Le forum français du MBTI
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  RSS  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-15%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S7 Aspirateur Robot en promo chez Cdiscount
509 € 599 €
Voir le deal

Partagez
 

 Logique VS Sentiments ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Innerarity
Aucun rang assigné
Innerarity

Type : INFP 4w5
Age : 23
Lieu : In my inner world.
Emploi : Lycée.
Inscription : 18/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeMar 11 Nov 2014, 15:10

Bonjour Smile


A vrai dire, si on me demandait ma préférence entre la raison/logique (sciences, rationalité, objectivité) et les sentiments, je mettrais un peu de temps à répondre. J'aime beaucoup les deux. Je suis très à l'écoute de mes sentiments et ils sont vraiment très importants. Mais la logique, je trouve que c'est ce qui explique le monde autour de nous.

Souvent, lorsque je fais un test de MBTI, je tombe soit sur le résultat INTP, soit sur INFP. Je sais que je suis INFP, j'en suis convaincue et persuadée. Je suis à la limite de l'hypersensibilité, je pleure pour un rien (négatif ou positif), beaucoup de choses me touchent, j'aime la beauté, l'harmonie, la joie (mais aussi la mélancolie où je me sens en quelque sorte confortable), le sourire des autres... Mais pourquoi est-ce que j'ai autant l'air d'une T ? Même mes proches ne savent pas dire si je suis T ou F, même si personnellement je connais la réponse. J'essaie d'être la plus objective possible lors d'un conflit entre deux personnes, peu importe si j'en aime une plus que l'autre.

Un INFP ne peut-il pas avoir le goût de la science ? Il faut quand même comprendre le monde dans lequel on vit... Non ?

Par exemple, je peux pondre un truc poétique sur l'amour, à quel point c'est beau, à quel point c'est profond, à quel point c'est vrai et faux et à quel point j'aime quelqu'un et ce que cette personne me fait ressentir mais... L'amour n'est-il pas purement "neurologique" ? Tout ce qu'on fait, dit, ressent, pense, est le résultat de notre cerveau et de celui des autres. Je ne vais pas développer pour le moment. J'ai l'impression d'être classée NT en sortant des trucs de ce genre-là.

C'est moi qui ai un problème, c'est le MBTI qui souffre de stéréotypes, ou il y a des choses que je ne comprends pas ?...

Si vous ne comprenez pas quelque chose, n'hésitez pas à me le dire, je peux ne pas être claire parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noihs
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 21
Lieu : Loin
Emploi : Lycée
Inscription : 12/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeMer 12 Nov 2014, 23:33

N'oublie pas que le MBTI est quelque part juste un système de classement. Toutes les personnes qui se trouvent dans le même type ont des grands points communs dans les manières d'agir et de penser, mais tout le monde est bien différent à sa manière.

Sinon, je comprends assez bien ton 'problème'...On est jamais 100% une lettre (ici, F ou T) de toute façon. Peut-être que le fait que tu sois P conditionne peut-être ta pensée en fonction des différentes situations, et donc tu t'adaptes (même si tu es plutôt F, tu penses parfois comme une T pour avoir peut-être un point de vue que tu juges meilleur, c'est-à-dire un point de vu plus objectif).
C'est vrai qu'il m'arrive moi aussi de vouloir plus de logique dans les situations de la vie. Mais quand une situation exploite "trop" mon côté F (par exemple quelqu'un qui essaie de nous convaincre uniquement par les sentiments), je me met à faire le point sur la situation dans ma tête et ainsi, peut-être penser plus d'une façon T. Mais après la situation partie, le naturel reviens, etc. Il se passe peut-être la même chose de ton côté.

Pour la science...Même si notre type psychologique favorise un peu nos goûts, cela reste quand même une histoire de goûts et de couleurs. C'est pour ça que c'est ridicule de se dire que les scientifiques sont forcément tous des NT, et que les NF n'aiment pas tout ce qui est scientifique. Pour ma part, je n'adore pas mais je ne déteste pas la science. Je trouve ça intéressant en général, car j'aime toujours savoir ce qui orchestre le monde, mais dès que ça part dans les calculs compliqués je suis perdue. Enfin bref.

Le fait que tu te poses des questions sur si l'amour est neurologique, et si nous sommes tous orchestrés par notre personnalité, je trouve que ça montre quand même ton côté idéaliste et rêveur, et à la fois théorique. (j'ai déjà eu ce genre de pensée aussi). Tu restes et tu resteras quand même une idéaliste, mais si tu es ouverte d'esprit, je pense que c'est logique que tu te "penches" un peu plus vers d'autres modes de pensée, tout en restant ce que tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innerarity
Aucun rang assigné
Innerarity

Type : INFP 4w5
Age : 23
Lieu : In my inner world.
Emploi : Lycée.
Inscription : 18/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeJeu 13 Nov 2014, 20:22

Merci pour ton message Smile

Du coup, c'est bien un problème de stéréotypes (c'est pas comme si le MBTI en était bourré, n'est-ce pas Rolling Eyes ). Passer pour une NT parce que j'aime l'objectivité et les sciences, je trouve ça limite.
Justement, je ne vois pas en quoi le fait d'être F est contradictoire avec la justice (qui est assimilé au T) ? Ne devrions-nous pas être plus sensible aux injustices de ce monde, etc. ? Surtout en tant qu'idéalistes Shocked Ou alors il y aurait plusieurs notions de justice...

Après, les INFP ont souvent l'air de mignons rêveurs, beaucoup sur Internet ont du mal à les voir comme rationnels. Juste gentils et idéalistes quoi... Ce n'est pas une raison pour ne pas être en accord avec la science.

Sinon, être objectif et rationnel au niveau personnel c'est difficile pour moi. C'est souvent une bataille entre mon coeur et mon cerveau, et en général, c'est le coeur qui gagne malheureusement.

(CLIQUE) Je trouve cette image bien représentative de mon cas:
 


Bref, tout ça pour dire que j'avoue ne pas être très objective et rationnelle quand mes sentiments sont impliqués. Mais je sais être objective dans d'autres situations.

_______________________________________
Spoiler:
 

Dire à quelqu'un de ne pas être triste parce qu'il ya pire que lui, c'est comme lui dire de ne pas être heureux parce qu'il y a mieux.

Logique VS Sentiments ? 853152531
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeJeu 13 Nov 2014, 20:31

Innerarity, t'es sur d'être 4w5? T'es pas plutôt 5w4?

Tu pourrais détailler pourquoi tu te reconnais vraiment dans le type 4?

Je t'obliges rien, tu fais comme tu veux bien sur.


_______________________________________
"Croire en soi, qu'importe ce que pensent les autres, croire en ses rêves et se bouger pour eux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innerarity
Aucun rang assigné
Innerarity

Type : INFP 4w5
Age : 23
Lieu : In my inner world.
Emploi : Lycée.
Inscription : 18/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeJeu 13 Nov 2014, 22:36

Aucun soucis, ça me fait plaisir.
Du moment que je peux te demander en retour ce qui t'amène à penser que je pourrais être 5w4 à la place de 4w5 Smile

J'ai l'impression que les 5 ont du mal avec leurs sentiments, qu'ils ne les comprennent pas. A l'inverse j'ai toujours cette impression d'être tout le temps connectée à ce que je ressens, de souffrir, ou d'être tellement heureuse, ou bien de vraiment souffrir.
J'ai toujours eu l'impression d'être déficiente et j'ai usé de pensées et d'actes auto-destructeurs (il y a eu une période où je me mutilais et m'insultais moi-même). J'ai la constante impression que les autres ont "quelque chose" (je ne sais pas quoi) qu'il me manque pour être heureuse. Quelque chose qu'ils ont et que je n'ai pas. Apparemment c'est typique du 4. Mon seul remède est de ne pas y penser et d'ignorer cette idée. Sinon ça me donne des idées noires.
J'ai toujours voulu être unique. Je ne peux pas supporter les relations où je suis au même niveau que les autres. Je suis spéciale pour la personne qui compte pour moi, sinon rien.
J'ai également beaucoup de goût pour tout ce qui est beau. Je n'ai que des beaux stylos, des beaux vêtements, et des beaux petits objets par-ci par-là.
Je suis persuadée que le fait que quand je laisse mes émotions négatives s'exprimer, j'effraie tout le monde autour de moi. Je pense qu'il y a quelque chose d'effrayant à l'intérieur de moi pendant mes jours sombres.
Mais quand je suis heureuse, c'est vraiment une joie extrême.

Je me sens plus proche du 4 que du 5. Le problème avec le 5 est qu'il n'est pas assez proche de ses sentiments et émotions, voire même il ne les comprend pas. Ce n'est pas du tout mon cas.
Après, j'aime quand même savoir plein de choses et j'ai l'impression de me démarquer des autres à travers ce que je sais (je suis même carrément "possessive", je ne veux laisser personne être plus cultivé que moi dans un domaine qui m'intéresse). Bien sûr j'utilise ce que je sais pour rendre le monde meilleur, faire le bien autour de moi et bien analyser tout le monde... Mais je suis satisfaite du fait que je sois particulière grâce à ce que je sais.
Et je suis beaucoup dans le fonctionnement de l'isolement, dès que je rentre chez moi, je vais dans ma chambre, et je n'en sors plus. C'est peut-être dû à l'introversion mais bon. J'apprécie ma propre compagnie.

Merci beaucoup de ton attention, en tout cas, Awander.

_______________________________________
Spoiler:
 

Dire à quelqu'un de ne pas être triste parce qu'il ya pire que lui, c'est comme lui dire de ne pas être heureux parce qu'il y a mieux.

Logique VS Sentiments ? 853152531
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noihs
Aucun rang assigné


Type : INFP
Age : 21
Lieu : Loin
Emploi : Lycée
Inscription : 12/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeJeu 13 Nov 2014, 23:02

Je comprends. Pour moi aussi, c'est souvent presque impossible d'être objective et rationnelle au niveau personnel. (après tout, on a forcément un avis sur une situation, non ? Le fait d'avoir un avis est déjà une preuve de subjectivité, mais après, tout dépend de ce qu'on fait de notre avis.) Par souci d'objectivité, j'ai tendance à avoir naturellement comme devise qu'on ne peut pas définir le bien et le mal car tout le monde a des avis différents. C'est peut-être pour ça que la justice est souvent mis en opposition avec les F: la justice est associé à la morale (ce qui est bien et ce qui est mal). J'associerais plus les gens qui aiment la justice comme des J, car ils sont en général sûrs d'eux et donc prêts à défendre leurs idées. (surtout les *NFJ car ils ont plus d'idéaux ?) Mais les NF sont sûrement perçus comme trop rêveurs et déconnectés de la réalité pour réellement s'investir en défendant une cause, et c'est dommage...

Avec ton image, on remarque bien que le fait d'être idéaliste est lié au fait qu'on soit F. En tant qu'idéaliste, on veut atteindre un idéal qu'on affectionne avec notre coeur (sentiments), preuve que ce sont les sentiments qui "dominent". Mais notre cerveau nous contredis et nous dis d'arrêter ces rêveries. Cependant, on y arrive pas car notre coeur est plus fort...C'est de là que commence la "boucle mentale" de l'idéaliste (de vouloir la lune et une fois obtenue, vouloir le soleil).

Il y a quelque chose d'assez différent entre un T et un F aussi: le F se soucie beaucoup plus du regard des autres que le T. C'est logique car, quand un I*F* doit faire quelque chose qu'il n'apprécie pas en rapport avec les autres, il se dit "comment les autres vont réagir et que vont-ils penser de moi ?". Le I*T* dans la même situation est plus inquiet à propos de ce qu'il doit faire que à propos de la réaction des autres.

Sinon, je me demandais, est-ce que les films regardés en étant enfant peut favoriser notre F ? Une morale qui revient souvent est celle de "Suivre son coeur est plus important que de suivre son devoir" par exemple. (je ne blâme en aucun cas les films pour enfant que j'ai regardé petite).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Awander
Aucun rang assigné
Awander

Type : INFP 9w1 (6w5 ou 5w6-3w...?) sp/so
Age : 28
Lieu : Terre
Emploi : Etudiant
Inscription : 13/10/2013
Messages : 646

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeJeu 13 Nov 2014, 23:54

Je suis pas la bonne personne pour demander conseil Innerarity.

Tu dit dans ton premier post que as l'air d'une T. Si c'est paraître froid c'est généralement normal quand on est INFP, parce que vu qu'on est Fi on intériorise. Mais de là à ce que nos proches n'arrivent pas à nous désigner comme F ou T...

Tu pourrais être INTP aussi mais vu ton témoignage je doutes.

Sinon j'ai l'impression que tu pourrais tout aussi bien être 4 sx. Ça pourrait coller vu ce que t'a dit sur ton topic de présentation tout à l'heure:

Citation :
TYPE 4 - TÊTE À TÊTE
Compétition / Haine la Reine ou le Roi dramatique
La compétition avec les autres est utilisée pour dépasser un sentiment de déficience personnelle et crée une motivation pour se dépasser. Les qualités des autres sont considérées comme un challenge personnel et provoquent généralement une forte réaction. La valeur de mes qualités tend à monter et descendre en comparaison avec les autres.

Si tu n'as pas encore étudier les instincts:
https://mbti.forumactif.fr/t1030-sx-so-sp

Citation :
Du moment que je peux te demander en retour ce qui t'amène à penser que je pourrais être 5w4 à la place de 4w5

Je me suis + basé sur une impression globale qu'un raisonnement.

Mais je vais laisser des références au cas ou tu les auraient pas encore lues:

Un INFP 5 ça donne ça:
Citation :
Introverted Feeling Types (INFP, ISFP)
Introverted Feeling types are concerned more about the essence of a particular subject than the gritty particulars. (This is the opposite for Introverted Thinking types.) As a result, an IxFP Five may move from subject to subject, gathering what they consider is the essence and moving along quickly. They may not see the little details as important, thus making them think that they couldn’t be a Five because Five is traditionally associated with Introverted Thinking-like behavior. However, this is not the case.

Un INFP 4 ça donne ça:
Citation :
Introverted Feeling Types (INFP, ISFP)
Introverted Feeling types are concerned more about the essence of a particular subject than the gritty particulars. (This is the opposite for Introverted Thinking types.) As a result, an IxFP Four tends to be contemplative and cautious while observing the essential qualities of the world around them. They can be very withdrawn and tend to be artistic in that their inner world is extremely abstract and must be expressed through some kind of artistic venture.

Différences entre le profil 4 et le profil 5:

Citation :
PROFIL 4 - PROFIL 5
Pourquoi on peut les confondre ?
Original et créatif.
Tendance à être non conventionnel ou même excentrique.
Très sensible à la critique.
A l'écart et parfois solitaire, mal à l'aise en société.
Ce qui les distingue
Le 4 est dans l'émotion et l'humeur du moment, le 5 est calme et objectif.
Le 4 cherche à faire monter l'intensité émotionnelle dans une relation, le 5 cherche une relation stable et sans remous.
Le 4 veut exprimer ses sentiments et être compris, le 5 est mal à l'aise pour exprimer ses sentiments et les garde pour lui.
Le 4 s'implique avec les autres, le 5 reste à distance, même dans l'intimité.


Sinon je peux citer 2 phrases qui peuvent paraître 5 (en espérant ne pas trop extrapoler pirat ):

Citation :
Mais la logique, je trouve que c'est ce qui explique le monde autour de nous.

Citation :
Il faut quand même comprendre le monde dans lequel on vit... Non ?

Besoin d'expliquer le monde > centre mental:

Citation :
le centre mental cherche à avoir des informations et à rationaliser la vie afin de donner un sens au monde et à soi-même par le biais de l’analyse logique, du raisonnement, de l’imagination créatrice.

Il manipule des représentations pour comprendre des situations, bâtir des projets, prendre des décisions. Il étudie les possibilités et les perspectives et à ce titre est orienté vers le futur.

Il s’agit ici de prendre du recul, d’analyser la situation, et de réfléchir avant d’agir.

Evidemment, seul toi peut faire le tri comme il faut vu que tu te connais mieux que personne et découvrir ton profil. Nous, on ne peut pas avoir un avis arrêté sur seulement quelques écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innerarity
Aucun rang assigné
Innerarity

Type : INFP 4w5
Age : 23
Lieu : In my inner world.
Emploi : Lycée.
Inscription : 18/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeVen 14 Nov 2014, 17:49

@Noihs, je dois t'avouer qu'il y a plusieurs points dans ton message avec lesquels je ne suis pas d'accord. Il y a quelques points que tu confonds, que ce soit au sujet des T, des F, des J... A mon avis tu as sans doute besoin d'approfondir tes connaissances sur le MBTI, et je ne te dis pas ça pour te vexer. C'est très bien de s'intéresser au MBTI jeune, mais laisse-toi le temps d'apprendre Smile
Tout d'abord, dire que quelque chose est "bien ou mal", ce n'est pas T, c'est plutôt F.
Ensuite, bien que le J soit droit et décisif, ça ne lui donne pas pour autant de meilleurs valeurs de la justice... Je ne crois même pas que ça favorise...
(Les NFJ ne sont pas les plus idéalistes, tous les NF sont idéalistes, et apparemment ce serait l'INFP qui le serait le plus).

Je ne saurais pas te répondre concernant les morales des histoires pour enfant. Je ne sais pas si ça "développe" le F. Mais bon, à mon avis un film pour enfant c'est plutôt F.


@Awander : Je me suis déjà considérée comme étant une INTP, mais le Fe/Ti ne me correspond pas, et comme tu l'as compris, je suis très "feeling".
Je me suis déjà très brièvement intéressée aux instincts du 4, et j'ai l'impression que le Sx est vraiment ultra dramatique. Il faudrait vraiment que j'en apprenne plus sur le sujet...

Ton message me renforce dans l'idée que je suis bien une 4 et non pas une 5. Mais c'est vrai que mon message fait assez "5". A vrai dire je n'y ai pas mis tout ce que je pensais Smile

Mais d'un autre côté je trouve ça bizarre d'être dominé par le Fi et d'être un 5 (?).

_______________________________________
Spoiler:
 

Dire à quelqu'un de ne pas être triste parce qu'il ya pire que lui, c'est comme lui dire de ne pas être heureux parce qu'il y a mieux.

Logique VS Sentiments ? 853152531
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 33
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 939

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeVen 14 Nov 2014, 18:13

@Innerarity a écrit:
C'est moi qui ai un problème, c'est le MBTI qui souffre de stéréotypes, ou il y a des choses que je ne comprends pas ?...
Plutôt la seconde, je dirais, mais en rajoutant que ce sont plus les interprétations du modèle que le modèle lui-même. Les descriptions de type, sur le net, sont bourrées de clichés, ce qui je pense, induit beaucoup de monde en erreur.
Quand je suis arrivé sur le forum, on m'a assuré, que ma présentation faisait très "INFP": a fait du dessin, compose de la musique, et il aurait suffit que j'utilise le terme "rêveur" au lieu de "pensif" pour en rajouter sur cette certitude. Le langage joue beaucoup je pense. (Attention je ne dis pas que je ne suis pas INFP, je n'ai pas fini ma recherche, et il y a quand-même des arguments non négligeables en faveur de l'hypothèse), mais il faut analyser la structure cognitive, les raisons de nos comportements plutôt que nos comportements eux-mêmes. D'autant plus que ces comportements sont imbriqués dans un corpus culturel, une éducation, des habitudes vis à vis de notre environnement, d'un ordre social, qui ne sont pas issus de cette structure cognitive initiale (si elle existe ...). Mon point de vue est que cette "structure" cognitive initiale, ce TYPE de personnalité, se forme pas sans aucun contact avec le corpus cité plus haut, mais comme ça se détermine très tôt (avant la naissance et pendant l'enfance surtout) il va de soit que la culture joue un peu moins que les conditions biologiques.

Donc moi mon approche c'est d'essayer de faire varier les étalons de mesure pour distinguer ce qui est vraiment culturel de ce qui est plus "initial" (dira t-on). Et il ne faut pas négliger le fait que cette structure se réalise EN ce monde, donc en formant des relations au sein d'un environnement, il ne faut pas croire non plus pourvoir tout expliquer avec seulement le type psychologique d'une personne, sans quoi on risque de tomber dans une sorte d'individualisme méthodologique un peu trop biaisé du fait de l'exclusivité de ses critères.

Bref, pour citer ce que je perçois comme d'autres limites de la façon dont est décrit le MBTI ...:
-L'antagonisme Logique T = raison objectivité/ Sentiment F= irrationnel subjectif, m'apparaît tout à fait dangereux. Dangerosité renforcée par un prétendu argument de taille: attention, la "masculinité" est plus rationnelle, la "féminité" est moins objective, statistiquement prouvé selon les critères du MBTI ... oulala. Il ne faut pas oublier que la construction du modèle a débuté dans un autre siècle, et aussi qu'il y a beaucoup de femmes T et d'hommes F^^. Ensuite je préfère les définitions de F et de T apportées par "ActionType": la pensée T est une "logique rationnelle", le sentiment F est une "logique affective". De plus, dans une décision, il n'y a pas F sans T ou T sans F, c'est la combinaison des deux en lien avec les fonctions de perception qui forme l'opinion puis la décision. Le reste dépendra du contexte (qui veut parle de la sentimentalité surréaliste de certains INTP amoureux?^^) 
Quant à la "raison", elle est selon moi accessible tant par une préférence pour F que par une préférence pour T, sinon les actes de raison ne seraient pas dus à beaucoup d'être humains de fonctionnement différent sur cette planète. Ce qu'on voit plutôt c'est que les différences de fonctionnement nourrissent, enrichissent les types différents entre eux, parce que ça apporte à l'autre une approche à laquelle il n'avait pas forcément pensé au départ (mais notons que ça nourrit aussi les incompréhensions, le modèle est neutre). "Où règne la sagesse, il n'y a pas de conflit entre la pensée et le sentiment" Carl Gustav Jung
-Pareil en ce qui concerne l'émotivité. Il est écrit quelque part que le MBTI n'évalue pas l'émotivité, et pourtant les descriptions de types sur le net sont bondées de clichés sur les sentimentaux plus émotifs que les rationnels qui ne contrôlent pas leurs émotions. En fait, si je ne me trompe pas, l'émotivité ne joue que très peu dans la définition de T et de F; on accorde généralement que ça joue en faveur de F, mais c'est de très peu. Je pense que cet amalgame est dû au fait que les sentiments permettent d'accéder, de comprendre plus facilement les émotions, mais il n'y a pas d'identité flagrante entre les deux selon moi. Un rationnel peut avoir en lui beaucoup d'émotions, parfois elles sont même plus puissantes que celles d'un F; et comme sa conscience est d'abord portée sur sa logique rationnelle ce serait pourquoi il se méfie de les exprimer, il cherche à les évacuer de sa prise de décision sans pouvoir vraiment les comprendre; il sera comme ça éventuellement jusqu'à ce qu'il en développe d'avantage la conscience; et cela peut se faire avec une préférence ou bien rationnelle et/ou affective: conceptualisation et modélisation (par exemple avec la psychologie analytique) vs. expérimenter et nommer des émotions (des stages pour s'habituer progressivement, etc ...). Le MBTI mentionne mais ne décrit pas l'émotivité d'une personne. La caractérologie, à la limite, s'est beaucoup plus penché sur le sujet, en distinguant 8 caractères (avec une porosité entre eux et des critères supplémentaires formant autant de types de caractères).
-Il y en a sûrement d'autres (n'hésitez pas à en citer) mais tous ces stéréotypes se voient à mon avis renforcés lorsque nous nommons "le scientifique" les INTJ, "Architecte" les INTP, ou même "Penseurs" les T (sous-entendant malgré soi que les F ne pensent pas). Qui est partant pour un peu de sémantique?

Comme deuxième ouverture, je verrai bien aussi des exemples sur le fonctionnement des types F dans les sciences. avec -Ne-Si- par exemple (qui a une similitude avec INTP pour le coup) et puis les Ni-Fe-Ti- (INFJ), ou encore certains astrophysiciens ISFPs.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Innerarity
Aucun rang assigné
Innerarity

Type : INFP 4w5
Age : 23
Lieu : In my inner world.
Emploi : Lycée.
Inscription : 18/10/2014
Messages : 15

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeVen 14 Nov 2014, 22:10

\"Greenbat85 a écrit:
Plutôt la seconde, je dirais, mais en rajoutant que ce sont plus les interprétations du modèle que le modèle lui-même. Les descriptions de type, sur le net, sont bourrées de clichés, ce qui je pense, induit beaucoup de monde en erreur.
J'ai l'impression qu'il y a aussi de gros problèmes de stéréotypes au niveau P/J.
C'est pour ça que j'ai un peu du mal avec le site 16-types.fr, c'est empli de clichés.

\"Greenbat85 a écrit:
mais il faut analyser la structure cognitive, les raisons de nos comportements plutôt que nos comportements eux-mêmes.
Genre neurologie ?
D'ailleurs voici une page que j'ai pas mal aimée sur la différence neurologique entre l'introverti et l'extraverti : ICI
Nous sommes sûrement d'accord sur ce point-ci.

Greenbat85 a écrit:
D'autant plus que ces comportements sont imbriqués dans un corpus culturel, une éducation, des habitudes vis à vis de notre environnement, d'un ordre social, qui ne sont pas issus de cette structure cognitive initiale (si elle existe ...). Mon point de vue est que cette "structure" cognitive initiale, ce TYPE de personnalité, se forme pas sans aucun contact avec le corpus cité plus haut, mais comme ça se détermine très tôt (avant la naissance et pendant l'enfance surtout) il va de soit que la culture joue un peu moins que les conditions biologiques.
+1

Greenbat85 a écrit:
En fait, si je ne me trompe pas, l'émotivité ne joue que très peu dans la définition de T et de F
Les sentiments ne viennent-ils pas des émotions ? Le bonheur ne vient-il pas de la joie, la préoccupation ne vient-elle pas de la peur, la dépression ne vient-elle pas de la tristesse ?
N'est-ce pas le fait d'être plus sensible aux émotions qui nous rend sentimental ?
Je propose, je n'affirme rien car je n'en sais pas grand chose.

Greenbat85 a écrit:
attention, la "masculinité" est plus rationnelle, la "féminité" est moins objective, statistiquement prouvé selon les critères du MBTI ... oulala. Il ne faut pas oublier que la construction du modèle a débuté dans un autre siècle, et aussi qu'il y a beaucoup de femmes T et d'hommes F^^.
(Ça me rappelle un peu la théorie du genre.) Le cerveau d'une femme et celui d'un homme sont bel et bien différents (la différence n'est pas seulement hormonale). Je ne sais pas si ça influe sur le F/T mais ce n'est pas une idée à écarter.

J'ai trouvé ton message très intéressant.

_______________________________________
Spoiler:
 

Dire à quelqu'un de ne pas être triste parce qu'il ya pire que lui, c'est comme lui dire de ne pas être heureux parce qu'il y a mieux.

Logique VS Sentiments ? 853152531
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 33
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 939

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeLun 17 Nov 2014, 17:38

@Innerarity a écrit:
J'ai l'impression qu'il y a aussi de gros problèmes de stéréotypes au niveau P/J.
C'est pour ça que j'ai un peu du mal avec le site 16-types.fr, c'est empli de clichés.
Tout à fait. Les Ps seraient tous procrastinateurs et les Js jamais en retard. Je me demande comment on peut prendre une question de test comme "vous n’êtes jamais en retard" au sérieux. A part en ayant un orgueil de malade je ne comprends pas comment on peut répondre "oui".
Sinon, les Ps seraient évasifs et les Js trop étroits, les Ps bordéliques et les Js très organisés. Là encore, stéréotypes. Par exemple, les INFJ sont les moins organisés des NJ, les INTP ont une notion de l'ordre qui est juste non-conventionnelle mais très importante pour eux. On peut en rajouter sur "l'idéalisme": les ISFP sont souvent les plus idéalistes des "sensitifs" et les INFP ont souvent une tendance portée sur les sensations.
Il y a plein de nuances dans les types, déjà, mais encore plus à l'intérieur d'un même type d'une personne à une autre.  

@Innerarity a écrit:
\"Greenbat85 a écrit:
   mais il faut analyser la structure cognitive, les raisons de nos comportements plutôt que nos comportements eux-mêmes.

Genre neurologie ?
D'ailleurs voici une page que j'ai pas mal aimée sur la différence neurologique entre l'introverti et l'extraverti : ICI
Nous sommes sûrement d'accord sur ce point-ci.
Pour le coup tu m'a devancé. Je ne pensais pas en particulier à la neurologie mais il y a un lien certainement, en cela que la neurologie est une discipline qui permet de voir la chose sous un certain angle de vue. Mais c'est encore en développement ce domaine; on ne connaît pas encore le cerveau comme on connaît l'océan, et même l'océan ... . Il faudra que je regarde plus en détail ton lien ça a l'air intéressant pour mettre en valeur les différences introversion/extraversion, et j'imagine qu'il y a quelque chose au niveau des stimulis de l'environnement. Sinon tu peux aussi simplement te demander "pourquoi" tu as eu tel comportement; je ne pense pas qu'il y ait de lien de cause à effet évident entre un stimuli extérieur et un sentiment, parce qu'on peut toujours interpréter un événement d'une manière différente, si on en a les moyens sur le moment, mais deux événements simultanés comme tendance pourquoi pas; ça doit dépendre du contexte.
ça tombe bien que tu t’intéresses à la neurologie (imagerie cérébrale aussi?); si c'est le cas tu seras sûrement intéressée par les travaux en morphopsychologie et en imagerie cérébrale du site CognitiveType: http://cognitivetype.boards.net/ qui cherchent à identifier les types MBTI à partir des expressions faciales, car ils font aussi des recherches sur les liens entre les fonctions et l'imagerie cérébrale. Mais en ce moment ils écrivent un livre, et du coup ont rendu inaccessible les supports vidéo explicatifs (pour les expressions) ainsi que la rubrique portant sur l'imagerie cérébrale. Il reste le forum où il y a des gens qui postent des vidéos d'exemple et/ou leurs propres vidéos pour se faire typer (tu peux essayer d'ailleurs) à partir de leurs expressions faciales.
De souvenir je peux toutefois te dire que c'était très interessant en ce qui concerne les fonctions de perception:
-Se était un environnement cérébral assez peu mobile, laissant l'extérieur pénétrer dans la perception, afin de capter la moindre opportunité du monde extérieur.
-Ni était aussi très calme mais avec un coté plus "océanique" si on peut dire ça comme ça. C'est à dire rempli mais global, représenté par une couleur uniforme.
-Ne par contre, est un environnement cérébral déjanté (je ne vois pas d'autre mot lol), ça clignote dans tous les sens. Je pense que ça illustre le coté foisonnement, arborescence de la créativité des types utilisant beaucoup cette fonction.
-Après je ne me souviens pas avoir vu quelque chose sur Si, et d'autres fonctions, mais j'avais trouvé ça très pertinent. Il y a sûrement à creuser là dessus.

@Innerarity a écrit:
Greenbat85 a écrit:
   En fait, si je ne me trompe pas, l'émotivité ne joue que très peu dans la définition de T et de F

Les sentiments ne viennent-ils pas des émotions ? Le bonheur ne vient-il pas de la joie, la préoccupation ne vient-elle pas de la peur, la dépression ne vient-elle pas de la tristesse ?
N'est-ce pas le fait d'être plus sensible aux émotions qui nous rend sentimental ?
Je propose, je n'affirme rien car je n'en sais pas grand chose.
Ce que j'en ai compris et que j'expliquais autour de cette phrase, c'était que les émotions jouent un rôle dans l'expression voir peut-être dans la création des sentiments, mais ne s'y identifient pas en soi, c'est à dire que "émotions" est différent de "sentiments" tout en ayant une zone de partage; ça ne s'y résume pas. D'où la tendance à faire jouer les émotions en faveur des sentiments, sans que cela soit plus qu'une tendance. ça doit se jouer au niveau de la conscience et de la compréhension que l'on a des sentiments. Les émotions y aident, y participent. D'où une attitude moins méfiante de la part des sentimentaux envers leurs émotions.  
Après c'est comme toi, je ne suis pas spécialiste.

@Innerarity a écrit:
Greenbat85 a écrit:
   attention, la "masculinité" est plus rationnelle, la "féminité" est moins objective, statistiquement prouvé selon les critères du MBTI ... oulala. Il ne faut pas oublier que la construction du modèle a débuté dans un autre siècle, et aussi qu'il y a beaucoup de femmes T et d'hommes F^^.

(Ça me rappelle un peu la théorie du genre.) Le cerveau d'une femme et celui d'un homme sont bel et bien différents (la différence n'est pas seulement hormonale). Je ne sais pas si ça influe sur le F/T mais ce n'est pas une idée à écarter.
Oui je suis persuadé que le MBTI, malgré ses statistiques sur la répartition des profils entre les différents sexes, nous enseigne qu'il est vain d'essayer d'essentialiser par le biais de la psychologie le cerveau des hommes et celui des femmes. Il y a tellement de variables, que les tendances qui s'observeront parfois et même globalement ne peuvent pas être généralisées. Ce serait virer au simplisme, s'écarter de la vérité et du coup retomber dans les stéréotypes.

Arf, j'ai pu consulter ton message ce weekend, et j'avais une idée de comment faire une belle réponse, mais là je n'ai pas eu accès à la connexion depuis vendredi, du coup je suis moins inspiré et ma belle idée s'est évaporé petit à petit même s'il en reste peut-être les thèmes et j'espère l'essentiel.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GBat
L'Anté Types
GBat

Type : I… #JeSuisPossible
Age : 33
Lieu : Individunivers, France
Emploi : Citoyen monade
Inscription : 24/06/2014
Messages : 939

Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitimeLun 24 Nov 2014, 17:05

Ahh j'ai trouvé une référence sur un auteur qui fait un lien entre neurologie et MBTI:
http://www.amazon.com/gp/product/0979868475/ref=as_li_tf_tl?ie=UTF8&camp=1789&creative=9325&creativeASIN=0979868475&linkCode=as2&tag=personjunkie-20

Il a influencé les recherches dans CognitiveType, ce qui explique les quelques rubriques corrélant fonctions et imagerie cérébrale.

_______________________________________
"Scélérat! Que l'on ne juge point de ta provenance mais la direction de ton geste!"

"Deus saltem Natura; J'en suis, donc j'y pense; nous ne sommes pas tous les mêmes, nous sommes tous du même."
"Que vaut-il mieux? Démarrer stupide dans une société intelligente, ou intelligent dans une société insensée?"
"Quand on peut, on peut. La science ne révèle que ce qui est possible, non ce qui doit être"
"Deux dangers ne cessent de menacer le monde ; l'ordre et le désordre" Paul Valéry
"Notre ignorance n’est pas aussi vaste que notre incapacité à utiliser ce que nous savons" Marion K. Hubbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Logique VS Sentiments ? Empty
Message(#) Sujet: Re: Logique VS Sentiments ? Logique VS Sentiments ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Logique VS Sentiments ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: Le MBTI :: Les Idéalistes (NF) :: INFP - Le Guérisseur-