Le forum français du MBTI

MBTI, Jung, Myers Briggs, psychologie, sciences humaines, tests, individuation
 
AccueilAccueil  ®™  16-types.fr  RechercherRechercher  MembresMembres  RSS  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 INTP masquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
comete
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 52
Lieu : ...
Emploi : ...
Inscription : 08/02/2010
Messages : 3

Message(#) Sujet: INTP masquée Lun 08 Fév 2010, 20:09

Bonjour à toutes et à tous,

Cela fait quelques jours que je me promène sur le forum, et tergiverse à m'y inscrire. En bonne INTP, ça me travaille et me renvoie à "mais non, rien à voir... rien à dire...".
Mais bon, cette fois, je me lance.
Petit historique : j'ai fait le test il y a quelques semaines et le résultat m'a effrayée. Tous mes "mauvais" cotés, écrits là, noir sur blanc ! non je ne me voulais pas froide, analytique, caustique... que des mauvais souvenirs de l'enfance et de l'adolescence qui remontent, comme pour vous, "bête curieuse, décalée, bizarre...".
Alors j'ai recommencé le test, 4 fois, en essayant de modifier certaines réponses qui ne me semblaient pas objectives !
Rien à faire.
Le dernier résultat est sans appel : E0 I23 S2 N25 F4 T23 J3 P26.
Une pure et dure, c'est le cas de le dire !!!
Avec mon métier, je me serais bien vue en F !

Mais honnêteté intellectuelle oblige, mes débuts professionnels ont été marqués par une grande difficulté à "ressentir" les émotions des autres et à prendre les précautions nécessaires...

Ensuite, j'ai épluché les posts du forum, essentiellement INTP, et là, 2ème choc : me voilà plongée dans mon intimité, dans ce que je ne dévoile jamais, et surtout, je lis de vous tous, ce que je croyais être lié à mon histoire (enfance pas facile et chaotique, thérapie en cours !).

J'ai même fait le test de la "phobie sociale" : mes résultats sont limites, mais je l'ai refait avec les souvenirs du passé, quand j'avais une vingtaine d'année, et là, c'est la catastrophe, il m'est proposé de consulter !!

Mais le forum m'a fait beaucoup de bien ! et ma culpabilité s'est envolée !
Coupable de quoi, me direz vous ?
Coupable des reproches que l'on me fait depuis que je suis en âge de comprendre quelque chose à la vie : froide, hautaine, prétentieuse, désordonnée, cassante, incapable de finir, pas aimante, rebelle, insolente, dérangeante, critique, orgueilleuse...
Coupable de tout remettre en question tout le temps, de couper les cheveux en quatre, de m'ennuyer perpétuellement, d'avoir toujours "un pied dedans, un pied dehors", d'être instable, pas organisée...

Ce que j'aimerais partager avec vous, ce sont les interrogations que soulèvent ce profil.

Si je parle de masque, ce n'est pas pour rien. J'ai lutté depuis l'âge de 20 ans, pour devenir "normale", observant les autres pour "apprendre" à faire pareil, gérer les relations, garder un boulot, gérer vaisselle et repassage, ne pas me faire détester systématiquement...

Aujourd'hui, à 45 ans, je donne l'apparence d'une femme sûre d'elle (ça me fait beaucoup rire !), très épanouie (là, c'est le fou rire qui me gagne), qui n'a aucun problème relationnel, un peu distante mais à l'écoute, et empathique... Bref, une "parfaitement intégrée"...

Ce qui m'a paru drôle, c'est que je me suis habituée à cette image, la faisant complètement mienne, en tous cas dans la sphère sociale et professionnelle, et quand j'ai fait le test, je me suis rendue compte que c'est le reflet parfait de ma vie personnelle.
Là pas moyen de jouer ! je suis toujours la même, distante, pas tendre, besoin de solitude, silencieuse, comprend rien à l'amour, s'ennuie... J'ai eu beau justifier tout ça par les personnalités de mes conjoints... c'est l'évidence, c'est la "bizarre" qui à tort. C'est moi qui suis à coté de la plaque par rapport à ce que tout homme (normal apparament !) est en droit d'attendre d'une relation ! ha bon ?!!!

Pour répondre aux mères de famille, la première grande révélation de ma vie a été de devenir mère !
Là, pas de quartier ! je m'affirme et refuse de coller à un quelconque moule !
Au début, tout ce passe bien, je suis une bonne mère pour l'entourage ! (ça fait du bien un peu d'approbation de temps en temps !).
Puis ça se gâte. En bonne INTP, je réfléchis Education, Valeurs, remise en question... En tous cas, j'expérimente enfin l'ouverture émotionnelle (je suis une mère louve, voire tigresse...).
Mais très vite, pour les autres, je suis une mère laxiste, trop à l'écoute, donnant des choix, comble de l'horreur éducative !
Mais moi, j'aime, j'écoute, je compatis, je pleure et ris avec et de mes enfants, je protège, je tolère, j'inculque rigueur intellectuelle, je déteste qu'ils m'obéissent, je remets gaiement en question, avec eux bien sûr, le système scolaire et les profs... Bref, je suis de nouveau celle qui n'est pas à la hauteur... Mais je tiens bon, mes enfants (16 et 20) sont tous les deux des INFP, et bien dans leur peau, conscients et confiants de ce qu'ils sont, ils m'apportent aujourd'hui toute la dimension de leur F qui me fait un bien fou.

Coté boulot, je me suis spécialisée sur l'accompagnement des problématiques de travail (hi hi je connais que trop bien). Je travaille seule depuis pas mal d'années (impossible de m'intégrer à une structure ! et une équipe ? au secours ...).
Mais là, c'est plaisir pur, je voyage dans l'humain, dans toute sa complexité, dans son histoire et sa logique unique. Bien sûr, je refuse les cadres, bien sûr, les tests, n'en parlons pas... (d'où la découverte tardive du MBTI !).

Et pour répondre à quelques posts, non je ne vote toujours pas, oui, j'ai mis quinze ans à savoir comment m'habiller, oui je développe l'artistique, et cultive la contemplation, oui, les autres (en dehors du professionnel) m'emmerdent et ne comprennent rien, non je ne suis toujours pas capable de relations superficielles, oui je cogite toute la journée, oui je plane à 3000 au dessus de...), oui je refuse les tâches ménagères (mon ENFP de mari s'en charge, c'est le deal), oui j'ai toujours des projets dans la tête... partir, mais quelle peur... oui je cultive ma coquille, dans laquelle je me réfugie souvent (trop pour mon ENFP !), oui je suis finalement, quand j'ouvre la bouche, toujours dérangeante... pour ne pas dire emmerdante (dixit mon ENFP !).

Pour finir : la question chiante
puisque le facteur T va avec les difficultés émotionnelles, quid de l'oeuf ou de la poule ?
Est-ce qu'on pourrait penser que le T se développe par mécanisme de défense ? ou bien, il est là avant tout, et va influencer nos réactions, intéractions, et notre vision du monde ?

Il m'a semblé, mais j'ai peut-être tort, que le facteur T était, finalement, le plus handicapant des facteurs pour vivre avec les autres, aimer, ressentir, partager...

Au plaisir de vous lire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luna lovegood
Pionnier
avatar

Type : INFP
Age : 38
Lieu : heu...
Emploi : j'en change bientôt
Inscription : 28/04/2009
Messages : 113

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Mer 10 Fév 2010, 19:38

comete a écrit:
Il m'a semblé, mais j'ai peut-être tort, que le facteur T était, finalement, le plus handicapant des facteurs pour vivre avec les autres, aimer, ressentir, partager...

Alors là, permet-moi de te contredire. Dotée d'un F largement dominant et élevée avec une soeur et un frère tous deux T (ISTJ et INTP), j'ai remarqué que les T arrivent plus facilement à gérer la critique en général, ce qui permet un dialogue plus facile.

Pour caricaturer, quand on dit "tes chaussettes sont affreuses" à un F, il s'écrie "quoi, mais tu ne m'aimes pas?!!" tandis qu'un T se contente de répondre: "et pourquoi penses-tu que mes chaussettes sont affreuses?", ce qui est un peu plus constructif.

Enfin, c'est mon opinion. Excuse-moi si ce message est un peu bref, on m'appelle et je reviendrai plus tard. En tout cas, bienvenue sur le forum, j'espère que tu t'y plairas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorge Bouche
Pionnier
avatar

Type : intj
Age : 40
Lieu : Paris
Emploi : Technicien
Inscription : 25/03/2008
Messages : 202

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Ven 12 Fév 2010, 15:24

comete a écrit:

Est-ce qu'on pourrait penser que le T se développe par mécanisme de défense ?

En supposant que ce soit le cas, et je ne dis pas que ça ne l'est pas, on pourrait rétorquer que ce mécanisme de défense, comme toute défense, est une nécessité.
En reprenant l'exemple de Luna Lovegood, si tout le monde réagissait de manière sentimental, passionnée, ce ne serait sans doute pas dans le monde le paradis humanitaire qu'on pourrait penser...

L'inverse est certainement vrai aussi, la logique a tout va façon "Vulcaine" n'est pas totalement l'humanité non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
leconfesseur
Aucun rang assigné


Type : ENTP
Age : 37
Lieu : paris
Emploi : CHOMAGE
Inscription : 07/01/2010
Messages : 26

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Dim 14 Fév 2010, 15:31

Je pense très honnêtement que cela ne vient pas de notre dominance T, P ou les autres, mais que cela viendrait plutôt du fait que certaines dominances sont minoritaires.

Selon un livre que j’ai lu dernièrement, les proportions ne sont pas 50/50. Je m’explique :
- seulement 35% de la population est I
- 35% de la population est N
- 35% des hommes sont des F, et 65% des hommes sont T
- 35% des femmes sont T, et 65% des femmes sont F
- 40% de la population est P, et 60% est J

Ce qui signifie (pour moi) que si tu es INTP, en tant que femme, tu fais parti d’une minorité (dans chaque élément I/E, N/S, T/F, P/J). Et que les cas de INTP sont très rare, et encore plus chez les femmes. C’est pourquoi, ceux qui sont INTP sont très différents des autres, et par-dessus tout, très minoritaires, très rare.

ET on sait tous, que les hommes (en général) ont énormément de mal a accepter ce qui est différent, a essayé de comprendre les minorités. L’exemple du racisme est flagrant.

Ils font généralement parti d’une minorité, sont différents, de part leur culture, leur style de vie, leur religion etc. Et peut être de part leur couleur de peau. Ils sont rejetés, mis à l’ écart, incompris, ignorés ou parfois même méprisés, juste parce qu’ils sont différents de la majorité de la population.

En gros, je veux dire que niveau sociale, c’est très difficile de se faire accepter en tant que INTP, c’est parce qu’ils sont différents, et qu’ils sont minoritaires (en tout points).

Pour résumé, je dirais que les gens pensent comme ca : « tu n’es pas comme tout le monde, donc, je te trouve bizard ». Je dirais même, que si tu faisais parti d’une minorité ethnique, t’aurais encore moins de chance de te faire accepter.

Et inversement; si la majorité de la population était INTP, on aurait plus tendance a rejeter les ESFJ (car ils seraient minoritaires). Mais je peux me tromper.

je pense cependant, qu’en tant qu' INTP, (ou ENTP dans mon cas), on ne vois pas les choses de la meme facon que tout le monde, et que c’est peut être une chance que d’etre different.

Mais ca reste que mon point de vue.

En esperant avoir fait avancer le chmilblik.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Adama
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 30
Lieu : IDF
Emploi : Infographiste
Inscription : 15/02/2010
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Mer 17 Fév 2010, 15:16

Je n'ai pas grand chose à dire, je comprends parfaitement comete, mis à part pour l'ennui, je ne m'ennuie jamais (dans le sens "savoir s'occuper") mais si tu parles de façon général, cet état de lassitude qui revient souvent au galop, alors là, oui.

Idem pour ce qui est de la personnalité, je me reconnais entièrement dans les énumérations (peut-être parce que je suis un INTP prononcé), j'observe les gens et les réactions que cela peut provoquer, pour voir, et ça donne l'impression de devoir coller à un moule ou de s'adapter en permanence en fonction du genre de personne. Le fait d'être silencieux et d'écouter plus que de parler fait croire aux gens qu'on est intéressé par ce qu'ils disent or ce n'est pas toujours le cas. Par contre une fille adore ça au début, le garçon à l'écoute, qui ne coupe pas la parole... mais non, juste silencieux par nature (ça ne veut pas dire muet hein attention) et n'aime pas les blabla conventionnels que les gens entretiennent pour maintenir active une conversation, mais les femmes ne comprennent pas trop et estime que vous ne dites plus rien parce que vous n'avez plus rien à dire et donc qu'il n'est plus question d'aller plus loin :o

Sinon c'est "marrant" que tu ais changée en ayant eu tes enfants, je me suis toujours dit qu'apprendre des choses à sa progéniture ça doit être génial mais malgré que je sois peut-être exigeant avec les gens je pense aussi que je risque d'être cool (j'espère pas trop) dans le sens où je compte bien être à l'écoute quand même, je ne voudrais pas que mon enfant vive comme moi : un père qui ne connait rien à la psychologie ni à la pédagogie, en face d'un enfant qui a du mal à s'exprimer.. ça donne pas forcément envie de refaire la même chose alors voilà, j'ignore comment je risque de prendre ces choses là si j'ai un jour la chance d'avoir un enfant, mais attendre ce jour là pour être complètement moi-même, ça donnerait presque envie d'en faire un tout de suite... En tout cas merci pour ce témoignage, j'ai appris certaines choses qui me feront peut-être m'améliorer dans la jungle x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
comete
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 52
Lieu : ...
Emploi : ...
Inscription : 08/02/2010
Messages : 3

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Mer 17 Fév 2010, 18:35

Merci pour vos réponses,

Pour la question du mécanisme de défense, je ne voulais pas dire de "défense contre les autres" mais plutôt des défenses qu'on développe en soi contre une forme de douleur.
Mon hypothèse est que les personnes qui "deviennent" (?) I et T sont peut-être des enfants beaucoup plus sensibles que la moyenne, et qu'en conséquence, ils peuvent développer une sorte d'écran entre eux et les autres. Se blinder pour ne pas trop souffrir. On voit bien chez les personnes des degrés très différents de sensibilité au monde et aux autres.

Je remarque dans les autres témoignages, comme par exemple : "si on m'a trop blessée, alors je finis par exploser de manière incontrôlable...", qu'une hypersensibilité peut être sous-jacente.

Losque je dis que le T complique la vie, ce n'est pas en terme de souffrance, comme le dit Luna : le F vit dans la peur de ne plus être aimé, mais plutôt que c'est cette difficulté à ressentir et à exprimer les sentiments qui peut être vécu comme un handicap dans un monde où il est encore "de bon ton" de pratiquer tendresse et intimité avec les autres.

Pour un T, disons socialisé, il peut être enviable de basculer sur le F !

En résumé, je suis une hypersensible, beaucoup de choses, indolores pour les autres, me font mal et je me demandais si le T n'apparaissait pas dans l'enfance pour servir de bouclier ? et est-ce que d'autres INTP sont aussi hypersensibles ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Adama
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 30
Lieu : IDF
Emploi : Infographiste
Inscription : 15/02/2010
Messages : 22

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Mer 17 Fév 2010, 20:49

sensible oui, mais ça ne se sait pas, et je travaille pour que ça ne transparaisse plus du tout.. mais cela tend donc à ce que je sois du genre à me vexer facilement, mais encore une fois je sais rester de marbre, voire même rire de moi (après tout, tout dépend de plein de paramètres..). Parfois c'est pour des choses qui ne se veulent pas vexantes (mais l'inverse est possible aussi apparemment, souvent je vexe sans le savoir et sans que cela soit voulu).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilgrim
Aucun rang assigné


Type : INTP
Age : 52
Lieu : 49
Emploi : RH
Inscription : 18/02/2010
Messages : 4

Message(#) Sujet: Re: INTP masquée Ven 26 Fév 2010, 00:04

comete a écrit:

En résumé, je suis une hypersensible, beaucoup de choses, indolores pour les autres, me font mal et je me demandais si le T n'apparaissait pas dans l'enfance pour servir de bouclier ? et est-ce que d'autres INTP sont aussi hypersensibles ?

As tu pensé à la piste HPI (Haut Potentiel Intellectuel)? A te lire , ça me semblerait pas mal coller...

INTP+femme+HPI, il y a de quoi se sentir isolée...non?

Un autre éclairage, beaucoup de HPI que je connais sont INTP et lorsqu'ils passent le test, la différence entre le T et le F est parfois difficile à établir pour eux, car ils sont à la fois T et très sensibles à autrui, ce qui les rends moins lucides sur leur mode préférentiel de prise de décisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message(#) Sujet: Re: INTP masquée

Revenir en haut Aller en bas
 

INTP masquée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» INTP masquée
» Chevaux masqués
» LUCIFER DÉMASQUÉ - JEAN KOSTKA
» Bal masqué islamique
» Le Profil INTP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum français du MBTI :: La vie sur le forum :: Le coin des présentations-