiste alcoolique avec du poil dans le dos se confondent en une seule personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ophélia
Aucun rang assigné


Type : INFP ?
Age : 41
Lieu : ...
Emploi : ...
Inscription : 28/06/2014
Messages : 53

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeLun 27 Juil 2015, 13:13

Bonjour,

Je remonte ce topic car je me rends compte que j'ai absolument besoin d'apprendre à mettre les points sur les I au moment opportun, autrement dit, à exprimer ouvertement ma colère.

Depuis le début de l'année, les situations où je devrais me mettre en colère face à des personnes qui me manquent de respect ne cessent de se répéter !

Ce qui finit par créer chez moi une frustration de plus en plus grande et à me transformer en véritable Rocky au 33ème sous sol de ma conscience.

Avant d'en arriver à agresser quelqu'un, je souhaiterais savoir si d'autres INFP savent exprimer leur colère ? Ou si on est condamné à subir comme ça et à ne comprendre ce qui se passe qu'après coup ?

Qu'est-ce qui bloque donc chez ce type pour que ça ne sorte pas ?
Quand vous dites le Fi j'ai du mal à identifier le processus en cours en cas de colère enfouie immédiatement.

Chez moi en tout cas ce que j'observe :

Quelqu'un me manque de respect ou me méprise, ça me met tellement sur le cul qu'aucune réaction ne sort sur le coup. Dans le meilleur des cas, quelques minutes après je sors un "cette personne m'agresse" à un tiers. Dans le pire, je ne dis rien et me plie à sa volonté, et comme sa volonté étant bien souvent que je me taise... je me tais.

J'ai honte de réagir comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
Chase El Pacificator

Type : INFP
Age : 28
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3253

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeLun 27 Juil 2015, 13:51

Tu t'énerves à retardement c'est ça ?

Franchement, je crois que j'ai passé les deux dernières années de ma vie à m'entrainer à ne plus faire ça, et la seule "solution" que j'ai trouvé c'est tenter d'inhiber ses émotions quand il y en a besoin. Quand on s'en prend à moi, j'essaye de ne plus ressentir des émotions parasites ou même le petit réflexe mental qui cherche à comprendre ce qui vient de se passer. Je réagis direct, avec la même mesure où on m'a "agressé". Et ça marche, je rencontre plus du tout ce problème maintenant (ou alors je me leurre et à force d'inhiber des émotions je suis devenu plus colérique de base, mais le côté passif-agressif est presque révolu, maintenant c'est du direct).

Après, le conseil le plus sage aurait été de te dire de canaliser la colère sur le moment pour arriver à réagir de façon diplomatique etc... Mais perso j'y crois pas pirat

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunaire
Aucun rang assigné
Lunaire

Type : INFJ 6w5 Sp/So
Age : 52
Lieu : Belgique
Emploi : Fonctionnaire
Inscription : 14/04/2012
Messages : 539

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeLun 27 Juil 2015, 16:18

Bonjour Ophélia,

Je ne vois pas spécifiquement le besoin de la colère dans ce que tu exprimes. Il est possible de s'exprimer autrement qu'avec la colère.

Je pense que celui qui voudrait pouvoir se mettre en colère à volonté, voudrait obtenir un résultat sans que l'autre, la personne contre qui cette colère devrait s'exprimer, ne puissent réagir, et à terme le dominer pour un temps.

Je crois que tu devrais cherche la source de l'agression et des comportements autre que la colère pour y répondre. Ce qui pourrait vraiment t'aider, c'est de repérer les grandes lignes d'un comportement ou d'attitude d'autrui qui provoque chez toi, et après coup, le sentiment que la colère aurait du être la réponse. Probablement qu'il s'agit toujours de la même chose et dans ce cas, explorer les moyens de voir ces comportements et attitudes et "programmer" un comportement/attitude en réponse, et bien entendu, autre que la colère (à mon sens).

Pour le sujet plus spécifique de la colère. Je pense qu'on ne la contrôle pas. Elle s'exprime et puis c'est tout. Avec plus ou moins de résultat derrière, et à chacun de constater l'efficacité. Mais une colère contrôlée ne l'est pas dans l'expression de celle-ci, mais plutôt dans la contenance de celle-ci. La gestion de l'après-colère est très importante aussi.

_______________________________________
TEST MBTI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélos
Aucun rang assigné
Mélos

Type : INFP 9
Age : 25
Lieu : Outside The Box
Emploi : 【=◈︿◈=】
Inscription : 11/04/2015
Messages : 995

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeLun 27 Juil 2015, 21:52

@Ophélia a écrit:

Avant d'en arriver à agresser quelqu'un, je souhaiterais savoir si d'autres INFP savent exprimer leur colère ? Ou si on est condamné à subir comme ça et à ne comprendre ce qui se passe qu'après coup ?

Qu'est-ce qui bloque donc chez ce type pour que ça ne sorte pas ?
Quand vous dites le Fi j'ai du mal à identifier le processus en cours en cas de colère enfouie immédiatement.

Chez moi en tout cas ce que j'observe :

Quelqu'un me manque de respect ou me méprise, ça me met tellement sur le cul qu'aucune réaction ne sort sur le coup.


Il se pourrait enfaîte que ce soit le Fi. Enfaîte, le Fi est interne (sans blague Smile ). Il traite l'information de mépris qu'expose l'autre. Le Fi recherche également s'il est nécessaire de se mettre en colère ou non. (si se mettre en colère est ce qui pourrait t'apaiser). Si tu ne lâches pas ta colère c'est qu'au fond, tu te dis que le fait d'engueuler ton interlocuteur ne te soulagera pas. On peut voir parfois les gens exposer leur "colères" fictives ou non sous-prétexte qu'ils aient été provoqué, mais cela ne veut pas dire que c'est forcément la colère qu'ils ressentent. Disant qu'ils se peut qu'ils aient en réalité programmer d'exposer la colère en réponse à toutes provocations. Le Fi se fit à ce qui lui parle sur le moment, ce qui fait que si l'utilisateur du Fi est en colère, il ne va pas essayer d'anticiper en exposant la colère. Il va attendre de réellement sentir le besoin de l'exposer sans se soucier du geste de "sens-commun" (si j'ose dire) de [Si on me provoque, je dois m'énerver]. Disant que le Fi fonctionne au cas-par-cas, situation par situation, sans prévoir son action avant d'expérimenter.

J'espère que ce que je dis est compréhensible Razz

Bien sûr je ne sais pas que ce que je viens de dire se passe forcément sur toi, car je ne prétends pas connaitre tout sur les fonctions cognitives ou même sur ceux qui poussent chacun à faire ce qu'il fait, mais c'est comme ça que je le vois.

(Remarque : ma petite sœur à le même prénom que le tient je me suis alors sentit obliger d'intervenir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
StuffedBeer
Mauricette, aile anale de l'ère post-Humaine épurée
StuffedBeer

Type : ENTP 8w9
Age : 27
Lieu : Dans une plaine de frustration à cause de l'impossibilité de changer son profil quand on a plus de 99 ans.
Emploi : Âne Prêtre.
Inscription : 01/05/2015
Messages : 671

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeLun 27 Juil 2015, 22:33

Chase :
Citation :
(ou alors je me leurre et à force d'inhiber des émotions je suis devenu plus colérique de base, mais le côté passif-agressif est presque révolu, maintenant c'est du direct).

A mon avis, tu te leurres. Tu as changé la mécanique de réaction, mais pas arrangé le fond du problème. Au lieu de te faire maitriser par tes émotions, tu te fais maitriser par un instinct de conservation. Mais l'homme qui réfléchit n'est toujours pas là.
Peut-être te faudrait-il bloquer l'expression externe de l'émotion(mais la ressentir tout de même), analyser sa source et réagir en conséquence avec le dosage nécessaire, ce qui permettra d'exprimer le message de l'expression de manière clair, sans perdre le contrôle ni la lucidité sur la situation.

Ophélia :
(Je vais te parler en termes et formulations relativement assertifs, parce que je parles comme ça. Mais je ne prétends pas détenir la vérité. Je présentes des pistes de réflexions, ni plus, ni moins.)

Il faut déterminer le "pourquoi" de ces réactions, leurs origines. Pourquoi tu te plis à cette volonté que tu perçois ? Tu n'es pas obligée de répondre ici.
Je vais te poser une autre question : Qu'est-ce que tu t'en branles de réagir PILE sur le moment ? Sérieusement, rien ne t'y obliges. Tu as le droit de prendre le temps de digérer, d'analyser et de déterminer un plan d'action pour exprimer ton désaccord. Tu n'as pas à avoir honte de ne pas pouvoir dire au tac-o-tac à quelqu'un "Tu me manques de respect, je veux que tu t'arrêtes." Tu as le droit d'attendre et de revenir voir la personne pour en parler avec les idées claires.
Ceci étant, si ça vient de personnes qui ont peut d'importances pour toi, tu as aussi le droit de considérer leurs agressions comme peu importantes, et donc de passer à coté comme on passe à coté de merde de chiens.

Au delà du Fi, c'est surtout un mécanisme que tu as développé pour t'adapter à ton environnement. Faire des recherches sur ton enfance et adolescence pourra peut-être t'aider.
Faire appel à un spécialiste aussi, et si tu ne te sens pas de le faire, la lecture peut aussi être bénéfique. Il me semble qu'on a une section de suggestion de livre quelque part dans ce forum, entre deux trucs de géo-politique, on doit bien pouvoir trouver des livres de développement personnel.

Mais quoi que tu fasses et prennes du monde extérieur, n'oublies pas d'y aller avec les pincettes de ton esprit critique. La bonne solution sera celle qui viendra de toi.

_______________________________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kabo
Aucun rang assigné
Kabo

Type : INFP
Age : 36
Lieu : .
Emploi : .
Inscription : 15/05/2014
Messages : 185

INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitimeLun 27 Juil 2015, 23:28

Les propos de @StuffedBeer me font penser à une citation de Daredevil sur la colère:
"La colère est une étincelle, la rage est un feu sauvage non maitrisé"

On peut utiliser sa colère pour produire de manière créative.
(des scenario de meurtre... et pas que.)

Une image que je trouve (subjectivement) assez juste de "la colère INFP"

Citation :
Te, c'est le Cerbère. Si jamais les trois autres l'appel, il apparait pour faire un carnage. Pas de quartier, amis, ennemis, il connait pas. Lui, c'est un berserk, il est là pour faire ce qu'il faut. Le sale boulot, c'est pour lui.

Quand INFP est stressé, il se concentre sur ses valeurs. Fi devient superpuissant, donc tous ceux qui pensent autrement, c'est des ennemis.

Quand le stress est trop fort, le roi de l'ombre, Te, prend le dessus. Lui, il est là pour tout arranger. Tout sera ordonné. Il n'y aura pas de quartier, pas de sentiment.

Tu as insulté Fi? Imbécile, Si a un dossier long comme l'annuaire de France télécom sur tous tes défauts, il connait tous tes points faibles. Il refile le dossier à Te, qui arrête d'enfoncer le mécréant quand celui ci est mort avec une chape de béton sur le corps. Pour être sûr.

La source du commentaire.

Perso, visualiser des enclumes tombant sur les gens a tendance à m'aider à rester zen.
Quoique, dans le domaine de l'imaginaire, un bon coup de pelle... silly

_______________________________________
Le mindmapping c'est bon, mangez-en !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




INFP et colère/violence Empty
Message(#) Sujet: Re: INFP et colère/violence INFP et colère/violence Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

INFP et colère/violence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-