Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Lun 15 Déc 2014, 15:22


Je rebondis sur des passages de la description "16types" du profil INTP et sur des réflexions que j'ai eu récemment sur la manière dont sont perçues et gérées intérieurement les émotions, les sentiments.

Un "sentimental" sélectionnerait-il des musiques qu'il écouterait en fonction de son humeur ou bien c'est une particularité rationnelle? Est-il au contraire favorisé pour se laisser aller aux diverses émotions et sentiments véhiculées par les sources extérieures sans préméditation?

*parenthèse: mince c'est quoi déjà l'équivalent non péjoratif pour "préméditation"? scratch

De même, au cinéma, ou à la vision d'un support visuel et sonore, le sentimental sera t-il plus enclin aussi à se laisser porter par les émotions véhiculées même si elles sont assimilées à des valeurs qui ne lui correspondent pas ou qu'il déplore? Et le "rationnel" sera t-il plus distant spontanément?

Enfin, si la réponse est oui à tout ce qui précède, lorsque le sentimental voit sa fonction de sentiment mise à mal ou fortement concurrencée par une fonction rationnelle, peut-il avoir de ces comportements semblables à ceux d'un "rationnel"?


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mar 16 Déc 2014, 14:25

... :ohmondieu: oups

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mar 16 Déc 2014, 16:09

Henrimage_97 a écrit:
Peux tu définir ce que tu entends par sentimental (caractérologie, personne qui est d'une grande sensibilité amoureuse, ... ) ?
Ah ... c'était dans le sens du MBTI: préférence pour le "sentiment" ou la "logique affective" ...

Henrimage_97 a écrit:
@Greenbat85 a écrit:

   mince c'est quoi déjà l'équivalent non péjoratif pour "préméditation"

Anticipation ?
Oui sûrement.


EDIT: mince je réponds à moi-même, je me met à halluciner Lol

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mar 16 Déc 2014, 17:52

non, non pas d’hallucination, c'est juste moi qui me demandait si ce topic me concernait ou pas.

Et à priori oui, je suis clairement sentiment.

Greenbat85 a écrit:

Un "sentimental" sélectionnerait-il des musiques qu'il écouterait en fonction de son humeur ou bien c'est une particularité rationnelle? Est-il au contraire favorisé pour se laisser aller aux diverses émotions et sentiments véhiculées par les sources extérieures sans préméditation?
Ca dépend de ce que je veux faire.

Si je souhaite découvrir, je me laisse guider par les recommandations. Quelques fois c'est vraiment surprenant, de la justesse vis vis de mes pensées.

Si je souhaite la sécurité ou reprendre le contrôle, j'écoute ma propre sélection. Et quelques fois suivant mes pensées la même chanson peut avoir d'autres significations, et du coups je passe en mode découverte.

Greenbat85 a écrit:

De même, au cinéma, ou à la vision d'un support visuel et sonore, le sentimental sera t-il plus enclin aussi à se laisser porter par les émotions véhiculées même si elles sont assimilées à des valeurs qui ne lui correspondent pas ou qu'il déplore? Et le "rationnel" sera t-il plus distant spontanément?

Tout dépend du contrôle, que tu mets sur tes émotions, je remarque avec le temps que le lâcher prise sur les émotions est bien plus fun. Je reformule, j'abandonne (enfin plutot j'essaye) le contrôle pour etre surpris, meme par une daube sans nom (La chute de la maison blanche Very Happy )

Greenbat85 a écrit:

Enfin, si la réponse est oui à tout ce qui précède, lorsque le sentimental voit sa fonction de sentiment mise à mal ou fortement concurrencée par une fonction rationnelle, peut-il avoir de ces comportements semblables à ceux d'un "rationnel"?
Ce topic INFJ pourrait peut etre répondre à ta question.
Revenir en haut Aller en bas
Chase El Pacificator
ChasingStarlight, le Besancenot de l'Ego
avatar

Type : INFP
Age : 24
Lieu : Higher
Emploi : J'bicrave des rimes
Inscription : 10/01/2012
Messages : 3254

Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mar 16 Déc 2014, 19:41

Coucou.

Greenbat85 a écrit:


Un "sentimental" sélectionnerait-il des musiques qu'il écouterait en fonction de son humeur ou bien c'est une particularité rationnelle? Est-il au contraire favorisé pour se laisser aller aux diverses émotions et sentiments véhiculées par les sources extérieures sans préméditation?

Quand je choisis une musique, j'essaie d'en sélectionner une qui est la plus en adéquation possible avec ce que je ressens. Comme je suis en général assez conscient de ce que je ressens, il me faut très souvent des musiques très précises, et si je trouve pas quoi écouter à ce moment là c'est frustrant. Je suis peu enclin à me laisser aller par les émotions de sources extérieures... Il faut qu'une partie de moi soit analogue à l'émotion exprimée, sinon je suis assez froid ; après pour tout ce qui est empathie par exemple, je considère que, chez moi du moins, c'est un exercice et un effort à faire.


Greenbat85 a écrit:


De même, au cinéma, ou à la vision d'un support visuel et sonore, le sentimental sera t-il plus enclin aussi à se laisser porter par les émotions véhiculées même si elles sont assimilées à des valeurs qui ne lui correspondent pas ou qu'il déplore? Et le "rationnel" sera t-il plus distant spontanément?

Je ne me laisse pas aller à des émotions qui n'ont aucun lien avec mes valeurs, mais bon ça me paraît rare.. vu que j'ai des valeurs parfois assez globales.


Greenbat85 a écrit:

Enfin, si la réponse est oui à tout ce qui précède, lorsque le sentimental voit sa fonction de sentiment mise à mal ou fortement concurrencée par une fonction rationnelle, peut-il avoir de ces comportements semblables à ceux d'un "rationnel"?

Le sentiment est tout aussi rationnel que la pensée, hein :B . Sinon, oui, complètement. Mais dans quel cas ça sera un "mauvais" T, pas un qui va chercher à comprendre et à argumenter, mais plutôt à concurrencer à mon tour et à être vindicatif (bon après une certaine limite, mais comme je me chauffe vite ça peut arriver souvent).

_______________________________________
Fiat iustitia et, pereat mundus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mar 16 Déc 2014, 20:48

Je sais pas. J'ai cru comprendre, en lisant les descriptions 16types, que les "sentimentaux" étaient plus capables d'accueillir des émotions crées en réaction à des stimulis extérieurs non choisis, alors que les "rationnels" auront besoin de plus de contrôle et auront d'avantage tendance à adapter les stimulis à leurs propres humeurs du moment. Et que ce serait d'autant plus vrai pour la différence Fi-dom/Ti-dom.

Bon je dois avouer en ce moment je m'inquiète un peu quand j'ai l'impression que je ne suis plus aussi ému par des stimulis pourtant d'ordinaire efficaces (je pense), alors que par contraste je suis dans une période où j'ai besoin de tout expliquer, j'analyse tout, remet tout en question (et ça vous avez dû le voir jusque sur ce forum), ça me rend plus anxieux ou triste en même temps que plus rigoureux et exalté lorsque j'arrive à fournir un travail satisfaisant (les bons et les mauvais cotés quoi). J'ai l'impression de ne pas avoir chialé depuis l'âge de 12 ans (ou quelque part dans mon adolescence) et je m'effraye de n'avoir pas eu plus qu'une brève décharge électrique en moi lorsque j'ai appris le décès de mon grand-père il y a trois ans (en en rediscutant au téléphone avec ma mère cette année, j'ai à peine eu un tremblement de voix tout aussi rapidement contrôlé).


Chase a écrit:
@Greenbat85 a écrit:


De même, au cinéma, ou à la vision d'un support visuel et sonore, le sentimental sera t-il plus enclin aussi à se laisser porter par les émotions véhiculées même si elles sont assimilées à des valeurs qui ne lui correspondent pas ou qu'il déplore? Et le "rationnel" sera t-il plus distant spontanément?


Je ne me laisse pas aller à des émotions qui n'ont aucun lien avec mes valeurs, mais bon ça me paraît rare.. vu que j'ai des valeurs parfois assez globales.
Oki; Au cinéma en ce moment, la moindre petite évocation peut déclencher en moi une ribambelle de réflexions qui me font vivre dans ma tête tandis que je restes totalement les yeux ouverts devant l'écran jusqu'à ce que je revienne à la trame. C'est presque comme un état second :xd. Ou plutôt quelque part entre deux états.
bon vous avez dû remarqué aussi (ceux qui ont lu les topics "films") que j'essaye de faire la part des choses quand je regardes un film (exemple typique de INTERSTELLAR ou j'étais un peu frustré par l’ambiguïté du propos, le manque de clarté, et en même temps joyeusement transporté par l'expérience visuelle, sonore, narrative, bref ... et j'envie parfois le temps où je pouvais apprécier une œuvre sans qu'elle ne m'impose de la juger pour ne pas être trahi par elle (dans sa compréhension j'entends, et dans les messages subliminaux et culturels qu'elle véhicule lol).

Mais du coup, je ne sais vraiment pas si je suis "sentimental" ou "rationnel". Ma recherche c'est un pas en avant, ... deux pas en arrière. Rolling Eyes

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mer 17 Déc 2014, 15:55

Greenbat85 a écrit:

bon vous avez dû remarqué aussi (ceux qui ont lu les topics "films") que j'essaye de faire la part des choses quand je regardes un film (exemple typique de INTERSTELLAR ou j'étais un peu frustré par l’ambiguïté du propos, le manque de clarté, et en même temps joyeusement transporté par l'expérience visuelle, sonore, narrative, bref ... et j'envie parfois le temps où je pouvais apprécier une œuvre sans qu'elle ne m'impose de la juger pour ne pas être trahi par elle (dans sa compréhension j'entends, et dans les messages subliminaux et culturels qu'elle véhicule lol).
Hier soir, j'ai été voir Hunger Game. Et je l'ai regardé d'une autre manière :
j'ai décidé de regarder le film image après image, et dès que je commençais une interprétation ou une projection, je revenais aux images.

Je n'ai quasiment rien ressenti de tout le film, sauf un ou deux passages où j'ai ressenti une empathie avec Katniss.

Je suis clairement F (sentiment), et je remarque qu'en m'ancrant dans le présent, je peux atténuer voir taire mes interprétations (Fe) et/ou mes projections (Ni).

En espérant que ça t'aide



Revenir en haut Aller en bas
GBat
L'Anté Types
avatar

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 29
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 798

Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti? Mer 17 Déc 2014, 17:13

Henrimage_97 a écrit:
Je n'ai quasiment rien ressenti de tout le film, sauf un ou deux passages où j'ai ressenti une empathie avec Katniss.

Je suis clairement F (sentiment), et je remarque qu'en m'ancrant dans le présent, je peux atténuer voir taire mes interprétations (Fe) et/ou mes projections (Ni).

En espérant que ça t'aide
En fait, je ne cherche pas à ne plus rien ressentir ; au contraire j'étais plutôt en train de dire que je m'inquiétais d'être en ce moment bouffé par les interrogations, le besoin d'expliquer tout, ce qui semble m'éloigner justement d'une appréciation légère des choses et des émotions spontanées qu'elles peuvent créer.
Et la SEULE grande question à laquelle j'aimerais VRAIMENT pouvoir répondre ces jours ci est de savoir si je tends plus vers "Sentimental" ou "Rationnel". On m'a dit que je devrais peut-être mettre de coté cette recherche le temps d'éclaircir et de résoudre des blocages dans mon environnement social (probablement liés à mon enfance) qui ont du faire que je suis pour l'instant indifférencié dans le profil, quand bien même j'aurais quelques capacités intellectuelles (mais une difficulté psychologique), ce qui rejoint (légèrement toutefois) certains symptômes de l'autisme (je ne suis pas autiste pour autant, loin de là). Mais j'en ai un peu marre de repousser les choses, alors si je peux quand-même avancer un peu j'essaye.


_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti?

Revenir en haut Aller en bas
 

Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un sentimental s'inquiéterait-il de son ressenti?
» Alimentation animale: les OGM, source d'inquiétude
» Elève inquiétante
» Domaine sentimental
» L'inutilité de s'inquiéter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Généralités sur le modèle-